Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Résultats 1 à 15 sur 15 - triés par pertinence
  • Mairie, école et poste, rue de la Poste (Le Pertre)
    Mairie, école et poste, rue de la Poste (Le Pertre) Pertre (Le) - rue de la Poste - en village - Cadastre : 1986 AC
    titreCourant :
    Mairie, école et poste, rue de la Poste (Le Pertre)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Pertre
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    4 e projet de construction d'une école et mairie : coupe sur le bâtiment, coupe sur la classe, par 4e projet d'une mairie-école, plan du rez-de-chaussée, par Bézier-Lafosse, vu et approuvé le 23 Vue générale de la mairie-école IVR53_20033500204NUCA 1er projet, plan du rez-de-chaussée par Audrouing en 1856 IVR53_20023517552NUC 2e projet, plan du rez-de-chaussée, 1861 IVR53_20023517554NUC Béziers Lafosse, fils, approuvé le 23 avril 1875 IVR53_20023517550NUC La mairie au début du siècle IVR53_20023517542NUC La poste IVR53_20033500205NUCA
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    granite ; moellon ; pierre de taille
    historique :
    -Lafosse (fils) ne semble pas proposer à cette date la construction de la poste. Cette dernière est édifiée dans une deuxième campagne de travaux vers 1899 par l´architecte Joseph Sinoir. Il reprend le style néo classique de la mairie-école pour former un ensemble architectural cohérent. Plusieurs projets de mairie école dessinés par les cabinets Audrouing et Béziers Lafossee se sont succédés dans la 2e moitié du 19e siècle. Les derniers projets sont approuvés en 1875. L'architecte Béziers
    localisation :
    Pertre (Le) - rue de la Poste - en village - Cadastre : 1986 AC
    referenceDocumentaire :
    1er projet d'une maison d'école dans le bourg du Pertre. Restauration de l'ancienne maison des 1er projet d'une maison d'école dans le bourg du Pertre. Restauration de l'ancienne maison des 4ème projet de construction d'une mairie et d'une maison d'école, coupe sur le bâtiment, coupe sur 4ème projet de construction d'une mairie-école. Plan du terrain, en 1874 par l'architecte Béziers Lafosse fils (A.C : Le Pertre). Ecole des garçons, plan d'ensemble, 4 août 1899, par l'architecte Joseph Sinoir (A.C. Le Pertre). 4. La Mairie. J. Sorel, éditeur, Rennes. (A.D. Ille-et-Vilaine 6 Fi 09). soeurs appropriée pour une mairie et d'un logement pour l'instituteur, plan du rez-de-chaussée, par 2ème projet dit contre-projet de construction d'une mairie et d'une maison d'école, élévation 2ème projet dit contre-projet de construction d'une mairie et d'une maison d'école, plan du rez-de
  • La ville de Matignon
    La ville de Matignon Matignon
    titreCourant :
    La ville de Matignon
    dates :
    1776 porte la date daté par travaux historiques
    illustration :
    Matignon, le bourg : la rue Saint-Pierre IVR53_20062212230NUCA Extrait du cadastre de 1825 (AD 22) IVR53_20062212149NUCB Matignon, le bourg IVR53_20062212255NUCA
    profession :
    [ingénieur des Ponts et Chaussées] Harel de La Noë Louis [architecte diocésain] Le Guerrannic Eugène
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    hôtel de voyageurs magasin de commerce
    historique :
    La Noë Louis (ingénieur des Ponts et Chaussées), Jousseaume A. (architecte), Le Guerrannic Eugène ), Cocheril Eugène (entrepreneur), Eveillard (entrepreneur), Fauny Jean (architecte départemental), Harel de (architecte diocésain) et Lesaux Arthur (entrepreneur). Le dispensaire édifié en 1930 par l'architecte Jean Fauny sur la place Gouyon-Matignon n'a pas été repéré.
    referenceDocumentaire :
    Numplan 9, section D, 1ère feuille AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/5, plans cadastraux parcellaires de p. 44 Jean Fauny. Catalogue de l´exposition Jean Fauny (1895-1873) architecte d´un département présentée au Musée d´Art et d´Histoire de Saint-Brieuc, janvier-février 2000. Saint-Brieuc : J´imprime
  • Prieuré de bénédictins, église paroissiale Saint-Melaine, le Bas Bourg (Mouazé)
    Prieuré de bénédictins, église paroissiale Saint-Melaine, le Bas Bourg (Mouazé) Mouazé - le Bas Bourg - en village - Cadastre : 1983 A1
    titreCourant :
    Prieuré de bénédictins, église paroissiale Saint-Melaine, le Bas Bourg (Mouazé)
    description :
    intérieure. De plan allongé, elle est composée de deux vaisseaux. Le collatéral est ici très réduit et sert d ´espace uniquement de circulation. La nef est recouverte d´une très belle charpente de bois foncé tandis que le chœur est couvert d´une voûte en berceau brisé de pierres blanches. Ce parti atypique sera par ailleurs repris par Arthur Regnault quelques années plus tard dans l´église de Montreuil-sur-Ille.
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Vue intérieure prise de la nef vers le choeur IVR53_20053501774NUCA Vue intérieure prise du choeur vers la nef IVR53_20053501776NUCA
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    grès ; granite ; moellon ; pierre de taille
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_34 :
    . Eglise à signaler, mériterait une protection au titre des Monuments historiques. Il s'agit de la seule Oeuvre étudiée lors de l'enquête thématique préliminaire terminée en 1994, sur les églises et chapelles d' Ille-et-Vilaine. Une mise à jour des données a été effectuée lors de l'enquête communale oeuvre religieuse construite par cet architecte dans le département.
    historique :
    Saint-Melaine en 1086, ceux-ci la reconstruisent et la cèdent au 12e siècle à l' abbaye de Saint-Sulpice lambris foncé rehaussé de polychromie. Les fermes en tiers point de la charpente très travaillées Première église incendiée au 11e siècle, donnée par les seigneurs de Mouazé aux Bénédictins de -la-Forêt. Nouvelle reconstruction au 16e siècle. En 1868, l' architecte Béziers-Lafosse dirige les travaux de restauration : reconstruction toiture et lambris de couvrement, ajout de tirants métalliques et démolition du petit clocher. Eglise actuelle construite entre 1897 et 1901 sur les plans de l'architecte rennais Frédéric Jobbé-Duval qui réalise également l´aménagement intérieur. La nef est recouverte d´un
    localisation :
    Mouazé - le Bas Bourg - en village - Cadastre : 1983 A1
    couvrements :
    lambris de couvrement
    referenceDocumentaire :
    ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Chapelles, Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. OGÉE, Jean-Baptiste . Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes p. 487-488 Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le p. 318-323 Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884. p. 1375 Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).
  • L'église paroissiale, les chapelles, croix de chemin, croix de cimetière et monuments aux morts sur la commune de Matignon
    L'église paroissiale, les chapelles, croix de chemin, croix de cimetière et monuments aux morts sur la commune de Matignon Matignon
    titreCourant :
    la commune de Matignon L'église paroissiale, les chapelles, croix de chemin, croix de cimetière et monuments aux morts sur
    illustration :
    Matignon, le Bourg. Monument aux morts de la Première Guerre Mondiale, par l'entrepreneur Eugène Matignon, Saint-Germain-de-la-Mer. Chapelle Saint-Germain (1er quart du 15ème siècle et 4ème quart Matignon, Saint-Germain-de-la-Mer. Portail de la chapelle Saint-Germain (1er quart du 15ème siècle Matignon, le Clos-Girard. Croix de chemin (vers 1900 ?) IVR53_20062212191NUCA Matignon, la Vigne. Croix de chemin (vers 1900 ?) IVR53_20062212233NUCA Matignon, Saint-Germain-de-la-Mer. Croix de chemin (vers 1900 ?) IVR53_20062212311NUCA Matignon, la Roncière. Croix de chemin (1906) IVR53_20062212241NUCA Matignon, le Bourg. Croix de cimetière (1927) IVR53_20062212174NUCA Matignon, le Pont-Ideuc. Croix de mission (1954) IVR53_20062212193NUCA Matignon, le Bourg. Eglise paroissiale Notre-Dame (2ème quart et 4ème quart du 19ème siècle
    profession :
    [architecte diocésain] Le Guerrannic Eugène
    denominations :
    croix de cimetière croix de chemin
    historique :
    [fig. 1 et 2]. La datation du corpus est comprise entre le 1er quart du 15ème siècle (portail de la Dix oeuvres ont été repérées, parmi lesquelles une a fait l'objet d'une proposition de sélection chapelle Saint-Germain) et le 3ème quart du 20ème siècle. Les dates relevées par source, par travaux d'auteur repérés sont : Bézier Lafosse (architecte), Le Guerrannic Eugène (architecte diocésain), Adam
  • Prieuré de bénédictins, église paroissiale Saint-Melaine, Brain-sur-Vilaine (La Chapelle-de-Brain)
    Prieuré de bénédictins, église paroissiale Saint-Melaine, Brain-sur-Vilaine (La Chapelle-de-Brain) Chapelle-de-Brain (La) - Brain-sur-Vilaine - en village - Cadastre : 1984 D 553
    titreCourant :
    Prieuré de bénédictins, église paroissiale Saint-Melaine, Brain-sur-Vilaine (La Chapelle-de-Brain)
    description :
    Plan en croix latine ; 2 vaisseaux ; lambris de couvrement. Toit à longs pans, noue, flèche
    datationsPrincipales :
    1er quart 20e siècle daté par source porte la date
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire La Chapelle-de-Brain
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Vue intérieure prise de la nef vers le chœur IVR53_20013501294XA En sombre, l'église sur le cadastre de 1818 IVR53_20013514573NUC Situation sur le plan cadastral actuel IVR53_20013514614NUC L'église et la cimetière au début du 20e siècle IVR53_19933500528X Vue de situation sud est IVR53_20013514051NUCA Vue de situation sud est IVR53_20013501834XA Vue intérieure prise du chœur vers la nef IVR53_20013501295XA
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    granite ; schiste ; tufeau ; moellon ; pierre de taille ; appareil mixte
    historique :
    Brain est le siège d’une paroisse remontant aux origines de la chrétienté, initialement située dans une ile de la Vilaine, sur le domaine patrimonial de Saint Melaine, premier évêque de Rennes qui portait l’ancien nom de Plaz ou Place. Devenu au IXe siècle prieuré dépendant de la puissante abbaye de .. Elle conserve de la période romane son chevet à contreforts plats ainsi que quelques ancienne fenêtres murées de la nef. Cette nef a été couverte au début du 15e siècle d'une charpente à fermes et pannes de 1755 et 1758 par Loisel puis de nouveau entre 1879 et 1889 par l´architecte Beziers-Lafosse. Le clocher Redon, l’église et son manoir, rebaptisés du nom de Brain sont transférés à leur emplacement actuel type "charpente armoricaine", récemment redécouverte et datée par une opération de dendrochronologie -porche à flèche d'ardoise cantonnée de quatre clochetons est une œuvre originale conçue en 1921 par l
    localisation :
    Chapelle-de-Brain (La) - Brain-sur-Vilaine - en village - Cadastre : 1984 D 553
    couvrements :
    lambris de couvrement
    referenceDocumentaire :
    p. 158-159 BLOT, Roger. L'Eglise ancienne de la Chapelle de Brain. Vie Diocésaine Rennes, 23 mars INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Tableau d'assemblage de la commune de Brain , par Lebreton géomètre, 1818, échelle 1/10 000e (A. D tome 1, p. 199-200 BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine... Rennes : Librairie Moderne J tome 4, p. 215-226 Pouillé historique de l'archevêché de Rennes GUILLOTIN DE CORSON. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire-éditeur. Paris : René Hatton Libraire 559. BRAINS (Ille-et-Vilaine). L'Eglise et le cimetière, carte postale, collection Lacroix
  • École, la Clossais (Gahard)
    École, la Clossais (Gahard) Gahard - la Clossais - en écart - Cadastre : 1983 F2
    titreCourant :
    École, la Clossais (Gahard)
    description :
    d'angle sont quant à eux en granite. La façade est percée de trois travées et la travée centrale forme légèrement avant-corps. Le bâtiment possède un étage. A l'arrière, il existe deux corps de bâtiment perpendiculaires au bâtiment principal, ce qui donne un plan en "U" à la construction. Des préaux se trouvent de Cette école est construite en grès ; les encadrements de baies, les bandeaux et les chaînages part et d'autre du bâtiment principal ; il existe par ailleurs une cour à l'avant de ce bâtiment. Celle
    illustration :
    L'école sur un plan de 1876 IVR53_20053506853NUCA Façade de l'école sur un plan de 1876 IVR53_20053506854NUCA Plan du rez-de-chaussée IVR53_20053506856NUCA Plan de l'étage IVR53_20053506857NUCA
    historique :
    1960. Son implantation s'explique probablement par le fait que le territoire de la commune est très de 1876 et sont de l'architecte Béziers-Lafosse. L'entrepreneur ayant réalisé le projet est Guérin . D'après les plans, le rez-de-chaussée du bâtiment était occupé par une classe d'une part, par un dépôt , l'importance de la population dans ce secteur, due à l'exploitation des fours à chaux du Bois Roux, explique école, devenu maison d'habitation a malheureusement subi un incendie à la fin de l'année 2004. Des réservée aux garçons lors de la construction dans les années 1870 ; une classe de filles se tenait en effet dans une maison du hameau voisin de l'Amplardais. En 1892, lorsque fut construite la seconde classe Les plans de cette école sont conservés aux archives départementales d'Ille-et-Vilaine. Ils datent d'autre part et l'angle nord-ouest du bâtiment abritait l'escalier desservant le premier étage. L'étage abritait des chambres. Les ailes perpendiculaires à l'ouest du bâtiment étaient probablement le résultat
    localisation :
    Gahard - la Clossais - en écart - Cadastre : 1983 F2
    referenceDocumentaire :
    LUCAS, Jules. Un coin d'Ille-et-Vilaine. Gahard. Gahard : Amicale Laïque de Gahard, Association Familles Rurales de Gahard, Association Gahardaise d'Initiatives et Réflexions, Association des Parents d'Elèves de l'Ecole Publique de Gahard, 1994.
  • Immeuble de rapport, 4 quai de Richemont (Rennes)
    Immeuble de rapport, 4 quai de Richemont (Rennes) Rennes - 4 quai de Richemont - en ville - Cadastre : 1980 BR 550, 551
    titreCourant :
    Immeuble de rapport, 4 quai de Richemont (Rennes)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_10 :
    cour en coeur de parcelle
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de berge
    historique :
    Édifice construit en 1887 pour le photographe Collet, sur les plans de Béziers-La Fosse, surélevé en 1933 sur les plans de Derrouch et Rual (architectes) par l'entrepreneur Judin.
    localisation :
    Rennes - 4 quai de Richemont - en ville - Cadastre : 1980 BR 550, 551
    referenceDocumentaire :
    A. C. Rennes. Permis de construire ; 799 W 68. Rue Robelin (1924-1970), quai de Richemont (1908
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    Édifice contribuant à la qualité de son environnement par ses qualités architecturales et son intégration à un ensemble urbain. Intérêt typologique : immeuble daté (surélevé en 1933), de qualité architecturale élevée, représentatif des derniers grands immeubles de prestige qui forment ici un front urbain remarquable. Le commanditaire est le photographe Collet comme l'indique, avec les initiales LC, le cartouche représentant une palette de peintre et un appareil photo.
  • Eglise paroissiale Saint-Pierre, place de Hôtel de Ville (Noyal-sur-Vilaine)
    Eglise paroissiale Saint-Pierre, place de Hôtel de Ville (Noyal-sur-Vilaine) Noyal-sur-Vilaine - place de Hôtel de Ville - en ville - Cadastre : 1989 AB
    titreCourant :
    Eglise paroissiale Saint-Pierre, place de Hôtel de Ville (Noyal-sur-Vilaine)
    statut :
    propriété de la commune
    illustration :
    Coupe sur la diagonale de l'hexagone regardant le clocher, 1891 IVR53_19973500094X Plan de la façade ouest IVR53_19973500283X Plan de la façade sud IVR53_19973500092X Coupe sur la diagonale de l'hexagone IVR53_19973500284X Coupe transversale sur le milieu de l'église, 1891 IVR53_19973504803X Le clocher de Noyal-sur-Vilaine IVR53_20043507148NUCA Intérieur de l'église (vue depuis le choeur) IVR53_20043501900NUCA Intérieur de l'église (vue depuis la nef) IVR53_20043501901NUCA Plan d'ensemble de l'église et extrait du plan cadastral, 1891 IVR53_19973504802X Projet de cadran pour l'horloge de l'église, 1894 IVR53_19973504805X
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_34 :
    Oeuvre étudiée lors de l'enquête thématique préliminaire effectuée en 1994, sur les églises et chapelles d' Ille-et-Vilaine. Une mise à jour des données a été effectuée lors de l'enquête communale.
    historique :
    linéaire compliquée frappent le visiteur habitué aux volumes aériens de l'architecte. La dimension sculpturale de l'édifice est également sensible dans le dessin des baies, de la balustrade, des pinacles et de de délabrement de la nef était tel que trente ans plus tard, l´architecte Arthur Regnault propose en 1891 une reconstruction totale de l´édifice. La reconstruction a lieu entre 1892 et 1894. Son projet la couronne de fenêtres qui l'enveloppe, fait la part belle aux vitraux. La tonalité chaude de la L' ancienne église remaniée au 16e siècle comprenait une nef et un collatéral roman. Le choeur à pans coupés avait été reconstruit en 1861 sur les plans de l'architecte Albert Béziers-Lafosse. L´état atypique est issu du gothique flamboyant. Le parti bas et le réseau des voûtes qui dessine une structure la flèche qui se démarque des modèles plus sobres généralement dessinés par Arthur Regnault. La beauté de l'église tient aussi à l'extrême fluidité de l'espace intérieur. Cet édifice, tout orienté vers
    localisation :
    Noyal-sur-Vilaine - place de Hôtel de Ville - en ville - Cadastre : 1989 AB
    referenceDocumentaire :
    Noyal-sur-Vilaine, Le clocher de Noyal-sur-Vilaine. Carte postale par A. Choisy, collection E NVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne.EGLISES INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne notice 282 INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Noyal-sur-Vilaine, L'église et la place. Carte postale par E. Mary-Rousselière, Rennes, 1940 p. 370-371 Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884. p. 382-383 Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes. (Le patrimoine des communes de France).
  • Presbytère, rue du Champ de foire (Mouazé)
    Presbytère, rue du Champ de foire (Mouazé) Mouazé - rue du Champ de foire - en village - Cadastre : 1983 A1
    titreCourant :
    Presbytère, rue du Champ de foire (Mouazé)
    description :
    Le bâtiment reprend le schéma des maisons bourgeoises entre cour et jardin. Ici, la cour est sur le
    illustration :
    Mur de clôture IVR53_20053508889NUCA
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_1 :
    maison de type ternaire
    historique :
    Situé à l'emplacement de l'ancien presbytère qui possédait préau, verger et jardin, le presbytère actuel est construit avec les matériaux de l'ancien par l'architecte rennais Bézier-Lafosse, fils (auteur également de l'église) de 1878 à 1883. En 1938, en mauvais état, une subvention est accordée pour les
    localisation :
    Mouazé - rue du Champ de foire - en village - Cadastre : 1983 A1
    referenceDocumentaire :
    . Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France). . Dossier de travaux, de construction. An XII-1938. (A. D. Ille-et-Vilaine, 2 O 198/17). p. 1374 Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine
  • Eglise paroissiale Saint-Melaine, Saint-Léonard, Châtillon-sur-Seiche (Noyal-Châtillon-sur-Seiche)
    Eglise paroissiale Saint-Melaine, Saint-Léonard, Châtillon-sur-Seiche (Noyal-Châtillon-sur-Seiche) Noyal-Châtillon-sur-Seiche - Châtillon-sur-Seiche - en village - Cadastre : 1979 AO 16
    dates :
    1870 porte la date 1930 porte la date
    description :
    Implantation en bordure de la Seiche sur un site de hauteur, à l'emplacement probable d'une ancienne motte. Cette motte pourrait être l'assiette de l'ancien castellum qui a donné son nom à la paroisse. Église de plan allongé, clocher porche, vases acoustiques, chevet arrondi. Crypte de Saint -Léonard. De style roman.
    annexe :
    du moyen-âge, mais la statue de saint Léonard qui le surmonte n'offre d'intéressant que la grande Extrait du chanoine Guillotin-de-Corson, p.403. Dédiée à Saint-Melaine par les religieux qui la traces d'appareil fort ancien et des pots accoustiques placés dans la muraille achèvent de donner à cette crypte un cachet de haute antiquité. L'autel est une table supportée par une seule colonnne, à la façon  ; ils descendent dans la crypte, prennent des chaînes déposées au pied de la statue, les baisent et s'en construisirent au 12e siècle, cette église offre encore une intéressante portion de l'édifice primitif : c'est une crypte qui devait, à l'origine, se trouver au-dessous de l'abside. Quoiqu'elle ait été défigurée . La crypte est en forme d'hémicycle et l'on y pénètre par deux portes : l'une extérieure, ouvrant sur le cimetière, l'autre donnant accès à un escalier droit qui conduit à une trappe pratiquée dans le pavé du choeur. Ce petit sanctuaire souterrain est ajouré de trois fenêtres, dont celle du centre est
    observation :
    Oeuvre majeure sur le territoire communal, mériterait une restauration.
    illustration :
    Entrée de la crypte de Saint Léonard, état en 1973 IVR53_19733505007NUC Escalier menant de la crypte au choeur de l'église, état en 1973 IVR53_19733505008NUC Elévation ouest, détail de la porte IVR53_20083505293NUCA Chevet, détail de la baie de la crypte IVR53_20083505286NUCA Entrée latérale de la crypte IVR53_20083505287NUCA Détail de la porte latérale IVR53_20083505289NUCA Reproduction d'un dessin par F. Bourges, d'après un croquis du Musée Archéologique de Rennes et Vue de situation, état en 1973 IVR53_19733505004NUC Partie basse de l'élévation ouest, état en 1973 IVR53_19943500947X Vue de situation IVR53_20083505284NUCA
    historique :
    conserve sous le choeur une crypte très ancienne. De la période romane subsistent le choeur et une partie L'église autrefois dédiée à saint Melaine est actuellement sous le vocable de saint Léonard. Elle de la nef. Cette dernière ayant été agrandie au 15e ou 16e siècle. La sacristie date peut-être du 18e siècle. Le clocher-porche est une construction de l'architecte Béziers-Lafosse, projeté en 1869 il fut réalisé en 1870 (date portée). L'ensemble de l'édifice a été remanié en 1930 (date portée). Les parties
    referenceDocumentaire :
    INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Ille -et-Vilaine. Eglises et Chapelles, par ORAIN Véronique, avec la collaboration de BARBEDOR Isabelle Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le département Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.
  • Cimetière, rue Chateaubriand (Pleugueneuc)
    Cimetière, rue Chateaubriand (Pleugueneuc) Pleugueneuc - Bourg - rue Chateaubriand - isolé - Cadastre : 1982 ZN
    illustration :
    Tombes de la Famille Le Mintier IVR53_20063510493NUCA Tombes de la famille de France IVR53_20063510492NUCA Tombes de prêtres IVR53_20063510494NUCA
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    croix de cimetière
    historique :
    Le cimetière a été déplacé en 1922 à la suite de projets imaginés dès avant la première guerre mondiale. Le portail de l'ancien cimetière réalisé par l'architecte Bézier Lafosse en 1854 est réutilisé
    referenceDocumentaire :
    A.D. Ille-et-Vilaine : 2 O 227-19 ; cimetière 1908-1937 : affiche d'adjudication de la translation l'architecte Bézier la Fosse, 1854. Projet d'implantation du nouveau cimetière, d'après le cadastre, plan daté 1909 (A. D. d'Ille-et
  • Mairie-école, D 463 (Moulins)
    Mairie-école, D 463 (Moulins) Moulins - D 463 - en village - Cadastre : 1997 C3
    description :
    Le bâtiment de la mairie-école est situé à la limite du bourg sur la route menant à La Guerche de l'école est sur la façade arrière de la mairie. Elle donne sur une cour où sont le préau, une dépendance Bretagne. Il forme un T, est recouvert d'un enduit et clôturé. La mairie donne sur la rue tandis que et les toilettes. Ces derniers sont en schiste, terre et brique. Il y a une cave sous la mairie . L'accès se fait depuis la rue.
    illustration :
    Façade de la mairie IVR53_20043518575NUCA Entrée de l'école publique IVR53_20043518576NUCA Façade de l'école côté cour IVR53_20043518577NUCA L'école et la mairie depuis la cour IVR53_20043518578NUCA Le préau IVR53_20053500215NUCA
    canton :
    Guerche-de-Bretagne (La)
    historique :
    parce qu'il est traversé par la ligne de tramway et proche de la future gare. Le 26 septembre 1895, un 26 mai 1898 par le ministre de l'instruction publique et des Beaux-Arts et par la mairie Un immeuble était loué dès 1859 pour servir d'école. Mais, la commune réclame de nouveaux bâtiments nouveau terrain est échangé entre monsieur Hévin et la commune. Les plans sont approuvés en 1896 puis le de meilleure qualité et un logement pour l'instituteur. En 1895, alors qu'un terrain est accordé pour la construction d'une mairie-école, il est abandonné car jugé trop proche d'une carrière mais surtout , le cahier des charges signale un préau, des cabinets, un bûcher, un violon, une pompe, une cour, un mur de clôture et une cave.
    referenceDocumentaire :
    Moulins, La mairie et l'école des garçons. Carte postale, Rennes : E. Mary-Roussellière, édit
  • Église paroissiale Notre-Dame, rue Paul Sébillot (Matignon)
    Église paroissiale Notre-Dame, rue Paul Sébillot (Matignon) Matignon - le Bourg - rue Paul Sébillot - en ville - Cadastre : 2004 AB 171
    description :
    flanqué de chaque côté d'une sacristie. Une abside semi-circulaire abritant une statue de la Vierge est greffée sur le chevet arrondi. Le couvrement de l'espace intérieur est formé par une voûte d'ogives bombée brisé avec remplage en bois de style néogothique (excepté au sud-est où le remplage est en tuffeau). L'église paroissiale Notre-Dame de Matignon est un édifice de style néogothique à trois vaisseaux construit en moellons de granite et schiste sur un plan en croix latine. Elle est composée du sud-est vers le nord-ouest d'une tour-porche dans-oeuvre coiffée d'une flèche octogonale en charpente, d'une nef de quatre travées flanquée sur toute sa longueur de deux bas-côtés, d'un transept et d'un choeur . L'élévation sud-est est ouverte d'un portail de style néogothique construit en tuffeau. Les baies sont en arc
    statut :
    propriété de la commune
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Projet de la nouvelle église paroissiale de Matignon, par l'architecte Bézier Lafosse, lithographie de l'imprimerie Landais & Oberthur, d'après le peintre H. Lorette, vers 1850 (AD 22 Vue de l'espace intérieur IVR53_20062212168NUCA Vue de l'espace intérieur IVR53_20062212169NUCA
    profession :
    [architecte diocésain] Le Guerrannic Eugène
    historique :
    de l'architecte Bézier Lafosse (adjudication des travaux le 19 juin 1843). Selon la même source, elle présence de Monseigneur Le Mée et la construction de la tour fut achevée en 1897 par l'entrepreneur Eveillard sous la direction de l'architecte diocésain Eugène Le Guerrannic. fut livrée au culte en novembre 1847. La bénédiction solennelle eut lieu le 24 septembre 1848 en Eglise construite selon René Couffon de 1843 à 1847 par l'entrepreneur Louis Adam d'après les plans
    localisation :
    Matignon - le Bourg - rue Paul Sébillot - en ville - Cadastre : 2004 AB 171
    referenceDocumentaire :
    p. 90-95 TREGUY, Emmanuel-Abbé. La paroisse de Notre-Dame de Matignon. Rennes : Association Rue des p. 252 Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier COUFFON, René . Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Saint-Brieuc : Les Presses
  • École publique, 2 rue Théodore Botrel (Servon-sur-Vilaine)
    École publique, 2 rue Théodore Botrel (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - 2 rue Théodore Botrel - en village - Cadastre : 1997 C1
    description :
    l'inscription "école" sous le fronton triangulaire de la façade. La cave est éclairée par des soupiraux à Cette école est élevée en moellon de schiste et couverte d'ardoise. Le toit à croupes forme une fronton triangulaire en partie centrale de la façade antérieure. La façade est percée de trois travées d'ouvertures à encadrements de briques et clés en tuffeau. Un cartouche en tuffeau également porte encadrements de granite. D'autre part, cette école possède un plan en "L", en effet, il existe un bâtiment en
    illustration :
    Détail du fronton et de l'inscription IVR53_20043508742NUCA
    historique :
    en travées que présentent ce bâtiment sont représentatifs de l'architecture de la fin du 19e et du Cette école date de 1890. Elle a été réalisée par l'entrepreneur Bobille, sur les plans de l'architecte Béziers Lafosse. Les entourages en brique avec clés en tuffeau, le toit à croupes, les percements
    referenceDocumentaire :
    Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.
  • Eglise paroissiale Saint-Melaine, Saint-Léonard, Châtillon-sur-Seiche (Noyal-Châtillon-sur-Seiche)
    Eglise paroissiale Saint-Melaine, Saint-Léonard, Châtillon-sur-Seiche (Noyal-Châtillon-sur-Seiche) Noyal-Châtillon-sur-Seiche - Châtillon-sur-Seiche - en village - Cadastre : 1979 AO 16
    dates :
    1880 porte la date
    historique :
    conserve sous le choeur une crypte du haut Moyen Age. De la période romane subsistent le choeur et une L'église autrefois dédiée à saint Melaine est actuellement sous le vocable de saint Léonard. Elle partie de la nef. Cette dernière ayant été agrandie au 15e ou 16e siècle. La sacristie date peut-être du 18e siècle. Le clocher-porche est une construction de l'architecte Béziers-Lafosse, projeté en 1869 il fut réalisé en 1880 (date portée) . L'ensemble de l'édifice a été récemment remanié, ce qui rend
1