Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
  • Église paroissiale Notre-Dame-de-Lorette, place de l'Eglise (Rédené)
    Église paroissiale Notre-Dame-de-Lorette, place de l'Eglise (Rédené) Rédené - Place de l' Eglise - en ville - Cadastre : 1981 AB 17
    annexe :
    20042905255NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 293. 20042905324NUCA : Archives de
    vocables :
    Notre-Dame-de-Lorette
    illustration :
    Intérieur, vue depuis la chapelle sud vers le choeur et bas-côté nord IVR53_20042900315NUCA Extrait du cadastre de 1811, section B 2 (A.D. Finistère, 3 P 293) IVR53_20042905255NUCA Charpente. Dessin de Charles Chaussepied, 1905 (A.E. Quimper) IVR53_20042905324NUCA
    profession :
    [commanditaire] Joly de Rosgrand
    representations :
    Crossettes en forme de têtes humaines sur l'ossuaire. Angelots présentant des armoiries sur
    localisation :
    Rédené - Place de l' Eglise - en ville - Cadastre : 1981 AB 17
    titreCourant :
    Église paroissiale Notre-Dame-de-Lorette, place de l'Eglise (Rédené)
    description :
    . Massif occidental bâti contre le pignon de l´ancienne église, avec chambre des cloches de plan carré Edifice de plan allongé avec nef flanquée d´un unique bas-côté au nord. Chevet plat. Choeur s . Chapelle sud couverte d´un lambris de couvrement. Nef couverte d´une charpente apparente et lambrissée surmontée d´une flèche ajourée octogonale flanquée de quatre clochetons. Sacristie hors-oeuvre couverte d´un
    statut :
    propriété de la commune
    observation :
    confère à la nef, percée de grandes baies circulaires, une luminosité et une monumentalité qui tranchent Les deux campagnes de construction, difficiles à distinguer à l´extérieur, demeurent bien lisibles à l´intérieur. Les travaux de Chaussepied ont profondément modifié l´ancien édifice de type cornouaillais dont on conserve des éléments significatifs et notamment l´emprise au sol. Le développement en hauteur est d´autant plus singulier qu´il ne s´accompagne pas d´un agrandissement du plan. Le rehaussement
    murs :
    pierre de taille
    historique :
    siècle, le culte de la Vierge supplante celui de Pierre. L´édifice est reconstruit dans la première . Le bâtiment figure, avec un porche sud, sur le cadastre de 1811. La sacristie a été rajoutée dans la doublement de la hauteur de la nef et du choeur. Le projet d'un porche au sud ne sera pas réalisé. moitié du 16e siècle ; le choeur à chevet plat, la chapelle sud, ancienne chapelle seigneuriale des seigneurs du Terre puis Joly de Rosgrand, les piliers de la nef ainsi que l´ossuaire datent de cette époque première moitié du 19e siècle, A la fin du 19e siècle, l´édifice est en mauvais état ; le clocher, refait sans doute peu avant 1850 et figurant sur des documents anciens, est démoli. La reconstruction est intervenue entre 1901 et 1905. Le clocher a été réalisé en 1901 d'après un dessin du chanoine Jean-Marie Abgrall. Les autres parties de l'édifice ont été modifiées suivant les plans de l´architecte Charles Chaussepied, de Quimper : conservation de l´emprise au sol de l´édifice ancien (chapelle sud incluse) et
    couvrements :
    lambris de couvrement
    referenceDocumentaire :
    p. 363 COUFFON, René, LE BARS, Alfred. Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des p. 50-51 Le Patrimoine des Communes. Le Finistère. Collection Le Patrimoine des Communes de France A.D. Finistère, 3 P 293. Cadastre de 1811, section B 2. A.E. Quimper. Plan de reconstruction de l'église paroissiale par Charles Chaussepied, 1905. p. 339 ABGRALL, Jean-Marie. Architecture bretonne. Etude des monuments du diocèse de Quimper. Dans . Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998. p. 452-459 TOSCER, G. Le Finistère pittoresque.Brest, 1906-1909, vol. II.
  • Église paroissiale Notre-Dame-de-Lorette (Rédené)
    Église paroissiale Notre-Dame-de-Lorette (Rédené) Rédené - Bourg - en village - Cadastre : 1981 AB 17
    annexe :
    diocésaines de Quimper
    vocables :
    Notre-Dame-de-Lorette
    cadresEtude :
    enquête thématique départementale édifices religieux publics dans le Finistère : 1801-1905
    illustration :
    Rédené, église paroissiale Notre-Dame-de-Lorette : intérieur, vue depuis la chapelle sud vers le Rédené, église paroissiale Notre-Dame-de-Lorette : plan schématique, reproduction de 2005 Rédené, église paroissiale Notre-Dame-de-Lorette : Extrait du cadastre de 1811, section B 2 (A.D . Finistère, 3 P 293), reproduction de 2004 IVR53_20042905255NUCA Rédené, église paroissiale Notre-Dame-de-Lorette : charpente. Dessin de Charles Chaussepied, 1905 (A.E. Quimper), reproduction de 2004 IVR53_20042905324NUCA Rédené, église paroissiale Notre-Dame-de-Lorette : partie ouest, état vers 1900, reproduction de Rédené, église paroissiale Notre-Dame-de-Lorette : partie orientale, état après reconstruction,vers 1905, reproduction de 2004 IVR53_20042905323NUC Rédené, église paroissiale Notre-Dame-de-Lorette : élévation ouest, état en 2005
    profession :
    [commanditaire] Joly de Rosgrand
    representations :
    Crossettes en forme de têtes humaines sur l'ossuaire. Angelots présentant des armoiries sur
    titreCourant :
    Église paroissiale Notre-Dame-de-Lorette (Rédené)
    description :
    occidental bâti contre le pignon de l´ancienne église, avec chambre des cloches de plan carré surmontée d´une Edifice de plan allongé avec nef flanquée d´un unique bas-côté au nord. Chevet plat. Massif flèche ajourée octogonale flanquée de quatre clochetons. Sacristie hors-oeuvre couverte d´un toit à diaphragme. Chapelle sud couverte d´un lambris de couvrement. Nef couverte d´une charpente apparente et
    statut :
    propriété de la commune
    observation :
    confère à la nef, percée de grandes baies circulaires, une luminosité et une monumentalité qui tranchent Les deux campagnes de construction, difficiles à distinguer à l´extérieur, demeurent bien lisibles à l´intérieur. Les travaux de Chaussepied ont profondément modifié l´ancien édifice de type cornouaillais dont on conserve des éléments significatifs et notamment l´emprise au sol. Le développement en hauteur est d´autant plus singulier qu´il ne s´accompagne pas d´un agrandissement du plan. Le rehaussement avec les volumes bas des parties anciennes. Edifice de style néogothique dans son ensemble avec massif occidental de style néo-roman.
    murs :
    pierre de taille
    historique :
    siècle, le culte de la Vierge supplante celui de Pierre. L´édifice est reconstruit dans la première . Le bâtiment figure, avec un porche sud, sur le cadastre de 1811. La sacristie a été rajoutée dans la doublement de la hauteur de la nef et du choeur. Le projet d'un porche au sud ne sera pas réalisé. moitié du 16e siècle ; le choeur à chevet plat, la chapelle sud, ancienne chapelle seigneuriale des seigneurs du Terre puis Joly de Rosgrand, les piliers de la nef ainsi que l´ossuaire datent de cette époque première moitié du 19e siècle, A la fin du 19e siècle, l´édifice est en mauvais état ; le clocher, refait sans doute peu avant 1850 et figurant sur des documents anciens, est démoli. La reconstruction est intervenue entre 1901 et 1905. Le clocher a été réalisé en 1901 d'après un dessin du chanoine Jean-Marie Abgrall. Les autres parties de l'édifice ont été modifiées suivant les plans de l´architecte Charles Chaussepied, de Quimper : conservation de l´emprise au sol de l´édifice ancien (chapelle sud incluse) et
    couvrements :
    lambris de couvrement
    referenceDocumentaire :
    p. 363 COUFFON, René, LE BARS, Alfred. Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des p. 50-51 Le Patrimoine des Communes. Le Finistère. Collection Le Patrimoine des Communes de France A.D. Finistère, 3 P 293. Cadastre de 1811, section B 2. A.E. Quimper. Plan de reconstruction de l'église paroissiale par Charles Chaussepied, 1905. p. 339 ABGRALL, Jean-Marie. Architecture bretonne. Etude des monuments du diocèse de Quimper. Dans . Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998. p. 452-459 TOSCER, G. Le Finistère pittoresque.Brest, 1906-1909, vol. II.
  • Maison de notable, Locjoly (Rédené)
    Maison de notable, Locjoly (Rédené) Rédené - Locjoly - en écart - Cadastre : 1981 ZO 42
    titreCourant :
    Maison de notable, Locjoly (Rédené)
    etages :
    étage de comble
    observation :
    La silhouette élégante du corps central emprunte à l´architecture néo-classique certains caractères
    illustration :
    Extrait du cadastre de 1811, section A 3 (A.D. Finistère, 3 P 293) IVR53_20042905325NUCA
    profession :
    [commanditaire] Joly de Rosgrand
    historique :
    dont l'emprise apparaît sur le cadastre de 1811. Remaniée dans la seconde moitié du 19e siècle par les Locjoly était une ancienne métairie dépendant du manoir de Rosgrand, même commune. La demeure a été bâtie dans la première moitié du 19e siècle pour la famille Joly de Rosgrand, à l'ouest de la métairie propriétaires successifs, Locjoly était, à la fin du 19e siècle, la propriété du peintre Georges Washington
    referenceDocumentaire :
    p. 96 INVENTAIRE GENERAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne p. 53 Le Patrimoine des Communes. Le Finistère. Collection Le Patrimoine des Communes de France A.D. Finistère, 3 P 293. Cadastre de 1811, section A 3. . Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998.
1