Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 514 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison Le Floc'h (Archipel des Glénan)
    Maison Le Floc'h (Archipel des Glénan) Fouesnant - Ile de Penfret Archipel des Glénan - isolé - Cadastre : Parcelles 12 du plan cadastral
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Historique :
    La maison Le Floc'h aurait été construite au début du XXe siècle. La famille Le Floc'h et leurs sa volonté en achetant à monsieur Le Floc'h, le 18 janvier 1951, « une petite maison en parpaings cadastré en la commune de Fouesnant sous le numéro 12p de la section R, y compris la construction en brique avec maison d’André Le Floc'h à Philippe Viannay, le 18 janvier 1951, est conservée aux Archives des
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Description :
    La maison appelée aussi cabane ou baraque Le Floc'h est située près de l’éolienne et des panneaux
    Titre courant :
    Maison Le Floc'h (Archipel des Glénan)
    Annexe :
    Camille De Balorre, Responsable filière Penfret et Drenec, La baraque Le Floc'h, espace des moniteurs, Camille De Balorre, Responsable filière Penfret et Drenec, La baraque Le Floc'h, espace des
    Illustration :
    La baraque Le Floc'h en 1929 IVR53_20142907521NUCA La cabane ou baraque Le Floc'h, lieu de réunion et de détente des moniteurs, Penfret, juin 2014 Décorations de la charpente de la cabane Le Floc'h, Penfret, juin 2014 IVR53_20142907523NUCA Les fonctions de la cabane Le Floc'h sont peintes sur les planches, Penfret, juin 2014
  • Inventaire du patrimoine culturel matériel et immatériel de l'archipel des Glénan
    Inventaire du patrimoine culturel matériel et immatériel de l'archipel des Glénan
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Référence documentaire :
    , Librairie Le Tendre, Concarneau. Le cercle de mer Le cercle de mer, histoire des isles de Glénan de Michel Guéguen et Louis-Pierre Le Maître, 1981. de l'éclairage des côtes de France, Jean-Christophe Fichou, Noël Le Hénaff, Xavier Mével, éd. Le Les Glénan, histoire d'un archipel Les Glénan, histoire d'un archipel Louis-Pierre Le Maître, éd
    Texte libre :
    coordonnant l'inventaire général du patrimoine matériel et immatériel de l'archipel des Glénan. Clémentine Le Dans le cadre de l'appel à projet du Conseil Régional de Bretagne pour le service de l'Inventaire , intitulé "Inventorier le patrimoine culturel breton", la Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne a proposé d'inventorier le patrimoine matériel et immatériel de l'archipel Patrimoine Naturel. Cet archipel constitue un écosystème riche et fragile tant pour la flore (le Narcisse des de mer... Si l'archipel est soumis à des protections sur le plan écologique, il est peu connu sur le . L'inventaire du patrimoine matériel et immatériel de l'archipel des Glénan concerne le patrimoine bâti ; bâtiments érigés sur les îles mais aussi le patrimoine navigant ; sablier des Glénan, baliseur des Phares et Balises, les bateaux de pêche, les bateaux de l'école de voile et le patrimoine immatériel ; les l'enseignement et de la compétition. Le projet ayant été retenu, la région Bretagne mais également la commune de
    Illustration :
    Voiliers de l'école de voile des Glénans devant le fort Cigogne IVR53_20142907642NUCA Maison Le Floch IVR53_20142907665NUCA
  • Sablier Penfret (Archipel des Glénan)
    Sablier Penfret (Archipel des Glénan) Finistère - Quimper Port du Corniguel Quimper - - en écart
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Historique :
    Le sablier Penfret a été conçu et construit pour l'extraction du maërl pour l'archipel des Glénan l'interdiction de l'extraction de maërl dans l'archipel. Le sablier travaillait aussi à l'extraction du sable
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Description :
    Le sablier Penfret est de type cargo sablier d'une longueur de 59,90m et d'une largeur de 12m, pour capacité de 4m3 pour une profondeur de 60m. Le déchargement peut s'effectuer par refoulement hydraulique jusqu'à 600 mètres. Le sablier est exploité par l'armement "Les Sabliers de l'Odet" (Montfort) et a été
    États conservations :
    Actuellement à vendre, le sablier Penfret est en bon état.
    Annexe :
    présentant le sablier Penfret de l'armement Montfort.
    Illustration :
    Le sablier Penfret à quai au port du Corniguel à Quimper, mai 2014 IVR53_20142907111NUCA Le sablier Penfret à quai au port du Corniguel à Quimper, mai 2014 IVR53_20142907112NUCA Le sablier Penfret à quai au port du Corniguel à Quimper, mai 2014 IVR53_20142907113NUCA La cale avec le collecteur de remplissage sur lequel on distingue les trois bouches qui déversent le sable, mai 2014 IVR53_20142907182NUCA Aspiration de la pompe soit pour le dragage soit pour le déchargement, mai 2014
  • Baliseur Henri Cevaer (Archipel des Glénan)
    Baliseur Henri Cevaer (Archipel des Glénan) Port-Launay - - quai - en village
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Inscriptions & marques :
    Le nom Henri Cevaer est inscrit sur une plaque fixée sur le tableau arrière du bateau.
    Historique :
    Le baliseur Henri Cevaer a été construit à Bordeaux par la Société d'exploitation des chantiers de , Chef du Service Technique des Phares et Balises. Le baliseur est dénommé Chaloupe de travaux de 16,00 m et le cahier des charges des travaux de construction a été validé par les Ponts-et-Chaussées en octobre 1960. La mise à l'eau a eu lieu en 1961. Le nom du baliseur "Henri Cevaer" est choisi en souvenir baliseur consistait dans le transport de matériel et l'entretien des balises, des feux et des phares de la zone allant de la Laïta jusqu'à St Guénolé. L'Henri Cevaer assurait aussi la relève et le un particulier qui le base à Port-Launay.
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Description :
    Le baliseur Henri Cevaer, dénommé par les constructeurs "Chaloupe de travaux", est d'une longueur en chêne. Les bordés de coque et le tableau arrière sont en acajou et les bordés de pont sont en timonerie, l'accastillage sont en iroko. Les œuvres vives du baliseur sont doublées en cuivre. Le poste un poste de cuisine. Le bateau est doté d'apparaux d'amarrage, de mouillage et de remorquage, d'un guindeau, d'un treuil de charge sur l'avant du mât et d'un mât de charge. Le moteur est un moteur BAUDOIN de type DK6 à 4 temps de 120cv et 6 cylindres. Un moteur auxiliaire BAUDOIN de type DK2 de 40cv. Le
    États conservations :
    Le baliseur est à quai à Port-Launay sur la rivière Aulne. Les conditions d'eau saumâtre dans altérer la coque. Le bateau n'a pas eu de carénage depuis plusieurs années et les oeuvres vives doivent
    Illustration :
    Le baliseur devant la ville close de Concarneau IVR53_20142907074NUCA Le baliseur Henri Cevaer au travail, bouée cardinale sud à bord IVR53_20142907091NUCA Le baliseur Henri Cevaer au passage Lanriec à Concarneau IVR53_20142907092NUCA Le baliseur Henri Cevaer devant l'île de Penfret IVR53_20142907093NUCA Le baliseur Henri Cevaer près d'une cardinale sud IVR53_20142907094NUCA Le baliseur Henri Cevaer IVR53_20142907095NUCA Le baliseur Henri Cevaer IVR53_20142907096NUCA
  • Sémaphore de l'île de Penfret (Archipel des Glénan)
    Sémaphore de l'île de Penfret (Archipel des Glénan) Fouesnant - Archipel des Glénan ïle de Penfret - - isolé - Cadastre :
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Historique :
    Le sémaphore a été construit entre 1860 et 1866. Les deux cartes du Service historique de la marine de Vincennes permettent de situer sa construction entre ces deux dates. Le sémaphore aura donc été en fonction pendant un siècle. Un rapport du 1er juillet 1866, mentionne que le sémaphore de Penfret est en bon état, sauf le mât des signaux dont le socle est en partie démoli. D'après un témoignage de Jean Cloarec, fils d'Henri Cloarec, chef guetteur au sémaphore de Penfret le mât sémaphorique gisait par terre et un canon de 70 était fixé devant le sémaphore. Jean Cloarec a vécu avec ses parents au sémaphore note pour Monsieur le Directeur des travaux hydrauliques, au sujet du ravitaillement du sémaphore , stipule que le ravitailleur Ar Gazek, appartenant aux Ponts-et-Chaussés, effectue un voyage par semaine , le samedi, pour les gardiens de phare et qu'il approvisionne et transporte également les guetteurs et leurs familles. La Marine accorde une subvention à l'administration des Ponts-et-chaussées pour le
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Description :
    pans coupés. La hauteur sous le toit est de 4,30m. Le plan du bâtiment dessine un T orienté nord-sud grandes fenêtres, une vue de 180° sur le Sud de l’archipel. Aujourd’hui, le sol de la cuisine et du réfectoire sont carrelés ; du parquet est disposé dans les dortoirs. Le perron donne accès à deux portes ; porte ouest pour le dortoir ouest (dortoir III - plan 2009), la porte est donne accès à la réserve puis latéraux débouchent dans le réfectoire, ancienne salle de veille. A l’est du bâtiment, la terrasse dessert
    Annexe :
    Le patrimoine des Glénans - Le mode de vie sur les îles, le vivre ensemble. Entretien Sarah-Lou , Maîtresse de maison au sémaphore - Le patrimoine des Glénans - Le mode de vie sur les îles, le vivre -Louis Goldschmid, Directeur technique des Glénans de 1954 à 1991- Le Sémaphore, Concarneau, mars 2014 Le sémaphore de Penfret (1863-1961) Le sémaphore de Penfret (1863-1961), Glénans N° 28, 1962
    Texte libre :
    naissance (1916) à l'âge de 4 ans. (Témoignage recueilli le 10 novembre 2014) "Mon père était guetteur au surveillance des côtes et envoyait des messages télégraphiques. Le télégraphe à morse était à bande papier. Il manger à la maison. On avait le ravitailleur de Concarneau qui venait de temps en temps. On faisait
    Illustration :
    hydrauliques et bâtiments civils. Signé par le directeur des travaux hydrauliques, Dehargne, Brest le 26 mai hydrauliques et bâtiments civils. Signé par le directeur des travaux hydrauliques, Dehargne, Brest le 26 mai hydrauliques et bâtiments civils. Signé par le directeur des travaux hydrauliques, Dehargne, Brest le 26 mai hydrauliques et bâtiments civils. Signé par le directeur des travaux hydrauliques, Dehargne, Brest le 26 mai hydrauliques et bâtiments civils. Signé par le directeur des travaux hydrauliques, Dehargne, Brest le 26 mai hydrauliques et bâtiments civils. Signé par le directeur des travaux hydrauliques, Dehargne, Brest le 26 mai hydrauliques et bâtiments civils. Signé par le directeur des travaux hydrauliques, Dehargne, Brest le 26 mai hydrauliques et bâtiments civils. Signé par le directeur des travaux hydrauliques, Dehargne, Brest le 26 mai hydrauliques et bâtiments civils. Signé par le directeur des travaux hydrauliques, Dehargne, Brest le 26 mai hydrauliques et bâtiments civils. Signé par le directeur des travaux hydrauliques, Dehargne, Brest le 26 mai
  • Phare de l'île aux Moutons (Archipel des Glénan)
    Phare de l'île aux Moutons (Archipel des Glénan) Fouesnant - Sud-Est de l'île Archipel des Glénan - isolé
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Historique :
    Le phare de l'île aux Moutons a été construit entre 1877 et 1879 ainsi que la maison du gardien de trente ans avant que le phare ne soit construit. Le phare a été électrifié en 1951 et automatisé en 1983 . L'un des derniers gardiens du phare était Guillaume Lasbleis. Depuis le 23 janvier 2014, le phare de
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Référence documentaire :
    , Librairie Le Tendre à Concarneau balisage et de l'éclairage des côtes de France, Jean-Christophe Fichou, Noël Le Hénaff, Xavier Mével, éd . Le Chasse-Marée, Douarnenez, 1999.
    Description :
    de pierres apparentes. Le phare est peint en blanc avec l'inscription en noir "LES MOUTONS" au sommet . (depuis 2007). Classé comme phare de chenalage à optique fixe dont la portée est de 15 milles dans le blanc et 11 milles dans les secteurs colorés. Le phare s'éclaire par une lampe à hallogénure métallique . Le phare a été électrifié en 1951 et automatisé en 1983. Depuis le 23 janvier 2014, le phare de l'île
    Annexe :
    effectué à son domicile le 4 février 2014). de 8 minutes sur le témoignage de Guillaume Lasbleis, l'un des derniers gardiens de phare de l'île
    Illustration :
    Pétition des marins de Concarneau pour le rétablissement du secteur vert du feu de l'île aux Pétition des marins de Concarneau pour le rétablissement du secteur vert du feu de l'île aux Article du journal Le marin du 22 avril 1983, sur le départ du gardien de phare, Guillaume Lasbleis
  • Fondations de la chapelle de l'île du Loc'h. (Archipel des Glénan)
    Fondations de la chapelle de l'île du Loc'h. (Archipel des Glénan) Finistère - archipel des Glénan île du Loc'h - isolé
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Historique :
    l'ïle St Nicolas et du four à brûlage de varech sur le Loc'h ont drainé des ouvriers, nécessitant un
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Référence documentaire :
    Le cercle de mer Le cercle de mer, histoire des isles de Glénan de Michel Guéguen et Louis-Pierre Le Maître, 1981. patrimoine micro-insulaire breton édité par le Conservatoire du littoral en 2012 sous la direction de Louis
    Description :
    Les fondations de la chapelle se composent d'une pièce principale avec sur le côté sud des fondations de forme rectangulaire, idem pour la partie nord. Dans le prolongement de la pièce principale côté situés de part et d'autre du site. Dans les tas de pierre, certaines sont taillées d'autre pas. Seul le
    Annexe :
    Il y a un siècle... La paroisse des Glénan, Chanoine J.Louis Le Floc'h, revue Pays de Quimper , Juillet 1993. Il y a un siècle... La paroisse des Glénan, Chanoine J.Louis Le Floc'h, revue Pays de
  • Vivier (Archipel des Glénan)
    Vivier (Archipel des Glénan) Fouesnant - Archipel des Glénan Île St Nicolas - isolé
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Historique :
    mentionne p. 85 : "... le vivier construit par Halna du Frétay sur un terrain maritime..." puis plus loin ;...". Dans le Bulletin de la Société d'Acclimatation de 1881. "Le Vivier de Saint Nicolas", cité par Louis Pierre Le Maître et Michel Guéguen dans leur ouvrage "Le cercle de mer", p. 194, mentionne les propos pour la conservation des crustacés. Voilà quelles sont les raisons qui ont motivé le choix de cet emplacement."... " Cette construction représente le travail le mieux réussi qui ait été fait en ce genre entièrement faits de moellons et de ciment le met à l'abri contre toutes les tempêtes." Au XXème siècle, ils l'exploite toujours. Le restaurant Castric, construit au-dessus des viviers, sert, en saison, les produits de
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Référence documentaire :
    , Librairie Le tendre, Concarneau. Le cercle de mer, histoire des isles de Glénan Le cercle de mer, histoire des isles de Glénan, de Michel Guéguen et Louis-Pierre Le Maitre, imprimé sur les Presses de l'imprimerie Régionale à Bannalec Les Glénan, histoire d'un archipel Les Glénan, histoire d'un archipel, Louis-Pierre Le Maître, éd
    Description :
    Le vivier est construit en pierre de granite avec un soubassement en escalier. Le vivier comprend
    Texte libre :
    En l'état actuel de nos connaissances, il semblerait que le vivier de l'archipel des Glénan soit un
  • Phare de l'île de Penfret (Archipel des Glénan)
    Phare de l'île de Penfret (Archipel des Glénan) Fouesnant - archipel des Glénan île de Penfret - isolé
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Historique :
    Le phare de l'île de Penfret a été construit entre 1836 et 1838, d'après les plans de l'ingénieur un fortin militaire est construit autour du phare. Le phare est mis en service le 1er octobre 1838 et d'éclipses. En 1898 le feu de Penfret est transformé en feu éclair à éclats rouge réguliers toutes les cinq secondes. Le phare de Penfret est un phare de jalonnement dont l'optique Fresnel est tournante et dispose d'une lampe à hallogénure métallique d'une portée de 20 miles. Le phare a été électrifié en 1951 et Temporaire dans le but de restaurer le phare et les douves et de prévoir des visites.
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Référence documentaire :
    a été écrit par le professeur Louis Chauris, pour le 136ème Congrès à Clisson en 2009, de balisage et de l'éclairage des côtes de France, de Jean-Christophe Fichou, Noël Le Hénaff, Xavier Mével , Douarnenez, ed. Le Chasse-Marée, 1999. , 1957, Librairie Le Tendre, Concarneau. Livre Le cercle de mer Le cercle de mer, histoire des isles de Glénan de Michel Guéguen et Louis -Pierre Le Maître, 1981.
    Description :
    , 25 m au plan focal. Un fortin militaire a été construit autour du phare en 1847. Le fort et les
    Illustration :
    Plan des édifices attenant au phare de Penfret occupés par les gardiens, dressé par le garde du Génie, Barthélémy, Quimper le 19 janvier 1857, signé L'ingénieur Sévène, pour copie conforme, le Plan des édifices attenant au phare de Penfret occupés par les gardiens, dressé par le garde du Génie, Barthélémy, Quimper le 19 janvier 1857, signé L'ingénieur Sévène, pour copie conforme, le Plan des édifices attenant au phare de Penfret occupés par les gardiens, dressé par le garde du Génie, Barthélémy, Quimper le 19 janvier 1857, signé L'ingénieur Sévène, pour copie conforme, le Reproduction d'une carte postale du phare de l'île de Penfret, ed. Le Deley Paris (avant-guerre
  • Abri du canot de sauvetage de l'île St Nicolas (Archipel des Glénan)
    Abri du canot de sauvetage de l'île St Nicolas (Archipel des Glénan) Fouesnant - île St Nicolas archipel des Glénan - - isolé
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Historique :
    sauvetage en mer sous la surveillance des Ponts et Chaussées. Le terrain fut cédé par Halna du Frétay chaussée de la cale, repose des rails. En 1922, le vieux treuil est remplacé par un treuil neuf fourni par et le terrain sont remis aux Ponts-et-Chaussées. En 1956, l'abri et le terrain sont aliénés par les
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Référence documentaire :
    , librairie Le Tendre, Concarneau. Le cercle de mer Le cercle de mer, histoire des isles de Glénan de Michel Guéguen et Louis-Pierre Le Maître, 1981.
    Description :
    accueillir le canot de sauvetage. D'une longueur de 13,28 m sur environ 6 m, il est recouvert d'une toiture
    Illustration :
    Dossier pour la construction d'un abri pour le canot de sauvetage, 1879 IVR53_20142907142NUCA
  • Feu du Huic (Archipel des Glénan)
    Feu du Huic (Archipel des Glénan) Fouesnant - Archipel des Glénan - isolé
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Historique :
    construit en 1935 et mis en service le 1er juillet 1936 à la demande de la Marine Nationale. Un accord décision ministérielle du 14 mars 1935 a approuvé le projet de construction d’un support de feu sur le feu est en cours d’installation sur le rocher « Huic » dans les Glénan. Ce feu présente les secteurs selon le rythme approximatif suivant : lumière 4 secondes, occultation 2 secondes. Les portées lumineuses seront de 8 milles et 3 milles dans les secteurs rouges, 6 milles et 3 milles dans le secteur vert . Le feu sera mis en service vers le 1er juillet 1936. Il semblerait que ce feu soit éteint vers 1945 , mais les archives départementales ne possèdent pas de document le certifiant.
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Description :
    Le feu du Huic est construit en maçonnerie sur le rocher éponyme au nord de l'île St Nicolas hauteur du plan focal. Le socle est de 5 m et le fût de 3m. Une structure métallique, aujourd'hui disparue , contenait le réservoir à gaz (propane) surmontée par une lanterne de bouée lumineuse de 3,60 m de haut. Un garde-corps est fixé en haut du socle. Aujourd'hui désaffecté, le phare n'est plus en service.
    Illustration :
    en chef à Quimper, Paris le 15 décembre 1934 IVR53_20142907448NUCA Etablissement d'un feu sur le rocher "Huic" - Avant-projet - Plan au 1/50e, dressé par l'ingénieur des TPE, Henri Cevaer, à Concarneau le 29 janvier 1935 IVR53_20142907447NUCA , Henri Cevaer, à Concarneau le 29 janvier 1935 IVR53_20142907446NUCA Décision ministérielle du 14 mars 1935 - Construction d'un feu sur le rocher "Huic" dans l'archipel Décision Ministérielle du 14 mars 1935 - Construction d'un feu sur le rocher "Huic" dans l'archipel Feu du Huic dessin d'exécution, dressé par l'ingénieur Henri Cevaer à Concarneau le 12 avril 1935 Feu du Huic, dessin d'exécution, dressé par l'ingénieur TPE, Henri Cevaer, Concarneau, le 11
  • Maison d'habitation du sémaphore de l'île de Penfret (ouest) (Archipel des Glénan)
    Maison d'habitation du sémaphore de l'île de Penfret (ouest) (Archipel des Glénan) Fouesnant - Archipel des Glénan île de Penfret - - isolé
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Historique :
    1963 le sémaphore est désarmé par la Marine nationale. Il est loué à l'école de voile des Glénans, à d’occupation temporaire est accordée par le Conservatoire du Littoral, propriétaire du site, à l’école de voile des Glénans pour occuper la maison des gardiens de phares et le sémaphore, « compte tenu de l’intérêt pour le Conservatoire du Littoral de favoriser la gestion des espaces protégés, assurer un gardiennage
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Référence documentaire :
    Le cercle de mer Le cercle de mer, histoire des isles de Glénan de Michel Guéguen et Louis-Pierre Le Maître, 1981.
    Description :
    Le bâtiment, bâti en contrebas du sémaphore, sous un groupe de rochers, est construit en moellons chaux. Le mobilier est constitué de lits superposés et d’un bureau. Une échelle mène au grenier, où des matelas sont disposés sur le plancher. La charpente est apparente. Un appentis, espace de rangement, est disposé le long du mur nord. Une citerne lui fait suite. Le long du mur sud, on distingue des ruines
  • Ferme de l'île de Penfret (Archipel des Glénan)
    Ferme de l'île de Penfret (Archipel des Glénan) Fouesnant - archipel des Glénan île de Penfret - - isolé
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Historique :
    , 400, 700, 500 francs et pour l'île de Quignenec à 60 francs...". Dans l'ouvrage "Le cercle de mer " des historiens Louis-Pierre Le Maître et Michel Guégen, il est mentionné selon des archives familiales (p. 190) : "En 1844, c'est un nommé Le Bleis qui est officiellement locataire de Penfret. Le Bleis car c'est en réalité Jean-François Roulland, à qui il a sous-loué, qui habite à la fois le Loc'h et la
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Référence documentaire :
    , Librairie Le Tendre, Concarneau Le cercle de mer Le cercle de mer, histoire des isles de Glénan de Michel Guéguen et Louis-Pierre Le Maître, 1981.
    Description :
    orientée plein Sud. Sur la façade, deux fenêtres encadrent la porte d'entrée. Le bâtiment, de plan arrière, nord, comprend une porte côté ouest. En 1952 la parcelle et des bâtiments ont été rachetés par le , est jugée saine et n’a donc pas été remplacée. En 1976 le toit et les peintures ont été refaits salle de travail. Un étage a été ajouté afin d’augmenter le nombre de couchages en « dur ». Un escalier d’accès extérieur, en armature bois et marches métal, est disposé le long du pignon ouest. Une porte , ainsi qu’une fenêtre, sont percées dans le mur pignon ouest. Les autres sources de lumière du dortoir grandes). Le sol est recouvert d’un plancher. La charpente d’origine, apparente, a été renforcée. Les
  • Maison-phare de l'île aux Moutons (Archipel des Glénan)
    Maison-phare de l'île aux Moutons (Archipel des Glénan) Fouesnant - île aux Moutons Archipel des Glénan sud-est de l'île aux Moutons - isolé
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Historique :
    cuisine, une salle à manger et trois chambres à l'étage. Depuis l'automatisation et le départ des gardiens de phare en 1983, la maison sert de local technique. Le petit bâtiment érigé dans le jardin et qui
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Référence documentaire :
    , Noël Le Hénaff, Xavier Mével, éd. Le Chasse-Marée, Douarnenez, 1999.
    Description :
    principale se situe sur la façade nord, entourée de deux fenêtres. L'escalier se situe dans le phare et donne frères Faoüt. A l'intérieur du mur d'enceinte un jardin était prévu pour les gardiens de phare. Dans le
  • Cheminée et fours à brûlage de varech sur l'île du Loc'h (Archipel des Glénan)
    Cheminée et fours à brûlage de varech sur l'île du Loc'h (Archipel des Glénan) Fouesnant - archipel des Glénan île du Loc'h - isolé
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Historique :
    Fours à brûlage de varech construit en 1874. La construction a été financée par Halna du Frétay. Le brique rouge. (c.f. : le Cercle de Mer, Histoire des Isles des Glénan, p. 196, 197, 198)). Halna du
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Référence documentaire :
    Le cercle de mer, histoire des Isles Glénan Le Cercle de mer, Histoire des Isles Glénan, Louis -Pierre Le Maître, Michel Guéguen, Bannalec, 1981
    Description :
    blanches (briques blanches). Le soubassement est en granite. Les deux fours sont construits en brique avec portes anciennement en fonte. Un escalier sépare les fours du bâtiment de stockage. Le bâtiment est a une fissure tout au long du côté est. Le soubassement de la cheminée a une trou de part et d'autre . Le bâtiment de stockage est d'une longueur d'environ 10 mètres de long pour 3 / 4 mètres de large.
  • Maison d'habitation des gardiens de phare de l'île Penfret (Archipel des Glénan)
    Maison d'habitation des gardiens de phare de l'île Penfret (Archipel des Glénan) Fouesnant - archipel des Glénan île de Penfret - isolé
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Référence documentaire :
    , 1957, Librairie Le Tendre, Concarneau. balisage et de l'éclairage des côtes de France, Jean-Christophe Fichou, Noël Le Hénaff, Xavier Mével, éd . Le Chasse-Marée, Douarnenez, 1999.
    Description :
    indépendants. Le bâtiment principal est long de 24,80m sur 5,80m de large. La citerne était accolée au pignon d'Etat géré par le conservatoire du littoral.
    Illustration :
    Extrait du journal "Le Finistère" du 7 janvier 1880, publication d'acte de vente. Acquisition de
  • Crèche île du Drenec (Archipel des Glénan)
    Crèche île du Drenec (Archipel des Glénan) Fouesnant - Archipel des Glénan île du Drenec - isolé
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Historique :
    , 400, 700, 500 francs et pour l'île de Quignenec à 60 francs...". Dans l'ouvrage "Le cercle de mer" des historiens Louis-Pierre Le Maître et Michel Guégen, il est mentionné (p. 188) que d'après les archives entretenir les bâtiments, les « clôtures de terres » et « auges qui servent à brûler le goëmon destiné à la notamment refaire la toiture du hangar (ou grange) ». Le bail précise que l’île « était utilisée, à usage maison ». Le bail est conservé aux archives de l'école de voile des Glénans de Paris. Les premiers stages de voile ont commencé en 1952. En 1973, l’archipel des Glénan est classé site naturel par le Ministère de la protection de la nature et de l’environnement. En 2002, le Conservatoire du Littoral rachète
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Description :
    traditionnel d'une surface de 48 m2 d'un plan rectangulaire dont la façade est orientée plein Est. Le pignon nord est doté d'une cheminée et un four à pain y est accolé. Le pignon sud possède une fenêtre et des bâtiment est en bois. Deux fenêtres y sont percés dans la pente ouest de la toiture. Le sol est dallé de pierres. La crèche ou bergerie est située sur le plan cadastral à la section N : parcelles 17, 18, 19, 20 , les îlots de Drenec sont nommés « Le veau », en raison de l’ancienne activité d’élevage de l’île et
    Illustration :
    Crèche de l'île du Drennec, façade nord avec le four à pain IVR53_20142907172NUCA
  • Ferme île St Nicolas (Archipel des Glénan)
    Ferme île St Nicolas (Archipel des Glénan) Fouesnant - Archipel des Glénan île St Nicolas - - isolé
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Historique :
    , 400, 700, 500 francs et pour l'île de Quignenec à 60 francs...". Dans l'ouvrage "Le cercle de mer " des historiens Louis-Pierre Le Maître et Michel Guégen, il est mentionné (p. 188) que d'après les réaménagée en centre d'accueil et d'hébergement par le club de plongée international des Glénan dans les
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Description :
    quatre mètres sur trois mètres. La façade de la ferme est exposée au Sud. Un escalier, sur le pignon extérieur est, permet d'accéder à l'étage. Deux portes et deux fenêtres sont percées dans le mur de la façade. La ferme a été rénovée par le club international de plongée des Glénan dans les années 60.
  • Ferme île du Drenec (Archipel des Glénan)
    Ferme île du Drenec (Archipel des Glénan) Fouesnant - Archipel des Glénan île du Drenec - - isolé
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Historique :
    construction des fermes dans les années 1870. Dans l'ouvrage "Le cercle de mer" des historiens Louis-Pierre Le entretenir les bâtiments, les « clôtures de terres » et « auges qui servent à brûler le goëmon destiné à la notamment refaire la toiture du hangar (ou grange) ». Le bail précise que l’île « était utilisé, à usage maison ». (Archives privées conservées aux Archives de l'école de voile des Glénans à Paris) En 1952, le classé Site naturel par le Ministère de la protection de la nature et de l’environnement En 2002, l'île du Drenec est racheté par le conservatoire du Littoral. Les îlots de Drenec sont nommés « Le veau
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Description :
    aménage la ferme, en consolidant le toit, installant une cuisine et en transformant l'appentis en logement le plancher du grenier. Le grenier est aménagé, les joints et le crépi des murs intérieurs sont faits
    Illustration :
    Drenec - Ferme - Fresque représentant l'Archipel sur le mur nord du réfectoire - juin 2014 Drenec-Ferme- Façade sud avec panneaux solaires sur le toit - juin 2014 IVR53_20142907541NUCA
  • Vedette à passagers 'Perle de Beg-meil III' (Archipel des Glénan)
    Vedette à passagers 'Perle de Beg-meil III' (Archipel des Glénan) Fouesnant - La cale Beg-Meil - isolé
    Copyrights :
    (c) Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne (FRCPM-Bretagne)
    Historique :
    pour le compte de Roger Guillou. Elle est lancée en juin 1970 et est basée à la cale de Beg-Meil d'où
    Contributeur :
    Redacteur Le Moigne Clémentine
    Description :
    . C'est d'ailleurs le dernier bateau que ce chantier a construit avant sa fermeture. La vedette à
1 2 3 4 26 Suivant