Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les personnalités
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
  • Manoir, puis ferme, la Haye de Pan (Bruz)
    Manoir, puis ferme, la Haye de Pan (Bruz) Bruz - la Haye de Pan - isolé
    titreCourant :
    Manoir, puis ferme, la Haye de Pan (Bruz)
    description :
    Les bâtiments de cet ancien manoir devenu ferme sont tous recouverts d'un enduit. Cependant, la maçonnerie de ces bâtiments se compose de moellon de schiste et de terre. Le logis seigneurial est situé au extérieur. Cette porte est en calcaire. L'étable est située en dehors de l'alignement dans un bâtiment construit en moellon de schiste.
    illustration :
    Piédroit de la cheminée IVR53_20083508139NUCA Détail du corbeau de la cheminée IVR53_20083508140NUCA Vue de situation IVR53_20083500727NUCA Cheminée du rez-de-chaussée IVR53_20083508138NUCA Fenêtre de l'étage façade est IVR53_20083508142NUCA Placard mural, salle sans cheminée de l'étage IVR53_20083508144NUCA Pignon de l'étable IVR53_20083507559NUCA
    historique :
    siècle, le manoir était constitué d'un grand corps de logis construit en pierre composé de deux pièces par niveau et d'un grenier ; deux pièces sont chauffées par des cheminées : au sud, la salle du rez-de -chaussée et la chambre située au-dessus. Au bout de ce logis, il y avait un autre bâtiment construit en terre dans lequel il y avait un escalier de pierre et des latrines. Ce bâtiment déjà en ruines à la fin Il s'agit d'un ancien manoir, comme en témoigne d'une part la toiture élevée du bâtiment . Cet ancien manoir a été endommagé pendant la dernière guerre, une partie des murs ont été remontés et bords décorés d'un chanfrein. Sa construction remonte sans doute à la fin du 16e siècle et au 17e siècle , il fut remanié au 20e siècle. Son ancienne chapelle est désaffectée, celle-ci date de 1756. Au 17e au pignon nord, de plus basse élévation se composait de trois pièces en alignement.
    localisation :
    Bruz - la Haye de Pan - isolé
    referenceDocumentaire :
    Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le département
  • Maison, puis dépendance, la Barre (Bruz)
    Maison, puis dépendance, la Barre (Bruz) Bruz - la Barre - en écart
    titreCourant :
    Maison, puis dépendance, la Barre (Bruz)
    description :
    encadrements des ouvertures, remaniés, sont en bois. La porte de la façade postérieure est encadrée par un arc en plein-cintre en pierre de taille de calcaire. Le toit à deux versants en ardoise présente un coyau cheminées présente un jambage à colonnes en calcaire. Les poutres de la charpente, de forte section, sont Ce logis à deux pièces à feu s'élève sur deux niveaux. Il est construit en moellon de schiste. Les marqué. A l'intérieur, deux cheminées anciennes et un vaisselier sont encore en place. L'une de ces sculptées. La charpente est à chevilles.
    illustration :
    La façade postérieure IVR53_20083500736NUCA La façade postérieure IVR53_20083500737NUCA La façade principale IVR53_20083508226NUCA La cheminée du pignon nord-ouest IVR53_20083508227NUCA Colonne sculptée d'un jambage de cheminée IVR53_20083508229NUCA Le vaisselier IVR53_20083508228NUCA La porte cintrée en façade postérieure IVR53_20083508231NUCA La charpente IVR53_20083508230NUCA
    historique :
    Les cheminées, le vaisselier, les poutres sculptées de forte section et l'encadrement en pierre calcaire de la porte de la façade nord permettent de dater ce bâtiment de la fin du 16e siècle. Les deux au 19e siècle, contemporains de la réfection du toit, laissent supposer qu'il a ensuite été déclassé en dépendance, pour servir de grange à l'habitation qui lui fait face.
    localisation :
    Bruz - la Barre - en écart
  • Auberge, puis alignement de maisons, Pont-Réan (Bruz)
    Auberge, puis alignement de maisons, Pont-Réan (Bruz) Bruz - Pont-Réan - en village
    titreCourant :
    Auberge, puis alignement de maisons, Pont-Réan (Bruz)
    description :
    l'étage. Les ouvertures de la seconde habitation se situent sur le mur pignon qui donne sur la place Cet ensemble se compose de deux maisons mitoyennes qui donnent d'une part sur la rue Croix Maréchal , d'autre part sur la place située au pied du pont. La maçonnerie est en moellon de schiste violet en petit . L'encadrement d'une fenêtre située au premier étage de la façade postérieure (sud-est) présente également un appareil irrégulier, les toitures sont en ardoise. L'élévation comprend deux niveaux, une rez-de-chaussée encadrements en gros appareil de schiste et de granite chanfreinés, des linteaux de bois et des appuis saillants en schiste sculpté. La première habitation est accessible par la rue. Un escalier extérieur d'une
    illustration :
    Une fenêtre de la façade principale (chanfreinée, avec appui saillant) IVR53_20083508199NUCA La façade principale sur rue (1973) IVR53_19733505351NUC La façade principale et l'escalier extérieur (1973) IVR53_19733505350NUC La façade principale IVR53_20083501044NUCA La façade principale IVR53_20083501079NUCA La façade principale et l'escalier IVR53_20083508197NUCA Vue d'ensemble depuis la rue IVR53_20083508323NUCA Le pignon côté place (ouest) IVR53_20083508198NUCA
    escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier en équerre
    historique :
    . L'escalier extérieur de la maison donnant sur la rue permet d'émettre deux hypothèses : soit le rez-de indépendants. Ces deux maisons sont situées au pied du pont qui traverse la Vilaine, dans le bourg de Pont-Réan permettent de dater ces deux maisons du début du 17e siècle voire de la fin du 16e siècle. La maison située sur la place était dotée d'un escalier intérieur. La cheminée se situait sur le mur gouttereau donnant anciennes. Ces bâtiments apparaissent sur le cadastre napoléonien de 1812 comme deux éléments bien séparés Les encadrements des ouvertures, avec leur chanfrein, leur appui saillant et le cordon sculpté sur la rue et d'après la description faite lors d'un précédent inventaire, elle possédait un linteau . Selon la tradition orale, il aurait pu s'agir d'une auberge.
1