Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
  • Mine de plomb argentifère de Pont-Péan
    Mine de plomb argentifère de Pont-Péan Bruz
    titreCourant :
    Mine de plomb argentifère de Pont-Péan
    description :
    du Chapelets, le puits de la Nouvelle Mine, le puits de Bicêtre et le puits des Députés. La fonderie , le port de Carcé, la cale de la Rivière Bizais, et le château de Carcé sont également sur Bruz et ont Site désaffecté dont il ne subsiste que quelques bâtiments sur la commune de Pont-Péan. Quelques sites de cette mine se trouvent sur Bruz. On y a recensé au moins quatre puits d'extraction : le puits participé à l'histoire de la Mine. Voir la fiche de la mine sur la commune de Pont-Péan pour compléter les
    hydrographie :
    la Seiche
    illustration :
    L'ancien et le nouveau lit de la Seiche sur le cadastre de 1812 IVR53_20083507938NUCA Siège de la Direction au 18e siècle IVR53_20083500714NUCA La Seiche à Carcé IVR53_20083500705NUCA
    historique :
    siècle auparavant par le baron et la baronne de Beausoleil sans être exploitée. En 1740, l'extraction 1880, sous l'impulsion d'E. Le Bastard et de l'ingénieur belge C. Heloy, directeur de la mine, elle se cents ouvriers. Le château de Carcé, acheté par Danycan, fut le siège de la direction pendant tout le et profond de 5 mètres, il permit d'éloigner le lit de la Seiche du site de la mine. Laurent fit aussi approfondir, redresser et élargir le lit de la Seiche jusqu'au Confluent avec la Vilaine à la cale de la Rivière-Bizais le minerai apporté par les wagonnets sur une voie étroite de Decauville. Le puits des Députés creusé au début de la Révolution descendait à près de 120 mètres au moment de la liquidation de 1797. Le puits du Chapelet et la carrière se trouvaient à Luzard. Mine de plomb argentifère concédée le 21 février 1730 au riche négociant malouin Danycan de l'Epine qui fonde la Compagnie des Mines de Bretagne et du Bourbonnais. Cette mine avait été découverte un
    referenceDocumentaire :
    BRULE, A. Paysage minier dans le bassin de Rennes, Pont-Péan : la mine de plomb argentifère (1843 MORIN, E. L'eau source d'industries, Découvrir le pays de Rennes. Guide écomusée de la Bintinais GARCON, A.-F. La mine de plomb argentifère de Pont-Péan au XIXe siècle : 1827-1904. Mém. maîtrise MENARD, E., LE BASTARD. Mines de Pont-Péan. Rapport, Rennes, 1877, 1 broch., 8. , Paris : ministère de la Culture, 1990, p. 30-35. SEE, H. Les origines de la société minière de Pont-Péan. MSHAB, 1924, 5, p. 151. SEE, H. Quelques nouveaux détails sur la société minière de Pont-Péan. Mémoires de la société Bruz. Section D de la Chaussairie en 2 feuilles, 2e feuille Par Mrs Vauquetin et Villartay (1812 Mine de Pont-Péan prise du Puits des Députés avec vue du Puits de la République et des nouvelles  : Hist. : Rennes 2, Université de Haute-Bretagne : 1982.
1