Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
  • Demeure, le Marbot (Pacé)
    Demeure, le Marbot (Pacé) Pacé - le Marbot - isolé
    titreCourant :
    Demeure, le Marbot (Pacé)
    murs :
    pan de bois
    illustration :
    Vue de situation sud ouest IVR53_20043500977NUCA Rez-de-chaussée IVR53_20043500985NUCA Rez-de-chaussée ; cheminée, détail IVR53_20043504251NUCA
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    pan de bois
    historique :
    Chêne Marbot encore appelée le Château par la population locale, est un intéressant spécimen de logis à Malheureusement promise à la destruction car en très mauvais état, l'ancienne maison de notable du pan-de-bois du début du 17e siècle ; la salle au rez-de-chaussée était simplement surmontée d'une
    localisation :
    Pacé - le Marbot - isolé
    referenceDocumentaire :
    tome III, p. 18 Le Département d'Ille-et-Vilaine, histoire, archéologie, monuments BANÉAT, Paul . Le Département d'Ille-et-Vilaine, histoire, archéologie, monuments Rennes : Librairie Moderne J
  • Manoir urbain, 10 rue Colvestre (Tréguier)
    Manoir urbain, 10 rue Colvestre (Tréguier) Tréguier - 10 rue Colvestre - en ville
    etages :
    étage de comble
    etatsConservation :
    envahi par la végétation
    observation :
    L'état d'abandon de ce manoir situé en cœur de ville et à deux pas de la cathédrale Saint-Tugdual interpelle habitants, comme visiteurs de Tréguier.
    murs :
    bois pan de bois
    illustration :
    sud-est visible depuis le jardin de l'hôtel le Saint Yves. Détail de deux ouvertures, le linteau de la La ville de Tréguier en 1834. Section A1 du cadastre ancien (Archives départementales des Côtes La ville de Tréguier en 1834. Extrait de la section A1 du cadastre ancien (Archives départementales Tréguier, 10 rue Colvestre : manoir urbain, vue générale depuis le manoir urbain dit "Maison de Tréguier, 10 rue Colvestre : manoir urbain, grand corps de logis, élévation orientée vers le sud Tréguier, 10 rue Colvestre : manoir urbain, grand corps de logis, élévation orientée vers le sud l'ouest visible depuis le jardin de l'hôtel le Saint Yves IVR53_20172205277NUCA Tréguier, 10 rue Colvestre : manoir urbain, corps de logis secondaire, élévation orientée vers le sud-est visible depuis le jardin de l'hôtel le Saint Yves. Détail d'une fenêtre au linteau armorié de la famille de Kergnec'h (de Keraergnech, de Kerguenec'h, Kergrec'h en Plougrescant), seigneur de
    contenu :
    . Construit en retrait de la rue entre cour et jardin, le logis, orienté vers le sud-est, était masqué de la situé au 10 rue Colvestre. Identifiée sous le numéro 236 du cadastre de 1834, cette parcelle comprenait rue par une maison à boutique construite sur la parcelle 238 du cadastre de 1834 dont il ne subsiste aujourd’hui que les traces d’une cheminée engagée dans le pignon du numéro 12. Cet "hôtel" est composé de d'une fenêtre pour chacun des trois niveaux (y compris celui de l’étage de comble). La porte en arc plein cintre est encadrée de pilastres surmontant un larmier. La tour polygonale, surmontée d’une linteau de la fenêtre située au deuxième étage présente des armoiries (illisibles). L’analyse architecturale de ce corps de logis (volume, mise en œuvre, mouluration des ouvertures - doucine avec arrêt de la moulure -, appuis saillant et traverses - disparus - des fenêtres) permet de le dater des années 1550-1560 . Le corps de logis principal a été agrandi vers le nord-est par un second logis, vraisemblablement
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Demeure, puis ferme, Chènedé (Lanhélin fusionnée en Mesnil-Roc'h en 2019)
    Demeure, puis ferme, Chènedé (Lanhélin fusionnée en Mesnil-Roc'h en 2019) Mesnil-Roc'h - Lanhélin Chènedé - en écart - Cadastre : 1982 B1
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Plan de situation sur le cadastre de 1982 IVR53_20023507203NUC
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Lanhélin
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    granite ; moellon ; pierre de taille
    historique :
    19e siècle. Bien que remaniée, elle conserve la plupart de ses éléments anciens.
    referenceDocumentaire :
    Ille-et-Vilaine. Commune de Lanhélin. Section B, dite de la Touche Rouaux, feuille 1, plan
  • Demeure, les Grandes Maisons (Tressé fusionnée en Mesnil-Roc'h en 2019)
    Demeure, les Grandes Maisons (Tressé fusionnée en Mesnil-Roc'h en 2019) Mesnil-Roc'h - Tressé Grandes Maisons (les) - en écart - Cadastre : 1982 B1 421, 662
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_3 :
    MUTATION : devenu B1 à deux pièces en rez-de-chaussée
    illustration :
    Extrait du cadastre de 1982 IVR53_20013517687NUC Détail : façade sud, fenêtre du rez-de-chaussée, grille gravée IVR53_20013517593NUCA Détail : façade, fenêtre est de l'étage, appui mouluré IVR53_20013517594NUCA
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Tressé
    historique :
    La demeure des Grandes Maisons est l'une des plus anciennes habitations de Tressé. Si elle a perdu -chaussée, l'autre à l'étage). Ces éléments permettent de dater l'édifice de la 1ère moitié du 17e siècle . La maison est déclassée au 19e siècle où elle devient un logis de ferme. La partie est du rez-de sa tour d'escalier hors-oeuvre sur la façade postérieure nord, elle conserve ses ouvertures anciennes (porte plein-cintre, fenêtre à appui mouluré de l'étage, etc.) et ses deux cheminées (l'une au rez-de -chaussée est ainsi aménagée en étable ; une cheminée d'appoint y fut bâtie. Laissé à l'état de ruines au
    referenceDocumentaire :
    Ille-et-Vilaine. Commune de Tressé. Plan cadastral. Section B, 1ère feuille, plan, 1982, échelle
1