Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 104729 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Fort, Pointe de Bloscon (Roscoff)
    Fort, Pointe de Bloscon (Roscoff) Roscoff - Pointe de Bloscon - bâti isolé
    Copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    Historique :
    Fonction : observer et protéger le chenal de l'île de Batz et le havre de Roscoff. Système défensif de la baie de Morlaix au 17e, 18e et 19e siècles.
    Référence documentaire :
    Mémoire en Images : Roscoff LE VASSEUR, Olivier. Mémoire en Images : Roscoff. Joué-lès-Tours
    Murs :
    pierre de taille
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [ingénieur] Poictevin le Jeune de la Renaudière
    Localisation :
    Roscoff - Pointe de Bloscon - bâti isolé
    Titre courant :
    Fort, Pointe de Bloscon (Roscoff)
    Intérêt de l'œuvre :
    vestiges de guerre
    Annexe :
    Transcription d'un texte de Poictevin le Jeune de la Renaudière daté du 30 octobre 1694 au sujet du , ingénieur des Levées et turcies de la Loire. 1682, Arnould Le Poictevin, sieur de la Renaudière. Né à Brest Roscou (Roscoff), que jay levé le six octobre dernier, par ordre de Monsieur de Vauban, quil la corrigé le 15e ; je le fais construire de gazon par ses ordres. Il ma fait aussi l´honneur de me donner la 19832900753PB : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes. Fonds de l'armée de Terre Le Poictevin d'après BLANCHARD (A.), Dictionnaire des ingénieurs militaires 1691-1791, Montpellier , 1981, 2 tomes. "Très probablement cette famille de bourgeoisie tourangelle qui donna Nicolas Poictevin de la marine en 1682. On ignore sa première affectation. A Ouessant en 1691. Chargé des travaux de Roscou, jusqu´a Pinpoul (Pempoul), évesché (évêché) de Léon, et depuis Morlais (Morlaix), jusqu´à la , lon continue, a y travailler, le fort, sera parachevé dans un mois, plusieurs habitans, de St Paul
    Illustration :
    Plan du fort de Bloscon dressé par Poictevin le Jeune de la Renaudière en 1694, Archives du Génie Profil du fort de Bloscon dressé par Poictevin le Jeune de la Renaudière en 1694 Texte de Poictevin le Jeune de la Renaudière daté du 30 octobre 1694 au sujet du fort de Bloscon Le fort de Bloscon vers 1730, peinture sur bois, collection particulière IVR53_19862901573X Plan du fort de Bloscon vers 1694. Le fort compte treize plate-formes d'artillerie Le fort de Bloscon, vue ancienne (1862-1900) IVR53_20042903407NUCA Vue de la tourelle du fort de Bloscon IVR53_20022901558NUCA l'épaisseur du parapet de la batterie IVR53_20042903920NUCA Plan et profil du fort de Bloscon vers 1694 IVR53_20042903918NUCA , Art. 8, Roscoff, P. A., Service Historique de l'Armée de Terre, Vincennes IVR53_20022901520NUCA
  • Ensemble fortifié (Stützpunkt
    Ensemble fortifié (Stützpunkt "Roscoff" Mo 94), Pointe de Bloscon (Roscoff) Roscoff - Pointe de Bloscon
    Copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    Historique :
    , Vauban charge Arnould Le Poictevin, sieur de la Renaudière, ingénieur ordinaire natif de Brest (en charge de la période vaubanienne au Mur de l´Atlantique. Le fort de Bloscon orthographié quelques fois dans Batz : "Le deuxième étage servira de corps de garde, lequel percé de deux créneaux, défendra la la 1ère moitié du 20e siècle. Lors de la Seconde Guerre Mondiale, le fort de Bloscon est réutilisé corps de garde crénélé est détruit dans la première moitié de l´année 1943 (source orale). Selon le . Selon le rapport Pinczon du Sel, 1946-1947, le point d´appui lourd de la pointe de Bloscon comprenait pièce battait le chenal ouest de l´île de Batz et les abords du port de Roscoff. La partie arrière de la Prigent par la préfecture maritime de Brest le 30 avril 1947 (en réponse à ces lettres des 21 et 26 avril mitrailleuse et un gros bunker casemate armé d'un s MG 37 mm barrant le chenal Est de Batz". Vers la cale de 4800 Francs le mètre cube de béton. "Ce prix n´est pas en rapport avec la surface et la valeur d´un
    Observation :
    La pointe septentrionale de Bloscon est aujourd´hui laissée à l'abandon... non entretenue, la d´une "décharge sauvage". Une mise en valeur du patrimoine fortifié de la pointe de Bloscon est pointe sert au stationnement de véhicules de livraison des viviers. Par endroit, ce site est à rapprocher
    Référence documentaire :
    Album Mémorial Atlantikwall, Le Mur de l´Atlantique en France 1940-1944 CHAZETTE (A.) - DESTOUCHES (A.) - PAICH (B.). Album Mémorial Atlantikwall, Le Mur de l´Atlantique en France 1940-1944. Bayeux Mémoire en Images : Roscoff LE VASSEUR, Olivier. Mémoire en Images : Roscoff. Joué-lès-Tours
    Auteur :
    [ingénieur] Poictevin le Jeune de la Renaudière
    Typologies :
    lourd de la Seconde Guerre Mondiale fort / batterie de côte du 4e quart 17e siècle. Corps de garde crénélé modèle 1846. Point d'appui
    Localisation :
    Roscoff - Pointe de Bloscon
    Titre courant :
    Ensemble fortifié (Stützpunkt "Roscoff" Mo 94), Pointe de Bloscon (Roscoff)
    Intérêt de l'œuvre :
    vestiges de guerre
    Annexe :
     ; il confie la conduite des ouvrages à Poictevin le Jeune de la Renaudière (A. G., Art 8, Roscoff, P. A le plus important de la défense côtière de la baie et le centre de commandement de la capitainerie YSNEL, Franck. La défense de la Baie de Morlaix aux XVIIème et XVIIIème siècles. Mémoire de D.E.A ., sous la dir. de Claude Nières, Rennes, 1991. "A Roscoff, les travaux sont importants ; deux batteries sont aménagées en 1694, dont le fort de Bloscon. Vauban lui-même signe et corrige les plans et devis corps de garde et des logements pour les officiers. Mis à part le château du Taureau, il est l'édifice . L'autre batterie, appelée fort de la Croix, se situe à l'emplacement actuel de la station de biologie , près de l'église de Roscoff. Faite entièrement en maçonnerie, elle est construite à même le rocher avec une petite poudrière. Une batterie d'un canon est également installée au port, au début de la jetée 20042903407NUCA : Centre de recherche bretonne et celtique, Brest
    Illustration :
    La chapelle Sainte-Barbe, le réduit de batterie de côte construit en 1862 et reconverti en manoir La pointe de Bloscon : la chapelle Sainte-Barbe sans le réduit de batterie de côte et la villa mais La chapelle Sainte-Barbe sans le réduit de batterie de côte mais hérissée de blockhaus allemands Vue de soldats allemands en exercice derrière le mur défensif de la pointe de Boscon, photo Vue de l'ensemble fortifié de le pointe de Bloscon depuis la chapelle Sainte-Barbe : le fort du 17e Cartouche gravé dans le béton frais donnant la date de construction de la casemate de type 611 : 31 Le fort de Bloscon, vue ancienne (1862-1900) IVR53_20042903407NUCA La pointe de Bloscon et la chapelle Sainte-Barbe, carte postale ancienne antérieure à la Seconde Jour de pardon à la chapelle Sainte-Barbe, carte postale ancienne IVR53_20042903499NUCA Les viviers de la pointe de Bloscon, carte postale ancienne non datée IVR53_20022903052NUCA
  • Lé
    Lanrigan - Bourg
    Représentations :
    I.H.S., triangle trinitaire, angelots, couronne de fleurs.
    Dénominations :
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Dimension :
    h = 56 ; la = 55
  • Ferme, la Renaudière (Bais)
    Ferme, la Renaudière (Bais) Bais - la Renaudière - isolé - Cadastre : 1982 ZB
    Historique :
    La ferme de plan massé et de composition double est construite en limite du 19e siècle et du 20e cadastre de 1827. Seule une petite partie agricole sur son côté sud a été préservée de la reconstruction. siècle à l'emplacement d'un probable logis préexistant sur le site d'un moulin à vent figuré sur le
    Référence documentaire :
    Plan géométrique parcellaire de la commune de Bais, section G4 dite de Miliac. Levée par Barbé et
    Canton :
    Guerche-de-Bretagne (La)
    Description :
    Usage partiel de terre en parties agricoles.
    Localisation :
    Bais - la Renaudière - isolé - Cadastre : 1982 ZB
    Titre courant :
    Ferme, la Renaudière (Bais)
    Illustration :
    Cadastre de 1827 IVR53_20043516214NUC Vue de situation nord-ouest IVR53_20043516064NUCA
  • Ferme, la Renaudière (Bais)
    Ferme, la Renaudière (Bais) Bais - la Renaudière - isolé - Cadastre : 1982 ZB
    Historique :
    Alignement de logis d'une ferme du 18e siècle(?) dont le logement à l'ouest conservant une forme traditionnelle est mitoyen de rénovations radicales engagées à l'est.
    Canton :
    Guerche-de-Bretagne (La)
    Murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    Localisation :
    Bais - la Renaudière - isolé - Cadastre : 1982 ZB
    Titre courant :
    Ferme, la Renaudière (Bais)
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    granulite ; moellon sans chaîne en pierre de taille
    Illustration :
    Vue de situation sud IVR53_20043516035NUCA
  • Maison, la Renaudière (Cesson-Sévigné)
    Maison, la Renaudière (Cesson-Sévigné) Cesson-Sévigné - la Renaudière - Cadastre : 1985 AK
    Historique :
    Cette maison de construction traditionnelle en terre est mentionnée sur le cadastre ancien et peut dater de la fin du 18e siècle ou du début du 19e siècle. Autrefois isolée, elle est aujourd'hui
    Description :
    Plan allongé à étage. Toiture en ardoise à longs pans et croupe. Carrée de bois autour des
    Localisation :
    Cesson-Sévigné - la Renaudière - Cadastre : 1985 AK
    Titre courant :
    Maison, la Renaudière (Cesson-Sévigné)
  • Croix de chemin de Serrens,la Renaudière (La Fresnais)
    Croix de chemin de Serrens,la Renaudière (La Fresnais) Fresnais (La) - la Renaudière - isolé - Cadastre : 1982 L
    Historique :
    La famille de Serent fit ériger cette croix à l'emplacement où le comte de Serent trouva la mort déplacée d'une centaine de mètres vers le sud
    Cadre de l'étude :
    inventaire préliminaire La Fresnais
    Dénominations :
    croix de chemin
    Description :
    Inscription sur la base : A LA MEMOIRE DES DUCS DE SERRENS.
    Localisation :
    Fresnais (La) - la Renaudière - isolé - Cadastre : 1982 L
    Titre courant :
    Croix de chemin de Serrens,la Renaudière (La Fresnais)
    Illustration :
    Détail : l'inscription sur la base IVR53_19993505815NUCA
  • Ensemble de 7 boîtes à ampoule
    Ensemble de 7 boîtes à ampoule Cancale - place de la République place du Cher Frère Lucide
    Dénominations :
    coffret pour le viatique
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Cancale - place de la République place du Cher Frère Lucide
    Titre courant :
    Ensemble de 7 boîtes à ampoule
  • Chapelle Sainte-Jeune (Plounévez-Moëdec)
    Chapelle Sainte-Jeune (Plounévez-Moëdec) Plounévez-Moëdec - - isolé - Cadastre : G 562
    Historique :
    Porzamparc qui la visite, la décrit et signale le seul écusson dans la maîtresse vitre, celui de Kergariou La chapelle tréviale et seigneuriale dépendait de l´ancienne seigneurie de Porzamparc. Elle est construite sur l´emplacement de l´ermitage de la sainte selon la tradition locale. L´édifice actuel contrefort ouest, celle de 1572 au-dessus de la baie sud, la sablière nord indique : "L´AN DE GRACE 1575 FURENT FAI", et le clocheton porte celle de 1621. Une baie du 14e siècle est remployée dans le mur nord . La chapelle est pavée en 1711. En 1713, elle est rachetée par Urvoy de Saint-Bédan, seigneur de peintes au cours du 19e siècle : "Fait par les soins de [...] Josep Gouverneur". La toiture de la chapelle est refaite en 1871. La chapelle est restaurée en 1970 par l´architecte Delestre de Paris : sol du , relativement homogène, a subi plusieurs campagnes de constructions. On trouve les dates de 1553 sur un . En 1788, N. Jaouen réalise des travaux de peinture. Des fresques représentant les apôtres sont
    Observation :
    Sainte Jeune est la soeur de Envel donc le culte est célébré dans la commune voisine de Loc Envel . La chapelle est associée à une croix et à une fontaine de dévotion. Peintures remontant au 19e
    Référence documentaire :
    Le clocher de mon village à Plounévez-Moëdec KERURIEN, Yvon. Le clocher de mon village à Plounévez A la découverte des chapelles du Trégor DELESTRE Pierre, A la découverte des chapelles du Trégor
    Précisions sur la protection :
    Chapelle Sainte-Jeune (cad. G 562) : inscription par arrêté du 17 décembre 1970.
    Description :
    Chapelle isolée, située dans un enclos avec croix. Edifice de plan rectangulaire, à chevet plat appareil de pierre de taille de granite. Clocher mur à trois chambres de cloches ajourées superposées , accostées de rouleaux et ornées d´une courte flèche en acrotère. Pignon ouest percé d´une porte plein cintre encadrée de pilastres supportant un entablement formant larmier et un fronton en accolade orné de trois calices. Nef à deux vaisseaux de trois travées, bas-côté sud terminé par une sacristie, couverte d´un lambris de couvrement en berceau avec sablières sculptées représentant des scènes de chasse et entraits à engoulants. Sol couvert de dalles de granite.
    Titre courant :
    Chapelle Sainte-Jeune (Plounévez-Moëdec)
    Dates :
    1553 porte la date daté par travaux historiques 1572 porte la date 1575 porte la date 1621 porte la date
    Annexe :
    Roulait sa claire chanson. vécurent dans le jeûne, Afin de gagner le ciel, Le frère de sainte Jeune Et Au ciel gris de Breiz-Izel, S´en vinrent, par la mer grande, Sainte jeune et saint Envel, L´un à la soeur de saint Envel. Quand tous les bruit de la terre S´étaient fondus le soir, Avec les voix du Texte d´Anatole Le Braz, chanson de Bretagne : Au seuil d´un livre "Quand, des brumes de l´Irlande nobles causeries, Aux voix de Jeune et d´Envel. Mais lorsque Jeune mourante, Ne put parler que tout bas court, D´un vol furtif de chouette, Dans la nuit du Vallon Sourd". gauche, l´autre à droite, Remontèrent, séparés, Le cours d´une eau qui miroite Aux flancs roux des Monts mystère Ils se parlaient sans se voir ; Et le ruisseau des prairies Mêlait son chant fraternel, En ces
    Aires d'études :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
    Illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Plounévez-Moëdec, 1834 : chapelle Saint-Jeune Plounévez-Moëdec : chapelle Sainte-Jeune, vue générale de la façade sud IVR53_19692200881V Plounévez-Moëdec : chapelle Sainte-Jeune, vue de détail de la fenêtre sud IVR53_19692200884V Plounévez-Moëdec : chapelle Sainte-Jeune, vue de détail de la porte ouest IVR53_19692200885V Plounévez-Moëdec : chapelle Sainte-Jeune, détail de la porte sud IVR53_20112205854NUCA Plounévez-Moëdec : chapelle Sainte-Jeune, élévation sud, décor de la baie IVR53_20112205856NUCA Plounévez-Moëdec : chapelle Sainte-Jeune, vue de la sablière du bas-côté sud IVR53_20102203419NUCA Plounévez-Moëdec : chapelle Sainte-Jeune, vue de détail de la niche du chœur IVR53_20102203420NUCA Plounévez-Moëdec : chapelle Sainte-Jeune, vue de la sablière du bas-côté sud IVR53_20102203421NUCA Plounévez-Moëdec : chapelle Sainte-Jeune, vue de la sablière du bas-côté sud IVR53_20102203422NUCA
  • Maison, rue Abbé Le Jeune (Ploubazlanec)
    Maison, rue Abbé Le Jeune (Ploubazlanec) Ploubazlanec - le Bourg - rue Abbé Le Jeune - en village - Cadastre : 2004 AR 130
    Parties constituantes non étudiées :
    mur de clôture
    Murs :
    pierre de taille
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Description :
    de granite. Elle est composée d'un rez-de-chaussée à deux pièces et d'un étage en léger surcroît. La Maison de plan rectangulaire à accès antérieur central et dépendance latérale édifiées en moellons dépendance abrite une pièce à feu au rez-de-chaussée. Eléments de décor : granite (pierre de taille
    Typologies :
    maison à deux pièces au rez-de-chaussée
    Localisation :
    Ploubazlanec - le Bourg - rue Abbé Le Jeune - en village - Cadastre : 2004 AR 130
    Titre courant :
    Maison, rue Abbé Le Jeune (Ploubazlanec)
  • Statue de l'archange et du jeune Tobie
    Statue de l'archange et du jeune Tobie Fréhel
    Représentations :
    voyage de Tobie et de l'archange Raphaël
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    chevelure ondée, divisée sur le front. Il tient la main du jeune Tobie, qui se tient debout à sa gauche. L'archange, ailes déployées, montre le ciel de sa main droite. Son visage est encadré par une
    Titre courant :
    Statue de l'archange et du jeune Tobie
  • Capitainerie de Saint-Pol-de-Léon : ensemble fortifié
    Capitainerie de Saint-Pol-de-Léon : ensemble fortifié Saint-Pol-de-Léon
    Dossier :
    Roscoff : profil du fort de Bloscon dressé par Poictevin le Jeune de la Renaudière en 1694 Profil du fort de Bloscon dressé par Poictevin le Jeune de la Renaudière en 1694 Fort, Pointe de Capitainerie de Saint-Pol-de-Léon : ensemble fortifié
  • Croix reliquaire de la Vraie Croix
    Croix reliquaire de la Vraie Croix Plesder
    Inscriptions & marques :
    Inscription manuscrite dans le médaillon : COLUMN FRAG./EX SEPUL.DN. Poinçon : O.D. sur les rayons
    Dénominations :
    reliquaire de la Vraie Croix
    Statut :
    propriété de la commune
    Titre courant :
    Croix reliquaire de la Vraie Croix
    Illustration :
    Croix reliquaire de la Vraie Croix IVR53_20063510393NUCA
  • Statue : Jeune femme en robe longue
    Statue : Jeune femme en robe longue Saint-Briac-sur-Mer - 18 rue de la Mairie
    Inscriptions & marques :
    Signature et inscription en creux sur la terrasse : Suzann Armel Beaufils 19 ? 6 (?).
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Saint-Briac-sur-Mer - 18 rue de la Mairie
    Titre courant :
    Statue : Jeune femme en robe longue
    Dimension :
    la = 25 ; pr = 23 ; h = 41
    États conservations :
    Éclats dans le plâtre du support ; fêlure au-dessus du genou droit.
    dc_ca2066bc-4b52-4157-90bd-f81cfb66c11d_81 :
    Cette oeuvre appartient à une collection nombreuse qui nous éclaire sur la carrière de son auteur l'histoire de la sculpture du 20e siècle. (technique, inspiration, évolution dans un milieu social et un milieu de pensée) et sur sa place dans
    Illustration :
    Vue générale de face IVR53_20003502002XA
  • Croix (chapelle Saint-Jeune)
    Croix (chapelle Saint-Jeune) Plounévez-Moëdec - - chapelle Saint-Jeune - isolé
    Historique :
    Croix datant probablement de la fin du 16e siècle ou du début du 17e siècle remontée pendant la seconde moitié du 20e siècle. Elle est associée à la chapelle.
    Représentations :
    Vierge de pitié
    Description :
    Croix située dans l´enclos de la chapelle Sainte-Jeune, qui servait de cimetière trévial . Soubassement circulaire à emmarchement à trois degrés, portant un socle mouluré de section carrée. Hampe longue de section octogonale à base carrée, chapiteau octogonal, croix portant un Christ sur l´avers et une
    Localisation :
    Plounévez-Moëdec - - chapelle Saint-Jeune - isolé
    Titre courant :
    Croix (chapelle Saint-Jeune)
    Aires d'études :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
    Illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Plounévez-Moëdec, 1834 : chapelle Saint-Jeune Plounévez-Moëdec, chapelle Sainte-Jeune : détail de la croix IVR53_20112205862NUCA Plounévez-Moëdec, chapelle Sainte-Jeune : croix IVR53_20112205863NUCA Plounévez-Moëdec, chapelle Sainte-Jeune : croix IVR53_20112205861NUCA
  • Statue : Soizic jeune Ouessantine
    Statue : Soizic jeune Ouessantine Saint-Briac-sur-Mer - 18 rue de la Mairie
    Inscriptions & marques :
    Signature en creux sur la terrasse : Armel Beaufils / Ouessant 1926.
    Statut :
    propriété de la commune
    Localisation :
    Saint-Briac-sur-Mer - 18 rue de la Mairie
    Titre courant :
    Statue : Soizic jeune Ouessantine
    Dimension :
    pr = 19,5 ; la = 19 ; h = 47,5
    dc_ca2066bc-4b52-4157-90bd-f81cfb66c11d_81 :
    Cette oeuvre appartient à une collection nombreuse qui nous éclaire sur la carrière de son auteur l'histoire de la sculpture du 20e siècle. (technique, inspiration, évolution dans un milieu social et un milieu de pensée) et sur sa place dans
    Illustration :
    Vue générale de 3/4 IVR53_20003502126XA Vue générale de profil IVR53_20003502127XA
  • Barre de tire-veille de l'Amiral Courbet
    Barre de tire-veille de l'Amiral Courbet Plouézec - Saint-Riom - en écart
    Historique :
    de Chine en 1885 lorsque les Chinois ont abandonné le Tonkin et l´Aman). La barre port les marques de Cette barre de tire-veille qui se trouvait sur la chaloupe des officiers de la Marine nationale française, précisément sur la chaloupa amiral de l´amiral Adrien Courbet a été donnée par l´officier en chef des équipages Monsieur Losser à la famille Cren de Plouézec. L´amiral Courbet avait fait la campagne cette campagne de Chine, symbolisée par deux dragons ailés sculptés sur la barre en laiton.
    Dénominations :
    matériel d'aide à la navigation
    Description :
    Barre de tire-veille servant à manoeuvrer le gouvernail d'une chaloupe militaire. Elle est . Elle est fixée sur un support en chêne. Les motifs de la sculpture : dragons ailés, ancres ; les motifs constituée d'une barre en bois sculptée, munie à son extrémité de petites poulies en bois avec réas en laiton
    Titre courant :
    Barre de tire-veille de l'Amiral Courbet
    Illustration :
    Vue générale de la barre de tire-veille de l'Amiral Adrien Courbet IVR53_20022215937NUCA Vue générale de la barre de tire-veille de l'Amiral Adrien Courbet IVR53_20022215938NUCA Détail des poulies de la barre de tire-veille IVR53_20022215939NUCA
  • Compas de doris
    Compas de doris Pléneuf-Val-André - Dahouët - en ville
    Historique :
    , à l'aide d'une rose de vent, à 2 quarts et demi soit 30 degrés les uns des autres. Le compas représentait encore un outils de navigation précieux pour retrouver le navire en temps de brume. Ce type de La pêche à la morue en doris à Terre-Neuve ou au Groenland utilise un compas d'embarcation gradué en quart et demi-quart ou en degré de 1 à 90 degrés. Les tentis sont disposés autour du doris mouillé
    Observation :
    Cet outil de navigation est à conservé et à étudier (collection Atelier du Patrimoine).
    Dénominations :
    matériel d'aide à la navigation
    Description :
    Compas de doris réalisé dans une pièce de bois avec une couronne en laiton et une disque de verre de diamètre sur 4,5 cm d'épaisseur.
    Titre courant :
    Compas de doris
    Illustration :
    Compas de doris (Atelier du Patrimoine) IVR53_20032205860NUCA Vue de détail : compas de doris gradué en quart et demi-quart IVR53_20032205861NUCA
  • Matériel d'aide à la navigation : aviron
    Matériel d'aide à la navigation : aviron Plouézec - Saint-Riom - en écart
    Historique :
    mur de la chapelle, peut-être par suite du naufrage d'un navire. Cet aviron, trouvé en mer en novembre 1942, a été placé dans la chapelle Saint-Riom et accroché au
    Dénominations :
    matériel d'aide à la navigation
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Sur la pelle de cet aviron de nage en bois, entièrement peint de couleur noire, a été peint à au pochoir en caractères d'imprimerie et les chiffres plus grossièrement à la main. L'aviron de nage mesure environ 3 mètres de long pour une largeur de pelle de 15 cm.
    Emplacement dans l'édifice :
    sur le mur sud de la chapelle
    Titre courant :
    Matériel d'aide à la navigation : aviron
    Illustration :
    Vue aviron dans la chapelle de Saint-Riom IVR53_20022215914NUCA
  • Baromètre islandais
    Baromètre islandais Plouézec - Hent Poul Du - Hent Poul Du - en écart
    Historique :
    Baromètre et thermomètre ramené d'Islande par François Jouanjean, capitaine de navire islandais.
    Dénominations :
    instrument de mesure de la pression atmosphérique
    Description :
    Baromètre et thermomètre encastrés dans une menuiserie de décoration, pour être accrochés au mur , en suspension. Le bois est verni.