Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les personnalités
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
  • Colombier de Bruillac (Plounérin)
    Colombier de Bruillac (Plounérin) Plounérin - Bruillac - en écart
    titreCourant :
    Colombier de Bruillac (Plounérin)
    description :
    Tour de plan circulaire, en moellon équarri de granite à l´exception de l´encadrement de la porte ´intérieur, le colombier conserve 680 trous de boulin disposés en quinconce à intervalle régulier entre les moellons de granite équarris posés sur un lit de granite. Le faîte du mur accueille les dalles de granite en pierre de taille de granite. Il est couvert d´une voûte en tas-de-charge à jour zénithal. A l formant larmier autour de l´édifice.
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Plounérin, 1834 : Bruillac [Bruliec Plounérin, Bruillac : croquis de l'entrée du manoir par Henri Frotier de la Messelière, 24 juin Plounérin, Bruillac : croquis de l'entrée du manoir par Henri Frotier de la Messelière, 24 juin Plounérin, Bruillac : croquis du manoir par Henri Frotier de la Messelière, 24 juin 1931 Plounérin, Bruillac : colombier, détail de la porte IVR53_20112205624NUCA Plounérin, Bruillac : colombier, vue intérieure, trous de boulin IVR53_20112205625NUCA
    historique :
    Le colombier date probablement de 1480 selon le blason situé sur le linteau de la porte, affichant ) appartient à la famille du Châtel. Le seigneur avait droit de haute justice. Propriété de Jean Plusquellec été restauré entre 2003 et 2005. En 1280, le château de Bruillac (Bruliec, Breilhac, Breillac Chastel (1618), aux Huchet de la Bédoyère (1716) puis aux Tréhout de Kerstat (vers 1775). , puis de Maurice Plusquellec qui épouse Vincente de Rohan vers 1506, puis Jean de Plusquellec qui épouse Jeanne de Kermavan ou Carman vers 1520. Cette seigneurie appartient ensuite aux Maillé (1577), aux
    referenceDocumentaire :
    AUFFRET, Jean. Colombiers et pigeonniers en Bretagne profonde, Editions régionales de l´Ouest Collège Paul-Eluard à Mûr-de-Bretagne, Pigeonniers de Bretagne, Rennes, Oberthur, 2005, 124 p. LETELLIER, Dominique. Pigeonniers de France, Histoire économique et sociale, technique architecturale, conseils de restauration, Toulouse, Privat, 1998, 124 p.
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
1