Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
  • Colombier de Rosanbo (Lanvellec)
    Colombier de Rosanbo (Lanvellec) Lanvellec - Rosanbo - isolé - Cadastre : A 206 à 211, 213, 303
    titreCourant :
    Colombier de Rosanbo (Lanvellec)
    description :
    de charge percée d'un jour zénithal. Le faîte du mur extérieur accueille, des corbeaux moulurés Edicule de forme circulaire construit en pierre de taille de granite, couvert d'une coupole en tas ´intérieur, les boulins ou niches, disposés en quinconce, sont formés d'une alternance de blocs de granite et de lits de schiste.
    annexe :
    20102202037Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 119_22_74_bande14 . 20102202036Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 119_22_74_bande14. 20102202035Z  : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 119_22_74_bande14.
    illustration :
    Lanvellec, Rosanbo : colombier, photographie de 1974 IVR53_20102202037Z Lanvellec, Rosanbo : colombier, photographie de 1974 IVR53_20102202036Z Lanvellec, Rosanbo : colombier, photographie de 1974 IVR53_20102202035Z
    precisionsProtection :
    Colombier et jardins ; grand et petit parc, incluant notamment l' ensemble des terrasses et la
    profession :
    [personnage célèbre] Le Peletier de Rosambo Claude [personnage célèbre] Coasker de Rosambo
    historique :
    Colombier dépendant du manoir homonyme (distant de 160 mètres), datant de la fin du 17e siècle seigneur marquis de Rosanbo, premier président du parlement de Paris fit réparer ce colombier en 1738". Le colombier est un pigeonnier en forme de tour servant d´abri pour les pigeons. Le nombre de boulins est proportionnel à la surface des terres nobles. "L'article 389 de la coutume de Bretagne défend à tout particulier (1697). Il a été restauré en 1738 comme nous l´indique l´inscription : "Louis Le Peletier, chevalier immémoriale ou qu´il ne soit propriétaire de trois cents journaux de terre en fief ou domaine noble aux environs du lieu où il veut faire bâtir le colombier". Une échelle tournante permettait l´accès aux boulins.
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
1