Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
  • Manoir de la Belle Issue, boulevard de la Libération (Dinard)
    Manoir de la Belle Issue, boulevard de la Libération (Dinard) Dinard - boulevard de la Libération - en ville
    titreCourant :
    Manoir de la Belle Issue, boulevard de la Libération (Dinard)
    dates :
    1735 porte la date
    description :
    A quelques mètres du prieuré de Dinard, fondé au 14e siècle, les jardins du manoir de la Belle Issue dominent un paysage grandiose ou se profilent sur la rive droite de la Rance : la cité antique d'Alet , la ville intra-muros deSaint-Malo et sur la rive gauche toute la côte est de Dinard jusqu'à la pointe du Moulinet. Au loin, à l'embouchure de la Rance, tel un point de mire l’île du Grand Bé où repose François-René de Chateaubriand. La « Malouinière » de la Belle-Issue d'une sobre élégance comme beaucoup d'agrément. Le corps central d'origine est composé de trois travées ponctuées par des petites lucarnes en pierre de taille de granite dont la moulure incurvée est dite « en chapeau de gendarme ». La façade présence de caves enterrées. Ce souci de symétrie et d'ordonnancement se retrouve aussi dans la toiture à caractéristique des « malouinières », comme les larmiers au dessus des baies destinés à protéger de la pluie les contrevents de bois. Le cadastre de 1828 indique deux pavillons de service qui ont été rattachés au logis
    annexe :
    distance du mur du manoir de La Belle-Issue. Déplacée, elle a occupé longtemps le côté opposé de la route la Belle Issue de Saint-Malo, mort le 12 septembre 1715 à soixante ans ». Famille Bossinot Denis qualifié de sieur de la Belle Issue, né le 7 mars 1728 à Saint-Malo, décédé à l'âge de 32 ans, capitaine maison de la Belle Issue à la veuve de Gasquet James Amédée. De Gasquet-James Amédée, né le 5 juin 1840 - La Nouvelle Orléans, Louisiane (USA), décédé à Dinard le 28 juillet 1903. De Gasquet-James, veuve octogonale de La Belle-Issue était plantée autrefois dans un petit terrain de forme triangulaire à quelque « Bellissus-Gaillard.1715 » . La plus ancienne trace de cette famille dans les registres paroissiaux de Saint -Énogat est celle de Gaillard, fils de Michel (1622- 1669) et d'Anne Grave (1632-1698), sieur de La Belle Bossinot, seigneur de Vauvert (1689-1744), marié le 25 juillet 1724 à Saint-Malo avec Anne Thérèse Gaillard -Reposoir 1828 C 20 à 28. Les états de sections du cadastre de 1828 mentionnent que la propriété de la Belle
    cadresEtude :
    recensement du patrimoine balnéaire patrimoine balnéaire sur la Côte d'Emeraude
    illustration :
    Vue sur la Rance depuis le jardin IVR53_20153500045NUCA Porte Est, claveau porte la date de 1735 IVR53_20153500037NUCA Porte Est, claveau porte la date de 1735 IVR53_20153500038NUCA Grand salon, extension de la malouinière IVR53_20153500054NUCA Vue générale de la Malouinière, façade ouest IVR53_20153500056NUCA Extrait du cadastre de 1828, ( A.D : Ille-et-Vilaine) IVR53_20153505401NUCA Grand salon, vue sur la Rance IVR53_20153500057NUCA Extension nord à comble brisé et tourelles de distribution IVR53_20153500025NUCA Détail : lucarne à moulure cintrée dite en chapeau de gendarme IVR53_20153500036NUCA Conciergerie, en cours de restauration IVR53_20153500044NUCA
    contenu :
    trois faces afin de faire rentrer la lumière et le soleil désormais tant recherchés. La « malouinière » de la Belle-Issue construite par la famille Bossinot en 1735 fait partie des premières maisons de villégiature du site de Dinard. Implantée proche de la mer, elle n'en recherchait pas agrandissent la ville de Saint-Malo à la même période. L'extension réalisée pour Elisabeth Tibbits-Pratt en pour autant la vue. Son style d'une sobre élégance traduit l'infuence des ingénieurs du Roi qui
    historique :
    métairie, lors de la construction du nouveau logis en 1735, il a été détruit dans le courant du 19e siècle ) achète la propriété en1903 à la mort de son mari, elle connait déjà les lieux comme l'indique le journal le Gaulois en 1895 « Mme de Gasquet-James et se filles, venant d'Amérique, sont à la Belle-Issue ». Elle fait construire une extension dans le style dune orangerie qui double le volume de la maison Le premier manoir mentionné sur le cadastre de 1828, légèrement en retrait au nord-est a fait place à des constructions récentes donnant sur une impasse qui rappelle son nom « Impasse de la Belle Gaillard (1622-1699), sieur de la Belle-Issue et à son épouse Anne Grave (1632-1698). La mémoire de leur fils Jean-Guillaume décédé le 12 septembre 1715 est rappelée par l'inscription sculptée sur la base de la croix située au devant de la propriété : « Bellissus-Gaillard.1715 ». Transformé en communs et . Le nouveau logis du 18e siècle édifié pour Denis Bossinot, seigneur de Vauvert et son épouse Anne
    localisation :
    Dinard - boulevard de la Libération - en ville
  • Manoir dit château de la Vicomté, 26 rue du Manoir (Dinard)
    Manoir dit château de la Vicomté, 26 rue du Manoir (Dinard) Dinard - 26 rue du Manoir - en ville - Cadastre : 1982 AH 136, 137, 139
    titreCourant :
    Manoir dit château de la Vicomté, 26 rue du Manoir (Dinard)
    etages :
    étage de comble
    cadresEtude :
    recensement du patrimoine balnéaire patrimoine balnéaire sur la Côte d'Emeraude
    destinations :
    centre de loisirs
    observation :
    Anciennement quartier de : Dinard.
    murs :
    pierre de taille
    appellations :
    dit château de la Vicomté
    illustration :
    Carte postale ancienne. Collection G.F - Les Bords de La Rance, Le château de La Vicomté Carte postale ancienne. Collection G.F - La Vicomté, près Dinard Le château et la ferme de La Fonds Lagrée - Carte postale ancienne - Les Bords de La Rance - Le Château de La Vicomté Fonds Lagrée - Carte postale ancienne - 173 - Dinard - Le Manoir de La Vicomté. IVR53_19883500190X Cadastre ancien de 1828. La Pagnée et la Vicomté, section C2. IVR53_19933500315X - Dinard - Manoir de La Vicomté. IVR53_19883500191XB -Malo : 5091 - Dinard - La Vicomté, le Château et la Ferme. G. F. IVR53_19883500192XB La Rance - 3999 - La Vicomté - Le Castelnau. IVR53_19883500193X Vue d'ensemble de la façade latérale droite du logis. IVR53_19963500946X Vue générale de la cheminée, salle n°1, rez-de-chaussée avec partie basse ancienne
    profession :
    [commanditaire] Poudouvre vicomte de
    historique :
    Le manoir de la Vicomté a pu être à l'origine la demeure des vicomtes de Poudouvre. Il est mentionné en 1513 sous le nom de la vicomté de la Motte. Il appartenait aux Chauchart en 1541 et en 1678. Il est plus tard la possession des seigneurs de Pontual et de la Perronnay. Le domaine était constitué planter de bois et percer de chemins et de boulevards dans le 4e quart du 19e siècle. Le logis ainsi d'une chapelle dédiée à Notre-Dame du Bois, d'une motte féodale, d'un colombier, de garennes et de pêcheries sur la Rance. La propriété est acquise par M. Bruzzo, inspecteur général des finances, qui la fait qu'une partie des communs sont reconstruits vers 1896 (année d'imposition) pour la famille A. Joyaux qui
1