Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les personnalités
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
  • Ecart, le Manoir (Bruz)
    Ecart, le Manoir (Bruz) Bruz - le Manoir - en écart
    titreCourant :
    Ecart, le Manoir (Bruz)
    illustration :
    La Manoir sur le cadastre ancien IVR53_20083507665NUCA
    historique :
    conservé la structure qu'il avait lors de la levée du cadastre napoléonien en 1812. Outre ce manoir, on y l'emplacement de ce village jusqu'au 16e siècle, époque à laquelle le bourg aurait été incendié par les Anglais . Cette erreur vient d'une mauvaise interprétation du Journal de Pichart, où l'on voit simplement qu'à la L'écart du Manoir est très ancien puisque un manoir existait dès le 11e siècle. Cet écart a trouvait un pont datant du 15e siècle et une chapelle de Notre-Dame du bout du Pont, à l'extrémité sud -ouest de ce pont. Construite vers 1427 par Anselme de Chantemerle, elle est déjà en ruines au milieu du
    localisation :
    Bruz - le Manoir - en écart
    referenceDocumentaire :
    Bruz de B à Z, ville de Bruz, 1994.
  • Manoir Saint Armel, le Manoir (Bruz)
    Manoir Saint Armel, le Manoir (Bruz) Bruz - le Manoir - en écart
    titreCourant :
    Manoir Saint Armel, le Manoir (Bruz)
    etages :
    étage de comble
    description :
     ; celui du sud, appelé le Pavillon, présente trois gerbières analogues à la précédente. Le côté nord de la Le manoir est composé de deux bâtiments rectangulaires très allongés et se rassemblant à angle qui vient d'être décrite, il renfermait la prison. Le portail d'entrée est en plein cintre : on y voit droit. Des douves qui existent encore au nord et à l'ouest formaient un grand carré autour de l'ensemble . Au sud se trouvaient une écurie, un porche et diverses servitudes. Le bâtiment ouest présente une porte en plein cintre ornée de deux pilastres ioniques et d'un fronton triangulaire que remplit un écusson en accolade. Son toit est percé d'une petite gerbière à fronton arrondi, flanquée de deux consoles renversées. Ce bâtiment est accosté de deux pavillons non saillants à toits élevés munis d'épis de plomb cour comprend un autre bâtiment et le portail d'entrée. Ce bâtiment possède une porte analogue à celle
    illustration :
    Façade postérieure (ouest) vue de la route IVR53_19733505244NUC Ancienne chapelle (mur dans le prolongement de l'aile ouest-est du manoir) IVR53_19733505251NUC Ancienne chapelle, porte de la propriété IVR53_19733505259NUC Détail du fronton triangulaire avec écusson de la porte IVR53_20083508371NUCA Détail du pilastre de la porte IVR53_20083501305NUCA Ouvertures dans le mur de clôture IVR53_20083501346NUCA Porte dans le mur de clôture IVR53_20083501347NUCA Carte postale anciene : Bruz - Ancienne propriété des Archevêques de Rennes IVR53_19883500099X Carte postale ancienne : 871. Bruz (I.-et-V.) Le Château du Manoir et les Douves IVR53_19883500100X Façade ouest (le pont au-dessus des douves) IVR53_19733505254NUC
    historique :
    de Rennes depuis le 11e siècle jusqu'à la Révolution. Le manoir est situé un peu au sud de Bruz, au . A la fin du 16e siècle, le manoir d'Anselme de Chantemerle, assez logeable mais bâti à l'antique bâtiment de service le prolongeait jusqu'à la chapelle construite en 1329 et démolie en 1791. Le tableau de celui de la Louvière à Bruz. En 1790, le manoir est vendu aux enchères. L'acheteur s'appelle Charles Bonaventure Toullier, professeur de faculté de droit à Rennes. Avant le détournement de la Seiche (pour les bord de la Seiche et à proximité des restes d'un pont du 15e siècle. Les premiers bâtiments étaient très anciens puisque le Manoir fut donné aux évêques de Rennes en 1076 par le Comte de Rennes Geffroy . Y étaient attachés les droits du seigneur (fuie, qui devait se trouver à l'ouest, près de la pièce jardin, à l'angle du chemin et de la route). Il ne reste plus rien du premier manoir. Il fut reconstruit au 15e siècle par l'évêque Anselme de Chantemerle, qui remplaça également un pont de bois sur la
    localisation :
    Bruz - le Manoir - en écart
    referenceDocumentaire :
    Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Collection : Le patrimoine des communes de France W. L. 622. - BRUZ.- Ancienne propriété des Archevêques de Rennes. - Ancien manoir du jurisconsulte 872. - BRUZ (I.-et-V.) Le Château du Manoir et les Douves. Mary-Rousselière, E. (éditeur), Rennes Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le département Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884. Bruz de B à Z, ville de Bruz, 1994.
  • Pont, Pont de Saint-Armel (Bruz)
    Pont, Pont de Saint-Armel (Bruz) Bruz - le Pont de Saint-Armel - isolé
    titreCourant :
    Pont, Pont de Saint-Armel (Bruz)
    annexe :
    20083508124NUCB : Mairie de Bruz
    hydrographie :
    la Seiche
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Ancien pont vu de la route IVR53_19733505252NUC Vue de la Seiche IVR53_20083507650NUCA Ancien pont sur la Seiche IVR53_19733505249NUC Le pont moderne IVR53_20083507648NUCA La Seiche IVR53_20083507649NUCA
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    moellon ; schiste ; pierre de taille ; granite
    historique :
    Chantemerle. Il comprenait quatre arches en plein cintre, basses et étroites et une arche de décharge. La D'abord en bois, il fut reconstruit en pierre au début du 15e siècle par l'évêque Anselme de route de Bruz à Laillé passe juste à côté, sur un pont moderne.
    localisation :
    Bruz - le Pont de Saint-Armel - isolé
    referenceDocumentaire :
    LA BRETAGNE. 1 - Bruz (I.-et-V.). Pont Saint-Armel. Carte postale. E. Mary-Rousselière, édit
1