Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
  • Colombier de la "Chapellenie Saint-Yves" (Minihy-Tréguier)
    Colombier de la "Chapellenie Saint-Yves" (Minihy-Tréguier) Minihy-Tréguier - - 8 rue du Bourg - en village
    titreCourant :
    Colombier de la "Chapellenie Saint-Yves" (Minihy-Tréguier)
    description :
    Le colombier est situé à 90 mètres au sud de la Chapellenie : son éloignement permet d'éviter les nuisances (bruits et mauvaises odeurs des pigeons). En forme de tour élancée, le colombier est élevé en charge utilisant des dalles de schiste et percée d'un jour zénithal. Ce colombier se distingue par la moellon à dominante schisteuse de provenance locale et de piètre qualité selon Louis Chauris. Des traces d'enduits de chaux et sable sont encore visibles. Il est partiellement couvert d'une coupole en tas de répartition irrégulière des trous de boulin.
    illustration :
    Colombier de la Chapellenie, vue de situation depuis le sud, photographie de 1973. En arrière-plan Colombier de la Chapellenie, élévation sud, détail de trous de boulin (hypothèse : le "boulin" est Colombier de la Chapellenie, élévation sud, détail d'un trou de boulin (hypothèse : le "boulin" est Colombier de la Chapellenie, vue de situation, élévation nord avec sa porte à linteau droit , photographie de 1973. En arrière-plan, le Jaudy IVR53_19732205386Z Colombier de la Chapellenie, vue de situation, élévation nord avec sa porte à linteau droit Colombier de la Chapellenie, vue générale, élévation nord avec sa porte à linteau droit Colombier de la Chapellenie, élévation nord, détail de la porte à linteau droit Colombier de la Chapellenie, vue générale, élévation sud IVR53_20192200849NUCA Colombier de la Chapellenie, vue intérieure, élévation nord, détail des trous de boulin
    historique :
    distant que de 330 mètres de celui de la seigneurie de Kermartin. Dans la transaction entre le chapelain ). Une datation du mortier pourrait être envisagée afin de tenter de dater le colombier de la Chapellenie. Colombier construit sur les terres de la Chapellenie Saint-Yves au 15e ou au 16e siècle. Il n’est Yves Le Du et le chapitre de Tréguier le 15 novembre 1443, il n'est pas fait mention du colombier. Le colombier a été restauré en 1993. Si des prélèvements ont été effectués en 2017 sur l’arrière-linteau de la datation valable. Pour Louis Chauris, "L'aspect d'ensemble suggère l'ancienneté de la construction" (2018
    referenceDocumentaire :
    lithologique sur l'église de Minihy-Tréguier et ses abords" in Tréguier et son Pays, La justice en Bretagne , Actes du Congrès des 7-8-9 septembre 2017 de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Bretagne. Mémoire de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Bretagne, tome XCVI, 2018, p. 679-693. "Éclairage lithologique sur l'église de Minihy-Tréguier et ses abords" CHAURIS, Louis. "Éclairage
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Les maisons, immeubles, presbytère, prieuré, fermes et colombiers sur la commune de Maure-de-Bretagne (fusionnée en Val d'Anast en 2017)
    Les maisons, immeubles, presbytère, prieuré, fermes et colombiers sur la commune de Maure-de-Bretagne (fusionnée en Val d'Anast en 2017) Maure-de-Bretagne
    titreCourant :
    Les maisons, immeubles, presbytère, prieuré, fermes et colombiers sur la commune de Maure-de
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Maure-de-Bretagne
    illustration :
    Croix de La Géraudais(la), logis entièrement en terre remanié : vue générale nord Croix de La Géraudais(la), logis entièrement en terre remanié : vue générale nord Haut Hara(le), orthostats de schiste servant de cloison dans une étable ou une porcherie : vue de Bunoche(la), destinée générale du patrimoine en terre IVR53_19983503514NUCA Gilardais(la), logis en terre à double orientation : vue générale nord-est IVR53_19983503519NUCA Vilaine(la), maison en terre à entrée sur pignon : vue générale sud-est IVR53_19983503565NUCA Coudray(le), ancien logis à fonctions combinées : vue générale ouest IVR53_19983503643NUCA Grimaudais(la), logis double composé à partir d'un module ancien : vue générale Trébert, vestiges d'emmarchement extérieur rare dans la commune : vue générale Launay Rolland, étable aux ouvertures de briques semi-circulaires : vue générale sud
    localisation :
    Maure-de-Bretagne
  • Colombier de Kermartin (Minihy-Tréguier)
    Colombier de Kermartin (Minihy-Tréguier) Minihy-Tréguier - Kermartin - en écart
    titreCourant :
    Colombier de Kermartin (Minihy-Tréguier)
    description :
    Le colombier est situé à 70 mètres au sud-sud-ouest de l’emplacement présumé du manoir : son visible du manoir. En forme de tour élancée, le colombier est élevé en moellon de schiste à l’origine enduit. Il est couvert d'une coupole en tas de charge utilisant des dalles de schiste et percée d'un jour zénithal. Les trous de boulins ou niches en L sont disposés par rangées superposées et disposés en quinconce (par arrangement de cinq unités). Ils sont formés d'une alternance de blocs et de lits de schiste enduits. A l´origine, le colombier était probablement couvert par un lanternon charpenté ou en pierre (comme à Lesmoal à Plounérin). Son état sanitaire est alarmant (état en 2019) : le bâtiment apparait
    illustration :
    Minihy-Tréguier : colombier de Kermartin, vue générale depuis le sud-est. En arrière-plan à droite , le logis de ferme construit en 1834 IVR53_20182201395NUCA Minihy-Tréguier : colombier de Kermartin, vue générale depuis le sud-est IVR53_20182201606NUCA Minihy-Tréguier : colombier de Kermartin, vue générale depuis le sud-est IVR53_20182201608NUCA Minihy-Tréguier : colombier de Kermartin, détail de la maçonnerie et de son enduit Extrait du cadastre ancien de Minihy-Tréguier, section A3 dite de Saint-Yves, 1835 : "Kermartin " (colombier de l'ancien manoir homonyme et logis de ferme daté 1834) IVR53_20182205868NUCA Minihy-Tréguier : colombier de Kermartin, face nord, photographie de 1973 IVR53_19732205378Z Minihy-Tréguier : ferme de Kermartin , vue générale depuis l'ouest IVR53_20192200066NUCA Minihy-Tréguier : colombier de Kermartin, face orientale IVR53_20182201604NUCA
    historique :
    Du manoir de Kermartin ne subsiste plus aujourd’hui que le colombier et le puits. Si la tradition par analogie avec d’autres colombiers. Dans la campagne, le colombier est le symbole de la puissance . Le colombier ou "pigeonnier à pied" abrite des trous de pigeons du rez-de-chaussée à la naissance de la voûte : le nombre de boulins - ici 750 (nous n’avons pas recompté) - est lié à la richesse du seigneur. La colombine ou fiente de pigeons constituait également un excellent engrais naturel. Le fait remonter la construction du colombier à l’initiative du père de Yves Hélory, c’est-à-dire au 13e siècle, il est en réalité vraisemblablement datable de la seconde moitié du 14e siècle ou du 15e siècle seigneuriale. Un autre colombier a été construit sur les terres de Kermartin à la Chapellenie fondée en 1297 commanditaire et à la surface de terres cultivées, un boulin correspondant à un demi-arpent de terre (ce qui donnerait une seigneurie de plus de 90 hectares de superficie). L'article 389 de la coutume de Bretagne
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
1