Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 9 sur 9 - triés par pertinence
  • Ancienne usine de papiers peints Rebulet, fabrique de chandelles Bénard, puis cercle de la Jeunesse de Notre-Dame de Toutes-Grâces, actuellement cercle Paul-Bert, 141 rue d' Antrain (Rennes)
    Ancienne usine de papiers peints Rebulet, fabrique de chandelles Bénard, puis cercle de la Jeunesse de Notre-Dame de Toutes-Grâces, actuellement cercle Paul-Bert, 141 rue d' Antrain (Rennes) Rennes - Montabizé - 141 rue d' Antrain - en ville - Cadastre : 1842 J 137 à 151 1980 AT 306, 307, 72
    titreCourant :
    Ancienne usine de papiers peints Rebulet, fabrique de chandelles Bénard, puis cercle de la Jeunesse de Notre-Dame de Toutes-Grâces, actuellement cercle Paul-Bert, 141 rue d' Antrain (Rennes)
    etages :
    étage de soubassement étage de soubassement étage de comble
    description :
    Le socle de la statue porte l'inscription : Mgr Bourdon 22 juillet 1820 - 4 mai 1911 le 7 janvier 1840 nommé directeur oeuvre de la jeunesse de Toutes Grâces fondée en 1840 devient en 1906 les Cadets de Bretagne.
    destinations :
    usine de papiers peints usine de bougies
    murs :
    pan de bois parpaing de béton
    illustration :
    Plan de la conciergerie par Perrin & Martin, 1961 (A. C. rennes) IVR53_20023515712NUCA Plan de la chapelle par Perrin & Martin, 1961 (A. C. rennes) IVR53_20023515713NUCA Maison acquise par la société Saint-Vincent-de-Paul, 139 rue d'Antrain IVR53_20013522723NUCA Statue du Père Bourdon, fondue par l'Union artistique de Vaucouleurs dans la Meuse, 1er quart 20e Conciergerie, vue de la façade sud IVR53_20013522720NUCA Conciergerie, vue de la façade nord IVR53_20013522722NUCA Conciergerie, vue de la façade nord-ouest IVR53_20013522721NUCA Extrait du cadastre de 1842 IVR53_20023515434NUCA Plan de situation par Perrin & Martin, 1949 (A. C. rennes) IVR53_20023515710NUCA Plan du bâtiment de l'administration par Perrin & Martin, 1961 (A. C. rennes) IVR53_20023515711NUCA
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de faubourg
    profession :
    [commanditaire] Saint-Vincent-de-Paul société [commanditaire] Cadets de Bretagne
    denominations :
    usine de papiers peints usine de bougies
    historique :
    Selon le pouillé historique de l'archevêché de Rennes, le cercle, fondé en 1840 par la société chandelles, enfin par le chanoine Bourdon, en 1862, pour agrandir le cercle de l´oeuvre de la Jeunesse. Deux Saint-Vincent-de-Paul et placé sous la direction du père Bourdon, est installé dans une maison du la demeure. Après l'acquisition de l'ancienne usine de Montabizé, en 1860, elle sera remplacée par bénite en 1866 mais laissée inachevée. Le cercle de l'oeuvre de Jeunesse est devenu les Cadets de Bretagne en 1906. Les matrices cadastrales indiquent qu'en 1842, la propriété de Montabizé, composée d´un . L'aménagement d'une salle de spectacle de 400 places avec bar et billeterie, en 1949, suivie de la transformation de la chapelle et de la construction d'une salle omnisports, en 1961, sont réalisés sur les plans faubourg d'Antrain, acquise en 1858. Une chapelle provisoire y est aménagée dans les pièces de réception de une chapelle dédiée à Notre-Dame-de-Toutes-Grâces, construite sur les plans du chanoine Brune et
    referenceDocumentaire :
    [1842]. Plan cadastral parcellaire de la commune de Rennes. Section J, dite de Trublet, 2e feuille Plan d'aménagement de la conciergerie, tirage, dessin par Perrin & Martin architectes, 1961 (A. C Plan de la chapelle, tirage, dessin par Perrin & Martin architectes, 1961 (A. C. Rennes). tome 5, p. 633-634 GUILLOTIN DE CORSON, Abbé. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. A. C. Rennes. Permis de construire ; 743 W 59. Rue d'Antrain (1961) . A. C. Rennes. Permis de construire ; 743 W 56. Rue d'Antrain (1940-1954) . Aménagement d'une salle de spectacle : plan de situation, tirage, 1949 (A.C. Rennes). Aménagement d'une salle de spectacle : plan , tirage, 1949 (A.C. Rennes). Aménagement d'une salle de spectacle : coupe , tirage, 1949 (A.C. Rennes). Plan de situation, tirage, dessin par Perrin & Martin architectes, 1949 (A. C. Rennes).
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    d'archéologie et son rôle dans la diffusion du style néo-gothique à Rennes. Elle est contemporaine de la (1867). La maison acquise en 1858, est l'une des nombreuses villégiatures construites au nord de la route d'Antrain, ici le site historique de Montabizé, sur un site escarpé, offrant un panorama très L'édifice qui abrite aujourd'hui l'association des Cadets de Bretagne est l'un des premiers cercles chapelle du couvent des Dames Budes, rue Saint-Hélier (1865) et de celle du couvent de Cermes, rue Martenot recherché dès le XVIIe siècle.
  • Cercle militaire puis pensionnat et patronage de la Tour d'Auvergne, actuellement maison de la T. A, 47 et 49 boulevard de La-Tour d'Auvergne (Rennes)
    Cercle militaire puis pensionnat et patronage de la Tour d'Auvergne, actuellement maison de la T. A, 47 et 49 boulevard de La-Tour d'Auvergne (Rennes) Rennes - 47 et 49 boulevard de La-Tour d'Auvergne - en ville - Cadastre : 1980 BT 452, 454, 455, 436 à 438
    titreCourant :
    Cercle militaire puis pensionnat et patronage de la Tour d'Auvergne, actuellement maison de la T. A , 47 et 49 boulevard de La-Tour d'Auvergne (Rennes)
    etages :
    étage de comble rez-de-chaussée surélevé rez-de-chaussée surélevé
    description :
    Edifice construit en parcelle d'angle traversante. A l'ouest, bordant le boulevard La-Tour et couverts d'ardoises, sont implantés à l'alignement de la voie. Un corps de bâtiment de 3 étages et étage de comble à 3 travées, dont le rez-de-chaussée est actuellement occupé par un café. Une cheminée-fenêtre surmontée d'une niche abritant une statue est placée au centre de la façade. Ce premier -chaussée surélevé, bordant le passage Du-Couëdic (fig. 4), et la chapelle ouvrant sur la même voie, tous -d'Auvergne, deux corps de bâtiments (fig. 1) en moellons de schiste masqués par un enduit en façade sur rue carrés à 7 travées, couvert d'un toit à quatre pans, s'appuie sur un corps de bâtiment de 2 étages carrés donne accès à un vestibule mais deux ouvertures de même taille (actuelles fenêtres) pourraient avoir été des portes supplémentaires. Cette première cour est fermée à l'est par un corps de bâtiment en rez-de -chaussée ouvert de larges fenêtres hautes. Un corps de bâtiment à 1 étage carré sur rez-de-chaussée
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_10 :
    cour en coeur de parcelle
    illustration :
    Vue de la façade ouest IVR53_19993509336NUCA Façade sud de la salle de patronnage IVR53_20013520767NUCA Façade est de la salle de patronnage IVR53_20013520768NUCA Chapelle et bâtiment bordant le passage Du-Couëdic IVR53_20023501481XA
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de boulevard
    historique :
    Selon G. Huet, l'école de la Tour-d'Auvergne ouverte en 1881 dans l'ancien cercle militaire mis à en 1895, une maison et une chapelle l'année suivante. La maison d'habitation permet de loger les frères qui enseignent dans l'école de la rue du Manège. L'ensemble est bénit en 1896 par Mgr Labouré dédiée à la Sainte Famille, agrandies en 1900 de salles d'étude et de dessin et d'un préau servant de salle de gymnastique. Le patronage fait l'acquisition de prairies, rue Leguen-de-Kérangal, pour y -Joseph, construite dans le quartier de Villeneuve. Les bombardements de 1944 détruisent une partie de la Santé, dans l'ancien hospice des Incurables. Les archives communales conservent les plans de également l'auteur de la transformation de l'ancienne salle de patronage en salle de cinéma (construction descriptif joint à la demande de permis de construire indique que la salle de cinéma dispose de 435 places en parterre et 177 places dans la corbeille. Elle est surélevée en 1938 et la façade sur le boulevard est
    localisation :
    Rennes - 47 et 49 boulevard de La-Tour d'Auvergne - en ville - Cadastre : 1980 BT 452, 454, 455
    referenceDocumentaire :
    p. 134-135 ; 150-156 ; 161-162 HUET, G. La paroisse de Toussaints de Rennes. Rennes : imprimerie A. C. Rennes. Permis de construire ; 748 W 14. Passage Du-Couëdic. (juillet 1898) Alignements : autorisations de construire. A. C. Rennes. Voirie ; 100 W 3 . Alignements : autorisations de construire. (novembre 1899) A. C. Rennes. Voirie ; 100 W 4. Alignements : autorisations de construire. (août 1896) Alignements : autorisations de construire. A. C. Rennes. Voirie ; 100 W 1 . Alignements : autorisations de construire.
  • École Saint-Gabriel et patronnage Saint-Etienne, puis Avenir de Saint-Etienne et cinéma Le Régent, actuellement centre culturel, 45 rue Papu (Rennes)
    École Saint-Gabriel et patronnage Saint-Etienne, puis Avenir de Saint-Etienne et cinéma Le Régent, actuellement centre culturel, 45 rue Papu (Rennes) Rennes - 45 rue Papu - en ville - Cadastre : 1980 AE 340, 337, 338
    titreCourant :
    École Saint-Gabriel et patronnage Saint-Etienne, puis Avenir de Saint-Etienne et cinéma Le Régent
    murs :
    parpaing de béton
    illustration :
    Projet d'aménagement de la salle de cinéma IVR53_20003518182NUCA Vue depuis le sud est IVR53_20003517777NUCA Vue depuis le nord-ouest IVR53_20003517778NUCA Vue de l'ancien patronnage IVR53_20003517817NUCA
    historique :
    -Chrétiennes, dans le quartier populaire de la rue de Brest. L'établissement, devenu un cours complémentaire puis un collège annexée à celui deLa-Tour-d'Auvergne, sera transféré sur la commune voisine de Pacé, en 1958, la salle de spectacle est transformée en cinéma et agrandie d'un hall au nord, ouvrant sur la rue . En 1960, l'entrepreneur Robert construit la salle de sport, à l'ouest. Enfin, en 1963 on y adjoint Selon Alain-François Le Sacher, en 1936, une école primaire est ouverte par les frères des Ecoles 1988, et livré à la démolition partielle. Les archives communales conservent les plans des différents travaux réalisés entre 1925 et 1963. En 1925, on construit un bâtiment abritant une salle de spectacle , une salle de gymnastique, une classe et un logement. En 1936, cinq nouvelles classes et des logements architectes Derrouch et Rual. En, 1947, une salle de gymnastique est construite entre les deux bâtiments. En des vestiaires et un logement pour le concierge.
    referenceDocumentaire :
    A. C. Rennes. Permis de construire ; 777 W 73. Rue Papu (1923-1964) . Le hall du cinéma, dessin, 1958 (A. C. Rennes).
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    privée dans la diffusion de la culture, des pratiques sportives et de l´enseignement dans la périphérie rapport avec la production normalisée de l´architecture publique dans ce domaine. L´ensemble partiellement conservé, constitue un exemple bien documenté du rôle de l´initiative
  • Couvent des Réparatrices puis commissariat de police, école maternelle et cercle Paul-Bert, actuellement école maternelle Duchesse-Anne et cercle Paul-Bert, 30 et 30bis rue de Paris (Rennes)
    Couvent des Réparatrices puis commissariat de police, école maternelle et cercle Paul-Bert, actuellement école maternelle Duchesse-Anne et cercle Paul-Bert, 30 et 30bis rue de Paris (Rennes) Rennes - 30 et 30bis rue de Paris - en ville - Cadastre : 1980 BP 137
    annexe :
    ) qui appartiennent à la société immobilière de la rue de Paris fondée le 18.1.1897. « 1° une maison Acquisition des biens de la communauté dissoute des Dames de Marie Réparatrices (siège à Nantes étage, mansarde au dessus. Une autre petite maison à côté de la précédante, construite en pan de bois une étable en pan de bois, couverts d´ardoises, autre cellier à la suite en planches et couvert d ´ardoise. 4° allée et cour entre les bâtiments ci dessus 5° Au fond de la cour maisons en terre et pan de au dessus. 6° Au sud de la maison en briques (cf. 2°), un petit hangar à l´ouest du jardin et un cellier. 7° Un grand jardin au sud et à l´ouest en partie sur la rue de Paris. Extrait des minutes du (N°28) construite en pierres et pan de bois, couverte d´ardoise (4 pièces au rez-de-chaussée, 5 , composée de 2 pièces au rez-de-chaussée, une pièce à l´étage et grenier. Une autre petite maison à côté construite en pierre et terre et pan de bois, couverte en ardoise, une pièce au rez-de-chaussée, une pièce
    destinations :
    commissariat de police
    illustration :
    Vue de la façade sud sur cour IVR53_19983504517NUCA
    profession :
    [architecte] Le Ray Emmanuel
    localisation :
    Rennes - 30 et 30bis rue de Paris - en ville - Cadastre : 1980 BP 137
    titreCourant :
    Couvent des Réparatrices puis commissariat de police, école maternelle et cercle Paul-Bert , actuellement école maternelle Duchesse-Anne et cercle Paul-Bert, 30 et 30bis rue de Paris (Rennes)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    Édifice composé de bâtiments disposés en U autour du cloître, fermé à l'est par la chapelle
    murs :
    pierre de taille
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de faubourg
    denominations :
    commissariat de police
    contenu :
    Boulevard de la Duchesse-Anne, et le cercle Paul Bert. En 1911, le Cercle Paul Bert dispose de locaux loués pour le tir à la carabine. Une grande salle de gymnastique est située dans l´angle sud-est de la cour , dessinée par Le Ray. La salle de 30 m sur 14 m et de 6 m de hauteur est couverte d'une toiture en sheds pour l'éclairage et la ventilation ; le revêtement de sol est réalisé en parquet « Durament » ou Le couvent des Soeurs de Marie Réparatrices est construit sur les plans de l'architecte Henri Mellet, à la fin du 19e siècle. Après sa dissolution, les biens de la communauté (voir annexe) sont acquis à la société immobilière de la rue de Paris, par la Ville de Rennes, en 1909. L'édifice fait alors annexe de l'école de filles du boulevard de la Duchesse-Anne, huit classes destinées à une école de garçons (initialement installée dans la halle aux Toiles), un commissariat de police () et un patronage laïque (le Cercle Paul Bert). Après le départ du commissariat de police, transféré dans l´ancienne
    referenceDocumentaire :
    Etat actuel de l'immeuble communal, plan du sous-sol, par Le Ray, 1924 (A. C. Rennes, 2 Fi 3450). Etat actuel de l'immeuble communal, plan du rez-de-chaussée, par Le Ray, 1924 (A. C. Rennes, 2 Fi Etat actuel de l'immeuble communal, plan du premier étage, par Le Ray, 1924 (A. C. Rennes, 2 Fi Etat actuel de l'immeuble communal. Projet d'installation, plan du sous-sol, par Le Ray, 1911 (A. C Etat actuel de l'immeuble communal. Projet d'installation, plan du sous-sol, par Le Ray, 1911 (A. C Etat actuel de l'immeuble communal. Projet d'installation, plan du rez-de-chaussée, par Le Ray Etat actuel de l'immeuble communal. Projet d'installation, plan du rez-de-chaussée, par Le Ray Cercle Paul Bert. Plan du rez-de-chaussée, état actuel, par Le Ray, 1909 (A. C. Rennes, 2 Fi 3472). Cercle Paul Bert. Plan du rez-de-chaussée, par Le Ray, 1909 (A. C. Rennes, 2 Fi 3476). Cercle Paul Bert. Salle de gymnastique, plan d'ensemble, par Le Ray, 1911 (A. C. Rennes, 2 Fi 3494).
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    Cet édifice de style néo-roman, aux lignes épurées, est représentatif de la qualité des oeuvres de l'architecte Henri Mellet qui réalise ici un des derniers exemples de l'architecture conventuelle à Rennes.
  • Ancien cercle de l'oeuvre militaire paroissiale, puis des cadets de Bretagne, actuellement immeuble de bureaux, rue Alain-Fergent (Rennes)
    Ancien cercle de l'oeuvre militaire paroissiale, puis des cadets de Bretagne, actuellement immeuble de bureaux, rue Alain-Fergent (Rennes) Rennes - rue Alain-Fergent - en ville - Cadastre : 1980 AC 1041, 1042
    titreCourant :
    Ancien cercle de l'oeuvre militaire paroissiale, puis des cadets de Bretagne, actuellement immeuble de bureaux, rue Alain-Fergent (Rennes)
    destinations :
    immeuble de bureaux
    illustration :
    Vue générale depuis le sud-est IVR53_20023500988XA Vue générale depuis le nord-est IVR53_20023500987XA
    profession :
    [commanditaire] Société civile de la Garoulais
    historique :
    Édifice construit en 1899 par l'entrepreneur Colin, pour la Société civile de la Garoulais qui y installe son oeuvre militaire paroissiale. L'annuaire de 1911 indique qu'il abrite le cercle des Cadets de
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    accueille encore le siège de quelques associations. Malgré les transformations intérieures dont il a fait l'objet, il témoigne, comme ceux nombreux qui subsistent à Rennes, de l'activité de la vie associative et Cet ancien cercle de l'oeuvre militaire paroissiale, aujourd'hui transformé en immeuble de bureaux sportive depuis la fin du siècle dernier.
  • Cercle Antrainais, rue de Fougères, boulevard du Général de Gaulle (Antrain fusionnée en Val-Couesnon en 2019)
    Cercle Antrainais, rue de Fougères, boulevard du Général de Gaulle (Antrain fusionnée en Val-Couesnon en 2019) Val-Couesnon - Antrain - Rue Général de Gaulle Rue de Fougères - en ville
    titreCourant :
    Cercle Antrainais, rue de Fougères, boulevard du Général de Gaulle (Antrain fusionnée en Val
    description :
    Le gros œuvre de ce bâtiment est composé de moellon alors que les encadrements de baies sont : rez-de-chaussée et combles. La façade sud est percée de trois portes quadrangulaires surmontées d'un trouvent les armoiries de la ville d'Antrain (tiercé en pal, d’azur, d’argent et de gueules, au chef d’hermine, timbré de la couronne murale à cinq tours crénelés d’or, avec la devise « Toujours Antrain »). Ce blason a été créé au début du 20e siècle par le député-maire René Le Hérissé. La façade ouest est rythmée réalisés en pierre de taille de granite. Un décor de brique polychrome se trouve sur certains encadrements de baies mais également sur les bandeaux, les souches de cheminées et les corniches. Les toitures à longs pans sont couvertes d'ardoise. Le bâtiment possède un plan en "L" et s'élève sur deux niveaux en plein cintre. Le pignon sud se termine par un fronton triangulaire en granite dans lequel se par des percements quadrangulaires et semi-circulaires à encadrements de brique et de granite. Une
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes d'Antrain
    murs :
    granite pierre de taille
    illustration :
    Détail de la façade sud IVR53_20113503220NUCA Détail de la mosaïque IVR53_20113503222NUCA Détail du fronton de la façade sud IVR53_20113506652NUCA Détail de la façade sud IVR53_20113506653NUCA Détail de l'une des baies de la façade ouest IVR53_20113506726NUCA Le Patronage (carte postale) IVR53_20133501591PB Détail de l'une des lucarnes IVR53_20113506650NUCA
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Antrain
    historique :
    construction : usage de la brique, décor de mosaïque, épis de faîtage en céramique... Par ailleurs, le blason Époque de construction : La construction de ce bâtiment remonte très probablement au début du 20e de la ville, créé au début du 20e siècle, figure sur ce bâtiment. L'architecte de ce bâtiment est l'architecte départemental Laloy qui a également signé les plans de l'hôpital à la même époque (1911). Son siècle. Nombreuses sont les caractéristiques architecturales qui témoignent de cette époque de : L'architecture extérieure de ce bâtiment a subi assez peu de modifications depuis son époque de construction. Il conserve en effet une authenticité assez proche de son état d'origine.
    localisation :
    Val-Couesnon - Antrain - Rue Général de Gaulle Rue de Fougères - en ville
    referenceDocumentaire :
     : Flohic Editions, 2000. (Le patrimoine des communes de France). Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • Ancienne chapelle provisoire et presbytère, puis presbytère et salle de patronage, actuellement école Saint-Jean et salle Sainte-Thérèse, puis René Morin, 65bis rue Bigot-de-Préameneu ;  place de l' Eglise (Rennes)
    Ancienne chapelle provisoire et presbytère, puis presbytère et salle de patronage, actuellement école Saint-Jean et salle Sainte-Thérèse, puis René Morin, 65bis rue Bigot-de-Préameneu ; place de l' Eglise (Rennes) Rennes - 65bis rue Bigot-de-Préameneu place de l' Eglise - en ville - Cadastre : 1980 CD 348, 605
    titreCourant :
    Ancienne chapelle provisoire et presbytère, puis presbytère et salle de patronage, actuellement école Saint-Jean et salle Sainte-Thérèse, puis René Morin, 65bis rue Bigot-de-Préameneu ; place de l
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé
    description :
    en maçonnerie masquée par un enduit, est situé à l´angle nord-ouest de la parcelle. L'école maternelle, ouvre, à l'ouest, sur la rue Bigot-de-Préameneu ; elle est agrandie de bâtiments récemment . Au nord un corps de bâtiment à un étage carré sur rez-de-chaussée surélevé est couvert d´ardoises, la toiture à quatre pans présente une demi-croupe en pignon ; à l´est le corps de bâtiment à deux étages L'ensemble est implanté en parcelle traversante, au sud de l'église Sainte-Thérèse. L´école maternelle, à l´ouest, et l´école primaire, à l´est, sont séparées par une halle à usage de gymnase (fig. 3 ), dont le pignon sur rue est partiellement masqué par un enduit en partie haute. Le presbytère, construit construits autour d'une cour centrale. L'école primaire (fig. 4), ouvre, à l'est, sur la rue Sully-Prudhomme . Les bâtiments, dont la maçonnerie est masquée par un enduit, sont disposés autour d'une grande cour
    illustration :
    Gymnase et presbytère, place de l'église IVR53_20013521002NUCA
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de lotissement
    profession :
    [commanditaire] Association diocésaine du Contour de la Motte
    contenu :
    patronage et des salles de catéchisme. Le bâtiment qui abritait la maison des frères est aujourd'hui partie Edifice à replacer dans le contexte de l'architecture de l'enseignement, dont Rennes compte de nombreux exemples. L´école maternelle occupe les locaux de l'ancien presbytère, d'une partie de la salle de intégrante de l'école primaire. De nouveaux bâtiments viennent compléter le projet : nouveau presbytère et réaménagement de l'école maternelle, qui a nécessité la destruction d'un corps de bâtiment (rue Bigot-de -Préameneu), dont la fonction est inconnue.
    historique :
    1956, la salle de patronage sera reconstruite, bien que le service de la Reconstruction se soit opposé construite, dans le prolongement de la salle de sport, à l'emplacement du préau et des classes (croquis). Les A.C.). Après la construction de l´église Sainte-Thérèse, deux salles de catéchisme et deux salles de de reconstruire la salle de patronage endommagée pendant la guerre, pour y installer une salle de catéchisme agrandies (?), est surélevées par l'Entreprise Rennaise, pour augmenter la capacité d'accueil de l'établissement. En 1951, une salle de jeux, est construite entre l'école et le cinéma, sur les plans de nouvelles classes, sur préau, sont prévues dans l'angle sud-est de la parcelle, côté rue Sully-Prudhomme dans le prolongement de l'école initiale (croquis). Les plans conservés aux archives communales attestent des étapes successives de construction de , sur un terrain acquis dans le lotissement Hémery. occupé ensuite par l'école et le patronage (plans
    localisation :
    Rennes - 65bis rue Bigot-de-Préameneu place de l' Eglise - en ville - Cadastre : 1980 CD 348, 605
    referenceDocumentaire :
    A. C. Rennes. Permis de construire 799 W 132. Rue Sully-Prudhomme (1935-1962) . A. C. Rennes. Permis de construire 744 W 24. Rue Bigot-de-Préameneu (1929-1937) . A. C. Rennes. Permis de construire 744 W 25. Rue Bigot-de-Préameneu (1936-1951) .
  • Stade du cercle Paul-Bert, dit stade Rapatel, rue Rapatel (Rennes)
    Stade du cercle Paul-Bert, dit stade Rapatel, rue Rapatel (Rennes) Rennes - rue Rapatel - en ville - Cadastre : 1980 CR 445
    etages :
    en rez-de-chaussée
    description :
    L´édifice comprend des bâtiments en rez-de-chaussée alignés sur la voie et une piste d´athlétisme ceinturant un terrain de football. Les bâtiments construits en béton (ossature de béton armé et remplissage de parpaings de béton) présentent un parement de schiste en façade sur rue et un enduit sur les
    illustration :
    Vue sur le terrain de football depuis la piste IVR53_20013501122XA Cercle Paul-Bert. Salle des Fêtes. Elévations sur rue et sur le terrain de sport, 1953 (A. C Cercle Paul-Bert. Salle des Fêtes. Plan du rez-de-chaussée, 1953 (A. C. Rennes) IVR53_20023500212X Cercle Paul-Bert. Salle des Fêtes. Plan du rez-de-chaussée, 1953 (A. C. Rennes) IVR53_20023500213X Vue sur la piste IVR53_20013501121XA
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de périphérie
    profession :
    [commanditaire] Ville de Rennes
    contenu :
    Le stade Rapatel, aménagé à la fin des années trente, témoigne du développement des équipements sportifs dans l'entre-deux-guerres. Les constructions réalisées en 1953 sont ici postérieures à la création du stade mais elles illustrent le style très caractéristique des années cinquante avec l'emploi du schiste souligné par les effets graphiques du béton. La façade a été modifiée : l'accès est déplacé et des
    historique :
    Bernheim, en 1935. Il est visible sur le plan de la ville de 1948, sous le nom de stade du cercle Paul-Bert Paul-Bert. A l'origine, le bâtiment construit le long de la rue abrite, en rez-de-chaussée, une salle . En 1953, l'architecte de la ville Bodenez dessine les plans d'une salle des fêtes destinée au cercle rectangulaire d'une contenance de 300 places assises. A l'est, à l'arrière de la scène, se trouvent deux salles L'implantation d'un stade, rue Rapatel, est évoquée dans un dossier de déclaration du lotissement de dépôt. A l'entrée, située à l'ouest, sont aménagés les vestiaires, les toilettes et un bar.
    referenceDocumentaire :
    [1953]. Cercle Paul-Bert. Salle des Fêtes. Elévations sur rue et sur le terrain de sport, tirage A. C. Rennes. Permis de construire ; 799 W 53. Rue Rapatel (1938-1969) . A. C. Rennes. Urbanisme ; 717 W 14. Demande d'autorisation de lotissement. [1953]. Cercle Paul-Bert. Salle des Fêtes. Plan du rez-de-chaussée, tirage, 1953 (A. C. Rennes). [1953]. Cercle Paul-Bert. Salle des Fêtes. Plan de l'étage, tirage, 1953 (A. C. Rennes).
  • École Saint-Joseph et ancien cercle Jeanne-d'Arc puis cinéma Villeneuve, 5 rue Marcelin-Berthelot ; 12 rue Bernard-Palissy (Rennes)
    École Saint-Joseph et ancien cercle Jeanne-d'Arc puis cinéma Villeneuve, 5 rue Marcelin-Berthelot ; 12 rue Bernard-Palissy (Rennes) Rennes - 5 rue Marcelin-Berthelot 12 rue Bernard-Palissy - en ville - Cadastre : 1980 BV 971, 973, 976 à 979
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    briques creuses masquées par un enduit, lui même surmonté d'un étage de comble. La salle de cinéma, à l'angle de la parcelle, un corps de bâtiment en rez-de-chaussée surélevé et construit en moellons de Edifice de plan en L formé de trois corps de bâtiment juxtaposés et couverts d'ardoises. Rue Marcelin-Berthelot, un corps de bâtiment à étage carré et étage de comble, en rez-de-chaussée surélevé, est construit en moellons de schiste masqués par un enduit en façade sur rue. Rue Bernard-Palissy, un corps de bâtiment en moellons de schiste est surélevé d'un étage carré à ossature en béton armé et remplissage de ossature en béton armé et remplissage de briques creuses masquées par un enduit, est accolée au nord. A
    illustration :
    Vue de l'école depuis la rue Marcelin-Berthelot IVR53_20003518393NUCA Vue de l'école et du cinéma, rue Bernard-Palissy IVR53_20003518394NUCA
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de lotissement
    contenu :
    Cet édifice de l'enseignement privé construit, comme c'est rarement le cas à Rennes, après l'école publique qui équipe le quartier de Villeneuve, s'inscrit dans un contexte comparable à celui (détruit) de la rue Papu, conçu par les mêmes architectes au même moment. Une école y est également associée à une
    historique :
    , le presbytère et une salle paroissiale, à la demande du chanoine Déan. Les plans figurent un édifice -chaussée surélevé le prolonge, à l´est, destiné au logement du directeur et à l´administration de l de plan en L, composé d´un corps de bâtiment à un étage carré et un étage de comble qui abrite deux salles de classe et deux réfectoires au rez-de-chaussée, deux salles de classe et une salle d´étude au premier étage, enfin six chambres et une lingerie dans l'étage de comble. Un corps de bâtiment en rez-de ´établissement. Une salle des fêtes est située au nord, alignée sur la rue Bernard-Palissy. Ouverte en 1936 , l'école est en partie détruite par les bombardements de 1943, comme l´école publique de Villeneuve toute proche. Des baraquements accueilleront les élèves de 1945 à 1952, date de l´inauguration des nouveaux locaux, dont les plans reprenant la disposition d'origine sont dessinés par les mêmes architectes, en et d´un étage de comble où sont logées six salles de classe supplémentaires et une salle de dessin.
    referenceDocumentaire :
    p. 26 [Rennes. École Saint-Joseph. Vue des salles de classes inaugurées en 1952, depuis la cour A. C. Rennes. Permis de construire ; 777 W 3. Rue Marcelin-Berthelot (1918-1964) . p. 25 [Rennes. École Saint-Joseph. Vue de l'édifice détruit par les bombardements de 1943 p. 26 [Rennes. École Saint-Joseph. Vue générale de l'école et des baraquements provisoires A. C. Rennes. Permis de construire ; 745 W 1. Rue Bernard-Palissy (1914-1951) .
1