Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Toutes les personnalités
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
  • Presbytère, 17 place de l'église (Hédé)
    Presbytère, 17 place de l'église (Hédé) Hédé - 17 Place de l' Eglise - en village - Cadastre : 1983 A
    titreCourant :
    Presbytère, 17 place de l'église (Hédé)
    dates :
    1687 porte la date
    description :
    Le presbytère est construit en moellon de granite ; il est composé de plusieurs parties distinctes bâtiment sont couvertes de toitures à croupes. La majorité des baies possèdent des encadrements de pierre de taille de granite. Il existe une date : 1687 sur la première marche de l'escalier du bâtiment. . Il possède un plan quadrangulaire de 35 mètres de long sur 6 mètres de large. Les deux extrémités du
    illustration :
    Détail de la façade ouest IVR53_19753501089Z Date de 1687 sur la première marche du perron central IVR53_19753501090Z Détail de certaines baies de la façade est IVR53_19753501094Z Détail de certaines baies de la façade est IVR53_19753501095Z La cheminée, dessin de J.R. Trochet, 1975 IVR53_20053518202NUCA Ferme de la charpente, dessin de J. R. Trochet, 1975 IVR53_20053518203NUCA La travée centrale IVR53_19753501088Z
    historique :
    . En 1600, le prieuré était en la possession de Charles de Tournemine, aumonier du roi Henri IV. Le presbytère actuel est un ancien prieuré qui appartenait à l'abbaye de Saint-Melaine de Rennes dès le 12e siècle. Cet ancien prieuré était composé d'un manoir, d'une fuie au sud-est du choeur de l'église au nord, à l'emplacement de l'actuelle cour du presbytère. Auyjourd'hui, c'est le logis prioral , le mur de clôture du presbytère aurait été reconstruit en 1894. Par ailleurs, des travaux l'église, d'un jardin, d'une cour close, d'une grange dimeresse, de prairies et d'un auditoire qui a qui sert de presbytère Au début du 19e siècle, des prisonniers prussiens furent semble-t-il logés au presbytère ; ils participèrent à la réalisation du Canal d'Ille-et-Rance. D'après des documents d'archives
    localisation :
    Hédé - 17 Place de l' Eglise - en village - Cadastre : 1983 A
    referenceDocumentaire :
    p. 347 Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. OGÉE, Jean-Baptiste . Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes ANNE DU PORTAL, A. Histoire d'une petite ville, HEDE, La seigneurie. Rennes : Imprimerie du Journal de Rennes, 1915. p. 188 Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le
  • Presbytère, Bazouges-sous-Hédé (Hédé)
    Presbytère, Bazouges-sous-Hédé (Hédé) Hédé - Bazouges-sous-Hédé - en village
    description :
    existe un appentis latéral de chaque côté de la construction. Les façades sont percées de trois travées composées de baies à encadrements de granite. Le presbytère est situé dans un espace clos de murs, dans Ce bâtiment est construit en moellon de granite et couvert d'un toit à croupes en ardoise. Il
    illustration :
    Le presbytère sur une carte postale ancienne IVR53_20053519255NUCA Le presbytère et le patronage IVR53_20053502905NUCA La serre du presbytère IVR53_20053518771NUCA
    historique :
    Ce presbytère a été construit en 1829 car l'ancien bâtiment avait été détruit lors de la actuel. L'administration des Ponts et Chaussées donna la somme de 6723 francs afin de reconstruire un granite rappellent l'architecture des maisons éclusières. En 1835, lors de la réalisation du premier cadastre de la commune, il existait une cour au nord du bâtiment, qui était bordée à l'ouest d'un bâtiment d'une volonté évidente de symétrie. En 1884, le presbytère fut restauré et de nouveau en 1891, puisqu'il nouveau bâtiment. L'architecture de ce bâtiment a d'ailleurs largement été influencée par l'architecture des maisons éclusières. En effet, la toiture à croupes, la façade à trois travées, la corniche en existe un devis de l'architecte Michel pour les travaux à réaliser.
  • Presbytère, Saint-Symphorien, route départementale numéro 221 (Hédé)
    Presbytère, Saint-Symphorien, route départementale numéro 221 (Hédé) Hédé - Saint-Symphorien - Route départementale numéro 221 - en village
    description :
    Cet ancien presbytère est construit en moellon de granite et possède une couverture en ardoise. Les façades sont rythmées par trois travées composées de baies à encadrements de granite. Les chaînages d'angles sont également en pierre de taille de granite. De part et d'autre du corps de logis principal, se
    illustration :
    L'ancien presbytère sur le cadastre de 1835 IVR53_20053518566NUCA Bénitier se trouvant dans le jardin IVR53_19753500986Z Bénitier de l'ancien presbytère IVR53_19753500987Z Plan du rez-de-chaussée de l'ancien presbytère IVR53_20053518590NUCA Plan du premier étage de l'ancien presbytère IVR53_20053518591NUCA Coupe de l'ancien presbytère IVR53_20053518592NUCA Projet d'agrandissement et de restauration du presbytère, Langlois, 1841 IVR53_20053518594NUCA Projet de restauration du presbytère, plan du rez-de-chaussée IVR53_20053518595NUCA Projet de restauration du presbytère, plan de l'étage IVR53_20053518596NUCA Projet de restauration du presbytère IVR53_20053518597NUCA
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_1 :
    maison de type ternaire
    historique :
    En 1835, lors de la réalisation du premier cadastre de la commune, le presbytère était situé au sud du bâtiment actuel. En 1823, cet ancien presbytère avait été acheté par le conseil de la commune au maire de l'époque, M. Huchet, pour la somme de 2500 francs. A cette époque, il est décrit comme un bâtiment composé d'une cuisine, d'un cellier, d'une grange, une étable, une chambre à l'aplomb de la fournil, un puits, une cour, un déport, un vivier, un jardin, un verger, une pièce de terre appelée le Frêche. Le corps de bâtiment faisait 21 mètres de long sur 7, 33 de large ; il était bâti en pierre et ait été préféré à une restauration de l'ancien bâtiment puisque le presbytère actuel n'est pas situé couvert de tuile et d'ardoise. En 1841, un projet de restauration et d'agrandissement du presbytère avait été proposé par l'architecte Langlois. Toutefois, il semble que le projet d'une nouvelle construction siècle : façade à trois travées, encadrements de granite...
    referenceDocumentaire :
    . Presbytère. Construction : dossier de travaux (1846-1851) : 2 O 319/15.
1