Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 344 - triés par pertinence
  • Le cimetière et le monument aux morts sur la commune de Lillemer
    Le cimetière et le monument aux morts sur la commune de Lillemer Lillemer
    titreCourant :
    Le cimetière et le monument aux morts sur la commune de Lillemer
    illustration :
    Le cimetière IVR53_20073505116NUCA
  • Architecture religieuse, funéraire ou commémorative sur la commune de Vezin-le-Coquet
    Architecture religieuse, funéraire ou commémorative sur la commune de Vezin-le-Coquet Vezin-le-Coquet
    titreCourant :
    Architecture religieuse, funéraire ou commémorative sur la commune de Vezin-le-Coquet
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Vezin-le-Coquet
    illustration :
    Le monument aux morts de la guerre de 1914-1918 IVR53_20063505590NUCA Cimetière : vue de situation depuis le sud-ouest IVR53_20063505611NUCA Ancienne croix de cimetière, place de l'église IVR53_20063500205NUCA Croix de mission, rue de Rennes IVR53_20063505597NUCA
    denominations :
    croix de chemin croix de cimetière
    contenu :
    Le patrimoine religieux de la commune est représenté par l'église paroissiale et son mobilier, par siècle. Le monument aux morts de la guerre de 1914-1918 a été implanté sur la bordure nord de l'ancien après la guerre, et présente une architecture typique de cette période. Les croix érigées sur le placître. Le cimetière a été transféré à l'entrée est du village à la fin des années 1930 ou peut-être territoire communal datent principalement de la 2e moitié du 19e siècle ; parmi elles, il faut remarquer la croix de mission (1874) située au sud de la route de Rennes et la croix du Tertre (1876) à la croisée de l'ancienne route nationale et du chemin de la Tramabonnière. Parmi les chapelles mentionnées par l'historien manoir du Groeselier et de la Retardais, abandonnées à la fin du 19e siècle, ont disparu. plusieurs croix, ainsi que par le monument aux morts et le cimetière. Attestée dès le Moyen Age comme étant une chapelle, l'église fut reconstruite au 15e siècle puis reprise de manière importante entre 1820 et
    localisation :
    Vezin-le-Coquet
    referenceDocumentaire :
    OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd p. 1309-1311 Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Collection : Le patrimoine des communes de France. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes. t. 4, p.299-308 Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul . Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929. t. 3, p. 362, 574, t. 6, p. 447-456 Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.
  • Le cimetière, la mairie et les écoles et le monument aux morts sur la commune de La Chapelle-aux-Filtzméens
    Le cimetière, la mairie et les écoles et le monument aux morts sur la commune de La Chapelle-aux-Filtzméens Chapelle-aux-Filtzméens (La)
    titreCourant :
    Le cimetière, la mairie et les écoles et le monument aux morts sur la commune de La Chapelle-aux
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire La Chapelle-aux-Filtzméens
    illustration :
    L'église paroissiale saint Joseph et le cimetière IVR53_20063509729NUCA
    localisation :
    Chapelle-aux-Filtzméens (La)
  • Le monument aux morts de la guerre 1914-1918 (Lézardrieux)
    Le monument aux morts de la guerre 1914-1918 (Lézardrieux) Lézardrieux - - Bourg (le) - en ville - Cadastre : 1983 C 1028
    titreCourant :
    Le monument aux morts de la guerre 1914-1918 (Lézardrieux)
    dates :
    1919 porte la date
    description :
    . La face antérieure du soubassement porte l'inscription commémorative AUX ENFANTS DE LEZARDRIEUX MORTS POUR LA PATRIE. La stèle, dont la face antérieure est agrémentée d'un décor sculpté associant une croix latine, une ancre et une palme de laurier au-dessus des dates 1914 -1918, et dont chaque côté porte les noms des victimes rangés par année de décès, est sommée d'un Coq gaulois triomphant en bronze (coq chantant les ailes déployées). La statue du soldat porte la signature J. DECHIN 1919.
    statut :
    propriété de la commune
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Le monument aux morts de la Première Guerre mondiale, photographie noir et blanc, par Lacombe, 2ème Le monument aux morts de la Première Guerre mondiale, photographie noir et blanc, par Lacombe, 2ème
    profession :
    [commanditaire] Conseil municipal de Lézardrieux
    representations :
    La tête a découvert, la main gauche crispée sur le coeur et la main droite tenant le fusil posé à terre, le soldat gravement blessé est en partie couché sur le flanc droit, le dos appuyé contre un
    historique :
    Initialement situé sur la place du bourg, face à l'église paroissiale, le monument aux morts de la commune de Lézardrieux a été érigé à la fin du 1er quart du 20ème siècle (1921) par le sculpteur proposée par la fonderie Durenne établie à Sommevoire dans le département de la Haute-Marne. Le marché de gré-à-gré a été passé entre la commune de Lézardrieux et le sculpteur le 7 décembre 1920 ), dont la signature figure au côté du millésime 1919, la statue du soldat est une oeuvre de série . L'inauguration du monument a eut lieu le 13 novembre 1921 et le procès-verbal de réception définitive des travaux a été dressé le 21 mars 1922.
    localisation :
    Lézardrieux - - Bourg (le) - en ville - Cadastre : 1983 C 1028
    referenceDocumentaire :
    AD Côtes-d'Armor : 2 O 127/2. Commune de Lézardrieux. Bâtiments communaux : écoles (1840-1938
  • Architecture religieuse, funéraire ou commémorative sur la commune de Montreuil-le-Gast
    Architecture religieuse, funéraire ou commémorative sur la commune de Montreuil-le-Gast Montreuil-le-Gast
    titreCourant :
    Architecture religieuse, funéraire ou commémorative sur la commune de Montreuil-le-Gast
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Montreuil-le-Gast
    illustration :
    L'église de Montreuil-le-Gast IVR53_19943500884X Le cimetière IVR53_20053516337NUCA Croix en bois à la Potinière IVR53_20053515885NUCA La croix Fourfan IVR53_20053515884NUCA La croix Thomas IVR53_20053515888NUCA
    denominations :
    croix de chemin
    contenu :
    château. En 1705, le seigneur de la Motte, Jean Picquet, fit construire une nouvelle chapelle près de son et sur le portail, nous pouvons lire l'inscription : L'an 1845 les fidèles de Montreuil-le-Gast ont éléments ont été conservés. La chapelle de Launay-du-Han : En 1678, il existait une chapelle près du "manoir du Han". La terre de Launay-du-Han fut ensuite vendue aux Carmes-Déchaussés de Rennes, qui de la Potinière et de la Picotière. La croix monumentale au centre du cimetière date du 16e siècle. L'église : Dédiée à Saint Sulpice, évêque de Bourges, l'église de Montreuil présente un plan simple laissèrent la chapelle tomber en ruine. Il n'en reste aucune trace. Les croix : On compte aujourd'hui dix croix et calvaire sur le territoire communal. Elles sont élevées en granite, sauf deux en bois, celles
    contribution :
    Le Ninivin Anne-Cécile
    localisation :
    Montreuil-le-Gast
    referenceDocumentaire :
    A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration générale de la commune. Édifices publics. Monuments et établissements publics. Cimetière, mur de clôture ; reconstruction : rapport, correspondance
  • Le monument aux morts de la guerre 1914-1918 (Lanmodez)
    Le monument aux morts de la guerre 1914-1918 (Lanmodez) Lanmodez - le Bourg - en village - Cadastre : 1984 AB 38
    titreCourant :
    Le monument aux morts de la guerre 1914-1918 (Lanmodez)
    description :
    Le monument aux morts de la Première Guerre mondiale de Lanmodez est un monument aux morts en forme d'obélisque taillé dans le granite. Situé dans le cimetière, à la limite de l'espace sacré et de la voie . La face antérieure du soubassement porte les noms des victimes du conflit classés par année de décès . La face antérieure de l'obélisque, qui reçoit les inscriptions AUX ENFANTS DE LANMODEZ MORTS POUR LA PATRIE et PRO DEO PRO PATRIA, est ornée d'une croix latine, d'une palme de laurier, d'une ancre et d'un médaillon en bronze figurant un portrait de soldat du 48e régiment d'infanterie de Guingamp traité de profil.
    statut :
    propriété de la commune
    murs :
    pierre de taille
    historique :
    Monument aux morts du sculpteur Yves Hernot (signature) datant du 1er quart du 20ème siècle. Le
    localisation :
    Lanmodez - le Bourg - en village - Cadastre : 1984 AB 38
  • Monument aux morts de la guerre 1914-1918, Place Le Sciellour (Baud)
    Monument aux morts de la guerre 1914-1918, Place Le Sciellour (Baud) Baud - place Le Sciellour - en ville - Cadastre : 2000 AH non cadastré
    titreCourant :
    Monument aux morts de la guerre 1914-1918, Place Le Sciellour (Baud)
    dates :
    1923 porte la date daté par source
    description :
    Le monument aux morts est composé d'un groupe sculpté en kersantite placé sur un double socle rectangulaire en granite orné sur chaque face d'un bas-relief en fonte patinée et d'une plaque de marbre noir
    observation :
    Le monument aux morts de Baud se démarque de la production sérielle habituelle en ancrant le monument dans la réalité locale. Le cahier des charges impose "un paysan et une paysanne vêtus à la mode de Baud, éxécutés en granite de kersanton, les sujets étant de grandeur naturelle".
    murs :
    pierre de taille pierre de taille
    dimensions :
    la 394.0
    representations :
    Le groupe sculpté représente un couple de paysans en costume traditionnel recueilli devant la tombe de leur fils, mort au combat, symbolisé par le casque de poilu situé à leur pied. Les bas-reliefs représentent : les adieux ; le départ du train pour le front ; une scène de guerre dans une tranchée ; des tombes de poilus dans une forêt.
    historique :
    Le monument aux morts de la guerre 1914-1918 est situé sur la place Le Sciellour et non sur la à Lorient, pour la mairie de Baud. Les quatre bas-reliefs sont réalisés par le fondeur Chapal
    localisation :
    Baud - place Le Sciellour - en ville - Cadastre : 2000 AH non cadastré
    referenceDocumentaire :
    p. 96 Inventaire général des monuments et richesses artistiques de la France. Vallée du Blavet. Le canton de Baud. Bretagne. 2003. Rennes : Editions Apogée. (Images du Patrimoine ; n° 235).
  • Les églises paroissiales, les croix monumentales, les croix de chemin, le cimetière et le monument aux morts sur la commune de Lancieux
    Les églises paroissiales, les croix monumentales, les croix de chemin, le cimetière et le monument aux morts sur la commune de Lancieux Lancieux
    titreCourant :
    Les églises paroissiales, les croix monumentales, les croix de chemin, le cimetière et le monument aux morts sur la commune de Lancieux
    illustration :
    Lancieux, le bourg. Restes de l'ancienne église paroissiale (2ème quart du 18ème siècle Lancieux, la Mettrie. Croix de chemin (18ème siècle ?) IVR53_20082205554NUCA Lancieux, le bourg. Croix de chemin (18ème siècle ?) IVR53_20082205414NUCA Lancieux, la Croix-Sergeul. Croix de chemin (18ème siècle) IVR53_20082205665NUCA Lancieux, la Buglais. Croix de chemin (19ème et 20ème siècles) IVR53_20082205535NUCA Lancieux, la Mettrie. Croix de chemin (1ère moitié du 20ème siècle) IVR53_20082205553NUCA Lancieux, le bourg. Croix de chemin (1ère moitié du 20ème siècle) IVR53_20082205295NUCA Lancieux, rue Henri Samson. Croix de chemin dite croix de Cohiniac (16ème siècle Lancieux, rue des écoles. Croix de chemin (époque moderne) IVR53_20082205394NUCA Lancieux, le bourg. Nouvelle église paroissiale (1er quart du 20ème siècle) IVR53_20082205324NUCA
    profession :
    [architecte diocésain] Le Guerrannic Eugène
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    La datation des oeuvres repérées est comprise entre le 16ème siècle (croix de chemin dite de ont été repérées sur le territoire de la commune de Lancieux [fig. 1-12], parmi lesquelles le clocher Cohiniac) et le début du 3ème quart du 20ème siècle (1950, croix de mission au cimetière). Douze oeuvres de l'ancienne église paroissiale Saint-Cieux, inscrit au titre de la législation sur les monuments historiques, a fait l'objet d'une proposition de sélection [fig. 2]. Les dates de construction relevées sur le 1950. Les noms d'auteur attribués par source ou par travaux historiques sont : Gallé (sculpteur), Le
  • Monument aux morts de la Première guerre mondiale, Trégu (Plélan-le-Grand)
    Monument aux morts de la Première guerre mondiale, Trégu (Plélan-le-Grand) Plélan-le-Grand - Trégu - en écart - Cadastre : 1980 ZR
    titreCourant :
    Monument aux morts de la Première guerre mondiale, Trégu (Plélan-le-Grand)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Plélan-le-Grand
    canton :
    Plélan-le-Grand
    localisation :
    Plélan-le-Grand - Trégu - en écart - Cadastre : 1980 ZR
  • L'église paroissiale, le temple protestant, les chapelles, les fontaines de dévotion, le monument aux morts, les croix monumentales et les croix de chemin sur la commune de Plougrescant
    L'église paroissiale, le temple protestant, les chapelles, les fontaines de dévotion, le monument aux morts, les croix monumentales et les croix de chemin sur la commune de Plougrescant Plougrescant
    titreCourant :
    L'église paroissiale, le temple protestant, les chapelles, les fontaines de dévotion, le monument aux morts, les croix monumentales et les croix de chemin sur la commune de Plougrescant
    annexe :
    20082209788NUCB : Collection particulière 19712205233Z : Service Régional de l'Inventaire général
    illustration :
    Plougrescant, la chapelle Sainte-Anne et Saint-Nicolas de Keralio (vers 1500) IVR53_20082209089NUCA Plougrescant, la croix de l'île Loaven (18ème siècle ?) IVR53_20082209728NUCA Plougrescant, monument érigé en l'honneur de Gustave de Kerguézec, ancien maire de Plougrescant Plougrescant, la chapelle Saint-Gonéry (12ème, 15ème et 17ème siècles) IVR53_20082209461NUCA Plougrescant, Prat-Ledan. Ancienne croix de chemin (18ème siècle) IVR53_20082209211NUCA
    denominations :
    croix de chemin fontaine de dévotion
    historique :
    quart du 20ème siècle. 14 oeuvres ont été repérées sur le territoire de la commune de Plouguiel, parmi la législation des monuments historiques. Les dates de construction relevées sur le terrain La datation des oeuvres repérées est comprise entre le 12ème siècle (datation probable) et le 1er lesquelles la chapelle Saint-Gonnery [fig. 1], la chapelle Sainte-Anne et Saint-Nicolas de Keralio [fig. 2 ], la fontaine Saint-Gonnery et la croix de Prat-Ledan [fig. 3], ainsi que la croix de l'île Loaven [fig . 4] ont fait l'objet d'une proposition de sélection, les trois premières étant protégées au titre de , 1780, 1875, 1877, 1878, 1879, 1896, 1901 et 1922. Les noms d'auteur, de donateur ou de commanditaire (sculpteur), Théodore Maignan (architecte), Bellec (entrepreneur), Marie-Marguerite de Roquefeuille
  • Monument aux morts de la guerre 1914-1918 et de la guerre 1939-1945, place de l'Eglise (Guénin)
    Monument aux morts de la guerre 1914-1918 et de la guerre 1939-1945, place de l'Eglise (Guénin) Guénin - place de l' Eglise - en village - Cadastre : 1987 AA 36
    titreCourant :
    Monument aux morts de la guerre 1914-1918 et de la guerre 1939-1945, place de l'Eglise (Guénin)
    description :
    Le monument, en pierre de taille de granite, est placé au sommet d'un grand escalier monumental à douze degrés et est accoté de deux volées d'escalier permettant l'accès à la terrasse du calvaire. Sur des panneaux de granite figurent les noms, gravés en lettres dorées, des soldats morts au cours des deux guerres. Sur les trois degrés précédant le monument a été placée une "femme, en costume du pays déposant une palme", ainsi que le stipule le devis.
    annexe :
    AD Morbihan. 2O 74/570. Travaux communaux. Translation du cimetière en1912 (devis et plans de M . Thomas, architecte à Baud de 1911) travaux attribués à Jarno, entrepreneur à Baud.
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Détail de la statue de jeune fille IVR53_20035600382NUCA Plan du monument aux morts, détail de la signature (AD morbihan, 2O) IVR53_20025603906NUCA Vue de situation IVR53_20035600384NUCA
    dimensions :
    la 260.0
    representations :
    Une paysanne bretonne portant un rameau d'olivier rend hommage aux soldats. Un buste de poilu enveloppé dans les plis du drapeau a été placé au centre de l'inscription dans un médaillon.
    historique :
    Le conseil municipal décide le 28 décembre 1923 d'ériger un monument aux morts "dans l'ancien cimetière aménagé en place publique, au droit du calvaire". La place publique est aménagée en 1924-25 par Joseph Hervé entrepreneur à Baud. Le monument est réalisé par J. Verner, entrepreneur, J. Tardivel , sculpteur à Pontivy et M. Allias, architecte. L'inauguration du monument a lieu le 14 mars 1926 sous le mandat de J. Guyomard et en présence de M. Guilbert, sous-préfet de Pontivy.
    localisation :
    Guénin - place de l' Eglise - en village - Cadastre : 1987 AA 36
    referenceDocumentaire :
    p. 96 Inventaire général des Monuments et des Richesses artistiques de la France. Région Bretagne . Vallée du Blavet. Le canton de Baud.2003 (Images du Patrimoine ; 235). AD Morbihan. 2O 74/567. Archives communales. Ecoles. 2O 74/568. Ecoles de Coet Coet. 2O 74/569
    precisionsDenomination :
    de la guerre 1914-1918 de la guerre 1939-1945
  • Monument aux morts de la guerre 1914-1918, rue Centrale (Montreuil-le-Gast)
    Monument aux morts de la guerre 1914-1918, rue Centrale (Montreuil-le-Gast) Montreuil-le-Gast - rue Centrale - en village
    titreCourant :
    Monument aux morts de la guerre 1914-1918, rue Centrale (Montreuil-le-Gast)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Montreuil-le-Gast
    historique :
    défavorable au projet, soulignant qu'il y a lieu de produire un projet étudié par un homme de l'art. Le L'érection, à titre d'hommage public, d'un monument à la mémoire des enfants morts pour la France a été approuvée en avril 1921. Cependant, la commission artistique départementale donna un avis
    contribution :
    Le Ninivin Anne-Cécile
    localisation :
    Montreuil-le-Gast - rue Centrale - en village
    referenceDocumentaire :
    A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration générale de la commune. Édifices publics. Monuments et établissements publics. Monuments de la guerre 1914-1918 (1921) : 2 O 194/15.
  • Monument aux morts de la guerre de 1939-1945, place Beaucorps (Saint-Cast-le-Guildo)
    Monument aux morts de la guerre de 1939-1945, place Beaucorps (Saint-Cast-le-Guildo) Saint-Cast-le-Guildo - place Beaucorps - en village - Cadastre : 1983 AI 380
    titreCourant :
    Monument aux morts de la guerre de 1939-1945, place Beaucorps (Saint-Cast-le-Guildo)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Saint-Cast-le-Guildo
    localisation :
    Saint-Cast-le-Guildo - place Beaucorps - en village - Cadastre : 1983 AI 380
  • Monument aux morts de la guerre 39-45, rue Henri Le Vezouet (Loudéac)
    Monument aux morts de la guerre 39-45, rue Henri Le Vezouet (Loudéac) Loudéac - rue Henri Le Vezouet - en ville - Cadastre : 1988
    titreCourant :
    Monument aux morts de la guerre 39-45, rue Henri Le Vezouet (Loudéac)
    description :
    Monument aux morts de la Résistance et de la guerre 39-45 constitué d'une large stèle en granite portant le nom en lettres dorées des soldats et résistants morts dans les 6 communes du canton de Loudéac . Inscription : AUX MORTS DE LA RESISTANCE ET DE LA GUERRE 1939-1945. Croix de Lorraine de part et d'autre.
    statut :
    propriété de la commune
    murs :
    pierre de taille
    historique :
    Monument aux morts de la guerre 39-45 élevé au 3e quart du 20e siècle.
    localisation :
    Loudéac - rue Henri Le Vezouet - en ville - Cadastre : 1988
  • L'église paroissiale, le monument aux morts, le couvent Saint-François, les chapelles, les croix monumentales et croix de chemin sur la commune de Plouguiel
    L'église paroissiale, le monument aux morts, le couvent Saint-François, les chapelles, les croix monumentales et croix de chemin sur la commune de Plouguiel Plouguiel
    titreCourant :
    monumentales et croix de chemin sur la commune de Plouguiel L'église paroissiale, le monument aux morts, le couvent Saint-François, les chapelles, les croix
    illustration :
    Plouguiel, le bourg (la vieille côte). Croix terminale ornée d'un Christ en croix surmonté du Plouguiel, le bourg. Croix de cimetière (17ème siècle ?) IVR53_20082208328NUCA Plouguiel, la chapelle Notre-Dame de Kelomad (18ème siècle) IVR53_20082208313NUCA Plouguiel, Kerousy. Croix de chemin (4ème quart du 16ème siècle) IVR53_20082208455NUCA
    profession :
    [architecte diocésain] Le Guerrannic Eugène [sculpteur] Le Meur J. [sculpteur] Le Meur Yves [sculpteur] Union artistique de Vaucouleurs
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    . 23 oeuvres ont été repérées sur le territoire de la commune de Plouguiel, parmi lesquelles la croix La datation des oeuvres repérées est comprise entre le 16ème siècle et le milieu du 20ème siècle de Kerousy [fig. 2], la croix du cimetière [fig. 3] et celle de Kelomad [fig. 4], les restes de l'ancien couvent Saint-François [fig. 5] et la chapelle Notre-Dame de Kelomad [fig. 6] ont fait l'objet d'une proposition de sélection. Les dates de construction relevées sur le terrain, attribuées par (commanditaire), Beuvant Catherine (commanditaire), conseil municipal de Plouguiel (commanditaire), Le Gueut ), Hernot Yves (sculpteur), Le Meur J. (sculpteur), Le Meur Yves (sculpteur) et l'Union Artistique de , 1896, 1900, 1915, 1922, 1936, 1937 et 1949. Les noms d'auteur, de donateur ou de commanditaire attribués par source, par signature ou par travaux historiques sont : Raoul de Kerousy (donateur), Louis de Kermel (commanditaire), Louise de Botloy (commanditaire), Heri François (commanditaire), Sadau Pierre
  • L'église paroissiale, le monuments aux morts, les chapelles, les croix de chemin sur la commune de Kerbors
    L'église paroissiale, le monuments aux morts, les chapelles, les croix de chemin sur la commune de Kerbors Kerbors
    titreCourant :
    L'église paroissiale, le monuments aux morts, les chapelles, les croix de chemin sur la commune de
    illustration :
    Kerbors, le bourg. Monument aux morts de la Première Guerre mondiale en forme d'obélisque, par le Kerbors, le bourg. Croix monumentale de type Hernot (1874) IVR53_20092205113NUCA Kerbors, Keraliou. Croix de l'ancien cimetière ou croix à haut fût monolithe sur socle et Kerbors, la chapelle Saint-Aubin (1752) IVR53_20092205088NUCA Kerbors, Troezel-Vras. Croix de chemin de type Hernot (1856) IVR53_20092205199NUCA Kerbors, le bourg. L'église paroissiale Notre-Dame (1859-1861) IVR53_20092205092NUCA Kerbors, Kerlijouan. Croix de chemin ou croix à fût monolithe sur socle et soubassement (1881 sculpteur Yves Le Meur (1921) IVR53_20092205076NUCA
    profession :
    [sculpteur] Le Meur Yves
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    La datation des oeuvres repérées sur le territoire de la commune de Kerbors est comprise probablement entre le haut Moyen Age (croix de Pen-Lann) et le 1er quart du 20ème siècle (monument aux morts de la Première Guerre mondiale). L'enquête a permi de procéder au répérage de 8 édifices et édicules [fig. 1 à 8], parmi lesquels 2 ont fait l'objet d'une proposition de sélection : la croix monolithe à branches courtes de Pen-Lann [fig. 1] et la croix du cimetière [fig. 2], autrefois située près de l'église paroissiale. Les dates de construction relevées sur le terrain, attribuées par travaux historiques ou par sources sont les suivantes : 1752, 1856, 1859, 1861, 1864, 1874, 1881, 1890 et 1921. Les noms d'auteur, de donateur et de commanditaire attribués par source ou par travaux historiques, d'après signature et inscription sont les suivants : Adam, Ch. (commanditaire), conseil municipal de Kerbors (commanditaire (entrepreneur), Le Calvez, Jean (commanditaire), Le Meur Yves (sculpteur) et Moreau, Pierre (donateur).
  • Monument aux morts (Le Pertre)
    Monument aux morts (Le Pertre) Pertre (Le) - en village - Cadastre : 1986 AC
    titreCourant :
    Monument aux morts (Le Pertre)
    annexe :
    , de belle qualité, granit extrait des carrières qui permette à l´entrepreneur de le garantir contre la comprendre tous les détails de la construction et en facilitent l´exécution. Il est à noter que le bloc de gravées seront soldées au prix de 1 f (un franc) la lettre majuscules ou non. Le transport du monument de 2 O 218 art. 22 : monument de la guerre 1914-1918 (1922-24) Extrait du registre du conseil aux morts. Arrêté du 18 décembre 1922 émanant de la Sous-Préfecture de Vitré : approuve la (Dr Ch. De Sallier Dupin) le 30 décembre 1922 et du préfet le 20 janvier 1923 : Le monument sera édifié sur la place de l´église. Il comporte une assise en maçonnerie qui sera établie aux frais de la rouille. Un plan en élévation et un plan en surface à la cote de 1/10 annexés au dossier, permet de contre la stèle et ajusté à celle-ci. Ce bloc ne sera pas exécuté tel qu´il est figuré sur le plan complémentaire montre la main droite du « poilu » appuyée sur des sacs de tranchées. Toutefois une légère
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Pertre
    murs :
    pierre de taille
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    granite ; pierre de taille ; fonte
    historique :
    Monument aux morts élevé en 1923 sur la place de l'Eglise. Le poilu provient de la maison Evellin
    localisation :
    Pertre (Le) - en village - Cadastre : 1986 AC
  • Monument aux morts de la guerre 1914-1918, dans le cimetière non étudié (Plougar)
    Monument aux morts de la guerre 1914-1918, dans le cimetière non étudié (Plougar) Plougar - en village
    titreCourant :
    Monument aux morts de la guerre 1914-1918, dans le cimetière non étudié (Plougar)
    description :
    Le monument se compose d'un haut socle surmonté d'un Christ en croix. Sur le socle : A LA MÉMOIRE DES ENFANTS DE PLOUGAR MORTS POUR LA FRANCE 1914 1918.
    dimensions :
    la 181.0 cm
    emplacements :
    dans le cimetière
  • Monument aux morts de la guerre 1914-1918, dans le cimetière non étudié (Plouescat)
    Monument aux morts de la guerre 1914-1918, dans le cimetière non étudié (Plouescat) Plouescat - dans le cimetière non étudié - en ville - Cadastre : 1984 AM 408 A
    titreCourant :
    Monument aux morts de la guerre 1914-1918, dans le cimetière non étudié (Plouescat)
    statut :
    propriété de la commune
    localisation :
    Plouescat - dans le cimetière non étudié - en ville - Cadastre : 1984 AM 408 A
    referenceDocumentaire :
    p. 4, pl. 4 Monument aux morts à Plouescat. Monument aux morts à Plouescat. La Construction
  • L'église paroissiale, les chapelles, les croix de chemin, les croix monumentales, les fontaines de dévotion et le monument aux morts sur la commune de Lanmodez
    L'église paroissiale, les chapelles, les croix de chemin, les croix monumentales, les fontaines de dévotion et le monument aux morts sur la commune de Lanmodez Lanmodez
    titreCourant :
    dévotion et le monument aux morts sur la commune de Lanmodez L'église paroissiale, les chapelles, les croix de chemin, les croix monumentales, les fontaines de
    annexe :
    19772200747X : Conseil régional de Bretagne 19772200746X : Conseil régional de Bretagne 19772200745X : Conseil régional de Bretagne
    illustration :
    Lanmodez, le bourg. Monument aux morts de la Guerre 1914-1918 (1er quart du 20ème siècle Lanmodez, le couvrement de l'oratoire de l'Ile Maudez (cliché Guy Artur, pré-inventaire, 1977 Lanmodez, croix à l'état de vestiges anciennement située dans le jardin du presbytère (cliché Guy Lanmodez, le bourg. Croix de cimetière (4ème quart du 18ème siècle) IVR53_20092205338NUCA Lanmodez, le Carpont. Monument commémoratif érigé à la mémoire d'Yves Le Berre, d'Adèle Le Guével et de Jean-Baptiste Kernivinen assassinés par les soldats allemands le 6 août 1944 Lanmodez, vue générale de l'oratoire de l'Ile Maudez faisant partie à l'origine d'un ensemble Lanmodez, l'autel en schiste de l'oratoire de l'Ile Maudez, mur est, vue générale (cliché Guy Artur Lanmodez, le bourg. Croix palis à branches courtes (Moyen Age) IVR53_20092205354NUCA Lanmodez, Troguerat. Fontaine de dévotion (17ème siècle ?) IVR53_20092205375NUCA
    denominations :
    croix de chemin fontaine de dévotion
    historique :
    La datation des oeuvres repérées sur le territoire de la commune de Lanmodez est comprise entre probablement le haut Moyen Age (croix de chemin) et le 1er quart du 20ème siècle (monument aux morts de la , à la sortie du bourg, en direction de Lézardrieux [fig. 5], la fontaine de dévotion de Troguérat [fig. 6], la croix de Kervenec, également à la sortie du bourg, en direction de Kerbors [fig. 7], la chapelle Notre-Dame de Kermassac'h [fig. 8], la chapelle Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle [fig. 9] et la croix ), 1776 (croix de cimetière) et 1785 (transept de l'église paroissiale Saint-Maudez). Le monument aux morts de la Première Guerre mondiale est l'oeuvre du sculpteur lannionnais Yves Hernot, Louis Hernot étant l'auteur du médaillon qui agrémente la face antérieure de l'obélisque. Première Guerre mondiale) [fig. 10]. L'enquête a permi de procéder au repérage de 9 oeuvres, parmi lesquelles 6 ont fait l'objet d'une proposition de sélection en fonction de critères de rareté, d'ancienneté
1 2 3 4 18 Suivant