Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 15 sur 15 - triés par pertinence
  • École de garçons, place de la Mairie (Sens-de-Bretagne)
    École de garçons, place de la Mairie (Sens-de-Bretagne) Sens-de-Bretagne - place de la Mairie - en village
    titreCourant :
    École de garçons, place de la Mairie (Sens-de-Bretagne)
    description :
    croupe en ardoise. La façade sud est percée de neuf fenêtres. Les encadrements des baies, le chaînage L'école se présente sous la forme d'un grand bâtiment de plan rectangulaire couvert d'un toit à d'angle et la corniche décorative sont en brique.
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Sens-de-Bretagne
    illustration :
    Vue de la façade nord IVR53_20053513794NUCA Plan-coupe de l'architecte : 6 avril 1886 IVR53_20053513795NUCA Détail d'une ouverture : plan de 1886 IVR53_20053513796NUCA Vue générale de l'école des garçons IVR53_20053513793NUCA
    profession :
    [architecte] Anger de la Loriais Jean-Marie
    historique :
    La construction du bâtiment destiné à abriter l'école de garçons se déroule en 1889 et 1890. Le devis est approuvé des 1884 et les plans sont réalisés par l'architecte Jean-Marie Anger de la Loriais le 6 avril 1886. Les travaux sont confiés à l'entrepreneur Emile Chevrel, mais il décède en 1890. Ses héritiers Chevrel et Cleray lui succèdent alors. L'école était composée de trois classes éclairées chacune
    contribution :
    Le Ninivin Anne-Cécile
    localisation :
    Sens-de-Bretagne - place de la Mairie - en village
    referenceDocumentaire :
    AD Ille-et-Vilaine 2 O 328 / 23 Ecoles-maison d'école et mairie, école de garçons et école de filles, construction et réparations : dossiers de travaux : 1836 1923.
  • Prieuré Saint-Pierre, Saint-Paul (prieuré cure), église paroissiale de chanoines réguliers de Saint-Augustin, de génovefains (Bazouges-la-Pérouse)
    Prieuré Saint-Pierre, Saint-Paul (prieuré cure), église paroissiale de chanoines réguliers de Saint-Augustin, de génovefains (Bazouges-la-Pérouse) Bazouges-la-Pérouse - rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 1966 AB 379
    genresDestinataire :
    de chanoines réguliers de saint Augustin de génovéfains
    typologies :
    clocher de style néo-gothique
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes d'Antrain
    illustration :
    Calvaire dans le cimetière : statue de sainte Marthe IVR53_19773500228X Détail de la façade IVR53_20113503051NUCA Elévation nord-est : vue de situation IVR53_19773500290X Elévation ouest : vue de situation IVR53_19943501289X Vue générale vers le choeur IVR53_19773500419V Vue générale vers la nef IVR53_19773500418V Intérieur, côté nord : pilier daté de 1570 IVR53_19773500280X Croix de cimetière IVR53_19773500229X Calvaire dans le cimetière : vue générale IVR53_19773500571X L'église, le cimetière et le presbytère IVR53_20113503038NUCA
    profession :
    [architecte] Anger de la Loriais Jean-Marie
    localisation :
    Bazouges-la-Pérouse - rue de l' Eglise - en village - Cadastre : 1966 AB 379
    titreCourant :
    -Augustin, de génovefains (Bazouges-la-Pérouse) Prieuré Saint-Pierre, Saint-Paul (prieuré cure), église paroissiale de chanoines réguliers de Saint
    dates :
    1570 porte la date daté par source
    description :
    sud, sous le porche précédant la tour de l'horloge. Cette porte qui donne accès au bas-côté méridional dans le prolongement occidental de chacun des bas-côtés. C'est au nord-est de la tour de l'horloge que L'église de Bazouges-la-Pérouse se présente comme un vaste édifice orienté à l'ouest, dépourvu de deux sont prolongés, à l'ouest, par une sacristie. La tour de l'horloge, anciennement clocher de l'est, celle qui conduit sous la tour de l'horloge, dont les retombées se font sur deux énormes massifs de colonnes aux formes pour le moins irrégulières. Pour son édification on employa deux matériaux locaux : le granite et accessoirement le schiste pour le gros œuvre, et pour la couverture l'ardoise . L'église de Bazouges-la-Pérouse est orientée à l'ouest contrairement à la tradition mais conformément aux , l'église est bordée par l'axe principal de la ville, l'allée menant au cimetière limite l'église au nord . C'est entre le mur de clôture du chevet et le cimetière qui occupe toute une zone située à l'ouest de
    observation :
    Fichier Bourde de la Rogerie : 07450 : tour construite en 1722-23 par Bertrand Querret ou Kettet.
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    croix de cimetière
    historique :
    L'église paroissiale de Bazouges-la-Pérouse est un édifice complexe. Dès le 12e siècle elle réunit autre l'appareil roman de l'ancien chevet de l'église priorale dont le réseau a été refait à la limite deux anciens édifices comprenant chacun trois vaisseaux, appelés la haute et la basse église. Le premier était réservé aux moines qui dépendaient de l'abbaye de Rillé de Fougères, le deuxième au culte paroissial. Entre 1844 et 1859, l'église est entièrement reprise par l'architecte Anger de La Loriais qui anciens dont le portail du 15e siècle. D'autres éléments de l'ancien édifice sont encore en place : entre du 13e siècle et du 14e siècle ; de la même époque semblent dater la base de la tour latérale ainsi collatéral nord sont datées 1570. La partie supérieure du clocher latéral est datée 1723. Le calvaire du désoriente l'édifice et le ramène à une structure à trois nefs. Entre 1882 et 1885, l'architecte Arthur Regnault construit un clocher supplémentaire et refait la façade orientale en réemployant des éléments
    couvrements :
    lambris de couvrement
    referenceDocumentaire :
    t. 1, p. 116-119 ANTRAIN et son canton. Chronique de la vie quotidienne 1880-1950. BADAULT , Dominique. CHEVRINAIS, Jean-Claude. ANTRAIN et son canton. Chronique de la vie quotidienne 1880-1950 n° 07450 Fichier artistes, artisans, ingénieurs... en Bretagne. Bourde de la Rogerie, Henri . Paris : Flohic Editions, 2000. (Le patrimoine des communes de France). t. 1, p. 116-119 Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. BANÉAT, Paul . Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927  ; reprint, Mayenne : Editions Régionales de l´Ouest, 1994. t. 4, p. 123-127 Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée . Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1883, 1884, 1886. p. 197, 238, 254, 372 Le mobilier religieux du XIXe siècle en Ille-et-Vilaine. POCQUET DU HAUT
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • École primaire, ancienne école de garçons et mairie, 1 rue de la Landelle (Québriac)
    École primaire, ancienne école de garçons et mairie, 1 rue de la Landelle (Québriac) Québriac - 1 rue de la Landelle - en village - Cadastre : 1983 AH 20 à 22
    titreCourant :
    École primaire, ancienne école de garçons et mairie, 1 rue de la Landelle (Québriac)
    description :
    La maçonnerie est en moellon de granite avec encadrements de baies et chaînes d'angle en pierre de taille. La couverture est en ardoise.
    statut :
    propriété de la commune
    murs :
    pierre de taille
    profession :
    [architecte] Anger de la Loriais Jean-Marie
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    granite ; moellon ; pierre de taille ; moyen appareil
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    mur de clôture
    historique :
    l'acquisition d'un terrain, la construction a été achevée en 1851, M. Anger de la Loriais étant l'architecte. Le L'actuelle école primaire a été conçue pour abriter une école de garçons, un logement pour l'instituteur et la mairie. Programmée par la municipalité dès 1843, date à laquelle cette dernière fait
    localisation :
    Québriac - 1 rue de la Landelle - en village - Cadastre : 1983 AH 20 à 22
  • Eglise paroissiale Saint-Samson (La Fontenelle fusionnée en Val-Couesnon en 2019)
    Eglise paroissiale Saint-Samson (La Fontenelle fusionnée en Val-Couesnon en 2019) Val-Couesnon - Fontenelle (la) - en village - Cadastre : 1984 B 366
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes d'Antrain
    illustration :
    Elévation sud-est : vue générale ; au 1er plan, la croix monumentale IVR53_19943500113X Vue générale vers le choeur IVR53_19943500110X Vue générale vers le choeur IVR53_19773500347V
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de La Fontenelle
    profession :
    [architecte] Anger de la Loriais Jean-Marie
    localisation :
    Val-Couesnon - Fontenelle (la) - en village - Cadastre : 1984 B 366
    titreCourant :
    Eglise paroissiale Saint-Samson (La Fontenelle fusionnée en Val-Couesnon en 2019)
    description :
    Plan en croix latine, lambris de couvrement, clocher-porche, porche latéral, sacristie accolée au
    observation :
    . 03439 : reconstruction du pignon et de la fenêtre de la chapelle Notre-Dame par le maçon Pierre Godart Fichier Bourde de la Rogerie : 02842 : devis de réparations du chanceau par Claude Even en 1771
    murs :
    granite pierre de taille
    historique :
    siècle (surélévation de la nef et construction du clocher). Les travaux se sont déroulés de 1840 à 1870  ; ils ont été dirigés par Anger de la Loriais puis par Jean Gabriel et Alfred-Louis Frangeul (dates et
    couvrements :
    lambris de couvrement
    referenceDocumentaire :
    ANTRAIN et son canton. Chronique de la vie quotidienne 1880-1950. BADAULT, Dominique. CHEVRINAIS , Jean-Claude. ANTRAIN et son canton. Chronique de la vie quotidienne 1880-1950. Editions Danclau, 1996. n° 02842, 03439 Fichier artistes, artisans, ingénieurs... en Bretagne. Bourde de la Rogerie, Henri t. 2, p. 17-18 Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. BANÉAT, Paul . Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927  ; reprint, Mayenne : Editions Régionales de l´Ouest, 1994. t. 4, p. 599-600 Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée . Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1883, 1884, 1886.
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • Eglise paroissiale Saint-Sulpice (Sens-de-Bretagne)
    Eglise paroissiale Saint-Sulpice (Sens-de-Bretagne) Sens-de-Bretagne - en village
    titreCourant :
    Eglise paroissiale Saint-Sulpice (Sens-de-Bretagne)
    description :
    Eglise de plan en croix latine, composée de trois vaisseaux. La nef centrale plus élevée est sobriété rend compte du premier néogothique sur le département. L´intérieur est traité dans un style de accostée de deux bas-côtés qui forment à l´extérieur une file de pignons. L´architecture d´une grande
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Sens-de-Bretagne
    illustration :
    Vue intérieure prise de la nef vers le choeur IVR53_20053500701NUCA Élévation Sud : vue de situation IVR53_19943508016X Vue nord de l'église IVR53_20053514098NUCA Vue intérieure prise du choeur vers la nef IVR53_20053500702NUCA
    profession :
    [architecte] Anger de la Loriais Jean-Marie
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_34 :
    Oeuvre étudiée lors de l'enquête thématique préliminaire terminée en 1994, sur les églises et chapelles d' Ille-et-Vilaine. Une mise à jour des données a été effectuée lors de l'enquête communale.
    historique :
    1857 est terminée en 1860 par l' architecte Anger de La Loriais. L'ancienne église priorale a appartenu à l' abbaye Saint-Pierre-de-Rillé, elle était composée d ' une abside en partie romane, la nef avait été en partie reprise au 16e siècle, une chapelle au nord y était signalée, la tour du clocher était placée à l' angle sud ouest. La nouvelle église commencée en
    localisation :
    Sens-de-Bretagne - en village
    referenceDocumentaire :
    INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Ille -et-Vilaine. Eglises et Chapelles, par ORAIN Véronique, avec la collaboration de BARBEDOR Isabelle Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le département Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.
  • Eglise paroissiale Saint-Samson (La Fontenelle fusionnée en Val-Couesnon en 2019)
    Eglise paroissiale Saint-Samson (La Fontenelle fusionnée en Val-Couesnon en 2019) Val-Couesnon - Fontenelle (la) - en village - Cadastre : 1984 B 366
    titreCourant :
    Eglise paroissiale Saint-Samson (La Fontenelle fusionnée en Val-Couesnon en 2019)
    description :
    Les volumes extérieurs témoignent de campagnes différentes de construction. Plan en croix latine , lambris de couvrement, clocher-porche, porche latéral, sacristie accolée au chevet, chevet plat. Intérieur
    murs :
    granite pierre de taille
    illustration :
    Intérieur : vue générale vers le choeur. IVR53_19943500110X Intérieur : vue générale vers le choeur. IVR53_19773500347V
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de La Fontenelle
    profession :
    [architecte] Anger de la Loriais Jean-Marie
    historique :
    siècle (surélévation de la nef et construction du clocher) . Les travaux se sont déroulés de 1840 à 1870 , ils ont été dirigés par Anger de la Loriais puis par Jean Gabriel et Alfred-Louis Frangeul (dates et
    localisation :
    Val-Couesnon - Fontenelle (la) - en village - Cadastre : 1984 B 366
    couvrements :
    lambris de couvrement
  • Immeuble de rapport, 2 quai Emile-Zola (Rennes)
    Immeuble de rapport, 2 quai Emile-Zola (Rennes) Rennes - 2 quai Emile-Zola - en ville - Cadastre : 1980 BS 227
    titreCourant :
    Immeuble de rapport, 2 quai Emile-Zola (Rennes)
    etages :
    étage de comble
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_10 :
    cour en coeur de parcelle
    murs :
    pierre de taille
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de berge
    profession :
    [architecte] Anger de la Loriais Jean-Marie
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_2 :
    partie latérale à 3 travées en placage sur le bâtiment en retour d'équerre vestige de l'ancien
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_23 :
    étage de comble
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    signaler dans la cour : le bâtiment à trois étages carrés et deux étages de comble, remanié au milieu du volonté d'établir un front urbain remarquable qui constitue une façade de prestige pour ce secteur de la ville basse. Après Anger de La Loriais qui conçoit l'édifice (ses initiales sont visibles sur les Édifice de qualité représentatif du type immeuble à boutique et accès cocher, seul exemple recensé importante à l'ouest, l'édifice qu'on peut rapprocher des constructions du quai Lammenais, participe à la
  • Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste, place de l'Eglise (Ercé-près-Liffré)
    Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste, place de l'Eglise (Ercé-près-Liffré) Ercé-près-Liffré - place de l' Eglise - en village - Cadastre : 1983 AB 285
    titreCourant :
    Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste, place de l'Eglise (Ercé-près-Liffré)
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Vue intérieure prise de la nef vers le chœur IVR53_20013500448XA L'ancienne église sur le cadastre de 1826 IVR53_20013507758NUC Vue partielle de la façade sud (état en 1973) IVR53_19733505574Z Vue d'ensemble depuis le nord (état en 1973) IVR53_19733505584Z Le clocher : vue générale sud-est IVR53_19943500788X Vue de situation ouest IVR53_20013507782NUCA Porte ancienne remployée dans la façade nord IVR53_20013507370NUCA Vue intérieure prise du chœur vers la nef IVR53_20013500543XA Le confessionnal (état en 1973) IVR53_19733505585Z Tableau : Le Baptème du Christ - Gilles Duparc (1748) IVR53_19733505587Z
    profession :
    [architecte] Anger de la Loriais Jean-Marie
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    tufeau ; granite ; grès ; pierre de taille ; appareil mixte
    historique :
    entre 1847 et 1849 sur les plans de l'architecte Jean-Marie Anger de la Loriais, le sanctuaire fut , le duc de Bretagne Alain III faisait don d'un tiers du sanctuaire aux moines de Marmoutiers . L'ancienne église qui subsista jusqu'au milieu du XIXe siècle et que l'on voit figurée sur le cadastre de seigneurs du Bordage y avaient été ajoutées au 17e siècle. A l'occasion de la reconstruction, intervenue désorienté, c'est à dire que le choeur fut bâti à l'ouest contrairement à la tradition. Et le clocher-porche fut érigé en 1867 sur les plans de l'architecte Lagarde, à la place de l'ancien choeur. Une église paroissiale existait à Ercé dès la première moitié du XIe siècle puisque à cette date
    localisation :
    Ercé-près-Liffré - place de l' Eglise - en village - Cadastre : 1983 AB 285
    referenceDocumentaire :
    INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Ille -et-Vilaine. Eglises et Chapelles, par ORAIN Véronique, avec la collaboration de BARBEDOR Isabelle A.D. Ille-et-Vilaine : 4N 7. Achèvement de la tour. Architecte Lagarde. 1867 ; Décompte des BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine Histoire Archéologie Monuments Rennes : Librairie t. 4, p. 557 GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes A.D. Ille-et-Vilaine : 4N 3. Adoption, projet de reconstruction. 1846, n° 411.
  • Prieuré Saint-Jean-Baptiste, église paroissiale de bénédictins (Sougéal)
    Prieuré Saint-Jean-Baptiste, église paroissiale de bénédictins (Sougéal) Sougéal - en village - Cadastre : D 92
    titreCourant :
    Prieuré Saint-Jean-Baptiste, église paroissiale de bénédictins (Sougéal)
    genresDestinataire :
    de bénédictins
    description :
    Plan en croix latine, niche à jour céleste, lambris de couvrement, clocher porche surmonté d'un
    murs :
    pierre de taille
    profession :
    [architecte] Anger de la Loriais Jean-Marie
    historique :
    La paroisse de Sougéal existait dès le 11e siècle, son église fut donnée à l'abbaye de Marmoutiers vers 1060 qui y fonda un prieuré. Eglise actuelle reconstruite en 1836. Vers 1850 l'architecte Anger de La Loriais fait la façade occidentale avec sa tour lanterne.
    couvrements :
    lambris de couvrement
  • Eglise paroissiale saint Martin (Noyal-sous-Bazouges)
    Eglise paroissiale saint Martin (Noyal-sous-Bazouges) Noyal-sous-Bazouges - en village - Cadastre : 1985 C1 70
    dates :
    1856 porte la date
    description :
    façade. A droite de la porte, une pierre en granite servait autrefois d´estrade pour le garde champêtre et ouest sont percées de trois baies, une éclairant la nef, une le transept et une le chœur. La personnification de la mort dans la tradition bretonne. Le chevet de l´église est plat, s'y adosse la sacristie ultérieure de la sacristie. Le bas de la nef est surmonté d'une tour carrée ouverte sur ses quatre côtés par vétusté. L´entrée de l´église se trouve au nord. Le portail est surmonté d´une baie en plein cintre elle -même flanquée de deux baies plus étroites. Deux fins contreforts en granite rythment et soutiennent la , chargé chaque dimanche matin de proclamer les informations de la commune aux habitants. Les façades est partie basse de la nef est également soutenue par de fins contreforts en granite. Des tirants métalliques participent au renforcement de la construction. Ils sont visibles à l´extérieur et à l´intérieur de l´église . Les portes donnant sur le transept proviennent de l'ancienne église. De style gothique, elles datent
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes d'Antrain
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Détail de la porte IVR53_20123506013NUCA Détail de la porte du 15e siècle IVR53_20123505981NUCA Façade ouest de l'église sur une carte postale ancienne. IVR53_20123506031NUC Vue générale vers le choeur IVR53_19773500380V Pierre tombale dans le bras nord du transept IVR53_20123506014NUCA
    profession :
    [architecte] Anger de la Loriais Jean-Marie
    historique :
    le village en provenance de Bazouges-la-Pérouse. Ce choix a sans conteste donné une nouvelle physionomie au village et mis en valeur le nouvel édifice. A la demande du recteur de Noyal-sous-Bazouges, un . La couverture, le clocheton et le clocher menacent ruine. La conclusion de ce procès verbal précise l'architecte Jean-Marie Anger de La Loriais, qui avait fait le procès verbal 15 ans plus tôt et l'auteur orientée à l'est comme le veut la tradition chrétienne alors que la nouvelle église a le chœur orienté au procès verbal dressé en 1840 par l'architecte Anger de la Loriais, élève de l’École Royale des beaux-arts . L'état général de l'église est d'une grande vétuste et menace ruine. Le procès verbal décrit une façade occidentale "dégradée", une façade sud "dans un état de vétusté" et dont "plusieurs pierres de la corniche se enterrée". L'état intérieur complète cette description : la voûte de la nef en bois est "entièrement mauvais état" ou "entièrement vermoulus". Les voûtes du chœur et de la sacristie semblent en meilleur état
    referenceDocumentaire :
    ANTRAIN et son canton. Chronique de la vie quotidienne 1880-1950. BADAULT, Dominique. CHEVRINAIS , Jean-Claude. ANTRAIN et son canton. Chronique de la vie quotidienne 1880-1950. Editions Danclau, 1996. Monographie de la commune de Noyal-sous-Bazouges, Anciennes familles. CHALMEL, Théodore . Monographie de la commune de Noyal-sous-Bazouges, Anciennes familles. Rennes, Imprimerie Simon, 1908. canton d'Antrain. Association pour la Promotion du Patrimoine d'Antrain et de son Canton, 1985. . Paris : Flohic Editions, 2000. (Le patrimoine des communes de France). t. 2, p. 508-510 Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. BANÉAT, Paul . Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927  ; reprint, Mayenne : Editions Régionales de l´Ouest, 1994. t. 5, p. 357-361 Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • Mairie - Ecole des garçons (Noyal-sous-Bazouges)
    Mairie - Ecole des garçons (Noyal-sous-Bazouges) Noyal-sous-Bazouges - en village - Cadastre : 1985 C1 70
    description :
    La Mairie-école est construite au sud-est du bourg, au bord de la route menant à Marcillé-Raoul. De plan rectangulaire, le bâtiment, surélevé de quelques marches, se compose d´un étage carré et d´un grenier. La façade ordonnancée est rythmée par trois travées comprenant trois portes au rez-de-chaussée et une lucarne à croupe au niveau de la travée centrale. La toiture à longs pans est couverte en ardoise . La maçonnerie de ce bâtiment est réalisée en moellons de granite et les encadrements des ouvertures ainsi que les chaînages d´angles sont en pierres de taille de granite.
    statut :
    propriété de la commune
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes d'Antrain
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Vue de la Mairie et maison d'école sur une carte postale ancienne. IVR53_20123506032NUC Rue de la Cordonnerie IVR53_20123500621NUCA
    profession :
    [architecte] Anger de la Loriais Jean-Marie
    historique :
    l´ancien presbytère, bâtisse du 16e siècle située dans le bourg et connue aussi sous le nom de -Maison d´école dédiée à l´instruction des garçons. C´est Monsieur Anger de la Loriais qui en dessine les plans. Cet architecte a également dessiné les plans de la nouvelle église en 1855. L´entrepreneur Launay rez-de-chaussée et une salle pour la Mairie à l´étage. En 1883, une nouvelle salle est aménagée au rez de Noyal-sous-Bazouges est dépourvue de cour et de préau couvert et que ses privés sont à la fois en étroite il est vrai, mais qui présentera plus de sécurité que la route où les enfants prennent jusqu´en 1990, date de fermeture définitive de l´école. Aujourd'hui, la mairie et une petite L´enseignement, avant tout religieux, était dispensé jusqu´à la révolution française par les prêtres et les familles nobles de Noyal-sous-Bazouges, dans l´ancienne église. T. Chalmel, dans son livre sur Noyal-sous-Bazouges, précise que l´absence de signatures sur les registres paroissiaux montre que
    referenceDocumentaire :
    ANTRAIN et son canton. Chronique de la vie quotidienne 1880-1950. BADAULT, Dominique. CHEVRINAIS , Jean-Claude. ANTRAIN et son canton. Chronique de la vie quotidienne 1880-1950. Editions Danclau, 1996. Monographie de la commune de Noyal-sous-Bazouges, Anciennes familles. CHALMEL, Théodore . Monographie de la commune de Noyal-sous-Bazouges, Anciennes familles. Rennes, Imprimerie Simon, 1908. canton d'Antrain. Association pour la Promotion du Patrimoine d'Antrain et de son Canton, 1985. t. 2, p. 508-510 Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. BANÉAT, Paul . Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927  ; reprint, Mayenne : Editions Régionales de l´Ouest, 1994. p. 357 à 361 Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1883, 1884, 1886.
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • Eglise paroissiale Saint-Pierre, Saint-Armel (Trévérien)
    Eglise paroissiale Saint-Pierre, Saint-Armel (Trévérien) Trévérien - en village - Cadastre : C1 140
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    vue intérieure prise de la nef vers le chœur IVR53_20063506512NUCA Niche de la façade ouest IVR53_20063505903NUCA Vue sud-est de l'église en 1970 IVR53_19703501781Z Façade sud de l'église IVR53_20063505900NUCA Partie ouest de l'édifice IVR53_20063505901NUCA Vue intérieure prise du chœur vers la nef IVR53_20063500344NUCA
    profession :
    [architecte] Anger de la Loriais Jean-Marie
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    schiste ; moellon ; granite ; pierre de taille
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_34 :
    Oeuvre étudiée lors de l'enquête thématique préliminaire terminée en 1994, sur les églises et chapelles d' Ille-et-Vilaine. Une mise à jour des données a été effectuée lors de l'enquête communale.
    historique :
    , appartenant aux seigneurs de la Fosse aux Loups avant 1479. L'église actuelle homogène a été construite en 1854 sur les plans de Jean-Marie Anger de la Loriais, avec remploi d'une porte du 15e siècle en façade L'ancienne église dépendait du prieuré de Lehon près de Dinan, au 12e siècle. Elle se composait
    referenceDocumentaire :
    ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Chapelles, Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour  : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France). . Monuments et établissements publics. Eglise, tour des cloches, reconstruction, restauration : dossier de Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le département BELLENGER, V. De Combourg à Dinan au XVIIIe siècle. Rennes : IMPRIMERIES REUNIES, 22, Rue de Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884. Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris
  • Hôtel, 105 rue Jean-Guéhenno (Rennes)
    Hôtel, 105 rue Jean-Guéhenno (Rennes) Rennes - 105 rue Jean-Guéhenno - en ville - Cadastre : 1980 BD 432
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    Petit hôtel entre cour et jardin, en rez-de-chaussée surélevé, étage carré et étage de comble , construit en moellons de schiste enduits. Elévation à 3 travées. Communs (pavillons) sur rue. Parcellaire
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    faubourg de Fougères
    profession :
    [architecte] Anger de la Loriais Jean-Marie
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_11 :
    jardin en fond de parcelle
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    mur de clôture
    historique :
    l'architecte Anger de la Loriais. Il est racheté par le négociant Pierre Cocheu, en 1872 (date de déclaration Edifice construit en 1854, selon les travaux de Jean-Yves Veillard, qui en attribue la conception à
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_7 :
    en coeur de parcelle
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    Rare exemple isolé du type, contemporain de la demeure construite faubourg de Redon pour l'entrepreneur Delage, sur les plans de l'architecte Tourneux. La clôture actuellement fermée ne permet plus la mise en perspective de la demeure depuis la rue.
  • Eglise paroissiale Saint-Eloi (Saint-M'Hervé)
    Eglise paroissiale Saint-Eloi (Saint-M'Hervé) Saint-M'Hervé - en village - Cadastre : 1813 K1 305, 306 1976 J2 325
    dates :
    1848 porte la date
    illustration :
    Bourg. Plan de situation. Extrait cadastral 1813, section K1. IVR53_19873500468X Grotte, au sud de l'église : vue générale. IVR53_19963500794X
    profession :
    [architecte] Anger de la Loriais Jean-Marie
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    grotte de Lourdes
    historique :
    1872, date de reconstruction du nouveau presbytère. Son emplacement est alors occupé par la mairie. La nouvelle église est reconstruite entre 1845 et 1848 sur les plans de Jean-Marie Anger de la Loriais , architecte à Rennes, et bénite le 2 août 1856 par Mgr Brossay-Saint-Marc. En 1927, travaux de restauration du
  • Mairie - maison d'école, 4 rue des Acacias (Saint-Rémy-du-Plain)
    Mairie - maison d'école, 4 rue des Acacias (Saint-Rémy-du-Plain) Saint-Rémy-du-Plain - 4 rue des Acacias - en village
    description :
    La mairie-école est implantée à l’entrée nord du village de Saint-Rémy-du-Plain, sur la route de Marcillé-Raoul. Derrière le bâtiment principal de plan rectangulaire, à un étage carré, trois travées et qui donne à l’ensemble un plan en T. La maçonnerie est constituée de moellons de grès et de granite , disposés de manière très régulière. Les encadrements de fenêtres et les chaînages d’angles utilisent de la ouvertures sont surmontées d’arcs légèrement surbaissés. La travée centrale de la façade ouest est soulignée par la présence d’une lucarne en œil de bœuf au niveau des combles. La toiture à croupes est couverte exposant sa façade à l’ouest, se trouve un autre bâtiment à un niveau, construit à la perpendiculaire, ce pierre de taille de granite bleu, de même que les deux bandeaux séparant les deux niveaux. Toutes les d’ardoise. Elle est surmontée de deux petits épis de faîtage en zinc.
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes d'Antrain
    illustration :
    Détail de l'oculus IVR53_20123510221_
    profession :
    [] Anger de la Loriais Jean-Marie
    historique :
    l’architecte Angers de la Loriais, connu dans le secteur pour avoir dressé les plans de plusieurs églises (Noyal-sous-Bazouges, Bazouges-la-Pérouse, la Fontenelle,…). Le projet de construction d’une maison le recteur pendant la construction du nouveau presbytère. La question du maintien de la classe des la deuxième moitié du 19e siècle en France. Cette vague de construction s’inscrit dans le La mairie-école des garçons a été construite entre 1861 et 1866 à partir des plans et du devis de l’école des filles et le logement de l’institutrice. L’architecte Esnault et l’entrepreneur Bossard sont chargés des travaux. En juillet 1866, ils sont entièrement terminés et la municipalité peut disposer de demandé cette même année. Durant les travaux de l’église et du presbytère, entre 1873 et 1881, la mairie -maison d’école multiplie les fonctions : la messe se tient dans une salle de l’école des garçons ; l’école des filles ainsi que le logement de l’institutrice sont aménagés dans une partie de l’édifice
    referenceDocumentaire :
    p.144-152 ANTRAIN et son canton. Chronique de la vie quotidienne 1880-1950. BADAULT, Dominique . CHEVRINAIS, Jean-Claude. ANTRAIN et son canton. Chronique de la vie quotidienne 1880-1950. Editions Danclau canton d'Antrain. Association pour la Promotion du Patrimoine d'Antrain et de son Canton, 1985. p.91-93 Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. BANÉAT, Paul. Le  : Editions Régionales de l´Ouest, 1994. L'architecture traditionnelle dans le canton d'Antrain L'architecture traditionnelle dans le
1