Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 13 sur 13 - triés par pertinence
  • Manoir de La Haye (Plouaret)
    Manoir de La Haye (Plouaret) Plouaret - La Haye - isolé
    titreCourant :
    Manoir de La Haye (Plouaret)
    annexe :
    Keramborgne, bien que cette dernière ait gardé le nom de La Haye-Keramborgne jusqu'à la Révolution Pierre de La Haye ; Charles de Perrien ; au 17e siècle, le précédent, Morice, Pierre de Perrien ; Suzanne . - Seigneurie de La Haye. - Titres généraux : contrats de vente de la terre de La Haye par Pierre de Perrien à Suzanne Rouxel, pour la somme de 27 000 livres tournois ; par Louis-Ignace de Tournemine à René-Georges Saget, pour 26 000 livres ; - minus fournis à la seigneurie de Grandbois par Morice de La Haye, fils d'Alain ; par Yvon de La Haye ; - rentier et comptes, celui de 1789 présentant, en recettes, la somme de 2 . Paroisse de Plouaret : déclarations fournies pour les convenants Guilquin, La Haye, Keranqueré-Bian , Kerbest-Bras et Penangué, tous situés dans la fratrie de Toul-on-Haye. La terre de La Haye, située dans la paroisse de Plouaret, relevait des seigneuries de Grandbois, de Guingamp et du Vieux-Marché . - Seigneurs de La Haye : au 15e siècle, Gauven, Alain et Morice de La Haye ; au 16e siècle, Yvon, Allain et
    illustration :
    Plouaret, La Haye : manoir, élévation postérieure, détail. Le linteau de fenêtre à larmier est Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : La Haie (La Haye Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : La Haie (La Haye actuel par Henri Frotier de la Messelière, 1935 IVR53_19802201346ZMI Plouaret, La Haye : tour d'escalier du manoir datable de la 1ère moitié du 15e siècle Plouaret, La Haye : tour d'escalier du manoir datable de la 1ère moitié du 15e siècle Plouaret, La Haye : tour d'escalier du manoir datable de la 1ère moitié du 15e siècle Plouaret, La Haye : tour d'escalier du manoir datable de la 1ère moitié du 15e siècle Plouaret, La Haye : tour d'escalier du manoir datable de la 1ère moitié du 15e siècle Plouaret, La Haye : tour d'escalier du manoir datable de la 1ère moitié du 15e siècle, fenêtre à
    historique :
    par la route de Plouaret à Keraudy puis par une allée courant vers l´ouest. Le toponyme est orthographié "La Haie" sur le cadastre de 1835. A cette époque, trois ménages se partagent le manoir. Les cadastre semble également figurer un fossé au nord du manoir. Le manoir de La Haye (également écrit "La , Morice et Tanguy de La Haye, tous "porteur[s] d´une brigandine", qui comparaissent "en archer". Le manoir appartient aujourd´hui à la famille Le Bourdonnec qui élèvent des porcs. Le manoir de La Haye est datable du . Si l´on se réfère au croquis d´Henri Frotier de la Messelière, le manoir de La Haye a été modifié retroussé de la tour (ou en poivrière) a été arasé et remplacé par un voile de béton ; - le corps de logis a l´est d´un petit affluent du Roscoat. Le manoir est isolé dans la campagne ; on y accède uniquement une action de concentration des terres autour du domaine manorial. "La Haye" ou "La haie" remonte Haie" dans les archives) a été fondé par la famille de La Haye (ramage de Plumaugat), sieur de la Haye
    localisation :
    Plouaret - La Haye - isolé
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Les manoirs et métairies nobles de la commune de Plouaret
    Les manoirs et métairies nobles de la commune de Plouaret Plouaret
    titreCourant :
    Les manoirs et métairies nobles de la commune de Plouaret
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Coat Boue (Coat Roué). On distingue la Plouaret, La Haye : tour d'escalier du manoir datable de la 1ère moitié du 15e siècle Plouaret, Keranquéré : logis de ferme, élévation antérieure orientée vers le sud-est Plouaret, Coat Roué : manoir, vue depuis la cour IVR53_20122205077NUCA Plouaret, La Haye : manoir, élévation antérieure orientée est IVR53_20122205116NUCA porte piétonne encadrées de deux guérites IVR53_20122201069NUCA Plouaret : colombier du manoir de Guernachanay IVR53_20122200916NUCA Plouaret, Kerbridou : manoir, élévation antérieure orientée vers le sud IVR53_20142205455NUCA Plouaret, Kerépol : manoir, élévation postérieure orientée vers le sud-ouest. Le pignon sud est flanqué de deux échauguettes IVR53_20122205056NUCA
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Manoir de Kerhuon (Plouaret)
    Manoir de Kerhuon (Plouaret) Plouaret - Kerhuon - isolé
    titreCourant :
    Manoir de Kerhuon (Plouaret)
    annexe :
    "Kerhuon abritait toute une jeune famille. Messire Régnault de Meur, écuyer, Se de Kerguz, Kerhuon et autres lieux, et Marie Cam, de la noble maison de Kernasquirec, sa compagne, voyaient grandir la liberté et la simplicité des champs : Jean, leur chef de nom et d'armes, qui deviendra Gouverneur Vincent, qui préférera aux riches bénéfices ecclésiastiques la pauvreté, aux titres pompeux, celui de autour d'eux quatre enfants qui répandaient sous leur vieux toit la vie et la douce gaieté qu'engendrent de Lannion ; puis Françoise, mariée en 1650 à messire Rolland Lestic, sieur de Kerraoul et des Salles , en l'évéché de Saint-Brieuc ; Jeanne, qui épousera Yves de Kerverder, sieur de Kerjean ; enfin notre prêtre indigne, de pauvre missionnaire, et qui mourra en odeur de sainteté, en 1668" (Bulletin archéologique de l'Association bretonne, Rennes, 1885).
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Khuon (Kerhuon) IVR53_20122205741NUCA Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Khuon (Kerhuon) IVR53_20122205740NUCA Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Khuon (Kerhuon) IVR53_20122205739NUCA Plouaret, Kerhuon : manoir, revers de la porte piétonne IVR53_20122205225NUCA suggère la couleur rougeâtre du granite : ?). Le pignon ouest a été entièrement remonté Plouaret, Kerhuon : manoir, vue de situation depuis le sud-est IVR53_20122205228NUCA Plouaret, Kerhuon : manoir, vestiges de la porte charretière IVR53_20122205239NUCA Plouaret, Kerhuon : manoir, vestiges de la porte charretière IVR53_20122205240NUCA Plouaret, Kerhuon : manoir, fournil adossé au mur d'enceinte, détail de la façade antérieure Plouaret, Kerhuon : vestiges d'un édifice de forme rectanglaire figurant sur la cadastre de 1835
    profession :
    [habitant célèbre, commanditaire] Vincent de Meur
    historique :
    la campagne ; à l´origine, on y accède uniquement par le "chemin de Pen an Gué à Huon" via "Goaz en 1835. Le manoir de Kerhuon relevait de la bannière de Tonquédec ; il était la propriété de la famille Le Meur, seigneur de Kerigonan et de Lesmoal en Plounérin dont les armoiries sont "d´argent à la surmontée à archivolte en accolade de la même période. Le pignon ouest du logis a été entièrement remonté au 19e siècle ainsi qu´une partie conséquente de la façade orientée au nord. Le four à pain du fournil proximité immédiate d´une source et d´un petit affluent du ruisseau de Kerlouzouen. Le manoir est isolé dans faouet" (aujourd´hui Goaz ar Faven). Le toponyme est orthographié "Khuon" (Kerhuon) sur le cadastre de Meur, seigneur de Kerhuon, né en 1628 dans ce manoir et entré dans la cléricature (aumônier du roi puis prêtre en 1653). La branche de Kerguz-Kerhuon s´éteint avec lui. L'édifice actuel comporte une mise en diffère de celui figurant sur le cadastre ancien. Le mur d´enceinte est percé d´une porte charretière (en
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Manoir de Guernanchanay (Plouaret)
    Manoir de Guernanchanay (Plouaret) Plouaret - Guernanchanay (Guernachanay) - isolé - Cadastre : C 885, 891, 892, 893, 894, 924
    annexe :
    répertoire de la Renaissance classique : les échauguettes, percées de bouches à feu, le situent à une date symétrique, le tout, comme les communs construits à la perpendiculaire, d´un très bel appareil de granite. Ce Le manoir de Guernanchanay selon Jean-Jacques Rioult (2002) "Le parti décoratif du portail transpose sur le modèle traditionnel de l´entrée manoriale à porte charretière et porte piétonne le assez tardive, vers 1600, probablement contemporaine des guerres de la Ligue. Ce portail devait ouvrir Le manoir de Guernanchanay selon André Mussat (1979) Guernanchanay (et Kerbiguet à Gourin ) témoigne de nouvelles modes, caractéristiques de la seconde Renaissance : "Ils ont en commun l´emploi de entablement, son étage à niche, fronton et volute, mais les deux poivrières [sic] qui le flanquent de part et embrasures de bouche à feu à l´angle externe de la maison, commandant ainsi ses abords arrière et latéraux . Ce n´est point le seul cas d´un portail vraiment nouveau : citons, près de Châteaubourg, Le Plessis
    appellations :
    Manoir de Guernanchanay Manoir de Guernachanay
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Guernachanay (Guernanchanay), Moulin Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Guernachanay (Guernanchanay). On Plouaret, Guernanchanay : croquis du manoir et de son plan cadastral par Henri Frotier de la Plouaret, Guernanchanay : croquis du manoir par Henri Frotier de la Messelière, 9 septembre 1920 Plouaret, Guernanchanay : fontaine et auge situées au milieu de la cour du manoir, femme et enfants Plouaret, Guernanchanay : manoir et cour intérieure. Elévation nord. La galerie servant de remise Plouaret, Guernanchanay : manoir et cour intérieure. Elévation nord. La galerie servant de remise Plouaret, Guernanchanay : manoir et cour intérieure. Elévation nord. La galerie servant de remise Plouaret, Guernanchanay : manoir et cour intérieure. Elévation nord. La galerie servant de remise Plouaret, Guernanchanay : manoir et cour intérieure. Elévation nord. La galerie servant de remise
    profession :
    [architecte] Jean Le Taillanter
    titreCourant :
    Manoir de Guernanchanay (Plouaret)
    etages :
    étage de comble
    description :
    ; à droite, la cuisine, le cellier et à l´étage, deux salles. Depuis la galerie servant de remise au cintre accostées de pilastres et couronnées de tympans curvilignes ou triangulaire. Le tympan de la assurant le flanquement des fossés ouest (vers l´entrée de la cour) et sud. Ces fossés secs étaient encadré de deux guérites percées chacune de trois ouvertures de tir. La grange, orientée vers le sud-sud 2500 mètres au sud du bourg de Plouaret et à 151 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il se situe à ) et un moulin à eau sur le ruisseau de Saint-Ethurien. On accède au manoir de Guernanchanay par une avenue de hêtres filant vers le sud-est. L´édifice est construit en pierre de taille de granite gris de autour d´une cour fermée : - dans l'axe de l'entrée : l’emplacement du manoir médiéval (figurant sur le cadastre de 1835). - le premier corps de bâtiment - le plus imposant - est orienté vers le nord. Il rez-de-chaussée, une poterne permet de sortir par le sud-est : cette porte est protégée par deux
    murs :
    granite pierre de taille
    precisionsProtection :
    Manoir (C 891, 892, 893 et 894), colombier (C 885), vestiges de la chapelle (?), parcelles
    contenu :
    héritées du Moyen Age, le manoir de Guernanchanay traduit dans la pierre la richesse et le prestige de ses commanditaires. Il est le siège de la seigneurie figurée par la résidence seigneuriale mais aussi le siège d'une . Lors de la construction de l'actuel logis dans le dernier quart du 16e siècle, il préexiste déjà une - ruiné - fermant la cour face à l´entrée monumentale. Le manoir de Guernanchanay est typique de l modernité, archaïsme et sécurité. Modernité dans l'ornementation du portail qui utilise le répertoire de la mettent en scène la salle de l'étage. Certains indices permettent aujourd'hui de penser que le manoir de Barac´h en Louannec. A une époque troublée - la fin du 16e siècle - et dans le contexte des Guerres de la Ligue où coups de main et pillages sont encore nombreux dans les campagnes et sur les côtes, le ). Reste la question de la garnison, de son équipement et de son approvisionnement en poudre. Le manoir de Par son souci de composition quadrangulaire et la volonté de conserver ses parties anciennes
    historique :
    . - le Gualès (ou Goalès), seigneur de Kerversault et de la Villeneuve, paroisse de Ploubezre ; seigneur -Paul de Robien (1698-1756) achète le château de Guernanchanay ; sa famille le conserve jusqu'à la La seigneurie de Guernanchanay a appartenu aux familles nobles suivantes : - de Guernanchanay qui de Guernanchanay (dans la 2e moitié du 14e siècle), paroisse de Plouaret, aux armoiries : "D´argent [Guernanchanay], grand-chantre de l´église cathédrale de Tréguier, docteur-régent en de la Faculté de Paris, né au château de Guernachané en cette paroisse, fonda, par testament du 20 avril 1325, le collège de Tréguier, à Paris [aujourd’hui appelé Collège de France] (Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne)". - de Keranrais (dans la 1ère moitié du 15e siècle). Yves de Keranrais, décédé en 1454, fut seigneur de Guernanchanay. Il était marié avec Aliette le Roux de Coëtando. On trouve ensuite Briend leur fils, époux de Jeanne de Trogoff, puis Marie de Keranrais qui a épousé Jean le Goalès en 1452
    referenceDocumentaire :
    p. 227-249 "Michel Le Borgne, architecte morlaisien de la Renaissance (1551-1582)" MILLET , Christian ; CASTEL, Yves-Pascal ; HUON, Michel. "Michel Le Borgne, architecte morlaisien de la Renaissance p. 199-215 "Jean Le Taillanter, architecte de la Renaissance" MILLET, Christian ; CASTEL, Yves -Pascal ; HUON, Michel. "Jean Le Taillanter, architecte de la Renaissance", Bulletin de la Société p. 531 ; 519-561 "Observation sur le plan quadrangulaire et la galerie dans les châteaux bretons Saint-Brice-en-Coglès in "Actes du Congrès de Fougères 6-7-8 septembre 1995", Mémoires de la société p. 37-39 "Le château de Guernanchanay en Plouaret" COUFFON, René. "Le château de Guernanchanay en Plouaret", Mémoire de la Société d'émulation des Côtes-du-Nord, Saint-Brieuc, vol. 103, 1975. p. 247 "Les manoirs bretons des Côtes-du-Nord" FROTIER DE LA MESSELIERE (Vicomte). "Les manoirs bretons des Côtes-du-Nord", Mémoire de la Société d'émulation des Côtes-du-Nord, Saint-Brieuc, 1940.
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Manoir de Kerépol (Plouaret)
    Manoir de Kerépol (Plouaret) Plouaret - Kerépol - isolé - Cadastre : C 2416
    titreCourant :
    Manoir de Kerépol (Plouaret)
    annexe :
    Notice des Monuments Historiques extraite de la base Mérimée (PA00089770 ; 1992) "Le manoir de appartenait à la famille de Kergariou. Le logis occupe le côté ouest d'une cour fermée avec porte charretière Kérépol, situé à l'ouest du bourg de Plouaret a été construit au 17e siècle. La seigneurie de Kérépol et porte piétonne ; deux ailes de dépendances encadrent la cour au nord et au sud".
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Kepol (Kerépol), Kdanez (Kerdanet Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Kepol (Kerépol) IVR53_20122205725NUCA Plouaret, Kerépol : manoir, détail de la souche de cheminée nord IVR53_20122205068NUCA Plouaret, Kerépol : manoir, détail de la souche de cheminée centrale IVR53_20122205069NUCA Plouaret, Kerépol : manoir, détail de la souche de cheminée sud IVR53_20122205070NUCA Plouaret, Kerépol : élévation du manoir (avant travaux de restitution) IVR53_20122206005NUCA Plouaret, Kerépol : élévation du manoir (avant travaux de restitution) IVR53_20122206003NUCA Plouaret, Kerépol : manoir, porte piétonne et porte charretière s'ouvrant vers le nord-est Plouaret, Kerépol : manoir, élévation postérieure orientée vers le sud-ouest IVR53_20122205054NUCA Plouaret, Kerépol : manoir, élévation postérieure orientée vers le sud-ouest IVR53_20122205055NUCA
    precisionsProtection :
    Logis ; mur d'enceinte avec la double porte (cad. C 2416) : inscription par arrêté du 18 mars 1991.
    historique :
    "Kerepaul" sur la carte de Cassini réalisée dans la 2e moitié du 18e siècle ; "Kepol" sur le cadastre de . Le manoir est isolé dans la campagne ; on y accède depuis le bourg de Plouaret par le "chemin de , inaugurée en 1865, et qui passe à 120 mètres au sud. Le manoir de Kerépol a été fondé par la famille de sud d´une source et d´un petit affluent du Rau de Saint-Eturien. Le toponyme est orthographié 1835 et s´écrit aujourd´hui "Kerépol". Il est formé de "Kêr" qui signifie le village, le lieu habité Kepol" (Kerépol) ou par l´ouest depuis le "chemin de Saint-Carré à Plouaret", une bifurcation à gauche à "Lan Bian" (aujourd´hui Lann Vihan) puis en suivant le "chemin de Lan Bian à Kavézan" (Keravézan). Ce dernier chemin n´est plus usité en raison de la construction de la ligne de chemin de fer Paris-Brest Kermadéza et de Trobriand, paroisse de Plougasnou ; seigneur de la Ville-Pépin, sieur du Domaine, seigneur  ; seigneur de la Grandville (en breton, Guermeur), paroisse de Bringolo). Les seigneurs de Kergariou portent
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Manoir de Kerbridou (Plouaret)
    Manoir de Kerbridou (Plouaret) Plouaret - Kerbridou Vraz - isolé - Cadastre : B 34
    titreCourant :
    Manoir de Kerbridou (Plouaret)
    annexe :
    Notice des Monuments Historiques extraite de la base Mérimée (PA00089457 ; 1992) "Vers la fin du 16e siècle et le début du 17e siècle, apparaît en Bretagne une architecture nouvelle, composée de porches avec guérites à dômes et à culs de lampes. A la même époque, remontent les hautes gerbières à se trouve de chaque côté de cette entrée. Des gerbières à fronton décoré ressortent dans la toiture rentrant vers le manoir possède une guérite à cul de lampe". étages avec accolades et frontons de Kerbridou. Il s'agit d'un manoir rectangulaire avec tour d'escalier carrée saillante. Une porte encadrée de pilastres superposés, soutenant une légère corniche, a son et la corniche contient des écussons et armes en ses angles. Une fenêtre coupée d'un linteau-meneau . La tour carrée possède un pan coupé au deuxième, et s'élargit par des mâchicoulis en haut. L'angle
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Kbridou Blanche (Kerbridou Vraz Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Kbridou Blanche (Kerbridou Vraz Plouaret, Kerbridou : manoir, croquis par Henri Frotier de la Messelière, 13 août 1935 Plouaret, Kerbridou : croix de chemin en granite à bâtière, Christ à la facture naïve Plouaret, Kerbridou : manoir, élévation postérieure, détail de la tour IVR53_20122205047NUCA Plouaret, Kerbridou : manoir, élévation postérieure, détail de la tour IVR53_20122205048NUCA Plouaret, Kerbridou : manoir, élévation antérieure orientée vers le sud, porte ornée de style Plouaret, Kerbridou : manoir, accès ouest et croix de chemin en granite à bâtière Plouaret, Kerbridou : croix de chemin en granite à bâtière, Vierge à l'enfant IVR53_20122205035NUCA Plouaret, Kerbridou : manoir, élévation antérieure orientée vers le sud IVR53_20142205455NUCA
    precisionsProtection :
    Façades, toitures et souches de cheminées (cad. B 34) : inscription par arrêté du 9 octobre 1964.
    contenu :
    Le manoir de Kerbridou à Plouaret Cet ensemble bâti ancien, à la fois résidence seigneuriale et "Bridou". Le manoir est isolé dans la campagne ; on y accède en 1835 depuis le bourg de Plouaret par la . Une croix de chemin en granite à bâtière marque l'arrivée au manoir. Le manoir a été fondé par la -dessus de la porte. L´oculus semble dater de la 2e moitié du 17e siècle. Le manoir de Kerbridou – de plan percé dans le mur de refend qui sépare la cuisine de la salle. La salle commande la cuisine qui commande exploitation agricole, est situé au nord-est du bourg de Plouaret à proximité immédiate d´une source. Le toponyme "Kerbridou Vraz" est formé de "Kêr" qui signifie le lieu habité et "Vraz", grand et du patronyme "route de Plounévez à Lannion" puis par un chemin filant vers le sud. Un second chemin existait à l'ouest famille Prigent, seigneur de Kerbridou. A la Montre de Tréguier en 1481, on note la présence de Guillaume son appentis arrière, les éléments stylistiques et la mise en œuvre soignée en pierre de taille de
    historique :
    habité. Le manoir est isolé dans la campagne ; on y accède depuis le bourg de Plouaret par la "route de immédiate d´une source. Le toponyme est orthographié "Kbridou Blanche" (Kerbridou) sur le cadastre de 1835 et se nomme aujourd´hui "Kerbridou Vraz". Il est formé de "Kêr" qui signifie le village, le lieu manoir de Kerbridou a été fondé par la famille Prigent, (seigneur de Kervézec, paroisse de Plougasnou sable accompagné de trois tourteaux de même". A la montre de Tréguier en 1481, on note la présence de Guillaume Prigent (80 livres de revenu) "porteur d´une brigandine", qui comparait "en archer". Le volume , les éléments stylistiques et la mise en œuvre soignée en pierre de taille de granite permettent de encorbellement). Les deux lucarnes à fronton et l´oculus sont plus tardifs. Le manoir de Kerbridou a été dessiné en 1935 par Henri Frotier de la Messelière. Façades, toitures et souches de cheminées ont été Cet ensemble bâti ancien, à la fois résidence seigneuriale et exploitation agricole, est situé à
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Manoir puis maison de notable de Keranré [Keranraiz ; Keranraix] (Plouaret)
    Manoir puis maison de notable de Keranré [Keranraiz ; Keranraix] (Plouaret) Plouaret - Keranré - isolé
    titreCourant :
    Manoir puis maison de notable de Keranré [Keranraiz ; Keranraix] (Plouaret)
    description :
    De plan rectangulaire orienté est-sud-est, cet édifice de type ternaire, construit en moellon de sa largeur venant englober la tour d´escalier en demi hors œuvre. Toit à croupes, lucarnes à fronton
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Kanré (Keranré) IVR53_20122205720NUCA Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Kanré (Keranré) IVR53_20122205721NUCA Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Kanré (Keranré) IVR53_20122205722NUCA
    historique :
    , le lieu habité. Le manoir est isolé dans la campagne ; on y accède depuis le bourg de Plouaret par le filant vers l´est. Un colombier se dressait à 300 mètres au nord. Le manoir de Keranré a été fondé par la immédiate d´une source qui alimente un petit affluent du ruisseau de Kerlouzouen. Le toponyme est orthographié "Kanré" (Keranré) sur le cadastre de 1835 et se nomme aujourd´hui "Keranré". Dans les archives, on le trouve également écrit "Keranrais" ou "Keranraiz". Il est formé de "Kêr" qui signifie le village chemin de Plounévez puis par deux allées se coupant à angle droit : l´une orientée vers le nord, l´autre famille de Keranraiz (sieur dudit lieu, paroisse de Plouaret ; sieur de la Rigaudière, sieur de Coatcanton deux sablières sont sculptées aux armes de la famille de Keranré et d'un moulin à farine sur la rive têtes de léopard d´or". - Hay (ramage de la Guerche), sieur du Breil, paroisse de Saint Gilles ; sieur lion morné d´argent (sceau 1298)". Vers 1780, le manoir, qui dispose d´un droit de moyenne justice
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Manoir de Pont Blanc (Plouaret)
    Manoir de Pont Blanc (Plouaret) Plouaret - Pont Blanc - isolé
    titreCourant :
    Manoir de Pont Blanc (Plouaret)
    annexe :
    Définition d'un "potager" "Le potager est un massif en maçonnerie à hauteur d'appui, sorte de  : Architecture. Vocabulaire typologique, par Jean-Marie Pérouse de Montclos dans la collection "Principes Chapelle Sainte Agnès (édifice disparu) Elle dépendait du manoir de Pont Blanc situé à 500 mètres au nord-est. En 1795, elle est décrite comme suit : "28 pieds de long par 15,6 pieds de large " ("Ventes des chapelles de Plouaret. Enquêtes faites An III, an IV". Archives départementales de Côtes d d'analyse scientifique" de l'Inventaire général du patrimoine culturel.
    illustration :
    Plouaret, Pont Blanc : manoir, porte charretière orientée sud. Sur le pignon sud de la dépendance Plouaret, Pont Blanc : la cour depuis le nord. De type fermé, elle est encadrée de bâtiments à Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Pont Blanc IVR53_20122205744NUCA Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Pont Blanc IVR53_20122205745NUCA Plouaret, Pont Blanc : manoir, croquis par Henri Frotier de la Messelière, 13 août 1935 figure un four à pain sur le cadastre de 1835 IVR53_20122205264NUCA fenêtre ouest est contemporaine comme l'atteste la reprise de maçonnerie IVR53_20122205269NUCA Plouaret, Pont Blanc : manoir, élévation postérieure, toit en poivrière de la tour d'escalier Plouaret, Pont Blanc : logis est (n° 1, 2) et fournil, élévation est. Il s'agit de la façade Plouaret, Pont Blanc : pourpris, mur d'enceinte, fenêtre de la latrine IVR53_20122205294NUCA
    historique :
    nord d´un petit affluent du Rau de Saint-Eturien. Le manoir est isolé dans la campagne ; on y accède uniquement par la route de Keraudy puis par un chemin. Le toponyme est orthographié "Pont Blanc" sur le billettes de sable, 4. 3. 2 et 1.". Il relève de la seigneurie de Le Vieux-Marché. Geoffroy de Pont Blanc de la Messelière du 13 août 1935, la partie de droite a été modifiée en façade antérieure par le cadastre de 1835. Les parcelles qui le cernent sont d´assez grandes dimensions comparées au parcellaire paysan. Elles traduisent une action de concentration des terres autour du domaine manorial. Le manoir de Pont Blanc (ou Pont Guen) a été fondé par la famille de Pontblanc dont les armoiries sont "D´or à dix , de même que Guyon de Pont Blanc qui a participé au combat des Trente, épisode de la guerre de succession de Bretagne en 1351. Fondu dans Trogoff, la seigneurie a appartenu successivement aux de Ploësquellec (Plusquellec), de Pont l´Abbé, du Chastellier, Villeblanche, la Rivière et la Fayette. L'édifice
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Manoir de Kerbest (Plouaret)
    Manoir de Kerbest (Plouaret) Plouaret - Kerbest - isolé
    titreCourant :
    Manoir de Kerbest (Plouaret)
    description :
    La tour hors œuvre sur l'élévation postérieure renferme un escalier en vis en pierre de taille de tenon traversant est bloqué par une cheville. Le toit en poivrière couvert en ardoises est couronné par un épi de faîtage en terre cuite.
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Kbest (Kerbest) IVR53_20122205734NUCA Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Kbest (Kerbest) IVR53_20122205735NUCA entièrement remanié dans le 4e quart du 20e siècle : élément de décor IVR53_20122205140NUCA entièrement remanié dans le 4e quart du 20e siècle : élément de décor IVR53_20122205141NUCA Plouaret, Kerbest : manoir, élévation postérieure. Pied de la tour d'escalier IVR53_20122205148NUCA Plouaret, Kerbest : manoir, élévation postérieure. Baie de la tour d'escalier ayant conserver son Plouaret, Kerbest : manoir, élévation postérieure. Toit en poivrière de la tour d'escalier couronné Plouaret, Kerbest : manoir, vue depuis le nord-ouest IVR53_20122205136NUCA Plouaret, Kerbest : manoir, vue depuis le nord-ouest. L'édifice situé au premier plan a été remanié dans le 4e quart du 20e siècle IVR53_20122205137NUCA
    historique :
    ´un petit affluent du ruisseau de Kerlouzouen. Le manoir est isolé dans la campagne ; on y accède uniquement par la route de Keraudy puis par le chemin "de Pen-an-Gué à Traou ar Stang". Le toponyme est orthographié "Kbest" (Kerbest) sur le cadastre de 1835. On le trouve également écrit "Kbest Koz" (le vieux la fin du 17e siècle et au 18e siècle. Kerbest est un lieu noble mais il n´est pas mentionné dans le "Nobiliaire et armorial de Bretagne" de Pol Potier de Courcy. L´édifice est datable de la 1ère moitié du 17e donnent sur la cour et la métairie tandis que celles du sud contemplent ce qui devait être le jardin. Les ´étage dispose d´une petite cheminée à tablette moulurée, de latrines en encorbellement sur le pignon est restauration de la métairie et du manoir a été amorcée en 1995. Une pierre de taille porte l´inscription : "F Cet ensemble bâti ancien, à la fois résidence seigneuriale et exploitation agricole, est situé à 1500 mètres au nord-nord-ouest du bourg de Plouaret et à 132 mètres d´altitude. Il se trouve non loin d
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Manoir de Melchonec (Plouaret)
    Manoir de Melchonec (Plouaret) Plouaret - Melchonec - isolé
    titreCourant :
    Manoir de Melchonec (Plouaret)
    description :
    depuis le sud-ouest. De plan rectangulaire orienté vers le sud-ouest, c´est-à-dire vers la cour et le chemin d´accès, le logis manorial est élevé en moellon de granite à l´exception des encadrements des Manoir dont les bâtiments, au nombre de quatre, s´organisent autour d´une cour fermée accessible ouvertures, chaînes d´angles, rampants et souches de cheminée en pierre de taille de granite. L´ancienne charpente et les poutres ont été conservées. Le logis est couvert d´un toit à longs pans ; pignons découverts à rampants et crossettes, souches de cheminées moulurées.
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Melchonec IVR53_20122205746NUCA Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Melchonec IVR53_20122205747NUCA Plouaret, Melchonec : manoir, élévation antérieure, détail des ouvertures de la travée est chanfrein (porte de la cuisine : ?) IVR53_20122205308NUCA Plouaret, Melchonec : manoir, élévation antérieure, rez-de-chaussée, fenêtre moulurée de la salle Plouaret, Melchonec : manoir, vue générale depuis le sud ouest IVR53_20122205303NUCA Plouaret, Melchonec : manoir, élévation antérieure, rez-de-chaussée, fenêtre au linteau orné d'une Plouaret, Melchonec : manoir, élévation antérieure, rez-de-chaussée, porte est en plein cintre et à Plouaret, Melchonec : manoir, élévation postérieure. On note la présence d'une porte haute flanquée de deux petites fenêtres IVR53_20122205311NUCA
    historique :
    mètres à l´est-nord-est du bourg de Plouaret et à 115 mètres d´altitude. Le manoir est isolé dans la au parcellaire paysan. Le manoir de Melchonec a été fondé au 16e siècle par la famille de Mérien Cet ensemble bâti ancien à la fois résidence seigneuriale et exploitation agricole est situé à 550 par un chemin venant du bourg. Les parcelles qui le cernent sont d´assez grandes dimensions comparées , seigneur de Kerizac en Plouizy, dont les armoiries sont "D´or au sanglier passant de sable" et a ensuite appartenu aux de Courson aux 16e et 17e siècles ("D´or à trois chouettes de sable, membrées et becquées de gueules"). Il dispose de prééminences dans l´église de Plouaret. L'édifice actuel comporte des éléments curviligne sont datables du 18e siècle (linteaux en arc segmentaire). Des ouvertures ont été percées dans la
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Manoir de Kerverziou (Plouaret)
    Manoir de Kerverziou (Plouaret) Plouaret - Kerverziou - isolé
    titreCourant :
    Manoir de Kerverziou (Plouaret)
    description :
    Le corps de logis est couvert par un toit à deux longs pans égout retroussé ; pignons couverts. La
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Convenant Réguer, Convenant Jacob Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Kverziou (Kerverziou Plouaret, Kerverziou : manoir, croquis par Henri Frotier de la Messelière, 13 août 1935 Plouaret, Kerverziou : manoir, élévation antérieure. Détail de la lucarne sud IVR53_20122205108NUCA Plouaret, Kerverziou : manoir, élévation antérieure. Détail de la fenêtre sud de l'étage Plouaret, Kerverziou : manoir, élévation antérieure. Détail de la lucarne nord , archivolte et moulures de style gothique IVR53_20122205112NUCA Plouaret, Kerverziou : bâtiment à usage de grange IVR53_20122205113NUCA Plouaret, Kerverziou : bâtiment à usage de grange, porte charretière en plein cintre moulurée en
    historique :
    la campagne ; on y accède uniquement par le chemin "de Poulguilquin à la croix des trois Recteurs frairie de Coatrouez, le manoir, le moulin et la métairie nobles de Kermellec, le manoir de Coatrouez (Coatrouëz) ; - dans la frairie de Keranbescond, le manoir de Kerversiou". Le manoir de Kermelec (de plein cintre, moulurée en cavet. La grange a été réduite à l´ouest comme l´atteste le cadastre de 1835 au nord-est d´une source et d´un petit affluent du ruisseau de Kerlouzouen. Le manoir est isolé dans croix des trois Recteurs était située à l´est de Kerveyen). Le toponyme est orthographié "Kverziou " (Kerverziou) sur le cadastre de 1835. On trouve aussi "Kervoaziou" dans les archives seigneuriales. Les une action de concentration des terres autour du domaine manorial. Entre le manoir de Kerverziou et le manoir de Coat Roué (nommé "Convenant Brian" sur le cadastre ancien), distants de 400 mètres, se dresse une motte féodale du Moyen Age, nommée "Coat Boue" sur le cadastre ancien et accompagnée de 7
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Manoir de Coat Roué (Plouaret)
    Manoir de Coat Roué (Plouaret) Plouaret - Coat Roué - isolé
    titreCourant :
    Manoir de Coat Roué (Plouaret)
    illustration :
    Plouaret, Coat Roué : manoir, pignon ouest. Le remontage de la maçonnerie est flagrant Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Convenant Réguer, Convenant Jacob Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Convenant Brian (Coat Roué), Coat Boue Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Coat Boue (Coat Roué). On distingue Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Convenant Brian (Coat Roué Plouaret, Coat Roué (Convenant Brian sur le cadastre ancien) : manoir, croquis par Henri Frotier de Plouaret, Coat Roué : manoir, élévation antérieure. Détail de la partie ouest et des ouvertures Plouaret, Coat Roué : manoir, élévation antérieure. Détail de la partie est : porte en plein cintre Plouaret, Coat Roué : manoir, élévation postérieure. Détail de la porte en plein cintre est et Plouaret, Coat Roué : manoir, élévation postérieure. Détail de la seconde porte en plein cintre
    historique :
    -est d´une source et d´un petit affluent du ruisseau de Kerlouzouen. Le manoir est isolé dans la campagne ; on y accède uniquement par le chemin "de Poulguilquin à la croix des trois Recteurs" puis par un  ; "ar Roue", le roi. Il peut s´agir également d´un patronyme. Les archives de la seigneurie de Vieux -Marché (E 3075) précisent : " - dans la frairie de Coatrouez, le manoir, le moulin et la métairie nobles de Kermellec, le manoir de Coatrouez (Coatrouëz) ; - dans la frairie de Keranbescond, le manoir de . Le volume, les éléments stylistiques et la mise en œuvre soignée en pierre de taille de granite pu être observées : dans la salle basse, une cheminée monumentale engagée dans le mur de refend ; à l construction du puits à margelle est contemporaine de celle du manoir. Le bâtiment situé dans la cour au sud du Recteurs était située à l´est de Kerveyen). Le toponyme est "Convenant Brian" sur le cadastre de 1835. On trouve aussi mentionné dans les archives seigneuriales le "manoir de Coatrouez" ou "Coatrouëz". Aujourd
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Manoir de Kervégan Braz (Plouaret)
    Manoir de Kervégan Braz (Plouaret) Plouaret - Kervégan Braz - isolé
    titreCourant :
    Manoir de Kervégan Braz (Plouaret)
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Kvégan bras (Kervégan Braz Extrait du cadastre ancien de la commune de Plouaret, 1835 : Kvégan bras (Kervégan Braz Plouaret, Kervégan Braz : manoir, vue depuis le nord-ouest. Le pignon ouest et la tour d'escalier trahissent un remontage de maçonnerie IVR53_20122205249NUCA Plouaret, Kervégan Braz : manoir, élévation antérieure, rez-de-chaussée, fenêtre sud à chanfrein Plouaret, Kervégan Braz : fournil et four à pain depuis le nord-est IVR53_20122205260NUCA Plouaret, Kervégan Braz : fournil et four à pain depuis le nord-ouest IVR53_20122205261NUCA
    historique :
    uniquement par la route de Plouaret à Lanvellec puis par un chemin. Le toponyme est orthographié "Kvégan bras vraisemblablement été fondé par la famille Le Meur dont les armoiries sont "D´argent à une fasce de gueules immédiate d´une source et d´un petit affluent du Roscoat. Le manoir est isolé dans la campagne ; on y accède " (Kervegan Braz) sur le cadastre de 1835 ; "Kervégen" dans les archives. Les parcelles qui le cernent sont d des terres autour du domaine manorial. Le manoir de Kervégan Braz ("grand" en breton) a , accompagné de trois quintefeuilles de même" (armoiries visibles au dessus de la porte d'entrée). La , où dit-on, fut jetée la croix d´or de Plouaret lors de la Révolution". L'édifice actuel comporte un escalier en vis hors œuvre sur l´élévation postérieure datable de la fin du 16e siècle ou du début du 17e siècle ; le reste du bâtiment a été remonté au 19e siècle en réutilisant les pierres de taille et en Cet ensemble bâti ancien, à la fois résidence seigneuriale et exploitation agricole, est situé à
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
1