Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 10 sur 10 - triés par pertinence
  • Le patrimoine archéologique de la commune
    Le patrimoine archéologique de la commune Sizun
    titreCourant :
    Le patrimoine archéologique de la commune
    illustration :
    Labou, coffre de sépulture. Etat en 1989 (photo Michel Le Goffic) IVR53_20062906260NUCA L'enceinte de Castel Don. Extrait du cadastre de 1812, section J 1 (A.D. Finistère, 3 P 279
    contenu :
    concernent avec certitude que le souterrain découvert lors de l´exploitation d´une carrière entre La Motte et toute trace de retranchement. Plusieurs sites gallo-romains sont attestés sur le territoire de la proximité de la voie antique Carhaix-Landerneau, à Kerlodézan, Gorré-Quistinit et Kerhamon (Le Pennec, 1995 . Bulletin de la Société archéologique du Finistère, t. II, p.142. LE PENNEC S., 1995 - Voies et habitats . LE ROUX C.-T., LECERF Y., 1973 - Le souterrain de l´âge du fer de la Motte en Sizun (Finistère préhistoire de cette commune ! Par contre la protohistoire est mieux connue et fort bien représentée , notamment dans la partie la plus élevée de la commune, dans les Monts d´Arrée. Les schistes se prêtent bien au débitage et à la confection de dalles pour coffres. A l´âge du bronze ce matériau a été largement le Spernit et qui révèle à cet endroit la présence d´une ferme indigène (Le Roux et Lecerf, 1973 aurait été trouvé un fragment de « tegula » (Le Menn, 1874-1875), ce qui laisse penser au moins à une
    historique :
    Un ensemble de 15 sites archéologiques allant de la préhistoire jusqu'à l'époque gallo-romaine a
    contribution :
    Le Goffic Michel
  • Le patrimoine archéologique de la commune de Trégarvan
    Le patrimoine archéologique de la commune de Trégarvan Trégarvan
    titreCourant :
    Le patrimoine archéologique de la commune de Trégarvan
    illustration :
    Carte de localisation du patrimoine archéologique IVR53_20102905041NUC
    historique :
    Sur le plan archéologique, la commune de Trégarvan apparaît bien pauvre actuellement. Heureusement milieu du 19e siècle. Un menhir isolé est cité et dessiné par le baron de la Pylaie en 1850. Il se ). D´après le baron de la Pylaie, il mesurait 3 pieds et demi (1,15 mètres), mais selon une autre malfaisantes (Flagelle, 1877 ; Guénin, 1936). Le toponyme Kerbeuz est révélateur de la présence d´un ). Pierres à légendes de la Bretagne. Ed. Nourry, Paris, 264 p. LE MEN R.F. (1874-1875). Statistique . VOURC´H A. (1941). La préhistoire sur le Ménez-Hom. Bulletin de la Société archéologique du Finistère, t établissement gallo-romain et, lors de la construction du centre de vacances, un tertre a été arasé qui aurait éléments de dallage en calcaire. Non loin de , des tuiles romaines ont été découvertes près de l´Aulne , au nord de Keryé (Le Men, 1874-18745, Abgrall, 1918) Le docteur Vourch (1941) signale des enceintes à spacieuse (60 mètres sur 50 mètres) ; quant à la troisième, elle est moins visible. Entre et près de ces
    contribution :
    Redacteur Le Goffic Michel
  • Les manoirs, les châteaux et les demeures sur la commune de Vezin-le-Coquet
    Les manoirs, les châteaux et les demeures sur la commune de Vezin-le-Coquet Vezin-le-Coquet
    titreCourant :
    Les manoirs, les châteaux et les demeures sur la commune de Vezin-le-Coquet
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Vezin-le-Coquet
    illustration :
    Château de la Drouetière, dit le Haut Jussé IVR53_20063505679NUCA Le manoir du Tertre sur le cadastre de 1812 IVR53_20063505670NUCA Le Champ Guillaume : vue aérienne vers l'est en 1984 IVR53_19843500596V Le manoir du Tertre IVR53_20063500239NUCA Ancien manoir de Mouille-Muse IVR53_20063505624NUCA La Longrais IVR53_20063500208NUCA Château de Montigné IVR53_20063500291NUCA
    contenu :
    s'agissait d'un manoir à salle basse sous charpente, comparable à celui de la Touche à Pacé, mais dont le Mesmennier. A la Drouetière, une demeure de style néo-toscan, dite le Haut Jussé, autrefois surmontée d'un Comme d'autres communes situées aux environs de Rennes, Vezin-le-Coquet est depuis longtemps un lieu de villégiature à la campagne pour les notables de la ville. La richesse de son patrimoine est essentiellement due à la présence de nombreux manoirs et demeures dont plusieurs présentent encore aujourd'hui un caractère remarquable. Le plus ancien, le manoir de Chevillé, peut être daté du début du 15e siècle ; il sont d'intéressants bâtiments du 17e siècle, le premier devant particulièrement être signalé pour la conservation de sa distribution intérieure. Les manoirs de la Motte de Vezin, de la Drouetière, du Rouvray et le niveau du comble et parfois la présence d'un corps bas dans l'alignement du logis. La majorité de leur histoire et ont pu abriter conjointement une métairie et un espace réservé à la villégiature
    localisation :
    Vezin-le-Coquet
    referenceDocumentaire :
    INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Le MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Rennes, mémoire et continuité d'une t. 4, p.299-308 Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul . Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929. BARDEL, Philippe, MAILLARD Jean-Luc. Architecture de terre en Ille-et-Vilaine. Rennes : Apogée , Écomusée du Pays de Rennes, 2002. p. 159-171 RIOULT, Jean-Jacques. Retenues et maisons de plaisance, in INVENTAIRE GÉNÉRAL DES
  • Les manoirs sur la commune de Parthenay
    Les manoirs sur la commune de Parthenay Parthenay-de-Bretagne
    titreCourant :
    Les manoirs sur la commune de Parthenay
    annexe :
    gras, les ouvrages conservant un ou des éléments de leur état d'origine Château de la Cotardais Manoir de la Fontaine Manoir des Touches Manoir du Petit Bois Manoir de la Gicquelais Manoir de la Ramardière ou de la Harmadière Manoir du Plessis Louvel Manoir de l'Espinay Manoir de la Houssaye Manoir de la Rivière Manoir de Saint-Ahan, Saint-Ehan ou Saint-Jean.
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Parthenay-de-Bretagne
    illustration :
    Château, la Cotardière (Parthenay-de-Bretagne) - Vue générale sud en 1970 IVR53_19703501504Z
    contenu :
    Seul le château de la Cotardière est conservé parmi les châteaux et manoirs cités par P. Banéat l'habitat recensé en 1946, le nombre de ces demeures est très élevé dans la commune de Parthenay, plus qu'à . Mais considérant sa reconstruction à la fin du 19e siècle, ce sont toutes les anciennes demeures nobles qui ont été détruites, pour l'essentiel transformées en fermes. A noter que, rapporté au chiffre de
    localisation :
    Parthenay-de-Bretagne
    referenceDocumentaire :
    tome III, p. 72-76 Le Département d'Ille-et-Vilaine, histoire, archéologie, monuments BANÉAT, Paul . Le Département d'Ille-et-Vilaine, histoire, archéologie, monuments Rennes : Librairie Moderne J
  • Les manoirs et demeures sur la commune de Bais
    Les manoirs et demeures sur la commune de Bais Bais
    titreCourant :
    Les manoirs et demeures sur la commune de Bais
    annexe :
    italiques les édifices détruits, les autres peuvent conserver quelques éléments fragmentaires] Manoir de la Fauvelière Manoir de Vaucelles Manoir du Haut Préameneu Manoir de la Courie Manoir de la Noë Manoir de Beauvais Manoir de la Perraudière Manoir de l'Abbaye Manoirs du Haut et du Grand Fougerais Manoir du Bois Mellet Manoir de Villescoz Manoir de la Bugonnière ou de la Bussonnière Manoir du Perray Manoir de Millac Manoirs de la Grande et de la Petite Villatte Manoir de Montigné Manoir de la Grousserie ou de la Gouverie Manoir d'Elberte ou d'Albert Manoir de la Rougerie.
    illustration :
    Le site de la motte castrale à Courie IVR53_20043516320NUC Les sites de manoirs projetés en vert (cadastre de 1827) IVR53_20043516326NUC Le Préameneu IVR53_20043502308NUCA
    contenu :
    ampleur autour d'une cour en U se distinguent. La Courie reste fragmentaire, toutefois le cadastre de 1827 , depuis le 17e siècle, voire le 16e siècle. [En particulier, notons que le site de la Rougerie est monumentalité distinguant les demeures de l'ancienne noblesse. Dans une bien moindre mesure, la Gousserie révèle, dans sa proximité sud, un site de motte castrale détruit depuis. La relative densité des sites . Cependant les transformations économiques affectent le paysage architectural depuis de très longues périodes entièrement détruit ou que les ouvrages de la Petite Vilatte et de la Grande Noë ne sont pas documentés du fait de la profonde dénaturation des ouvrages en l'occurrence reconstruits puis remaniés]. L'ancienne Parmi les édifices cités par Paul Banéat, seul le manoir du Préameneu conserve une certaine réduite à l'essentiel d'un volume hors du commun ou Miliac suivant une disposition générale de grande est peut-être due à la qualité des terres agricoles, que ce soit pour la culture ou l'élevage
    referenceDocumentaire :
    Plan géométrique parcellaire de la commune de Bais, section A1 dite de Nantillé. Levée par Jules p. 67-68 OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne t. 1, p. 86-93 BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine, histoire, archéologie, monuments
  • Les demeures, manoirs et châteaux sur la commune de Bédée
    Les demeures, manoirs et châteaux sur la commune de Bédée Bédée
    titreCourant :
    Les demeures, manoirs et châteaux sur la commune de Bédée
    annexe :
    [Commune du Lou-du-Lac et non de Bédée] Les Maisons de la Barrière et de la Vicomté dans le village. Blavon : destruction vers 1930 Manoir de Bouriand Hôtel de la Chevallerais Manoir du Clos Gouin Manoir des Coudrays [ou du Bas Coudray] Manoir de la Giraudais Manoir de la Grohelière Manoir de Hélou Manoir de la Lande [ou de la Lande Chaudet] Manoir de Launay Hay Manoir de Launay Réault Manoir de Launay Sinant Manoir de la Louvelay Manoir de la Lisendière [ou Liseudière] Manoir de la Marche Manoir de Margat Manoir de la Mauvaisinière Manoir de la Morinais Manoir de Montjardin Manoir de la Motte [ou de la Motte Botherel] Manoir de la Motte Malescot [ou Malécot] : destruction vers 1990 Manoir de Norgan Manoir du Plessis Cojallu Manoir du Plessis Joubin Manoir de la Prioulaye [ou de la Grande Prioulaye] Manoir de la Rabine Boutin [ou de la Rabine Boussin] Manoir de la Riollais Manoir de la Roncinière Manoir de la Bonsachière ou de la Ronce Achière [ou Ronsachère] Manoir de la Téhellière Manoir de la Ténédais Manoir de la
    illustration :
    L'ancien manoir de la Chevaleraye -parcelle 193- sur le cadastre de 1843 IVR53_20033517658NUC Le manoir de la Motte Malécot détruit à la fin du 20e siècle IVR53_19723501024Z Le manoir de Blavon détruit vers 1930 IVR53_20033517126NUC Pierre armoriée non identifiée au sud de Lécaignais ; voir la Grande Prioulais Les manoirs sous forme de points IVR53_20033517669NUC
    contenu :
    fin de la même période, les 36 manoirs, maisons ou hôtels cités à Bédée par Paul Banéat dans Le A l'instar des manoirs abattus comme à Blavon au début du 20e siècle ou de la Motte Malécot à la l'exception notable de Launay Sinan ou du Château de Bédée conservant ses anciens communs. La Motte Jubin est d'autre part un bel exemple conservé d'une fondation médiévale pouvant remonter au 11e siècle ; durant la période féodale bon nombre sont transformées en résidence comme l'attestent les emplacements de manoirs sur les sites de mottes.
    referenceDocumentaire :
    p. 138 Bédée. Blavon, dessin de Jh. Renault. In : BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine Plan géométrique parcellaire de la commune de Bédée, section K2 dite des Sept Angoises, levé par M . Roger géomètre, le 20 mars 1843, échelle 1/2000e (A. D. d'Ille-et-Vilaine : 3 P 5256/1). tome I, p. 132-140 Le Département d'Ille-et-Vilaine, histoire, archéologie, monuments BANÉAT, Paul . Le Département d'Ille-et-Vilaine, histoire, archéologie, monuments Rennes : Librairie Moderne J
  • Les demeures, manoirs et châteaux sur la commune de Pacé
    Les demeures, manoirs et châteaux sur la commune de Pacé Pacé
    titreCourant :
    Les demeures, manoirs et châteaux sur la commune de Pacé
    annexe :
    de Pacé Maison de la Bourdonnaye Maison de la Chevalerie ou Lieu d'au-dessous le bourg Maison de la Fauconnière Maison de la Haute Tirelais Maison de la Potinière Maison de Launay Denieul Maison de Lorgerais Champagné Manoir de Champalaune Manoir de la Bretonnière Manoir de la Chesnais Manoir de la Crépinière Manoir de la Foucheraye Manoir de la Grande Touche Manoir de la Rabelière Manoir de la Riotelais Manoir de la Rossignolière Manoir de la Teillais Manoir de la Touche Milon Manoir de la Touche Papail Manoir de la Ville Benoiste ou de la Ville Benestre Manoir de Landaillé Manoir de Launay Bézillard Manoir de Morel Château de la Glestière Château de la Mandardière. , les ouvrages entièrement détruits en gras, les ouvrages conservant une forme ou des éléments de leur Maison du Change ou de l'Echange Maison du Chêne Amoureux Maison du Chêne Marbot Maison du Haut Verclé Maison du Hirdier ou Hirdyer Maison du Huguen Maison du Petit Rocher Manoir de Baudière Manoir de
    illustration :
    La Chênaie sur le cadastre de 1850 IVR53_20043503855NUC En vert, l'habitat de caractère cité par P. Banéat IVR53_20043504394NUC
    contenu :
    particulier le château de la Glestière datant du 17e siècle, inscrit Monument Historique. A l'instar des perdu leurs signes de noblesse. Mais le manoir de la Grande Touche, remarquablement restauré récemment . Dans la même période, le singulier manoir à logis-porche de la Mandardière connu par des dessins et des L'habitat noble ou de notables compte quelques ouvrages remarquables dans la commune, en communes de la couronne de Rennes, Pacé a compté un grand nombre de manoirs, toutefois pour la majorité , se distingue par sa grande ancienneté et la qualité de sa mise en oeuvre ; il remonte au 15e siècle photographies est malheureusement détruit depuis le début du 20e siècle. Des édifices de moindre importance , mais singuliers sont encore menacés de disparition : la demeure de Marbot ou du Chêne Marbot par exemple ; Tixue est également significatif, le château disparaît lentement avec son dernier vestige, une tour ayant servi de logement.
    referenceDocumentaire :
    Plan géométrique parcellaire de la commune de Pacé, section D2 dite de la Chênaie, levé par le tome III, p. 7-28 Le Département d'Ille-et-Vilaine, histoire, archéologie, monuments BANÉAT, Paul . Le Département d'Ille-et-Vilaine, histoire, archéologie, monuments Rennes : Librairie Moderne J
  • Les demeures, manoirs ou châteaux sur la commune de Hédé
    Les demeures, manoirs ou châteaux sur la commune de Hédé Hédé
    titreCourant :
    Les demeures, manoirs ou châteaux sur la commune de Hédé
    illustration :
    Le château de la Bretèche sur une carte postale ancienne IVR53_20053518365NUCA Le château de la Bretèche sur une carte postale du début du 20e siècle IVR53_20053518366NUCB Carte postale ancienne, le château de la Bretèche IVR53_20053518367NUCA Le château de la Châtière IVR53_20053502666NUCA Le château de la Bretêche IVR53_20053503028NUCA Le château et la chapelle de la Bretêche IVR53_20053503029NUCA Le porche de la Ville Allée IVR53_20053503171NUCA L'entrée du château de la Bretèche sur une carte postale ancienne IVR53_20053518364NUCB Le château de Hédé IVR53_20053518370NUCA Le château de Hédé IVR53_20053518371NUCA
    contenu :
    construite peu de temps après, à l'ouest de la ville. Le château construit au 12e-13e siècle possédait des aménagés suite aux dommages de la guerre. Le château a subi d'autres travaux en 1443 et en 1450. En 1464 , le duc de Bretagne, François II ordonne de clore la ville, toutefois, on se contente de l'entourer de douves. Le 25 mars 1598, Henri IV et Madame de Mercoeur signent, à Angers, la condamnation définitive du Château de Hédé. Le Papegault était tiré sur la place du château le premier dimanche de mai. Le Papegault était un oiseau artificiel que les archers de la ville devaient atteindre. Au départ, le tir se faisait démolies. Les châteaux : Sur le territoire de la commune de Bazouges-sous-Hédé, il existe un ancien château. Au milieu du 17e siècle, madame Le Mintier, propriétaire de la Crozille, fit bâtir une propriété à Bon Espoir pour remplacer le manoir de la Crozille, en Saint-Symphorien. D'après Paul Banéat, Bon fut vendu aux de la Bouëxière puis aux de Flandrais. Le château de Bon Espoir était la résidence d'été
    referenceDocumentaire :
    HEDE (I.-et-V.). Le Château de la Brétèche. Carte postale, [s. d.] (A.D. Ille-et-Vilaine 6 Fi). INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Le Château de la Bretèche, près Hédé (I. et V.). Carte postale éditée par E. Mary-Rousselière, édit Hédé (I.-et-V.). Château de la Bretèche. L'entrée. Carte postale éditée par J. Sorel, éditeur Association d'Etudes Historiques du Canton de Hédé (A. E. H. C. H.). A la découverte du canton de Château de la Bretèche, près Hédé (I. et V.). Carte postale éditée par E. Mary-Rousselière, édit  : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France). Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. OGÉE, Jean-Baptiste . Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Éditions du
  • Les demeures, manoirs ou châteaux sur la commune de Plerguer
    Les demeures, manoirs ou châteaux sur la commune de Plerguer Plerguer
    titreCourant :
    Les demeures, manoirs ou châteaux sur la commune de Plerguer
    illustration :
    Le château de Beaufort IVR53_20063513814NUCA Le château de Beaufort IVR53_20063513148NUCA Le château de Beaufort IVR53_20063502693NUCA Ancien manoir de la Ville Morin IVR53_20063501829NUCA Ancien manoir de Sévin en 1969 IVR53_19693500404Z L'ancien manoir de Sévin IVR53_20063513145NUCA Vue est du château de Beaufort IVR53_20063502759NUCA La Ville Gorioux IVR53_20063501689NUCA Ancien manoir de l'Aumône IVR53_20063501961NUCA
    contenu :
    Les châteaux : Le fief de Beaufort représentait 1/3 de la paroisse de Plerguer, l'ancien château , la métairie de l'Ausmone, le Chauchix. Sur le site, il y eut donc d'abord un château fort, puis un à la réalisation de mortier. On chargeait par le haut et on défournait par le bas. La forme ronde de 1251, le château entre dans la famille de Chateaubriand par le mariage de Jehanne de Beaufort avec manoirs : La concentration importante de manoirs sur le territoire de la commune est vraisemblablement . Ancien manoir de la Motte ; il appartenait aux Le Sage en 1513. Ancien manoir de la Ville-Gouron ; il Touche ; propriété des Le Guen en 1513. Ancien manoir de la Moignerie ; il était aux Visdegrain en 1513 d'une cour entourée de douves. Dans le bois, le site d'implantation de ce premier château est encore Beaufort s'étendaient sur 1250 hectares. Au début du 18e siècle, les terres de Beaufort regroupaient la métairie de la Porte, les moulins et métairies de Pont-Allain, les métairies de la Pauvrette, des Rochers
    referenceDocumentaire :
    INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. LES p. 290 Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. OGÉE, Jean-Baptiste . Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des -Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France). p. 113-121 Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le Architecture de terre en Ille-et-Vilaine. BARDEL, Philippe, MAILLARD Jean-Luc. Architecture de terre en Ille-et-Vilaine. Rennes : Apogée, Ecomusée du Pays de Rennes, 2002. -Vilaine. Institut Culturel de Bretagne, SKOL-UHEL AR VRO, Centre Régional d'Archéologie d'Alet, 1990. Le manoir en Bretagne. 1380-1600. CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne
  • Les manoirs, châteaux et demeures sur la commune de Saint-Germain-du-Pinel
    Les manoirs, châteaux et demeures sur la commune de Saint-Germain-du-Pinel Saint-Germain-du-Pinel
    titreCourant :
    Les manoirs, châteaux et demeures sur la commune de Saint-Germain-du-Pinel
    illustration :
    Le Bois Halbran : la motte féodale IVR53_20023516735NUCA Le Bois Halbran : le manoir au début du 20e siècle IVR53_20023516731NUC La Roberie : les anciens greniers datés 1739 IVR53_20023516748NUCA
    contenu :
    déclassement ; sa chapelle n'existe plus. Si le manoir de la Roberie a été détruit (comme sa chapelle), on peut l'architecture agricole du début du 18e siècle. Le domaine de la Barre n'est pas mentionné dans cette liste. Le Paul Banéat et l'abbé Guillotin de Corson mentionnent quatre manoirs sur la commune : la Pigeonnière, le Bois Halbran, le Mont-Martin, la Roberie. Seule le premier n'a pas été retrouvé. Le manoir du fort volume de son logis et l'importante tour d'escalier en façade postérieur le rattache pourtant à Bois Halbran est le plus imposant même s'il a perdu son pavillon d'angle et sa deuxième tour d'escalier dans un incendie. Il conserve une motte féodale. Le Mont-Martin a été très transformé suite à son encore voir aujourd'hui ses anciens greniers. Datés 1739, ils sont un témoin exceptionnel de
1