Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les personnalités
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
  • Colombier de la "Chapellenie Saint-Yves" (Minihy-Tréguier)
    Colombier de la "Chapellenie Saint-Yves" (Minihy-Tréguier) Minihy-Tréguier - - 8 rue du Bourg - en village
    titreCourant :
    Colombier de la "Chapellenie Saint-Yves" (Minihy-Tréguier)
    description :
    Le colombier est situé à 90 mètres au sud de la Chapellenie : son éloignement permet d'éviter les nuisances (bruits et mauvaises odeurs des pigeons). En forme de tour élancée, le colombier est élevé en charge utilisant des dalles de schiste et percée d'un jour zénithal. Ce colombier se distingue par la moellon à dominante schisteuse de provenance locale et de piètre qualité selon Louis Chauris. Des traces d'enduits de chaux et sable sont encore visibles. Il est partiellement couvert d'une coupole en tas de répartition irrégulière des trous de boulin.
    illustration :
    Colombier de la Chapellenie, vue de situation depuis le sud, photographie de 1973. En arrière-plan Colombier de la Chapellenie, élévation sud, détail de trous de boulin (hypothèse : le "boulin" est Colombier de la Chapellenie, élévation sud, détail d'un trou de boulin (hypothèse : le "boulin" est Colombier de la Chapellenie, vue de situation, élévation nord avec sa porte à linteau droit , photographie de 1973. En arrière-plan, le Jaudy IVR53_19732205386Z Colombier de la Chapellenie, vue de situation, élévation nord avec sa porte à linteau droit Colombier de la Chapellenie, vue générale, élévation nord avec sa porte à linteau droit Colombier de la Chapellenie, élévation nord, détail de la porte à linteau droit Colombier de la Chapellenie, vue générale, élévation sud IVR53_20192200849NUCA Colombier de la Chapellenie, vue intérieure, élévation nord, détail des trous de boulin
    historique :
    distant que de 330 mètres de celui de la seigneurie de Kermartin. Dans la transaction entre le chapelain ). Une datation du mortier pourrait être envisagée afin de tenter de dater le colombier de la Chapellenie. Colombier construit sur les terres de la Chapellenie Saint-Yves au 15e ou au 16e siècle. Il n’est Yves Le Du et le chapitre de Tréguier le 15 novembre 1443, il n'est pas fait mention du colombier. Le colombier a été restauré en 1993. Si des prélèvements ont été effectués en 2017 sur l’arrière-linteau de la datation valable. Pour Louis Chauris, "L'aspect d'ensemble suggère l'ancienneté de la construction" (2018
    referenceDocumentaire :
    lithologique sur l'église de Minihy-Tréguier et ses abords" in Tréguier et son Pays, La justice en Bretagne , Actes du Congrès des 7-8-9 septembre 2017 de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Bretagne. Mémoire de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Bretagne, tome XCVI, 2018, p. 679-693. "Éclairage lithologique sur l'église de Minihy-Tréguier et ses abords" CHAURIS, Louis. "Éclairage
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Colombier du manoir de Guernanchanay (Plouaret)
    Colombier du manoir de Guernanchanay (Plouaret) Plouaret - Guernanchanay (Guernachanay) - isolé - Cadastre : C 885, 891, 892, 893, 894, 924
    titreCourant :
    Colombier du manoir de Guernanchanay (Plouaret)
    description :
    de charge percée d'un jour zénithal. Il mesure 6 mètres de diamètre pour une hauteur de 8 mètres. Le Édicule de forme circulaire construit en pierre de taille de granite, couvert d'une coupole en tas en quinconce, sont formés d'une alternance de blocs de granite et de lits de schiste. DEs marques de
    murs :
    granite pierre de taille
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Guernanchanay (Guernachanay
    precisionsProtection :
    Manoir, colombier, vestiges de la chapelle, parcelles correspondant à l'étang et au jardin (cad. C
    historique :
    servant d´abri pour les pigeons. Le nombre de boulins est proportionnel à la surface des terres nobles Colombier dépendant du manoir de Guernanchanay (distant de 180 mètres), datant probablement de la 2e moitié du 16e siècle ou du début du 17e siècle. Le colombier est un pigeonnier en forme de tour . L'article 389 de la coutume de Bretagne défend à tout particulier d´avoir des colombier soit à pied ou sur journaux de terre en fief ou domaine noble aux environs du lieu où il veut faire bâtir le colombier". Une piliers, à moins qu´il n'ait en sa faveur une possession immémoriale ou qu´il ne soit propriétaire de 300
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
1