Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 18 sur 18 - triés par pertinence
  • Le patrimoine archéologique de la commune de Crozon
    Le patrimoine archéologique de la commune de Crozon Crozon
    titreCourant :
    Le patrimoine archéologique de la commune de Crozon
    annexe :
    20092906151VAB : Service départemental de l'architecture et du patrimoine du Finistère, Carte
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    illustration :
    Les alignements de Landaoudec en 1843 (dans : Bachelot de la Pylaie, 1850) IVR53_20102910869NUC Les alignements de Landaoudec en 1843 (dans : Bachelot de la Pylaie, 1850) IVR53_20102910870NUC Menhir dit de la Républicaine, rue du Menhir au bourg, état vers 1900 (carte postale ancienne Dolmen dit Dolmen de Rostudel, état vers 1900 (fonds Villard) IVR53_20092906151VAB Alignement mégalithique de Montourgard, état au début du 20e siècle (carte postale
    historique :
    Domaine réservé de spécialistes, le patrimoine archéologique n'a pas été étudié dans le cadre de aussi exhaustif que possible, une bibliographie complète et des cartes de localisation des sites permettant de procéder, avec précaution, aux aménagements actuels ou à venir autour de ces sites. Seuls
    contribution :
    Le Goffic Michel
    referenceDocumentaire :
    LE GOFFIC, Michel. Notices d´archéologie finistérienne (année 2008). Dans : Bulletin de la Société  : Inventaire des mégalithes. Préface de Michel Le Goffic. Ouvrage publié avec la participation de la communauté BACHELOT DE LA PYLAYE, Jean-Marie. Etudes archéologiques et géographiques mêlées d'observations et de communes de la Presqu´île de Crozon, du Conseil Général du Finistère et de l´Institut culturel de Service départemental de l'Architecture et du Patrimoine du Finistère. Fonds Villard. de notices diverses.Bruxelles, 1850. Réédition : Société Archéologique du Finistère, Quimper, 1970. MORNAND, Jean. Préhistoire et protohistoire en Presqu´île de Crozon. Tome 1, Crozon, Lanvéoc
  • Le patrimoine archéologique de la commune de Berrien
    Le patrimoine archéologique de la commune de Berrien Berrien
    titreCourant :
    Le patrimoine archéologique de la commune de Berrien
    illustration :
    Le Goënidou. Vue générale de la fouille, 1986 (cliché M. Batt, SRA Bretagne) IVR53_19862905000NUCA Menhir de Kerampeulven. Carte postale, 1906. Editeur Morin-Richier, Morlaix IVR53_20082903189NUCB Carte de localisation du patrimoine archéologique IVR53_20082907826NUCA Menhir de Kerampeulven. Vue générale IVR53_20082907647NUCA Quinoualc'h (au nord-est). Croix dite Croix de Pulvigny, Age du fer, fin du Moyen-Age. Vue générale
    historique :
    présence humaine sur le territoire de Berrien est attestée dès le post-glaciaire par la découverte, lors de la lumière des fouilles de J. Briard, notamment sur le site de Juno-Bella (qui n'a rien à voir avec direction de M. Batt ont révélé la présence d'un habitat du second âge du fer sur le site du Goënidou. Un le régime de la "Quévaise". Le hameau est constitué d'une série répétitive d'ensembles comprenant Le patrimoine archéologique de Berrien est particulièrement riche, ce qui a valu à cette commune de bénéficier, avec cinq autres, de la première série de ZPPAU thématique archéologique initiée en 1985. La hampes de flèches à des groupes de chasseurs plus ou moins nomades. Le menhir de Kerampeulven, de plus de 5 m de hauteur, est un des beaux mégalithes de la région. Il a été érigé auprès d'une source dans un pas connu de transport important mais a été prélevé sur place. La face d'arrachement est encore bien l'âge de bronze en l'absence de toute fouille ou sondage. Les gravures que l'on voit sur la pierre
  • Le patrimoine archéologique de la Ria d'Etel
    Le patrimoine archéologique de la Ria d'Etel
    titreCourant :
    Le patrimoine archéologique de la Ria d'Etel
    annexe :
    20065604391NUCA : Archives communales de Belz 20065605690NUCA : Archives départementales du Morbihan, Série 0 119/994. 20105601507Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne
    illustration :
    Locoal-Mendon. Le Plec. La Quenoullle de Sainte-Brigitte IVR53_20065600582NUCA Plouhinec, rue de la croix : croix de chemin dont le socle est formé d'un polissoir en remploi Belz. Kerclément : stèles basses près de la chapelle IVR53_20065604202NUCA Erdeven. Stèles basses près de la chapelle saint-Sauveur. IVR53_20115601744NUCA Kervignac, Kerrio, stèle de l'Age du Fer déplacée dans la cour de la ferme IVR53_20105607667NUCA Kervignac. Fontaine Saint-Efflam : stèle de l'Age du Fer insérée dans le mur d'enclos Landévant. Rue de la Grange, stèle christianisée IVR53_20095606443NUCA Nostang. Près de la rivière, vestiges d'alignement IVR53_20105607714NUCA Nostang. Dolmen, entre la rivière et le Rongouët IVR53_20105607715NUCA Nostang. Stèle à croix pattée, sud-ouest de la chapelle de Légevin. IVR53_20095606447NUCA
    contenu :
    malheureusement coupés en deux par la route de Quiberon, ils sont le vestige d´un grand ensemble qui devait s , surmontées d´un camp fortifié établi sur le promontoire dit Mane Er Hoet, site relié à la voie romaine de . La partie sud de la rivière était tournée vers la pêche et le commerce maritime : un atelier Le territoire occupé à la période paléolithique a révélé quelques abris, comme la grotte dite des Korrigans à Landévant (moulin de Plusquen). Malgré les destructions des 19e et 20e siècles, la densité exceptionnelle de monuments néolithiques, édifiés du 6e au 4e millénaires, montre que le territoire compris entre la ria d´Étel et le golfe du Morbihan était particulièrement propice à l´établissement humain. Dans le périmètre des grands sites autour de Carnac, Erdeven conserve les remarquables alignements de . Ceux de Plouhinec qui allaient de la petite mer de Gâvres à la rivière étaient encore spectaculaires à la fin du 19e siècle ; malgré les alertes des archéologues, le remembrement a achevé leur ruine
    referenceDocumentaire :
    LE NEZET, Thierry. La préhistoire et Plouhinec. In Bulletin de la société d'Histoire et DAIRE, Marie-Yvane. Les stèles de l´age du Fer dans l´ouest de la Gaule. Centre régional d p. TANGUY, Daniel. Les stèles de l´age du fer dans le Morbihan. Arrondissements de Lorient et p. 494-518 CAYOT-DELANDRE. Le Morbihan, son histoire et ses monuments. Vannes, Cauudéran, 1847. d'Archéologie du pays de Lorient. 2004. Pontivy. Collection : Patrimoine archéologique de bretagne. Institut culturel de Bretagne et laboratoire d
  • Cromlech et dolmen de Kermorvan (Le Conquet)
    Cromlech et dolmen de Kermorvan (Le Conquet) Conquet (Le) - Kermorvan - en écart
    titreCourant :
    Cromlech et dolmen de Kermorvan (Le Conquet)
    statut :
    propriété d'un établissement public de l'Etat
    illustration :
    Vue du menhir sur le site archéologique de Kermorvan IVR53_20162900480NUCA Vue de situation du Cromlech depuis l'ouest IVR53_20162900481NUCA Vue sud du menhir de Kermorvan IVR53_20162900482NUCA
    contenu :
    du Ministère de la culture, notice accessible par le lien en bas de page. Il n'existe à ce jour pas de dossier réalisé par le Service de l'Inventaire du patrimoine. Protégé au titre des monuments historiques, cet édifice dispose d'une notice sur le portail Mérimée
    localisation :
    Conquet (Le) - Kermorvan - en écart
  • Chapelle dite "chapelle des Sept Saints" (Le Vieux-Marché)
    Chapelle dite "chapelle des Sept Saints" (Le Vieux-Marché) Vieux-Marché (Le) - les Sept Saint - en écart - Cadastre : B2 1110, 1111
    titreCourant :
    Chapelle dite "chapelle des Sept Saints" (Le Vieux-Marché)
    dates :
    1708 porte la date 1714 porte la date
    description :
    d´un clocheton octogonal à deux égouts superposés à la croisée du transept. Clocher de plan granite. Ailes du transept surélevées de trois marches. Transept sud renfermant un dolmen formant la 1 m. sur 3 m. formant le plafond. Transept nord réalisé en symétrie, renfermant la sacristie. Chapelle en écart, située dans un enclos avec échaliers, de plan en croix latine à chevet plat , construite en moyen appareil de pierre de taille, couverte d´un toit à longs pans sur pignons découverts, et rectangulaire à une chambre de cloche ajourée cernée d´une balustrade ornée d´acrotères surmontée d´une flèche octogonale ceinte à sa base d´une balustrade ornée d´acrotères et de quatre canonnières formant gargouilles . Porte ouest plein cintre à bossage. Nef à vaisseau unique couverte d´un lambris de couvrement avec entraits à engoulants et sablières. Dans le chœur, représentation des sept saints (Maximilien, Marc , Martinien, Denis, Jean, Séraphin et Constantin) et de Notre-Dame-de-Miséricorde. Sol couvert de dalles de
    annexe :
    ´amant envers l´Aimé, au-delà de toute temporalité. La caverne évoque également le motif de l´exil, et la le mont Pion, près du site d´Ephèse et de la ville de Selçuk. Les fouilles archéologiques permirent de la Caverne (Ahl al-Kahf) de la sourate18 du Coran, incite le professeur et orientaliste Louis missionnaires grecs ou des commerçants d´Orient suivants la route de l´étain jusqu´aux îles Scilly et d´Irlande en faisant étape au Vieux-Marché. Au 3e siècle, sous le règne de l´empereur Dèce (248-251), 7 jeunes , Jean, Sérapion et Constantin. Ils ne se réveillent que plusieurs années plus tard, durant le règne de éléments majeurs de cette histoire figurent dans le De Gloria Martyrium de Grégoire de Tours (6e siècle ), dans les écrits de Paul Diacre, (moine bénédictin d´origine lombarde du 8e siècle), ainsi que dans la célèbre Légende dorée de Jacques de Voragine (1228-1298) relatant le martyre de nombreux saints et saintes (La Caverne), qui évoque l´histoire des "Gens de la Caverne" également surnommés les "Gens de la
    statut :
    propriété de la commune
    observation :
    Cette chapelle est l'unique témoin en France de ce culte aux Sept Dormants d'Ephèse . Caractéristiques architecturales : réutilisation d'un dolmen, bras de transept surélevés.
    illustration :
    Le Vieux-Marché, les Sept Saints : plan de la chapelle IVR53_20122206012NUCA Feuille B2 du cadastre ancien de la commune de Le Vieux-Marché, 1835 IVR53_20112205413NUCA Extrait de la feuille B2 du cadastre ancien de la commune de Le Vieux-Marché, 1835 : Les Sept Le Vieux-Marché, les Sept Saints : chapelle, détail de la clôture de l'enclos IVR53_20112205369NUCA Le Vieux-Marché, les Sept Saints : chapelle, vue intérieure, détail du buste de l'ange portant la Le Vieux-Marché, les Sept Saints : chapelle, transept nord, vue de situation nord Le Vieux-Marché, les Sept Saints : chapelle, vue de situation sud. Enclos avec échaliers Le Vieux-Marché, les Sept Saints : chapelle, clocher de plan rectangulaire à une chambre de cloche Le Vieux-Marché, les Sept Saints : chapelle, clocher de plan rectangulaire à une chambre de cloche Le Vieux-Marché, les Sept Saints : chapelle, clocheton octogonal à la croisée du transept
    precisionsProtection :
    de la Chapelle des Sept-Saints (cad. B 1110, 1111) : classement par liste de 1889.
    historique :
    La chapelle est construite de 1703 à 1714 selon l´inscription relevée par Couffon sur le pignon 1703 jusqu´à 1714". Au-dessus de la porte, on relève : "LE 22 IUILLET 1708". Elle est restaurée en 1970 ouest aujourd´hui quasi illisible : "Je suis bâtie des aumônes et par les soins de Yves Le Denmat depuis
    localisation :
    Vieux-Marché (Le) - les Sept Saint - en écart - Cadastre : B2 1110, 1111
    referenceDocumentaire :
    DEBARGE, Louis, "La caverne des Sept Dormants - une légende chrétienne dans le Coran", Esprit et MASSIGNON, Louis. La crypte-dolmen des VII Saints Dormants d´Ephèse au Stiffel (Le Vieux Marché ), Mémoire de la Société d´Emulation des Côtes du Nord, 1992. NEUVE-EGLISE, Amélie. "Les Sept Dormants d´Éphèse et les "Ahl al-Kahf"", La revue de Téhéran STETIE, Salah. Les Sept Dormants au péril de la poésie, Leuvense Schrijversaktie, 1991. TOURS (de), Grégoire, Le livre des martyrs, Editions Paléo, Sources de l´Histoire de France, 2003. VORAGINE (de), Jacques, La Légende dorée, I et II, Seuil, Points Sagesses, 2004. BONNET, Jacques, Artémis d´Ephèse et la légende des sept dormants, Paul Geuthner, Paris, 1977. Conseil Général des Côtes-du-Nord, En visitant le département, rappelez-vous l´histoire, s. d. HAMIDULLAH, Mohammad (trad.), Le Coran, Tawhid, 2001.
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Dolmen de la Maison trouée ou de la Pierre trouée, près de la Ville du Voyer (La Chapelle-Caro fusionnée en Val d'Oust en 2016)
    Dolmen de la Maison trouée ou de la Pierre trouée, près de la Ville du Voyer (La Chapelle-Caro fusionnée en Val d'Oust en 2016) Val d'Oust - près de la Ville du Voyer
    titreCourant :
    Dolmen de la Maison trouée ou de la Pierre trouée, près de la Ville du Voyer (La Chapelle-Caro
    description :
    . [..] On connaît ce dolmen sous le nom de la Maison Trouée ; il est au milieu d´une enceinte circulaire composée de pierres espacées qui ont à peu près 1 mètre de hauteur. Ce monument est placé sur le sommet d . Primitivement abrité par un tumulus d'une vingtaine de mètres de diamètre, il était entouré d'une enceinte circulaire de pierres levées qui ont aujourd'hui disparu. « C´est un dolmen composé d´une table schisteuse longue de 6 mètres, large de 2 mètres 66 et épaisse de 50 centimètres. Les supports sur lesquels repose cette table sont dégrossis et espacés ; leur élévation au dessus du sol est de 1 mètre 30. Une rainure pratiquée sur quelques-uns de ces supports a fait penser qu´ils ont pu autrefois être réunis par des portes
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de Communes du Val d'Oust et de Lanvaux
    appellations :
    la Maison trouée la Pierre trouée
    illustration :
    Dolmen vu de l'ouest (état en 2010) IVR53_20105601097NUCA
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de La Chapelle-Caro
    localisation :
    Val d'Oust - près de la Ville du Voyer
    referenceDocumentaire :
    t. 1, p.406 Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. OGEE, Jean-Baptiste . Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. 1ère édition 1778-1780. Nouvelle édition , revue et augmentée par MM. A. Marteville, et P. Varin, avec la collaboration principale de MM. de Blois p. 158 Histoire archéologique, féodale et religieuse des paroisses du diocèse de Vannes. LE MENÉ , Ducrest de Villeneuve, Guépin de Nantes et Lehuérou. Rennes : Molliex, libraire-éditeur, 1843-1853. p. 302 Le Morbihan, son Histoire & ses Monuments. CAYOT-DELANDRE, François-Marie. Le Morbihan, son , Jean-Marie. Histoire archéologique, féodale et religieuse des paroisses du diocèse de Vannes. Vannes
    airesEtudes :
    Communes riveraines du canal de Nantes à Brest
  • Dolmen dit de la Ville Tanguy, les Domaines (Trégon fusionnée en Beaussais-sur-Mer en 2017)
    Dolmen dit de la Ville Tanguy, les Domaines (Trégon fusionnée en Beaussais-sur-Mer en 2017) Beaussais-sur-Mer - Trégon Domaines (les) - en écart
    titreCourant :
    Dolmen dit de la Ville Tanguy, les Domaines (Trégon fusionnée en Beaussais-sur-Mer en 2017)
    precisionsLocalisation :
    changement du nom de la commune après inventaire commune inventoriée sous le nom : Trégon
    contenu :
    du Ministère de la culture, notice accessible par le lien en bas de page. Il n'existe à ce jour pas de dossier réalisé par le Service de l'Inventaire du patrimoine. Protégé au titre des monuments historiques, cet édifice dispose d'une notice sur le portail Mérimée
  • Dolmen et oppidum dit éperon barré de Lostmarc'h (Crozon)
    Dolmen et oppidum dit éperon barré de Lostmarc'h (Crozon) Crozon - à l'ouest de Lostmarc'h - isolé
    titreCourant :
    Dolmen et oppidum dit éperon barré de Lostmarc'h (Crozon)
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    illustration :
    Vue générale du site depuis le nord. Etat en 1992 IVR53_20102910762NUCA
    precisionsProtection :
    Ensemble formé par l'oppidum et les dolmens de la pointe de Lostmarc' h (cad. MZ 66 à 69, 71
    historique :
    Cet oppidum de falaise avec retranchements parallèles date de l'Age du bronze (vers 500 av. J.C.).
    contribution :
    Le Goffic Michel
    localisation :
    Crozon - à l'ouest de Lostmarc'h - isolé
    referenceDocumentaire :
    , Lanvéoc : Inventaire des mégalithes. Préface de Michel Le Goffic. Ouvrage publié avec la participation de la communauté de communes de la Presqu´île de Crozon, du Conseil Général du Finistère et de l p. 140-142 MORNAND, Jean. Préhistoire et protohistoire en Presqu´île de Crozon. Tome 1, Crozon ´Institut culturel de Bretagne. Association ETRE DAOU VOR, Crozon, 1998.
  • Dolmen dit Dolmen de Rostudel, Keravel (Crozon)
    Dolmen dit Dolmen de Rostudel, Keravel (Crozon) Crozon - Keravel - isolé
    titreCourant :
    Dolmen dit Dolmen de Rostudel, Keravel (Crozon)
    annexe :
    20092906151VAB : Service départemental de l'architecture et du patrimoine du Finistère, Carte
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    appellations :
    Dolmen de Rostudel
    illustration :
    Etat en 1986 (photo Michel Le Goffic) IVR53_20102910764NUCA
    historique :
    Dolmen érigé au Néolithique attestant le peuplement du Cap de la Chèvre à cette époque. La gravure
    referenceDocumentaire :
    , Lanvéoc : Inventaire des mégalithes. Préface de Michel Le Goffic. Ouvrage publié avec la participation de la communauté de communes de la Presqu´île de Crozon, du Conseil Général du Finistère et de l MORNAND, Jean. Le dolmen de Rostudel. Dans : Avel Gornog, N° 6, juillet 1998, pp. 59-60. p. 90-93 MORNAND, Jean. Préhistoire et protohistoire en Presqu´île de Crozon. Tome 1, Crozon ´Institut culturel de Bretagne. Association ETRE DAOU VOR, Crozon, 1998.
  • Dolmen dit des trois pierres ou Tri-Men de Castello (Kervignac)
    Dolmen dit des trois pierres ou Tri-Men de Castello (Kervignac) Kervignac - près de Castello - isolé
    titreCourant :
    Dolmen dit des trois pierres ou Tri-Men de Castello (Kervignac)
    description :
    Chambre dolménique à couloir, en partie ruinée, formée de trois supports interne, la chambre, et porter des traces de signes gravés. Les dimensions sont données pour l'intérieur du monument. La table d'un pilier debout, vestige du couloir, le tout supportant une table. Un support et le pilier semblent mesure trois mètres de longueur sur 2m80 de large.
    annexe :
    lande qui borde la route de Vannes, on voit un dolmen composé de cinq pierres debout, supportant une seule pierre horizontale de cinq pieds et demi sur quatre de large. La hauteur de ce dolmen est de six Extrait de : TAYLOR, Isidore, NODIER Charles. Voyages pittoresques dans l'ancienne France. Bretagne . Paris, Didot, 1845-1847, réimpression 1979, 2 vol. p. 256. A un quart de lieue d'Hennbont dans une
    illustration :
    Vue de situation IVR53_20125601288NUCA
    dimensions :
    la 280.0
    localisation :
    Kervignac - près de Castello - isolé
    referenceDocumentaire :
    p. 778 Le patrimoine des communes du Morbihan, collection le patrimoine des communes de France, s.l
  • Dolmen de Lilia, Lilia-Parc-ar-Roc'h (Plouguerneau)
    Dolmen de Lilia, Lilia-Parc-ar-Roc'h (Plouguerneau) Plouguerneau - Lilia-Parc-ar-Roc'h - en écart
    titreCourant :
    Dolmen de Lilia, Lilia-Parc-ar-Roc'h (Plouguerneau)
    statut :
    propriété de la commune
    illustration :
    Vue de la signalétique sur le site de Lilia IVR53_20162900579NUCA Vue générale ouest du dolmen de Lilia IVR53_20162900577NUCA
    contenu :
    du Ministère de la culture, notice accessible par le lien en bas de page. Il n'existe à ce jour pas de dossier réalisé par le Service de l'Inventaire du patrimoine Protégé au titre des monuments historiques, cet édifice dispose d'une notice sur le portail Mérimée
  • Dolmen (?) et pressoir de Crec'h an Hu (Plouaret)
    Dolmen (?) et pressoir de Crec'h an Hu (Plouaret) Plouaret - Crec'h an Hu - isolé
    titreCourant :
    Dolmen (?) et pressoir de Crec'h an Hu (Plouaret)
    statut :
    propriété de la commune (?)
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Crec'h an Hu IVR53_20122205691NUCA Plouaret, Crec'h an Hu : signalétique en place sur le site IVR53_20122205328NUCA Plouaret, Crec'h an Hu : dolmen, vue de situation IVR53_20122205329NUCA Plouaret, Crec'h an Hu : dolmen, vue de situation IVR53_20122205332NUCA Plouaret, Crec'h an Hu : pressoir (trace de débit : carrière ?) IVR53_20122205336NUCA Plouaret, Crec'h an Hu : pressoir (trace de débit : carrière ?) IVR53_20122205337NUCA Plouaret, Crec'h an Hu : pressoir (trace de débit : carrière ?) IVR53_20122205338NUCA
    historique :
    Le dolmen de Crec'h an Hu n´est pas signalé sur la carte archéologique. Il s'agit vraisemblablement d'un chaos granitique appelé, à tort "dolmen" en raison de sa ressemblance avec un monument mégalithique. L´ensemble de ce site a également servi de carrière à plusieurs époques. Des traces de débit sont
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Dolmen, Rigonou (Camaret-sur-Mer)
    Dolmen, Rigonou (Camaret-sur-Mer) Camaret-sur-Mer - nord Rigonou - isolé
    description :
    Petit dolmen en grès, semi-enterré, ou seule affleure la dalle de couverture, reposant sur des
    statut :
    propriété de la commune
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    observation :
    Bien qu'incomplet, il s'agit du seul dolmen encore debout conservé sur la commune de Camaret et l'un des rares de la presqu'île de Crozon.
    illustration :
    Vue de situation, dolmen. IVR53_20112905798NUCA Dolmen, nord-ouest de Rigonou. IVR53_20112905797NUCA
    historique :
    accessible depuis la route de Quélern. Il s'agit des vestiges d'une ancienne structure funéraire. Dolmen mutilé datant du Néolithique, situé au nord de Rigonou, au bord d'un sentier de randonnée
    contribution :
    Le Lu Stéphanie
  • Dolmen dit Ti Ar Boudiged (Brennilis)
    Dolmen dit Ti Ar Boudiged (Brennilis) Brennilis - Bellevue - isolé - Cadastre : 1994 C 626
    description :
    ) . La couverture de l' entrée a disparu, mais trois dalles sont encore en place. Le tertre, bien Sépultures en V, type de transition entre les dolmens à couloir et les allées couvertes. La chambre , longue de plus de 13 m, s'évase régulièrement depuis l'entrée, large de 1,7 m, jusqu' au fond (3,1 m conservé, est délimité de chaque côté par une ligne de dalles dressées qui paraissent dessiner un plan
    observation :
    Par sa qualité monumentale et son état de conservation, il s'agit d'un site archéologique majeure qui illustre la transition entre les dolmens à couloir et les allées couvertes. Site des Monts
    illustration :
    Le site en cours de fouilles, 1991 IVR53_20082905473NUCA
    precisionsProtection :
    Dolmen, ainsi que la parcelle C 626 (sol, sous-sol et bâtiments) sur laquelle il est situé
    historique :
    .). Le site, propriété de la Société Archéologique du Finistère depuis 1878, est géré par le Conseil Ce dolmen appelé 'Ti Ar Boudiged' (la maison des fées) date de l'époque néolithique (3000 av. J. C
    contribution :
    Le Goffic Michel
    referenceDocumentaire :
    LE GOFFIC, Michel. Le dolmen de Ti-ar-Boudiged en Brennilis. Dans : Société archéologique du
  • Dolmen des Follets (Saint-Gravé)
    Dolmen des Follets (Saint-Gravé) Saint-Gravé - au nord de Le Beauchat - isolé - Cadastre : 1836 E1 44
    description :
    Constitué d'une chambre rectangulaire de 4,30 de long et 2,50 de large et d'un chevet massif, le
    statut :
    propriété de la commune
    illustration :
    Vue de situation IVR53_20155600006NUCA
    dimensions :
    la 320.0
    contenu :
    Le dolmen des Dollets est une sépulture néolithique de type angevin construite 3000 ans environ
    historique :
    Le dolmen des Dollets est une sépulture néolithique construite 3000 ans environ avant notre ère.
    localisation :
    Saint-Gravé - au nord de Le Beauchat - isolé - Cadastre : 1836 E1 44
    referenceDocumentaire :
     : Flohic éditions, 1998. (Le patrimoine des communes de France). p. 905, fig Le patrimoine des communes du Morbihan. Le patrimoine des communes du Morbihan. Paris
    airesEtudes :
    Communes riveraines du canal de Nantes à Brest
  • Dolmen, Pen Ar Run (Telgruc-sur-Mer)
    Dolmen, Pen Ar Run (Telgruc-sur-Mer) Telgruc-sur-Mer - Pen Ar Run - en écart - Cadastre : ZK 73
    description :
    Petit dolmen en quartz constitué d'une dalle de couverture reposant sur trois piliers. Entrée
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    observation :
    Même incomplet, c'est le seul dolmen encore debout conservé sur la commune de Telgruc et l'un des rares dolmens de la presqu'île de Crozon. Le quartz utilisé pour la construction de ce mégalithe indique la trace d'un filon non signalé sur la carte géologique, ce que vient confirmer la présence dans l'angle d'une maison voisine, d'un énorme bloc de même composition.
    historique :
    d'accès au hameau de Pen ar Run. Il s'agit d'une ancienne structure funéraire dont il ne reste qu'une
    referenceDocumentaire :
    LA PYLAIE, Bachelot de. Etudes archéologiques et géographiques, Bruxelles, 1850. Société CHATELLIER, Paul du. Les époques préhistoriques et gauloises dans le Finistère. Inventaire des monuments de ce département. Rennes-Quimper, 1907. CHAURIS, Louis, CADIOU, Didier. Mégalithisme et géologie. Les alignements de Landaoudec en Crozon
  • Dolmen, Pontaouen (Berrien)
    Dolmen, Pontaouen (Berrien) Berrien - Pontaouen - isolé - Cadastre : 1986 H1 271
    statut :
    propriété de la commune (?)
    historique :
    le seul vestige de l'architecture mégalithique de la commune. Ce tombeau - car les dolmens étaient Notice M.H. : "Datant de l'âge de pierre (de 5000 à 2000 ans avant J.C) le dolmen de PONTAOUEN est érigés en qualité de monuments funéraires - ne représente aujourd'hui qu'une infime partie du monument
  • Dolmen à enceinte du Cosquer (Goulven)
    Dolmen à enceinte du Cosquer (Goulven) Goulven - en village
    statut :
    propriété de la commune
    illustration :
    Vue de détail du dolmen IVR53_20162900226NUCA
    contenu :
    du Ministère de la culture, notice accessible par le lien en bas de page. Il n'existe à ce jour pas de dossier réalisé par le Service de l'Inventaire du patrimoine Protégé au titre des monuments historiques, cet édifice dispose d'une notice sur le portail Mérimée
1