Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 513 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison, Toul Louarn (Tréflez)
    Maison, Toul Louarn (Tréflez) Tréflez - Toul Louarn - isolé - Cadastre : 1978 A1 128
    Localisation :
    Tréflez - Toul Louarn - isolé - Cadastre : 1978 A1 128
    Titre courant :
    Maison, Toul Louarn (Tréflez)
    Texte libre :
    proximité de Ker Emma, dont son grand-père, Louis Rousseau, fut le fondateur, la vaste maison est largement
  • Médaille d'honneur de François Le Louarn
    Médaille d'honneur de François Le Louarn Plouézec - Kermanac'h - rue François Le Louarn - en écart
    Inscriptions & marques :
    Le nom du destinataire de la médaille "Capitaine de la Marine Marchande François Le Louarn" avec un inscription concernant le destinataire
    Historique :
    La carrière maritime de François Le Louarn, dernier seigneur d´Islande Cette médaille d'honneur a été délivrée à Monsieur François Le Louarn, capitaine de la Marine Marchande (Paimpol 684), le 19 Marin Marie. François Le Louarn, avant d'être capitaine de la Marine Marchande d´Islande, où il François allait renouveler pendant 40 ans Sur le conseil du lieutenant de pêche Pinel, F. Le Louarn va . Enfin, François Le Louarn terminera sa carrière au commerce, alors que ses deux fils allaient poursuivre Le Louarn a terminé sa carrière de navigation en 1939 à Dunkerque Une retraite active : François Le Louarn possédait un doris « Alcyon », mouillé à Kérarzic ou à Port Lazo, avec lequel il faisait le ´entraide et de troc. Une rue communale dénommée « François Le Louarn » François Le Louarn fera partie du commune de Plouézec (lieu-dit « Kermanac´h »), à François Le Louarn (1887-1970), pour rendre hommage à ce vaillant capitaine islandais. C´est au numéro 4 de cette rue qu´habitait François Le Louarn dans une maison
    Référence documentaire :
    p.10 LE FRIEC, G.P. Au Père Le Louarn, dernier seigneur d´Islande. In Ouest-France, 16 avril 1970.
    Description :
    représentant une chaîne d'ancre entoure le dessin.
    Localisation :
    Plouézec - Kermanac'h - rue François Le Louarn - en écart
    Titre courant :
    Médaille d'honneur de François Le Louarn
    Illustration :
    Photographie du capitaine François Le Louarn à l'âge de 83 ans IVR53_20022215883NUCB Photographie du livret maritime (fascicule) de François Le Louarn IVR53_20022215882NUCB Plaque de la rue François Le Louarn IVR53_20022215884NUCA
  • Croix monumentale, Toul Louarn (Tréflez)
    Croix monumentale, Toul Louarn (Tréflez) Tréflez - Toul Louarn - isolé - Cadastre :
    Référence documentaire :
    p. 1034 Le patrimoine des communes du Finistère. Le patrimoine des communes du Finistère. Paris : Flohic, éditions, 1998. (Le patrimoine des communes de France).
    Localisation :
    Tréflez - Toul Louarn - isolé - Cadastre :
    Titre courant :
    Croix monumentale, Toul Louarn (Tréflez)
  • Statue : Sainte Geneviève
    Statue : Sainte Geneviève Quistinic - Locunolé - en écart
    Inscriptions & marques :
    Inscription concernant l'iconographie gravée sur le socle : SCTA GENOVEFA.
    Représentations :
    sainte Geneviève Sainte Geneviève, patronne de Paris, est généralement représentée tenant un livre et un cierge. Ce
    Titre courant :
    Statue : Sainte Geneviève
    Dimension :
    h = 65 ; la = 22 ; pr = 13. Dimensions sans le socle. Hauteur avec le socle : h = 76.
    États conservations :
    Oeuvre en cours de restauration. La sainte a perdu le cierge qu'elle tenait.
    Annexe :
    , pour le concours 2007 du Pèlerin Magazine "Un patrimoine pour demain" : "Origine de la statue , sa datation et son iconographie ne correspondent pas à cet humble chapelle sous le vocable de saint manoir de Sainte-Geneviève. Ce site du 15e siècle a fait l'objet de fouilles archéologiques importantes le patronyme l'indique, est proche de la famille ducale, et représente l'une des familles importantes de Vannes au 15e siècle. Le premier membre de cette famille, installé dans ce diocèse, est Jean Le Parisy, évêque de Vannes de 1312 à 1344, qui siège au conseil ducal de Bretagne. Henry Le Parisy II est construction de ce manoir sous le vocable de la protectrice de Paris, construction achevée par son fils Henry est sans doute le commanditaire de cette statue à un atelier picard, à l'instar du milieu ducal , patronne de la ville, en particulier en ce qui concerne le modelé du visage. Si les fouilles oratoire particulier. La famille, par différentes alliances, perd le manoir au début du 16e siècle, qui
  • Maison, rue François Le Louarn, Guillardon (Paimpol)
    Maison, rue François Le Louarn, Guillardon (Paimpol) Paimpol - Guillardon - rue François Le Louarn - en écart
    Localisation :
    Paimpol - Guillardon - rue François Le Louarn - en écart
    Titre courant :
    Maison, rue François Le Louarn, Guillardon (Paimpol)
  • Statue de sainte Geneviève
    Statue de sainte Geneviève Faou (Le) - rue Général de Gaulle (du) - en ville
    Inscriptions & marques :
    Inscription peinte sur la base : STE GENEVIEVE.
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Le Faou
    Représentations :
    sainte Geneviève portant livre clé
    Canton :
    Faou (Le)
    Localisation :
    Faou (Le) - rue Général de Gaulle (du) - en ville
    Titre courant :
    Statue de sainte Geneviève
  • Forge dite de la Secouette, le Pont du Secret (Paimpont)
    Forge dite de la Secouette, le Pont du Secret (Paimpont) Paimpont - le Pont du Secret - isolé - Cadastre : 1998 AT
    Historique :
    à demi murées ; appentis accolé au nord. A l´est, façade aveugle longée par le coursier. Roue toujours en place : roue de dessous à armature et axe métallique, ceinture et pales plates en bois. Le
    Contributeur :
    Le Louarn Geneviève
    Canton :
    Plélan-le-Grand
    Localisation :
    Paimpont - le Pont du Secret - isolé - Cadastre : 1998 AT
    Titre courant :
    Forge dite de la Secouette, le Pont du Secret (Paimpont)
    Annexe :
    Le Préfet d´Ille-et-Vilaine accorde, en 1882, au sieur Poulain, mécanicien à la Forge Basse, l ´autorisation de construire une usine au Pont du Secret. Pour cela il construit un barrage sur le canal de fuite des Forges-Basses. L´usine figure sur un plan dressé le 16 octobre 1886 (A.D. 35 6 S 9). -En 1882 -Basse qui rejoignent immédiatement au sud de l´usine, le ruisseau formé par les eaux des coursiers de la
    Illustration :
    Le moulin ; vue générale sud en 2002 IVR53_20023513021NUCA Vue de situation sud-ouest ; le logement au premier plan IVR53_20023513020NUCA
  • Statue (d'applique) : sainte Geneviève
    Statue (d'applique) : sainte Geneviève Langoëlan - Saint-Sylvestre - isolé
    Historique :
    Statue, de la 2e moitié du 17e siècle, vénérée sous le vocable de sainte Geneviève mais
    Titre courant :
    Statue (d'applique) : sainte Geneviève
    Annexe :
    Statue Sainte Geneviève. Dossier inventaire fondamental 1967 Lien Pdf
  • Chapelle Sainte-Geneviève
    Chapelle Sainte-Geneviève Saint-Michel-en-Grève - Sainte-Geneviève - en écart - Cadastre : 1805 B 20 1813 A2 311 1848 B2 285, 286 1987 B2 251, 252
    Historique :
    La chapelle Sainte-Geneviève, Gwennojen en breton, relevait selon René Couffon de la seigneurie de Kerhuel avant la Révolution. Un pardon s'y tient annuellement à la sainte Geneviève. Toujours selon René Couffon, elle fut reconstruite en 1767 sur le site d'une ancienne chapelle, puis érigée en chapelle de secours le 25 nivôse de l'an XII (1804). En ruine en 1897, elle a été restaurée au cours du 20ème siècle
    Référence documentaire :
    p. 702 LE SAULNIER DE SAINT-JOUAN, Régis. Dictionnaire des communes du département des Côtes
    Description :
    Chapelle de plan rectangulaire, à vaisseau unique, construite en granite et schiste. Le pignon baie en plein-cintre et le chevet d'une baie axiale en arc brisé ayant conservé un remplage ancien calice sculpté en bas-relief. La croix, taillée dans le granite, comprend un soubassement formé d'un
    Localisation :
    Saint-Michel-en-Grève - Sainte-Geneviève - en écart - Cadastre : 1805 B 20 1813 A2 311 1848 B2 285
    Titre courant :
    Chapelle Sainte-Geneviève
    Vocables :
    sainte Geneviève
  • Maison dite Sainte-Geneviève
    Maison dite Sainte-Geneviève Pléneuf-Val-André - le Val-André - 3 rue des Méduses - en ville - Cadastre : 2003 P 14
    Localisation :
    Pléneuf-Val-André - le Val-André - 3 rue des Méduses - en ville - Cadastre : 2003 P 14
    Titre courant :
    Maison dite Sainte-Geneviève
    Appellations :
    Sainte-Geneviève
  • Fenderie, puis moulin, puis scierie, la Fenderie (Paimpont)
    Fenderie, puis moulin, puis scierie, la Fenderie (Paimpont) Paimpont - la Fenderie - isolé - Cadastre : 1998 AV
    Historique :
    Mentionnée dès 1692, le site comprend outre la fenderie, un four de chaufferie, une halle et le
    Contributeur :
    Le Louarn Geneviève
    Canton :
    Plélan-le-Grand
    Annexe :
    Description en 1982 : Etablissement situé à 750 m au nord de la grosse Forge, le long d´une chaussée retenant les eaux d´un étang de La Fenderie sur le ruisseau de La Moutte ; le ruisseau alimente aussi plus en amont l´Etang Neuf. A la Fenderie : le logement du fendeur, un four de chaufferie, la petit escalier à deux volées est ménagé dans l´épaisseur de l´appareillage entre le bâtiment industriel A et le bâtiment d´habitation C. Bâtiment A Un bâtiment de fendrie est mentionné dès 1692 (A.M dans l´angle du mur-pignon, et probablement une machine à fendre. La soufflerie et le cylindre à fendre étaient actionnés par deux roues dont on voit les emplacements dans le coursier. Bâtiment axé nord/sud fenêtres et d´une porte. A l´intérieur, le bâtiment était à l´origine à un seul niveau avec charpente deux coupes de contre-fiches. Toit à deux versants ouvert de deux jours en lucarne sur le versant ouest . Dans l´angle nord-est subsiste la trace du foyer (âtre détruit). Le long du mur-gouttereau est court
    Illustration :
    Le fenderie sur le cadastre de 1823 IVR53_20003517154NUC
  • Maison du maître des forges (Paimpont)
    Maison du maître des forges (Paimpont) Paimpont - les Forges - en écart - Cadastre : 1998 AT 113
    Historique :
    La maison, adossée à la digue, probablement construite à la fin du 18e siècle, commande le site 'résidentielle' à l'ouest. Près de cent ans plus tard, une nouvelle demeure, dite le Chalet, supervise le site à
    Contributeur :
    Le Louarn Geneviève
    Canton :
    Plélan-le-Grand
    Description :
    incorporée dans le mur est. Placard dans le lambris dans le mur nord ; vantaux de portes à panneaux parquet . *Pièce gauche (ouest) lambrissée de hauteur, cheminée incorporée dans le mur ouest, surmontée de panneaux contenu dans un corps de bâtiment accolé (construction en pan de bois), trois fenêtres en plein-cintre. Le couloir conduit vers l´est vers une cage d´escalier contenue dans le bâtiment G.
    Illustration :
    Le cadastre de 1823 IVR53_20003517155NUC
  • Presbytère (La Mézière)
    Presbytère (La Mézière) Mézière (La) - en village - Cadastre : 1835 A 551 1939 A3 454
    Historique :
    aménagements intérieurs. Son étude a été réalisée avant sa démolition le 24 septembre 1980.
    Contributeur :
    Le Louarn Geneviève
    Annexe :
    (très épais) sont construits en terre banchée et couverts d'un toit en ardoises. Vers la route, le hormis le corps accolé au nord construit en briques pleines et enduit. - Elévation postérieure. . Corps bâtiment accolé dans l'angle (cf. Des. 2). Le logis, aspecté au sud, est composé d'un corps principal formé le corps principal. Bâtiment à un étage et comble, simple en profondeur. 4. Elévations de solives et poutre de rive apparents. Le pignon est essenté avec égoût retroussé. A gauche : deux postérieure (fig. 9) Très irrégulière. A droite, mur aveugle, porte -haute dans le pignon-. Au-dessus du rez A à deux fermes. Ferme 1 (est) à entrait supportant le plancher de comble et poinçon. Deux mortaises (fig. 24). Deux contrefiches (voir fig. 17 le détail du point d'appui de l'arbalétrier sur la ) : identique à la précédente mais le poinçon a été sélectionné et les contrefiches ont été descendues pour être remplacées par un faux entrait (fig. 25). Le dernière ferme appartient au pan de bois du pignon du mur ouest
    Illustration :
    Détail des appuis des aisseliers et contrefiches sur le poinçon (ferme 1) IVR53_19803500791X Vue de la porte du couloir sur le salon IVR53_19803500781X
  • Chapelle de la Trinité, Guen Mane (Lanrivain)
    Chapelle de la Trinité, Guen Mane (Lanrivain) Lanrivain - près de Guen Mane - - isolé - Cadastre : ?
    Contributeur :
    Redacteur Le Louarn Geneviève
  • Fontaine de Dévotion, Bodinel (Lanrivain)
    Fontaine de Dévotion, Bodinel (Lanrivain) Lanrivain - Bodinel - en écart - Cadastre : ?
    Contributeur :
    Redacteur Le Louarn Geneviève
  • Manoir, Kergouran (Mellionnec)
    Manoir, Kergouran (Mellionnec) Mellionnec - Kergouran - en écart - Cadastre : 1895 A1 280 1828 A1 289 1996 WA 46
    Auteur :
    AuteurIllustration Le Louarn Geneviève
  • Manoir, Kergouran (Mellionnec)
    Manoir, Kergouran (Mellionnec) Mellionnec - Kergouran - en écart - Cadastre : 1895 A1 280 1828 A1 289 1996 WA 46
    Auteur :
    AuteurIllustration Le Louarn Geneviève
  • Manoir, Kergouran (Mellionnec)
    Manoir, Kergouran (Mellionnec) Mellionnec - Kergouran - en écart - Cadastre : 1895 A1 280 1828 A1 289 1996 WA 46
    Auteur :
    AuteurIllustration Le Louarn Geneviève
  • Chapelle saint Julien, Saint-Auny (Mellionnec)
    Chapelle saint Julien, Saint-Auny (Mellionnec) Mellionnec - Saint-Auny - en écart - Cadastre : 1828 D2 382 1996 WN 17
    Auteur :
    AuteurIllustration Le Louarn Geneviève
  • Chapelle saint Julien, Saint-Auny (Mellionnec)
    Chapelle saint Julien, Saint-Auny (Mellionnec) Mellionnec - Saint-Auny - en écart - Cadastre : 1828 D2 382 1996 WN 17
    Auteur :
    AuteurIllustration Le Louarn Geneviève
1 2 3 4 26 Suivant