Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
  • L'architecture hospitalière, d'assistance ou de protection sociale à Rennes
    L'architecture hospitalière, d'assistance ou de protection sociale à Rennes Rennes
    titreCourant :
    L'architecture hospitalière, d'assistance ou de protection sociale à Rennes
    annexe :
    . (Dictionnaire de Furetière, 1690). [le sens du mot est encore celui de l'hospitalité dans le Thresor de la quelques endroits à faire la quarantaine par ceux qui viennent des lieux suspects de peste. Le Lazaret de ´organisation, qui se caractérisent par leur absence de symétrie et l´importance de la chapelle : -le plan fermée. La chapelle constitue un bâtiment indépendant. Hôpital de type peigne (dit pavillonnaire les religieuses des couvents bâtis dans la campagne. 3° Dans le langage administratif d'aujourd'hui . Hospice de la vieillesse, des incurables, des enfants trouvés, etc. [cette définition apparaît dans des fous. Les enfans rouges, les enfants bleus, du St. Esprit, de la Trinité, sont des hospitaux pour , dans le langage administratif, maison de charité établie pour donner des soins gratuits aux malades Suivant la classification morphologique proposée par l´Inventaire, Pierre-louis Laget distingue  : Hôpital de type médiéval : grande salle des malades en forme de réfectoire ou de dortoir monastique
    illustration :
    Amphithéâtre projeté rue de la Santé. Plan du rez-de-chaussée (A. C. Rennes ; 2 Fi 51 Amphithéâtre projeté rue de la Santé. Coupe et élévation du portique d'entrée (A. C. Rennes : 2 Fi Amphithéâtre projeté rue de la Santé. Coupes (A. C. Rennes : 2 Fi 55) IVR53_19983500151XA Plan et élévation d'une école secondaire de Médecine projetée sur l'ancien emplacement du cimetière de Saint-Etienne, Gohier, 1821 (A. C. Rennes ; 2 Fi 50) IVR53_19983500148XA
    contenu :
    ´hôpital Saint-Jacques, dit maison-Dieu, pourrait être le premier hôtel-Dieu de la ville ; il semble s ´inscrire dans le mouvement de fondations périphériques de la deuxième moitié du 12e siècle et du début du mutation et leur disparition commencent dès le milieu du 16e siècle avec la réunion de l´hôtel-Dieu et de l ´hôpital Sainte-Anne. Le cadastre de 1842 montre les disposition de l´ancien hôpital Sainte-Anne, dont la salle des malades sera convertie en chapelle, c´est peut-être aussi le cas de la léproserie de la ´extension de nombreux hôpitaux, dans le sillage de la Contre-Réforme entraînent également la séparation des et 18e siècles. Les hôpitaux militaires sont le plus souvent installés dans la périphérie, l´édit de liste, annexée à l´ordonnance de 1781, donne la liste et le classement des hôpitaux militaires, des l´acquisition d´une maison à la Croix-Rocheran (actuelle rue de l´Arsenal) en 1563. Le lazaret . D´une part la suppression de l´asile de la Piletière, le transfert de l´hôpital militaire dans l
    referenceDocumentaire :
    [1820 ca]. Projet d'un amphithéâtre de médecine et de chirurgie à élever sur le bord oriental de la Vilaine, entre la route de Redon et l'hospice des Incurables. Coupe en travers sur la cour, coupe en longueur sur le bâtiment, coupe sur la largeur du vestibule, dessin (A. C. Rennes : 2 Fi 55). [1820 ca.]. Projet d'un amphithéâtre de médecine et de chirurgie à élever sur le bord oriental de la Vilaine, entre la route de Redon et l'hospice des Incurables. Plan du rez-de-chaussée, dessin (A [1820 ca.]. Projet d'un amphithéâtre de médecine et de chirurgie à élever sur le bord oriental de la Vilaine, entre la route de Redon et l'hospice des Incurables. Plan d'ensemble du rez-de-chaussée [1820 ca.]. Projet d'un amphithéâtre de médecine et de chirurgie à élever sur le bord oriental de la Vilaine, entre la route de Redon et l'hospice des Incurables. Coupe sur la largeur de [1820 ca.]. Projet d'un amphithéâtre de médecine et de chirurgie à élever sur le bord oriental de
  • Ancienne demeure de l'Ecu (Mordelles)
    Ancienne demeure de l'Ecu (Mordelles) Mordelles - 12 Avenue de Lorient - en ville - Cadastre : ?
    titreCourant :
    Ancienne demeure de l'Ecu (Mordelles)
    etages :
    rez-de-chaussée
    description :
    : un logis, des communs et des dépendances. Le cadastre napoléonien fait état d'un grand jardin de plan triangulaire qui s'étendait au nord-ouest de l'ensemble. Le logis de plan massé se compose d'un rez-de cinq travées régulières. La façade postérieure présente quant à elle trois travées. Le logis est couvert d'un toit à croupes et à coyau percé de deux lucarnes pour le versant sud et trois pour le versant nord. Des photographies anciennes nous renseignent sur la présence de deux importantes souches de L'ancien domaine de l'Écu est composé de plusieurs bâtiments qui s'organisent autour d'une cour -chaussée, d'un étage carré et d'un étage de comble récemment aménagé. Les murs sont maçonnés en moellon de schiste et initialement recouverts d'un enduit. La façade principale, aspectée au sud, est ordonnancée en
    murs :
    pan de bois
    illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de 1829, section D, 1ère feuille IVR53_20173506702NUCA 3997 - Mordelles (I.-et-V.) - La gendarmerie, carte postale ancienne. IVR53_19863500470X
    historique :
    Le domaine de L’Écu est signalé sur le cadastre napoléonien de 1829. Les états de section citent la parcelle 190 comme étant "La maison de l’Écu" accompagnée par "Le jardin de L’Écu" (parcelle 184). Le domaine est transformé en caserne de gendarmerie en 1872. Les locaux de la brigade de gendarmerie sont aujourd'hui situés avenue du Maréchal Leclerc et l'ancienne demeure de l’Écu a été réhabilitée pour accueillir le CIAS (Centre Intercommunal d'Action Sociale).
    localisation :
    Mordelles - 12 Avenue de Lorient - en ville - Cadastre : ?
    referenceDocumentaire :
    Cadastre de 1959 de la commune de Mordelles Dossier de Pré-Inventaire de 1973, Mordelles Dossier de pré-inventaire, Service de l'inventaire du Patrimoine de Bretagne, 1973
  • Centre médico-social, 2 rue Pasteur (Tréguier)
    Centre médico-social, 2 rue Pasteur (Tréguier) Tréguier - 2 rue Pasteur - en ville
    description :
    maritime autour d'un patio arboré. Le bâtiment dispose de deux entrées destinées au public : la première rue Pasteur, la seconde Place de la République et de deux salles d'attentes de 37 m2 chacune. Des Bâtiment en rez-de-chaussée d'environ 20 mètres de longueur côté rue Pasteur, 22 mètres de profondeur et 3,6 mètres de hauteur construit en béton armé, parement en pierre de taille de granite de Languedias (Côtes-d'Armor), acier inoxydable et verre et couvert en terrasse. La façade sur rue est rythmée par des ouvertures verticales vitrées et la porte ; l'acrotère du toit-terrasse est en acier inoxydable. Les pièces (au total 385 m2) sont organisées en U ouvert vers l'ancien bâtiment de l'Inscription
    murs :
    granite pierre de taille
    illustration :
    d'un terrain à l'oeuvre d'hygiène sociale des Côtes-du-Nord par la ville de Tréguier, document visé le La ville de Tréguier en 1834. Section A1 du cadastre ancien (Archives départementales des Côtes Tréguier, rue Pasteur : projet d'aménagement du centre médico-social dans le bâtiment de de la façade sur rue, 19 septembre 1967 (Archives municipales de Tréguier, 6M4) IVR53_20172205356NUC Invitation à l'inauguration du centre médico-social le 2 juillet 1971 (Archives municipales de l'Inscription maritime par l'architecte André Hauvespre, 20 juin 1965 (Archives municipales de Tréguier, 6M4 Tréguier, rue Pasteur : projet de centre médico-social par l'architecte André Hauvespre, élévation Tréguier, rue Pasteur : projet de centre médico-social par l'architecte André Hauvespre, 5 versions différentes de l'élévation sur rue (A, B, C, D et E), 12 mars 1968 (Archives municipales de Tréguier, 6M4 Tréguier, rue Pasteur : projet de centre médico-social par l'architecte André Hauvespre, 16 mars
    contenu :
    jeunesse de l'architecte, ce bâtiment administratif se singularise par la modernité de ses lignes. Le Le centre médico-social de Tréguier a été construit en 1970-1971 sur les plans de André Hauvespre , architecte de Saint-Brieuc. Le projet a évolué dans sa conception si l’on en croit les plans de 1965, à l’origine il devait se greffer sur l’Inscription maritime et en absorber une partie du rez-de-chaussée … alors que sur les pans définitifs de 1968, il s’agit d’un projet résolument indépendant. Œuvre de centre a définitivement fermé ses portes au public le 18 décembre 2015. Ce bâtiment devrait être rasé à moyen terme afin de redonner à l'Inscription maritime son jardin originel.
    historique :
    sociale, de la mutualité sociale agricole et de la caisse d’allocations familiales. Le centre médico Au milieu des années soixante, le centre médico-social de Tréguier (créé en 1929) est jugé de plus agricole y font leurs examens et contrôles en plus de ceux de l’œuvre d’hygiène sociale et de la direction départementale de l'action sanitaire et sociale. Si le bâtiment de l'Inscription maritime (construit en 1910 et appartenant à la ville de Tréguier) est proposé en 1965 par l'Œuvre antituberculeuse et d’hygiène sociale des 150 000 francs). La solution de construire un bâtiment dédié sur un terrain communal (508 m2 granite pour la façade située rue Pasteur. Le projet du 12 mars 1968 est plus créatif et ambitieux : il propose ainsi cinq versions différentes de la façade sur rue. L'architecte Yves Moignet d'Angers agissant granit, acier inox et verre". Il précise : "l'acrotère et la porte d'entrée seront en acier inox ; le mur de façade sera en granit et ses lignes verticales serviront à améliorer l’éclairage des locaux ; le
    referenceDocumentaire :
    Archives communales de Tréguier. 6M4 : Centre médico-social (carton n° 94) Centre médico-social ; installation dans les locaux de l'ancienne Inscription maritime : correspondance diverse, délibérations du conseil municipal, devis estimatif, plans, police d'assurance pour la chaufferie, dossier d’inauguration , dossier de cession gratuite à l’œuvre anti-tuberculeuse et d'hygiène sociale des Côtes-du-Nord. 1965-1971.
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
1