Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 111 - triés par pertinence
  • Maison de villégiature dite villa Le Joncour, le Fret (Crozon)
    Maison de villégiature dite villa Le Joncour, le Fret (Crozon) Crozon - le Fret - en écart - Cadastre : BC 319
    titreCourant :
    Maison de villégiature dite villa Le Joncour, le Fret (Crozon)
    description :
    Le Joncour est la seule réalisation de l'architecte Gaston Chabal au Fret. . Elle est surélevée par rapport à son vaste parc arboré, qui la rend difficilement visible. De base . Les toits en demi-croupe sont en ardoise. Deux souches de cheminée prolongent les pignons. La maison Située au Nord-Ouest du Fret, sur la falaise, cette villa relativement isolée domine l'anse du Fret paire) au centre de sa façade principale, auxquelles on accède aujourd'hui par un escalier et un petit balcon protégé par une avancée du toit. Les ouvertures sont en anse de panier, avec encadrement en brique
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Il s'agit d'un élément remarquable du front de mer résidentiel du Fret et la seule villa dessinée
    appellations :
    villa Le Joncour
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    Cette habitation mérite d´être préservée en l´état puisqu´il s´agit de la seule maison de villégiature dessinée par le célèbre architecte Abel Chabal au Fret.
    illustration :
    Plan de la Villa Le Joncour IVR53_20062908600NUC Plan de la Villa Le Joncour IVR53_20062908601NUC Vue générale de la Villa Le Joncour IVR53_20062908602NUCA Vue face à la mer de la Villa Le Joncour IVR53_20062908511NUCA Vue arrière de la Villa Le Joncour IVR53_20062908512NUCA Kiosque de la Villa Le Joncour IVR53_20062908576NUCA
    profession :
    [commanditaire] Le Joncour Corentin
    historique :
    En 1910, Corentin Le Joncour, quincaillier à Brest, fait construire au bord de la mer, un peu à l Chabal, architecte qui réalise les premières villas de la station balnéaire de Morgat, au Sud de la presqu'île de Crozon. Cette maison reste un bien de famille durant le 20e siècle. ´écart des villages du Fret, de Kervedan et de Kerariou, une importante maison qu'il a commandée à Gaston
    localisation :
    Crozon - le Fret - en écart - Cadastre : BC 319
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    referenceDocumentaire :
    Archives municipales de Brest. 7 S 78. Plan de la propriété Le Joncour par Gaston Chabal, sans date.
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
  • Maison de villégiature Le Cottage, 12 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    Maison de villégiature Le Cottage, 12 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon) Crozon - Morgat - 12 boulevard de la Plage - en écart - Cadastre : IK 308
    titreCourant :
    Maison de villégiature Le Cottage, 12 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    description :
    Située sur le front de mer, à proximité de la falaise, la villa Le Cottage, d´ailleurs surélevée larges frontons triangulaires en façade principale, dont l´un porte le nom de la villa en relief « Le constituée d´une imbrication complexe de plusieurs corps de bâtiment, qui permet la création de décrochements protégée par un auvent d´ardoise ou par la véranda. L´aile droite comporte un garage. La villa Le Cottage est l´une des rares villas de style néo-breton sur le front de mer de Morgat. corps principal, et un balcon pour l´aile attenante, permettent de jouir du panorama. Avec ses deux Cottage », cette villa de deux étages, dont un sous combles, s´apparente au style néo-breton. Elle est
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Il s'agit d'une des rares villas de style néo-breton sur le front de mer.
    appellations :
    Le Cottage
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    Cette villa est située dans le périmètre de protection de la villa Ker-ar-Bruck, classée aux ´urbanisme de l´ensemble du secteur de Morgat soit élaborée par la commune intégrant le quartier balnéaire de , le plan de circulation, la mise en valeur paysagère et architecturale du patrimoine de ce quartier une éventuelle ZPPAUP. Il s´agit d´une des villas de Morgat citée nommément par la population interrogée dans l'écart. Plus généralement, pour éviter une banalisation de la station balnéaire de Morgat et . Un circuit pédestre de découverte de la station balnéaire passant par cette villa pourrait ainsi être limiter le risque densification du bâti par constructions interstitielles, il serait par ailleurs souhaitable qu´à l´instar de l´ancien cahier de charge du lotissement Peugeot, une véritable charte d Morgat, avec des recommandations spécifiques concernant l´évolution du lotissement, la rénovation du bâti
    illustration :
    Vue générale de la villa Le Cottage IVR53_20072908833NUCA Villa Le Cottage côté mer IVR53_20062908655NUCA
    historique :
    La villa Le Cottage daterait de la première partie du 20e siècle, voire de la fin du 19e siècle.
    localisation :
    Crozon - Morgat - 12 boulevard de la Plage - en écart - Cadastre : IK 308
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
  • Maison Tertu, 15 impasse de la Garenne, le Fret (Crozon)
    Maison Tertu, 15 impasse de la Garenne, le Fret (Crozon) Crozon - le Fret - 15 impasse de la Garenne - en écart - Cadastre : BC 191
    titreCourant :
    Maison Tertu, 15 impasse de la Garenne, le Fret (Crozon)
    description :
    relativement simple, elle se caractérise par de larges ouvertures en anse de panier donnant sur la grève. Elle La villa Tertu se trouve dans l'alignement du front résidentiel du Fret. Aujourd'hui, elle est est couverte d'un toit en pavillon en ardoise et comporte deux hautes souches de cheminée.
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Il s'agit d'un élément remarquable du front de mer résidentiel du Fret.
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    Cette habitation mérite d´être préservée en l´état en raison de sa représentativité au sein du front de mer résidentiel urbanisé et homogène du Fret.
    illustration :
    Vue générale de la Maison Tertu IVR53_20062908580NUCA
    profession :
    [commanditaire] Le Mignon Jean-Claude
    historique :
    Jean-Claude Le Mignon fait construire en 1901 une maison donnant sur la plage du Fret. Il s'agit de la première construction dans cette partie du village. Le constructeur naval Auguste Tertu en
    localisation :
    Crozon - le Fret - 15 impasse de la Garenne - en écart - Cadastre : BC 191
    precisionsDenomination :
    maison de constructeur naval
  • Maison de villégiature dite "Le Cottage", 12 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    Maison de villégiature dite "Le Cottage", 12 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon) Crozon - 12 boulevard de la Morgat : Plage - en village - Cadastre : IK 308
    titreCourant :
    Maison de villégiature dite "Le Cottage", 12 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    La villa initiale est de plan allongé, double en profondeur, en maçonnerie enduite. Le rez-de le pignon nord : le rez-de-chaussée, à usage de garage, est surmonté d´un étage en surcroît avec -chaussée surélevé est accessible par un escalier extérieur droit. L´étage carré est surmonté d´un étage de comble. Un avant-corps en béton armé, à pignon découvert, est construit contre la façade est, précédé d chambre dont la porte-fenêtre est intégrée dans un grand fronton à pignon découvert.
    annexe :
    topographique régionale sur le Parc naturel régional d'Armorique. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci , a été rédigé dans le cadre d´une étude l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de Bretagne du . Voir aussi enquête thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel - Maison de villégiature Le Ce dossier électronique a été réalisé par Judith Tanguy (Région Bretagne) dans le cadre d´une étude laboratoire Géomer (UBO) dans le cadre d´une étude thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    appellations :
    Le Cottage
    illustration :
    Vue générale est avec la villa voisine Ker Lisanton IVR53_20102911040NUCA
    escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit en maçonnerie
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    mur de clôture entrée de jardin
    historique :
    La villa est construite en 1910 sur le front de mer. La maison est transformée entre 1935 et 1940 construite à l´est. Le nom de la villa est inscrit en relief sur le fronton du corps secondaire. sur les plans de l´architecte Aimé Freyssinet de Brest dans un style mêlant Art déco et néo -régionalisme : un avant-corps et une véranda sont ajoutés sur la façade sud, une extension latérale est
    localisation :
    Crozon - 12 boulevard de la Morgat : Plage - en village - Cadastre : IK 308
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
  • Maison de villégiature La Roseraie, 3 rue Bouvet, le Portzic (Crozon)
    Maison de villégiature La Roseraie, 3 rue Bouvet, le Portzic (Crozon) Crozon - le Portzic - 3 rue Bouvet - en écart - Cadastre : HV 197
    titreCourant :
    Maison de villégiature La Roseraie, 3 rue Bouvet, le Portzic (Crozon)
    description :
    des formes bombées ou droites. La porte d´entrée est intégrée dans un arc de cercle de même nature. Le La villa La Roseraie se trouve à l´Ouest de la plage du Portzic sur un terrain en pente, à proximité de la pointe de Rulianec. Elle semble avoir été bâtie dans l´esprit du premier Art nouveau (années véranda vitrée y soutient un toit-terrasse. La villa La Roseraie est réputée pour la beauté de ses nom de la villa, inscrit en façade principale, est également entouré d´un losange de céramiques. Les toits sont en ardoise, la villa ne possède qu´une souche de cheminée (côté jardin). En jouant avec les formes et les couleurs, l´architecture et la décoration de cette villa offrent un bel exemple d´une des 1890). Composée de trois corps de bâtiment, son plan général est complexe : deux corps de bâtiments de deux étages s´encastrent tandis qu´un troisième corps de bâtiment sans étage s´y adosse côté jardin . Les parties orientées vers la mer sont les plus décorées. Les ouvertures y sont plus nombreuses, une
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt paysager et pittoresque ; intérêt de mémoire
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    La villa La Roseraie, une des plus belles villas de la Plage du Portzic, particulièrement visible dans son parc, serait la plus ancienne des villas du secteur de la Plage de Portzic.
    appellations :
    La Roseraie
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    de Morgat soit élaborée par la commune intégrant le quartier balnéaire du Portzic, avec des par la population interrogée dans l'écart. Plus généralement, pour éviter une banalisation de la station balnéaire de Morgat et limiter le risque densification du bâti par constructions interstitielles découverte de la station balnéaire passant par cette villa pourrait ainsi être mis en place. Cette villa, située dans aucun périmètre de protection, est donc susceptible de subir des transformations (ajouts sur la façade notamment). Il serait opportun qu´avec ses autres voisines du quartier balnéaire du Portzic elle soit intégrée à une ZPPAUP. Il s´agit d´une des villas de Morgat citée nommément , il serait par ailleurs souhaitable qu´une une véritable charte d´urbanisme de l´ensemble du secteur recommandations spécifiques concernant l´évolution du lotissement, la rénovation du bâti, la mise en valeur paysagère et architecturale du patrimoine de ce quartier à l´architecture relativement modeste mais homogène
    illustration :
    Vue générale de la villa La Roseraie IVR53_20072908675NUCA Vue générale de la villa La Roseraie IVR53_20062908631NUCA Vue latérale de la villa La Roseraie IVR53_20062908630NUCA
    historique :
    Il s´agirait de la première construction dans le quartier balnéaire de Portzic.
    localisation :
    Crozon - le Portzic - 3 rue Bouvet - en écart - Cadastre : HV 197
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
  • Maison de villégiature Le Clair-Logis, actuellement Les Grottes, 6 rue de Rulianec, le Portzic (Crozon)
    Maison de villégiature Le Clair-Logis, actuellement Les Grottes, 6 rue de Rulianec, le Portzic (Crozon) Crozon - le Portzic - 6 rue de Rulianec - en écart - Cadastre : HV 97
    annexe :
    20072908732NUC : Archives municipales de Brest, 7S375. 20072908731NUC : Archives municipales de
    appellations :
    Le Clair-Logis
    illustration :
    Plans de la villa Les Grottes IVR53_20072908729NUC Vue générale ancienne de la villa Les Grottes, côté mer IVR53_20072908732NUC Vue ancienne de l'arrière de la villa Les Grottes, côté terre IVR53_20072908731NUC Vue de la villa Les Grottes, côté mer IVR53_20072908730NUCA Vue latérale de la villa Les Grottes IVR53_20062908639NUCA
    contribution :
    Le Coz Caroline
    localisation :
    Crozon - le Portzic - 6 rue de Rulianec - en écart - Cadastre : HV 97
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
    titreCourant :
    Maison de villégiature Le Clair-Logis, actuellement Les Grottes, 6 rue de Rulianec, le Portzic
    description :
    Construite au centre d´un grand jardin dominant la plage du Portzic, la villa s´inscrit dans le peu plus bas que celui du bâtiment principal. La façade principale de la maison, orientée sur la mer triangulaires surmontées de sphères décoratives. Dans la partie gauche, un porche monumental, en anse de panier , surmonté d´une balustrade en pierres, sert à l´étage de terrasse. Les nombreuses ouvertures de la façade arrière donnent sur le jardin. Les murs sont en moellons, les encadrements des ouvertures en pierre de pignons, avec mitrons et modillons, rappellent la villa Les Lilas. La villa Le Clair Logis aujourd´hui Les Grottes, partiellement cachée par son jardin, est une des plus belles constructions de la plage du Portzic. style breton des années 1920 car, au fil des ans, Gaston Chabal s´inspire de plus en plus de l ´architecture locale. La villa se compose d´un étage, pris sous combles. Elle possède une aile ouest au toit un taille ; encadrement rayonnant pour les plus vastes. Les larges souches de cheminée, prolongeant les
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Architecture intéressante, de style breton, cette villa est retenue en couverture dans l´ouvrage de
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    de Morgat soit élaborée par la commune intégrant le quartier balnéaire du Portzic, avec des par la population interrogée dans l'écart. Plus généralement, pour éviter une banalisation de la station balnéaire de Morgat et limiter le risque densification du bâti par constructions interstitielles découverte de la station balnéaire passant par cette villa pourrait ainsi être mis en place. Cette villa, située dans aucun périmètre de protection, est donc susceptible de subir des transformations (ajouts sur la façade notamment). Il serait opportun qu´avec ses autres voisines du quartier balnéaire du Portzic elle soit intégrée à une ZPPAUP. Il s´agit d´une des villas de Morgat citée nommément , il serait par ailleurs souhaitable qu´une une véritable charte d´urbanisme de l´ensemble du secteur recommandations spécifiques concernant l´évolution du lotissement, la rénovation du bâti, la mise en valeur paysagère et architecturale du patrimoine de ce quartier à l´architecture relativement modeste mais homogène
    historique :
    Cette villa, considérée comme une réalisation majeure de Gaston Chabal, architecte attitré de la station balnéaire de Morgat, a été construite pour M. et Mme Canet et terminée en 1921 (si on se réfère à la date inscrite sur la façade arrière).
    referenceDocumentaire :
    Archives municipales de Brest. 7 S 375. Photos diverses de la villa Le Clair-Logis. Archives municipales de Brest. 7 S 356. Plan du projet de la villa Canet, du 19 février 1920. la renaissance d´une identité. Société d´Histoire et d´Archéologie de Bretagne : Archives Modernes d p. 55 KERSPERN, Michèle. Le Mode balnéaire - Une station : Morgat - Un architecte : Gaston Chabal Université de Bretagne-Occidentale : Mémoire de M.S.T. Institut de Géoarchitecture, 1985. 909 p LE COUËDIC, Daniel. Les architectes et l´idée bretonne, 1904-1945, D´un renouveau des arts à ´Architecture de Bretagne, 1995.
  • Maison de villégiature dite "Kermaric", le Fret (Crozon)
    Maison de villégiature dite "Kermaric", le Fret (Crozon) Crozon - le Fret - en écart - Cadastre : BC 237
    annexe :
    topographique régionale sur le Parc naturel régional d'Armorique. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci , a été rédigé dans le cadre d´une étude l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de Bretagne du . Voir aussi enquête thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel - Maisons de villégiature Ce dossier électronique a été réalisé par Judith Tanguy (Région Bretagne) dans le cadre d´une étude laboratoire Géomer (UBO) dans le cadre d´une étude thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel de l´entrée du Fret : .
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    illustration :
    Détail de la porte d'entrée IVR53_20102911010NUCA Détail de la plaque d'architecte IVR53_20102911011NUCA Vue générale sud-est avec le jardin IVR53_20102911008NUCA
    escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit en maçonnerie
    localisation :
    Crozon - le Fret - en écart - Cadastre : BC 237
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
    titreCourant :
    Maison de villégiature dite "Kermaric", le Fret (Crozon)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé
    description :
    court le long de la façade. La mise en oeuvre des murs diffère selon les endroits : pierre de taille de La villa est construite à proximité de la mer, à l'entrée du port, orientée est, entourée d'un l'autre, couverts de toit à demi-croupe reliés par des noues. Le rez-de-chaussée surélevé est surmonté jardin clos de murs. Elle est composée de deux corps de bâtiments imbriqués perpendiculairement l'un dans d'un étage en surcroît. L'entrée et le bow-window du salon sont protégés par un toit en appentis qui
    observation :
    Avec ses faux colombages, cette maison de villégiature présente un aspect différent des villas de Morgat dont la source d'inspiration puise, bien souvent, dans l'architecture traditionnelle bretonne.
    murs :
    pierre de taille
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    mur de clôture entrée de jardin
    historique :
    La villa "Kermaric" est construite en 1938 sur les plans de A.Travert, architecte à Caen dont le nom est inscrit sur une plaque, près de l'entrée de la maison. Le nom de la villa est également inscrit sur une plaque, à proximité de l'entrée.
  • Maison de villégiature dit château de Rulianec, rue de Rulianec, le Portzic (Crozon)
    Maison de villégiature dit château de Rulianec, rue de Rulianec, le Portzic (Crozon) Crozon - le Portzic - rue de Rulianec - en écart - Cadastre : HV 188
    annexe :
    20072908784NUC : Archives municipales de Brest, 7S373. 20072908783NUC : Archives municipales de Brest, 7S373. 20072908810NUC : Archives municipales de Brest, 7S373.
    appellations :
    Château de Rulianec
    illustration :
    Vue de la plage du château de Rulianec IVR53_20072908781NUCA Vue générale ancienne du château de Rulianec IVR53_20072908784NUC Vue générale ancienne du château de Rulianec IVR53_20072908783NUC Vue générale ancienne du château de Rulianec IVR53_20072908810NUC Vue générale du château de Rulianec IVR53_20072908782NUCA
    contribution :
    Le Coz Caroline
    localisation :
    Crozon - le Portzic - rue de Rulianec - en écart - Cadastre : HV 188
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
    titreCourant :
    Maison de villégiature dit château de Rulianec, rue de Rulianec, le Portzic (Crozon)
    description :
    propriété Heurteau à Marcousis, dénommée Le Déluge. Alors qu´à cette époque, la pointe de Rulianec était une La villa Heurteau se trouve sur la pointe de Rulianec, sur un point haut. Cette altitude devait être renforcé par une surélévation de la villa par rapport au terrain qui ne paraît pas avoir été triangulaire), sont nombreuses en direction de la mer, c´est-à-dire dans les murs ouest (vers Morgat), sud (vers le large) et est (vers la plage du Portzic). Cette demeure cossue, construite dans l´esprit du toits hauts en ardoise. Les encadrements des ouvertures sont rayonnants pour le rez-de-chaussée, droits pour l´étage. Une frise dentelée parcourt les façades sous la corniche. Les souches de cheminée sont nombreuses. Selon l´historienne de l´art Michèle Kerspern, la villa possède quelques ressemblances avec la suivi des travaux en témoignent), le château de Rulianec est aujourd´hui difficilement visible des réalisée. La villa possède un étage, d´où les ouvertures, majoritairement en lucarne à gable (fronton
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Il s'agit d'une belle construction située sur la pointe de Rulianec, au sein d´un beau parc
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    ´est pas situé dans le périmètre de protection de la villa Ker-ar-Bruck, classée aux Monuments éviter une banalisation de la station balnéaire de Morgat et limiter le risque densification du bâti par ´ensemble du secteur de Morgat soit élaborée par la commune intégrant le quartier balnéaire du Portzic, avec Le château de Rulianec, d´intérêt patrimonial, notamment de par son architecture de style breton, n Historiques. Il est donc susceptible de subir des transformations (ajouts sur la façade notamment). Il s´agit d´une des maisons de villégiature de Morgat citée nommément par la population interrogée dans l constructions interstitielles, il serait par ailleurs souhaitable qu´une une véritable charte d´urbanisme de l des recommandations spécifiques concernant l´évolution du lotissement, la rénovation du bâti, la mise en valeur paysagère et architecturale du patrimoine de ce quartier.
    historique :
    . Heurteau, habitant de Marcousis, dans l´Essonne. Il est situé sur la butte de Rulianec, sur un terrain Ce château est une exception dans l´oeuvre de Gaston Chabal. Il a été construit en 1927 pour M
    referenceDocumentaire :
    Archives municipales de Brest. 7 S 348. Dessins villa Heurteau, du 1er décembre 1926. p. 59 KERSPERN, Michèle. Le Mode balnéaire - Une station : Morgat - Un architecte : Gaston Chabal Université de Bretagne-Occidentale : Mémoire de M.S.T. Institut de Géoarchitecture, 1985.
  • Maison de villégiature Les Sapins, 3 rue de Rulianec, le Portzic (Crozon)
    Maison de villégiature Les Sapins, 3 rue de Rulianec, le Portzic (Crozon) Crozon - plage du Portzic - 3 rue de Rulianec - en écart - Cadastre : HV 80
    titreCourant :
    Maison de villégiature Les Sapins, 3 rue de Rulianec, le Portzic (Crozon)
    description :
    portant le nom de la villa, Les Sapins. La villa Les Sapins se trouve à proximité du Grand Hôtel de la Mer, non loin du fort de Rulianec , particulièrement visibles par rapport aux façades crépies de blanc. Sur la façade principale et sous la lucarne en arc surhaussé (lucarne identique à celle de la villa Les Aulnes, toute proche) se trouve une plaque , en retrait du rivage. Il s´agit d´une petite habitation d´un étage, avec une vue sur la mer limitée . Elle a été notablement agrandie, à l´Est et à l´arrière. Les toits sont en ardoise et seul le corps principal supporte deux souches de cheminée. Les ouvertures disposent d´encadrement en pierres taillées
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt de mémoire
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    C'est un exemple de reconversion, fréquente à Morgat au 20e siècle, des maisons de gardien en
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    Cette villa est située dans le périmètre de protection de la villa Ker-ar-Bruck, classée aux une éventuelle ZPPAUP. Plus généralement, pour éviter une banalisation de la station balnéaire de élaborée par la commune intégrant le quartier balnéaire du Portzic, avec des recommandations spécifiques Morgat et limiter le risque densification du bâti par constructions interstitielles, il serait par ailleurs souhaitable qu´une une véritable charte d´urbanisme de l´ensemble du secteur de Morgat soit concernant l´évolution du lotissement, la rénovation du bâti, la mise en valeur paysagère et architecturale du patrimoine de ce quartier à l´architecture relativement modeste mais homogène dans ses caractéristiques de l´habitat bourgeois du début du 20e siècle.
    illustration :
    Plaque portant le nom de la villa Les Sapins IVR53_20072908607NUCA Vue générale de la villa Les Sapins IVR53_20072908609NUCA Fenêtre de l'étage de la villa Les Sapins IVR53_20072908608NUCA
    historique :
    Compagnie, qui gère les intérêts de la famille Peugeot à Morgat et qui n´en est pas le commanditaire villa, en 1913, ce bâtiment prend le nom de villa Les Sapins. La même année, ce nouveau propriétaire En 1911, cette villa est mentionnée dans le cadastre comme une maison de gardien, appartenant à membres de la société de lotissement car lorsqu´il leur vend ces deux maisons, il prend possession de l ´hôtel du Fret, construit par cette société en 1882 ; il deviendra d´ailleurs mandataire de la société à partir de 1906. Quand Paul Pelliet, capitaine dans un régiment d´infanterie, devient propriétaire de la construit la villa Les Embruns, près du Grand Hôtel de la Mer à Morgat. La villa Les Sapins reste un bien de Léopold Gillard, médecin à Namur. Ce médecin l´avait acheté trois ans auparavant à la Société Richard et , puisque probablement cette villa appartient avant 1902 à Adolphe Péchin, tout comme la villa voisine Les Aulnes qui était encore à cette époque une maison de jardinier. Adolphe Péchin paraît être un proche des
    localisation :
    Crozon - plage du Portzic - 3 rue de Rulianec - en écart - Cadastre : HV 80
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    referenceDocumentaire :
    Archives départementales du Finistère. Matrices cadastrales de Crozon.
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
  • Maison de villégiature anciennement Malakoff, 3 rue de Lesquiffinec, le Portzic (Crozon)
    Maison de villégiature anciennement Malakoff, 3 rue de Lesquiffinec, le Portzic (Crozon) Crozon - plage du Portzic - 3 rue de Lesquiffinec - en écart - Cadastre : HV 43
    titreCourant :
    Maison de villégiature anciennement Malakoff, 3 rue de Lesquiffinec, le Portzic (Crozon)
    description :
    La villa Malakoff, d´un étage, ressemble à un chalet. Les pignons forment façades, les pans du toit d´ardoise déclinent doucement. Les aisseliers (pièces inclinées de soutien, ici du toit) ont été conservés. Au rez-de-chaussée se trouvent les plus larges ouvertures. Les murs crépis et les encadrements d ´ouverture sont de couleur blanc cassé. À l´Ouest est adossé un petit garage, au toit en tôle, de
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Son architecture, de type chalet, est originale à Morgat.
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    Cette villa est située dans le périmètre de protection de la villa Ker-ar-Bruck, classée aux une éventuelle ZPPAUP. Plus généralement, pour éviter une banalisation de la station balnéaire de élaborée par la commune intégrant le quartier balnéaire du Portzic, avec des recommandations spécifiques Morgat et limiter le risque densification du bâti par constructions interstitielles, il serait par ailleurs souhaitable qu´une une véritable charte d´urbanisme de l´ensemble du secteur de Morgat soit concernant l´évolution du lotissement, la rénovation du bâti, la mise en valeur paysagère et architecturale du patrimoine de ce quartier à l´architecture relativement modeste mais homogène dans ses caractéristiques de l´habitat bourgeois du début du 20e siècle.
    illustration :
    Vue générale de la villa Malakoff IVR53_20072908657NUCA
    historique :
    la route reliant le bourg de Crozon à Morgat, dans le quartier des hôtels, à l´entrée du quartier du La Société Richard et Compagnie construit en 1896 une villa, destinée à être louée, à proximité de Portzic. Discret bâtiment à cinq ouvertures, la villa Malakoff est dès 1906 la propriété d´un négociant de Pont-l´Abbé, Félix Laurent, marié à une Mlle Pelliet (famille d´Émile Pelliet, notaire attitré de la société de lotissement ?). Elle est, en 1926, l´une des plus modestes locations de la saison balnéaire
    localisation :
    Crozon - plage du Portzic - 3 rue de Lesquiffinec - en écart - Cadastre : HV 43
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    referenceDocumentaire :
    Archives départementales du Finistère. Matrices cadastrales de Crozon.
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
  • Maison de villégiature anciennement Les Noisettes, 13 rue de Lesquiffinec, le Portzic (Crozon)
    Maison de villégiature anciennement Les Noisettes, 13 rue de Lesquiffinec, le Portzic (Crozon) Crozon - le Portzic - 13 rue de Lesquiffinec - en écart - Cadastre : HV 225
    titreCourant :
    Maison de villégiature anciennement Les Noisettes, 13 rue de Lesquiffinec, le Portzic (Crozon)
    description :
    De plan rectangulaire, la villa Les Noisettes, de deux étages, dont un sous combles, est d du début du 20e siècle, se retrouve pour d´autres villas de Morgat, telles Le Portzic, Les Sapins , Les Aulnes, qui sont toutes des villas de la première époque du lotissement du quartier balnéaire du en arc bombé. Les toits sont en ardoise, la souche de cheminée en brique (avec un mitron). La façade arrière, qui donne sur le bourg de Crozon, est quasiment aveugle, ne comportant qu´une porte au rez-de -chaussée. De réalisation austère, la villa Les Noisettes, aujourd´hui sans nom sur ses murs, à conserver ´importance modeste. Néanmoins, elle possède en façade principale, dans la travée centrale d´ouvertures , légèrement avancée, une ouverture en arc brisé surhaussé. Cette ouverture, caractéristique de l´architecture ses caractéristiques depuis la fin du 19e siècle.
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt de mémoire
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Cette villa doit son existence aux débuts de la société de lotissement Peugeot.
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    de Morgat soit élaborée par la commune intégrant le quartier balnéaire du Portzic, avec des par la population interrogée dans l'écart. Plus généralement, pour éviter une banalisation de la station balnéaire de Morgat et limiter le risque densification du bâti par constructions interstitielles découverte de la station balnéaire passant par cette villa pourrait ainsi être mis en place. Cette villa, située dans aucun périmètre de protection, est donc susceptible de subir des transformations (ajouts sur la façade notamment). Il serait opportun qu´avec ses autres voisines du quartier balnéaire du Portzic elle soit intégrée à une ZPPAUP. Il s´agit d´une des villas de Morgat citée nommément , il serait par ailleurs souhaitable qu´une une véritable charte d´urbanisme de l´ensemble du secteur recommandations spécifiques concernant l´évolution du lotissement, la rénovation du bâti, la mise en valeur paysagère et architecturale du patrimoine de ce quartier à l´architecture relativement modeste mais homogène
    illustration :
    Vue générale de la villa Les Noisettes IVR53_20072908647NUCA Vue latérale de la villa Les Noisettes IVR53_20072908646NUCA
    historique :
    , hérite des villas Le Vallon et Les Noisettes à la veille de la Seconde Guerre mondiale. En 1896, la Société Richard et Cie, société de lotissement fondée par la famille Peugeot, construit la villa Les Noisettes. Cette villa semble avoir été rapidement la propriété de Charles Tanguy Chambre d´industrie touristique comme une villa de quatrième catégorie, soit la catégorie des villas locatives les plus modestes. En 1937, elle devient la propriété de la veuve de Charles Tanguy (qui habite Brest puis ensuite la villa Le Vallon en Morgat). Son fils, commandant d´infanterie à la retraite Lucy la conservent dans leur patrimoine. Cette maison, alors en location, est listée en 1926 par la
    localisation :
    Crozon - le Portzic - 13 rue de Lesquiffinec - en écart - Cadastre : HV 225
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    referenceDocumentaire :
    Archives départementales du Finistère. Matrices cadastrales de Crozon. Archives municipales de Brest. 7 S 403. Propriété Tanguy Villa Les Noisettes.
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
  • Maison de villégiature dite "Le Clair Logis", 6 allée de Rulianec, Morgat (Crozon)
    Maison de villégiature dite "Le Clair Logis", 6 allée de Rulianec, Morgat (Crozon) Crozon - 6 allée de Morgat : Rulianec - en village - Cadastre : HV 97
    annexe :
    topographique régionale sur le Parc naturel régional d'Armorique. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci , a été rédigé dans le cadre d´une étude l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de Bretagne du . Voir aussi enquête thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel - Maison de villégiature Le 20102911427NUCB : Archives minicipales de Brest 20102911441NUCB : Archives minicipales de Brest Ce dossier électronique a été réalisé par Judith Tanguy (Région Bretagne) dans le cadre d´une étude laboratoire Géomer (UBO) dans le cadre d´une étude thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    appellations :
    Le Clair Logis
    illustration :
    Implantation de la villa dans le quartier du Porzic IVR53_20112900099NUCA
    localisation :
    Crozon - 6 allée de Morgat : Rulianec - en village - Cadastre : HV 97
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
    titreCourant :
    Maison de villégiature dite "Le Clair Logis", 6 allée de Rulianec, Morgat (Crozon)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé
    dates :
    1921 porte la date daté par source
    description :
    sous-sol à demi enterré qui abrite la cuisine et deux citernes. Le rez-de-chaussée, légèrement surélevé La maison est construite au-dessus de la plage du Porzic. Elle est en moellon de quartzite dit grès armoricain et pierre de taille de microdiorite quartzique. Le plan allongé, double en profondeur, comprend un , est occupé au sud par les pièces de vie ouvertes sur la mer (salon et salle à manger), au nord par les espaces de distribution et les pièces de service (entrée, escalier). Un corps secondaire est édifié en surcroît abrite six chambres éclairées, au sud, par de hautes lucarnes passantes en pierre de taille.
    observation :
    Avec la villa "Le Clair Logis", Gaston Chabal offre un bel exemple d'architecture néo-régionaliste inspirée de l'architecture nobiliaire des 16e et 17e siècles ; il utilise le même vocabulaire architectural que pour "Le Château de Rulianec" construit à proximité, six ans plus tard, ou encore pour les villas
    murs :
    pierre de taille
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    entrée de jardin
    historique :
    La villa "Le Clair-Logis" est édifiée en 1921 (date portée sur le linteau de la porte nord) sur les plans de Gaston Chabal pour M. et Mme Canet.
    referenceDocumentaire :
    Archives municipales de Brest. Série 7 S. Fonds Chabal (non consulté).
  • Maison de villégiature Ker Maria, 1 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    Maison de villégiature Ker Maria, 1 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon) Crozon - Morgat - 1 boulevard de la Plage - en écart - Cadastre : IK 305
    titreCourant :
    Maison de villégiature Ker Maria, 1 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    description :
    Située au bord de la falaise, sur le point le plus haut du rivage de ce secteur, la villa Ker Maria fait face à la mer : il s´agit de la seule habitation côté impair du boulevard de la Plage. Elle a été façades principales de la maison sont nettement différenciées. La façade nord, à l´aspect austère, est ternaire de percements alignés obliquement au-dessus de la porte et entourés de pierres rayonnantes, qui guitare et deux en demi arc de cercle reposant sur les souches de cheminée. La façade côté mer présente doute inspiré du château de Rohou à Carantec. Gaston Chabal utilisera le porche d´entrée dans plusieurs autres de ses réalisations, élément qu´il remet à la mode à l´époque. L´impression première de symétrie est cassée par l´adjonction, en pignon est, d´un oriel (ou bow-window) ainsi que par la présence de ´architecture anglaise dans l´oeuvre de Gaston Chabal. Le bâtiment ouest qui devait servir de garage attenant à destinée aux pièces de service. Néanmoins, les architectes ont fait preuve d´audace, avec un groupement
    annexe :
    20072908722NUC : Archives municipales de Brest, 7S374. 20072908689NUCA : Archives municipales de
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt paysager et pittoresque ; intérêt artistique ; intérêt de mémoire
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Incontournable dans le panorama de Morgat, cette construction est une variante du Pittoresque anglais. Considérée dans l'oeuvre de Gaston Chabal comme la plus aboutie des villas de première époque , elle est la seule collaboration entre Abel et Gaston Chabal, architectes dont le rôle fut important à
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    du Ministère de la Culture. Située dans le périmètre de protection de la villa Ker-ar-Bruck, classée villas. Plus généralement, pour éviter une banalisation de la station balnéaire de Morgat et limiter le ´ensemble du secteur de Morgat soit élaborée par la commune intégrant le quartier balnéaire de Morgat, avec Cette villa emblématique de la station est reconnue comme un élément important du patrimoine maritime culturel de Morgat. Elle vient d´être retenue dans la liste indicative des édifices du 20e siècle permettrait aussi d´établir un Périmètre de Protection Modifié incluant la plus grande partie des autres des recommandations spécifiques concernant l´évolution du lotissement, la rénovation du bâti, le plan de circulation, la mise en valeur paysagère et architecturale du patrimoine de ce quartier. Un circuit pédestre de découverte de la station balnéaire passant par cette villa pourrait ainsi être mis en ´instar de l´ancien cahier de charge du lotissement Peugeot, une véritable charte d´urbanisme de l
    illustration :
    Vue ancienne de l'arrière de la villa Ker Maria IVR53_20072908722NUC Vue ancienne de la façade avant de la villa Ker Maria, côté mer IVR53_20072908689NUCA Vue générale de la villa Ker Maria IVR53_20072908720NUCA Vue arrière de la villa Ker Maria, côté terre IVR53_20062908637NUCA
    historique :
    villas de la première époque de la station. Selon l´universitaire Daniel Le Couëdic, la villa Ker Maria Cette villa est la seule construction de la station pour laquelle les architectes attitrés de la Pierre Lavallée, conservateur de bibliothèque à Paris, elle est considérée comme la plus aboutie des goût pour les antiquités bretonnes. L´intérieur de la maison, comptant une vingtaine de pièces, a été 1955, pour sortir de l´indivision lié à l´héritage, les Pitel décident de mettre en vente la villa , Gaston Chabal a l´occasion de visiter la villa pour de possibles acheteurs et indique, avec émotion doit beaucoup à son commanditaire, qui encouragea Gaston Chabal, jeune architecte qu´il avait connu au cours de ses études parisiennes, à tirer parti de ses connaissances du pittoresque anglais et de son anglais Ernest Gimson (1864-1919). Le Brestois Alfred Pitel en devient le propriétaire en 1937. Quand en , avoir retrouvé une grande partie des meubles qu´il avait choisis. La villa Ker Maria est aujourd´hui un
    localisation :
    Crozon - Morgat - 1 boulevard de la Plage - en écart - Cadastre : IK 305
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    referenceDocumentaire :
    arts à la renaissance d´une identité. Société d´Histoire et d´Archéologie de Bretagne : Archives Archives départementales du Finistère. Matrices cadastrales de Crozon. Archives municipales de Brest. 7 S 362. Propriété Lavallée Ker Maria. p. 53 KERSPERN, Michèle. Le Mode balnéaire - Une station : Morgat - Un architecte : Gaston Chabal Université de Bretagne-Occidentale : Mémoire de M.S.T. Institut de Géoarchitecture, 1985. p. 314-316 LE COUËDIC, Daniel. Les architectes et l´idée bretonne, 1904-1945, D´un renouveau des Modernes d´Architecture de Bretagne, 1995. p. 36-37 BONNET, Philippe, DIEUDONNÉ, Patrick, LE COUËDIC, Daniel (dir.). Bretagne XXe, un siècle d ´architecture. Saint-Brieuc : Terre de Brume/AMAB, 2001.
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
  • Ancien hôtel de voyageurs "Les Grottes - Ker Rodo" puis villa "Ker Rodo", 102 boulevard de la France Libre, Morgat (Crozon)
    Ancien hôtel de voyageurs "Les Grottes - Ker Rodo" puis villa "Ker Rodo", 102 boulevard de la France Libre, Morgat (Crozon) Crozon - 102 boulevard de la Morgat : France Libre - en village - Cadastre : HZ 97
    titreCourant :
    Ancien hôtel de voyageurs "Les Grottes - Ker Rodo" puis villa "Ker Rodo", 102 boulevard de la
    description :
    ordonnancée est animée par le ressaut formé par la troisième travée. Une véranda à toit-terrasse borde, au rez Ancien hôtel de plan allongé, double en profondeur, à trois étages, couvert d´un toit à longs pans -de-chaussée, les façades est et sud.
    annexe :
    topographique régionale sur le Parc naturel régional d'Armorique. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci , a été rédigé dans le cadre d´une étude l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de Bretagne du Ce dossier électronique a été réalisé par Judith Tanguy (Région Bretagne) dans le cadre d´une étude laboratoire Géomer (UBO) dans le cadre d´une étude thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel . Voir aussi enquête thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel - Hôtel, actuellement maison de villégiature anciennement appelée Ker Odo : .
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    observation :
    en bordure de route, un peu éloigné de la mer, témoigne dans le dernier quart du 19e siècle d'une construits à l'entrée de la station balnéaire de Morgat par la Société Richard et compagnie. Son emplacement conception de l'hôtellerie et des loisirs différente de celle qui prévaudra dès le 1er quart du 20e siècle. Bien que remanié dans le deuxième quart du 20e siècle, cet hôtel est un des premiers du genre
    denominations :
    hôtel de voyageurs
    historique :
    la station balnéaire de Morgat, le long de la route qui relie le bourg de Crozon à la dite station proches de la plage, le bâtiment est revendu, au début du 20e siècle, à la famille Le Paul. C´est Hôtel "Les Grottes - Ker Rodo" construit en 1885 par la Société Richard et compagnie, à l´entrée de . Devenu inadapté face à la concurrence des grands hôtels de Morgat, plus grands, plus modernes et plus probablement à cette époque que l´ancien hôtel, devenu maison, prend le nom de villa "Ker Rodo". Dans le deuxième quart du 20e siècle, la façade subit des remaniements importants : crépi, nouveaux encadrements de fenêtres, installation de balcons et d´une balustrade en béton donnant ainsi l´illusion d´un toit-terrasse . Une grande véranda est également construite le long des façades est et sud, couverte d´un toit
    localisation :
    Crozon - 102 boulevard de la Morgat : France Libre - en village - Cadastre : HZ 97
    referenceDocumentaire :
    CONSEIL RÉGIONAL DE BRETAGNE. GLAD : Le portail des patrimoines de Bretagne. Le patrimoine maritime
  • Les maisons de villégiature de la commune de Crozon
    Les maisons de villégiature de la commune de Crozon Crozon
    titreCourant :
    Les maisons de villégiature de la commune de Crozon
    annexe :
     : Archives minicipales de Brest 20102911439NUCB : Collection particulière
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    illustration :
    Photographie ancienne. La route de la plage (collection particulière Didier Cadiou Photographie ancienne. Villas bordant la plage de Morgat, début 20e siècle (collection Morgat. Villa, 4e quart 19e siècle, 14 boulevard de la plage. Vue générale est. IK 352 Morgat. Villa Ker Izella, 1904, 26 boulevard de la plage. Vue générale est. IZ 229 Morgat. Villa, 1er quart 20e siècle, impasse donnant sur la rue de Lesquiffinec. Vue générale sud Crozon. Maison, 1er quart 20e siècle, 10 boulevard de la France libre. Architecte Gaston Chabal Morgat. Villa, 2e quart 20e siècle, 8 boulevard de la plage. Vue générale est. IK 258 Photographie ancienne. Morgat. Villa 'La Collinette' (Fonds Chabal) IVR53_20102911432NUCB Morgat. Villa Les Roches, 4e quart 19e siècle, agrandie 2e moitié 20e siècle, 28 allée de Morgat. Alignement de villas, 4e quart 19e siècle, rue Armand Peugeot. Vue générale sud-est
    historique :
    La construction de maisons de villégiature sur le littoral de Crozon débute avec la création de la station balnéaire de Morgat, en 1884, par la Société Richard et compagnie. C'est dans ce lotissement qu'est construite la grande majorité des villas de la commune de Crozon et, plus généralement, de la presqu'île. Cependant, en marge de la station, d'autres villas ont été édifiées : aux abords des hameaux de port du Fret et son petit front de mer. Isolées, les villas de Postolonnec, de la pointe de Raguénez et du "Moulin du chat" (près de Rostellec) font figure d'exception. Les villas de la première période maisons de villégiature construites sur le littoral français. Les réalisations se signalent cependant par la sobriété de leur conception, loin de l'éclectisme architectural en vogue à cette époque. La tonalité est donnée par Armand Peugeot, fondateur de la station de Morgat, très attentif à l'homogénéité l'exception qui confirme la règle : réalisée en plaques de métal, inspirée par les modèles d'architecture
    referenceDocumentaire :
    pp. 101-117 BUREL, Marcel, CADIOU, Didier, KERDREUX, Jean-Jacques. La Presqu´île de Crozon Collectif (Auteur). La Côte d'Emeraude. La villégiature balnéaire autour de Dinard et Saint-Malo . Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, Région Bretagne. Paris : Centre CONSEIL RÉGIONAL DE BRETAGNE. GLAD : Le portail des patrimoines de Bretagne. Le patrimoine maritime arts à la renaissance d'une identité. Rennes Saint-Brieuc, Société d'histoire et d'archéologie de VINCENT, Johan. Morgat : et la station balnéaire fut. Apparition et impact de l´activité balnéaire dans la presqu´île de Crozon (mi-XIXe siècle-1939). Dans : Avel Gornog, N° 14, juillet 2006, pp. 2-11. Archives municipales de Brest. Série 7 S. Fonds Chabal (non consulté). KERSPERN, Michèle. Le Mode balnéaire - Une station : Morgat - Un architecte : Gaston Chabal . Université de Bretagne-Occidentale : Mémoire de M. S. T. Institut de Géoarchitecture, 1985.
  • Maison de villégiature Bellevue, 4 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    Maison de villégiature Bellevue, 4 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon) Crozon - Morgat - 4 boulevard de la Plage - en écart - Cadastre : IK 399
    annexe :
    municipales de Brest, 7S375.
    illustration :
    Vue ancienne de la villa Bellevue IVR53_20072908794NUC Vue générale de la villa Bellevue IVR53_20072908793NUCA Vue générale de la villa Bellevue IVR53_20072908792NUCA Vue arrière de la villa Bellevue IVR53_20072908791NUCA
    contribution :
    Le Coz Caroline
    localisation :
    Crozon - Morgat - 4 boulevard de la Plage - en écart - Cadastre : IK 399
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
    titreCourant :
    Maison de villégiature Bellevue, 4 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    description :
    afin que la mer soit visible dès le rez-de-chaussée. La relative austérité de sa composition, liée La villa, qui compte deux étages, dont un sous combles, est construite sur un promontoire de terre notamment à sa haute toiture, est allégée par la disposition de deux balcons au premier étage, dont un , est crépie de couleur blanc cassé. La toiture en ardoise laisse émerger deux souches de cheminée et balcon-terrasse, par de nombreuse ouvertures sur l´extérieur, par un porche arrondi au rez-de-chaussée et
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt de mémoire ; intérêt technique
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Cette villa, une des préférées de la famille Peugeot en villégiature dans la première moitié du 20e
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    située dans le périmètre de protection de la villa Ker-ar-Bruck, classée aux Monuments Historiques. Elle , pour éviter une banalisation de la station balnéaire de Morgat et limiter le risque densification du Morgat soit élaborée par la commune intégrant le quartier balnéaire de Morgat, avec des recommandations spécifiques concernant l´évolution du lotissement, la rénovation du bâti, le plan de circulation, la mise en s´agit d´une des villas de Morgat citée nommément par la population interrogée.. Plus généralement valeur paysagère et architecturale du patrimoine de ce quartier. Un circuit pédestre de découverte de la Cette villa, d´un grand intérêt patrimonial (à la fois par son histoire et son architecture), est bâti par constructions interstitielles, il serait par ailleurs souhaitable qu´à l´instar de l´ancien cahier de charge du lotissement Peugeot, une véritable charte d´urbanisme de l´ensemble du secteur de
    historique :
    Kreiss, ingénieur parisien, quatre ans plus tard. Les matériaux de la première villa détruite ont été utilisés pour la construction de la villa Bel Air. Une première villa Bellevue est construite en 1892 par Armand Peugeot qui la rapidement décevante car elle ne propose pas de vue sur mer au rez-de-chaussée. Pourtant, c´est dans cette villa qu´il réside pendant la saison. En 1906, il décide d´édifier une nouvelle villa Bellevue au même emplacement
    referenceDocumentaire :
    Archives départementales du Finistère. Matrices cadastrales de Crozon. consultation du 16 janvier 2007. www.gastonchabal.free.fr.. Site internet de Brieg F. Haslé
  • Maison de villégiature dite "Bellevue", 4 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    Maison de villégiature dite "Bellevue", 4 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon) Crozon - 4 boulevard de la Morgat : Plage - en village - Cadastre : IK 399
    titreCourant :
    Maison de villégiature dite "Bellevue", 4 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    Grande villa orientée sud-est, face à la plage de Morgat, le long du boulevard, avec vue directe sur la mer. Elle est construite en béton armé et présente cinq niveaux d'habitation. Le rez-de surcroît et d´un étage de comble. L´absence de décor, la sobriété du matériau et l´imposante toiture en ouvertures. Le jardin est clôt de murs, l´entrée est marquée par des piliers. pavillon donnent à l´édifice une certaine austérité que viennent animer le jeu sur les pleins et les vides (porche dans-oeuvre, loggia), les décrochements (terrasse, balcons), la multiplication et la variété des
    annexe :
    topographique régionale sur le Parc naturel régional d'Armorique. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci , a été rédigé dans le cadre d´une étude l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de Bretagne du . Voir aussi enquête thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel - Maison de villégiature Ce dossier électronique a été réalisé par Judith Tanguy (Région Bretagne) dans le cadre d´une étude laboratoire Géomer (UBO) dans le cadre d´une étude thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel 20102911442NUCB : Archives minicipales de Brest
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    observation :
    Cette villa est moderne pour son époque tant par l'utilisation du béton armé que par la sobriété de ses lignes, l'absence de décors et de polychromie. Elle est conforme à l'esthétique voulue par Armand
    escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit en maçonnerie
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    mur de clôture entrée de jardin
    historique :
    La villa "Bellevue" est édifiée pour Armand Peugeot en 1906, à l´emplacement d´une villa construite également pour lui, quatorze plus tôt, en 1892. L´architecte Abel Chabal est l´auteur de cette nouvelle villa, qu´il prend soin de surélever de manière à pouvoir bénéficier d´une vue sur mer, du rez-de -chaussée. Des extensions ont été réalisées au nord, probablement dans le deuxième quart du 20e siècle.
    localisation :
    Crozon - 4 boulevard de la Morgat : Plage - en village - Cadastre : IK 399
    referenceDocumentaire :
    à la renaissance d'une identité. Rennes Saint-Brieuc, Société d'histoire et d'archéologie de CONSEIL RÉGIONAL DE BRETAGNE. GLAD : Le portail des patrimoines de Bretagne. Le patrimoine maritime Archives municipales de Brest. Série 7 S. Fonds Chabal (non consulté). p. 313 LE COUEDIC, Daniel. Les architectes et l'idée bretonne, 1904-1945. D' un renouveau des arts Bretagne, Archives modernes d'architecture de Bretagne, 1995.
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
  • Maison de villégiature dite "Kerlisanton", 14 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    Maison de villégiature dite "Kerlisanton", 14 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon) Crozon - 14 boulevard de la Morgat : Plage - en village - Cadastre : IK 352
    titreCourant :
    Maison de villégiature dite "Kerlisanton", 14 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé
    description :
    La maison est édifiée sur le front de mer, en limite du lotissement balnéaire. Elle présente un couverte d'un toit en pavillon sur la façade arrière ouest. Le rez-de-chaussée est surrélevé pour surcroît. Les façades adoptent le traditionnel rythme ternaire avec des encadrements de baies en brique qui se détachent sur la blancheur de l'enduit. Une véranda modernisée, couverte en appentis, est plan allongé, double en profondeur, avec un avant-corps sur la façade est et une tour d'escalier carrée construite contre la façade est. Une seconde véranda moderne a été créée au sud-ouest.
    annexe :
    topographique régionale sur le Parc naturel régional d'Armorique. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci , a été rédigé dans le cadre d´une étude l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de Bretagne du . Voir aussi enquête thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel - Maison de villégiature Ce dossier électronique a été réalisé par Judith Tanguy (Région Bretagne) dans le cadre d´une étude laboratoire Géomer (UBO) dans le cadre d´une étude thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    observation :
    La villa "Ker Lisanton" fait partie des premières villas de la station balnéaire de Morgat. Sa
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    mur de clôture entrée de jardin
    historique :
    siècle, après avoir acheté, en 1898, des parcelles dans le lotissement de la station balnéaire. Ce dernier est conseiller municipal de Crozon et instigateur de la construction de l'abri du marin de Morgat La villa est commanditée par Antoine Bott à l'extrême fin du 19e siècle ou au tout début du 20e
    localisation :
    Crozon - 14 boulevard de la Morgat : Plage - en village - Cadastre : IK 352
    referenceDocumentaire :
    CONSEIL RÉGIONAL DE BRETAGNE. GLAD : Le portail des patrimoines de Bretagne. Le patrimoine maritime
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
  • Maison de villégiature dite "Ker Maria", 1 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    Maison de villégiature dite "Ker Maria", 1 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon) Crozon - 1 boulevard de la Morgat : Plage - en village - Cadastre : IK 305
    annexe :
    topographique régionale sur le Parc naturel régional d'Armorique. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci , a été rédigé dans le cadre d´une étude l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de Bretagne du . Voir aussi enquête thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel - Maison de villégiature Ce dossier électronique a été réalisé par Judith Tanguy (Région Bretagne) dans le cadre d´une étude laboratoire Géomer (UBO) dans le cadre d´une étude thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    illustration :
    Détail de la façade ouest sur rue IVR53_20112900243NUCA Chambre de l'étage, détail de la cheminée en carreaux de faïence vernissée avec décor de frise de Vue générale sud-ouest avec la remise IVR53_20112900210NUCA Vestibule, détail de l'escalier IVR53_20112900209NUCA Chambre de l'étage, vue intérieure avec cheminée en carreaux de céramique vernissé peints d'un décor de motifs de roses IVR53_20112900222NUCA
    localisation :
    Crozon - 1 boulevard de la Morgat : Plage - en village - Cadastre : IK 305
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
    titreCourant :
    Maison de villégiature dite "Ker Maria", 1 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    dates :
    1908 porte la date daté par source
    description :
    -sol à demi enterré à usage de cave, de cuisine, et de chambre pour le cocher. Le rez-de-chaussée surélevé est surmonté d´un étage carré et d´un étage de comble. Le traitement différencié des façades ouest et est reflète la distribution intérieure : l´entrée, les escaliers, l'office et le vestibule sont rejetés à l´ouest sur la rue au profit des espaces de vie qui donnent au sud-est sur la mer. La salle à -oeuvre. Un bow-window est ouvert dans le pignon nord pour éclairer le salon. L´étage carré et l´étage de premier étage sont recouvertes d'un coffrage en bois. Une remise est construite au sud de la villa, à La maison est située face à la mer, sur une petite falaise au bord du rivage. Elle est construite en moellon de quartzite avec encadrements de baies, chaînages d´angle et soubassements en pierre de taille de microdiorite quartzique. De plan allongé, double en profondeur, elle est édifiée sur un sous manger est largement ouverte sur le jardin par une porte-fenêtre, précédée d´un large porche cintré dans
    observation :
    La villa "Ker Maria" est une des villas les plus intéressantes de Morgat, tant du point de vue historique qu'esthétique. Elle a marqué de son empreinte stylistique les autres villas de la station architecturaux qui caractérisent le style de Chabal, fait d'un savant mélange de régionalisme (mise en oeuvre de balnéaire construites sur les plans de Gaston Chabal entre 1908 et 1938. On y trouve déjà les éléments matériaux locaux), de pittoresque anglais (fenêtres d´angle, conduits de cheminée saillants, souches de ), et d'Art nouveau (décor de cheminée en céramique vernissée, jours d´escalier longs et étroits
    murs :
    pierre de taille
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    mur de clôture entrée de jardin
    historique :
    bibliothèque à Paris. Le nom de la villa est sculpté en relief sur la façade ouest, au-dessus de la porte La villa est construite en 1908 (date sculptée en relief sur la clef de voûte de la porte) sur les plans des architectes Abel et Gaston Chabal (père et fils) pour Pierre Lavallée, conservateur de d'entrée. Cette édifice marque les débuts d´architecte de Gaston Chabal à Morgat et reste une de ses oeuvres les plus abouties. Il y montre son goût et sa connaissance du "pittoresque anglais", de l'architecture régionaliste et de l'Art nouveau en associant avec beaucoup de liberté des éléments architecturaux issus de ces différents courants stylistiques.
    referenceDocumentaire :
    arts à la renaissance d'une identité. Rennes Saint-Brieuc, Société d'histoire et d'archéologie de CONSEIL RÉGIONAL DE BRETAGNE. GLAD : Le portail des patrimoines de Bretagne. Le patrimoine maritime Archives municipales de Brest. Série 7 S. Fonds Chabal (non consulté). p. 314-317 LE COUEDIC, Daniel. Les architectes et l'idée bretonne, 1904-1945. D' un renouveau des Bretagne, Archives modernes d'architecture de Bretagne, 1995.
  • Maison de villégiature Ar Maner, 10 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    Maison de villégiature Ar Maner, 10 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon) Crozon - Morgat - 10 boulevard de la Plage - en écart - Cadastre : IK 257
    annexe :
    20072908798NUC : Archives municipales de Brest, 7S373. 20072908802NUC : Archives municipales de Brest, 7S353. 20072908801NUC : Archives municipales de Brest, 7S373. 20072908800NUC : Archives municipales de Brest, 7S373.
    illustration :
    Plans de la villa Ar maner IVR53_20072908798NUC Carte postale de la villa IVR53_20072908802NUC Vue ancienne de la villa IVR53_20072908801NUC Vue ancienne arrière de la villa IVR53_20072908800NUC
    contribution :
    Le Coz Caroline
    localisation :
    Crozon - Morgat - 10 boulevard de la Plage - en écart - Cadastre : IK 257
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
    titreCourant :
    Maison de villégiature Ar Maner, 10 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    description :
    , à l´image des portes géminées reprise dans la façade du bâtiment. On retrouve dans le fonds Chabal conservé à Brest des photographies qui ont servi à préparer les plans de la villa Ar Maner. La façade arrière est flanquée d´une tour ronde qui rappelle le manoir de Kéramprovost (entre le bourg de Crozon et Morgat), élément courant du manoir campagnard breton. Sur les premiers plans de la villa (1928), cette évoquent les maisons traditionnelles bretonnes. De plan rectangulaire, construite en grès, la villa Ar La villa Ar Maner correspond au style régionaliste breton que Gaston Chabal développait depuis les années 1910. L´architecte prenait note de nombreux éléments architecturaux existant dans divers ouvrages tour n´était pas ronde mais carrée. Le toit, à deux pans, les cheminées couronnant chaque pignon Maner est composée d´un bâtiment principal jouxté d´une aile dont la corniche extérieure est plus basse que celle du bâtiment principal. Quatre hautes souches de cheminée émergent du toit en ardoise aujourd
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt technique ; intérêt artistique ; intérêt paysager et pittoresque ; intérêt de mémoire
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    originale à Morgat. Construite pour la famille Peugeot, elle a fait l'objet de cartes postales anciennes. Synthèse de différentes constructions, cette maison de style breton possède une architecture
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    située dans le périmètre de protection de la villa Ker-ar-Bruck, classée aux Monuments Historiques. Elle , pour éviter une banalisation de la station balnéaire de Morgat et limiter le risque densification du Morgat soit élaborée par la commune intégrant le quartier balnéaire de Morgat, avec des recommandations spécifiques concernant l´évolution du lotissement, la rénovation du bâti, le plan de circulation, la mise en s´agit d´une des villas de Morgat citée nommément par la population interrogée. Plus généralement valeur paysagère et architecturale du patrimoine de ce quartier. Un circuit pédestre de découverte de la Cette villa, d´un grand intérêt patrimonial (à la fois par son histoire et son architecture), est bâti par constructions interstitielles, il serait par ailleurs souhaitable qu´à l´instar de l´ancien cahier de charge du lotissement Peugeot, une véritable charte d´urbanisme de l´ensemble du secteur de
    historique :
    attitré de la station balnéaire, Gaston Chabal. Des références à d´autres villas apparaissent dans le devis du projet, daté du 23 avril 1928 : les lambris doivent être comme ceux du salon de la première ´entrée de la villa. Celle-ci est admirée du public et considérée comme un élément marquant de la station carrières que celles du château de Rulianec (propriété Heurteau). Gaston Chabal s´inspire également des constructions du hameau de Lanmeur (Nord Finistère) telles les portes géminées (disposées par paires) de l
    referenceDocumentaire :
    Archives municipales de Brest. 7 S 353. Propriété Bretling Ar Maner (1926-1959). Archives municipales de Brest. 7 S 375. Photographies de Lanmeur utilisées pour Ar Maner. KERSPERN, Michèle. Le Mode balnéaire - Une station : Morgat - Un architecte : Gaston Chabal Université de Bretagne-Occidentale : Mémoire de M.S.T. Institut de Géoarchitecture, 1985.
1 2 3 4 6 Suivant