Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 8 sur 8 - triés par pertinence
  • Maison de villégiature dite villa Le Joncour, le Fret (Crozon)
    Maison de villégiature dite villa Le Joncour, le Fret (Crozon) Crozon - le Fret - en écart - Cadastre : BC 319
    titreCourant :
    Maison de villégiature dite villa Le Joncour, le Fret (Crozon)
    description :
    Le Joncour est la seule réalisation de l'architecte Gaston Chabal au Fret. . Elle est surélevée par rapport à son vaste parc arboré, qui la rend difficilement visible. De base . Les toits en demi-croupe sont en ardoise. Deux souches de cheminée prolongent les pignons. La maison Située au Nord-Ouest du Fret, sur la falaise, cette villa relativement isolée domine l'anse du Fret paire) au centre de sa façade principale, auxquelles on accède aujourd'hui par un escalier et un petit balcon protégé par une avancée du toit. Les ouvertures sont en anse de panier, avec encadrement en brique
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Il s'agit d'un élément remarquable du front de mer résidentiel du Fret et la seule villa dessinée
    appellations :
    villa Le Joncour
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    Cette habitation mérite d´être préservée en l´état puisqu´il s´agit de la seule maison de villégiature dessinée par le célèbre architecte Abel Chabal au Fret.
    illustration :
    Plan de la Villa Le Joncour IVR53_20062908600NUC Plan de la Villa Le Joncour IVR53_20062908601NUC Vue générale de la Villa Le Joncour IVR53_20062908602NUCA Vue face à la mer de la Villa Le Joncour IVR53_20062908511NUCA Vue arrière de la Villa Le Joncour IVR53_20062908512NUCA Kiosque de la Villa Le Joncour IVR53_20062908576NUCA
    profession :
    [commanditaire] Le Joncour Corentin
    historique :
    En 1910, Corentin Le Joncour, quincaillier à Brest, fait construire au bord de la mer, un peu à l Chabal, architecte qui réalise les premières villas de la station balnéaire de Morgat, au Sud de la presqu'île de Crozon. Cette maison reste un bien de famille durant le 20e siècle. ´écart des villages du Fret, de Kervedan et de Kerariou, une importante maison qu'il a commandée à Gaston
    localisation :
    Crozon - le Fret - en écart - Cadastre : BC 319
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    referenceDocumentaire :
    Archives municipales de Brest. 7 S 78. Plan de la propriété Le Joncour par Gaston Chabal, sans date.
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
  • Maison de villégiature Bellevue, 4 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    Maison de villégiature Bellevue, 4 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon) Crozon - Morgat - 4 boulevard de la Plage - en écart - Cadastre : IK 399
    annexe :
    municipales de Brest, 7S375.
    illustration :
    Vue ancienne de la villa Bellevue IVR53_20072908794NUC Vue générale de la villa Bellevue IVR53_20072908793NUCA Vue générale de la villa Bellevue IVR53_20072908792NUCA Vue arrière de la villa Bellevue IVR53_20072908791NUCA
    contribution :
    Le Coz Caroline
    localisation :
    Crozon - Morgat - 4 boulevard de la Plage - en écart - Cadastre : IK 399
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
    titreCourant :
    Maison de villégiature Bellevue, 4 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    description :
    afin que la mer soit visible dès le rez-de-chaussée. La relative austérité de sa composition, liée La villa, qui compte deux étages, dont un sous combles, est construite sur un promontoire de terre notamment à sa haute toiture, est allégée par la disposition de deux balcons au premier étage, dont un , est crépie de couleur blanc cassé. La toiture en ardoise laisse émerger deux souches de cheminée et balcon-terrasse, par de nombreuse ouvertures sur l´extérieur, par un porche arrondi au rez-de-chaussée et
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt de mémoire ; intérêt technique
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Cette villa, une des préférées de la famille Peugeot en villégiature dans la première moitié du 20e
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    située dans le périmètre de protection de la villa Ker-ar-Bruck, classée aux Monuments Historiques. Elle , pour éviter une banalisation de la station balnéaire de Morgat et limiter le risque densification du Morgat soit élaborée par la commune intégrant le quartier balnéaire de Morgat, avec des recommandations spécifiques concernant l´évolution du lotissement, la rénovation du bâti, le plan de circulation, la mise en s´agit d´une des villas de Morgat citée nommément par la population interrogée.. Plus généralement valeur paysagère et architecturale du patrimoine de ce quartier. Un circuit pédestre de découverte de la Cette villa, d´un grand intérêt patrimonial (à la fois par son histoire et son architecture), est bâti par constructions interstitielles, il serait par ailleurs souhaitable qu´à l´instar de l´ancien cahier de charge du lotissement Peugeot, une véritable charte d´urbanisme de l´ensemble du secteur de
    historique :
    Kreiss, ingénieur parisien, quatre ans plus tard. Les matériaux de la première villa détruite ont été utilisés pour la construction de la villa Bel Air. Une première villa Bellevue est construite en 1892 par Armand Peugeot qui la rapidement décevante car elle ne propose pas de vue sur mer au rez-de-chaussée. Pourtant, c´est dans cette villa qu´il réside pendant la saison. En 1906, il décide d´édifier une nouvelle villa Bellevue au même emplacement
    referenceDocumentaire :
    Archives départementales du Finistère. Matrices cadastrales de Crozon. consultation du 16 janvier 2007. www.gastonchabal.free.fr.. Site internet de Brieg F. Haslé
  • Maison de villégiature dite "Bellevue", 4 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    Maison de villégiature dite "Bellevue", 4 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon) Crozon - 4 boulevard de la Morgat : Plage - en village - Cadastre : IK 399
    titreCourant :
    Maison de villégiature dite "Bellevue", 4 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    Grande villa orientée sud-est, face à la plage de Morgat, le long du boulevard, avec vue directe sur la mer. Elle est construite en béton armé et présente cinq niveaux d'habitation. Le rez-de surcroît et d´un étage de comble. L´absence de décor, la sobriété du matériau et l´imposante toiture en ouvertures. Le jardin est clôt de murs, l´entrée est marquée par des piliers. pavillon donnent à l´édifice une certaine austérité que viennent animer le jeu sur les pleins et les vides (porche dans-oeuvre, loggia), les décrochements (terrasse, balcons), la multiplication et la variété des
    annexe :
    topographique régionale sur le Parc naturel régional d'Armorique. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci , a été rédigé dans le cadre d´une étude l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de Bretagne du . Voir aussi enquête thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel - Maison de villégiature Ce dossier électronique a été réalisé par Judith Tanguy (Région Bretagne) dans le cadre d´une étude laboratoire Géomer (UBO) dans le cadre d´une étude thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel 20102911442NUCB : Archives minicipales de Brest
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    observation :
    Cette villa est moderne pour son époque tant par l'utilisation du béton armé que par la sobriété de ses lignes, l'absence de décors et de polychromie. Elle est conforme à l'esthétique voulue par Armand
    escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit en maçonnerie
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    mur de clôture entrée de jardin
    historique :
    La villa "Bellevue" est édifiée pour Armand Peugeot en 1906, à l´emplacement d´une villa construite également pour lui, quatorze plus tôt, en 1892. L´architecte Abel Chabal est l´auteur de cette nouvelle villa, qu´il prend soin de surélever de manière à pouvoir bénéficier d´une vue sur mer, du rez-de -chaussée. Des extensions ont été réalisées au nord, probablement dans le deuxième quart du 20e siècle.
    localisation :
    Crozon - 4 boulevard de la Morgat : Plage - en village - Cadastre : IK 399
    referenceDocumentaire :
    à la renaissance d'une identité. Rennes Saint-Brieuc, Société d'histoire et d'archéologie de CONSEIL RÉGIONAL DE BRETAGNE. GLAD : Le portail des patrimoines de Bretagne. Le patrimoine maritime Archives municipales de Brest. Série 7 S. Fonds Chabal (non consulté). p. 313 LE COUEDIC, Daniel. Les architectes et l'idée bretonne, 1904-1945. D' un renouveau des arts Bretagne, Archives modernes d'architecture de Bretagne, 1995.
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
  • Maison de villégiature dite "Ker Maria", 1 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    Maison de villégiature dite "Ker Maria", 1 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon) Crozon - 1 boulevard de la Morgat : Plage - en village - Cadastre : IK 305
    annexe :
    topographique régionale sur le Parc naturel régional d'Armorique. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci , a été rédigé dans le cadre d´une étude l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de Bretagne du . Voir aussi enquête thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel - Maison de villégiature Ce dossier électronique a été réalisé par Judith Tanguy (Région Bretagne) dans le cadre d´une étude laboratoire Géomer (UBO) dans le cadre d´une étude thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    illustration :
    Détail de la façade ouest sur rue IVR53_20112900243NUCA Chambre de l'étage, détail de la cheminée en carreaux de faïence vernissée avec décor de frise de Vue générale sud-ouest avec la remise IVR53_20112900210NUCA Vestibule, détail de l'escalier IVR53_20112900209NUCA Chambre de l'étage, vue intérieure avec cheminée en carreaux de céramique vernissé peints d'un décor de motifs de roses IVR53_20112900222NUCA
    localisation :
    Crozon - 1 boulevard de la Morgat : Plage - en village - Cadastre : IK 305
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
    titreCourant :
    Maison de villégiature dite "Ker Maria", 1 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    dates :
    1908 porte la date daté par source
    description :
    -sol à demi enterré à usage de cave, de cuisine, et de chambre pour le cocher. Le rez-de-chaussée surélevé est surmonté d´un étage carré et d´un étage de comble. Le traitement différencié des façades ouest et est reflète la distribution intérieure : l´entrée, les escaliers, l'office et le vestibule sont rejetés à l´ouest sur la rue au profit des espaces de vie qui donnent au sud-est sur la mer. La salle à -oeuvre. Un bow-window est ouvert dans le pignon nord pour éclairer le salon. L´étage carré et l´étage de premier étage sont recouvertes d'un coffrage en bois. Une remise est construite au sud de la villa, à La maison est située face à la mer, sur une petite falaise au bord du rivage. Elle est construite en moellon de quartzite avec encadrements de baies, chaînages d´angle et soubassements en pierre de taille de microdiorite quartzique. De plan allongé, double en profondeur, elle est édifiée sur un sous manger est largement ouverte sur le jardin par une porte-fenêtre, précédée d´un large porche cintré dans
    observation :
    La villa "Ker Maria" est une des villas les plus intéressantes de Morgat, tant du point de vue historique qu'esthétique. Elle a marqué de son empreinte stylistique les autres villas de la station architecturaux qui caractérisent le style de Chabal, fait d'un savant mélange de régionalisme (mise en oeuvre de balnéaire construites sur les plans de Gaston Chabal entre 1908 et 1938. On y trouve déjà les éléments matériaux locaux), de pittoresque anglais (fenêtres d´angle, conduits de cheminée saillants, souches de ), et d'Art nouveau (décor de cheminée en céramique vernissée, jours d´escalier longs et étroits
    murs :
    pierre de taille
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    mur de clôture entrée de jardin
    historique :
    bibliothèque à Paris. Le nom de la villa est sculpté en relief sur la façade ouest, au-dessus de la porte La villa est construite en 1908 (date sculptée en relief sur la clef de voûte de la porte) sur les plans des architectes Abel et Gaston Chabal (père et fils) pour Pierre Lavallée, conservateur de d'entrée. Cette édifice marque les débuts d´architecte de Gaston Chabal à Morgat et reste une de ses oeuvres les plus abouties. Il y montre son goût et sa connaissance du "pittoresque anglais", de l'architecture régionaliste et de l'Art nouveau en associant avec beaucoup de liberté des éléments architecturaux issus de ces différents courants stylistiques.
    referenceDocumentaire :
    arts à la renaissance d'une identité. Rennes Saint-Brieuc, Société d'histoire et d'archéologie de CONSEIL RÉGIONAL DE BRETAGNE. GLAD : Le portail des patrimoines de Bretagne. Le patrimoine maritime Archives municipales de Brest. Série 7 S. Fonds Chabal (non consulté). p. 314-317 LE COUEDIC, Daniel. Les architectes et l'idée bretonne, 1904-1945. D' un renouveau des Bretagne, Archives modernes d'architecture de Bretagne, 1995.
  • Maison de villégiature, 3 rue Port Maria (Landévennec)
    Maison de villégiature, 3 rue Port Maria (Landévennec) Landévennec - 3 rue Port Maria - en village
    titreCourant :
    Maison de villégiature, 3 rue Port Maria (Landévennec)
    etages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    description :
    ajouré. La disposition au sol de la maison est un plan en T : la façade postérieure présente un avant surélevé. La distribution intérieure du rez-de-chaussée est basée sur un principe de modules de forme -de-chaussée). A l´étage, un couloir distribue 5 pièces. A l´étage de comble, le palier donne accès à (partie gauche), de forge (partie droite) et de garage pour charrette ou cabriolet. La totalité de la parcelle est ceint par des murs de clôture en pierres et briques (la maçonnerie du portail d'entrée a été Maison de type ternaire composée d´un rez-de-chaussée surélevé, d´un étage et d´un étage de comble -corps central couvert d'un toit à longs pans. De part et d´autre de l´avancée, deux fenêtres en rez-de -chaussée, à l´étage on retrouve le rythme ternaire : 3 fenêtres. Les façades latérales sont percées d ´ouvertures à l´étage et à l´étage de comble. Deux corps de bâtiments latéraux adossés en rez-de-chaussée de plan octogonal (rajout postérieur à la construction). L'enduit a été dégradé dans les années 1990
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    observation :
    de son architecte (Abel Chabal), de la qualité de son traitement (intérieur et extérieur) et de son
    illustration :
    Vue de la façade Est de la villa IVR53_20112900330NUCA Vue de la porte du mur de clôture IVR53_20112900394NUCA Vue de la charpente de l'appentis à l'est IVR53_20112900600NUCA Vue de la cheminée rez-de-chaussée sud IVR53_20112900599NUCA Vue de la cheminée au nord IVR53_20112900598NUCA Vue de la cheminée rez-de-chaussée pièce nord-est IVR53_20112900597NUCA Vue de la pièce nord au RDC IVR53_20112900589NUCA Vue de la pièce nord-est au RDC IVR53_20112900586NUCA Vue de la pièce nord-est au rez-de-chaussée IVR53_20112900587NUCA Vue de la rampe d'escalier à l'étage IVR53_20112900594NUCA
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    mur de clôture entrée de jardin
    historique :
    des ruines de l'abbaye entre 1841 et 1875. La famille Crouan possède toutes les parcelles de Port . Farge. C'est la première maison de l'architecte brestois Abel Chabal sur la presqu'île de Crozon, bien contrario la distribution intérieure échappe à cette rigueur en mettant en scène un système d'alvéole, de modules qui s'imbriquent, et se répètent, au rez-de-chaussée, et par la présence de l'escalier en façade Maison de villégiature construite en 1876-1877 par l'architecte Abel Chabal (1844-1913) pour Alexis Crouan (1841-1901), élu municipal de Landévennec de 1881 à 1896. Natif de Brest, Alexis Crouan s'installe -Maria jusqu'en 1914. La maison a été vendue en 1915 à M. Madec, conserveur à Logonna, puis en 1922 à M âgé de 32 ans, fait preuve d'un classicisme et d'une rigueur pour l'ordonnancement des façades ; a antérieure. La serre placée en façade postérieure a été détruite dans les années 1990. L'enduit a été dégradé à la même période.
    referenceDocumentaire :
    LE STUM, Jean.La maison Farge in Bulletin du syndicat d'initiative de Landévennec, n°27, janvier
    precisionsDenomination :
    Maison de villégiature
  • Maison de villégiature dite "Ker an Eol", 1 avenue Armand Peugeot, Morgat (Crozon)
    Maison de villégiature dite "Ker an Eol", 1 avenue Armand Peugeot, Morgat (Crozon) Crozon - 1 avenue Morgat : Armand Peugeot - en village - Cadastre : IK 262
    titreCourant :
    Maison de villégiature dite "Ker an Eol", 1 avenue Armand Peugeot, Morgat (Crozon)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    La villa est orientée à l´est, face à la plage de Morgat. Le rez-de-chaussée est surélevé de manière à pouvoir bénéficier d'une vue sur mer. Le plan est éclaté avec une multiplication des corps de bâtiments, cinq au total, qui imbriqués les uns dans les autres créé un jeu de volumes et de toitures. Le et en retrait. Une loggia surmontée d´une terrasse occupe l´angle nord-est de la maison afin de créer un espace de transition entre l'extérieur et l'intérieur. A l´ouest, sur la façade arrière, les deux petits corps de bâtiment en rez-de-chaussée abritent des pièces de service. L´ensemble est en maçonnerie enduite, couvert de toits débordants à demi-croupe, croupe, terrasse ou appentis.
    annexe :
    topographique régionale sur le Parc naturel régional d'Armorique. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci , a été rédigé dans le cadre d´une étude l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de Bretagne du . Voir aussi enquête thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel - Maison de villégiature Ce dossier électronique a été réalisé par Judith Tanguy (Région Bretagne) dans le cadre d´une étude laboratoire Géomer (UBO) dans le cadre d´une étude thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    mur de clôture entrée de jardin
    historique :
    Villa commanditée par Armand Peugeot en 1909, probablement réalisée sur les plans de l'architecte
    referenceDocumentaire :
    CONSEIL RÉGIONAL DE BRETAGNE. GLAD : Le portail des patrimoines de Bretagne. Le patrimoine maritime
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
  • Maison de villégiature dite "Les Ajoncs", 2 allée de Lesquiffinec, Morgat (Crozon)
    Maison de villégiature dite "Les Ajoncs", 2 allée de Lesquiffinec, Morgat (Crozon) Crozon - 2 allée de Morgat : Lesquiffinec - en village - Cadastre : HV 82
    titreCourant :
    Maison de villégiature dite "Les Ajoncs", 2 allée de Lesquiffinec, Morgat (Crozon)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    en bois. Au nord, côté rue, la cage d´escalier est traitée comme un élément décoratif au centre de la toit à pan unique. L´étage de comble abrite des chambres éclairées par de petites lucarnes. Le jardin Maison à double orientation nord-sud, de plan en L, à étage carré sur rez-de-chaussée surélevé et est clos de murs avec une entrée matérialisée par des piliers.
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    mur de clôture entrée de jardin
    historique :
    La villa est construite entre 1902 et 1903 dans le quartier du Portzic à Morgat ; elle serait la plus ancienne des maisons de la rue de Lesquiffinec. L´architecte Abel Chabal semble être l´auteur de cette maison, proche stylistiquement de la villa Bellevue ou de celle située rue Louis Jouvet.
    localisation :
    Crozon - 2 allée de Morgat : Lesquiffinec - en village - Cadastre : HV 82
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
  • Maison de villégiature, rue Louis Jouvet (Crozon)
    Maison de villégiature, rue Louis Jouvet (Crozon) Crozon - rue Crozon : Louis Jouvet - en village - Cadastre : HX 193
    titreCourant :
    Maison de villégiature, rue Louis Jouvet (Crozon)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    de larges fenêtres en arc segmentaire. Sur le pignon ouest, la porte d'entrée ouvre sur un hall qui La maison est de plan allongé, en rez-de-chaussée surélevé surmonté d'un étage carré et d'un étage de comble. Les murs sont enduits tandis que le soubassement, les encadrements des baies, les chaines . Les pièces de service et les espaces de distribution telles la cage d'escalier, la cuisine et les dessert toutes les pièces du rez-de-chaussée et la cage d'escalier. Celle-ci est éclairée par deux séries de fenêtres jumelées, superposées au centre de la façade nord et couvertes par un toit en appentis. d'angle, les pierres d'assise du pignon et les souches de cheminées sont en pierre de taille de granite commodités sont rejetées au nord tandis que les pièces de vie - salon et salle à manger - ouvrent au sud par
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    observation :
    des quelques oeuvres locales d'Abel Chabal. On y trouve le même sens de l'épure et de la stylisation Située hors du périmètre du lotissement de la station balnéaire de Morgat, cette villa fait partie qui deviendra l'architecte attitré de la station. On peut établir des analogies stylistiques entre cette maison et les gares de la Presqu'île. sur d'autres de ses villas ("Les Ajoncs", "Bellevue"), apport dont se nourrira son fils Gaston Chabal
    murs :
    pierre de taille
    historique :
    dominent la baie de Morgat, près du hameau de Kernalbet. Cette villa est construite au tout début du 20e siècle sur les plans de l'architecte Abel Chabal dans un style Art Nouveau de conception néo-régionaliste. Elle est établie sur les hauteurs qui
1