Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 177 - triés par pertinence
  • Croix de chemin, Saint-Pabu, rue Anne Le Gal La Salle (Erquy)
    Croix de chemin, Saint-Pabu, rue Anne Le Gal La Salle (Erquy) Erquy - Saint-Pabu - rue Anne Le Gal La Salle - en écart - Cadastre : 1987 F3 non cadastré domaine public
    titreCourant :
    Croix de chemin, Saint-Pabu, rue Anne Le Gal La Salle (Erquy)
    dates :
    1876 porte la date
    description :
    Croix de type Hernot taillée dans du granite et de la kersantite. Elle est composée d'un socle portant un fût monolithe écôté de section circulaire sommé d'une croix ornée d'un Christ en ronde bosse
    statut :
    propriété de la commune
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Vue générale de situation IVR53_20042207675NUCA
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    Croix des ateliers Hernot (d'après analyse stylistique) érigée en 1876 à l'initiative de l'abbé Desforges (d'après informations mentionnées sur le socle).
    localisation :
    Erquy - Saint-Pabu - rue Anne Le Gal La Salle - en écart - Cadastre : 1987 F3 non cadastré
  • Croix de chemin, le Vaudic (Pordic)
    Croix de chemin, le Vaudic (Pordic) Pordic - le Vaudic - en écart - Cadastre : 2004 YE non cadastré domaine public
    titreCourant :
    Croix de chemin, le Vaudic (Pordic)
    dates :
    1875 porte la date
    description :
    - 1875 et la face postérieure la signature du maître-de-l'oeuvre (Y. HERNOT, LANNION). Croix de chemin de type Hernot composée d'un emmarchement à deux degrés et d'un socle portant un surmonté du titulus (INRI). La face antérieure du socle présente l'inscription votive O CRUX AVE SPES UNICA
    statut :
    propriété de la commune
    murs :
    pierre de taille
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    Croix de chemin du sculpteur lannionnais Yves Hernot datée de l'année 1875 (d'après inscription).
    localisation :
    Pordic - le Vaudic - en écart - Cadastre : 2004 YE non cadastré domaine public
  • Croix de chemin, le Traner (Hémonstoir)
    Croix de chemin, le Traner (Hémonstoir) Hémonstoir - le Traner - isolé - Cadastre : 1988
    titreCourant :
    Croix de chemin, le Traner (Hémonstoir)
    dates :
    1896 porte la date
    typologies :
    croix de type Hernot sur soubassement à niche
    observation :
    Croix de l'atelier Hernot.
    murs :
    pierre de taille
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    Croix de chemin construite par l'atelier Yves Hernot de Lannion en 1896. La croix porte une inscription votive O Crux Ave Spes Unica et, au revers du socle, le nom des donateurs : MATHURIN OLLITRAULT
    localisation :
    Hémonstoir - le Traner - isolé - Cadastre : 1988
  • Le bourg de Bréhat
    Le bourg de Bréhat Bréhat (île de) - le Bourg - en village
    titreCourant :
    Le bourg de Bréhat
    dates :
    1611 porte la date daté par travaux historiques daté par tradition orale 1642 porte la date daté par travaux historiques daté par tradition orale 1651 porte la date daté par travaux historiques daté par tradition orale 1658 porte la date daté par travaux historiques daté par tradition orale 1669 porte la date daté par travaux historiques daté par tradition orale 1677 porte la date daté par travaux historiques daté par tradition orale 1717 porte la date daté par travaux historiques daté par tradition orale 1721 porte la date daté par travaux historiques daté par tradition orale 1761 porte la date daté par travaux historiques daté par tradition orale 1771 porte la date daté par travaux historiques daté par tradition orale
    description :
    Le bourg de Bréhat présente une configuration centrale dans l'île Sud, à proximité de la grève Est , dite 'Grève de l'Eglise'. Le bourg se concentre autour de l'église, de l'ancien cimetière et de la le tertre Briand et la croix de Kerano, pour rejoindre l'Île Nord. Une seconde voie communale conduit fleuron, taillés habituellement en boule. Le linteau de la porte d'entrée porte le nom du propriétaire et la date de construction. L'environnement de des maisons est assez constant : un espace dallé sépare mairie, avec une cour concentrique, bordée d'une ligne de galets, que traverse une voie communale entre en bibliothèque), ont conservé leur façade avec l'encadrement de leurs ouvertures en brique. Les maisons à deux étages carrés avec le toit en croupe ou à longs pans, des petites lucarnes caractérisent sont échancrés à l'intrados. La toiture d'ardoise, à pente retroussée par des coyaux est souvent percée de lucarnes couvertes d'un petit toit à deux versants, en croupe. Les rampants des deux murs-pignons
    annexe :
    régional de Bretagne
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire île de Bréhat
    illustration :
    Le reposoir de la 'Fête Dieu', 1er quart 20ème siècle (carte postale, collection particulière Bréhat, le bourg. La croix de Kerano et l'arrivée en provenance de Pont-ar-Prad Bréhat, le bourg. La salle des fêtes conçue sur le modèle des halles de l'Ancien Régime par Vue de la tombe de Théophile Le Bozec, descendant de corsaire, dans l'ancien cimetière Bréhat, le bourg. Extrait du cadastre de 1832 (AD 22) IVR53_20072210504NUCA Bréhat, le bourg. Extrait du cadastre de 1832 (AD 22) IVR53_20072210534NUCA Bréhat, le bourg. L'église et la place principale au début du 20ème siècle (AD 22 Le bureau de poste de Bréhat, en 1904 (carte postale, collection particulière La place du bourg : le café buraliste, 1er quart 20ème siècle (carte postale) IVR53_20092211178NUCB Plan de situation des édifices recensés dans le bourg en 1970 par le SRI (SRI Rennnes, Douard
    profession :
    [commanditaire] Le Baillif [commanditaire] Le Biller [commanditaire] Le Roy R.
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    croix de chemin croix de cimetière
    historique :
    La datation des oeuvres repérées au bourg de Bréhat est comprise entre le début du 17ème siècle et . Le bourg a perdu nombre de ses commerces et services de proximité depuis la seconde moitié du 20ème commerces se sont densifiés le long de la voie publique entre la nouvelle mairie et la place du bourg. le milieu du 20ème siècle. Les dates de construction relevées sur le terrain, attribuées par -César (sculpteur). Le bourg de Bréhat est caractérisé par un ensemble d'habitations anciennes, dont siècle, remplacés par des commerces à vocation unique de restauration et de café. La mairie, autrefois , 1677, 1717, 1721, 1761, 1771, 1783, 1787, 1823, 1874, 1887 et 1895. Les noms d'auteur ou de ), Hernot Yves (sculpteur), Lageat (architecte), Le Baillif (commanditaire), Le Biller (commanditaire), Le certaines sont datées du 17ème et 18ème siècle (trois maisons de corsaires), alors que d'autres bâtiments sont plus récents (19ème siècle et 20ème siècle) et ont été fortement remaniés lors de leur rénovation
    localisation :
    Bréhat (île de) - le Bourg - en village
    referenceDocumentaire :
    /20, plans cadastraux parcellaires de 1832.
  • Le bourg de Plougrescant
    Le bourg de Plougrescant Plougrescant - le Bourg - en village - Cadastre : 1834 B2 2004 AB
    titreCourant :
    Le bourg de Plougrescant
    dates :
    1595 porte la date daté par source daté par travaux historiques
    description :
    Établi sur le trajet reliant Plouguiel et la pointe du Château, le bourg de Plougrescant présente une physionomie originale. Il est en effet structuré autour de deux pôles, l'un, le plus ancien , autour de la chapelle Saint-Gonéry, l'autre, résultant d'une phase de renouvellement architectural , autour de l'église paroissiale Saint-Pierre. L'habitat, peu dense, localisé essentiellement le long de l'axe principal (rue Saint-Gonery), est construit en moellons de granite et schiste laissés apparents . Au sein de ce paysage, l'église paroissiale est d'autant plus visible qu'elle présente une volumétrie importante, ainsi qu'une tour-porche coiffée d'une flèche en maçonnerie. Quant à la chapelle Saint-Gonnery , repérable d'emblée par sa flèche en plomb inclinée, elle offre le témoignage d'un édifice à forte valeur
    illustration :
    L'entrée du bourg, début 20ème siècle, avec la forge : le puits et la fontaine n'existent plus Le monument commémoratif de l'enseigne de vaisseau Henry IVR53_20082209137NUCA Extrait du cadastre de 1834 (AD 22) IVR53_20082209140NUCA La rue Saint-Gonéry, 1ère moitié du 20ème siècle (AD 22) IVR53_20082209496NUCB La chapelle Saint-Gonéry (12ème, 15ème et 17ème siècles) IVR53_20082209461NUCA Le groupe scolaire communal (1904) IVR53_20082209195NUCA Le monument aux morts (1922) IVR53_20082209146NUCA
    profession :
    [architecte] Le Noan [architecte] Le Corre Jean [commanditaire] Roquefeuille Marguerite-Marie de
    historique :
    Le bourg de Plougrescant doit son origine à la chapelle Saint-Gonery dont les parties les plus anciennes semblent remonter au 12ème siècle. Si l'ancienneté de ce bourg est avérée, le bâti qui le renouvellement de l'architecture. La datation des 74 oeuvres repérées au bourg de Plougrescant est de la sorte comprise entre le 12ème siècle et le 20ème siècle. Les dates de construction relevées sur le terrain constitue ne remonte guère dans sa grande majorité avant le 19ème siècle, période correspondant à un d'auteur, de donateur ou de commanditaire attribués par source, par signature ou par travaux historiques ), Pierre Léon (sculpteur), Le Noan (architecte), Jean-Marie Toupin (entrepreneur), Jean Le Corre (architecte), Marguerite-Marie de Roquefeuille (commanditaire).
    localisation :
    Plougrescant - le Bourg - en village - Cadastre : 1834 B2 2004 AB
    referenceDocumentaire :
    Numplan 7, section B, 2ème feuille AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/42, plans cadastraux parcellaires de
  • Le bourg de Kerbors
    Le bourg de Kerbors Kerbors - le Bourg - en village - Cadastre : 1829 E2 2004 A
    titreCourant :
    Le bourg de Kerbors
    dates :
    1830 porte la date daté par source daté par travaux historiques 1842 porte la date 1854 porte la date 1859 porte la date 1874 porte la date 1884 porte la date 1887 porte la date 1921 porte la date
    description :
    basse à deux pièces au rez-de-chaussée [fig. 10]. La forme de toit la plus courante est le toit à deux Établi sur le trajet entre Trédarzec et Pleubian, le bourg de Kerbors est un bourg de taille laissés apparents, la typologie la plus courante étant la maison de type ternaire [fig. 9] et la maison pans symétriques, le matériaux de couverture étant l'ardoise. Au sein de ce paysage, l'église est modeste centré autour de son église. L'habitat, peu dense, est construit en moellons de granite et schiste
    illustration :
    Kerbors, le bourg. Le monument aux morts de la Grande Guerre par le sculpteur Yves Le meur (1921 Kerbors, le bourg. Maison à deux pièces au rez-de-chaussée (1er quart du 20ème siècle Extrait du cadastre de 1829 (AD 22) IVR53_20092205102A0A Kerbors, le bourg. Maison détruite (parcelle 886) (cliché Guy Artur, pré-inventaire, 1977 Kerbors, le bourg. L'église paroissiale Notre-Dame (3ème quart du 19ème siècle Kerbors, le bourg. Ancienne école des garçons, puis école mixte, façade antérieure du logement des Kerbors, le bourg. Croix monumentale du sculpteur Yves Hernot (1874) IVR53_20092205113NUCA Maison de type ternaire (4ème quart du 19ème siècle) IVR53_20092205080NUCA
    profession :
    [sculpteur] Le Meur Yves [commanditaire] Conseil municipal de Kerbors
    historique :
    Le bourg de Kerbors doit son origine à l'existence d'une chapelle mentionnée en 1546 à la faveur de plans de l'agent-voyer Kerbrat. Une croix monumentale située à la sortie du bourg fut érigée par le sculpteur Yves Hernot en 1874 [fig. 7], tandis que le monument aux morts de la Première Guerre mondiale fut travaux de remaniement et d'agrandissement. Si l'ancienneté de ce bourg est avérée, le bâti qui le renouvellement de l'architecture. Les dates relevées sur le terrain sont les suivantes : 1830, 1842, 1854, 1859 , 1874, 1884, 1887 et 1921. Créée par la loi du 17 mai 1856, la commune se dota d'une nouvelle église de 1859 à 1861 [fig. 5] et d'une école de 1884 à 1887 [fig. 6]. La première fut construite par les entrepreneurs Alain et Tugdual Lageat, la seconde par l'entrepreneur de Pontrieux Guillaume Raoul d'après les constitue ne remonte guère dans sa grande majorité avant le 19ème siècle, période correspondant à un édifié en 1921 par le sculpteur Yves Le Meur [fig. 8].
    localisation :
    Kerbors - le Bourg - en village - Cadastre : 1829 E2 2004 A
  • Le monument aux morts de la guerre 1914-1918 (Lézardrieux)
    Le monument aux morts de la guerre 1914-1918 (Lézardrieux) Lézardrieux - - Bourg (le) - en ville - Cadastre : 1983 C 1028
    titreCourant :
    Le monument aux morts de la guerre 1914-1918 (Lézardrieux)
    dates :
    1919 porte la date
    description :
    . La face antérieure du soubassement porte l'inscription commémorative AUX ENFANTS DE LEZARDRIEUX MORTS POUR LA PATRIE. La stèle, dont la face antérieure est agrémentée d'un décor sculpté associant une croix latine, une ancre et une palme de laurier au-dessus des dates 1914 -1918, et dont chaque côté porte les noms des victimes rangés par année de décès, est sommée d'un Coq gaulois triomphant en bronze (coq chantant les ailes déployées). La statue du soldat porte la signature J. DECHIN 1919.
    statut :
    propriété de la commune
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Le monument aux morts de la Première Guerre mondiale, photographie noir et blanc, par Lacombe, 2ème Le monument aux morts de la Première Guerre mondiale, photographie noir et blanc, par Lacombe, 2ème
    profession :
    [commanditaire] Conseil municipal de Lézardrieux
    representations :
    La tête a découvert, la main gauche crispée sur le coeur et la main droite tenant le fusil posé à terre, le soldat gravement blessé est en partie couché sur le flanc droit, le dos appuyé contre un
    historique :
    Initialement situé sur la place du bourg, face à l'église paroissiale, le monument aux morts de la commune de Lézardrieux a été érigé à la fin du 1er quart du 20ème siècle (1921) par le sculpteur proposée par la fonderie Durenne établie à Sommevoire dans le département de la Haute-Marne. Le marché de gré-à-gré a été passé entre la commune de Lézardrieux et le sculpteur le 7 décembre 1920 ), dont la signature figure au côté du millésime 1919, la statue du soldat est une oeuvre de série . L'inauguration du monument a eut lieu le 13 novembre 1921 et le procès-verbal de réception définitive des travaux a été dressé le 21 mars 1922.
    localisation :
    Lézardrieux - - Bourg (le) - en ville - Cadastre : 1983 C 1028
    referenceDocumentaire :
    AD Côtes-d'Armor : 2 O 127/2. Commune de Lézardrieux. Bâtiments communaux : écoles (1840-1938
  • Le bourg de Plouézec
    Le bourg de Plouézec Plouézec - le Bourg - en village - Cadastre : 1982 214 AB
    titreCourant :
    Le bourg de Plouézec
    dates :
    1698 porte la date daté par source 1839 porte la date
    description :
    Le bourg de Plouézec se compose d'un centre haut avec des rues convergentes débouchant sur la place l'architecture domestique de la zone agglomérée. de l'église, et d'une zone assez anarchiquement urbanisée au nord et à l'est (lotissements). Une grande partie des édifices se caractérise par l'utilisation et la mise en oeuvre du grès rose et d'un appareil de granite clair en pierre de taille, créant un effet de polychromie caractéristique de
    illustration :
    Vue générale du bourg (photo prise depuis Le Vélénec). IVR53_20022215510NUCA Extrait du plan cadastral de 1832 (AD 22). IVR53_20022215450NUCB Le Bourg. Habitat en alignement du 4e quart 19e siècle. IVR53_20022215391NUCA
    profession :
    [sculpteur] Le Goff Elie
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    magasin de commerce croix de chemin croix de cimetière
    historique :
    aucun édifice ou édicule antérieur à la Révolution. Le Bourg de Plouézec apparaît manifestement comme un convergentes débouchant sur l'église et son cimetière, la construction de la mairie en 1912, placée entre le le docteur Le Marchand dans sa propriété de Run David pour accéder à la gare par l'école libre des ). En dehors de la croix du Bourg, adossée au chevet de l'église paroissiale Saint-Pierre, il ne reste ensemble homogène regroupant des constructions datées en majorité de la fin du 19e siècle et de la 1ère moitié du 20e siècle. Si le cadastre napoléonien laisse apparaître dès 1832 un ensemble de rues . Cette évolution a été relayée quelques années plus tard par l'aménagement de la gare de Plouézec (actuelle Place des Droits de l'Homme) et la construction de la station en 1923 par l'entreprise versaillaise Pastre Benoît, dont l'édification a nécessité la mise en état de viabilité d'un chemin donné par La chronologie des oeuvres recensées s'étend du 4e quart 17e siècle (1698) au 2e quart 20e siècle
    localisation :
    Plouézec - le Bourg - en village - Cadastre : 1982 214 AB
  • Le bourg de Lanmodez
    Le bourg de Lanmodez Lanmodez - le Bourg - en village
    titreCourant :
    Le bourg de Lanmodez
    dates :
    1709 daté par travaux historiques porte la date 1725 porte la date 1768 porte la date 1771 porte la date 1776 porte la date 1785 porte la date 1835 porte la date 1860 porte la date 1863 porte la date 1872 porte la date
    description :
    granite et schiste, sont principalement localisés le long de la rue principale et autour du sanctuaire. Établi sur le trajet qui conduit de Lézardrieux à l'Armor-Pleubian, le bourg de Lanmodez est un Saint-Maudez et de l'ancien presbytère, tous deux de construction antérieure à la Révolution, il comprend également deux écoles à la périphérie, l'une, en direction de Kerbors, au sud-ouest, l'autre bourg de taille modeste caractérisé par une trame bâtie aérée. Structuré autour de l'église paroissiale , déclassée, en direction de Lézardrieux, au sud-est. Les bâtiments, majoritairement construits en moellons de
    illustration :
    Extrait du plan par masse de culture de 1806 (AD 22) IVR53_20092205272A0A Extrait du cadastre de 1827 (AD 22) IVR53_20092205266A0 Vue générale du bourg depuis l'église paroissiale en direction de Lézardrieux IVR53_20092205293NUCA
    historique :
    , 1863, 1872. Le sculpteur lannionnais Yves Hernot est l'auteur du monument aux morts de la Première Bien que la paroisse de Lanmodez soit mentionnée vers 1330, aucun édifice ou vestige d'édifice ne en effet tous deux datés du 18ème siècle, tandis que la majorité des édifices repérés date de la 2ème Guerre mondiale, Louis Hernot étant à l'origine du médaillon qui orne la face antérieure de l'obélisque. permet d'attester l'ancienneté du bourg. S'il existe une croix de chemin datée du Moyen Age, mais dont il est difficile de retracer les origines, l'église paroissiale Saint-Maudez et l'ancien presbytère sont moitié du 19ème siècle et du 1er quart du 20ème siècle. Les dates qui ont été relevées sur le terrain (9
    localisation :
    Lanmodez - le Bourg - en village
  • Le bourg de Créhen
    Le bourg de Créhen Créhen - le Bourg - en village
    titreCourant :
    Le bourg de Créhen
    dates :
    1817 porte la date 1831 porte la date 1839 porte la date 1856 porte la date 1866 porte la date 1879 porte la date 1887 porte la date 1898 porte la date 1906 porte la date
    illustration :
    Extrait du cadastre de 1827 (AD 22) IVR53_20072209124NUCB
    profession :
    [architecte diocésain] Le Guerrannic Eugène [entrepreneur de maçonnerie] Fouré François
    historique :
    La chronologie des oeuvres repérées au bourg de Créhen est comprise entre la fin du 11ème siècle ou  : Corbel (entrepreneur), Fouré François (entrepreneur de maçonnerie), Hernot Yves (sculpteur), Le également la présence de l'établissement de la congrégation des Filles de la Divine Providence fondée à le début du 12ème siècle (église paroissiale) et le 2ème quart du 20ème siècle. Les dates relevées Créhen par l'abbé Guy Homery le 20 octobre 1822 pour l'assistance des pauvres et l'instruction des jeunes
    localisation :
    Créhen - le Bourg - en village
    referenceDocumentaire :
    Numplan 4, section A, 2ème feuille AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/02, plans cadastraux parcellaires de
  • Croix de chemin, rue du Moulin d'Anne (Saint-Cast-le-Guildo)
    Croix de chemin, rue du Moulin d'Anne (Saint-Cast-le-Guildo) Saint-Cast-le-Guildo - le Moulin d'Anne - rue du Moulin d'Anne - en écart - Cadastre : 282 B1 non cadastré domaine public
    titreCourant :
    Croix de chemin, rue du Moulin d'Anne (Saint-Cast-le-Guildo)
    dates :
    1875 porte la date
    description :
    Croix latine sur socle monolithe trapézoïdal et soubassement à trois degrés. Fût écoté de section
    statut :
    propriété de la commune
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Saint-Cast-le-Guildo
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    Croix de chemin des ateliers Yves Hernot de Lannion érigée en 1875 à l'emplacement d'une autre croix de chemin.
    localisation :
    Saint-Cast-le-Guildo - le Moulin d'Anne - rue du Moulin d'Anne - en écart - Cadastre : 282 B1 non
    precisionsDenomination :
    Croix de jubilé croix de mission
  • Le monument aux morts de la guerre 1914-1918 (Lanmodez)
    Le monument aux morts de la guerre 1914-1918 (Lanmodez) Lanmodez - le Bourg - en village - Cadastre : 1984 AB 38
    titreCourant :
    Le monument aux morts de la guerre 1914-1918 (Lanmodez)
    description :
    Le monument aux morts de la Première Guerre mondiale de Lanmodez est un monument aux morts en forme d'obélisque taillé dans le granite. Situé dans le cimetière, à la limite de l'espace sacré et de la voie . La face antérieure du soubassement porte les noms des victimes du conflit classés par année de décès . La face antérieure de l'obélisque, qui reçoit les inscriptions AUX ENFANTS DE LANMODEZ MORTS POUR LA PATRIE et PRO DEO PRO PATRIA, est ornée d'une croix latine, d'une palme de laurier, d'une ancre et d'un médaillon en bronze figurant un portrait de soldat du 48e régiment d'infanterie de Guingamp traité de profil.
    statut :
    propriété de la commune
    murs :
    pierre de taille
    historique :
    Monument aux morts du sculpteur Yves Hernot (signature) datant du 1er quart du 20ème siècle. Le
    localisation :
    Lanmodez - le Bourg - en village - Cadastre : 1984 AB 38
  • Le bourg de Ploubazlanec
    Le bourg de Ploubazlanec Ploubazlanec - le Bourg Kergadou Bel-Air - en village
    titreCourant :
    Le bourg de Ploubazlanec
    dates :
    1684 porte la date daté par source daté par travaux historiques
    illustration :
    Ploubazlanec, le bourg. L'actuelle rue du Général de Gaulle au début du 20ème siècle (AD 22 Extrait du cadastre de 1832, section C, 2ème feuille (AD 22) IVR53_20072209567NUCB Extrait du cadastre de 1832, section C, 1ère feuille (AD 22) IVR53_20072209568NUCB
    profession :
    [sculpteur] Le Meur [architecte diocésain] Le Guerrannic Eugène
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    croix de chemin
    localisation :
    Ploubazlanec - le Bourg Kergadou Bel-Air - en village
    referenceDocumentaire :
    /25, plans cadastraux parcellaires de 1832.
  • Croix de chemin, le Berry, Voie communale n° 4 (Morieux fusionnée en Lamballe-Armor en 2019)
    Croix de chemin, le Berry, Voie communale n° 4 (Morieux fusionnée en Lamballe-Armor en 2019) Lamballe-Armor - Morieux Berry (le) - Voie communale n° 4 - en écart - Cadastre : 1982 154 B1 non cadastré domaine public
    titreCourant :
    Croix de chemin, le Berry, Voie communale n° 4 (Morieux fusionnée en Lamballe-Armor en 2019)
    dates :
    1904 porte la date
    description :
    maçonnerie de granite. Inscriptions et signature de l'auteur sur le socle (face et revers).
    statut :
    propriété de la commune
    murs :
    pierre de taille
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Morieux
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    date). Elle a été commandée par le Comte et la Comtesse Alex de Saint-Pierre, propriétaires du château Vestiges d'une croix de chemin des ateliers Yves Hernot de Lannion datant de l'année 1904 (porte la de la Ville-Gourio.
    localisation :
    Lamballe-Armor - Morieux Berry (le) - Voie communale n° 4 - en écart - Cadastre : 1982 154 B1
    precisionsDenomination :
    Croix de chemin
  • Croix de chemin, rue Duguay-Trouin ; rue de la Vallée, la Ville-Louais (Pordic)
    Croix de chemin, rue Duguay-Trouin ; rue de la Vallée, la Ville-Louais (Pordic) Pordic - la Ville-Louais - rue Duguay-Trouin rue de la Vallée - en ville - Cadastre : 2004 AC non cadastré domaine public
    titreCourant :
    Croix de chemin, rue Duguay-Trouin ; rue de la Vallée, la Ville-Louais (Pordic)
    dates :
    1874 porte la date
    description :
    Croix de chemin de type Hernot en granite composée d'un soubassement formé par un emmarchement à Christ en croix sculpté en ronde-bosse. La face antérieure du socle présente l'inscription votive O CRUX AVE SPES UNICA - 1874 (Salut ô croix notre unique espérance). Le premier degré accueillait auparavant une grille et le Christ en croix étatit surmonté du titulus (INRI).
    statut :
    propriété de la commune
    murs :
    pierre de taille
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    Croix de chemin du sculpteur lannionnais Yves Hernot (analyse stylistique) datée de l'année 1874
    localisation :
    Pordic - la Ville-Louais - rue Duguay-Trouin rue de la Vallée - en ville - Cadastre : 2004 AC non
  • L'église paroissiale, les chapelles, les croix de chemin, le cimetière et les fontaines de dévotion sur la commune de Saint-Quay-Portrieux
    L'église paroissiale, les chapelles, les croix de chemin, le cimetière et les fontaines de dévotion sur la commune de Saint-Quay-Portrieux Saint-Quay-Portrieux
    titreCourant :
    L'église paroissiale, les chapelles, les croix de chemin, le cimetière et les fontaines de dévotion sur la commune de Saint-Quay-Portrieux
    illustration :
    Saint-Quay-Portrieux, Kertugal. La chapelle Notre-Dame de la Garde (1828) IVR53_20062211127NUCA Saint-Quay-Portrieux, la fontaine Saint-Quay (1862) IVR53_20062211439NUCA
    profession :
    [sculpteur] Le Meur Y. [sculpteur] Le Sage
    denominations :
    croix de chemin fontaine de dévotion
    historique :
    datation du corpus est comprise entre le 18ème siècle et la fin du 2ème quart du 20ème siècle. Les noms 11 oeuvres ont été repérées, parmi lesquelles 2 ont fait l'objet d'une sélection [fig. 1 et 2]. La (sculpteur), Hue (sculpteur), Labbé (sculpteur), Le Meur Y. (sculpteur), Le Sage (sculpteur), Maignan
  • Croix de chemin, le Tertre (Etables-sur-Mer fusionnée en Binic-Etables-sur-Mer en 2016)
    Croix de chemin, le Tertre (Etables-sur-Mer fusionnée en Binic-Etables-sur-Mer en 2016) Binic-Etables-sur-Mer - le Tertre - Cadastre : 2004 AM non cadastré domaine public
    titreCourant :
    Croix de chemin, le Tertre (Etables-sur-Mer fusionnée en Binic-Etables-sur-Mer en 2016)
    description :
    Croix de type Hernot en granite dressée sur un soubassement moderne. Elle est composée d'un fût
    statut :
    propriété de la commune
    murs :
    pierre de taille moellon sans chaîne en pierre de taille
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Etables-sur-Mer
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    ), remaniée au cours de la 2ème moitié du 19ème siècle (soubassement). Croix de chemin du sculpteur Yves Hernot datant du 4ème quart du 19ème siècle (analyse stylistique
    localisation :
    Binic-Etables-sur-Mer - le Tertre - Cadastre : 2004 AM non cadastré domaine public
  • L'église paroissiale, le temple protestant, les chapelles, les fontaines de dévotion, le monument aux morts, les croix monumentales et les croix de chemin sur la commune de Plougrescant
    L'église paroissiale, le temple protestant, les chapelles, les fontaines de dévotion, le monument aux morts, les croix monumentales et les croix de chemin sur la commune de Plougrescant Plougrescant
    titreCourant :
    L'église paroissiale, le temple protestant, les chapelles, les fontaines de dévotion, le monument aux morts, les croix monumentales et les croix de chemin sur la commune de Plougrescant
    annexe :
    20082209788NUCB : Collection particulière 19712205233Z : Service Régional de l'Inventaire général
    illustration :
    Plougrescant, la chapelle Sainte-Anne et Saint-Nicolas de Keralio (vers 1500) IVR53_20082209089NUCA Plougrescant, la croix de l'île Loaven (18ème siècle ?) IVR53_20082209728NUCA Plougrescant, monument érigé en l'honneur de Gustave de Kerguézec, ancien maire de Plougrescant Plougrescant, la chapelle Saint-Gonéry (12ème, 15ème et 17ème siècles) IVR53_20082209461NUCA Plougrescant, Prat-Ledan. Ancienne croix de chemin (18ème siècle) IVR53_20082209211NUCA
    denominations :
    croix de chemin fontaine de dévotion
    historique :
    quart du 20ème siècle. 14 oeuvres ont été repérées sur le territoire de la commune de Plouguiel, parmi la législation des monuments historiques. Les dates de construction relevées sur le terrain La datation des oeuvres repérées est comprise entre le 12ème siècle (datation probable) et le 1er lesquelles la chapelle Saint-Gonnery [fig. 1], la chapelle Sainte-Anne et Saint-Nicolas de Keralio [fig. 2 ], la fontaine Saint-Gonnery et la croix de Prat-Ledan [fig. 3], ainsi que la croix de l'île Loaven [fig . 4] ont fait l'objet d'une proposition de sélection, les trois premières étant protégées au titre de , 1780, 1875, 1877, 1878, 1879, 1896, 1901 et 1922. Les noms d'auteur, de donateur ou de commanditaire (sculpteur), Théodore Maignan (architecte), Bellec (entrepreneur), Marie-Marguerite de Roquefeuille
  • La croix de Pont Poyès, route de Langoat (Lanmérin)
    La croix de Pont Poyès, route de Langoat (Lanmérin) Lanmérin
    titreCourant :
    La croix de Pont Poyès, route de Langoat (Lanmérin)
    description :
    trois degrés. Le fût circulaire est long et à écots. Sur la face du croisillon se trouve un Christ en croix habillé d'un périzonium mi-long, le torse en élongation et les pieds reposant sur un petit socle . Le nom « HERNOT » est visible sur l'envers, en partie basse du croisillon.
    datationsPrincipales :
    19e siècle porte la date
    illustration :
    Croix de Pont Poyès, vue générale depuis la route de Langoat IVR53_20172207067NUCA Croix de Pont Poyès, vue générale de la face Ouest IVR53_20172207068NUCA Croix de Pont Poyès, détail de la face Ouest du croisillon IVR53_20172207069NUCA
    denominations :
    croix de chemin
    contenu :
    La croix de Pont-Poyès est située sur le bord de la route de Langoat menant au lieu-dit Pont-Poyès
    historique :
    exploitant, Monsieur P. Tudoret, qui aurait fait la promesse d'élever cette croix au retour de guerre de ses 3 fils. En 1999 l’édicule subit la violence d'une tempête qui le fait s'écrouler. Quelques années Cette croix réalisée par la main du renommé Yves Hernot (sculpteur à Lannion) date du troisième quart du 19e siècle. En effet, son socle porte la date « 1870 ». Selon la tradition orale c'est un
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • L'église paroissiale, le monument aux morts, le couvent Saint-François, les chapelles, les croix monumentales et croix de chemin sur la commune de Plouguiel
    L'église paroissiale, le monument aux morts, le couvent Saint-François, les chapelles, les croix monumentales et croix de chemin sur la commune de Plouguiel Plouguiel
    titreCourant :
    monumentales et croix de chemin sur la commune de Plouguiel L'église paroissiale, le monument aux morts, le couvent Saint-François, les chapelles, les croix
    illustration :
    Plouguiel, le bourg (la vieille côte). Croix terminale ornée d'un Christ en croix surmonté du Plouguiel, le bourg. Croix de cimetière (17ème siècle ?) IVR53_20082208328NUCA Plouguiel, la chapelle Notre-Dame de Kelomad (18ème siècle) IVR53_20082208313NUCA Plouguiel, Kerousy. Croix de chemin (4ème quart du 16ème siècle) IVR53_20082208455NUCA
    profession :
    [architecte diocésain] Le Guerrannic Eugène [sculpteur] Le Meur J. [sculpteur] Le Meur Yves [sculpteur] Union artistique de Vaucouleurs
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    . 23 oeuvres ont été repérées sur le territoire de la commune de Plouguiel, parmi lesquelles la croix La datation des oeuvres repérées est comprise entre le 16ème siècle et le milieu du 20ème siècle de Kerousy [fig. 2], la croix du cimetière [fig. 3] et celle de Kelomad [fig. 4], les restes de l'ancien couvent Saint-François [fig. 5] et la chapelle Notre-Dame de Kelomad [fig. 6] ont fait l'objet d'une proposition de sélection. Les dates de construction relevées sur le terrain, attribuées par (commanditaire), Beuvant Catherine (commanditaire), conseil municipal de Plouguiel (commanditaire), Le Gueut ), Hernot Yves (sculpteur), Le Meur J. (sculpteur), Le Meur Yves (sculpteur) et l'Union Artistique de , 1896, 1900, 1915, 1922, 1936, 1937 et 1949. Les noms d'auteur, de donateur ou de commanditaire attribués par source, par signature ou par travaux historiques sont : Raoul de Kerousy (donateur), Louis de Kermel (commanditaire), Louise de Botloy (commanditaire), Heri François (commanditaire), Sadau Pierre
1 2 3 4 9 Suivant