Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les personnalités
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
  • Manoir, puis ferme dit la Maison Neuve, 92 Route de Redon (Bruz)
    Manoir, puis ferme dit la Maison Neuve, 92 Route de Redon (Bruz) Bruz - Pont-Réan - 92 Route de Redon - en village
    titreCourant :
    Manoir, puis ferme dit la Maison Neuve, 92 Route de Redon (Bruz)
    description :
    visibles sous le toit au niveau de la corniche. Les ouvertures sont en gros appareil de schiste. Les deux Le logis s'élève sur trois niveaux : un rez-de-chaussée, un étage carré et un comble. Il est . Le pignon est présente des vestiges d'un conduit de cheminée correspondant à un second bâtiment, dont première construction. Les dépendances sont disposées autour de deux cours. Dans la cour d'habitation se trouvent la soue à cochons, reconnaissable à la trappe extérieure qui permettait de les nourrir, un puits construit en petit appareil irrégulier de schiste et couvert d'un toit à deux versants en ardoise. Deux souches de cheminée enduites sont placées sur chacun des murs pignons. Les boulins d'un pigeonnier sont appuis des fenêtres sont saillants, les fenêtres du rez-de-chaussée conservent leurs grilles anciennes subsistent également des morceaux de mur côté rue. Un fournil élevé en appentis latéral a remplacé cette . Une étable et une grange se trouvent dans la cour d'exploitation.
    appellations :
    dit la Maison Neuve
    illustration :
    La façade principale et le pignon est du logis IVR53_20083501099NUCA Le mur pignon est du logis et les vestiges de l'ancienne cheminée IVR53_20083508155NUCA La façade principale du logis (1973) IVR53_19733505347NUC La façade principale du logis (1973) IVR53_19733505348NUC Le puits, le pilier et le mur séparant les deux cours (1973) IVR53_19733505349NUC La façade sud du logis IVR53_20083501101NUCA La façade sud du logis IVR53_20083501032NUCA La façade sud du logis IVR53_20083501105NUCA La cour d'exploitation avec l'étable IVR53_20083501029NUCA La grange IVR53_20083501103NUCA
    historique :
    Le logis constitue la partie la plus ancienne de cet ensemble. Les portes jumelées et chanfreinées , les encadrements des fenêtres en gros blocs de schistes chanfreinés, les grilles ainsi que la forte pente du toit (aujourd'hui corrigée) permettent de dater la construction de la fin du 16e siècle ou du début du 17e siècle. Les vestiges d'un conduit de cheminée montrent que ce bâtiment était prolongé par initialement être une petite maison noble : la typologie du logis, à deux foyers juxtaposés ; son élévation sur deux niveaux, un rez-de-chaussée et un étage, qui pouvait abriter une chambre ; les trous de boulin en corniche qui correspondent à un pigeonnier ; sa situation en bordure de route au nord du pont de Pont-Réan . Les dépendances agricoles sont postérieures et cette maison a pu être transformée en ferme par la
    localisation :
    Bruz - Pont-Réan - 92 Route de Redon - en village
    referenceDocumentaire :
    p. 62 CHEVIRE, Patricia. Escale à Pont-Réan : des cahotiers à la Royale. Dinard : Editions Danclaux
  • Ferme, la Bodrais (Bruz)
    Ferme, la Bodrais (Bruz) Bruz - la Bodrais - en écart
    titreCourant :
    Ferme, la Bodrais (Bruz)
    description :
    monolithique en granite chanfreiné de deux anciennes portes jumelées est lisible sur la façade principale. Le second corps de bâtiment s'inscrit en retour d'équerre à l'arrière, formant un plan en L. La maçonnerie Ce bâtiment comprend un rez-de-chaussée et un comble à surcroît avec une porte haute pendante. Un est en moellon de schiste. Les ouvertures sont hétérogènes et les encadrements variés. L'encadrement de cheminée sont placées sur les murs pignons de chaque corps de bâtiment. Une échelle de meunier en bois toujours en place permet d'accéder à la gerbière.
    illustration :
    La façade principale IVR53_20083508245NUCA Le pignon sud-ouest IVR53_20083508246NUCA
    historique :
    La forte pente et le coyau marqué du toit, ainsi que l'encadrement monolithique chanfreiné notamment à la fin du 19e siècle, comme en témoignent les encadrements de brique. Il pouvait s'agir soit d'anciennes portes jumelées font remonter l'origine de ce bâtiment à une date ancienne, fin du 16e siècle ou début du 17e siècle. Mais les ouvertures ont été remaniées par la suite à plusieurs reprises, et
    localisation :
    Bruz - la Bodrais - en écart
  • Maison, la Pommeraie (Bruz)
    Maison, la Pommeraie (Bruz) Bruz - la Pommeraie - en écart
    titreCourant :
    Maison, la Pommeraie (Bruz)
    description :
    Maison construite en moellon de schiste et rehaussée en terre. Le cellier situé en appentis postérieur est en terre. Les ouvertures de la façade du logis ont un linteau en bois.
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_20 :
    étage de comble
    historique :
    sur le cadastre de 1812. Seul celui-ci subsiste aujourd'hui. Il s'agissait d'une construction de la fin du 16e siècle ou du début du 17e siècle comme le montre encore son ancienne pente de toit visible suite une bergerie pour la maison de l'aumônier construite dans la deuxième moitié du 19e siècle. Cette ancienne maison élémentaire faisait encore partie d'un alignement de plusieurs petits logis au pignon. Il fut rehaussé et augmenté d'un cellier au cours du 19e siècle. Ce bâtiment devint par la
    localisation :
    Bruz - la Pommeraie - en écart
  • Maison, la Pommeraie (Bruz)
    Maison, la Pommeraie (Bruz) Bruz - la Pommeraie - en écart
    titreCourant :
    Maison, la Pommeraie (Bruz)
    description :
    La maçonnerie de cette maison est cachée par un enduit. Les encadrements des ouvertures présentent -dessus de la porte. du calcaire et du schiste décorés d'un chanfrein, et des carrées en bois. Le toit couvert d'ardoise est marqué par un coyau et percé de deux lucarnes dont une en calcaire. Il y a une niche à statue au
    historique :
    Nous sommes ici en présence d'un habitat très ancien, la forme du toit avec le coyau qui part en construction de la fin du 16e siècle ou du début du 17e siècle. Les ouvertures qui ont des carrées en bois sont logis devint par la suite la maison du concierge de l'hospice de la Pommeraie. ébrasement, les ouvertures et notamment la lucarne en calcaire, ainsi que la poutraison, indiquent une
    localisation :
    Bruz - la Pommeraie - en écart
  • Ecart, les Landelles (Bruz)
    Ecart, les Landelles (Bruz) Bruz - les Landelles - en écart
    illustration :
    Les Landelles sur le cadastre de 1812 IVR53_20083508090NUCA
    historique :
    L'écart des Landelles a conservé la structure qu'il avait lors de la levée du cadastre ancien en
    referenceDocumentaire :
    Bruz. Section J de Cahot en 2 feuilles, 1ère feuille Par Mrs Vauquetin et Villartay (1812), échelle
  • Ferme, les Landelles (Bruz)
    Ferme, les Landelles (Bruz) Bruz - les Landelles - en écart
    description :
    Cette ferme se compose de bâtiments disposés en L et élevés en moellon de schiste. Il s'agit d'un petite dépendance élevée en terre sur un solin en moellon de schiste. Les façades ont été très remaniées au niveau des ouvertures, cependant il reste une belle porte en plein cintre en calcaire sur le logis
    historique :
    Le logis pourrait être une construction remontant à la fin du 16e siècle ou au début du 17e siècle une chambre à l'étage car la façade arrière est percée d'une fenêtre à l'étage. L'ancien logis-étable
1