Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 249 - triés par pertinence
  • Presbytère,7 rue de la Forge (Le Verger)
    Presbytère,7 rue de la Forge (Le Verger) Verger (Le) - 7 rue de la Forge - en village - Cadastre : 1937 B 331
    titreCourant :
    Presbytère,7 rue de la Forge (Le Verger)
    dates :
    1805 porte la date
    description :
    jambages est en schiste tandis que les appuis des fenêtre et le linteau de la porte sont en béton. Les pierre calcaire est située proche de la baie gauche. La façade sud, donnant sur le jardin, comporte trois travées. La porte d'entrée est encadrée de deux fenêtres. Ces ouvertures sont surmontées au premier étage de trois fenêtres. Ces dernières sont toutes dotées de linteaux en bois droits avec le même décor sculpté en arc surbaissé. Des corbelets profilés en quart-de-rond apparaissent sous le larmier de retroussé. Deux souches de cheminée en schiste surmontent la toiture au-dessus de chaque pignon. donne sur la rue, est percée d'une porte d'entrée centrale encadrée par deux fenêtres. L'ensemble des linteaux des fenêtres du rez-de-chaussée sont en bois. Les deux fenêtres du premier étage sont surmontées de linteaux en bois droits sur lesquels sont sculptés des arcs surbaissés. Une inscription sur une la toiture. Les façades est et ouest sont aveugles. La toiture, à deux pans, est munie d'un égout
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Verger inventaire topographique Le Verger
    murs :
    schiste moellon sans chaîne en pierre de taille
    illustration :
    Le presbytère parcelle 261 sur le cadastre de 1845 IVR53_20033514966NUC Vue de la façade sud IVR53_20183505814NUCA Vue de situation nord ouest IVR53_20033514792NUCA Inscription dans le mur nord IVR53_20033514778NUCA
    copyrights :
    (c) Université de Rennes 2
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    clôture de jardin
    historique :
    L'origine de la création d'un premier presbytère remonte à la fin du XVIe siècle lorsque le 12 août droits de supériorité et d’entretien du prêtre entre le seigneur de Monterfil et celui de la Bedoyère à prêtre serait à la charge des habitants. Le Parlement de Bretagne trancha en 1618, en chargeant les habitants de Le Verger à bâtir à leurs frais le presbytère. En 1623 le terrain du Paumery, le long de la route de Monterfil, fut choisi. Le seigneur de la Bedoyère qui le possédait abandonna alors ses droits 1582 des habitants du hameau du Breil demandent à l'évêque de Saint-Malo, François Thomé la permission de fief aux paroissiens et donna les matériaux nécessaires pour la construction. Au début du XIXe est incrustée dans la façade nord du côté de la rue. de bâtir une église au Verger. Toutefois, quelques années plus tard un conflit apparut au sujet des Talensac s'envenima au point qu’en 1605 l’évêque déclara qu'en cas de refus des seigneurs l'entretien du
    localisation :
    Verger (Le) - 7 rue de la Forge - en village - Cadastre : 1937 B 331
    referenceDocumentaire :
    Plan géométrique parcellaire de la commune du Verger, section B2 dite du Bourg, levée par le
  • Presbytère dit le Pourpris, 2 place de la Mairie (Drouges)
    Presbytère dit le Pourpris, 2 place de la Mairie (Drouges) Drouges - 2 place de la Mairie - en village
    titreCourant :
    Presbytère dit le Pourpris, 2 place de la Mairie (Drouges)
    illustration :
    Vue générale prise de la route IVR53_20043512908NUCA Vue générale prise de la route IVR53_20053500051NUCA Extrait du cadastre de 1827, section B1 IVR53_20043512879NUC Plan du rez-de-chaussée (A. privées) IVR53_20043512919NUCA
    canton :
    Guerche-de-Bretagne (La)
    historique :
    l'enceinte seigneuriale du manoir de Drouges. Le cadastre de 1827 mentionne trois bâtiments qui sont encore des fenêtres, un linteau de porte, l'épaisseur des murs et les poutres de fortes sections de la salle du 16e siècle. Une ardoise porte la date de 1788 sur l'ancien cellier adjacent au fournil. Cet Comme le signale l'appellation actuelle du lieu le Pourpris, le presbytère est construit dans en place. Le logis a été agrandi et refait en 1833 (date donnée par des travaux historiques à manger actuelle. La grange conserve son ancien volume et sa charpente, elle peut dater, elle aussi ensemble de belle qualité architecturale a été récemment rénové avec beaucoup de respect.
    localisation :
    Drouges - 2 place de la Mairie - en village
  • Presbytère, le Presbytère (La Chapelle-aux-Filtzméens)
    Presbytère, le Presbytère (La Chapelle-aux-Filtzméens) Chapelle-aux-Filtzméens (La) - le Presbytère - en écart - Cadastre : 1982
    titreCourant :
    Presbytère, le Presbytère (La Chapelle-aux-Filtzméens)
    description :
    partiellement d'un enduit. Remploi d'anciennes pierres en façade arrière. Une d'entre elles porte la date de Plan rectangulaire. Un étage carré. Gros oeuvre en moellons de granite et de schiste recouvert
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire La Chapelle-aux-Filtzméens
    illustration :
    Portail d'entrée, détail de la croix en ferronnerie IVR53_20063501057NUCA
    historique :
    La particularité de ce presbytère tient entre autre à son éloignement peu habituel du bourg. Il a conservé son enclos et son jardin qui font le charme de cet endroit préservé. Le logis datable du 17e siècle pour sa partie la plus ancienne, (voir pierre de remploi avec date portée de 1648) a été remanié l'architecte Pointeau. En 1846 y séjournait Mathurin Mordelle, prêtre de la paroisse.
    localisation :
    Chapelle-aux-Filtzméens (La) - le Presbytère - en écart - Cadastre : 1982
  • Mairie, écoles, presbytère et gendarmerie sur la commune de Le Pertre
    Mairie, écoles, presbytère et gendarmerie sur la commune de Le Pertre Pertre (Le)
    titreCourant :
    Mairie, écoles, presbytère et gendarmerie sur la commune de Le Pertre
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Pertre
    illustration :
    La gendarmerie transformée en maison de retraite IVR53_20023517871NUCA
    contenu :
    siècle, rue de la Forêt, se rapproche également de l´agglomération. Ce bâtiment, aujourd´hui transformé , accueille une maison de retraite. Enfin, parmi les récents aménagements du Pertre, la base de loisirs avec Plusieurs édifices structurants sont élevés dans la deuxième moitié du 19e siècle et vont transformer la physionomie du bourg. Tout d´abord l´église paroissiale, qui est édifiée entre 1863 et 1873 , puis quelques constructions publiques, comme le presbytère (milieu 19e siècle), les halles (1863,1878
    localisation :
    Pertre (Le)
  • Presbytère, le Presbytère (Dol-de-Bretagne)
    Presbytère, le Presbytère (Dol-de-Bretagne) Dol-de-Bretagne - le Presbytère - isolé - Cadastre : 1982 AV 54-58
    titreCourant :
    Presbytère, le Presbytère (Dol-de-Bretagne)
    dates :
    1765 porte la date
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Dol-de-Bretagne
    canton :
    Dol-de-Bretagne
    localisation :
    Dol-de-Bretagne - le Presbytère - isolé - Cadastre : 1982 AV 54-58
  • Presbytère, le Thélin (Plélan-le-Grand)
    Presbytère, le Thélin (Plélan-le-Grand) Plélan-le-Grand - le Thélin - en écart - Cadastre : 1995 XI
    titreCourant :
    Presbytère, le Thélin (Plélan-le-Grand)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Plélan-le-Grand
    murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_1 :
    maison de type ternaire
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    schiste ; moellon sans chaîne en pierre de taille
    canton :
    Plélan-le-Grand
    historique :
    Cette maison bourgeoise de la 2e moitié du 19e siècle est l'ancien presbytère de la paroisse du
    localisation :
    Plélan-le-Grand - le Thélin - en écart - Cadastre : 1995 XI
  • Le presbytère, les manoirs, fermes, maisons et logis sur la commune de Lanmodez
    Le presbytère, les manoirs, fermes, maisons et logis sur la commune de Lanmodez Lanmodez
    titreCourant :
    Le presbytère, les manoirs, fermes, maisons et logis sur la commune de Lanmodez
    illustration :
    Lanmodez, le manoir de la Villeneuve (17ème siècle) IVR53_20092205376NUCA Lanmodez, le bourg. Maison (2ème moitié du 19ème siècle) IVR53_20092205358NUCA Lanmodez, Troguerat. Logis de ferme (3ème quart du 19ème siècle) IVR53_20092205359NUCA Lanmodez, Kermenguy. Logis de ferme (3ème quart du 19ème siècle) IVR53_20092205416NUCA Lanmodez, le Paradis. Linteau millésimé IVR53_20092205283NUCA
    historique :
    La datation des oeuvres repérées sur le territoire de la commune de Lanmodez est comprise entre le 16ème siècle et le 2ème quart du 20ème siècle, l'essentiel du corpus étant daté de la 2ème moitié du rareté, voire d'unicité, ou de représentativité : le manoir de Kermarquer [fig. 1], le manoir de la Villeneuve [fig. 2], le colombier et le logis de Troguérat [fig. 3, 8], le fournil de Crec'h-Jord [fig. 4 ], une maison à Kermen [fig. 5], une maison au bourg [fig. 6], la ferme de Kerarslan [fig. 7] et la ferme de Kermenguy [fig. 9]. Plusieurs dates, généralement gravées ou sculptées sur le linteau de l'entrée 19ème siècle. L'enquête a permi de procéder au repérage de 69 oeuvres, parmi lesquelles 8 ont fait l'objet d'une proposition de sélection en fonction de critères d'ancienneté, de qualité architecturale, de
  • Presbytère (Le Pertre)
    Presbytère (Le Pertre) Pertre (Le) - en village - Cadastre : 1986 AC
    titreCourant :
    Presbytère (Le Pertre)
    description :
    Gros oeuvre en moellons de granite enduit. Fenêtres cintrées en rez-de-chaussée.
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Pertre
    illustration :
    Vue générale de la façade arrière IVR53_20023517838NUCA Vue de situation IVR53_20023517837NUCA
    historique :
    La mairie est située dans l'ancien presbytère de la commune. Cette bâtisse imposante à trois travées demeure un édifice notable du centre du village. La façade arrière enduite permet de visualiser façade. Les baies cintrées du rez-de chaussée donnent une allure néoclassique à la construction qui date l'élévation initiale. Elle a perdu en façade sur rue son enduit extérieur qui agrémentait l'austérité de cette
    localisation :
    Pertre (Le) - en village - Cadastre : 1986 AC
  • Presbytère, 7 contour de l'Eglise (Vezin-le-Coquet)
    Presbytère, 7 contour de l'Eglise (Vezin-le-Coquet) Vezin-le-Coquet - 7 contour de l' Eglise - en village - Cadastre : 1812 B1
    titreCourant :
    Presbytère, 7 contour de l'Eglise (Vezin-le-Coquet)
    description :
    Edifice de plan rectangulaire construit en terre. Toiture à longs pans. Couverture en ardoise.
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Vezin-le-Coquet
    illustration :
    Intérieur : vue générale de l'escalier depuis le repos central IVR53_20063500708NUCA Intérieur : détail de la rampe de l'escalier au niveau du 1er étage IVR53_20063500716NUCA Intérieur : vue générale de la charpente IVR53_20063500717NUCA Fonts baptimaux en remploi servant de base à la croix IVR53_20063505790NUCA Elévation sud : détail d'une lucarne dans le comble IVR53_20063505579NUCA Intérieur : départ de l'escalier IVR53_20063500707NUCA Intérieur : vue générale de l'escalier IVR53_20063500705NUCA Intérieur : couloir du niveau de comble IVR53_20063500718NUCA Croix dans le jardin IVR53_20063505580NUCA
    historique :
    Le presbytère est une construction en terre pouvant remonter au 17e siècle ; sa façade principale
    localisation :
    Vezin-le-Coquet - 7 contour de l' Eglise - en village - Cadastre : 1812 B1
  • Architecture et édicules religieux sur la commune de Brécé
    Architecture et édicules religieux sur la commune de Brécé Brécé
    titreCourant :
    Architecture et édicules religieux sur la commune de Brécé
    illustration :
    Vue générale de la croix de chemin IVR53_20043505499NUCA Carte postale ancienne de l'église IVR53_20043505598NUCA Vue des différentes toitures de l'église IVR53_20043505599NUCA Vue générale de l'ancien presbytère IVR53_20043500568NUCA
    denominations :
    croix de chemin croix de cimetière
    contenu :
    , subsistent l'abside et le mur diaphragme romans. La forme de l'abside, ses contreforts, son appareil en construisirent une chapelle seigneuriale sur le mur sud de l'église communiquant avec la nef et éclairée par deux cadastre de la commune de 1809. Une sacristie est bâtie entre 1812 et 1832 contre le choeur, à l'est de la restauré en 1908 d'ou, la disparition des boiseries. Le clocher fut refait 1955. Le cimetière de Brécé bourg, le long de la voie ferrée. Celui-ci fut terminé en 1905 et fut réalisé par l'architecte rennais l'établissement du cadastre napoléonien, il existait une dizaine de croix sur le territoire de la commune. Il n'en subsiste actuellement aucune de cette période. La seule croix présente à Brécé -excepté dans le village une croix en bois de 8 m de hauteur placée à cette intersection en 1958 par le propriétaire de la en 1865, qu'après de longues négociations entre la commune et la paroisse pour le choix du terrain L'église paroissiale Saint Exuspère La première mention de l'église remonte à 1158, année où elle
    contribution :
    Le Ninivin Anne-Cécile
    referenceDocumentaire :
    INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Ille -et-Vilaine. Eglises et Chapelles, par ORAIN Véronique, avec la collaboration de BARBEDOR Isabelle  : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France). Mémoires. Le Patrimoine religieux. Publication de l'Association historique du pays de Chateaugiron Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884. Brécé. Section B1 développé, Polygone I. Gaboriaud, géomètre de 1ère classe, [1850], échelle 1/1000 Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le département
  • Architecture publique sur la commune de La Guerche-de-Bretagne
    Architecture publique sur la commune de La Guerche-de-Bretagne Guerche-de-Bretagne (La)
    titreCourant :
    Architecture publique sur la commune de La Guerche-de-Bretagne
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire La Guerche-de-Bretagne
    illustration :
    Maison de la directrice de l'ancienne école de filles IVR53_20043519638NUCA L'école de l'avenue de la République IVR53_20043520191NUCA L'ancienne école de garçons IVR53_20043519940NUCA Le monument aux morts IVR53_20043520179NUCA L'ancien hôtel de ville IVR53_20043520665NUCA Vue générale de l'ancienne mairie IVR53_20043501576NUCA
    contenu :
    auditoire. Une partie des anciennes halles fut conservée contre le mur nord de la mairie jusqu'en 1918-1920 été confiée à des laïcs au 17e siècle, le service de la chapelle fut confié au diacre d'office de construire le nouvel hôpital derrière l'ancien, démoli par la suite. Au début du 20e siècle, les filles de l'aile droite est restée une école. Le monument aux morts de la ville de La Guerche-de-Bretagne, édifié L'architecture publique de La Guerche-de-Bretagne est constituée de nombreux éléments dont les plus presbytère. A ceux- s'ajoutent le monument aux morts, la gendarmerie et l'ancienne clinique. La mairie . Elles abritaient les marchés et les foires. D'après la description de Paul Banéat, les halles avaient la affecté à la Salorge (grenier à sel) et en portait le nom, comme aujourd'hui la bibliothèque. Les halles vis-à-vis des halles, vers la rue de Nantes. L'auditoire de justice surmonté d'un donjon, était adossé plaque en plomb aux armes des ducs de Villeroy seigneurs de La Guerche. Depuis 1994, la mairie se situe
    localisation :
    Guerche-de-Bretagne (La)
    referenceDocumentaire :
    -Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000. (Le patrimoine des communes de France). vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des Notes chronologiques sur La Guerche-de-Bretagne AUBRY, Ernest. Notes chronologiques sur La Guerche La Guerche hier et aujourd'hui. Images de la ville du début du siècle à 1989 La Guerche hier et aujourd'hui. Images de la ville du début du siècle à 1989. La Guerche de Bretagne : Patrimoine et Culture en Pays Guerchais, Mairie de La Guerche, 1990. La GUERCHE-de-BRETAGNE (Ille-et-Vilaine). La Mairie et l'Eglise Notre-Dame. Carte postale LEMOINE Jean, STEFF Yves, TANGUY-SCHROER Judith, MARESCHAL Loïc. Le pays de Vitré. Rennes p. 133-149 Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de
  • Les manoirs, le presbytère, les maisons, les fermes et les logis sur la commune de Plouguiel
    Les manoirs, le presbytère, les maisons, les fermes et les logis sur la commune de Plouguiel Plouguiel
    titreCourant :
    Les manoirs, le presbytère, les maisons, les fermes et les logis sur la commune de Plouguiel
    illustration :
    Vue de la façade d'une ancienne maison devant le mouillage de Palamos : remarquer l'entourage des Vue des murets littoraux de défense contre la mer et d'un bâti littoral sur le Domaine Public Le front de port de la Roche-Jaune : habitat groupé autour du port et de la route qui descend sur vicomte Henri Frotier de la Messelière, 21 mai 1930 (AD 22) IVR53_20082208566NUCA Plouguiel, le manoir de Kervégan (2ème moitié du 16ème siècle) IVR53_20082208531NUCA Plouguiel, le château de Keralio (15ème, 17ème et 18ème siècles) IVR53_20082208402NUCA Plouguiel, le manoir de Kerousy (1ère moitié du 16ème siècle) IVR53_20082208702NUCA Plouguiel, le Kestellic. Maison de villégiature et jardin exotique (1er quart et 2ème moitié du Vue de l'ancienne maison de la famille Rouzic, marin et ostréiculteur à la Roche-Jaune : remarquer Vue du bâti littoral du port de la Roche-Jaune IVR53_20082208978NUCA
    historique :
    La datation des oeuvres repérées à Plouguiel est comprise entre le 15ème siècle et le milieu du à 14]. Les dates de construction relevées sur le terrain, attribuées par travaux historiques ou par (commanditaire), Renée d'Acigné (commanditaire), Rolland de Scliçzon (commanditaire), Le Couronnec Jean , 1849, 1851, 1852, 1866, 1884, 1893, 1895, 1901 et 1905. Les noms d'auteur, de donateur ou de commanditaire attribués par source, par signature ou par travaux historiques sont : Louis de Lezildry (commanditaire), Dagorne Guillaume (commanditaire), Le Gac Marie-Louise (commanditaire), Tallibart Aristide (commanditaire), Yann de Keroüartz (commanditaire) et Félix Ollivier (architecte).
  • Les manoirs, les maisons, les logis, les fermes et le presbytère sur la commune de Pleubian
    Les manoirs, les maisons, les logis, les fermes et le presbytère sur la commune de Pleubian Pleubian
    titreCourant :
    Les manoirs, les maisons, les logis, les fermes et le presbytère sur la commune de Pleubian
    illustration :
    Pleubian, le bourg. Type d'habitat sommaire : maison de plan massé, à pièce unique au rez-de Pleubian, le manoir de Pen-Crec'h (16ème et 17ème siècles) IVR53_20092209598NUCA Pleubian, le manoir de Kermoda (2ème et 3ème quart du 17ème siècle) IVR53_20092209816NUCA Pleubian, la ville. Le manoir du Launay (17ème siècle) IVR53_20092209351NUCA Pleubian, le manoir de Crec'h-Quélen (4ème quart du 18ème siècle) IVR53_20092209838NUCA -chaussée avec petite baie surnuméraire latérale en façade datée de l'année 1831 (cliché Guy Artur, pré Pleubian, le bourg. Maison (4ème quart du 16ème siècle et 1er quart du 17ème siècle Pleubian, le Runio. Maison (17ème siècle) IVR53_20092209333NUCA Pleubian, la ville. L'ancien presbytère (17ème siècle ?) IVR53_20092209581NUCA Pleubian, le bourg. Ferme (4ème quart du 18ème siècle) IVR53_20092209700NUCA
    historique :
    ] ; - le manoir du Launay [fig. 5] ; - la ferme de Pont-ar-Houerou [fig. 6] ; - la ferme du Runio [fig. 7 ] ; - le manoir de Crec'h-Quelen [fig. 16] ; - la maison de Ker-Illis au bourg [fig. 17] ; - la ferme de L'évolution du nombre de logements bâtis à Pleubian entre 1854 et 2006 est la suivante : il y avait 890 logements en 2006 (Insee). La datation des oeuvres repérées est comprise entre le 16ème siècle et d'une proposition de sélection [fig. 2 à 28] : - le manoir de Pen-Crec'h doté d'un pigeonnier sur tour [fig. 2] ; - une maison au bourg datée des années 1575 et 1620 [fig. 3] - le manoir de Kermoda [fig. 4 ] ; - la ferme de Ty-Glas [fig. 8] ; - l' ancien presbytère [fig. 9] ; - une maison à Kerhuel [fig. 10 ] ; - la ferme de Kerflandry [fig. 11] ; - la ferme de Roc'h-Morvan-Bras [fig. 12] ; - la ferme de Prat -Guen [fig. 13] ; - la ferme de Poul-Derrien [fig. 14] ; - la ferme de Poul-an-Chomet au bourg [fig. 15 Saint-Georges [fig. 20] ; - la ferme de Ker-an-Calvez [fig. 21] ; - la ferme de Poul-Rallec [fig. 22
  • Les manoirs, les maisons, les fermes, les logis et le presbytère sur la commune de Lézardrieux
    Les manoirs, les maisons, les fermes, les logis et le presbytère sur la commune de Lézardrieux Lézardrieux
    titreCourant :
    Les manoirs, les maisons, les fermes, les logis et le presbytère sur la commune de Lézardrieux
    illustration :
    Lézarrieux, Kernu (rue de la Fontaine). Maison, élévation antérieure (1776) IVR53_20092205969NUCA Lézardrieux, le bourg (rue de l'Armor). Maison, élévation antérieure (1er quart du 20ème siècle Lézardrieux, le secteur urbain (rue de Tréguier). Maison, élévation antérieure (1er quart du 20ème Lézardrieux, le bourg (rue de l'Armor). Maison dite Ker Avel, élévation antérieure (2ème quart du Lézardrieux, Pen-an-Cra. Logis rudimentaire à pièce unique au rez-de-chaussée daté de l'année 1825 Lézardrieux, Ty Guen. Logis rudimentaire (19ème siècle), à pièce unique au rez-de-chaussée avec Lézardrieux, Traou-Bihan. Maison dite manoir de Traou-Bihan (17ème siècle) IVR53_20092205827NUCA Lézardrieux, Ker-an-Run (rue de Kerrun). Logis déclassé, élévation antérieure (17ème siècle Lézardrieux, le bourg (place du Centre). Maison, élévation antérieure sur rue (1819 Lézardrieux, le Prioly. Maison (milieu du 19ème siècle) IVR53_20092205899NUCA
    historique :
    L'évolution du nombre de logements bâtis à Lézardrieux entre 1854 et 1999 est la suivante : il y bâtis en 1999 (Insee). La datation des oeuvres repérées sur la commune de Lézardrieux est comprise entre le 15ème siècle (manoir de Lézardré) et le 2ème quart du 20ème siècle. 308 oeuvres ont été repérées sur le territoire communal, parmi lesquelles 18 ont fait l'objet d'une proposition de sélection [fig . 4 à 21]. Les dates relevées sur le terrain, au nombre de 47, sont les suivantes : 1709, 1724, 1727
  • Les manoirs, le presbytère, les maisons, les fermes et les logis sur la commune de Penvénan
    Les manoirs, le presbytère, les maisons, les fermes et les logis sur la commune de Penvénan Penvénan
    titreCourant :
    Les manoirs, le presbytère, les maisons, les fermes et les logis sur la commune de Penvénan
    annexe :
    . 20082210779NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi 220. 19712205276Z : Service Régional de l'Inventaire général du patrimoine culturel 19712205277Z : Service Régional de l'Inventaire général du patrimoine culturel 19712205280Z : Service Régional de l'Inventaire général du patrimoine culturel 19712205279Z : Service Régional de l'Inventaire général du patrimoine culturel 19712205278Z : Service Régional de l'Inventaire général du patrimoine culturel 19712205266Z : Service Régional de l'Inventaire général du patrimoine culturel 19712205257Z : Service Régional de l'Inventaire général du patrimoine
    illustration :
    Penvénan, Buguélès. Maison rudimentaire à pièce unique au rez-de-chaussée et à accès antérieur Penvénan, Ile-Illiec. Maison de villégiature du maestro Ambroise Thomas, photographie noir et blanc Penvénan, vue générale du manoir de Guernaultier (15ème siècle) IVR53_20082210556NUCA Penvénan, vue générale du site du manoir de Kerpeulven (16ème et 17ème siècles Penvénan, vue générale du manoir de Kermarquer (cliché N. Chouteau et V. Maillen, pré-inventaire Penvénan, vue générale du manoir de Pen-Crec'h (18ème siècle) IVR53_20082210281NUCA Penvénan, Crec'h-ar-Bleïz. Maison de notable, photographie noir et blanc, par Lacombe, 1ère moitié Penvénan, Port-Blanc. Maison de villégiature (1er quart du 20ème siècle) IVR53_20082210437NUCA Penvénan, Port-Blanc. Maison de villégiature (1er quart du 20ème siècle) IVR53_20082210302NUCA
    historique :
    La datation des oeuvres repérées est comprise le 15ème siècle et le 1er quart du 21ème siècle. 434 étude ultérieure : - le manoir de Guernaultier [fig. 11] ; - le manoir de Kerpeulven, classé monument historique [fig. 12] ; - le manoir de Kermarquer [fig. 13] ; - une ferme au lieu-dit Kerbriand [fig. 14 de Pen-Crec'h [fig. 17] ; - le manoir du Guermeur [fig. 18] ; - une ferme au lieu-dit Crec'h-an-Bec ), l'Amiral de Cuverville (propriétaire), Anatole Le Braz (personnage célèbre) et Augustin Hamon (propriétaire). oeuvres ont fait l'objet d'un repérage, parmi lesquelles 23 ont été proposées à la sélection en vue d'une ] ; - une ferme au lieu-dit Kerdéval [fig. 15] ; - une ferme au lieu-dit Kerelguen [fig. 16] ; - le manoir ] ; - une maison de villégiature au lieu-dit Crec'h-ar-Bleïz [fig. 28] ; - une maison au lieu-dit Goas -Poulou [fig. 29] ; - plusieurs maisons au Port-Blanc [fig. 30-33] ; Les dates de construction relevées sur le terrain (30) ou attribuées d'après information orale (2) sont les suivantes : 1695, 1698, 1714
  • Ancien presbytère, le Tertron (Breteil)
    Ancien presbytère, le Tertron (Breteil) Breteil - le Tertron - isolé - Cadastre : 1845 A2 1992 ZD
    titreCourant :
    Ancien presbytère, le Tertron (Breteil)
    dates :
    1728 daté par travaux historiques porte la date
    description :
    poudingue et non en terre comme la majorité des constructions de la commune. Il possède un plan en "L", en Ce bâtiment est l'ancien presbytère de Breteil. Il est construit en moellon de schiste et de effet, il existe deux corps de bâtiment perpendiculaires, à l'intersection de ces deux bâtiments , s'élève une tour d'escalier de forme carrée.
    murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    illustration :
    Le presbytère sur le cadastre de 1845 IVR53_20033513584NUC Représentation de la façade est, après restauration IVR53_20033513801NUCA Cheminée de la pièce située au sud-est IVR53_20033513803NUCA Détail de la cheminée : corbeau et visage sculpté IVR53_20033513804NUCA Le presbytère sur un dessin au fusain réalisé en 1979 par Lucien Marduel IVR53_20033513781NUCA Date portée sur une poutre du rez-de-chaussée IVR53_20033513806NUCA
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    schiste ; poudingue ; moellon sans chaîne en pierre de taille
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_20 :
    étage de comble
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_5 :
    clôture de jardin
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    mur de clôture
    historique :
    dans le nouveau presbytère, situé rue de Rennes. En 1923, le toit en carène de la tour d'escalier est l'emplacement de ce manoir. En effet, au 15e siècle, il existait déjà un bâtiment à cet endroit, de plus le plan du presbytère rappelle fortement celui de certains manoirs de la fin du 15e siècle ou bien du début , le recteur Joseph Bigot arrive à Breteil et décide donc la reconstruction d'un presbytère à ses frais , portées sur les poutres, attestent de l'année de construction des différents bâtiments. En 1793, le presbytère est pillé puis laissé à l'abandon entre cette date et 1800. Suite à la séparation de l'Eglise et de l'Etat, en 1906 ce bâtiment perd sa fonction d'origine. En 1907, la commune, propriétaire du bâtiment, décide de le louer. Au début du 20e siècle, les recteurs quittent donc ce lieu et s'installent L'ancien presbytère, connu dès le 15e siècle, est situé au Tertron, à un kilomètre environ à l'est ancien manoir et en aurait repris la forme. Il existe d'ailleurs des remplois d'un ancien bâtiment
    localisation :
    Breteil - le Tertron - isolé - Cadastre : 1845 A2 1992 ZD
    referenceDocumentaire :
    MONVOISIN, Bertrand. Breteil, la terre : mémoire du passé . Breteil : [s. n. ], 1980. p. 216 Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le
  • Presbytère, le Bas Bourg (Melesse)
    Presbytère, le Bas Bourg (Melesse) Melesse - le Bas Bourg - en village - Cadastre : 2002 AR
    titreCourant :
    Presbytère, le Bas Bourg (Melesse)
    description :
    hors oeuvre à l'arrière, à l'ouest, sont construites en pan de bois recouvert d'un enduit. Le pignon Les deux façades antérieure et postérieure de l'ancien presbytère, ainsi que sa cage d'escalier rampe à larges barreaux, et plusieurs vantaux de portes à petits panneaux.
    murs :
    pan de bois
    illustration :
    Vue générale de la façade principale à l'est (état en 2019) IVR53_20193501102NUCA La rampe de l'escalier IVR53_20033517692NUCA La façade IVR53_20053514852NUCA Fenêtre de l'étage avec carrée en bois IVR53_20053514854NUCA La grange IVR53_20053514855NUCA
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_1 :
    maison de type ternaire
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    enduit ; pan de bois ; terre ; grès
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_20 :
    étage de comble
    historique :
    Ancien presbytère construit en pan de bois à la fin du 17e siècle ou au tout début du 18e siècle d'école dès la fin du 18e siècle date à laquelle fut probablement ajouté un corps de logis en bauge contre , il apparaît sous cette dénomination sur le cadastre ancien relevé en 1827. Il a également servit
    localisation :
    Melesse - le Bas Bourg - en village - Cadastre : 2002 AR
  • Les châteaux, manoirs, maisons, fermes, presbytère, grange, puits et fontaines sur la commune de Saint-Cast-le-Guildo
    Les châteaux, manoirs, maisons, fermes, presbytère, grange, puits et fontaines sur la commune de Saint-Cast-le-Guildo Saint-Cast-le-Guildo
    titreCourant :
    Les châteaux, manoirs, maisons, fermes, presbytère, grange, puits et fontaines sur la commune de Saint-Cast-le-Guildo
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Saint-Cast-le-Guildo
    illustration :
    Château du Val d'Arguenon, rue du Val (Saint-Cast-le-Guildo) IVR53_20022214890NUCA
    historique :
    La chronologie des édifices repérés s'étend de l'extrême fin du 15e siècle à la 1ère moitié du 20e
    localisation :
    Saint-Cast-le-Guildo
  • Presbytère, le Vieux Presbytère (Baguer-Pican)
    Presbytère, le Vieux Presbytère (Baguer-Pican) Baguer-Pican - le Vieux Presbytère - isolé - Cadastre : 1812 C1 88 1982 C1 26
    titreCourant :
    Presbytère, le Vieux Presbytère (Baguer-Pican)
    dates :
    1766 porte la date
    murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    illustration :
    Plan de situation sur le cadastre de 1982 IVR53_19983501638NUCA Plan de situation sur le cadastre de 1812 IVR53_19963502003X
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_1 :
    maison de type ternaire
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    granite ; schiste ; moellon sans chaîne en pierre de taille ; appareil mixte
    canton :
    Dol-de-Bretagne
    historique :
    Ancien presbytère construit au 18e siècle. En 1766 fut construit le logement annexe sur la cheminée . Des travaux furent probablement réalisés à la fin du 19e siècle, comme en témoigne la date de 1894 portée sur le linteau d'une fenêtre du rez-de-chaussée. duquel figure cette date. Le 5 novembre 1845, le presbytère fut échangé contre une maison dans le bourg
    localisation :
    Baguer-Pican - le Vieux Presbytère - isolé - Cadastre : 1812 C1 88 1982 C1 26
    referenceDocumentaire :
    section C1, échelle 1/2500e Plan cadastral napoléonien, commune de Baguer-Pican, section C1, 1
  • Manoir de la Piloire puis presbytère paroissial (La Chapelle-Bouëxic)
    Manoir de la Piloire puis presbytère paroissial (La Chapelle-Bouëxic) Chapelle-Bouëxic (La) - en village - Cadastre : 1983 B 162 160 161 333
    titreCourant :
    Manoir de la Piloire puis presbytère paroissial (La Chapelle-Bouëxic)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire La Chapelle-Bouëxic
    murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    illustration :
    L'édifice sur le cadastre napoléonien IVR53_19993504026NUC Façade antérieure sur le jardin : vue générale sud-ouest IVR53_20003505293NUCA La tourelle d'escalier hors-oeuvre : vue générale nord-ouest IVR53_20003505294NUCA Le jardin clos avec son plan d'eau : vue partielle ouest IVR53_20003505295NUCA
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    grès ; schiste ; moellon sans chaîne en pierre de taille
    canton :
    Maure-de-Bretagne
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_20 :
    étage de comble
    historique :
    Lorsque les du Bouëxic, seigneurs de la Chapelle, firent ériger leur fief en paroisse en 1711, ils firent don au nouveau recteur Guy de Rouillac du petit manoir de la Piloire (prononcer Pilouère) voisin de leur château. La bâtisse conserve de l'ancien manoir une tourelle d'escalier hors oeuvre en façade postérieure associée semble t-il à une colonne de latrines. Mais l'ensemble a sans doute été remonté vers la fin du XVIIIe siècle ou au début de l'époque concordataire, peut être lorsque l'on a ajouté deux
    localisation :
    Chapelle-Bouëxic (La) - en village - Cadastre : 1983 B 162 160 161 333
    referenceDocumentaire :
    T.I p. 326 BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine Histoire Archéologie Monuments Rennes T.IV p. 325 Pouillé historique de l'archevêché de Rennes GUILLOTIN DE CORSON. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire-éditeur. Paris : René Hatton Libraire-éditeur, 1882-1886, 6
1 2 3 4 13 Suivant