Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 15 sur 15 - triés par pertinence
  • Presbytère, rue de l'abbé Léonard (Le Châtellier)
    Presbytère, rue de l'abbé Léonard (Le Châtellier) Châtellier (Le) - le Bourg - en village
    titreCourant :
    Presbytère, rue de l'abbé Léonard (Le Châtellier)
    dates :
    1723 porte la date 1833 porte la date 1854 porte la date
    description :
    leur grille. Sur le linteau de la fenêtre située à l'est au rez-de-chaussée, se trouve la date de cheminée en granite sur le mur est. Dans la partie ouest du rez-de-chaussée, se trouve au sud, une petite en granite ; deux linteaux portent la date de construction du bâtiment 1833 ainsi que le nom du pièce dont les murs sont couverts de boiseries ; la cheminée se trouve sur le pignon ouest. A l'étage et la second sur le mur Est. Enfin, la dernière partie construite à l'est possède une maçonnerie de encadrements en pierre de taille de granite ; les linteaux des baies d'origine de la façade sud ne sont pas alignés (fenêtre plus haute que la porte). Les fenêtres du rez-de-chaussée de cette partie ont conservé construction du bâtiment : 1723, associée au monogramme du Christ : IHS. A l'intérieur, le rez-de-chaussée est -de-chaussée, un escalier en bois dessert l'étage. La partie ouest du bâtiment possède également une commanditaire du bâtiment : le recteur Ollivier. A l'intérieur, le rez-de-chaussée est occupé par une grande
    annexe :
    20103503941Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 071_35_75_bande45 . 20103503942Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 071_35_75_bande45. 20103503943Z  : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 071_35_75_bande45. 20103503947Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 071_35_75_bande46. 20103503948Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 071_35_75_bande46. 20103503949Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 071_35_75_bande46. 20103503950Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 071_35_75_bande47. 20103503951Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne
    illustration :
    Partie centrale de la façade sud IVR53_20103506021NUCA Détail de l'un des linteaux de la façade sud daté 1773 IVR53_20103506027NUCA Boiseries de la pièce située au rez-de-chaussée, à l'ouest IVR53_20103506024NUCA Boiseries et cheminée de la pièce située à l'ouest, au rez-de-chaussée IVR53_20103506023NUCA Pavement de la partie centrale du rez-de-chaussée IVR53_20103509982NUCA Charpente de la partie Est IVR53_20103509991NUCA Charpente de la partie centrale du bâtiment IVR53_20103509992NUCA Le presbytère en 1975 IVR53_20103503941Z Le presbytère, vue sud-est IVR53_20103503942Z Linteau daté 1833 situé sur le pignon ouest IVR53_20103503951Z
    historique :
    effet, en 1790, M. Bertin, le recteur de la paroisse possédait un presbytère situé à un tiers de lieue la plus ancienne est sans aucun doute la partie centrale ; une date portée sur le linteau de la le linteau de l'une des baies du pignon ouest et sur un linteau de la façade sud. Le linteau de la façade sud nous apprend également que le commanditaire de la construction de cette partie du bâtiment jardins, une écurie et un refuge à porcs. Un autre bâtiment dans lequel était logé le greffier de la 1880, les recteurs du Châtellier habitaient dans une maison appelée la "prestimonie" située près de l'église. L'architecture de ce bâtiment témoigne de trois campagnes de construction distinctes. La partie fenêtre, associée à l'inscription IHS, témoigne de ce fait. L'architecture de cette partie correspond à la transfert du presbytère de Montgreffier au village actuel puisqu'en 1790, le presbytère était encore à siècle. Enfin, la dernière partie de l'édifice construite est la partie Est. Les caractéristiques
    localisation :
    Châtellier (Le) - le Bourg - en village
    referenceDocumentaire :
    Le guide de l'Ille-et-Vilaine FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine Le patrimoine industriel en Ille et Vilaine (19e-20e siècles). De l'inventaire à l'histoire . GASNIER, Marina. Le patrimoine industriel en Ille et Vilaine (19e-20e siècles). De l'inventaire à RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE, Comission régionale Bretagne. Patrimoine industriel d'Ille-et-Vilaine DE LA France, BARRIE, Roger, RIOULT, Jean-Jacques. Région Bretagne. Les malouinières - Ille-et RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises d'Ille-et-Vilaine. L'architecte Arthur Regnault ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Chapelles, Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. OGÉE, Jean-Baptiste . Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes -Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • Presbytère, le Vieux-Bourg (Saint-Judoce)
    Presbytère, le Vieux-Bourg (Saint-Judoce) Saint-Judoce - le Vieux Bourg - en écart
    titreCourant :
    Presbytère, le Vieux-Bourg (Saint-Judoce)
    dates :
    1719 porte la date
    description :
    Entièrement clos de murs, le presbytère reprend une disposition courante entre cour et jardin. Un paroissiale. L´entrée de la cour est encadrée par deux pavillons dont les toitures sont ornées d´épis de fronton triangulaire, celle du centre porte la date de 1719. Il a été agrandi vers l´est de deux travées supplémentaires. Le gros oeuvre à l´origine recouvert d´un enduit présente une maçonnerie de moellons de granite et de schiste, les lucarnes et la corniche sont en calcaire coquillier des faluns. L´escalier transformé, seule la pièce du rez-de-chaussée à l´ouest conserve une cheminée d´origine en bois sans aucun deuxième jardin latéral vers l´est, avec colombier de plan carré, était mitoyen avec l´enclos de l´église faîtage vernissés. Le corps principal présente une élévation à trois travées ponctuées par des lucarnes à
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes d'Evran
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Eglise et presbytère de St Judoce, croquis de Frotiier de la Messelière, 25 octobre 1902 Organisation des bâtiments autour de la cour IVR53_20102203433NUCA Logis, escalier, détail de la rampe IVR53_20102203437NUCA Extrait du cadastre de 1844 section A4 IVR53_20102211816NUC Logis, vue générale de l'escalier IVR53_20102203436NUCA Pavillon d'entrée, détail, épi de faitage IVR53_20102203435NUCA
    contenu :
    Le presbytère a gardé son cadre d’origine, enclos, cour, pavillons d’entrée et jardins, celui de le logis. L’ancien colombier transformé au 20e siècle en fabrique de jardin conserve sa corniche à l’arrière donne sur le canal d’Ille-et-Rance ce qui lui confère un attrait supplémentaire. Hormis les lucarnes à frontons triangulaires dont l’une est datée de 1719 aucune autre ornementation n’apparaît dans modillons initiale ainsi que sa lucarne d’envol pour les pigeons. Son volume et son plan carré le rapproche des colombiers des manoirs de Carragat en Saint-Juvat, du Préel en Plouasne et de Pont-Cadeuc aux
    historique :
    Le presbytère daté 1719 sur la lucarne centrale est prolongé vers l´est dans la première moitié du 19e siècle (avant 1844, date du cadastre ancien). La commune le vend en 1937 et il est aménagé après la guerre en centre de culture religieuse et de connaissances philosophiques par les abbés Potdevin et Le Bars. Les ouvertures en brique remontent à cette dernière période.
    localisation :
    Saint-Judoce - le Vieux Bourg - en écart
    airesEtudes :
    Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
  • Presbytère, cour du presbytère (Baillé fusionnée en Saint-Marc-le-Blanc en 2019)
    Presbytère, cour du presbytère (Baillé fusionnée en Saint-Marc-le-Blanc en 2019) Saint-Marc-le-Blanc - Baillé - cour du presbytère - en village
    titreCourant :
    Presbytère, cour du presbytère (Baillé fusionnée en Saint-Marc-le-Blanc en 2019)
    dates :
    1682 porte la date 1687 porte la date 1691 porte la date 1714 porte la date
    description :
    nord. On accède à la cour du presbytère par un portail en granite en plein cintre. Le logis principal balbutiant et deux travées de fenêtres. La maçonnerie est en moellon de granite et pierre de taille pour apparente à l'ouest. La souche de cheminée au nord est en brique, alors que celle au centre du faîtage est en pierre de taille et possède une corniche moulurée. La façade postérieure est aujourd'hui percée de fenêtres bouchées au rez-de-chaussée. La maison voisine est peu différente de la précédente du point de vue sur une porte, et un piédroit chanfreiné sur la petite fenêtre de l'étage. La façade postérieure l'angle sud-est et d'une partie au plan polygonal irrégulier. La tour, qui pourrait avoir servi de pigeonnier dans sa partie supérieure, s'appuie sur un angle coupé de la partie principale. Une souche de cheminée en pierre de taille et dotée d'une corniche moulurée dépasse de la toiture à croupe ronde de la tour. Le fournil est également intéressant par la hotte monumentale qu'il possède, et qui repose sur
    annexe :
    20113505006NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine 20103501446Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande06. 20103501431Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande03. 20103501458Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande09. 20103501423Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande02. 20103501424Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne , 011_35_74_bande02. 20103501425Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande02 . 20103501447Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande06. 20103501427Z  : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande02. 20103501426Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 011_35_74_bande02.
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Le bourg de Baillé sur le cadastre de 1833. IVR53_20113505006NUCA Portail sud de l'enclos presbytéral. IVR53_20103501423Z Souche de cheminée de l'annexe. IVR53_20103510142NUCA Date inscrite sur le linteau. IVR53_20103510144NUCA Façade postérieure vue depuis le nord-est. IVR53_20103512039NUCA Le portail côté cour. IVR53_20113500985NUCA Façade postérieure depuis le nord-est. IVR53_20113500997NUCA
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Baillé
    historique :
    modifiée après 1850 par l'agrandissement notable de certaines fenêtres et de la porte d'entrée. Le mur L'ensemble a été construit entre la fin du 17e siècle et le début du 18e siècle, on trouve d'ailleurs plusieurs dates et inscription sur les bâtiments : 1682, 1687, 1691 et 1714. L'initiative de la construction du presbytère et de ses dépendances revient à Julien Michel, recteur de la paroisse de Saint-Marc , cinq ans plus tard puis le portail en 1691. La maison mitoyenne au sud fut quant à elle élevée au début du 18e siècle et porte la date de 1714. La maison presbytérale a vu sa façade particulièrement ouest a lui aussi état rehaussé, entraînant une modification de la toiture. La maison sud a été mieux petite fenêtre de l'étage, notamment, s'est vue dotée d'un piédroit en granite bleu, alors que le second de 1678 à 1722. Une inscription sur un linteau de fenêtre précise d'ailleurs : F. P. IV : MICHEL S RECTEUR 1682. Le presbytère proprement dit fut le premier élément construit, ensuite ce fut le fournil
    contribution :
    Le Bohec Régis
    localisation :
    Saint-Marc-le-Blanc - Baillé - cour du presbytère - en village
    referenceDocumentaire :
    p. PAUTREL, Emile. Notions d'histoire et d'archéologie pour la région de Fougères, 1927. p. MAUPILLE, Léon. Notices historiques et archéologiques sur le canton de Saint-Brice, 1879. . Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France). p. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le p. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884. p. Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • Ancien presbytère, rue de l'Eglise,  impasse de la Fontaine Sainte-Marguerite (Saint-Quay-Perros)
    Ancien presbytère, rue de l'Eglise, impasse de la Fontaine Sainte-Marguerite (Saint-Quay-Perros) Saint-Quay-Perros - le Bourg - rue de l' Eglise impasse de la Fontaine Sainte-Marguerite - en village - Cadastre : 1819 A1 242, 243 2004 BB 288
    titreCourant :
    Ancien presbytère, rue de l'Eglise, impasse de la Fontaine Sainte-Marguerite (Saint-Quay-Perros)
    etages :
    rez-de-chaussée
    dates :
    1718 porte la date
    description :
    ouverte de deux portes au rez-de-chaussée et de trois fenêtres à l'étage, dont une présente le souches de cheminée situées sur chaque rampant sud et une souche de cheminée occupant le versant Presbytère au volume important édifié en moellons de granite. De plan rectangulaire, il est situé face à l'élévation nord de l'église, prend jour à l'avant et à l'arrière et se compose d'un rez-de dépendance à droite et de deux dépendances en appentis à gauche. L'élévation antérieure est ajourée de plusieurs baies chanfreinées, dont une à l'étage porte le millésime 1718. L'élévation postérieure est
    statut :
    propriété de la commune
    murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    illustration :
    Extrait du cadastre de 1819 (AD 22) IVR53_20062210159NUCB
    precisionsProtection :
    par arrêté le 18 juin 1946.
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    mur de clôture
    historique :
    supplémentaire des monuments historiques le 18 juin 1946, l'édifice est en cours de restauration depuis le début
    localisation :
    Saint-Quay-Perros - le Bourg - rue de l' Eglise impasse de la Fontaine Sainte-Marguerite - en
    referenceDocumentaire :
    Numplan 2, section A, 1ère feuille AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/47, plans cadastraux parcellaires de
  • Presbytère, 15 rue de la Vallée Porcon ; impasse Saint-Méen (Cancale)
    Presbytère, 15 rue de la Vallée Porcon ; impasse Saint-Méen (Cancale) Cancale - 15 rue de la Vallée Porcon impasse Saint-Méen - en ville - Cadastre : 1982 J 468
    titreCourant :
    Presbytère, 15 rue de la Vallée Porcon ; impasse Saint-Méen (Cancale)
    dates :
    1707 porte la date
    illustration :
    Vue générale : la façade sud avec le portail d'entrée IVR53_20003500864XA Façade sud rue de la Vallée Porcon IVR53_19993506181NUCA Le boulet de canon qui frappa le presbytère lors de l'attaque anglaise du 13 mai 1779 (cliché 1973
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    croix de cimetière
    historique :
    la façade latérale de l'ancienne église. Elévation de façade rue de la Vallée Porcon, et portail Presbytère daté de 1707 agrandit de deux corps de bâtiments perpendiculaires dont un est accolé à
    localisation :
    Cancale - 15 rue de la Vallée Porcon impasse Saint-Méen - en ville - Cadastre : 1982 J 468
  • Ancien presbytère (Pommerit-Jaudy fusionnée en La Roche-Jaudy en 2019)
    Ancien presbytère (Pommerit-Jaudy fusionnée en La Roche-Jaudy en 2019) Roche-Jaudy (La) - Pommerit-Jaudy - en village
    annexe :
    offrir une demeure convenable à Messire Ollivier Le Pocquet, desservant de la paroisse. Ils lui accordent d'habiter la campagne dans le quartier de Kervoézel (aujourd'hui Kerouel), sa maison datée 1673, s'y voit encore de nos jours. Après Nicolas Le Du, les recteurs de Pommerit auront la jouissance d'un logement de alors, en 1648, à titre de dédommagement "la dîme sur les lins" pour demeurer quittes envers lui de son logement, sa vie durante. Olivier Le Pocquet préfère rester au bourg, à Pen ar Guer, à proximité de l'église. Le successeur d'Olivier Le Pocquet, Messire Nicolas Le Du, recteur de 1671 à 1704, choisit Notice historique sur Pommerit-jaudy par l'Abbé Yves Le Bourdonnec. Extrait En 1642, le presbytère de Pommerit est en ruines. Les fabriciens ne disposent pas de réserves financières suffisantes pour fonction construit en 1706 pour François Roger, natif de Kermoroc'h.
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes du Haut Trégor
    illustration :
    L'église et le presbytère en 1835. Extrait du cadastre ancien, section A2 (A.D. 22, série 3 P 247 Rez-de-chaussée. Vestibule d'entrée. Escalier IVR53_20152200016NUCA
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Pommerit-Jaudy
    canton :
    Roche-Derrien (La)
    escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit en maçonnerie
    localisation :
    Roche-Jaudy (La) - Pommerit-Jaudy - en village
    titreCourant :
    Ancien presbytère (Pommerit-Jaudy fusionnée en La Roche-Jaudy en 2019)
    description :
    élévations symétriques à trois travées. L'enduit de la façade sud met en valeur les bandeaux des travées qui reposent sur de petits socles à la manière des pilastres. Au nord, en l'absence d'enduit, les bandeaux en pierre de taille de granite ne sont pas soulignés et se confondent avec la mise en oeuvre en petits moellons de schiste. Au nord, un escalier extérieur descend au sous-sol. Le presbytère se signale par sa haute toiture à croupe et ses quatre hautes souches de cheminées. A l'intérieur, le vestibule abrite un escalier à retours en bois qui dessert l'étage carré et le comble éclairé par des lucarnes.
    statut :
    propriété de la commune
    contenu :
    étonnant que le décor de bandeaux sur la façade soit inspiré de celui du palais épiscopal de Tréguier. Le presbytère de Pommerit-jaudy se signale par sa haute toiture, ses dimensions imposantes et l'ordonnancement de sa façade. La qualité de cet édifice, véritable "manoir presbytéral", est liée aux fonctions de son occupant, à la fois recteur de paroisse et grand vicaire à l'évêché de Tréguier. Il n'est donc pas
    historique :
    Le presbytère est reconstruit en 1706 par les fabriciens de la paroisse, en remplacement d'un d'une maison existante dans le bourg ou à la campagne. Les grandes dépendances figurées sur le cadastre ancien au nord du presbytère n'existent plus. Le mur de clôture est en partie en place ainsi que les de son occupant, François Roger, recteur de Pommerit pendant huit ans où il assume également les fonctions de Vicaire Général de l'évêque de Tréguier, Olivier Jégou. Son rôle de second auprès de l'évêque
    referenceDocumentaire :
    Fonds du cadastre ancien. Tableau d'assemblage et plans parcellaires de la commune de Pommerit -Jaudy, 1835 Fonds du cadastre ancien. Tableau d'assemblage et plans parcellaires de la commune de Cahiers d'histoire locale de l'abbé Le Bourdonnec LE BOURDONNEC, abbé. Cahiers d'histoire locale.
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Presbytère, rue du Maine (Louvigné-du-Désert)
    Presbytère, rue du Maine (Louvigné-du-Désert) Louvigné-du-Désert - rue du Maine - en village
    dates :
    1715 porte la date
    description :
    la façade est du presbytère qui est traitée en pierre de taille. Le presbytère est couvert d'un toit à longs pans en ardoise, comme l' ancienne dépendance située dans le prolongement de celui-ci. La qui ouvre sur la rue du Maine. Le presbytère est lui-même formé d'un bâtiment assez élevé. L'ensemble façade nord du presbytère est percée de plusieurs baies aux dimensions conséquentes, la partie ouest est composée de trois niveaux, celle à l'est de deux niveaux et d'un comble éclairé par une gerbière. La de granite et elle est percée d'une porte en ogive. La chapelle a des pignons débordants et est Cet ancien presbytère est composé de plusieurs bâtiments alignés et d'une chapelle formant une cour des bâtiments est construit en granite, l'appareillage est principalement composé de moellon, exceptée chapelle est également construite en moellon de granite. Cependant, sa façade présente de grosses pierres
    annexe :
    20093502266Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 162_35_75_026_001 . 20093502267Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 162_35_75_026_001. 20093502268Z  : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 162_35_75_026_001. 20093502269Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 162_35_75_026_001. 20093502270Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 162_35_75_090.
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Vue générale : le presbytère et la chapelle Saint-Jean IVR53_20093502266Z Vue générale de la chapelle IVR53_20103503377NUCA Vue de la chapelle IVR53_20103503374NUCA Façade nord de la chapelle IVR53_20103503279NUCA Agrandissement de la 2e moitié du 19e siècle IVR53_20093505675NUCA La chapelle Saint-Jean IVR53_20093502267Z Le presbytère : vue générale IVR53_20093502268Z Le presbytère : façade postérieure IVR53_20093502269Z Inscription sur le presbytère IVR53_20093502270Z Détail de l'escalier IVR53_20103503383NUCA
    historique :
    Le presbytère est composé de deux bâtiments accolés construits à des époques différentes. La partie la plus ancienne porte une date sur le linteau de la porte, on peut y lire 1715. La partie ouest fut fondateurs, tels que le droit de patronage, de sépulture, de litre et d'armoiries. Vers la fin du 15e siècle , la chapelle menaçait ruine faute d'entretien. En 1540, Michel Le Duc official de Rennes, condamna sous peine d'excommunication, le seigneur de Villavran à la reconstruire. Ainsi, elle fut relevée en pendant la Révolution française. Au 19e siècle, une messe y est célébrée le jour de la Saint-Jean-Baptiste , et au 20e siècle c'est une station sur le trajet de la procession de la Fête-Dieu. plus régulière et utilise de la pierre de taille. La cour du presbytère renferme la chapelle Saint-Jean pays, Roger Levêque, commémore le passage de Saint Louis en 1256. Après une étape à l'abbaye de Savigny la chapelle. Transformée vers 1750 en grange et grenier pour les besoins de la ferme du presbytère
    referenceDocumentaire :
    ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Chapelles, Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour  : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France). Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le département Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884. Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • Presbytère (Bubry)
    Presbytère (Bubry) Bubry - en village - Cadastre : 1964 section dite du Bourg 51
    dates :
    1702 porte la date
    statut :
    propriété de la commune
    illustration :
    Arc réunissant le mur d'échiffre à l'arc de la porte d'entrée IVR53_19685600088V Escalier : vue prise de la porte d'entrée sud IVR53_19685600087V Revers de la porte d'entrée sud IVR53_19685600100V
    contribution :
    Brejon de Lavergnée Arnaud
  • Presbytère paroissial (Saint-Séglin)
    Presbytère paroissial (Saint-Séglin) Saint-Séglin - en village - Cadastre : 1986 A2 1506 1977
    dates :
    1713 porte la date
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_15 :
    jardin en fond de parcelle
    illustration :
    L'ancien presbytère : vue générale de la façade principale depuis le placître de l'église Date sur le linteau de la porte principale : détail IVR53_19993505412NUCA Plaque de fondation sur la façade principale : détail IVR53_19993500828XA Le presbytère et ses dépendances sur le cadastre napoléonien IVR53_19993505452NUC Le presbytère avant restauration : vue générale nord IVR53_19993505451NUCA Le presbytère, façade postérieure : vue générale sud IVR53_19993505393NUCA Porte principale de l'ancien presbytère : vue générale nord IVR53_19993500827XA
    canton :
    Maure-de-Bretagne
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_11 :
    en coeur de parcelle
    historique :
    l'intérieur et enchâssée au dessus de la porte d'entrée (dont le linteau est gravé de la date 1713), nous pourpris comprenant un verger et le jardin du recteur, la demeure est précédé d'une cour et comptait parmi apprend le nom du commanditaire : V[énérable] ET D[iscret] M[essire] IEN RENAULT/ RECT[eur] DE CETTE travée a été accolée par la suite au mur de croupe nord, sans doute pour servir d'école paroissiale. Lors de la restauration, les cheminées des murs de croupe ont été abattues, les huisseries modernisées et Sis au sud de l'église, l'ancien presbytère paroissial avait fière allure. Entouré d'un vaste . L'édifice adopte un plan de type ternaire coiffé d'un toit à quatre pans. Une plaque de fondation trouvée à l'enduit qui recouvrait originellement l'édifice n'a pas été restitué, privant ainsi la plus ancienne maison du bourg de son authenticité.
  • Presbytère, actuellement maison, 1 rue du Gué (Availles-sur-Seiche)
    Presbytère, actuellement maison, 1 rue du Gué (Availles-sur-Seiche) Availles-sur-Seiche - 1 rue du Gué - en village - Cadastre : 1984 A2
    dates :
    1703 porte la date
    illustration :
    Date au-dessus de la porte d'entrée : 1703 IVR53_20043511956NUCA La poutraison de la cuisine IVR53_20043511958NUCA Détail du décor de la poutre IVR53_20043511959NUCA La cheminée de la cuisine IVR53_20043511960NUCA Le mur de clôture IVR53_20043511967NUCA Pignon de la dépendance abritant la porcherie et l'écurie IVR53_20043511698NUCA Vue depuis la rue de l'enceinte du presbytère IVR53_20053500030NUCA Vue rapprochée de la tête sculptée IVR53_20043512066NUCA La façade est IVR53_20043511954NUCA La façade ouest IVR53_20043511955NUCA
    canton :
    Guerche-de-Bretagne (La)
    historique :
    , y menait sans passer par la rue. Le logis fut construit au début du 18e siècle, la date de 1703 est inscrite au-dessus de la porte d'entrée. Cependant, la cuisine présente des poutres de très grande section , moulurées et décorées d'un congé qui peuvent dater de la fin du 16e siècle ou du début du 17e siècle. Il y reste de la construction présente des éléments caractéristiques du 18e siècle : les boiseries des salles , les lucarnes en chapeau de gendarme, la toiture à croupe avec sa crête en céramique. Un remaniement eut lieu à la fin du 19e siècle, l'escalier menant aux chambres de l'étage date de cette époque, et , couvert d'ardoise, abritait une cave à charbon. L'extérieur du mur de clôture donnant sur la rue présente dépendances, son jardin et son double mur de clôture. Situé à côté de l'église, un accès, aujourd'hui bouché aurait donc eu un premier bâtiment à cette époque qui fut entièrement remonté en 1703. En effet, tout le des dépendances comme l'écurie subirent des changements au niveau des ouvertures. Le presbytère se
  • Ancien presbytère (Saint-Divy)
    Ancien presbytère (Saint-Divy) Loguivy-Plougras - Saint-Divy - en village
    dates :
    1702 porte la date
    description :
    Presbytère avec dépendances situé sur la bordure ouest de l´enclos de la chapelle Saint-Ivy , orienté sud-nord, ceint de hauts murs et accessible par un portail d´entrée. De plan en retour d'équerre , construit en pierre de taille de granite en grand et moyen appareil, à deux étages d´habitation et façade de
    observation :
    La taille imposante de cet édifice semble démontrer la présence d'un clergé nombreux.
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Loguivy-Plougras, 1834 : Saint-Divy (en lavis bleu : la Loguivy-Plougras, Saint-Divy : ancien presbytère, rez-de-chaussée, vue de la pièce ouest Loguivy-Plougras, Saint-Divy : ancien presbytère, premier étage, vue de la pièce au sud-est Loguivy-Plougras, Saint-Divy : ancien presbytère, premier étage, vue de la pièce au sud-est Loguivy-Plougras, Saint-Divy : ancien presbytère, premier étage, vue de la pièce en retour Loguivy-Plougras, Saint-Divy : ancien presbytère, premier étage, vue de la pièce au sud-ouest Loguivy-Plougras, Saint-Divy : ancien presbytère, second étage, vue de la pièce au sud-ouest Loguivy-Plougras, Saint-Divy : ancien presbytère, second étage, vue de la pièce au sud-ouest Loguivy-Plougras, Saint-Divy : ancien presbytère, second étage, vue de la pièce au sud-est Loguivy-Plougras, Saint-Divy : ancien presbytère, vue de la charpente IVR53_20102203346NUCA
    historique :
    Le presbytère de Saint-Divy est construit en 1702 selon l´inscription portée sur le linteau de la fenêtre centrale du deuxième étage : IHS 1702 M : A : . L´édifice est remanié au cours du 19e siècle. La fontaine située dans la propriété date probablement du début du 18e siècle. Elle est composée d´un bassin rectangulaire, restauré en 2010, et d´une fontaine de dévotion à fronton triangulaire abritant une niche à
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Presbytère (Plouha)
    Presbytère (Plouha) Plouha - le - Cadastre : 1833 D1 10 1982 H 1439
    etages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée rez-de-chaussée surélevé
    dates :
    1707 porte la date
    description :
    statuette ornée d'une coquille Saint-Jacques. La date de construction (1707) et le nom du commanditaire (le Les deux corps de logis sont construits en moellons de granite et de schiste. Le corps de logis le sur toute la longueur de la façade postérieure une tour d'escalier hors-oeuvre au centre et deux corps recteur Jean Le Chat) sont sculptés sur les trois linteaux de l'étage. Le corps de logis le plus récent plus ancien est composé d'un corps de bâtiment de plan rectangulaire simple en profondeur comprenant secondaires latéraux (rapportés). Ce corps de bâtiment est ajouré à l'avant de trois travées de baies régulières pourvues chacune d'une lucarne à fronton triangulaire. Il présente au rez-de-chaussée, à droite est un corps de bâtiment de type ternaire à volumétrie importante composé d'un étage de soubasssement , d'un rez-de-chaussée surélevé ouvert d'une porte architecturée et de deux étages carrés.
    statut :
    propriété de la commune (?)
    observation :
    Le corps de logis du 18ème siècle présente des caractéristiques architecturales intéressantes.
    murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille pierre de taille
    illustration :
    Extrait du cadastre de 1833 (AD 22) IVR53_20052205212NUCB Départ de l'escalier de distribution intérieur (cliché C. Douard/J.-P. Boucher, pré-inventaire
    historique :
    ancien date de l'année 1707 (porte la date), le plus récent de la fin du 19ème siècle. Le presbytère de Plouha comprend deux corps de logis construits à deux époques différentes. Le plus
    localisation :
    Plouha - le - Cadastre : 1833 D1 10 1982 H 1439
    referenceDocumentaire :
    Numplan 10, section D, 1ère feuille AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/25, plans cadastraux parcellaires de
  • Presbytère, rue des Plages (Trélévern)
    Presbytère, rue des Plages (Trélévern) Trélévern - le Bourg - rue des Plages - en village - Cadastre : 1819 2004 AE 2
    etages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    dates :
    1713 porte la date
    description :
    Edifice de type ternaire construit en moellons de granite. Prenant jour à l'avant et à l'arrière , il est couvert d'un toit à longs pans et pignons découverts à rampants à crossettes. La porte
    murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    croix de cimetière
    localisation :
    Trélévern - le Bourg - rue des Plages - en village - Cadastre : 1819 2004 AE 2
  • Ancien presbytère (Bonnemain)
    Ancien presbytère (Bonnemain) Bonnemain - en village - Cadastre : 1982 AB 65, 66
    dates :
    1723 porte la date
    murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    illustration :
    La partie ouest datée 1723, vue générale sud IVR53_20013517703NUCA La partie est postérieure à 1723, vue générale sud IVR53_20013517704NUCA Détail : croix de l'enclos IVR53_20013517705NUCA
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    granite ; moellon sans chaîne en pierre de taille
    historique :
    Le presbytère est la plus ancienne habitation aujourd'hui visible dans le bourg. Sa façade sud présente deux campagnes de construction. La partie ouest est datée 1723 ; la partie est lui est postérieure . Le bâtiment a été rénové ; il abrite désormais la bibliothèque municipale.
  • Presbytère, puis école des filles, rue du Luth (Gévezé)
    Presbytère, puis école des filles, rue du Luth (Gévezé) Gévezé - rue du Luth - en village - Cadastre : 1980 AB
    dates :
    1710 porte la date
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_3 :
    incertitude, notamment sur étage de comble
    illustration :
    Le presbytère en 1818 IVR53_20043503017NUC Vue de situation sud ouest IVR53_20043503034NUCA
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_20 :
    étage de comble
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_11 :
    en coeur de parcelle
    historique :
    par le prêtre Pierre-Joseph de Lourmel est devenu école des Soeurs de Saint-Méen à la suite d'un échange vers 1864 entre la commune propriétaire des lieux et le curé Charil des Mazures devenu propriétaire du manoir de Bon Espoir. Profondément modifié par le changement d'affectation, il n'en conserve pas moins de remarquables lucarnes et une corniche en bois et falun.
    referenceDocumentaire :
    A.D. Ille-et-Vilaine : Série O, 2 O 121/16 : appropriation de l'ancien presbytère pour la mairie et Plan géométrique parcellaire de la commune de Gévezé, section B3 dite du Haut Villée, [1818], levé la maison d'école des garçons, 1862. tome IV, p. 658 Pouillé historique de l'archevêché de Rennes GUILLOTIN DE CORSON. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire-éditeur. Paris : René Hatton Libraire  : Association Lecture et Loisirs de Gévezé, 1986.
1