Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 264 - triés par pertinence
  • Cimetière, rue de la Forêt (Plélan-le-Grand)
    Cimetière, rue de la Forêt (Plélan-le-Grand) Plélan-le-Grand - rue de la Forêt - en village - Cadastre : 1980 AD 17
    titreCourant :
    Cimetière, rue de la Forêt (Plélan-le-Grand)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Plélan-le-Grand
    illustration :
    Tombe de la famille Richard, fin 19e siècle IVR53_20023513464NUCA Le portail : vue générale sud IVR53_20023513462NUCA Tombe de prêtre IVR53_20023513465NUCA Tombe de prêtre, début 20e siècle IVR53_20023513466NUCA Croix de cimetière IVR53_20023513467NUCA
    canton :
    Plélan-le-Grand
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    croix de cimetière
    historique :
    Si le premier cadastre (1823) ne représente pas le cimetière dans le Bourg de Plélan-le-Grand, les archives municipales mentionnent son installation dès 1807 sur le terrain nommé la Lande du Chêne au Loup.
    localisation :
    Plélan-le-Grand - rue de la Forêt - en village - Cadastre : 1980 AD 17
  • Cimetière, rue de la Mairie (Montreuil-le-Gast)
    Cimetière, rue de la Mairie (Montreuil-le-Gast) Montreuil-le-Gast - rue de la Mairie - en village
    titreCourant :
    Cimetière, rue de la Mairie (Montreuil-le-Gast)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Montreuil-le-Gast
    historique :
    En 1900, le cimetière de Montreuil était clos d'un mur et d'un portail neuf au nord et à l'ouest cimetière se sont écroulés. La reconstruction du mur devient urgente et elle est confiée à l'entrepreneur M
    contribution :
    Le Ninivin Anne-Cécile
    localisation :
    Montreuil-le-Gast - rue de la Mairie - en village
    referenceDocumentaire :
    A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration générale de la commune. Édifices publics. Monuments et établissements publics. Cimetière, mur de clôture ; reconstruction : rapport, correspondance
  • Le cimetière et le monument aux morts sur la commune de Lillemer
    Le cimetière et le monument aux morts sur la commune de Lillemer Lillemer
    titreCourant :
    Le cimetière et le monument aux morts sur la commune de Lillemer
    illustration :
    Le cimetière IVR53_20073505116NUCA
  • Architecture religieuse, funéraire ou commémorative sur la commune de Vezin-le-Coquet
    Architecture religieuse, funéraire ou commémorative sur la commune de Vezin-le-Coquet Vezin-le-Coquet
    titreCourant :
    Architecture religieuse, funéraire ou commémorative sur la commune de Vezin-le-Coquet
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Vezin-le-Coquet
    illustration :
    Le monument aux morts de la guerre de 1914-1918 IVR53_20063505590NUCA Cimetière : vue de situation depuis le sud-ouest IVR53_20063505611NUCA Ancienne croix de cimetière, place de l'église IVR53_20063500205NUCA Croix de mission, rue de Rennes IVR53_20063505597NUCA
    denominations :
    croix de chemin croix de cimetière
    contenu :
    Le patrimoine religieux de la commune est représenté par l'église paroissiale et son mobilier, par siècle. Le monument aux morts de la guerre de 1914-1918 a été implanté sur la bordure nord de l'ancien après la guerre, et présente une architecture typique de cette période. Les croix érigées sur le placître. Le cimetière a été transféré à l'entrée est du village à la fin des années 1930 ou peut-être territoire communal datent principalement de la 2e moitié du 19e siècle ; parmi elles, il faut remarquer la croix de mission (1874) située au sud de la route de Rennes et la croix du Tertre (1876) à la croisée de l'ancienne route nationale et du chemin de la Tramabonnière. Parmi les chapelles mentionnées par l'historien manoir du Groeselier et de la Retardais, abandonnées à la fin du 19e siècle, ont disparu. plusieurs croix, ainsi que par le monument aux morts et le cimetière. Attestée dès le Moyen Age comme étant une chapelle, l'église fut reconstruite au 15e siècle puis reprise de manière importante entre 1820 et
    localisation :
    Vezin-le-Coquet
    referenceDocumentaire :
    OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd p. 1309-1311 Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Collection : Le patrimoine des communes de France. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes. t. 4, p.299-308 Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul . Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929. t. 3, p. 362, 574, t. 6, p. 447-456 Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.
  • Cimetière, rue de la Croix Bosselée (Vezin-le-Coquet)
    Cimetière, rue de la Croix Bosselée (Vezin-le-Coquet) Vezin-le-Coquet - rue de la Croix Bosselée - en village
    titreCourant :
    Cimetière, rue de la Croix Bosselée (Vezin-le-Coquet)
    description :
    Terrain de plan rectangulaire orienté nord-est / sud-ouest. Mur de clôture avec portail et édicules d'entrée au sud. Chapelles latérales au nord et croix de cimetière centrale.
    statut :
    propriété de la commune
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Vezin-le-Coquet
    illustration :
    Vue de situation depuis le sud-ouest, entrée IVR53_20063505611NUCA Vue générale depuis le sud IVR53_20063505612NUCA Ensemble de tombes datant du début du 20e siècle IVR53_20063505615NUCA
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    croix de cimetière
    historique :
    La translation du cimetière situé autour de l'église paroissiale a été décidée en 1936 par le conseil municipal de la commune. Le choix définitif du terrain de la Croix Bosselée s'est effectué en 1938
    localisation :
    Vezin-le-Coquet - rue de la Croix Bosselée - en village
    referenceDocumentaire :
    A.D. Ille-et-Vilaine. Série O ; 2 O 356/21 : Cimetière : dossier de réparation des murs de clôture , de projet de translation et d'établissement d'un nouveau cimetière. 1881-1938.
  • Le cimetière, la mairie et les écoles et le monument aux morts sur la commune de La Chapelle-aux-Filtzméens
    Le cimetière, la mairie et les écoles et le monument aux morts sur la commune de La Chapelle-aux-Filtzméens Chapelle-aux-Filtzméens (La)
    titreCourant :
    Le cimetière, la mairie et les écoles et le monument aux morts sur la commune de La Chapelle-aux
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire La Chapelle-aux-Filtzméens
    illustration :
    L'église paroissiale saint Joseph et le cimetière IVR53_20063509729NUCA
    localisation :
    Chapelle-aux-Filtzméens (La)
  • Les églises, les croix de chemin et le cimetière de la commune de Feins
    Les églises, les croix de chemin et le cimetière de la commune de Feins Feins
    titreCourant :
    Les églises, les croix de chemin et le cimetière de la commune de Feins
    illustration :
    Le monument aux morts de 1921 IVR53_20053509084NUC Croix en bois de la deuxième moitié du 19e siècle (Croix Notelle) IVR53_20053509036NUCA Carte postale ancienne de l'église IVR53_19943500549X Christ en croix à la Bigotais (16e / 17e siècles) IVR53_20053509057NUCA La Croix Rompue (20e siècle) IVR53_20053509078NUCA Grotte de Notre Dame de Lourdes IVR53_20053509073NUCA Croix de cimetière IVR53_20053509065NUCA
    denominations :
    croix de chemin
    contenu :
    fût carré (à la Croix Rompue). Une se distingue des autres, celle de la Croix Rompue. Le nom du lieu siècle. Les plus anciennes se remarquent par leur fût chanfreiné. Celles de la deuxième moitié du 19e -dit tire son nom de cette croix dont le socle est formé des morceaux d'une croix du 18e siècle. Une grotte de Lourdes a été aménagée non loin de l'étang du Boulet. Sur le cadastre napoléonien de 1828 La croix de cimetière a été érigée en 1882, lors de la translation des corps de l'ancien au nouveau Eglise et monument aux morts L'église du 16e siècle a été remaniée au 18e siècle et 20e siècle. Le monument aux morts était composé d'une statue de Poilu, aujourd'hui disparue. Il a été érigé en 1921 . Croix, calvaires et Grotte de Lourdes Il existe quatre croix de chemin et quatre calvaires. Les plus anciens remontent aux 16e / 17e siècles (par exemple à la Bigotais) et les plus récentes sont du 20e siècle sont généralement en bois (à la Croix Notelle) et celle du 20e siècle est en granite et avec un
    referenceDocumentaire :
    ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Chapelles, Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour Feins. L'église et la place. Carte postale, [Rennes] : E. Mary-Rousselière, [s. d]. (A. D. Ille-et Feins. Le monument aux morts. Carte postale, [s. l.] : H. Morel, édit., 1930.
  • Cimetière, rue de Poix (Le Pertre)
    Cimetière, rue de Poix (Le Pertre) Pertre (Le) - rue de Poix - en village - Cadastre : 1986 AC 410
    titreCourant :
    Cimetière, rue de Poix (Le Pertre)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Pertre
    illustration :
    Pierres tombales de soldats de la ROYAL AIR FORCE IVR53_20033500213NUCA Pierre tombale d'un soldat de la ROYAL AIR FORCE IVR53_20033500214NUCA
    historique :
    différents, le néo roman, le néo renaissance et le néo gothique et témoignent ainsi de l´éclectisme de la fin La translation du cimetière date de 1882. Trois chapelles funéraires se détachent de l´ensemble des pierres tombales. Elles ont été élevées par les familles notables de la commune, la famille de Legge, les familles du Fougerais et de Sallier-Dupin et les familles Leroy et Hurtrelle. Elles adoptent des styles
    localisation :
    Pertre (Le) - rue de Poix - en village - Cadastre : 1986 AC 410
  • Les églises paroissiales, les croix monumentales, les croix de chemin, le cimetière et le monument aux morts sur la commune de Lancieux
    Les églises paroissiales, les croix monumentales, les croix de chemin, le cimetière et le monument aux morts sur la commune de Lancieux Lancieux
    titreCourant :
    Les églises paroissiales, les croix monumentales, les croix de chemin, le cimetière et le monument aux morts sur la commune de Lancieux
    illustration :
    Lancieux, le bourg. Restes de l'ancienne église paroissiale (2ème quart du 18ème siècle Lancieux, la Mettrie. Croix de chemin (18ème siècle ?) IVR53_20082205554NUCA Lancieux, le bourg. Croix de chemin (18ème siècle ?) IVR53_20082205414NUCA Lancieux, la Croix-Sergeul. Croix de chemin (18ème siècle) IVR53_20082205665NUCA Lancieux, la Buglais. Croix de chemin (19ème et 20ème siècles) IVR53_20082205535NUCA Lancieux, la Mettrie. Croix de chemin (1ère moitié du 20ème siècle) IVR53_20082205553NUCA Lancieux, le bourg. Croix de chemin (1ère moitié du 20ème siècle) IVR53_20082205295NUCA Lancieux, rue Henri Samson. Croix de chemin dite croix de Cohiniac (16ème siècle Lancieux, rue des écoles. Croix de chemin (époque moderne) IVR53_20082205394NUCA Lancieux, le bourg. Nouvelle église paroissiale (1er quart du 20ème siècle) IVR53_20082205324NUCA
    profession :
    [architecte diocésain] Le Guerrannic Eugène
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    La datation des oeuvres repérées est comprise entre le 16ème siècle (croix de chemin dite de ont été repérées sur le territoire de la commune de Lancieux [fig. 1-12], parmi lesquelles le clocher Cohiniac) et le début du 3ème quart du 20ème siècle (1950, croix de mission au cimetière). Douze oeuvres de l'ancienne église paroissiale Saint-Cieux, inscrit au titre de la législation sur les monuments historiques, a fait l'objet d'une proposition de sélection [fig. 2]. Les dates de construction relevées sur le 1950. Les noms d'auteur attribués par source ou par travaux historiques sont : Gallé (sculpteur), Le
  • Cimetière de Saint-Cast, rue de la Croix Bienvenue, les Rompais (Saint-Cast-le-Guildo)
    Cimetière de Saint-Cast, rue de la Croix Bienvenue, les Rompais (Saint-Cast-le-Guildo) Saint-Cast-le-Guildo - les Rompais - rue de la Croix Bienvenue - en écart - Cadastre : 2001 282 AB 343
    titreCourant :
    Cimetière de Saint-Cast, rue de la Croix Bienvenue, les Rompais (Saint-Cast-le-Guildo)
    description :
    Croix en granite sur socle et emmarchement à quatre degrés (h. 600). Fût écoté, de section circulaire. Christ en ronde bosse. Croix en granite sur socle (h. 148). Christ en haut-relief sculpté sur la . Deux croix de tombe des ateliers Balavoine. Cinq croix de tombe en ferronerie. Christ en croix et Vierge Marie. Neuf croix de tombe en fonte moulée à décor végétal (blé, vigne, roseau). Christ en croix . Quatre croix de tombe en fonte moulée redentées et fleuronnées. Une croix tombale en schiste sur
    statut :
    propriété de la commune
    typologies :
    le cimetière contient des croix de type suivant: croix de type Hernot, croix sur socle et
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Saint-Cast-le-Guildo
    illustration :
    Tombe de la famille Lesaux. IVR53_19982204189NUCA Croix de cimetière IVR53_20022214879NUCA Croix de chemin IVR53_20022214864NUCA Croix de tombe des ateliers Balavoine (h. 260). Kersantite. IVR53_20022214880NUCA Tombe du Vénérable et discret messire Charles Ménard, recteur de Saint-Cast de 1890 à 1893 (atelier Croix de chemin sur soubassement IVR53_20022214883NUCA
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    croix de cimetière croix de chemin
    historique :
    Situé en plein centre du bourg de Saint-Cast, le cimetière a été déplacé près des écoles à la fin Hernot datant du 4e quart 19e siècle, transférée dans le cimetière en 1929. Remploi d'une croix de chemin du 16e siècle posée sur un socle datant de 1680 (porte la date). Probablement déplacée, de provenance inconnue. Tombes à partir de la 2e moitié du 19e siècle par les ateliers des sculpteurs Yves Hernot de Lannion et Balavoine de Saint-Brieuc. Trois tombes de prêtre situées à proximité de la croix de cimetière . Croix en ferronnerie de la fin du 19e siècle, début 20e siècle. Croix tombales en fonte moulée du 1er du 19e siècle, puis tranféré à son emplacement actuel en 1922. Croix de cimetière des ateliers Yves
    localisation :
    Saint-Cast-le-Guildo - les Rompais - rue de la Croix Bienvenue - en écart - Cadastre : 2001 282 AB
    referenceDocumentaire :
    p. 330-331, 544 AMIOT, Pierre. Histoire de Saint-Cast-le-Guildo des origines à nos jours. Bannalec
  • Cimetière, le Bois de Boudan (Plestan)
    Cimetière, le Bois de Boudan (Plestan) Plestan - Bois de Boudan - isolé - Cadastre : 1983 C1 167
    titreCourant :
    Cimetière, le Bois de Boudan (Plestan)
    statut :
    propriété de la commune
    observation :
    Cimetière construit au bord de la route E 401 en cours d'élargissement.
    historique :
     : L'an 1944 le 13 juin ici sont tombés 31 patriotes victimes de la barbarie nazie. Ils sont morts pour Cimetière militaire dit des Martyrs, contenant 31 tombes de résistants morts le 13 juin 1944. Le cimetière contient un monument en granite éxécuté par Charpentier de Lamballe (signature). Inscription que vive la France.
    localisation :
    Plestan - Bois de Boudan - isolé - Cadastre : 1983 C1 167
  • Le patrimoine religieux de l'île-Molène
    Le patrimoine religieux de l'île-Molène Île-Molène
    titreCourant :
    Le patrimoine religieux de l'île-Molène
    illustration :
    Croix de mission (1949) et monument aux victimes de la guerre 1939-1947 IVR53_20152905039NUCA Croix de Karit, micaschiste. 1618. IVR53_20152905038NUCA Tevenn, croix de mission, 1921 IVR53_20152905043NUCA
    historique :
    Le patrimoine religieux de l'île-Molène est assez récent (croix de missions, croix commémorative et sont à signaler. L'ancien cimetière était situé à l'ouest de l'édicule portant la statue de Saint Joseph, où se trouvait une chapelle dédiée à Notre-Dame. Une carte marine représentant l'archipel de ) et d'autres gravées sur des dalles-utilisées en remploi- provenant de l'ancienne chapelle Notre-Dame Molène vers 1771 permet de voir de façon distincte deux enclos ou placîtres avec édifices religieux. S'il devait y avoir un cimetière près de l'ancienne église celui ci devait être de faible importance d'où un
  • Les églises, cimetière et croix de chemin sur la commune de La Selle-Guerchaise
    Les églises, cimetière et croix de chemin sur la commune de La Selle-Guerchaise Selle-Guerchaise (La)
    titreCourant :
    Les églises, cimetière et croix de chemin sur la commune de La Selle-Guerchaise
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire La Selle-Guerchaise
    illustration :
    Croix de 1973 : Le Miaule IVR53_20043514342NUCA L'église paroissiale et le cimetière IVR53_20043502185NUCA Croix en bois : Le Jaunay IVR53_20043514402NUCA Vue générale du calvaire édifié en 1894 : La Planche IVR53_20043514436NUCA
    denominations :
    croix de chemin
    contenu :
    vieille statue en bois de Sainte Anne-aïeule, conservée dans la chapelle du Pâtis. Le 2 novembre 1671 original. Le nouveau sanctuaire fut solennellement bénit le 26 juillet 1876 par M. Fouré, doyen de La de La Selle et de Guillé, le long du chemin de la Guerche à l'Aubrière Les croix repérées aujourd'hui sur le territoire communal, au nombre de cinq, ne sont pas aussi anciennes. Elle date de la fin du L'église paroissiale : Dédiée à Saint Martin, évêque de Tours l'église de La Selle-Guerchaise date mentionne l'existence de l'ancienne Chapelle du Ponsel. Il n'en reste plus de trace aujourd'hui, hormis la , mourut à La Celle-Guerchoise François Blouin, curé de cette paroisse et fondateur de la chapelle du Poncel. La chapelle Sainte Anne a été construite en 1875, par M. Lizé recteur de La Celle et ancien Guerche. Selon Banéat, la statue de Sainte Anne se trouvait à l'origine sur la façade d'une maison au village du Pâtis et passait pour miraculeuse. Les croix : Le cadastre napoléonien mentionne la présence
    contribution :
    Le Ninivin Anne-Cécile
    localisation :
    Selle-Guerchaise (La)
    referenceDocumentaire :
    artistiques de la France. Région Bretagne ; par Véronique ORAIN, Isabelle BARBEDOR, Denise DUFIEF-MOIREZ, Jean p. 297 Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884. p. 178 Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le
  • Cimetière, rue de la Flume (La Mézière)
    Cimetière, rue de la Flume (La Mézière) Mézière (La) - rue de la Flume - en village
    titreCourant :
    Cimetière, rue de la Flume (La Mézière)
    description :
    Les murs de clôture sont en moellon de granite.
    annexe :
    ). 1867 : Acquisition par la commune d'un terrain dénommé le Clos de Derrière ou de la Richardière commune. Refus de l'administration compte-tenu de la proximité entre l'école et le cimetière. Devant Historique : Translation du cimetière de la Mézière (A.D. Ille-et-Vilaine. Série O ; 2 O 178/17 municipal décide de l'agrandissement du cimetière par l'addition d'un terrain attenant appartenant à la l'incapacité financière de la commune à acquérir un nouveau terrain (à l'ouest), l'agrandissement est maintenu. , cadastre A 540 et 541, à destination de cimetière ; vente par Mme Bruezières. 1889 : construction d'un mur de clôture autour de l'ancien cimetière 1895 : construction d'un mur de clôture avec portail en fer devant le cimetière par A. Huchet fils, entrepreneur à Hédé, S. Brunet, architecte. 1905 : le conseil
    statut :
    propriété de la commune
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire La Mézière
    murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    illustration :
    Vue de situation nord IVR53_20053521337NUCA Vue générale vers le sud IVR53_20053521338NUCA Ensemble de tombes (limite 19e siècle 20e siècle) IVR53_20053521340NUCA
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    granite ; moellon sans chaîne en pierre de taille
    historique :
    Le transfert du cimetière de La Mézière a été effectué peu après 1867, date à laquelle la commune achète un nouveau terrain. Son mur de clôture nord ne sera réalisé qu'en 1895.
    localisation :
    Mézière (La) - rue de la Flume - en village
    referenceDocumentaire :
    p. 39-41 CASTEL, G., JORET, E. Croix et calvaires du canton de Hédé. Combourg : AEHCH, n°3, 1997.
  • Cimetière de bateaux du Fret, route de Lanvéoc, le Fret (Crozon)
    Cimetière de bateaux du Fret, route de Lanvéoc, le Fret (Crozon) Crozon - le Fret - route de Lanvéoc - en écart - Cadastre : Domaine Public Maritime
    titreCourant :
    Cimetière de bateaux du Fret, route de Lanvéoc, le Fret (Crozon)
    description :
    Ce cimetière s´étend sur une centaine de mètres. Alignés en bordure de la digue-route, en face du chantier Stipon, les huit carcasses qui composent le cimetière de bateaux du Fret sont dans des états de conservation divers. Ils sont tous de bois, sauf le petit bateau de plaisance, qui est en matériaux composites , c´est aussi le plus dégradé. Les bateaux coquilliers ont une longueur de 6 m, les autres sont plus modestes. Cette partie du sillon sert également de zone de stockage pour trois bateaux en réparation.
    statut :
    propriété de l'Etat
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt paysager et pittoresque ; intérêt de mémoire
    appellations :
    cimetière de bateaux du Fret
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    afin de faire le choix le plus opportun pour la gestion du site, qui devra de toute façon s'opérer dans Nous recommandons de laisser ces épaves disparaître naturellement. Faut-il envisager, de surcroît maritime, sachant que pour certains types de navires une dépollution partielle est nécessaire ? Malgré leur valeur patrimoniale indiscutable, certaines personnes assimilent les cimetières de bateaux à des décharges sauvages, aussi une concertation entre la population et les services municipaux doit être menée un objectif de protection de l´environnement, de sécurité du public et de valorisation du patrimoine
    illustration :
    Vue générale du cimetière de bateaux du Fret IVR53_20062908563NUCA Cimetière de bateaux du Fret IVR53_20062908595NUCA Cimetière de bateaux du Fret IVR53_20072908822NUCA
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_3 :
    abandon ou état de ruines induisant un risque de disparition
    historique :
    trois bateaux coquilliers pontés à moteur, datant de la seconde moitié du 20e siècle, quatre autres petites embarcations de pêche, non pontées, datant de la même époque, et enfin, un petit bateau de Ce cimetière de bateaux constitue un condensé de l´histoire navale locale. On y trouve notamment
    localisation :
    Crozon - le Fret - route de Lanvéoc - en écart - Cadastre : Domaine Public Maritime
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Production primaire et commercialisation des produits de la mer ; Activités artisanales et industrielles liées à la mer
    referenceDocumentaire :
    . Crozon : Le Presqu´îlien, juillet-août 2000, n° 77. Année 1928 Registres de délibérations du conseil municipal de Crozon.
  • Le cimetière des Cholériques (ile-de-Sein)
    Le cimetière des Cholériques (ile-de-Sein) Île-de-Sein
    titreCourant :
    Le cimetière des Cholériques (ile-de-Sein)
    cadresEtude :
    inventaire topographique île-de-Sein
    historique :
    C'est suite à la seconde épidémie de choléra, qui se déclare en 1885, que le médecin d'alors, le Docteur Gouzien, décide, par mesure d'hygiène, que les inhumations doivent être faites, non plus dans le cimetière situé au centre-bourg, mais éloignées de celui-ci et toutes habitations.
    localisation :
    Île-de-Sein
  • Les églises, croix de chemin et cimetière sur la commune de La Chapelle-Thouarault
    Les églises, croix de chemin et cimetière sur la commune de La Chapelle-Thouarault Chapelle-Thouarault (La)
    titreCourant :
    Les églises, croix de chemin et cimetière sur la commune de La Chapelle-Thouarault
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire La Chapelle-Thouarault
    illustration :
    L'église sur le cadastre ancien de 1845 IVR53_20033512087NUC Croix de mission sur le cadastre de 1845 IVR53_20033512106NUC La croix de la Rimaudière en 1975 IVR53_19753500808X Le presbytère en 1975 IVR53_19753500809X Vue nord de l'église IVR53_20023500623XA Croix situées dans le cimetière IVR53_20033512108NUCA Grotte de Lourdes IVR53_20033512047NUCA Vue sud de l'église IVR53_20033501421NUCA
    denominations :
    croix de chemin
    contenu :
    dite messe une pièce de terre en pré, vulgairement appelée le Temple, réservant la présentation dudit 19e siècle. Par ailleurs, comme le mentionne Guillotin de Corson, il n'existe pas de chapelle à la Église Une ancienne chapelle, dédiée à Notre-Dame-de-Montual, était élevée sur la commune de Mordelles. Selon J. B. Ogée, un prêtre de la paroisse de Mordelles, nommé Pierre Thouarault, donne un champ près du village de la Basse Huardière pour la construction d'une nouvelle chapelle au 16e siècle. Cette "chacun jour de lundy, chaque semaine, dite à l'intention du fondateur" et il donna "pour dotation de la . Ainsi, dans le seul canton de Montfort, 17 églises furent partiellement ou totalement reconstruites au . L'une de ces trois croix est d'ailleurs malheureusement envahie par la végétation actuellement. Cette dernière est en bois à l'instar de celle qui était située au croisement de la Rimaudière et qui a disparu . Les croix encore existantes sont en pierre, plus particulièrement en granit et datent de la fin du 19e
    localisation :
    Chapelle-Thouarault (La)
    referenceDocumentaire :
    Canton de Montfort. Commune de La Chapelle-Thouarault. Section A, dite du bourg, 2e feuille. Dessin p. 406-407 OGEE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne BOHUON, Philippe. Constructions et reconstructions d'églises dans la région de Montfort-sur-Meu -Vilaine. Paris : Flohic Editions, 2000. (Le Patrimoine des Communes de France). INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Ille -et-Vilaine. Eglises et Chapelles, par ORAIN Véronique, avec la collaboration de BARBEDOR Isabelle , Roger, géomètre de première classe, [1845], échelle : 1/2000e. p. 358-360 GUILLOTIN DE CORSON, abbé. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes . Mémoire de maîtrise d'Histoire U. H. B. Rennes II, 1993. p. 974-975 Le Patrimoine des Communes d'Ille-et-Vilaine. Le Patrimoine des Communes d'Ille-et
  • Mairie, cimetière, monuments aux morts et lavoirs sur la commune de Le Minihic-sur-Rance
    Mairie, cimetière, monuments aux morts et lavoirs sur la commune de Le Minihic-sur-Rance Minihic-sur-Rance (Le)
    titreCourant :
    Mairie, cimetière, monuments aux morts et lavoirs sur la commune de Le Minihic-sur-Rance
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Minihic-sur-Rance
    illustration :
    L'ancienne poste, rue du Générale de Gaulle IVR53_20003513947NUCA
    contenu :
    La création de la commune du Minihic en 1849, explique l'âge relativement récent des bâtiments de son décor de briques polychromes. A noter, enfin, la construction d'un important hôpital en 1914 qui fut réquisitionné lors de la Première Guerre mondiale au profit de l'armée belge. Les écoles L'école transférée au rez-de-chaussée de la mairie à la construction de celle-ci entre 1867 et 1875. Entre temps , l'école de filles avait ouvert ses portes en 1855. Deux ans plus tard, elle faisait un bref passage à la fut alors construite à la chevalerie (ancienne école Sainte Jeanne d'Arc). Par contre, l'école de communale de filles en septembre 1907 au sud du bourg. Ce nouveau bâtiment, qui abrita les garçons vers la fin des années 1930, fut détruit par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. L'école publique la vie publique ou collective. La première mairie fut construite entre 1867 et 1875. Reprise en 1934 par l'architecte dinardais Renée Aillerie, elle possède un style proche des maisons de villégiature
    localisation :
    Minihic-sur-Rance (Le)
    referenceDocumentaire :
    . Le Minihic-sur-Rance : Association des Amis de la Baie de la Landriais, 1999. p. 293-299 GAUTHIER, Pascal. Le Minihic : une commune en bords de Rance. Un demi-millénaire d'histoire. Bulletin et Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie d'Ille-et-Vilaine, 2000. p. 33, 34 HOURRIERE, Jean-François, HOURRIERE, Françoise. Le Minihic-sur-Rance. 150 ans. 1849-1999 GUILLOTIN DE CORSON, Abbé. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire
  • Architecture et édicules religieux sur la commune de Brécé
    Architecture et édicules religieux sur la commune de Brécé Brécé
    titreCourant :
    Architecture et édicules religieux sur la commune de Brécé
    illustration :
    Vue générale de la croix de chemin IVR53_20043505499NUCA Carte postale ancienne de l'église IVR53_20043505598NUCA Vue des différentes toitures de l'église IVR53_20043505599NUCA Vue générale de l'ancien presbytère IVR53_20043500568NUCA
    denominations :
    croix de chemin croix de cimetière
    contenu :
    , subsistent l'abside et le mur diaphragme romans. La forme de l'abside, ses contreforts, son appareil en construisirent une chapelle seigneuriale sur le mur sud de l'église communiquant avec la nef et éclairée par deux cadastre de la commune de 1809. Une sacristie est bâtie entre 1812 et 1832 contre le choeur, à l'est de la restauré en 1908 d'ou, la disparition des boiseries. Le clocher fut refait 1955. Le cimetière de Brécé bourg, le long de la voie ferrée. Celui-ci fut terminé en 1905 et fut réalisé par l'architecte rennais l'établissement du cadastre napoléonien, il existait une dizaine de croix sur le territoire de la commune. Il n'en subsiste actuellement aucune de cette période. La seule croix présente à Brécé -excepté dans le village une croix en bois de 8 m de hauteur placée à cette intersection en 1958 par le propriétaire de la en 1865, qu'après de longues négociations entre la commune et la paroisse pour le choix du terrain L'église paroissiale Saint Exuspère La première mention de l'église remonte à 1158, année où elle
    contribution :
    Le Ninivin Anne-Cécile
    referenceDocumentaire :
    INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Ille -et-Vilaine. Eglises et Chapelles, par ORAIN Véronique, avec la collaboration de BARBEDOR Isabelle  : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France). Mémoires. Le Patrimoine religieux. Publication de l'Association historique du pays de Chateaugiron Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884. Brécé. Section B1 développé, Polygone I. Gaboriaud, géomètre de 1ère classe, [1850], échelle 1/1000 Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le département
  • Cimetière (Le Vivier-sur-Mer)
    Cimetière (Le Vivier-sur-Mer) Vivier-sur-Mer (Le) - Cadastre : 1982 A 19
    titreCourant :
    Cimetière (Le Vivier-sur-Mer)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Vivier-sur-Mer
    illustration :
    Vue générale de la croix de cimetière IVR53_19973502936NUCA
    canton :
    Dol-de-Bretagne
    historique :
    Gausden-Tetrele et Pépin-Ganier, en mauvais état. L'inscription sur le socle de la croix de cimetière est Le cimetière, initialement situé autour de l'église a été déplacé. Il renferme le mausolée de Gilles Bedel (1840-1899) de style néogothique, et deux mausolées identiques (vers 1900) des familles
    localisation :
    Vivier-sur-Mer (Le) - Cadastre : 1982 A 19
    referenceDocumentaire :
    A.D.Ille-et-Vilaine. Série E : Dépôt administratif, Le Vivier-sur-Mer.
1 2 3 4 14 Suivant