Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 692 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Le patrimoine maritime de Tréflez
    Le patrimoine maritime de Tréflez Tréflez
    Contributeur :
    Redacteur Le Goff Mona
    Titre courant :
    Le patrimoine maritime de Tréflez
  • Port Le Goff
    Port Le Goff Trévou-Tréguignec - Cadastre : Domaine Public Maritime
    Historique :
    aujourd'hui comblé. Le site portuaire de Port Le Goff s'appuie au nord-ouest sur le tombolo de Menez Balanec et son cordon de galets, cependant, le port est ouvert aux houles modérées de sud-ouest et fait face au vent d'ouest et au platier rocheux parallèle à l'île Tomé. Le fond de l'anse est protégé par une forme de brise-lames, ce travail a été réalisé par les anciens marins au début du 20ème siècle. Le
    Description :
    rivage, afin de casser la houle. Le nouveau quai, submersible, contruit en quinconce en quatre tronçons , a été réalisé avec une maçonnerie en béton et un parement des murs en moellons de granite. Le recouvrement du quai est en béton et un vaigrage en bois a été exécuté sur le bord d'accostage afin de protéger les coques du ragage contre le ciment. L'ouvrage mesure environ une centaine de mètres avec une
    Titre courant :
    Port Le Goff
    Annexe :
    Port Le Goff PINOT, Jean-Pierre, extrait de "Rapport sur l'évolution du littoral autour de la Baie Géographie de la Mer, UBO, 1993. "Le secteur de Port Le Goff est resté relativement naturel jusqu'à la marée , aujourd'hui détruit, de Douriec. A Port Le Goff, la protection du port pourrait être assurée plus efficacement géomorphologique du site portuaire de Port Le Goff et des usages contemporains, permet de mieux comprendre l'impact noire du "Torrey-Canyon", où l'on a remblayé l'étang et le marais. Très vite, sur le remblai, s'est attaqué auparavant, mais cela ne gênait personne). On a donc dû le protéger par un enrochement. Il se
    Illustration :
    Dessin de Port Le Goff : l'île et le tombolo de Menez Balanec, en 1960 (J.P. Pinot, SMVM, 1993 Dessin de Port Le Goff de Menez Balanec (J.P. Pinot, SMVM, 1993) IVR53_20082205124NUCB Le quai d'accostage construit en moellons maçonnés : remarquer le vaigrage en bois
  • Tableau : Le père Le Goff
    Tableau : Le père Le Goff Perros-Guirec - place de la Mairie - en ville
    Titre courant :
    Tableau : Le père Le Goff
    Illustration :
    Tableau : le père Le Goff. IVR53_20022200042X
  • Tableau : Le père Le Goff
    Tableau : Le père Le Goff Perros-Guirec - place de la Mairie - en ville
    Titre courant :
    Tableau : Le père Le Goff
    Illustration :
    Tableau : le père Le Goff IVR53_20022200042X
  • Châteaux du 19e siècle sur le littoral du Pays de Morlaix
    Châteaux du 19e siècle sur le littoral du Pays de Morlaix
    Contributeur :
    Redacteur Le Goff Mona
    Titre courant :
    Châteaux du 19e siècle sur le littoral du Pays de Morlaix
  • Moulin à papier, Runiou (Belle-Isle-En-Terre)
    Moulin à papier, Runiou (Belle-Isle-En-Terre) Belle-Isle-en-Terre - le Runiou - Cadastre : 1838 3P
    Historique :
    rassemblés en 1812 pour former une même entreprise, appartenant à Mathurin-Julien Le Gorju, maître papetier à y sont transformés en papier de qualité coeur, fin, couture et bulle. En 1816, le rapport de la perçoivent un salaire moyen de 1, 25F par jour. En 1844, Jean Louis Le Loutre est propriétaire des deux moulins et emploie onze ouvriers. 8 hommes dont le salaire journalier est de 1,50F et 3 femmes payées 0,75F par jour. 48 tonnes de chiffons y sont transformés. Le papier produit est vendu à Paris et en Bretagne. En 1846, après le décès de son père, papetier, Jean-Louis Le Loutre devient agent d'assurances
    Contributeur :
    Redacteur Le Goff Mona
    Hydrographies :
    le Léguer
    Description :
    Situé entre le moulin du Loch (en amont) et celui de La Boissière (en aval), le site des deux amont du pont traversant le Léguer, sur la D22. Elle est maçonnée en pierre de taille de grand appareil . En descendant le long du bief, des vestiges de ce bief maçonné sont visibles ponctuellement. A l'emplacement du premier moulin, situé en amont, subsistent les vestiges d'un bâtiment surplombant le bief d'amenée. Le cadastre de 1838 y indique l'emplacement d'un moulin. En contrebas de ce bief, le déversoir et le bief d'amenée (maçonné en moellons) du deuxième moulin, ainsi que le canal de décharge du premier moulin (perpendiculaire au bief) sont encore visibles. Le deuxième moulin se situe à une centaine de partiellement écroulé. On distingue également les vestiges du pignon d'un bâtiment. Selon le propriétaire du site, ce dernier serait le logis du moulin; les deux bâtiments encore debout seraient une étable et une végétation. Le canal de fuite de ce deuxième moulin traverse la prairie, et rejoint le Léguer au niveau du
    Localisation :
    Belle-Isle-en-Terre - le Runiou - Cadastre : 1838 3P
  • Moulin à blé, puis minoterie, puis cartonnerie Huet, Kerglas (Saint-Clet)
    Moulin à blé, puis minoterie, puis cartonnerie Huet, Kerglas (Saint-Clet) Saint-Clet - Kerglas - Cadastre : 1839 B4 816 à 819
    Historique :
    Ernest, Emmanuel et Victor Huet achètent en 1873 le moulin de Kerglas à Saint-Clet. Ils transforment le moulin en minoterie industrielle. Entre 1873 et 1886, sous la direction de Victore Huet, la installations sont réalisés pour y produire du carton. Le moulin devient une annexe de la cartonnerie de à Fougères. On y produit également du carton servant à l'emballage. Selon le recensement de 1901 , Félix Julien Cardot en est le directeur. Les cartonneries Huet (rassemblant les sites de Pontrieux et de cinq tonnes. Selon un témoignage oral, recueilli par Yann-Ber Kemener, le site de Kerglas ferme
    Contributeur :
    Redacteur Le Goff Mona
    Hydrographies :
    le Trieux
    Référence documentaire :
    l'histoire de la papeterie en France. [8], les Papeteries de la région de Morlaix depuis le XVIe siècle
    Description :
    Le site de Kerglas des papeteries de Pontrieux est constitué de quatre bâtiments, dont 3 sont désaffectés. Le 4ème est demeurée une maison d'habitation. Le bâtiment 1 qui est le plus important comporte encore visible à l'intérieur du bâtiment. Le bâtiment 2 est construit le long d'un étang bâtiment n'a qu'un seul niveau et présente notamment trois larges ouvertures en parties murées. Le bâtiment
  • Rue Penher Le Goff (Baud)
    Rue Penher Le Goff (Baud) Baud - rue Penher Le Goff - en ville - Cadastre : 2000 AH
    Historique :
    La rue Penher Le Goff, pendant de la rue du Malberh, est un itinéraire ancien figurant sur le plan
    Description :
    Rue orientée est-ouest. Deux maisons y ont été repérées, ainsi que le mur de façade d'une maison du 16e siècle et le collège.
    Localisation :
    Baud - rue Penher Le Goff - en ville - Cadastre : 2000 AH
    Titre courant :
    Rue Penher Le Goff (Baud)
    Appellations :
    Penher Le Goff
  • Moulin à papier, Keranglas (Ploubezre)
    Moulin à papier, Keranglas (Ploubezre) Ploubezre - Keranglas - Cadastre : 1826 F2 presbytère 842, 843, 844, 846, 847 2014 F1 524, 525, 526, 527
    Historique :
    En 1658, Françoise Le Gualès, dame de Keranglas, afféage un terrain à Pierre Goupil, époux de
    Contributeur :
    Redacteur Le Goff Mona
    Hydrographies :
    ruisseau de Kerlouzouen le Léguer
    Référence documentaire :
    l'histoire de la papeterie en France. [8], les Papeteries de la région de Morlaix depuis le XVIe siècle
    Description :
    Un enclos rectangulaire en maçonnerie de moellons, d'environ 50x35 m, délimite le site. Son côté long est orienté nord-sud. Il est bordé à l'ouest par la rivière (coulant du sud vers le nord), à l'est de l'enclos selon le cadastre ancien, n'est visible actuellement. Des vestiges de bâtiments forment le côté nord de l'enclos. On y distingue l'emprise d'un bâtiment rectangulaire d'environ 12x5m , orienté est-ouest. Seuls le pignon ouest et le mur nord, prolongé par le mur de clôture, sont partiellement conservés. Les fondations du mur sud sont perceptibles sous la végétation. Le pignon ouest, en porte est visible sur le mur sud. Le mur ouest est percé d'une petite fenêtre. Un pignon d'un niveau -ouest. Son mur pignon ouest présente un plan arrondi, ainsi qu'un muret prolongeant le mur gouttereau nord et longeant le bief.
    Illustration :
    Cadastre de Ploubezre, 1826. Section F2 détail. Le moulin de Keranglas IVR53_20142208528NUCA Chemin d'accès descendant du lieu-dit Le Portal IVR53_20142208510NUCA Le Kerlouzouen à proximité des vestiges du moulin IVR53_20142208504NUCA Vue générale de l'enclos depuis le chemin d'accès IVR53_20142208502NUCA
  • Moulin à papier, puis teillage de lin, puis tannerie, Buhulien (Lannion)
    Moulin à papier, puis teillage de lin, puis tannerie, Buhulien (Lannion) Lannion - Buhulien - Cadastre : 1827 C3 866, 867
    Historique :
    rames de papier blanc à 7 F la rame. Le moulin contient une cuve. En 1836, le recensement de Buhulien indique Yves Marie Fortuné Le Monnier, fabricant de papier avec sa femme, ses enfants et 7 ouvriers ou domestiques. En 1843, un an après le décès de cet homme, la fabrique n'emploie plus que deux hommes et une de tissu rayure et 3 tonnes de grosse toile. Lors du recensement de 1846, la famille Le Monnier n'habite plus le moulin. L'un des papetiers du moulin, Gabriel Guével, y travaille de 1836 à 1848, date à travaillent également : Yves Gorju (ou Le Gorju), la femme de celui-ci, Catherine Ropars et Françoise Laurier fabricant de papier est mentionné dans les statistiques industrielles de Lannion. Le moulin est converti en depuis la rive opposée, au niveau du déversoir, montre le bâtiment à double pignon avant l'aménagement
    Contributeur :
    Redacteur Le Goff Mona
    Référence documentaire :
    l'histoire de la papeterie en France. [8], les Papeteries de la région de Morlaix depuis le XVIe siècle
    Description :
    granite. Le plupart de leurs baies sont en anse de panier, avec chaînages en briques. Certains bâtiments ont été remaniés en habitations. Longeant le bief, un bâtiment principal, de plan rectangulaire, à pignon double, orienté nord-sud, à un étage, comportant deux toits à double pente. Le bâti est en bâtiment, est construite sur le bief. Elle abrite une turbine hydraulique type Francis installée, selon les sud, un déversoir déviant l'eau du Léguer vers le bief. La vanne de décharge se trouve dans l'angle sud-ouest du bâtiment principal. - devant la chambre à la roue, une vanne régule le débit d'eau du travées, à rez-de-chaussée, un étage carré et un étage sous comble. Le toit est à quatre pans. Les murs
    Illustration :
    Vue du site depuis le sud-ouest : déversoir, bâtiment sud-est en arrière-plan IVR53_20142208501NUCA Vue du site depuis le sud : déversoir, conduit d'amenée à la turbine en arrière-plan
  • Moulins à papier, Brimblin (Chauvigné)
    Moulins à papier, Brimblin (Chauvigné) Chauvigné - Brimblin
    Historique :
    Brimblin. Le premier, appelé également moulin de la Sourde en Chauvigné, (pour le différencier des moulins situés de l'autre côté de la Minette, sur la commune de Saint-Christophe-de-Valains) existe dès le XVIIIe papetiers professionnels. Le premier document mentionnant explicitement ce moulin comme moulin à papier est est précisé que le "battans" du moulin, c'est-à-dire les piles et les maillets, seront réalisés par des charpentiers locaux. Lors de l'enquête de 1729, le subdélégué d'Antrain y mentionne une Brimbllin. Les minutes du notaire A.-F. TYson mentionnent le procès-verbal de la prise de possession du sécher le papier, une salle à encoller le papier, et des équipements hydrauliques (vannes) dont le bon cause puisque deux ans plus tard, c'est elle qui cède par perpétuel féage roturier le moulin à papier de , puis le vend à Jean Morel en l'an VI. L'affaire semble bien marcher puisque six ans aprè-s plus du moulin de la Sourde en Chauvigné, le moulin des Forges en Saint-Christophe de Valains, qui se
    Contributeur :
    Redacteur Le Goff Mona
    Référence documentaire :
    l'histoire de la papeterie en France. [8], les Papeteries de la région de Morlaix depuis le XVIe siècle
    Description :
    le moulin à papier de Brimblin ou de la Sourde en Chauvigné est aujourd'hui transformé en maison d'habitation. Le moulin est composé de deux corps de bâtiments formant un plan en L, à un étage carré et étage
  • Habitat et villégiature maritimes et estuariens du Pays de Morlaix
    Habitat et villégiature maritimes et estuariens du Pays de Morlaix
    Contributeur :
    Redacteur Le Goff Mona
    Texte libre :
    directement liée à la présence de la mer. Les raisons d'une implantation sur le littoral sont variées et ont évolué dans le temps. Elles peuvent être d'ordre professionnel, comme c'est le cas des maisons de sociale apparue à la fin du XIXe sur le territoire. À l'initiative de la noblesse et de la haute
  • Mer, sciences et santé en Pays de Morlaix
    Mer, sciences et santé en Pays de Morlaix
    Contributeur :
    Redacteur Le Goff Mona
    Texte libre :
    Ce dossier concerne le cas particulier de Roscoff, accueillant de nombreux établissements de soins . Aux soins spécifiques correspondent des bâtiments de styles architecturaux et de dimensions variés. Le
  • Commémoration et spiritualité liées à la mer en Pays de Morlaix
    Commémoration et spiritualité liées à la mer en Pays de Morlaix
    Contributeur :
    Redacteur Le Goff Mona
    Texte libre :
    Ces patrimoines reflètent des croyances et des pratiques fortement présentes dans le milieu marin . La dévotion à des saints protecteurs s'est traduite par la construction de chapelles, le don d'ex
  • Sociétés de bienfaisance, de solidarité, de progrès social en Pays de Morlaix
    Sociétés de bienfaisance, de solidarité, de progrès social en Pays de Morlaix
    Contributeur :
    Redacteur Le Goff Mona
    Texte libre :
    et le cadre de vie. Les bâtiments étudiés ont bien souvent été construits par des philanthropes, de généreux donateurs et les lieux fonctionnent sur le système du bénévolat. Les projets sont destinés à venir afin de porter assistance en mer au plus vite. Dans un autre état d'esprit, le littoral, pour ses
  • Patrimoine du tourisme littoral du Pays de Morlaix
    Patrimoine du tourisme littoral du Pays de Morlaix
    Contributeur :
    Redacteur Le Goff Mona
    Texte libre :
    Le cadre de vie, la beauté des paysages, les loisirs sportifs qu'il est possible de pratiquer , concourent à l'attraction du territoire. Le développement touristique du territoire s'est traduit par de
  • Espaces d'aménagement concertés en zone littorale, Pays de Morlaix
    Espaces d'aménagement concertés en zone littorale, Pays de Morlaix
    Contributeur :
    Redacteur Le Goff Mona
    Texte libre :
    et les retombés économiques locales. Le développement touristique nécessite par exemple des
  • Se déplacer, transporter sur terre et sur mer en Pays de Morlaix
    Se déplacer, transporter sur terre et sur mer en Pays de Morlaix
    Contributeur :
    Redacteur Le Goff Mona
    Texte libre :
    production, à savoir, les chantiers navals, sont également concernés. Ces bateaux et savoir-faire sont le
  • Signalisation maritime en Pays de Morlaix
    Signalisation maritime en Pays de Morlaix
    Contributeur :
    Redacteur Le Goff Mona
    Texte libre :
    Ce dossier concerne le balisage des voies de communication maritime. L'objectif de ces phares
  • Exploitation des ressources marines et littorales en Pays de Morlaix
    Exploitation des ressources marines et littorales en Pays de Morlaix
    Contributeur :
    Redacteur Le Goff Mona
    Texte libre :
    Le territoire possède une richesse et une variété de ressources naturelles, animales (poissons
1 2 3 4 35 Suivant