Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 27 - triés par pertinence
  • Ecart, le Manoir (Bruz)
    Ecart, le Manoir (Bruz) Bruz - le Manoir - en écart
    titreCourant :
    Ecart, le Manoir (Bruz)
    illustration :
    La Manoir sur le cadastre ancien IVR53_20083507665NUCA
    historique :
    conservé la structure qu'il avait lors de la levée du cadastre napoléonien en 1812. Outre ce manoir, on y l'emplacement de ce village jusqu'au 16e siècle, époque à laquelle le bourg aurait été incendié par les Anglais . Cette erreur vient d'une mauvaise interprétation du Journal de Pichart, où l'on voit simplement qu'à la L'écart du Manoir est très ancien puisque un manoir existait dès le 11e siècle. Cet écart a trouvait un pont datant du 15e siècle et une chapelle de Notre-Dame du bout du Pont, à l'extrémité sud -ouest de ce pont. Construite vers 1427 par Anselme de Chantemerle, elle est déjà en ruines au milieu du
    localisation :
    Bruz - le Manoir - en écart
    referenceDocumentaire :
    Bruz de B à Z, ville de Bruz, 1994.
  • Ecart, la Chalotière (Bruz)
    Ecart, la Chalotière (Bruz) Bruz - la Chalotière - en écart
    titreCourant :
    Ecart, la Chalotière (Bruz)
    illustration :
    La Chalotière sur le cadastre de 1812 IVR53_20083507957NUCA Le puits de l'écart IVR53_20083507963NUCA Le four de l'écart IVR53_20083507964NUCA
    historique :
    L'écart de la Chalotière a conservé la structure qu'il avait lors de la levée du cadastre
    localisation :
    Bruz - la Chalotière - en écart
    referenceDocumentaire :
    Bruz. Section H de la Mine en 2 feuilles, 2e feuille Par Mrs Vauquetin et Villartay (1812), échelle
  • Les maisons et les fermes sur la commune de Bruz
    Les maisons et les fermes sur la commune de Bruz Bruz
    titreCourant :
    Les maisons et les fermes sur la commune de Bruz
    illustration :
    Ferme de la Droulinais IVR53_20083501082NUCA Dépendances de la ferme de la Rouaudière IVR53_20083500644NUCA La Petit Chanteloup IVR53_19733505325NUC La Claye IVR53_19753505003X Ancienne ferme de Bruz en 1973 IVR53_19733505327NUC Le Marais IVR53_20083500642NUCA La Maison Neuve IVR53_20083501028NUCA Logis à la Barrière IVR53_20083500731NUCA Le Boutoir IVR53_20083500698NUCA Maison à la Barre IVR53_20083500736NUCA
    contenu :
    . Ces édifices sont appréhendés dans une unité fonctionnelle ; le logis de la ferme, par exemple, n'est village, le développement important du bourg les a intégré à l'agglomération. Sur le plan de la typologie cheminée marquant sur le toit l'emplacement de la première. Par une taille plus grande, par une forme le volume du logement. Le type de maison le plus rencontré sur le territoire de la commune est sans type de maison assez fréquent dans la commune, il s'agit de la maison composée de deux foyers. Le plus , le type de maison le plus modeste correspond à la maison élémentaire composée d'une seule pièce à feu horizontale régulière au-dessus de laquelle est édifié le mur de terre. La construction en bauge se rencontre fermes. La plupart des fermes sont implantées dans des écarts, c'est-à-dire des regroupements de plusieurs constructions en campagne. Certains écarts de la commune sont d'ailleurs assez développés, comme par exemple le Rocher, la Gressaudière, Pont-Réan, le Marais, Mons, Chanteloup, le Manoir, Callouët
  • Manoir, la Droulinais (Bruz)
    Manoir, la Droulinais (Bruz) Bruz - la Droulinais - isolé
    titreCourant :
    Manoir, la Droulinais (Bruz)
    dates :
    1611 porte la date 1695 porte la date
    description :
    Situé sur la rive droite de la Seiche, le manoir de la Droulinais est accessible par une large puits à double accès jouxte le portail qui mène à la terrasse du manoir par une volée de quelques allée bordée d'arbres qui mène à l'entrée de la propriété, ceinte d'un mur de clôture en pierre. Les dépendances comprennent la maison du gardien, à l'entrée de la propriété, une maison située au nord , l'ancienne métairie placée à l'est du manoir, un pigeonnier et un vivier aménagés en bordure de la Seiche. Un marches. La manoir est construit en petit appareil irrégulier de schiste violet et gris et couvert pavillon, les deux ailes latérales d'un toit à croupes. Le corps de logis s'élève sur trois niveaux : un d'ardoise. Le corps principal est coiffé d'une toiture à croupe d'un seul côté (mur pignon sud) et présente un léger coyau. Deux souches de cheminée sont placées sur chacun des murs pignons. Trois corps de bâtiment sont accolés à la façade postérieure. La tour d'escalier centrale est couverte d'un toit en
    murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    illustration :
    La Droulinais sur le cadastre de 1812 IVR53_20083508293NUCA Cliché ancien (1973) : travée sud de la façade principale IVR53_19733505332NUC Cliché ancien (1973) : travée centrale de la façade principale IVR53_19733505333NUC Cliché ancien (1973) : travée nord de la façade principale IVR53_19733505334NUC Cliché ancien (1975) : portail et escalier menant de la cour du manoir au parc IVR53_19753505066X Cliché ancien (1973) : vue de situation IVR53_19753505039X Cliché ancien (1973) : la façade principale IVR53_19733505338NUCA Cliché ancien (1973) : porte située sur le mur pignon sud IVR53_19733505336NUC Cliché ancien (1973) : le pigeonnier IVR53_19733505339NUC Cliché ancien (1975) : vue de situation IVR53_19753505038X
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    schiste ; moellon sans chaîne en pierre de taille ; calcaire
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    mur de clôture
    historique :
    rejoindre au sud le chemin de Crotigné. Dans son ouvrage, Paul Banéat fait remonter la première citation du 18e siècle un corps central contenant la cage d'escalier et un corps de bâtiment juxtaposé au nord. Le corps de bâtiment situé au sud n'apparaît pas sur le cadastre napoléonien et pourrait dater de la Le cadastre de 1812 montre que l'accès au manoir n'était pas le même qu'aujourd'hui. Trois chemins aboutissaient alors à la Droulinais. La jonction avec la route qui part de la Croix Maréchal se faisait plus au n'existe plus aujourd'hui, partait au nord du hameau de la Barre et passait à la Droulinais avant de village de la Droulinais à 1521. La famille des Hux était propriétaire du manoir en 1584. Les lucarnes de inscription, difficilement lisible, pourrait être 1611. Le plan du bâtiment figurant sur le cadastre de 1812 est en L. Le corps principal situé à l'est a été construit au 17e siècle. Il se compose de deux pièces transformation a eu lieu dans les années soixante-dix : de grandes ouvertures ont été percées sur le mur pignon
    localisation :
    Bruz - la Droulinais - isolé
    referenceDocumentaire :
    Tableau d'assemblage du plan cadastral parcellaire de la commune de Brutz. Canton de Rennes, Sud , Préfet, Mr Drouet de Montgermont, maire, et sous la direction de Mr Pontallié, Directeur des p. 251 Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le p. 264 ORAIN, Adolphe. Monographies de trois communes du Canton Sud-Ouest de Rennes : Chatillon-sur -Seiche, Saint-Erblon, Bruz, Revue de Bretagne, juillet 1910, tome XLIV. Ouest. Arrondissement de Rennes, Département d'Ille-et-Vilaine sud-ouest. Arrondissement de Rennes . Département d'Ille-et-Vilaine.. Terminé sur le terrain en novembre 1812 sous l'administration Mr Bonnaire
  • Ecart, la Grimaudière (Bruz)
    Ecart, la Grimaudière (Bruz) Bruz - la Grimaudière
    titreCourant :
    Ecart, la Grimaudière (Bruz)
    description :
    L'écart de la Grimaudière se situe au nord-ouest du bourg de Pont-Réan, au niveau de l'ancienne ferme des Landeriaux. Il est accessible depuis la rue de Redon par une route qui oblique vers l'ouest au niveau de la croix Vaisserelle. Il se compose d'une dizaine de constructions disposées en paquet autour de deux routes formant rectangle. Malgré leur remaniement, la plupart d'entre elles garde quelques traces de construction ancienne.
    illustration :
    La Grimaudière sur le cadastre de 1812 IVR53_20083508308NUCA
    historique :
    Sur le cadastre de 1812, l'écart de la Grimaudière était organisé autour des deux routes formant rectangle. Aux quatre coins partaient un chemin : vers l'écart du Port au sud-ouest, vers la rive gauche de la Vilaine au nord-ouest, vers la ferme des Landeriaux et la grande route de Rennes à Redon au Nord -est, et vers l'écart de la Division (aujourd'hui disparu) au sud-est. Trois maisons mitoyennes étaient alignées de chaque côté du chemin qui menait à la Vilaine, deux autres se trouvaient à proximité des Landeriaux et les deux dernières vers le chemin du Port.
    localisation :
    Bruz - la Grimaudière
    referenceDocumentaire :
    Tableau d'assemblage du plan cadastral parcellaire de la commune de Brutz. Canton de Rennes, Sud , Préfet, Mr Drouet de Montgermont, maire, et sous la direction de Mr Pontallié, Directeur des Ouest. Arrondissement de Rennes, Département d'Ille-et-Vilaine sud-ouest. Arrondissement de Rennes . Département d'Ille-et-Vilaine.. Terminé sur le terrain en novembre 1812 sous l'administration Mr Bonnaire
  • Rivière, la Seiche (Bruz)
    Rivière, la Seiche (Bruz) Bruz
    titreCourant :
    Rivière, la Seiche (Bruz)
    hydrographie :
    la Seiche
    illustration :
    La Seiche et le moulin de Carcé IVR53_20083500705NUCA La Seiche sur le cadastre napoléonien IVR53_20083507938NUCA L'ancien lit de la Seiche IVR53_20083507939NUCA La Seiche juste à l'amont de Carcé IVR53_19753505049X Vue aérienne vers l'est du manoir et de l'ancien moulin de Carcé, et de la Seiche A l'aval de l'Etrillet IVR53_19753505041X En amont de Carcé IVR53_19753505051X Rideau d'arbres plantés sur des levées qui dominent la rivière IVR53_19753505052X Chemin ombragé le long des berges IVR53_19753505050X
    historique :
    La vallée de la Seiche est moins bien marquée dans le paysage que celle de la Vilaine. Les formes élément de différenciation du paysage urbain. Entre Pont-Péan et le moulin de Carcé, le cours de la contre l'eau, tout spécialement avec son lit, d'abord canalisé depuis le confluent de la Vilaine jusqu'au . Observons tout d'abord que la rivière traverse la commune de Bruz de part en part : cela peut constituer un rivière est artificiel et date du 18e siècle (arrêt du 20 juillet 1751). Le cours demeure sinueux, et la original et attrayant qui invite à la promenade. A l'aval de Carcé, les arbres sont moins abondants sur les d'arbres ajoutent à la variété de ce site. On ne peut dissocier la Seiche de l'exploitation du site minier sont très molles, à l'exception du versant concave qui s'étend sur la rive droite entre la Droulinais et l'Etrillet. Malgré cette monotonie du relief, le paysage est loin d'être dépourvu d'intérêt rivière est flanquée de deux levées artificielles plantées de beaux arbres. Il en résulte un paysage
    referenceDocumentaire :
    Bruz. Section D de la Chaussairie en 2 feuilles, 2e feuille Par Mrs Vauquetin et Villartay (1812
  • Ecart, la Bézirais (Bruz)
    Ecart, la Bézirais (Bruz) Bruz - la Bézirais - en écart
    titreCourant :
    Ecart, la Bézirais (Bruz)
    illustration :
    La Bézirais sur le cadastre de 1812 IVR53_20083508092NUCA Alignement à La Bézirais IVR53_20083508067NUCA
    historique :
    L'écart de la Bézirais a conservé la structure qu'il avait lors de la levée du cadastre napoléonien
    localisation :
    Bruz - la Bézirais - en écart
    referenceDocumentaire :
    Bruz. Section J de Cahot en 2 feuilles, 2e feuille Par Mrs Vauquetin et Villartay (1812), échelle 1
  • Ecart, la Noé (Bruz)
    Ecart, la Noé (Bruz) Bruz - la Noé - en écart
    titreCourant :
    Ecart, la Noé (Bruz)
    illustration :
    L'écart sur le cadastre napoléonien IVR53_20083507657NUCA Ancienne ferme à la Noé IVR53_19733505291X Vue rapprochée de l'ancienne ferme IVR53_19733505292X Alignement de deux maisons rue Gounod IVR53_19753505020X Alignement de deux maisons IVR53_20083507421NUCA
    historique :
    L'ancien hameau de la Noé est désormais rattaché à l'agglomération de Bruz, dont il constitue un quartier. Outre le manoir, il comporte un ensemble de maisons rurales susceptibles de retenir l'attention
    localisation :
    Bruz - la Noé - en écart
  • Ferme, la Bézirais (Bruz)
    Ferme, la Bézirais (Bruz) Bruz - la Bézirais - en écart
    titreCourant :
    Ferme, la Bézirais (Bruz)
    description :
    Ferme composée de plusieurs bâtiments : logis avec cellier en appentis postérieur, étable avec porcherie en appentis latéral et grange. Les bâtiments sont construits en moellon de schiste et de grès. Les
    illustration :
    Pignon de la maison IVR53_20083508071NUCA Pignon de l'étable IVR53_20083508070NUCA
    historique :
    napoléonien de 1812, et sur le pignon est on voit la trace de l'ancienne pente de toit qui peut faire penser Les dépendances de cette ferme furent sans doute construites vers la fin du 19e siècle. A la même époque, le logis fut remanié, mais son origine est plus ancienne. En effet, il figure sur le cadastre
    localisation :
    Bruz - la Bézirais - en écart
  • Manoir, puis ferme, la Houssais (Bruz)
    Manoir, puis ferme, la Houssais (Bruz) Bruz - la Houssais - isolé
    titreCourant :
    Manoir, puis ferme, la Houssais (Bruz)
    description :
    dépendance se composait ainsi d'est en ouest : la pièce de service avec cheminée, le cellier et la grange, le Le manoir est constitué de deux ailes perpendiculaires délimitant une cour rectangulaire fermée par un portail en pierre. Le logis principal est constitué d'un corps de bâtiment accosté d'un pavillon à bois, des piédroits de calcaire et des appuis en schiste violet, et se caractérise par son toit à la toiture élevée ornée de deux épis de faîtage en terre cuite vernissée provenant de l'atelier de poterie de Fontenay à Chartres-de-Bretagne, à l'origine ils étaient au nombre de trois. Les baies présentent des piédroits en calcaire, la porte d'entrée était autrefois surmontée d'un petit toit en appentis. L'immense
    typologies :
    epi de faîtage
    illustration :
    Vue arrière de la dépendance IVR53_20083507747NUCA Ancien commun : le toit IVR53_19733505237NUC La Houssais, vue est IVR53_20083501091NUCA Les épis de faîtage du logis IVR53_20083501096NUCA Détail : épi de faîtage IVR53_20083501097NUCA Détail : épi de faîtage IVR53_20083501098NUCA Mur de clôture IVR53_20083507749NUCA
    historique :
    anciens communs ont conservé leur toit à la Mansart. Concernant le manoir de la Houssaye, il semble qu'il . Cette pratique de la retenue était très courante dans le bassin de Rennes. La chambre haute du pavillon , en particulier la toiture élevée du pavillon surmontée de deux épis faîtiers de faïence jaune. Les quand bon lui semblait, tandis que les fermiers occupaient le rez-de-chaussée. De ce fait, il est fort lambrissée possède un réduit qui a servi, dit-on, de cachette à un prêtre réfractaire pendant la Révolution Le logis date du 17e siècle et les communs vraisemblablement du 18e siècle. Cet ancien manoir a été s'agissait d'une retenue. C'est-à-dire que le propriétaire se réservait tout l'étage pour venir y séjourner plausible qu'il y ait eut un accès direct à l'étage par un escalier extérieur sur la façade postérieure . En cours d'activités jusque dans les années 1980, l'exploitation agricole avait une superficie de 30
    localisation :
    Bruz - la Houssais - isolé
    referenceDocumentaire :
    Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le département
  • Maison, la Bézirais (Bruz)
    Maison, la Bézirais (Bruz) Bruz - la Bézirais - en écart
    titreCourant :
    Maison, la Bézirais (Bruz)
    description :
    La maçonnerie, ainsi que les encadrements des ouvertures, sont cachés sous un enduit.
    historique :
    La forte pente du toit, la position de la cheminée sur le mur de refend et sa présence sur le cadastre napoléonien de 1812, indiquent une construction assez ancienne pour cette maison. Elle pourrait
    localisation :
    Bruz - la Bézirais - en écart
  • Alignement de maisons, Callouët (Bruz)
    Alignement de maisons, Callouët (Bruz) Bruz - Callouët - en écart
    titreCourant :
    Alignement de maisons, Callouët (Bruz)
    description :
    Cet alignement se compose de deux logis et d'une dépendance, le tout est disposé en L. La
    historique :
    L'enduit et la réfection des ouvertures rendent difficile la datation de cet alignement. Il figure sur le cadastre napoléonien de 1812 et le toit très pentu indique une construction plutôt ancienne. Il
  • Alignement de maisons, puis ferme, Mons (Bruz)
    Alignement de maisons, puis ferme, Mons (Bruz) Bruz - Mons - en écart
    titreCourant :
    Alignement de maisons, puis ferme, Mons (Bruz)
    description :
    . Les deux maisons sont élevées en moellon de schiste. Les ouvertures ont été remaniées, mais le Ce bâtiment se compose de deux logis et d'une étable disposés en alignement, ainsi que d'un four bâtiment conserve une ancienne porte en gros appareil irrégulier de granite aux bords chanfreinés et arc de décharge en schiste. La dépendance accolée est construite en terre.
    historique :
    indiquée par le style de la porte ancienne et le toit encore marqué par un coyau. Il fut par la suite 20e siècle. Le logis où se trouve la belle porte était sans doute un ancien logis-étable. Ce type de logis se caractérise souvent par la présence de portes jumelées. Ici, on peut voir un autre jambage de La construction du bâtiment principal remonte au moins au 18e siècle. Cette datation nous est porte accolé à la première, il y avait donc deux portes à l'origine.
  • Ferme, Crotigné (Bruz)
    Ferme, Crotigné (Bruz) Bruz - Crotigné - isolé
    description :
    cheminées sont placées sur le mur pignon à l'extrémité de chacun des bâtiments. La souche située à l'est est hétérogènes. Sur la partie ouest, le piédroit situé à gauche de la porte de l'étable est en schiste l'ouest. L'élévation comprend un rez-de-chaussée et un comble à surcroît avec porte haute pendante. Le monolithique et chanfreiné, de même que l'encadrement de la fenêtre adjacente, qui porte une grille en fer L'ensemble juxtapose deux bâtiments mitoyens et un corps de bâtiment en appentis latéral situé à toit à deux versants couvert d'ardoise présente une forte pente et un coyau marqué. Les souches de une superposition de plaques de schiste violet posées à joints vifs. Les ouvertures sont remaniées et forgé. Un vaisselier est visible à l'intérieur du corps de bâtiment est. Cet ensemble donne sur une cour autour de laquelle sont disposés une grange, un puits et une petite dépendance.
    illustration :
    Le coyau de la toiture et la souche de cheminée IVR53_20083508209NUCA Crotigné sur le cadastre de 1812 IVR53_20083508300NUCA La façade principale IVR53_20083508207NUCA La porte et la fenêtre du logis est IVR53_20083508208NUCA
    historique :
    forgé de la fenêtre, la souche de cheminée et le vaisselier sont des éléments anciens qui permettent de La pente et le coyau du toit, les encadrements en schiste monolithique chanfreiné, la grille en fer faire remonter cette construction au 17e siècle. L'ensemble de ces bâtiments est présent sur le cadastre de 1812. Les ouvertures ont été très remaniées mais la petite fenêtre grillée, de facture particulièrement soignée, et la souche de cheminée en schiste sont tout à fait remarquables. L'ensemble est peu lisible aujourd'hui. On peut cependant supposer qu'il s'agissait soit de deux logis étables juxtaposés
    referenceDocumentaire :
    Tableau d'assemblage du plan cadastral parcellaire de la commune de Brutz. Canton de Rennes, Sud , Préfet, Mr Drouet de Montgermont, maire, et sous la direction de Mr Pontallié, Directeur des Ouest. Arrondissement de Rennes, Département d'Ille-et-Vilaine sud-ouest. Arrondissement de Rennes . Département d'Ille-et-Vilaine.. Terminé sur le terrain en novembre 1812 sous l'administration Mr Bonnaire
  • Ecart, Chanteloup (Bruz)
    Ecart, Chanteloup (Bruz) Bruz - Chanteloup - en écart
    illustration :
    Chanteloup sur le cadastre de 1812 IVR53_20083508087NUCA Partie de Chanteloup sur le cadastre ancien IVR53_20083508088NUCA Partie de Chanteloup sur le cadastre ancien IVR53_20083508089NUCA Maison non documentée de l'écart IVR53_20083508006NUCA
    historique :
    L'écart de Chanteloup a conservé la structure qu'il avait lors de la levée du cadastre ancien en
    referenceDocumentaire :
    Bruz. Section H de la Mine en 2 feuilles, 1ère feuille Par Mrs Vauquetin et Villartay (1812 Bruz. Section H de la Mine en 2 feuilles, 2e feuille Par Mrs Vauquetin et Villartay (1812), échelle Bruz. Section J de Cahot en 2 feuilles, 1ère feuille Par Mrs Vauquetin et Villartay (1812), échelle
  • Ecart, Fénicat (Bruz)
    Ecart, Fénicat (Bruz) Bruz - Fénicat - en écart
    illustration :
    Fénicat et le Boutoir sur le cadastre napoléonien de 1812 IVR53_20083507769NUCA
    historique :
    aux Glé sieurs de la Costardaye et de Pan ; il suivit jusqu'en 1789 le sort de la seigneurie de Pan. Malgré l'avancée des lotissements, l'écart de Fénicat a conservé la structure qu'il avait lors de seigneurs de la Motte en 1448 et 1513, passa par alliance aux Moaisé qui l'avaient en 1540, et était en 1664 la levée du cadastre napoléonien en 1812. On y trouvait autrefois un manoir qui était aux Mauvy
    referenceDocumentaire :
    Bruz. Section D de la Chaussairie en 2 feuilles, 2e feuille Par Mrs Vauquetin et Villartay (1812
  • Ecart, Grenade (Bruz)
    Ecart, Grenade (Bruz) Bruz - Grenade
    description :
    disposées en alignement au nord de la route, au niveau du virage qui oblique vers le sud pour conduire à la L'écart de Grenade se situe à l'ouest du bourg de Pont-Réan non loin de la Vilaine. Il est accessible depuis deux routes perpendiculaires à la rue de Redon. Il se compose de cinq ou six maisons . Seule l'une d'entre elle permet encore de se rendre compte de ce que pouvait être le bâti d'origine. Bodrais. Trois maisons, considérablement remaniées, présentent encore des traces de construction ancienne
    illustration :
    Grenade sur le cadastre de 1812 IVR53_20083508305NUCA
    historique :
    Sur le cadastre de 1812, l'écart de Grenade se trouvait au carrefour de trois chemins. Celui qui part de la grande route de Rennes à Redon et mène à la Bodrais existe encore. Un troisième chemin partait au nord pour rejoindre la Grimaudière. L'écart comprenait alors une douzaine de petites maisons
    referenceDocumentaire :
    Tableau d'assemblage du plan cadastral parcellaire de la commune de Brutz. Canton de Rennes, Sud , Préfet, Mr Drouet de Montgermont, maire, et sous la direction de Mr Pontallié, Directeur des Ouest. Arrondissement de Rennes, Département d'Ille-et-Vilaine sud-ouest. Arrondissement de Rennes . Département d'Ille-et-Vilaine.. Terminé sur le terrain en novembre 1812 sous l'administration Mr Bonnaire
  • Ecart, Callouët (Bruz)
    Ecart, Callouët (Bruz) Bruz - Callouët - en écart
    illustration :
    Le Callouët sur le cadastre de 1812 IVR53_20083507763NUCA L'écart sur le cadastre napoléonien IVR53_20083507762NUCA
    historique :
    L'écart de Callouët a conservé la structure qu'il avait lors de la levée du cadastre napoléonien de
    referenceDocumentaire :
    Bruz. Section C de la Bihardais en 2 feuilles, 2e feuille Par Mrs Vauquetin et Villartay (1812 Bruz. Section B de Callouet en 2 feuilles, 2e feuille Par Mrs Vauquetin et Villartay (1812
  • Ecart, Châtillon (Bruz)
    Ecart, Châtillon (Bruz) Bruz - Châtillon - en écart
    illustration :
    Châtillon sur le cadastre napoléonien IVR53_20083507671NUCA Four de l'écart IVR53_20083507655NUCA Fontaine de l'écart IVR53_20083507656NUCA
    historique :
    autres maisons de l'écart, et donc du lotissement, à cause de la présence de la voie ferrée construite à la fin du 19e siècle. D'après Paul Banéat, dans cet écart on voit une butte dont le sommet a été comme un camp romain de la fin de l'Empire. D'ailleurs, ce nom semble indiquer une ancienne L'écart de Châtillon est intégré aujourd'hui dans un lotissement. Une ancienne ferme est coupée des aplani, elle était au trois quarts entourée d'eau et protégée du côté nord par un fossé ; on la considère fortification de l'époque romaine ou de celle du Moyen Age.
    referenceDocumentaire :
    Bruz. Section F de Mons en 2 feuilles, 2e feuille Par Mrs Vauquetin et Villartay (1812), échelle 1
  • Ecart, Mons (Bruz)
    Ecart, Mons (Bruz) Bruz - Mons - en écart
    illustration :
    Mons sur le cadastre napoléonien de 1812 IVR53_20083507933NUCA Alignement de maisons à Mons IVR53_20083507902NUCA
    historique :
    L'écart de Mons a conservé la structure qu'il avait lors de la levée du cadastre napoléonien en
    referenceDocumentaire :
    Bruz. Section F de Mons en 2 feuilles, 2e feuille Par Mrs Vauquetin et Villartay (1812), échelle 1