Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 1 307 - triés par pertinence
  • Bateau de charge, puis bateau de plaisance dit "Ar Jentilez"
    Bateau de charge, puis bateau de plaisance dit "Ar Jentilez" Perros-Guirec - Ploumanac'h - en écart
    titreCourant :
    Bateau de charge, puis bateau de plaisance dit "Ar Jentilez"
    description :
    assez conséquent de 160 cm. Le pont dispose de deux bancs de nage pour les grands avirons ou "karennou ". Le bateau est motorisé (80 cv). Le gréement de flambart est composé d'un mât de misaine à bordure libre, contre le tillac avant et d'un mât de taillevent, s'appuyant contre le banc central, supportant , où est amuré le foc, est un espar long de de 4 mètres, gréé avec une sous-barbe. Surface de voilure  : grande voile : 34, 70 m2, misaine : 28, 30 m2, grand foc : 15, 40 m2, foc de route : 10, 50 m2
    annexe :
    Les flambarts du Trégor Les flambarts goémoniers du Trégor, en particulier de Perros-guirec , Ploumanac'h, représentent un type particulier de bateau de charge, aux formes volumineuses et au franc bord engrais de mer. Ils recevaient des noms souvent évocateurs en langue bretonne de leurs formes : "kovek récolte du "teil denvend" (goémon noir flotteur), autour de l'archipel des Sept-Îles, et à la belle saison Trélévern, en alternance avec la pêche côtière. Certains équipages pouvaient aussi travailler leur lopin de , réalisé en 1906 au chantier Bernard de Plougrescant pour le patron Vincent-Marie Le Grossec. Le gréement de lougre ou flambart a une surface de voilure totale de 78 m2. Les voiles étaient cachoutées . Les coques très frégatées de ces navires étaient construites en chêne pour les membrures, en sapin pour les , isolait l'équipage de la cargaison. La coque était vaigrée et laissait circuler l'eau par les anguillets navire naviguait souvent au ras de la lisse, chargé de goémon. L'équipage utilisait fourches, faucilles
    statut :
    propriété de la commune
    etatsConservation :
    En état de naviguer.
    illustration :
    Vue générale de la coque en cours de finition au chnatier naval Clochet de Plouguiel (collection Vue de l'étrave et du brion profond au chantier Clochet de Plouguiel (collection particulière Vue du pontage au chantier et de l'emplacement du mât de misaine au niveau des jumelles (collection Vue du poste arrière et des aménagements pour la motorisation et les instruments de bord Vue de la coque échouée sur son bordé d'échouage (collection particulière) IVR53_20062208332NUCB Extrait de la revue municipale de Perros-Guirec, 1992 (collection particulière Vue des formes de carène : remarquer le frégatage de la coque et l'étrave pincée Vue des formes de carène : remarquer la rablure droite IVR53_20062208337NUCA Détails : charpentage de la coque (serre et serre-gouttière) et Vue des aménagements
    denominations :
    bateau de charge bateau de plaisance
    historique :
    Sur la côte du Trégor, de 1850 à 1930, l'exploitation du maêrl et du goémon a donné naissance au flambart, un voilier de travail spécialisé, avec une carène large et trapue, gréé avec deux mâts et un long bout-dehors pour le foc. Ce type de gréement a disparu dans les années 1930, remplacé par le gréement de sloop (un seul mât, voile aurique ou misaine) et un moteur auxiliaire. Une association, créée à cet effet à Ploumanac'h, a fait reconstruire ce bateau en 1992 (avec des fonds de la mairie qui en est le propriétaire) au chantier naval Yvon Clochet de Beg Mélen (Plouguiel), sur un plan un peu de l'association, sous la co-présidence de Jean-Paul Le Gaouyat et de Claude Hauteneuve.
  • Bateau de plaisance, ancien bateau de pêche : "Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle"
    Bateau de plaisance, ancien bateau de pêche : "Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle" Perros-Guirec - Ploumanac'h - en écart
    titreCourant :
    Bateau de plaisance, ancien bateau de pêche : "Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle"
    description :
    Le bateau "Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle" est une construction à franc bord, canot creux à l'origine droit, l'étrave est droite. Il est non ponté et ne possède plus de gréement (grande voile et trinquette à l'origine). Très porteur de par ses formes, de grande largeur, la coque est très stable.
    etatsConservation :
    En état de naviguer. La coque a été restaurée et est en très bon état.
    observation :
    Cet ancien bateau de pêche de Trébeurden mérite d'être étudié et pourrait recevoir son gréement
    appellations :
    NOTRE-DAME-DE-BONNE-NOUVELLE
    illustration :
    Restauration de la coque au chantier Colombier en 2005-2006 IVR53_20062208096NUCA Restauration de la coque au chantier Colombier en 2005-2006 : vue de la charpente avec les serres Vue du Notre-Dame-de-Bonne Nouvelle à flot au port de Ploumanac'h IVR53_20062208093NUCA
    denominations :
    bateau de plaisance bateau de pêche
    historique :
    Le bateau "Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle" a été construit par le chantier Sibiril de Carantec en 1958 pour Yves-Marie Turquais, marin-pêcheur de Trébeurden (quartier de Bonne Nouvelle), qui pratiquait la pêche aux oursins au faubert (filet) vers 1960, avant de le céder à ses fils Jean et Yves Turquais manque encore aujourd'hui environ 15 cm de quille. Il est passé en plaisance à la fin des années 1970. Il actuels l'ont fait réparer par Jean-François Colombier, charpentier de marine de Pleumeur-Bodou (calfatage de la coque).
  • Hôtel de ville, place de la Mairie (Perros-Guirec)
    Hôtel de ville, place de la Mairie (Perros-Guirec) Perros-Guirec - Centre ville - place de la Mairie - en ville - Cadastre : 1985 AP 313
    annexe :
    Voir aussi enquête thématique régionale (patrimoine de la villégiature) - 1999 (Elisabeth Justome) : . 20002200259X : Archives municipales de Perros-Guirec, M4. 20002200270X : Archives municipales de Perros-Guirec, M4. 20002200272X : Archives municipales de Perros-Guirec, M4. 20002200273X : Archives municipales de Perros-Guirec, M4. 20002200263X : Archives municipales de Perros-Guirec, M4. 20002200262X  : Archives municipales de Perros-Guirec, M4. 20002200261X : Archives municipales de Perros-Guirec, M4 . 20002200260X : Archives municipales de Perros-Guirec, M4.
    cadresEtude :
    patrimoine de la villégiature patrimoine de la villégiature sur la Côte de Granit Rose
    illustration :
    Hôtel de ville, Perros-Guirrec, façade principale, projet non réalisé, tirage sur papier par Jean Hôtel de ville, Perros-Guirrec, plan du sous-sol, projet réalisé, tirage sur papier et lavis jaune Hôtel de ville, Perros-Guirrec, plan du rez-de-chaussée, projet réalisé, tirage sur papier et lavis Hôtel de ville, Perros-Guirrec, plan du 1er étage, projet réalisé, tirage sur papier et lavis jaune Hôtel de ville, Perros-Guirrec, façade principale, projet réalisé, tirage sur papier par Jean Le Hôtel de ville, Perros-Guirrec, façade arrière, projet réalisé, tirage sur papier par Jean Le Corre Hôtel de ville, Perros-Guirrec, façade latérale gauche, projet réalisé, tirage sur papier par Jean Hôtel de ville, Perros-Guirrec, coupe transversale, projet réalisé, tirage sur papier par Jean Le Détail de la goélette ornant le fronton de la façade principale, réalisée par le sculpteur André Le Escalier de distribution intérieur menant du hall à l'étage IVR53_20042200107XA
    representations :
    Le fronton-pignon triangulaire de la façade antérieure est orné d'une goélette sculptée en bas -relief dans le granite rose, par le sculpteur André Le Picard de Tréguier (Côtes-d'Armor) .
    escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit en maçonnerie
    localisation :
    Perros-Guirec - Centre ville - place de la Mairie - en ville - Cadastre : 1985 AP 313
    titreCourant :
    Hôtel de ville, place de la Mairie (Perros-Guirec)
    etages :
    étage de soubassement
    description :
    Edifice de plan en croix grecque, où le corps central est couvert d'un toit en pavillon et possède un étage carré, les corps latéraux étant en rez-de-chaussée surélevé. Gros-oeuvre en moellons de granite enduit, l'avancée centrale présente un parement de granite rose (appareil à assises régulières ). Les baies du rez-de-chaussée sont en plein-cintre, celles de l'étage couvertes d'un linteau. Mise en valeur de la travée centrale d'entrée avec escalier droit extérieur, étage carré éclairé par des baies jumelées à traverse précédées d'un balcon, et fronton-pignon triangulaire avec crossettes. Sur le faîte de la couverture, horloge couverte en pavillon. L'intérieur de l'édifice a subi quelques modifications (ajout de cloisons), et suppression de certaines anciennes fonctions (pompes à incendie, logement du concierge et bureaux de police dans le soubassement, justice de paix au rez-de-chaussée) .
    murs :
    pierre de taille
    denominations :
    hôtel de ville
    historique :
    En 1837, l'architecte Lopès, installé à Lannion, construit en haut de la rue de Landerval un bâtiment massé de cinq travées contenant une salle de classe, le logement de l'instituteur, une justice de construction un peu plus vaste dans la même rue de Landerval, mais plus proche du bourg actuel. Le projet de et un dortoir pour pensionnaires, une mairie et une justice de paix, ce bâtiment étant entouré des classes de garçons et de filles. En 1921, un projet de construction d'une nouvelle mairie est évoqué. En nouvelle mairie, mais c'est finalement la rétrocession d'un terrain départemental le long de la route en corniche, à l' endroit précis où un arrêt du chemin de fer d'intéret local avait été prévu, qui permet l'implantation d'un nouvel hôtel de ville, tourné vers les plages. L'architecte lannionnais Jean Le Corre est carrières locales sont sollicités : Isidore Etienne offre le balcon de granite rose du premier étage carré , Stiglio et Georges Gourdon le perron et les marches. Les revêtements de granite de l'escalier, les
    airesEtudes :
    Côte de Granit Rose
  • Bateau de plaisance : "La Nicole"
    Bateau de plaisance : "La Nicole" Perros-Guirec - Ploumanac'h - en écart
    titreCourant :
    Bateau de plaisance : "La Nicole"
    etatsConservation :
    en état de naviguer
    observation :
    Le bateau "Nicole" avait déjà été repèré et étudié en 1994 dans le cadre de l'inventaire du patrimoine naval de la Btetagne. Il mérite d'être signalé.
    illustration :
    Différentes vues de La Nicole en 1994 (inventaire du patrimoine naval) IVR53_20062208034NUCA Canot annexe de la Nicole : belle construction en membrures en acacia ployées, rivées cuivre, sur bordés en acajou (canot très vieux daté de 1920) IVR53_20062208313NUCA
    denominations :
    bateau de pêche bateau de plaisance
    historique :
    Le sloop la "Nicole" a été construit en 1942 par Auguste Tertu, charpentier de marine au Fret l'origine pour la pêche à la coquille Saint-Jacques en rade de Brest, attaché au port de Daoulas. Le bateau a été racheté en 1980 par son actuel propriétaire qui l'a fait restauré par le charpentier de marine Gilles Conrath à Paimpol (lui-même formé à la charpente navale par Tertu). De nombreux travaux ont été effectués : bordage et repointage de la coque, réfection complète du pont et du roof, du haut des membrures
  • Hôtel de ville, place de la Mairie (Perros-Guirec)
    Hôtel de ville, place de la Mairie (Perros-Guirec) Perros-Guirec - Centre ville - place de la Mairie - en ville - Cadastre : 1985 AP 313
    annexe :
    Dossier papier de l'enquête de 1999 : Lien PDF
    cadresEtude :
    recensement du patrimoine balnéaire patrimoine balnéaire sur la Côte de Granit Rose
    illustration :
    Hôtel de ville, Perros-Guirrec, façade principale, projet non réalisé, tirage sur papier par Jean Hôtel de ville, Perros-Guirrec, plan du sous-sol, projet réalisé, tirage sur papier et lavis jaune Hôtel de ville, Perros-Guirrec, plan du rez-de-chaussée, projet réalisé, tirage sur papier et lavis Hôtel de ville, Perros-Guirrec, plan du 1er étage, projet réalisé, tirage sur papier et lavis jaune Hôtel de ville, Perros-Guirrec, façade principale, projet réalisé, tirage sur papier par Jean Le Hôtel de ville, Perros-Guirrec, façade arrière, projet réalisé, tirage sur papier par Jean Le Corre Hôtel de ville, Perros-Guirrec, façade latérale gauche, projet réalisé, tirage sur papier par Jean Hôtel de ville, Perros-Guirrec, coupe transversale, projet réalisé, tirage sur papier par Jean Le Détail de la goélette ornant le fronton de la façade principale, réalisée par le sculpteur André Le Escalier de distribution intérieur menant du hall à l'étage. IVR53_20042200107XA
    representations :
    Le fronton-pignon triangulaire de la façade antérieure est orné d'une goélette sculptée en bas -relief dans le granite rose, par le sculpteur André Le Picard de Tréguier (Côtes-d'Armor) .
    escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit en maçonnerie
    localisation :
    Perros-Guirec - Centre ville - place de la Mairie - en ville - Cadastre : 1985 AP 313
    titreCourant :
    Hôtel de ville, place de la Mairie (Perros-Guirec)
    etages :
    étage de soubassement
    description :
    Edifice de plan en croix grecque, où le corps central est couvert d'un toit en pavillon et possède un étage carré, les corps latéraux étant en rez-de-chaussée surélevé. Gros-oeuvre en moellons de granite enduit, l'avancée centrale présente un parement de granite rose (appareil à assises régulières ). Les baies du rez-de-chaussée sont en plein-cintre, celles de l'étage couvertes d'un linteau. Mise en valeur de la travée centrale d'entrée avec escalier droit extérieur, étage carré éclairé par des baies jumelées à traverse précédées d'un balcon, et fronton-pignon triangulaire avec crossettes. Sur le faîte de la couverture, horloge couverte en pavillon. L'intérieur de l'édifice a subi quelques modifications (ajout de cloisons), et suppression de certaines anciennes fonctions (pompes à incendie, logement du concierge et bureaux de police dans le soubassement, justice de paix au rez-de-chaussée) .
    murs :
    pierre de taille
    denominations :
    hôtel de ville
    historique :
    En 1837, l' architecte Lopès, installé à Lannion, construit en haut de la rue de Landerval un bâtiment massé de cinq travées contenant une salle de classe, le logement de l' instituteur, une justice de construction un peu plus vaste dans la même rue de Landerval, mais plus proche du bourg actuel. Le projet de l et un dortoir pour pensionnaires, une mairie et une justice de paix, ce bâtiment étant entouré des classes de garçons et de filles. En 1921, un projet de construction d' une nouvelle mairie est évoqué. En nouvelle mairie, mais c' est finalement la rétrocession d' un terrain départemental le long de la route en corniche, à l' endroit précis où un arrêt du chemin de fer d' intéret local avait été prévu, qui permet l ' implantation d' un nouvel hôtel de ville, tourné vers les plages. L' architecte lannionnais Jean Le Corre est carrières locales sont sollicités : Isidore Etienne offre le balcon de granite rose du premier étage carré , Stiglio et Georges Gourdon le perron et les marches. Les revêtements de granite de l' escalier, les
    airesEtudes :
    Côte de Granit Rose
  • Les magasins de commerce et les hôtels de voyageurs sur la commune de Perros-Guirec
    Les magasins de commerce et les hôtels de voyageurs sur la commune de Perros-Guirec Perros-Guirec
    titreCourant :
    Les magasins de commerce et les hôtels de voyageurs sur la commune de Perros-Guirec
    illustration :
    Perros-Guirec, Trestraou. Hôtel de voyageurs dit Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de la Plage Perros-Guirec, Centre-Ville. Hôtel de voyageurs dit le Clos d'Armor (1er quart du 20ème siècle Perros-Guirec, Trestraou. Hôtel de voyageurs dit Grand Hôtel la Roseraie (2ème quart du 20ème Perros-Guirec, Centre-Ville. Hôtel de voyageurs dit Régina Hôtel (2ème quart du 20ème siècle Perros-Guirec, Centre-Ville. Hôtel de voyageurs dit Celtic Hôtel (2ème quart du 20ème siècle Perros-Guirec, Ploumanac'h. Hôtel de voyageurs dit Beausite Hôtel (2ème quart du 20ème siècle Perros-Guirec, Centre-Ville. Hôtel de voyageurs dit Ker Ys Hôtel (2ème quart du 20ème siècle
    denominations :
    magasin de commerce hôtel de voyageurs
    historique :
    de sélection [fig. 1 à 7]. Les dates relevées, attribuées par source et par travaux historiques sont
  • Bateau de pêche reconverti en plaisance : "Calculot"
    Bateau de pêche reconverti en plaisance : "Calculot" Perros-Guirec - Ploumanac'h - en écart
    titreCourant :
    Bateau de pêche reconverti en plaisance : "Calculot"
    etatsConservation :
    en état de naviguer
    observation :
    Ce rare canot conçu pour la pêche par le chantier Ernest Sibiril, par son bon état de conservation
    illustration :
    Vue des formes de l'avant, de l'étrave relativement pincée IVR53_20062208488NUCA
    precisionsLocalisation :
    autrefois sur commune de Trégastel
    denominations :
    bateau de plaisance bateau de pêche
    historique :
    Le bateau "Calculot", immatriculé PL 190694 a été construit par le chantier Ernest Sibiril de a été réduit (mât raccourci), de façon à pouvoir mâter et démâter à 2 hommes en mer selon le type de pêche et en fonction de l'état de la mer. Le canot navigue aujourd'hui en plaisance.
  • Hôtel de voyageurs dit Régina Hôtel, place de la Mairie (Perros-Guirec)
    Hôtel de voyageurs dit Régina Hôtel, place de la Mairie (Perros-Guirec) Perros-Guirec - Centre ville - place de la Mairie - en ville - Cadastre : 1985 AP 335
    titreCourant :
    Hôtel de voyageurs dit Régina Hôtel, place de la Mairie (Perros-Guirec)
    etages :
    étage de comble
    description :
    Edifice de plan en V dont l'angle obtu a été coupé pour permettre l'accès. Ce corps de bâtiment de fenêtres en granite rose. Le corps de bâtiment de gauche présente des portes-fenêtres au deuxième étage carré ainsi que des fenêtres de lucarne. Le corps de bâtiment de droite ne possède pas d'étage de l'idée qu'il a pu y avoir deux campagnes de construction.
    annexe :
    Voir aussi enquête thématique régionale (patrimoine de la villégiature) - 1999 (Elisabeth Justome) : .
    cadresEtude :
    patrimoine de la villégiature patrimoine de la villégiature sur la Côte de Granit Rose
    illustration :
    Vue générale de l'entrée IVR53_20042200116XA
    denominations :
    hôtel de voyageurs
    representations :
    Le toit en pavillon est orné d'un épi de faîtage (non identifié).
    historique :
    Hôtel de voyageurs dit Régina Hôtel construit à partir de 1926 (dépôt du permis de construire), par que l' hôtel ait été conçu en deux campagnes : un premier corps construit le long de la route en corniche, puis un second le long de la rue du Général-de-Gaulle, à partir de 1929 (dépôt du permis de construire) . En 1939, l' hôtel comprend 63 chambres, 3 salles de bains communes, 8 WC communs, 8 WC à l
    localisation :
    Perros-Guirec - Centre ville - place de la Mairie - en ville - Cadastre : 1985 AP 335
    airesEtudes :
    Côte de Granit Rose
  • Corps de garde, magasin de la batterie de Cosmoguer, Ile aux Moines, est, rocher de Cosmoguer, les Sept-Iles (Perros-Guirec)
    Corps de garde, magasin de la batterie de Cosmoguer, Ile aux Moines, est, rocher de Cosmoguer, les Sept-Iles (Perros-Guirec) Perros-Guirec - les Sept-Iles - Ile aux Moines, est, rocher de Cosmoguer - isolé
    titreCourant :
    Corps de garde, magasin de la batterie de Cosmoguer, Ile aux Moines, est, rocher de Cosmoguer, les
    etages :
    rez-de-chaussée
    annexe :
    20022202252NUCA : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes. Fonds de l'armée de Terre
    interetOeuvre :
    vestiges de guerre
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Plan et coupe du projet de la batterie de Cosmoguer par Garangeau daté du 15 juillet 1718 Vue du corps de garde et de la poudrière de la grande batterie de Cosmoguer depuis le sud-est Vue de la couverture en pierre et de la cheminée du corps de garde de la grande batterie de Vue du corps de garde de la grande batterie de Cosmoguer abrité sous le rocher Vue de l'intérieur du corps de garde de la grande batterie de Cosmoguer depuis l'entrée Vue de l'intérieur du corps de garde de la grande batterie de Cosmoguer IVR53_20022202496NUCA
    denominations :
    corps de garde
    copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    localisation :
    Perros-Guirec - les Sept-Iles - Ile aux Moines, est, rocher de Cosmoguer - isolé
  • Hôtel de voyageurs dit Beausite Hôtel, rue de Saint-Guirec, Ploumanac'h (Perros-Guirec)
    Hôtel de voyageurs dit Beausite Hôtel, rue de Saint-Guirec, Ploumanac'h (Perros-Guirec) Perros-Guirec - Ploumanac'h - rue de Saint-Guirec - en écart - Cadastre : 1985 AD 191, 192
    titreCourant :
    Hôtel de voyageurs dit Beausite Hôtel, rue de Saint-Guirec, Ploumanac'h (Perros-Guirec)
    description :
    Corps de bâtiment principal de plan allongé qui présente un décrochement de deux travées latérales . La façade latérale fait office d'entrée. Gros-oeuvre en moellons de granite laissés apparents, les retroussé soutenu par de petits aisseliers. Les formes des baies alternent selon les niveaux : au rez-de bâtiment se fait par un porche dans-oeuvre surmonté par un balcon de ciment qui devance deux portes
    annexe :
    Voir aussi enquête thématique régionale (patrimoine de la villégiature) - 1999 (Elisabeth Justome) : .
    cadresEtude :
    patrimoine de la villégiature patrimoine de la villégiature sur la Côte de Granit Rose
    observation :
    Type d'hôtel de voyageurs de taille moyenne, non dénaturé.
    denominations :
    hôtel de voyageurs
    representations :
    Un bandeau de carreaux de céramique de couleur, sans motif, court le long du troisième niveau du corps de bâtiment d'entrée.
    historique :
    Hôtel de voyageurs dit Beausite Hôtel construit à partir de 1929 (dépôt du permis de construire prévu pour être dirigé par sa fille, Augustine Padel. Le style de la construction nous fait supposer que comprend, au rez-de-chaussée, hall, estaminet, bureau, salon, grande salle à manger, cuisine, 50 chambres aux étages. C' est actuellement un centre de vacances.
    localisation :
    Perros-Guirec - Ploumanac'h - rue de Saint-Guirec - en écart - Cadastre : 1985 AD 191, 192
    airesEtudes :
    Côte de Granit Rose
  • Hôtel de voyageurs dit Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de Trestraou et de la Plage, 45 boulevard Joseph-Le-Bihan, Trestraou (Perros-Guirec)
    Hôtel de voyageurs dit Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de Trestraou et de la Plage, 45 boulevard Joseph-Le-Bihan, Trestraou (Perros-Guirec) Perros-Guirec - Trestraou - 45 boulevard Joseph-Le-Bihan - en ville - Cadastre : 1985 AN 75, 333 à 335
    titreCourant :
    Hôtel de voyageurs dit Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de Trestraou et de la Plage, 45 boulevard Joseph-Le-Bihan, Trestraou (Perros-Guirec)
    etages :
    étage de soubassement étage de comble
    description :
    Edifice de plan allongé à dix travées en façade, construit en moellons de granite laissés apparents sont couvertes d'un linteau, celles du rez-de-chaussée, qui éclairent la salle à manger, sont plus
    annexe :
    Voir aussi enquête thématique régionale (patrimoine de la villégiature) - 1999 (Elisabeth Justome) : .
    cadresEtude :
    patrimoine de la villégiature patrimoine de la villégiature sur la Côte de Granit Rose
    observation :
    Hôtel qui a subi de nombreux agrandissements, construit à l'emplacement du premier hôtel de voyageurs édifié en front de mer à Perros-Guirec.
    appellations :
    dit Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de Trestraou et de la Plage
    illustration :
    Le Grand Hôtel de la Plage, 1er quart du 20ème siècle (AD 22) IVR53_19992200214X Le casino et le grand hôtel de la Plage, 2ème quart du 20ème siècle IVR53_20002200648X Projet schématique de rampe d'escalier, exécuté, crayon sur calque, par Georges Robert Lefort Vue d'ensemble de la façade postérieure avec les anciens communs IVR53_20042200113XA Vue sur l'escalier menant du rez-de-chaussée surélevé aux étages IVR53_20002200651X Détail de l'escalier menant du rez-de-chaussée surélevé aux étages IVR53_20002200650X
    denominations :
    hôtel de voyageurs
    historique :
    Hôtel de voyageurs construit en plusieurs campagnes. En 1886, Joseph Le Bihan, maître d'hôtel à Paris, est convaincu par Ernest Renan d'édifier un hôtel en front de la plage de Trestraou. Une construction de plan massé reçoit les premiers visiteurs, une buvette est aussi construite sur la même parcelle . Vers 1888, un corps de bâtiment lui est accolé perpendiculairement, tandis que le premier hôtel est agrémenté d' une véranda. Vers 1914 est édifié un bâtiment parallèle au front de mer, conçu par l . En 1924-26, Lefort poursuit les travaux en ajoutant trois travées. La rampe d' appui de l' escalier dans-oeuvre a été réalisée par les ateliers de constructions métalliques Berthomier de Brest (Finistère ) . La porte tournante de l' étage de soubassement, en partie démontée, provient de la maison Ringuet et Compagnie de Paris. Vers 1955, les anciens bâtiments sont supprimés, et un corps de bâtiment est accolé à l ' hôtel, suivant les plans de l' architecte Jean Le Corre, installé à Lannion. L' ancien toit terrasse a
    airesEtudes :
    Côte de Granit Rose
  • Hôtel de voyageurs dit Régina Hôtel, place de la Mairie (Perros-Guirec)
    Hôtel de voyageurs dit Régina Hôtel, place de la Mairie (Perros-Guirec) Perros-Guirec - Centre ville - place de la Mairie - en ville - Cadastre : 1985 AP 335
    titreCourant :
    Hôtel de voyageurs dit Régina Hôtel, place de la Mairie (Perros-Guirec)
    etages :
    étage de comble
    description :
    Edifice de plan en V dont l'angle obtu a été coupé pour permettre l'accès. Ce corps de bâtiment de fenêtres en granite rose. Le corps de bâtiment de gauche présente des portes-fenêtres au deuxième étage carré ainsi que des fenêtres de lucarne. Le corps de bâtiment de droite ne possède pas d'étage de l'idée qu'il a pu y avoir deux campagnes de construction.
    annexe :
    Dossier papier de l'enquête de 1999 : Lien PDF
    cadresEtude :
    recensement du patrimoine balnéaire patrimoine balnéaire sur la Côte de Granit Rose
    illustration :
    Vue générale de l'entrée. IVR53_20042200116XA
    denominations :
    hôtel de voyageurs
    representations :
    Le toit en pavillon est orné d'un épi de faîtage (non identifié).
    historique :
    Hôtel de voyageurs dit Régina Hôtel construit à partir de 1926 (dépôt du permis de construire), par que l' hôtel ait été conçu en deux campagnes : un premier corps construit le long de la route en corniche, puis un second le long de la rue du Général-de-Gaulle, à partir de 1929 (dépôt du permis de construire). En 1939, l' hôtel comprend 63 chambres, 3 salles de bains communes, 8 WC communs, 8 WC à l
    localisation :
    Perros-Guirec - Centre ville - place de la Mairie - en ville - Cadastre : 1985 AP 335
    airesEtudes :
    Côte de Granit Rose
  • Hôtel de voyageurs dit Beausite Hôtel, rue de Saint-Guirec, Ploumanac'h (Perros-Guirec)
    Hôtel de voyageurs dit Beausite Hôtel, rue de Saint-Guirec, Ploumanac'h (Perros-Guirec) Perros-Guirec - Ploumanac'h - rue de Saint-Guirec - en écart - Cadastre : 1985 AD 191, 192
    titreCourant :
    Hôtel de voyageurs dit Beausite Hôtel, rue de Saint-Guirec, Ploumanac'h (Perros-Guirec)
    description :
    Corps de bâtiment principal de plan allongé qui présente un décrochement de deux travées latérales . La façade latérale fait office d'entrée. Gros-oeuvre en moellons de granite laissés apparents, les retroussé soutenu par de petits aisseliers. Les formes des baies alternent selon les niveaux : au rez-de bâtiment se fait par un porche dans-oeuvre surmonté par un balcon de ciment qui devance deux portes
    annexe :
    Dossier papier de l'enquête de 1999 : Lien PDF
    cadresEtude :
    recensement du patrimoine balnéaire patrimoine balnéaire sur la Côte de Granit Rose
    observation :
    Type d'hôtel de voyageurs de taille moyenne, non dénaturé.
    denominations :
    hôtel de voyageurs
    representations :
    Un bandeau de carreaux de céramique de couleur, sans motif, court le long du troisième niveau du corps de bâtiment d'entrée.
    historique :
    Hôtel de voyageurs dit Beausite Hôtel construit à partir de 1929 (dépôt du permis de construire prévu pour être dirigé par sa fille, Augustine Padel. Le style de la construction nous fait supposer que comprend, au rez-de-chaussée, hall, estaminet, bureau, salon, grande salle à manger, cuisine, 50 chambres aux étages. C' est actuellement un centre de vacances.
    localisation :
    Perros-Guirec - Ploumanac'h - rue de Saint-Guirec - en écart - Cadastre : 1985 AD 191, 192
    airesEtudes :
    Côte de Granit Rose
  • Hôtel de voyageurs dit Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de Trestraou et de la Plage, 45 boulevard Joseph-Le-Bihan, Trestraou (Perros-Guirec)
    Hôtel de voyageurs dit Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de Trestraou et de la Plage, 45 boulevard Joseph-Le-Bihan, Trestraou (Perros-Guirec) Perros-Guirec - Trestraou - 45 boulevard Joseph-Le-Bihan - en ville - Cadastre : 1985 AN 75, 333 à 335
    titreCourant :
    Hôtel de voyageurs dit Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de Trestraou et de la Plage, 45 boulevard Joseph-Le-Bihan, Trestraou (Perros-Guirec)
    etages :
    étage de soubassement étage de comble
    description :
    Edifice de plan allongé à dix travées en façade, construit en moellons de granite laissés apparents sont couvertes d'un linteau, celles du rez-de-chaussée, qui éclairent la salle à manger, sont plus
    annexe :
    Dossier papier de l'enquête de 1999 : Lien PDF
    cadresEtude :
    recensement du patrimoine balnéaire patrimoine balnéaire sur la Côte de Granit Rose
    observation :
    Hôtel qui a subi de nombreux agrandissements, construit à l'emplacement du premier hôtel de voyageurs édifié en front de mer à Perros-Guirec.
    appellations :
    dit Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de Trestraou et de la Plage
    illustration :
    Le grand hôtel de la Plage, carte postale, par E. Blévennec, 1er quart 20e siècle Le casino et le grand hôtel de la Plage, carte postale, par ND, 2e quart 20e siècle Projet schématique de rampe d'escalier, exécuté, crayon sur calque, par Georges Robert Lefort Vue d'ensemble de la façade postérieure avec les anciens communs. IVR53_20042200113XA Vue sur l'escalier menant du rez-de-chaussée surélevé aux étages. IVR53_20002200651X Détail de l'escalier menant du rez-de-chaussée surélevé aux étages. IVR53_20002200650X
    denominations :
    hôtel de voyageurs
    historique :
    Hôtel de voyageurs construit en plusieurs campagnes. En 1886, Joseph Le Bihan, maître d' hôtel à Paris, est convaincu par Ernest Renan d' édifier un hôtel en front de la plage de Trestraou. Une construction de plan massé reçoit les premiers visiteurs, une buvette est aussi construite sur la même parcelle . Vers 1888, un corps de bâtiment lui est accolé perpendiculairement, tandis que le premier hôtel est agrémenté d' une véranda. Vers 1914 est édifié un bâtiment parallèle au front de mer, conçu par l . En 1924-26, Lefort poursuit les travaux en ajoutant trois travées. La rampe d' appui de l' escalier dans-oeuvre a été réalisée par les ateliers de constructions métalliques Berthomier de Brest (Finistère ) . La porte tournante de l' étage de soubassement, en partie démontée, provient de la maison Ringuet et Compagnie de Paris. Vers 1955, les anciens bâtiments sont supprimés, et un corps de bâtiment est accolé à l ' hôtel, suivant les plans de l' architecte Jean Le Corre, installé à Lannion. L' ancien toit terrasse a
    airesEtudes :
    Côte de Granit Rose
  • Front de mer de Perros-Guirec : Trestrignel
    Front de mer de Perros-Guirec : Trestrignel Perros-Guirec - Trestrignel - boulevard de la Mer - en ville
    titreCourant :
    Front de mer de Perros-Guirec : Trestrignel
    description :
    La plage de Trestignel est limitée à l'ouest et à l'est par deux falaises rocheuses : la pointe du Sphinx et la pointe du Château, d'une longueur plus réduite de 550 mètres.
    annexe :
    La plage de Trestrignel Alors que la plage de Trestraou, comme son nom l'indique, ferme une vallée qui se termine par une zone assez vaste, celle de Trestrignel est au pied d'un amphithéâtre en forte côté du large par des écueils qui atténuent les houles de nord-ouest, elle est quand même assez battue partir d'observations anciennes et de cartes postales du début du 20ème siècle. On peut apercevoir sur ces photographies anciennes, vers 1905, un ancien méjou (ensemble de champs ouverts et laniérés), dans le bord de l'amphithéâtre, et une falaise en pente raide, mais non à pic, couverte de fourrés denses . Devant l'hôtel, on accédait à la plage par un escalier de bois qui s'appuyait, en avant d'elle, sur un , permettait l'accès à la plage. Il existait en haut de plage un banc de galets assez haut, sur lequel étaient placées les cabines de bains, en bois, que chaque famille faisait construire selon ses goûts, en demandant digue-promenade aux dépens de la falaise et du banc de galets.
    statut :
    propriété de l'Etat
    illustration :
    Extrait carte marine des abords de Perros-Guirec : anses de Trestraou et de Trestrignel (SHOM, DDE Plan : la cale en projet de la Pointe du Château en Trestrignel, 1896 (AD 22 Plan : projet de construction de la cale débarcadère et du sentier de Trestrignel en 1933 (AD 22 Schéma de l'artificialisation du rivage de Trestrignel par Jean-Pierre Pinot, 1993 (DDE 22 Carte postale : la rade et la cuvette de Trestrignel avant la création d'un lôtissement : le premier hôtel de Monsieur du Pré de St-Maur vers 1905 IVR53_20062207614NUCB L'anse de Testrignel jusque la Pointe du Château IVR53_20062207617NUCA Vue actuelle du front de mer et de la digue promenade de Trestrignel IVR53_20062207616NUCA Les villas sur la falaise ouest de Trestrignel IVR53_20062207797NUCA
    denominations :
    front de mer
    historique :
    Un projet de construction d'une cale sur la côte est de la Pointe du Château est déposé en 1886 profonde, d'une longueur de plus de 150 mètres. Il ne fut pas réalisé. Cette année est aussi propice en projets immobiliers sur cette côte encore vierge : le front de la rade de Trestrignel est aménagé par Monsieur du Pré de St-Maur qui fait construire le premier hôtel de Trestrignel (1896). Cet établissement est bientôt entouré de nombreuses villas (lotissement), construites dans la cuvette naturelle, au pied du chemin du Belvédère. A l'abri de la pointe du Château, le promoteur immobilier se fait construire une villa à l'emplacement de l'ancienne batterie. Cette maison fut détruite par l'occupant pendant la seconde guerre mondiale. En 1933, le syndicat d'initiative de Trestrignel fait construire un sentier piétonnier, future promenade et une cale débarcadère pour accéder à la plage de Trestrignel. De nouvelles animations festives et sportives vont consacrer les nouveaux usages du bord de mer : courses de chevaux et
    localisation :
    Perros-Guirec - Trestrignel - boulevard de la Mer - en ville
    referenceDocumentaire :
    AC Perros-Guirec : M 90 et 91. Plage de Trestignel, aménagements (1963-1966). AD Côtes d'Armor : S suppl. 257. Plan : la cale en projet de la Pointe du Château en Trestrignel p. 13-6 PINOT, Jean-Pierre. Rapport sur l'évolution du littoral autour de la Baie de Lannion et sur la côte de Granit Rose. SMVM de la Baie de Lannion. Brest : UBO, Laboratoire de Géographie de la Mer
  • Croix de chemin dite croix de Kroaz an Escop, la Clarté, rue de Pleumeur-Bodou (Perros-Guirec)
    Croix de chemin dite croix de Kroaz an Escop, la Clarté, rue de Pleumeur-Bodou (Perros-Guirec) Perros-Guirec - la Clarté - rue de Pleumeur-Bodou - en écart - Cadastre : 1819 D1 non cadastré domaine public 2004 AL 263
    titreCourant :
    Croix de chemin dite croix de Kroaz an Escop, la Clarté, rue de Pleumeur-Bodou (Perros-Guirec)
    statut :
    propriété de la commune
    destinations :
    croix de cimetière
    appellations :
    dite croix de Kroaz an Escop
    illustration :
    Emplacement de la croix en 1819 (AD 22) IVR53_20062207396NUCB Croix de cimetière IVR53_20062207328NUCA Croix de cimetière IVR53_20062207327NUCA Croix de cimetière : inscription IVR53_20062207330NUCA Croix de cimetière : inscription IVR53_20062207329NUCA
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    L'actuelle croix de cimetière est une ancienne croix de chemin, dite de Kroaz an Escop, érigée à emplacement d'origine figure sur l'extrait du cadastre de 1819 annexé en illustration.
    localisation :
    Perros-Guirec - la Clarté - rue de Pleumeur-Bodou - en écart - Cadastre : 1819 D1 non cadastré
    referenceDocumentaire :
    Numplan 9, section D, 1ère feuille AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/38, plans cadastraux parcellaires de p. 12 CHEVALIER, Eric. Mémoire en Images. La Côte de Granite Rose, La Clarté-Ploumanac'h. Joué-les
  • Hôtel de voyageurs dit Grand Hôtel la Roseraie, 14, 16 rue de la Clarté, Trestraou (Perros-Guirec)
    Hôtel de voyageurs dit Grand Hôtel la Roseraie, 14, 16 rue de la Clarté, Trestraou (Perros-Guirec) Perros-Guirec - Trestraou - 14, 16 rue de la Clarté - en ville - Cadastre : 1985 AK 58
    titreCourant :
    Hôtel de voyageurs dit Grand Hôtel la Roseraie, 14, 16 rue de la Clarté, Trestraou (Perros-Guirec)
    etages :
    3 étages de comble
    description :
    Edifice de plan allongé à dix travées. Les deux travées centrales sont en ressaut sur les deux façades antérieure et postérieure et comprennent l'accès à l'édifice. Gros-oeuvre en moellons de granite régulière : plein-cintre ou polygonal à trois pans. La fenêtre de lucarne qui éclaire une chambre au dernier étage de comble est couverte d'un fronton-pignon triangulaire à crossettes. Quelques éléments en bois
    annexe :
    Voir aussi enquête thématique régionale (patrimoine de la villégiature) - 1999 (Elisabeth Justome) : .
    cadresEtude :
    patrimoine de la villégiature patrimoine de la villégiature sur la Côte de Granit Rose
    observation :
    Type de l'hôtel de grande dimension, implanté en front de mer et aux élévations non dénaturées.
    denominations :
    hôtel de voyageurs
    historique :
    Hôtel de voyageurs dit Grand Hôtel La Roseraie construit à partir de 1929 (dépôt du permis de ' hôtel est ouvert le 13 juillet 1930. Construit en front de mer, il semble que le projet était plus important que la réalisation, la commission des permis de construire ayant demandé à ce que la hauteur de la construit à partir de 1930 (dépôt du permis de construire) . En 1934, l' hôtel est vendu à Robinet, suite à une saisie immobilière. La description mentionne des cuisines, un bar et un grand hall au rez-de 75 chambres, 3 salles de bains communes, 8 WC à l' anglaise, 200 places dans la salle à manger. L
    localisation :
    Perros-Guirec - Trestraou - 14, 16 rue de la Clarté - en ville - Cadastre : 1985 AK 58
    airesEtudes :
    Côte de Granit Rose
  • Corps de garde de Costennou (Perros-Guirec)
    Corps de garde de Costennou (Perros-Guirec) Perros-Guirec - Costennou - en écart
    titreCourant :
    Corps de garde de Costennou (Perros-Guirec)
    description :
    Le corps de garde est constitué d'une petite tourelle avec une charpente conique sous ardoises. Une
    annexe :
     : Batterie de côte n° 2 (Pointe du Château, Costonnou) : . Les défenses côtières de Perros à Ploumanac'h (synthèse d'après les recherches de Guy de Sallier Dupin) : Si les premières défenses côtières de Ploumanac'h sont datables de l'époque gallo-romaine particulièrement bien défendue à cause de sa rade très fréquentée par les caboteurs en relâche : la batterie dite "Fer à cheval", qui défendait avec ses 2 canons l'entrée du port, à la pointe de Linkin, déjà hors service en 1707 ; celle dite de "la rade", armée de 2 canons et celle de la Pointe de 4 canons. Cependant , en 1716, les corps de garde et les batteries étaient en ruine. En 1731, on retrouvait un corps de garde sur la pointe de Perros avec 2 batteries, l'une donnant sur le chenal et l'autre sur la rade de Perros. En 1747, 4 batteries défendaient encore la rade : Trestrignel, le Baillon à la pointe de Perros , Lostennou qui croise le feu avec les autres et le "Lenquen", appelé aujourd'hui le Linkin, de moindre
    appellations :
    dit de Costennou
    illustration :
    Vue du corps de garde de Costennou au début du 20ème siècle (collection particulière Le corps de garde de Costennou dans son environnement IVR53_20062207792NUCA Vue de l'ancien corps de garde de Costennou au début du 20ème siècle (collection particulière Vue du corps de garde qui surveillait la rade vers l'est IVR53_20062207775NUCA Vue du versant est du front de mer de Trestrignel vers la Pointe du Château IVR53_20062207796NUCA
    denominations :
    corps de garde
    historique :
    Le site de Costennou fut équipé de deux batteries et d'un corps de garde vers 1780, dont il n'existe plus aujourd'hui que le corps de garde, situé dans le domaine privé et non accessible..
    referenceDocumentaire :
    p. 181 SALLIER DUPIN (de), Guy. La mer et la révolution dans les Côtes-du-Nord. Saint-Brieuc : Les
  • Hôtel de voyageurs (pension de famille) dit le Clos d'Armor, 46 boulevard Aristide-Briand ; 33 rue des Bons-Enfants, Trestraou (Perros-Guirec)
    Hôtel de voyageurs (pension de famille) dit le Clos d'Armor, 46 boulevard Aristide-Briand ; 33 rue des Bons-Enfants, Trestraou (Perros-Guirec) Perros-Guirec - Trestraou - 46 boulevard Aristide-Briand 33 rue des Bons-Enfants - en ville - Cadastre : 1985 AO 172
    titreCourant :
    Hôtel de voyageurs (pension de famille) dit le Clos d'Armor, 46 boulevard Aristide-Briand ; 33 rue
    description :
    Edifice légèrement surélevé, de plan allongé à quatre travées, couvert d'un toit à longs pans travées sont couvertes de linteaux. Gros-oeuvre en moellons de granite laissés apparents, les chaînes
    annexe :
    Voir aussi enquête thématique régionale (patrimoine de la villégiature) - 1999 (Elisabeth Justome) : .
    cadresEtude :
    patrimoine de la villégiature patrimoine de la villégiature sur la Côte de Granit Rose
    observation :
    Exemple de pension de famille conçue comme un petit hôtel de voyageurs, peu dénaturé.
    denominations :
    hôtel de voyageurs
    historique :
    Pension de famille dite Le Clos d' Armor construite vers 1924 pour Alfred Guionie, dont l' origine géographique et la profession nous sont inconnues. Le style de la construction ainsi que l' intervention en 1929 de l' architecte perrosien Henri Menet nous font penser qu' il en est le maître-d' oeuvre. La pension, qui a vue sur mer, est construite sur une étroite parcelle traversante, entre la voie ancienne de chambres, une salle de bains commune, 4 WC communs et 60 places dans la salle à manger. Un ajout a été
    airesEtudes :
    Côte de Granit Rose
    precisionsDenomination :
    pension de famille
  • Bateau de sauvetage dit "Aimée-Hilda"
    Bateau de sauvetage dit "Aimée-Hilda" Perros-Guirec - Ploumanac'h - en écart
    titreCourant :
    Bateau de sauvetage dit "Aimée-Hilda"
    description :
    Le canot de sauvetage "Aimée-Hilda" mesure 11, 50 mètres de coque pour 3, 20 mètres de large et 0 , 95 mètre de tirant d'eau. La coque est construite en bois pour des raisons de solidité, d'élasticité et de légèreté de ce matériau, comparativement au métal. Elle est réalisée en bois moulé et croisé de 3 plis pour le bordage (acajou), dont un pli de toile huilée entre chaque pli, pour assurer l'étanchéité. Les membrures sont ployées et rivetées tous les 5 cm, avec un varanguage en métal, de même pour avec une quille rajoutée en fonte de 850 kg. Poids total : 10 tonnes allège et 11 tonnes en charge. A préciser que le pont et les hiloires sont en plusieurs plis, hors le roof qui est réalisé en lattes de . Les 110 caissons étanches, qui font l'insubmersibilité du canot, prennent la forme de la carène. Le cause de la place accordée aux machines. L'avant et l'arrière sont protégés par un pontage en dôme, doté d'un pare-lames et de mains courantes. Un passavant de chaque bord s'étend du pare-lames avant à celui
    annexe :
    Historique du bateau de sauvetage "Aimée-Hilda" (synthèse d'après le témoignage rédigé de Bertrand canot de sauvetage de Ploumanac'h "Aimée-Hilda" a été créée à Perros-Guirec en octobre 1995. Le bateau de sauvetage "Aimée-Hilda" a été construit en 1949 aux chantiers Jouët de Sartrouville en région septembre 1949. Il est le 17ème d´une série commencée avant la guerre. Il a succédé au bateau de sauvetage de la station de Ploumanac'h le "Félix William Spiers", disparu dans un incendie en 1944. Il a été financé grâce à la générosité de mesdames Aimée Fournier et Hilda Gélis, résidentes de Ploumanac´h. Elles en devinrent les marraines. La première opération de sauvetage eut lieu en février 1950, Aimée-Hilda ramena sains et saufs les trois hommes d´équipage de l´"Hirondelle", un goémoniers de Perros. Puis, ce furent 25 années de service, de sauvetages réussis, mais aussi malheureusement des sorties plus dramatiques comme la recherche de l´équipage du bateau "Diogène" de Douarnenez, disparu corps et biens. Une
    statut :
    propriété de la commune
    etatsConservation :
    En état de naviguer.
    observation :
    Le canot "Aimée-Hilda" mérite d'ête signalé comme unique canot de cette série, en état de naviguer , après une restauration de qualité. Il mériterait d'être protégè.
    illustration :
    Présentation générale des canots de sauvetage du type S 18 et S 19 dans la revue Le modèle réduit Présentation des canots de sauvetage du type S 18 et S 19 dans la revue Le modèle réduit, 1951 Plan de voilure des canots de sauvetage du type S 18 et S 19 dans la revue Le modèle réduit, 1951 Détails : plan des couples au 1/50°des canots de sauvetage du type S 18 et S 19 dans la revue Le Détails : plan de forme au 1/50°des canots de sauvetage du type S 18 et S 19 dans la revue Le Le baptême du canot Aimée-Hilda en juillet 1950, en présence du maire Joncour, de l'évêque Courcoux Les dignitaires civils et religieux au baptême de l'Aimée-Hilda en 1950 (collection particulière Le banquet de la Société centrale de sauvetage en mer en juillet 1959 (collection particulière L'Aimée Hilda à la cale de Ty Ruz avec les officiels civils et religieux en 1950 (collection Sur cette photo, on reconnaît le grand canot Adieu Vat de Trégastel de Jean Mangard et le petit
    denominations :
    bateau de sauvetage
    historique :
    Le canot de sauvetage, dit "canot tous temps" armé par 6 hommes, "Aimée-Hilda", insubmersible et inchavirable, a été construit en 1949 par le chantier P. Jouet de Sartrouville, le 17ème canot d'une série de 25 construits. Il a pris comme nom de baptême, les deux prénoms de ses marraines et généreuses donatrices Aimée Fournier et Hilda Gélis-Didot (pour le financement de sa construction). Le canot fut baptisé en grande pompe pendant l'été 1950, en présence de l'évêque Courcoux et du maire de Perros-Guirec 1975 à la station de sauvetage des Hospitaliers Sauveteurs Bretons de Ploumanac'h, la Société Centrale de Secours au Naufragé, créé en 1865, devint la SNSM en 1967. Les principaux patrons du canot de remplacé par le canot Jean Denoyelle, et vendu à des particuliers qui modifièrent le plan de la cabine , avant de le céder pour un franc symbolique en 1986 à la ville de Perros-Guirec. La ville fit restaurer une partie des œuvres mortes de la coque (le roof et ôter tous les aménagements ajoutés par la
1 2 3 4 66 Suivant