Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 308 - triés par pertinence
  • Blockhaus, le Haut Bois (Saint-Jacques-de-la-Lande)
    Blockhaus, le Haut Bois (Saint-Jacques-de-la-Lande) Saint-Jacques-de-la-Lande - le Haut Bois - en village
    titreCourant :
    Blockhaus, le Haut Bois (Saint-Jacques-de-la-Lande)
    description :
    ventilation intérieure. La dalle de protection possède une épaisseur de deux mètres ; les murs, une épaisseur environ soixante kilogrammes d'armature métallique par mètre cube de béton. Le bunker possède deux niveaux Ce bunker est construit à flanc d'une légère pente ; les entrées sont situées à l'est, face la moins exposée. Il mesure vingt huit mètres de long et quinze de large pour huit mètres quarante de hauteur. Il existe des prises d'air et un puits d'aération à l'angle nord-ouest qui servent à la de deux mètres à deux mètres cinquante. Comme pour toutes les constructions de ce type, il existe  ; le niveau supérieur comprend différentes salles (opérations, transmissions) et le niveau inférieur abrite des locaux techniques et des magasins de stockage de matériel.
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Saint-Jacques-de-la-Lande
    historique :
    allemand de la défense aérienne qui appartenait à la Luftwaffe. Le Haut Bois était relié à la station radar Cet ouvrage était un centre de contrôle tactique du secteur pour la défense aérienne ; il s'agit du plus grand blockhaus de Saint-Jacques-de-la-Lande. Il a été construit à la fin de l'année 1943 par . Les missions de ce bunker étaient d'évaluer la menace, d'établir la situation aérienne avec les autres l'organisation TODT qui faisait travailler des entreprises réquisitionnées. Il s'intégrait dans le réseau radar de Monterfil, à une station radio située vers Laillé et, sans doute, au terrain d'aviation de Gaël centres (Lamballe, Bernay...), de diffuser l'alerte, de guider l'action de l'aviation d'interception.
    localisation :
    Saint-Jacques-de-la-Lande - le Haut Bois - en village
    referenceDocumentaire :
    "Groupe Mémoire" du Centre de la Lande. Mémoires de Saint-Jacques. 60e anniversaire de la Libération. Saint-Jacques pendant la 2nde Guerre Mondiale. Saint-Jacques-de-la-Lande, numéro 2, Juin 2004. "Groupe Mémoire" du Centre de la Lande. Mémoires de Saint-Jacques. Saint-Jacques-de-la-Lande
  • Batterie lourde de La Métairie - Le Veleury (Av 55) (Plouider)
    Batterie lourde de La Métairie - Le Veleury (Av 55) (Plouider) Plouider - La Métairie, le Veleury - - en écart
    titreCourant :
    Batterie lourde de La Métairie - Le Veleury (Av 55) (Plouider)
    etages :
    rez-de-chaussée
    description :
    Batterie hippomobile codée "Stp. Av 55" armée de 4 canons de 10,5 cm K31 d'origine française sous casemates de type 671.
    interetOeuvre :
    vestiges de guerre
    illustration :
    Plan de la batterie lourde de La Métairie, le Veleury, n° 91, rapport Pinczon du Sel. Livre IV Vue d'une casemate de la batterie lourde de la Métairie, le Veleury dite aussi le Grand Kervélégan , vers 1947, Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20032901664NUCA , vers 1946, Service Historique de la Marine, Brest IVR53_20022903001NUCA Vue de la batterie lourde de Plouider (Av 55) (4 canons de 10,5 cm K31 d'origine française sous Vue de la batterie lourde de Plouider (Av 55) (4 canons de 10,5 cm K31 d'origine française sous Vue de la batterie lourde de Plouider (Av 55) (4 canons de 10,5 cm K31 d'origine française sous Vue de la batterie lourde de Plouider (Av 55) (4 canons de 10,5 cm K31 d'origine française sous Vue de la batterie lourde de Plouider (Av 55) (4 canons de 10,5 cm K31 d'origine française sous Vue de la batterie lourde de Plouider (Av 55) (4 canons de 10,5 cm K31 d'origine française sous
    copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    contenu :
    La Batterie lourde de La Métairie - Le Veleury à Plouider Cette batterie hippomobile allemande était codée "Av 55". En 1944, elle était armée de 4 canons de 10,5 cm K31 d'origine française sous casemates de type 671. Sa fonction était de défendre l'anse de Goulven et les Dunes de Keremma d'une tentative de débarquement par les alliés.
    historique :
    Fonction : défense de l'anse de Goulven et de Kerlouan-Brignogan : sites possibles de débarquement.
    localisation :
    Plouider - La Métairie, le Veleury - - en écart
  • Fortifications littorales : le Mur de l'Atlantique
    Fortifications littorales : le Mur de l'Atlantique
    titreCourant :
    Fortifications littorales : le Mur de l'Atlantique
    annexe :
    plafond vous frôle. La sensation d´écrasement ressentie dans le circuit à l´extérieur de l´ouvrage, est la collection Destouches : "Le mur de l´Atlantique sur les côtes bretonnes" constituée de 186 tirages . Une carte au 1/80 000 de la région de Brest depuis le cap de la Chèvre jusqu'à Roscoff mentionnent les , plans concernent la batterie longue portée de Keringar dans le secteur du Conquet. Un rapport de près de Sources : le rapport Pinczon du Sel Conservé au Service Historique de la Marine à Vincennes, le Historique de la Marine à Vincennes. Le rapport Pinczon du Sel est composé de plusieurs dossiers appelés livres. Les livres concernant la Bretagne portent les numéros IV et V : le Mur de l´atlantique : la Côte de la Manche et de l´Atlantique du Mont Saint-Michel à Laïta, le Mur de l´Atlantique : la côte Atlantique de la Laïta à la Baie de Bourgneuf. Au Service Historique de la Marine à Brest, le rapport Pinczon le pays en cas de conflit futur". La Commission de Classement des Ouvrages ex-Allemands est divisée
    illustration :
    Image de propagande allemande : Le ministre hongrois visite une batterie de la côte de la Manche Image de propagande allemande (pamphlet : Laissez les tranquillement venir) : Tout le long de la -chars constituent le premier verrou de la défense du pays IVR53_20042903658NUCA Ra et le K.V.Gr. Lamballe codé La), A2 (KV.Gr. Pontrieux codé Po et KV.Gr. Morlaix codé Mo), B L'Atlantikwall et les défenses de la côte méditerranéenne française, Etat-Major de l'armée, 2e Croquis n° 1 : Etat d'avancement des travaux de l'Atlantikwall. Etude graphique à la date du 1er Tableau de l'état des travaux défensifs du Wehrbezirk Niederlande (15e Festung Pionier Stab) à la Carte de l'état des travaux défensifs du Wehrbezirk Niederlande (15e Festung Pionier Stab) à la Tableau de l'état des travaux défensifs de la XVIIIe région du génie de Forteresse (12e, 21e et 27e Carte de l'état des travaux défensifs de la XVIIIe région du génie de Forteresse (12e, 21e et 27e
    copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    historique :
    des chantiers du Mur de l´Atlantique. En Bretagne, le « Mur » vanté par la propagande nazie comptait la Loire, le chemin côtier permet de découvrir les monolithes de béton du Mur de l´Atlantique Dès janvier 1941, l´organisation Todt entame la construction des bases de sous-marins de Brest de points d´appui plus ou moins bien armés dont la fonction est surtout dissuasive. Seules les . Difficile de croire aujourd´hui que des hommes ont vécu dans ces Tobrouk, casemates et tranchées où la véritable dépotoir (site de la batterie lourde de Keringar, 20 Ha, commune du Conquet). Ensablées, murées au 18e siècle, il s´agissait d´un ouvrage de fortification passagère en bois offrant asile contre le rondins...Le blockhaus est standardisé par les Allemands durant la Seconde Guerre Mondiale. Le camouflage , Lorient et Saint-Nazaire. Stations radars, émetteurs et aérodromes participent à la défense antiaérienne quelque 2000 ouvrages bétonnés répartis sur 1250 Km de côtes. En réalité il ne s´agit que d´une succession
    referenceDocumentaire :
     : Certains de ces bâtiments ont été construits à l´occasion de la Guerre de Succession de Bavière. Le but extérieures (sur le plancher) ont principalement pour but d´empêcher la terre qui est sur le blockhaus de s bâtiment. "Les terres qui couvrent le blockhaus le garantirait de l´incendie, la paille et le fumier mis sous cette terre la rendant élastique diminuant l´effet des obus et des ricochets, et le poids de ces à supporter le poids du dessus du blockhaus ; on y fait des entailles jusqu´à la moitié de leur ´intérieur à la couverture du blockhaus. La trappe de couverture pour le conduit de la cheminée est protégé entrée particulière laissant l´autre pour le reste de la garnison". Paragraphe 122 : Mobilier du vitres pour donner de la lumière pendant le jour tout en masquant les créneaux et ainsi préserver la de suite". Paragraphe 123 : Eviter le construction de tels blockhaus à la fin de l´automne . Plan d´un blockhaus exécuté à la gorge de la lunette coté 4 de la tête de pont de Neuvied sur le Rhin l
  • Ensemble fortifié du Stiff : station de repérage radar de la Kriegsmarine (Re 540), le Stiff (Ouessant)
    Ensemble fortifié du Stiff : station de repérage radar de la Kriegsmarine (Re 540), le Stiff (Ouessant) Ouessant - le Stiff - isolé
    titreCourant :
    Ensemble fortifié du Stiff : station de repérage radar de la Kriegsmarine (Re 540), le Stiff
    annexe :
    la distance, le cap et l'altitude d'un avion. Une variante de plus grande taille et à plus grande portée, le Würzburg Riese (Riese = géant) fut développée et fabriquée à partir de d'août 1941. La base  : Contrairement à la Luftwaffe qui utilisait des moyens de détections contre les menaces aériennes, la . Le principal rôle du Würzburg See Riese était de diriger le tir des batteries côtières ; certaines de direction de tir. Le premier radar Würzburg (du nom d'une ville de Bavière), le modèle "A", conçu abriter l'appareillage et les opérateurs. Deux bras, fixés aux extrémités de la cabine supportaient la environ 12 tonnes. La portée était de 40 à 80 km, avec une puissance de 8 Kw. La marge d'erreur sur un avion volant à 3.000 m était de +/- 150m à 50 km et de +/- 80 m à 5 km. Le modèle Würzburg Riese fut Le radar Würzburg Riese http://site.voila.fr/bunkers/stationsradar.htm "Kriegsmarine Kriegsmarine était dotée de moyens de détection pour contre les objectifs navals. Des appareils à longue portée
    statut :
    propriété de l'Etat
    interetOeuvre :
    vestiges de guerre
    etatsConservation :
    envahi par la végétation
    illustration :
    Extrait du tableau d'assemblage du cadastre ancien de la commune d'Ouessant, 1842, Archives Extrait du cadastre ancien de la commune d'Ouessant, 1842, Archives Départementales du Finistère Extrait du cadastre ancien de la commune d'Ouessant, 1842, Archives Départementales du Finistère Extrait du cadastre ancien de la commune d'Ouessant, 1842, Archives Départementales du Finistère Extrait du cadastre ancien de la commune d'Ouessant, 1842, Archives Départementales du Finistère Vue de l'ensemble fortifié du Stiff : position de la falaise au sud du sémaphore, poste Vue de l'ensemble fortifié du Stiff : position de la pointe, assise bétonnée pour radar Würzburg et Vue de l'ensemble fortifié du Stiff : position de la pointe, assise bétonnée pour radar Würzburg Vue de l'ensemble fortifié du Stiff : position de la pointe, assise bétonnée pour radar Würzburg FUMG 65 mesurant la distance de relèvement des escadrilles. Les opérateurs radio prenaient place dans
    copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    historique :
    Station radar de la Kriegsmarine établie en avant de la tour-fanal du Stiff et codée "Re 540". La station était rattachée au 1./3 Marine-Funkmess-Abteilung (formée en septembre 1942 à Brest) et à la Fu.MO 303 Freiburg I (Funk Meß Ortung (appareil radio de localisation).
    localisation :
    Ouessant - le Stiff - isolé
  • Blockhaus de la propriété Gustave Téry, 8 rue de Chaumont, le Château-Tanguy (Pléneuf-Val-André)
    Blockhaus de la propriété Gustave Téry, 8 rue de Chaumont, le Château-Tanguy (Pléneuf-Val-André) Pléneuf-Val-André - Château-Tanguy - 8 rue de Chaumont - en ville - Cadastre : 2003 R 226
    titreCourant :
    Blockhaus de la propriété Gustave Téry, 8 rue de Chaumont, le Château-Tanguy (Pléneuf-Val-André)
    description :
    blockhaus poste d'observation. Le blockhaus de la pointe de Pléneuf, intégré dans la propriété dite de la l'ancienne batterie (aujourd'hui disparue) et la guérite du corps de garde (toujours debout). Le blockhaus Ville-Pichard et la maison Chaumont, est situé sur un site stratégique de longue date, qui inclue L'ensemble comprend un abri compartimenté et semi enterré pour deux groupes de combat et un mesure 4 mètres sur 4m de large à l'extérieur et 3 mètres sur 3 m à l'intérieur. Il dispose de 4 meurtrières. L'abri semi-enterré en forme de galerie est long de 15 mètres environ et possède seulement deux
    annexe :
    La famille Gustave Téry Le Château Tanguy fut la propriété de Gustave Téry (1870-1928), né à », non loin de sa soeur, Madame Ferron. Attiré par le journalisme, il fonda le journal "L'oeuvre" en 1904 pacifistes. Il publia « Le feu » d´Henri Barbusse malgré la censure, et y fit campagne pour la création d´une Verdelet comme réserve ornithologique. La ville de Chaumont a acheté une partie du Château Tanguy en 1960 . Une rue et un collège portent le nom de Gustave Téry à Lamballe. Lamballe. Après avoir étudié à Normale Supérieure, agrégé de philosophie, il enseigna durant sept ans et consacra ses premières économies à l´achat d´une petite parcelle, à l´extrême pointe de « Château-Tanguy , journal mensuel puis hebdomadaire indépendant. Téry y dénonçait les scandales de l´époque, attaquait Aristide Briand, Léon Daudet et bien d´autres. En 1915, le journal devint quotidien et soutint les théories Société des Nations. Il en conserva la direction jusqu´à sa mort en 1928. On lui doit plusieurs ouvrages
    observation :
    Ensemble de défense militaire : blocs passifs et actifs réunis sur un même site à étudier.
    illustration :
    Vue actuelle de l'abri pour 2 groupes de combat dans la propriété Téry (collection Grimaud Casemate légère en août 1944 dans la propriété de Gustave Téry (collection Grimaud Vue des maisons de Gustave Téry le 5 août 1944 et le centre permanent Chaumont aujourd'hui Plan n° 622, abri pour 2 groupes de combat (collection Grimaud) IVR53_20032205159NUCB Portrait légendé de Gustave Téry (collection Grimaud) IVR53_20032205994NUCB Maison Téry après le pillage par les soldats allemands (collection Grimaud) IVR53_20032205099NUCB
    historique :
    Le blockhaus est situé sur le terrain privé de la maison des descendants de Gustave Téry (1870-1928 ) et présente un abri pour 2 groupes de combat. Le champ de vision panoramique sur la baie de Saint -Brieuc couvre l'ensemble du Val-André de Piégu, le Verdelet et la plage Saint-Symphorien. Le blockhaus est actuellement désaffecté mais la galerie extérieure, restaurée sert de lieu de rangement pour les propriétaires. La maison Téry date de 1908 et avait été réquisitionnée par l'armée allemande, qui avait saccagé une partie du mobilier et de la vaisselle (témoignage oral de Mme Rampini, petite fille de Gustave Téry). La ville de Chaumont achèta une partie du Château-Tanguy en 1960, sans la partie occupée par les
    localisation :
    Pléneuf-Val-André - Château-Tanguy - 8 rue de Chaumont - en ville - Cadastre : 2003 R 226
  • Abri pour projecteur de 150 cm, sur le tracé du chemin côtier, Le Portzic (Brest)
    Abri pour projecteur de 150 cm, sur le tracé du chemin côtier, Le Portzic (Brest) Brest - Le Portzic - Sur le tracé du chemin côtier - isolé
    titreCourant :
    Abri pour projecteur de 150 cm, sur le tracé du chemin côtier, Le Portzic (Brest)
    annexe :
    19702900066Z : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes
    statut :
    propriété de l'Etat
    interetOeuvre :
    vestiges de guerre
    illustration :
    Plan général du système d'éclairage électrique de la rade et des passes, Direction d'Artillerie du génie de Brest, le 10 août 1893, par le colonel Directeur d'Artillerie : Collomb IVR53_19702900066Z Vue de l'abri pour projecteur de 150 cm du Portzic IVR53_20042904191NUCA Vue de l'abri pour projecteur de 150 cm du Portzic IVR53_20082909950NUCA Vue de l'abri pour projecteur de 150 cm du Portzic IVR53_20082909951NUCA Vue de l'abri pour projecteur de 150 cm du Portzic : intérieur, plaque de translation Vue de l'abri pour projecteur de 150 cm du Portzic : intérieur, plaque de translation Vue de l'abri pour projecteur de 150 cm du Portzic : intérieur IVR53_20082909954NUCA Vue de l'abri pour projecteur de 150 cm du Portzic : accès IVR53_20082909955NUCA
    copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    localisation :
    Brest - Le Portzic - Sur le tracé du chemin côtier - isolé
    referenceDocumentaire :
    Atlas des batteries de côte Atlas des batteries de côte. Plan.
  • Tranchées (réseau de), Le Ménez, Ploujean (Morlaix)
    Tranchées (réseau de), Le Ménez, Ploujean (Morlaix) Morlaix - Ploujean - Le Ménez - bâti isolé
    titreCourant :
    Tranchées (réseau de), Le Ménez, Ploujean (Morlaix)
    description :
    Principale caractéristique de cet ensemble fortifié allemand : un exceptionnel réseau de tranchées dans un remarquable état de conservation (sous-bois).
    interetOeuvre :
    vestiges de guerre
    etatsConservation :
    envahi par la végétation
    illustration :
    Vue aérienne de l'ensemble fortifié du Ménez, 1944, fonds Chazette IVR53_20022901564NUCA Vue générale du circuit de tranchées du Ménez IVR53_20022901478NUCA
    copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    localisation :
    Morlaix - Ploujean - Le Ménez - bâti isolé
  • Ensemble fortifié de la plage de la Palue (Crozon)
    Ensemble fortifié de la plage de la Palue (Crozon) Crozon - plage de la Palue - isolé - Cadastre : DPM, MV 1
    titreCourant :
    Ensemble fortifié de la plage de la Palue (Crozon)
    description :
    Une trentaine de tétraèdres en béton sont posés en haut de plage. Les casemates sont également en
    annexe :
    maritime culturel. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci, a été rédigé dans le cadre d´une étude Ce dossier électronique a été réalisé par l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de Bretagne du laboratoire Géomer (UBO) dans le cadre d´une étude thématique régionale sur le patrimoine thématique régionale sur les fortifications littorales de Bretagne-nord : Voir aussi enquête thématique régionale (fortifications littorales) - 2003 - Guillaume Lecuillier : Ensemble fortifié : obstacles de plage : .
    statut :
    propriété de l'Etat
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt de mémoire
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Ces obstacles de plage rappellent l'intérêt stratégique de la presqu'île de Crozon lors de la
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    ´ils dénotent dans le paysage naturel grandiose de la plage de Ste-Anne-de-la-Palue. Ces héritages militaires de l´occupation allemande sont originaux dans le panel d´éléments du Mur de l´Atlantique préservés en presqu´île de Crozon et, à ce titre, pourraient être conservés, même s
    illustration :
    Vue générale de l'ensemble fortifié de la plage de la Palue (obstacles de plage et pointe de Kerdra Blockhaus de la pointe de Kerdra IVR53_20082908316NUCA Obstacles de plage IVR53_20082908317NUCA Obstacles de plage et massif dunaire IVR53_20082908318NUCA
    historique :
    Sur la plage de la Palue se trouvent différents ouvrages construits par les Allemands durant la Seconde guerre mondiale. Deux blockhaus ont été construits sur la pointe de Kerdra. Au nord de celle-ci , des obstacles de plages ont été installés. Ils sont encore visibles aujourd'hui.
    localisation :
    Crozon - plage de la Palue - isolé - Cadastre : DPM, MV 1
    precisionsDenomination :
    obstacles de plage
  • Blockhaus de la pointe de la Tour (Plouha)
    Blockhaus de la pointe de la Tour (Plouha) Plouha - la pointe de la Tour - isolé - Cadastre : 1936 A 1805
    titreCourant :
    Blockhaus de la pointe de la Tour (Plouha)
    description :
    Situé sur un site départemental, long promontoire rocheux et boisé, la Pointe de la tour est -batterie, de plan carré massé (3, 50 m x 3, 50 m), situé en aval de la pointe rocheuse, à découvert. Il parsemée de ces blockhaus, reliés par des galeries en partie souterraine, à l'exception d'un blockhaus présente 3 ouvertures et disposait d'une mitrailleuse lourde pour balayer l'horizon. Un canon autrichien de 76 mm monté sur pneumatiques était abrité dans un tunnel rocheux. Nous n'avons pas trouvé de traces des rails supportant le canon mobile.
    annexe :
    anglaise, missionnée pour récupérer les aviateurs. Le poste de guet de la pointe de la Tour était équipée La pointe de la Tour La pointe de la tour, pointe avancée dans la mer, était un poste de surveillance à partir duquel les soldats allemands dominaient un vaste point de vue entre Bréhec à l'ouest et l'anse Cochat à l'est. La balise du Taureau, danger isolé, derrière laquelle se cachait la corvette d'une mitrailleuse lourde, d'un canon autrichien de 77 mm, monté sur rails et d'un projecteur.
    observation :
    Les blockhaus du site de la Pointe de la Tour, situés sur un espace littoral remarquable du
    illustration :
    La Pointe de la Tour, au-dessus du blockhaus principal IVR53_20052205554NUCA Vue de l'entrée d'un blockaus-abri sur la Pointe de la Tour IVR53_20052205549NUCA Vue de face (orientation nord) du Blockhaus, équipé d'une batterie à la Pointe de la Tour Aperçu depuis les postes d'observation de la côte est : falaises de Plouha IVR53_20052205553NUCA
    dimensions :
    la 350.0
    historique :
    Pendant la seconde guerre mondiale, le site de la Pointe de la Tour (site stratégique depuis oral). Le point de débarquement était situé à 1200 m à vol d'oiseau de la pointe de la Tour, mais à ces deux parties de la côte vers l'ouest et l'est. Des galeries souterraines, installées sur ce cap plage Bonaparte, à l'est de ces défenses, et l'approche de nuit de la corvette anglaise à quelques encablures de la pointe de la Tour (1800 m), sous la tourelle du Taureau. En fait, les soldats en faction à la pointe de la Tour, n'étaient pas des "marins" et de bons observateurs : ils servaient dans l'armée allemande en tant que "Russes blancs". Une grande partie de la côte était minée et les Allemands l'Ancien Régime), entre l'anse de Bréhec et l'anse Cochat, a été fortifié par les troupes allemandes (organisation Todt) : batterie abritée dans un blockhaus, pointée sur le large avec un canon monté sur rail ; en travers de cette avancée rocheuse, 3 mitrailleuses lourdes et de puissants projecteurs, pour surveiller
    localisation :
    Plouha - la pointe de la Tour - isolé - Cadastre : 1936 A 1805
  • Abri, Tunnel, Pointe de Kermorvan (Le Conquet)
    Abri, Tunnel, Pointe de Kermorvan (Le Conquet) Conquet (Le) - Pointe de Kermorvan - Tunnel - isolé
    titreCourant :
    Abri, Tunnel, Pointe de Kermorvan (Le Conquet)
    etages :
    rez-de-chaussée
    statut :
    propriété de la commune
    interetOeuvre :
    vestiges de guerre
    illustration :
    Vue de détail du relevé du tunnel et des deux casemates de Kermorvan daté du 18 avril 1999
    copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    localisation :
    Conquet (Le) - Pointe de Kermorvan - Tunnel - isolé
  • Postes de mitrailleuse, Le Ménez, Ploujean (Morlaix)
    Postes de mitrailleuse, Le Ménez, Ploujean (Morlaix) Morlaix - Ploujean - Le Ménez - bâti isolé
    titreCourant :
    Postes de mitrailleuse, Le Ménez, Ploujean (Morlaix)
    description :
    Plusieurs postes de mitrailleuse creusés dans la terre et (ou) dans la pierre constituent la défense rapprochée de la batterie antiaérienne du Ménez. Ils sont reliés entre eux par un vaste réseaux de
    interetOeuvre :
    vestiges de guerre
    illustration :
    Vue aérienne de l'ensemble fortifié du Ménez, détail, 1944, fonds Chazette IVR53_20042904265NUCA
    copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    localisation :
    Morlaix - Ploujean - Le Ménez - bâti isolé
  • Passage couvert servant de soute à munitions, dans le rocher, derrière le corps de garde, Ménez Ham (Kerlouan)
    Passage couvert servant de soute à munitions, dans le rocher, derrière le corps de garde, Ménez Ham (Kerlouan) Kerlouan - Ménez Ham - Dans le rocher, derrière le corps de garde - isolé
    titreCourant :
    Passage couvert servant de soute à munitions, dans le rocher, derrière le corps de garde, Ménez Ham
    etages :
    rez-de-chaussée
    statut :
    propriété de la commune
    interetOeuvre :
    vestiges de guerre
    illustration :
    Autre vue de la soute, des marches ont été aménagées dans le rocher IVR53_20032902062NUCA Vue du passage couvert servant de soute à munitions IVR53_20032902061NUCA
    copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    localisation :
    Kerlouan - Ménez Ham - Dans le rocher, derrière le corps de garde - isolé
  • Blockhaus sur la commune de Saint-Jacut-de-la-Mer
    Blockhaus sur la commune de Saint-Jacut-de-la-Mer Saint-Jacut-de-la-Mer
    titreCourant :
    Blockhaus sur la commune de Saint-Jacut-de-la-Mer
    description :
    Blockhaus-casemates de flanquement du type Regelbau n° 667, utilisés fréquemment sur les côtes
    annexe :
    "Adam et Eve", avant que la Kommandantur soit transférée en 1943 au château de Beaussais. Un officier MENES, Jean-Claude. Les Allemands à Saint-Jacut. Le Jaguen, bulletin municipal, 1994, n° spécial . "Les soldats allemands étaient logés à l'"Hôtel des Dunes". La "Kommandantur était logée dans la villa supérieur avec ordonnance était aussi logé à la villa Ker à Pic". Les écuries des chevaux étaient entre la Pissotte et la Manchette. Les douaniers allemands résidaient au Vieux Moulin". 20082206644NUCB : Mairie de St-Jacut
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Saint-Jacut-de-la-Mer
    illustration :
    Dessin de JCl. Ménès : les fortifications allemandes à St-Jacut-de-la-Mer pendant la seconde guerre Vue du 1er blockhaus du chef de l'Isle et de son accès par la plage IVR53_20082206640NUCA Vue de la terrasse du toit du 1er blockhaus du Chef de l'Isle IVR53_20082206636NUCA Vue l'accès au 1er blockhaus : remarquer l'érosion de la micro-falaise IVR53_20082206643NUCA Vue de profil de l'ancien blockhaus du Chef de l'Isle, faisant face à l'Arguenon : remarquer le Vue du 2ème blockhaus : remarquer l'érosion de la micro-falaise IVR53_20082206642NUCA mondiale (Bulletin municipal, 'le Jaguen', 1994) IVR53_20082206644NUCB dôme frontal et le toit terrasse IVR53_20082206637NUCA Vue du blockhaus du Chef de l'Isle, avec son épaulement latéral IVR53_20082206638NUCA Vue du 1er blockhaus qui fait face à l'estuaire de l'Arguenon : remarquer l'enterrement de
    historique :
    furent construits entre la fin de l'année 1943 et le milieu de l'année 1944, sous la direction contrainte profondeur et de 4 m de large barrait le Chef de l'Isle à la hauteur du chemin qui conduit à la plage dite ). Aujourd'hui, la commune de Saint-Jacut a aménagé le toit en terrasse de l'un des blockhaus, comme point de vue Le Chef de l'Isle était barré par une ligne de barbelés. Les trois blockhaus du Chef de l'Isle blockhaus disposait d'un canon. L'entrée en campagne de la Résistance marqua la clôture du chantier (Pierre , originaire de l'Île de Sein. Ils vivaient tous les deux de la pêche à pied. Celle-ci était pêcheuse professionnelle de coques à Saint-Jacut. Le second blockhaus était habité par le couple Jean Limon et Maria "Père ". Le 3ème blockhaus était habité par Félicie et "Vonvon" Lemoine (témoignage de Pierre Aubin de Paul Hesry. Deux blockhaus, sont situés face aux Quatre Vaux et l'un face à Lancieux. L'un de ces Rouaut y espionnait les Allemands retranchés, selon un témoignage oral). Une tranchée de 3, 5 m à 4 m de
    localisation :
    Saint-Jacut-de-la-Mer
    referenceDocumentaire :
    BIHR, Jean-Pierre. Regards d'Emeraude. St-Jacut-de-la-Mer : Editions Bihr, 1988. Mémoires de la Société d'Histoire et d'Archéologie de Bretagne, 1992. MORALI, Laure ; ZANA, Delphine. La Mer à la porte. Rennes : La Part Commune, 2001. p.347-358. AMIOT, Pierre. Histoire du pays de Fréhel. Fréhel, 1981. DUQUESNE, Rémy. Les vestiges architecturaux du Mur de l'Atlantique sur les côtes de Bretagne. Les p. MENES, Jean-Claude. Les Allemands à Saint-Jacut. Le Jaguen, bulletin municipal, 1994, n
  • Poste de direction de tir de type M 157, Le Portzic (Brest)
    Poste de direction de tir de type M 157, Le Portzic (Brest) Brest - Le Portzic - en écart
    titreCourant :
    Poste de direction de tir de type M 157, Le Portzic (Brest)
    etages :
    rez-de-chaussée
    statut :
    propriété de l'Etat
    interetOeuvre :
    vestiges de guerre
    illustration :
    Vue de la festung Brest pendant la bataille de Brest, U.S. Army Signal Corps, septembre 1944 Vue aérienne de l'ensemble fortifié du Portzic : en jaune, le poste de direction de tir de type M 157, n° 107, rapport Pinczon du Sel. Livre IV, vers 1947, Service Historique de la Marine, Brest alliés, n° 108, rapport Pinczon du Sel. Livre IV, vers 1947, Service Historique de la Marine, Brest Brest, pointe du Portzic : le phare depuis le poste de direction de tir allemand de type M157  : poste de direction de tir de type M 157 des batteries lourdes du Portzic IVR53_20082909343NUC Brest, pointe du Portzic : poste de direction de tir allemand de type M157 après les bombardements Typologie : poste de direction de tir à 3 niveaux de type M 157 (1325 m3 de béton / plan apparu en Brest, pointe du Portzic : poste de direction de tir allemand de type M157 et chenil (inauguré en décembre 2008). En arrière plan : la ville IVR53_20122901191NUCA
    copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    localisation :
    Brest - Le Portzic - en écart
    referenceDocumentaire :
    siècle, septembre 1944 (bataille de Brest).
  • Poste de secours avec Tobrouk de type 638, Presqu'île de Kermorvan (Le Conquet)
    Poste de secours avec Tobrouk de type 638, Presqu'île de Kermorvan (Le Conquet) Conquet (Le) - Presqu'île de Kermorvan - isolé
    titreCourant :
    Poste de secours avec Tobrouk de type 638, Presqu'île de Kermorvan (Le Conquet)
    etages :
    rez-de-chaussée
    statut :
    propriété de la commune
    interetOeuvre :
    vestiges de guerre
    etatsConservation :
    envahi par la végétation
    copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    localisation :
    Conquet (Le) - Presqu'île de Kermorvan - isolé
  • Poste d'observation dit Tobrouk, Presqu'île de Kermorvan (Le Conquet)
    Poste d'observation dit Tobrouk, Presqu'île de Kermorvan (Le Conquet) Conquet (Le) - Presqu'île de Kermorvan - isolé
    titreCourant :
    Poste d'observation dit Tobrouk, Presqu'île de Kermorvan (Le Conquet)
    etages :
    rez-de-chaussée
    statut :
    propriété de la commune
    interetOeuvre :
    vestiges de guerre
    etatsConservation :
    envahi par la végétation
    copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    localisation :
    Conquet (Le) - Presqu'île de Kermorvan - isolé
  • Poste d'observation dit Tobrouk, Presqu'île de Kermorvan (Le Conquet)
    Poste d'observation dit Tobrouk, Presqu'île de Kermorvan (Le Conquet) Conquet (Le) - Presqu'île de Kermorvan - isolé
    titreCourant :
    Poste d'observation dit Tobrouk, Presqu'île de Kermorvan (Le Conquet)
    etages :
    rez-de-chaussée
    statut :
    propriété de la commune
    interetOeuvre :
    vestiges de guerre
    etatsConservation :
    envahi par la végétation
    copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    localisation :
    Conquet (Le) - Presqu'île de Kermorvan - isolé
  • Corps de garde, blockhaus et sémaphore sur la commune d'Erquy
    Corps de garde, blockhaus et sémaphore sur la commune d'Erquy Erquy - la Vallée Denis la Heussaye Saint-Pabu
    titreCourant :
    Corps de garde, blockhaus et sémaphore sur la commune d'Erquy
    annexe :
    moyenne portée et enfin le point d´appui, comme pour la côte de Pléneuf-Val-André. Construit à partir de la construction de brique ou de pierre, avec le rapport sommet-base. Le centre de gravité tient lieu de fondation. La fondation n´est plus assise au sol (embasement). Le blockhaus représente l´une la à la Pointe du cap d'Erquy. Le voeu de réalisation d'une échaussée dans la rade d'Erquy présenté par située dans le petit bois de pins qui domine le camping actuel. Le corps de garde et la poudrière de la le corps de garde de la Pointe s'avère trop exigu pour loger 15 hommes comme prévu. Son . La guérite de la pointe n'existe plus. Synthèse d'après le texte de Guy Sallier Dupin "La guerre et Les phares et balises dans la tourmente et le temps de la reconstruction L'occupation Les forces à la matérialisation des routes des convois maritimes. Le renversement du cours de la guerre à (Perros-Guirec), la pointe de Créach-Maout (Pleubian), le cap d´Erquy et le cap Fréhel sont dotées de
    illustration :
    La plage et le blockhaus de Saint-Pabu IVR53_20042208358NUCA Le plan des défense de la côte d' Erquy (Le Gal La Salle) IVR53_20042208260NUCB Le plan des défense de la côte du Penthièvre de Pléneuf à Erquy (Le Gal La Salle Légendes détaillées du plan de défense Todt de la côte du Penthièvre de Pléneuf à Erquy (Le Gal La Légende du plan de défense Todt de la côte du Penthièvre de Pléneuf à Erquy, pour le Mur de Légendes : les points d'appui du système de défense de la côte du Penthièvre de Pléneuf à Erquy (Le Les points d'appui du système de défense de la côte du Penthièvre de Pléneuf à Erquy (Le Gal La Plan-type d'un petit corps de garde et d'une guérite, modèle 1744, par le chevalier de Lescouët (AD Le corps de garde des douanes sur le Gros Follet aux Hôpitaux, en présence de Clément Rault Le corps de garde des Trois Pierres au début du 20ème siècle IVR53_20042208678NUCB
    denominations :
    corps de garde
    historique :
    réalisés sous le règne de Louis XIV, avec la création des premiers garde-côtes, selon un régime mi -militaire, mi-civil (1694). La carte du "Neptune françois" de 1693 signale le corps de garde de La Guette de la Ville-Berneuf. En 1702, on relève la batterie et le fort de la Bouche (1702), ainsi que le fort de la Roche au Nay. Sont attestés au milieu du 18ème siècle, le corps de garde des Trois Pierres, de Lanruen et de la Bouche. Pour le chevalier Mazin, en 1756, les batteries d'Erquy ne représentaient qu'une ) sur le rocher Follet, habité par un couple de carriers qui vivaient aussi de la pêche à pied ("la contemporain a semé ses équipements le long des côtes de la Manche et de l'Atlantique : Des milliers de mines Rade et de la Bouche, selon un tir croisé. Le sémaphore d'Erquy fut aussi équipé pour surveiller le spécifique, qui met en scène le paysage de la frontière qu´impose la guerre totale, aux limites mêmes de l L'architecture militaire de l'Ancien Régime : Les premiers retranchements de la côte d'Erquy sont
    localisation :
    Erquy - la Vallée Denis la Heussaye Saint-Pabu
    referenceDocumentaire :
    LEVEQUE, Charles. Le cap Fréhel de l'Occupation à la Libération : exposition. Plévenon : Mairie de guérite, modèle 1744, par le chevalier de Lescouët ; plan-type d'un corps de garde, modèle 1744 : profils CHAZETTE, Alain, DESTOUCHES, Alain, PAICH, Bernard. AtlantikeWale. Le mur de l´Atlantique en France p. 126-137 LE GAL LA SALLE, Jean-Pierre. Histoire d'Erquy. Erquy sous l'Ancien Régime. Bannalec p. 126-135 SALLIER DUPIN (DE), Guy. La mer et la Révolution dans les Côtes-du-Nord. Saint-Brieuc AD Ille et Vilaine. Série C ; sous-série , C 3670. Plan-type d'un petit corps de garde et d'une BERNANGE, Georges, LANNOY (de), François, BÖ, Andersen, MCNAIR, Ronald, CHAZETTE, Alain, GUILLOU , Michel. La Bretagne en guerre 1939-1945. Editions Heimdal, 1994. Témoignage oral de Michel Grimaud PRIGENT, Guy. Témoignage oral de Michel Grimaud. Erquy, 2005.
  • Casemate de type 515 pour mitrailleuse lourde, Presqu'île de Kermorvan (Le Conquet)
    Casemate de type 515 pour mitrailleuse lourde, Presqu'île de Kermorvan (Le Conquet) Conquet (Le) - Presqu'île de Kermorvan - isolé
    titreCourant :
    Casemate de type 515 pour mitrailleuse lourde, Presqu'île de Kermorvan (Le Conquet)
    etages :
    rez-de-chaussée
    statut :
    propriété de la commune
    interetOeuvre :
    vestiges de guerre
    illustration :
    Tranchée creusée dans le rocher en arrière de la casemate IVR53_20042904204NUCA Vue de l'anse de Porz Pabu. Terrasse de la casemate IVR53_20042904203NUCA
    copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    localisation :
    Conquet (Le) - Presqu'île de Kermorvan - isolé
  • Blockhaus, le Palus (Plouha)
    Blockhaus, le Palus (Plouha) Plouha - le Palus - isolé
    titreCourant :
    Blockhaus, le Palus (Plouha)
    illustration :
    Vestiges des blockhaus et du corps de garde, sur les coteaux en front de mer, au-dessus de la grève Vestiges des blockhaus sur les coteaux en front de mer au-dessus de la grève du Palus Blockhaus servant de dépôt de munitions dans le marais du port du Palus IVR53_20052205683NUCA
    dimensions :
    la 350.0
    historique :
    Blockhaus vestiges de la seconde guerre mondiale.
    localisation :
    Plouha - le Palus - isolé
1 2 3 4 16 Suivant