Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 1 368 - triés par pertinence
  • Ancien faubourg de Saint-Malo (Rennes)
    Ancien faubourg de Saint-Malo (Rennes) Rennes - faubourg de Saint-Malo - en ville
    titreCourant :
    Ancien faubourg de Saint-Malo (Rennes)
    description :
    Secteur urbain de type linéaire qui s'étire le long d'une voie de grande communication, depuis le couvent de Dominicains, au sud, jusqu'au pont Saint-Martin, enjambant la rivière de l'Ille. Il est scindé en deux parties par la rue Legraverend et la rue de l'Hôtel-Dieu. Au sud, subsiste partiellement le quart du 20e siècle. Des ruelles relient le faubourg à la rue de Dinan, située à l'ouest, en contrebas.
    illustration :
    Le faubourg de Saint-Malo sur le plan Robien de 1750 IVR53_19653500410Z Maisons de la rive est, depuis le n°30 IVR53_19993508766NUCA Arrière des maisons de la rive est IVR53_19993508769NUCA
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de périphérie
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_2 :
    entre deux points de jonction
    contenu :
    Le faubourg de Saint-Malo s'étire, depuis l'actuelle place Sainte-Anne jusqu'au pont Saint-Martin . C'est le faubourg le plus dense au nord de la ville haute, dont les maisons les plus anciennes datent du 15e siècle. Comme le montrent les plans du 18e et du 19e siècles, les pôles de jonction (notamment le percement de la rue de l'Hôtel-Dieu et de la rue Legraverend, la partie nord du faubourg est alors marginalisée. Elle sera détruite dans les années 1970, permettant l'extension de l'hôtel-Dieu, à l'est, et la construction d'un ensemble de logements, à l'ouest. La partie conservée du faubourg est rectifiée au milieu du 19e siècle, comme en témoignent le bel alignement d'immeubles de sa rive ouest. Plusieurs industries importantes y sont implantées, l'usine Picard et la carrosserie Quinton, à proximité de l'ancien couvent de , principalement des 17e et 18e siècles, subsistent partiellement ; l'altération de l'alignement montre sa reconstruction partielle. Au début du 20e siècle, la construction de l'église Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle
    historique :
    Comme le montre le plan de Robien, qui en donne la première représentation au milieu du 18e siècle , le faubourg de Saint-Malo s'est développé, au nord de l'enceinte, depuis le contour de l´ancienne église Saint-Aubin et la place Sainte-Anne proche de la porte aux Foulons. La fondation du couvent de Dominicains, à la fin du 14e siècle, et celle de l´hôpital Sainte-Marguerite, construit près du pont Saint -Martin au début du 15e siècle, sont sans doute à l´origine de son développement initié par l´ancienne le nom de rue Saint-Dominique, toponyme dû au voisinage du couvent. La ruelle aux Chevaux, attestée assurer la sécurité de la ville, puis en 1676, à la suite de la révolte du papier timbré. Banéat signale également un four à ban, sur la rive ouest, le four banal de Sainte-Marguerite et un puits public, sur la rive est, à l´extrémité de la voie, mentionnés dans les registres de réformation du domaine de Rennes de 1646. Une salle d´asile est construite au début du 19e siècle, dans les jardins de l'ancien
    localisation :
    Rennes - faubourg de Saint-Malo - en ville
    referenceDocumentaire :
    sont ici tracés, gravure, manuscrit de Robien, 1750 (A. C. Rennes). [1840 ca.]. Plan du quartier du Pont-Saint-Martin, de la rue Basse et de la rue Haute, dessin, vers [1855]. Plan de rectification de la rue Saint-Malo, dessin par Boullet, 1855 (A. C. Rennes ; 3 Fi [1859]. Plan de rectification de la rue Saint-Malo, dessin par Boullet, 1859 (A. C. Rennes ; 3 Fi [1750]. Plan de la partie de la ville de Rennes où étoit l'ancienne cité et dont les restes de murs A. D. Ille-et-Vilaine. Série 5M ; 5M 238. Fabriques de chapeaux (1806-1898) . p. 8-9 A. C. Rennes. Série C ; C 2 - 6. Exposé sommaire de la situation des travaux et des finances de la ville présenté par M. Robinot de Saint-Cyr, maire, au conseil municipal à l'ouverture de la session de novembre 1865. Rennes : imprimerie Leroy, 1865. [1850 ca.]. Projet du quartier de l'hôtel-Dieu, dessin, vers 1850 (A. C. Rennes ; 3 Fi 18).
  • Couvent de Dominicains, dit couvent des Jacobins, 1 rue de Saint-Malo (Rennes)
    Couvent de Dominicains, dit couvent des Jacobins, 1 rue de Saint-Malo (Rennes) Rennes - 1 rue de Saint-Malo - en ville - Cadastre : 1840 A 1815 à 1825 1980 AB 421
    titreCourant :
    Couvent de Dominicains, dit couvent des Jacobins, 1 rue de Saint-Malo (Rennes)
    illustration :
    Le couvent sur le plan Robien de 1750 IVR53_19653500410Z Le prieuré. Extrait de BANEAT, Paul. Le Vieux Rennes. Rennes : Plihon et Hommay, [1911 Cour du couvent de Bonne-Nouvelle. Extrait de BANEAT, Paul. Le Vieux Rennes. Rennes : Plihon et Extrait du cadastre de 1842 IVR53_20003517596NUCA Détail du cul de lampe IVR53_19943502821ZA
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de faubourg
    historique :
    Selon Guillotin de Corson, la fondation du couvent de Dominicains est approuvée par le duc Jean IV sa femme Jeanne Rebillat, bourgeois de Rennes, donnent deux hébergements, terres, courtil et maison pour la fondation du couvent dont la construction commence en 1369 (date de la pose de la première pierre). La construction de l'église conventuelle est débute en 1371. La chapelle Notre-Dame-de-Bonne
    localisation :
    Rennes - 1 rue de Saint-Malo - en ville - Cadastre : 1840 A 1815 à 1825 1980 AB 421
    referenceDocumentaire :
    sont ici tracés, gravure, manuscrit de Robien, 1750 (A. C. Rennes). tome 92, p. 181-243 ; tome 93, p. 121-267 TORAVEL, Jean. Le Couvent des Dominicains de Rennes au A. D. Ille-et-Vilaine. Série Q ; 1 Q 399. Procès verbaux de vente des saisies révolutionnaires  : Rennes. Abbayes d'hommes et de femmes. [1750]. Plan de la partie de la ville de Rennes où étoit l'ancienne cité et dont les restes de murs [1911]. Cour du couvent de Bonne-Nouvelle, reproduction. In BANEAT, Paul. Le Vieux Rennes. Rennes [1842]. Plan cadastral parcellaire de la commune de Rennes. Section A, dite de l'hôtel de ville, 6e tome 3, p. 145-153 GUILLOTIN DE CORSON, Abbé. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes.
  • Porte dite porte Prison, anciennement porte Saint-Patern, rue Porte Prison (Vannes)
    Porte dite porte Prison, anciennement porte Saint-Patern, rue Porte Prison (Vannes) Vannes - rue Porte Prison - en ville - Cadastre : 1807 I3 650 1844 K8 1703, 1704 1980 BR 287, 288, 357
    annexe :
    Guillemin Le Mareschal et à Jehan Toupo à cause de sa femme, et à la femme au Pessu, et à present est à fut à la femme dud Bugand, et où à present demoure led Regnaud, et d´autre au mur de la barbecane du portal Sainct Pater, et fiert sur la douffve de la ville par le derriere, la moitié de laquelle appartenoit autreffoiz à monseigneur par deshérance dud Youdroux, et l´autre moitié à Pierres de Ploeherlin comme cause aiant de la femme dud Youdroux, et sur tout par l´obligacion d´icelle est deü de rente Sources iconographiques 20075605802NUCA : Bibliothèque de Rennes-Métropole 19985600421XB : Archives départementales du Morbihan, 1 FI 88/1. 19975601181X : Archives municipales de Vannes, 21 Fi. 20105607069NUCA  : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/22. 20015600201XA : Archives départementales du Morbihan, 1 Fi municipales de Vannes 20105600814NUCA : Archives municipales, Vannes, 21 Fi. 20015604434XA : Musée Beaux-Arts, Vannes, 96.1.6.jpg. 20115605053NUCB : Archives photographiques (Médiathèque de
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes (secteur sauvegardé)
    illustration :
    Description historique... du président de Robien : plan de Vannes, intra-muros et partie sud , milieu du 18e siècle. Bibliothèque de Rennes-Métropole. IVR53_20075605802NUCA Vannes en 1785, avec indication des alignements projetés. Copie du plan d'embellissement de Maury Plans et coupe et élévations des tours du Bourreau, de la Pistole et de la Geole par Brunet Plans et coupe et élévations des tours du Bourreau, de la Pistole et de la Geole : détail, par Plan d'alignement et de voirie, 1840, section A, côté est : douves de la Garenne : alignement Vue sur la porte Prison depuis le logis des soeurs de l'hôpital par J. Mounteney-Jephson, vers 1859 Porte Prison, dessin par Charles de Lambilly, milieu 19e siècle. Musée des Beaux-Arts, Vannes Porte Prison, dessin par Charles de Lambilly, milieu 19e siècle. Musée des Beaux-Arts, Vannes Vue du quartier de la cathédrale. Photographie ancienne. Médiathèque de l'architecture et du
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit en maçonnerie
    etages :
    étage de comble
    description :
    Porte édifiée en granite appareillé composée d'une tour ronde flanquée d'un corps de bâtiment de plan rectangulaire, au sud ; l'édifice est longé à l'ouest par une courtine qui jouxte les vestiges de l'ancienne tour sud ; la porte comprend 2 étages carrés surmontés de combles. L'ensemble montre la légère avancée du deuxième étage et côté sud un arrachement consécutif à la démolition de la tour en 1886. Le que la porte était commandée par un double système de ponts-levis fermant la porte charretière et le passage piéton dévié en chicane. Il s'agit de ponts-levis à balanciers mus par de longues flèches de bois coulissante fermait à l'arrière le sas. Porte et tour sont dotées de mâchicoulis sur consoles en forme de pyramides renversées formant arcs brisés. Les façades ne sont pas ordonnancées. Les niveaux supérieurs de la voisin. Une deuxième volée mène à la courtine nord jouxtant le corps de garde ainsi qu'à celle longeant la façade ouest et les vestiges de la tour sud démolie. Les intérieurs sont constitués de salles de
    observation :
    Remarquable exemple de porte fortifiée à l'époque des ducs de la maison de Montfort
    precisionsProtection :
    Porte-prison et tour y attenant : classement par arrêté du 2 mai 1912 ; soubassement de la tour gauche qui flanque la Porte-prison (cad. K 1704) : classement par arrêté du 24 mars 1936 ; Partie de la
    denominations :
    porte de ville
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    corps de garde
    historique :
    direct de la porte, supposée permettre l'accès à la cité dès le III-IVe siècles depuis le faubourg Saint -Patern qui se développait sur la colline de Boismoreau et où s'étendait la ville antique avant son repliement dans l'enceinte fortifiée. Pour preuve, les vestiges de l'enceinte gallo-romaine en place à proximité de la porte, rue Francis Decker. Un édifice médiéval fait suite à ce passage de la ville antique et la partie antérieure de son passage fermée par une herse. La deuxième campagne intervient sous jean IV, au cours de la seconde moitié du XIVe siècle. On dote la porte d'un pont-levis à bascule , d'une poterne pour le passage des piétons et d'un grand arc de décharge surbaissé qui les surmonte. On attribue la troisième campagne à Jean V. Elle consiste en la réfection des parties hautes rehaussées de époque par une barbacane, défense avancée permettant de protéger les entrées rendues plus vulnérables par le progrès de l'artillerie à feu. Sous François II ou Anne de Bretagne, on insère entre les rainures
    referenceDocumentaire :
    Marion Mauvais. Ce travail de transcription a fait l'objet de son master 1 sous la direction de Marie Casset (Lorient : Université de Bretagne sud. 2012). Dans un travail complémentaire en master 2 "La topographie de Vannes au 15e siècle, à partir des données du livre rentier de 1455-1458", Marion Mauvais a appliqué les données du rentier aux surfaces cadastrales de la ville émanant du premier cadastre de 1807 Plans et coupe et élévations des tours du Bourreau, de la Pistole et de la Geole, 1811 A. D . Morbihan 1Fi 205. 19 février 1811. Plans et coupe et élévations des tours du Bourreau, de la Pistole et de Charles de Lambilly, milieu 19e siècle. Vue sur la porte Prison depuis le logis des soeurs de l'hôpital, vers 1859 Musée départemental breton, Quimper. Vue sur la porte Prison depuis le logis des soeurs de l'hôpital. Photographie par J . Le tour de la ville en 24 fiches. Vannes, le centre historique, fiche 5.
  • Croix de chemin dite de Gourmelan (Carentoir)
    Croix de chemin dite de Gourmelan (Carentoir) Carentoir - près de Monty (le) - - isolé - Cadastre : Croix isolée ; à 100 m à l'est du lieu-dit Le Monty ; côté nord de la route.
    titreCourant :
    Croix de chemin dite de Gourmelan (Carentoir)
    description :
    Croix sur soubassement en maçonnerie de moellons de schiste, couvert d'une dalle en schiste. Croix en granite composée de trois pièces : socle, fût, croix. Le socle carré, profilé en cavet, se chacune de ses faces un décor végétal s'apparentant à un motif de feuille. Le fût circulaire porte une . Représentation sculptée en haut-relief du Christ en croix sur la face ouest, flanquée sur les faces latérales de deux personnages non identifiables. Il pourrait s'agir de la Vierge et de Saint-Jean si ceux-ci étaient
    statut :
    propriété de la commune
    cadresEtude :
    enquête thématique départementale Croix et calvaires de Guer et de la Gacilly
    appellations :
    dite de Gourmelan
    illustration :
    Croix de chemin de Gourmelan, vue de situation ouest. IVR53_19835600112X Croix de chemin de Gourmelan, vue de situation ouest. IVR53_19835600113X Croix de chemin de Gourmelan, vue de situation ouest. IVR53_19835600114X Croix de chemin de Gourmelan, vue de situation ouest. IVR53_19835600115X Croix de chemin de Gourmelan, vue de situation ouest. IVR53_19835600116X Croix de chemin de Gourmelan, vue de situation ouest. IVR53_19835600117X Croix de chemin de Gourmelan, vue de situation ouest. IVR53_19835600118X Croix de chemin de Gourmelan, vue de situation ouest. IVR53_19835600119X Croix de chemin de Gourmelan, vue de situation ouest. IVR53_19835600120X Détail de la croix face ouest (état en 2016) IVR53_20165605453NUCA
    denominations :
    croix de chemin
    contenu :
    La croix de Gourmelan est la seule croix historiée à plusieurs personnages recensée sur la commune de Carentoir. Par sa typologie (croix couverte d'une double bâtière), elle peut être rapprochée de trois autres croix sur le territoire du Pays de La Gacilly, celles des cimetières de Cournon, de Glénac historiées, non ajourées, abritées par un larmier en forme de bâtière. (J. Huon)
    historique :
    Œuvre non datée à comparer avec la croix du cimetière des Fougerêts et celle du cimetière de la croix des Fougerêts datée par son style vers la fin du 16e ou au début du 17e siècle. La croix de Gourmelan fait partie des croix historiées à bâtière ou à fronton, dont la croix de Pléchâtel (entre 1396 et
    localisation :
    Carentoir - près de Monty (le) - - isolé - Cadastre : Croix isolée ; à 100 m à l'est du lieu -dit Le Monty ; côté nord de la route.
    referenceDocumentaire :
    p. 17 Croix monumentales du canton de La Gacilly. Étude typologique. DUCOURET, Jean-Pierre. Croix monumentales du canton de La Gacilly. Étude typologique. Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie de
  • Croix de chemin de Kervot (Langoat)
    Croix de chemin de Kervot (Langoat) Langoat - Carrefour des convenants Tano, Lucas et Pichoret - - isolé - Cadastre :
    titreCourant :
    Croix de chemin de Kervot (Langoat)
    statut :
    propriété de la commune
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes du Haut Trégor
    observation :
    la plus ancienne de cette croix de chemin, attire l'attention.
    illustration :
    Langoat, carrefour des convenants Tano, Lucas et Pichoret : croix de chemin de Kervot, vue générale Langoat, carrefour des convenants Tano, Lucas et Pichoret : croix de chemin de Kervot, détail du socle sculpté. Un deuxième socle se trouve au pied de la croix IVR53_20132219291NUCA Langoat, carrefour des convenants Tano, Lucas et Pichoret : croix de chemin de Kervot, détail du Langoat, carrefour des convenants Tano, Lucas et Pichoret : croix de chemin de Kervot, détail du Langoat, carrefour des convenants Tano, Lucas et Pichoret : croix de chemin de Kervot, détail du Langoat, carrefour des convenants Tano, Lucas et Pichoret : croix de chemin de Kervot, détail du Langoat, carrefour des convenants Tano, Lucas et Pichoret : croix de chemin de Kervot, détail du Langoat, carrefour des convenants Tano, Lucas et Pichoret : croix de chemin de Kervot, détail du
    denominations :
    croix de chemin
    contenu :
    Édicule datant de plusieurs époques : le socle taillée dans un granite roux, sculpté de quatre têtes et orné de lettres gothiques (illisibles) est vraisemblablement datable du 15e siècle ou du début (18e siècle ; 1ère moitié 19e siècle). Un second socle de croix en granite gris se trouve à côté de emmanchement. Sur le cadastre de 1836, la croix de chemin figure déjà à cet emplacement : au carrefour des convenants Tano, Lucas et Pichoret. Elle est appelée localement la croix de Kervot (Kervod). René Le Cozannet , dit Dom Maudez, fils de Yvon Le Cozannet et de Françoise Bodiou, est né le 8 décembre 1666 au village de Kervot. Il repose au cimetière de Quemperven.
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Croix de chemin de la Roussais (Calorguen)
    Croix de chemin de la Roussais (Calorguen) Calorguen - Roussais (la) - en écart
    titreCourant :
    Croix de chemin de la Roussais (Calorguen)
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Dinan
    murs :
    granite pierre de taille
    illustration :
    Croix de chemin 1, face IVR53_20122200390NUCA Croix de chemin 1, revers IVR53_20122210215NUCA
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    Deux croix du 15e siècle sont implantées au croisement du carrefour de la Roussais. La plus petite des croix, plus ancienne, est placée au pied de la plus grande, elle a perdu son fût mais a été scellée de façon à faciliter la lecture de ses deux faces. Au recto : le christ sur la croix avec le fût monolithique de granite et rappelle les anciennes croix du bourg de Tréfumel et du village de la
    referenceDocumentaire :
    Vieilles croix du pays de Dinan GOURBIL Jean. Vieilles croix du Pays de Dinan. Pornichet : Editions
    airesEtudes :
    Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
  • Croix de chemin, rue de Normandie (Vannes)
    Croix de chemin, rue de Normandie (Vannes) Vannes - Bernus près de - rue de Normandie - isolé - Cadastre : 1980 CX 955
    titreCourant :
    Croix de chemin, rue de Normandie (Vannes)
    description :
    Croix monolithe sur soubassement carré en moellon, avec socle monolithe irrégulier de même taille.
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes
    observation :
    En l'absence d'autres éléments datant, les bras très courts de la croix signalent une origine très
    denominations :
    croix de chemin
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    historique :
    Croix datant probablement de la fin du Moyen-Age (15e siècle ?). Le fut a été brisé et la croix remontée est beaucoup plus courte qu'à l'origine. Elle ne figure pas sur le plan cadstral de 1844 aussi
    localisation :
    Vannes - Bernus près de - rue de Normandie - isolé - Cadastre : 1980 CX 955
  • Les croix sur la commune de Plumieux
    Les croix sur la commune de Plumieux Plumieux
    titreCourant :
    Les croix sur la commune de Plumieux
    illustration :
    Village. Croix de chemin IVR53_19942200162X
    denominations :
    croix de chemin croix de cimetière
  • Croix de chemin, près de la Roche (Tréfumel)
    Croix de chemin, près de la Roche (Tréfumel) Tréfumel - près de la Roche - isolé
    titreCourant :
    Croix de chemin, près de la Roche (Tréfumel)
    description :
    Cette croix de chemin isolée située entre les écarts de la Roche et du Rocher est implantée courts et inégaux, l´absence de décor dénotent une datation ancienne.
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes d'Evran
    illustration :
    Vue générale, enquête de 1986 IVR53_19862200113X
    denominations :
    croix de chemin
    contenu :
    Cette croix monolithique datable du 15e siècle s’apparente à celle de l’enclos paroissial de l’église Sainte Agnès de Tréfumel. La présence de ces croix médiévales est peut-être à mettre en relation avec un ancien chemin de pèlerinage comme l’atteste par ailleurs la présence des statues de Saint -Jacques datant de la fin du 14e siècle ou du début du 15e siècle dans les églises de Guitté, Saint-Maden
    localisation :
    Tréfumel - près de la Roche - isolé
    airesEtudes :
    Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
  • Croix de chemin, à 300 m au nord de Chaudeville (Caro)
    Croix de chemin, à 300 m au nord de Chaudeville (Caro) Caro - à 300 m au nord de Chaudeville - isolé - Cadastre :
    titreCourant :
    Croix de chemin, à 300 m au nord de Chaudeville (Caro)
    description :
    de la face principale : sur la croix, des trous symbolisant les cinq plaies du Christ. (M. D. Menant)
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de Communes du Val d'Oust et de Lanvaux
    illustration :
    Croix de chemin : schéma réalisé par J. P. Ducouret en 1983 IVR53_20135619491NUCB Croix de chemin : vue de situation est (état en 1984) IVR53_19845600126X Croix de chemin : face est (état en 1984) IVR53_19845600127X Croix de chemin : vue de 3/4 (état en 1984) IVR53_19845600128X
    denominations :
    croix de chemin
    contenu :
    La datation de la croix est incertaine : fin du Moyen Âge ou 16e siècle ; le motif des cinq trous est en effet absent au Moyen Âge. (J. P. Ducouret) La croix, étudiée lors de l'enquête de 1986, était alors isolée dans un champ, à l'emplacement d'un ancien chemin venant du village de Caro. La croix située au sud de la Boissière, elle aussi isolée actuellement et orientée de même à l'est, pourrait baliser le même chemin. La croix de Chaudeville n'a pas été retrouvée lors de l'enquête de 2010. (M. -D
    historique :
    Croix de chemin dont la datation est incertaine : 15e ou 16e siècle.
    localisation :
    Caro - à 300 m au nord de Chaudeville - isolé - Cadastre :
    referenceDocumentaire :
    p. 2, fig. Canton de Malestroit, Morbihan. MENANT, Marie-Dominique, RIOULT, Jean-Jacques. Canton de Malestroit, Morbihan. Rennes : Institut culturel de Bretagne, 1989. (Images du Patrimoine ; n° 60).
    airesEtudes :
    Communes riveraines du canal de Nantes à Brest
  • Croix de chemin, sur la R.D. 2, près de Brambanen (Plouay)
    Croix de chemin, sur la R.D. 2, près de Brambanen (Plouay) Plouay - près de Brambanen - sur la R.D. 2, près de Brambanen - isolé - Cadastre : 1953 K3 312
    titreCourant :
    Croix de chemin, sur la R.D. 2, près de Brambanen (Plouay)
    statut :
    propriété de la commune
    illustration :
    Soubassement, niche : statue de saint Sébastien IVR53_19695600253V
    denominations :
    croix de chemin
    contribution :
    Brejon de Lavergnée Arnaud
    localisation :
    Plouay - près de Brambanen - sur la R.D. 2, près de Brambanen - isolé - Cadastre : 1953 K3 312
    referenceDocumentaire :
    p.84 Vallée du Scorff : Bretagne. Inventaire général de monuments et richesse artistiques de la
  • Croix de cimetière (Les Fougerêts)
    Croix de cimetière (Les Fougerêts) Fougerêts (Les) - dans le cimetière - en village
    titreCourant :
    Croix de cimetière (Les Fougerêts)
    description :
    Croix tableau à bâtière en granite ; sur socle et soubassement en moellons de schiste couvert d'une dalle monolithe de granite lui-même sur un emmarchement à trois degrés en schiste. Socle carré aux angles abattus ; fût de section circulaire ; croix latine dont la base est soulignée d'un décor godronné  ; Vierge de pitié.
    statut :
    propriété de la commune
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes du Pays de La Gacilly
    illustration :
    Croix de cimetière : schéma réalisé par J. P. Ducouret en 1983 IVR53_20135619473NUCB Croix de cimetière : face portant le Christ en croix (état en 2015) IVR53_20155600149NUCA Croix de cimetière : face portant le Christ en croix (état en 2013) IVR53_20135619003NUCA Croix de cimetière : face portant le Christ en croix (état en 1983) IVR53_19835600144X Croix de cimetière : face portant le Christ en croix, vue rapprochée (état en 2013 Croix de cimetière : face portant le Christ en croix, vue rapprochée (état en 1983 Croix de cimetière : face portant la Vierge de pitié (état en 2015) IVR53_20155600164NUCA Croix de cimetière : face portant la Vierge de pitié (état en 1983) IVR53_19835600149X Croix de cimetière : face portant la Vierge de pitié (état en 1983) IVR53_19835600145X Croix de cimetière : face portant la Vierge de pitié, vue rapprochée (état en 2015
    denominations :
    croix de cimetière
    contenu :
    La croix du cimetière des Fougerêts est à comparer à deux autres croix historiées du canton de La Gacilly, celle de Gourmelan en Carentoir et celle du cimetière de Cournon. Aucune de ces croix n'est datée datation du 15e siècle. Cette croix fait partie d'une série de croix à toit en bâtière simple ou double , dont l'exemplaire le plus ancien daté est la croix de Pléchâtel, près de Bain-de-Bretagne (35), datée
    referenceDocumentaire :
    p. 78, 92, 93, 94, 100, fig. Croix monumentales du canton de La Gacilly. Étude typologique . DUCOURET, Jean-Pierre. Croix monumentales du canton de La Gacilly. Étude typologique. Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie de Bretagne, 1986.  : Flohic éditions, 1998. (Le patrimoine des communes de France).
    airesEtudes :
    Communes riveraines du canal de Nantes à Brest
  • Croix de chemin de La Cocherie (Carentoir)
    Croix de chemin de La Cocherie (Carentoir) Carentoir - Cocherie (la) - en écart - Cadastre :
    titreCourant :
    Croix de chemin de La Cocherie (Carentoir)
    description :
    Croix maltée, monolithe, aspectée au nord et installée sur un soubassement en maçonnerie de moellons de schiste, couvert d'une épaisse dalle saillante, profilée en congé. La totalité de la croix dans le soubassement est légèrement empattée. Les extrémités des branches de la croix s'inscrivent dans un cercle de 33 cm de rayon. En face nord, à la croisée des bras de la croix, un cercle est sur le bras inférieur de la croix. Des inscriptions en lettres gothiques illisibles sont inscrites sur
    statut :
    propriété de la commune
    cadresEtude :
    enquête thématique départementale Croix et calvaires de Guer et de la Gacilly
    appellations :
    Val de la Cocherie
    denominations :
    croix de chemin
    contenu :
    Située en écart au sud du village du Temple à Carentoir, la croix de La Cocherie est installée sur un soubassement au croisement de la route D138 et d'un chemin appelé "Le Val de la Cocherie. C'est 15e ou du 16e siècle, elle serait une des plus anciennes croix maltées grecques de tracé circulaire , recensées dans le Pays de La Gacilly. Elle indique l'apparition précoce d'un schéma géométrique pour le tracé des branches. En revanche l'intérieur des redents de la croix ne se conforme à aucune rigueur
    historique :
    Le type des inscriptions gothiques, bien qu'illisibles, indique une datation de la croix au 15e ou
    referenceDocumentaire :
    p. 10 et 11 Croix monumentales du canton de La Gacilly. Étude typologique. DUCOURET, Jean-Pierre . Croix monumentales du canton de La Gacilly. Étude typologique. Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie de Bretagne, 1986.
  • Croix de cimetière (Saint-Marcel)
    Croix de cimetière (Saint-Marcel) Saint-Marcel - cimetière - en village
    titreCourant :
    Croix de cimetière (Saint-Marcel)
    description :
    Croix tableau à dais sur socle et soubassement en pierre de taille ; fût de section circulaire pied droit ; sur l'autre face : Vierge de Pitié, avec deux personnages non identifiés. La croix est très proche de celle de l'église de Bohal.
    statut :
    propriété de la commune
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de Communes du Val d'Oust et de Lanvaux
    illustration :
    Croix de cimetière : face portant le Calvaire (état en 2011) IVR53_20115601666NUCA Croix de cimetière : le Calvaire (état en 2011) IVR53_20115601668NUCA Croix de cimetière : la Vierge de Pitié (état en 2011) IVR53_20115601667NUCA Croix de cimetière : vue latérale rapprochée montrant les personnages sur l'épaisseur de la croix
    denominations :
    croix de cimetière
    referenceDocumentaire :
    p. 23-25, fig Saint-Marcel. Haut lieu de la Résistance Bretonne. MAHEO, Patrick. Saint-Marcel. Haut lieu de la Résistance Bretonne. Rennes : Rue des Scribes Editions, 1997. p.59 Croix de la région de Malestroit Ploërmel. MARSILLE, Louis. Croix de la région de Malestroit Ploërmel. Bulletin de la Société Polymathique du Morbihan. 1939.
    airesEtudes :
    Communes riveraines du canal de Nantes à Brest
  • Front de mer de Pellinec (Penvénan)
    Front de mer de Pellinec (Penvénan) Penvénan - Pellinec - en écart
    titreCourant :
    Front de mer de Pellinec (Penvénan)
    description :
    La baie de Pellinec est relativement profonde et forme un 'V', dont la pointe s'enfonce dans un . Cette baie, relevée à l'Ouest, bordée de coteaux et d'une micro-falaise abrupte (en allant vers Port -Blanc), s'élargit davantage vers la côte Est, avec un replat de zones humides. Le fond de la baie sablo
    annexe :
    pluviales dans le sol crée, lors des années pluvieuses, des effondrements brutaux de la falaise. On doit éviter dans ces conditions de bâtir le foncier dans ce secteur et de favoriser la pratique des labours parallèles aux courbes de niveau ; cependant le plan du parcellaire ne s'y prête guère (fig. 38 et 39). Les mêmes recommandations sont valables pour le secteur des falaises situé à l'Est de Buguéles, sur le flanc Ouest de l'anse de Gouermel. Extrait du Pilote de Thomassin, 1875, p. 3297 et p.302 On peut passer à 100 mètres à l'Ouest de l'Île Marquer et de l'Île aux Moutons qui est dans le Sud, pour aller à Pellinec. Le fond augmente un peu et est d'herbier au Nord de l'île Marquer et de sable au Sud. En sortant, quant on a dépassé Roc'h Guiliout Bras, deux rochers de droite, qui ne couvrent pas, on met le sémaphore sur la pointe de Saint -Gildas pour parer les Roc'h ar Vine et Roc'h Farau. Dans les grands mauvais temps de la partie de l'Ouest
    illustration :
    Extrait du SMVM du Trégor-Goëlo : secteur des falaises de Port-Blanc, la baie de Pellinec (Pinot Extrait du SMVM du Trégor-Goëlo : schéma des protections recommandées pour les falaises de Pellinec Vue de la baie et du front de mer de Pellinec IVR53_20082210956NUCA La baie de Pellinec, rive droite IVR53_20082210968NUCA Vue du front de mer de la baie de Pellinec : remarquer les maisons en flanc de coteau Panneau de signalisation en breton d'une ruelle menant au front de mer de la baie : 'Disken d'an Vue du hameau de 'Placen Amic' en bord de grève et de l'allée charretière de Pellinec Bâti traditionnel du 19ème siècle en amont de la chaussée submersible : 'Placen Amic Annonce de la chaussée submersible reliant la baie de Pellinec IVR53_20082210967NUCA Vue du tracé entre les rochers de l'ancienne allée charretière reliant la baie de Pellinec : 'men
    denominations :
    front de mer
    historique :
    Le front de mer de Pellinec (encore appelé 'Pélinec') se caractérise par un bâti ancien, dont la datation est comprise entre le 15ème siècle (manoir de Guernotier) et le 20 ème siècle, avec quelques habitations datées du 18ème et du 19ème siècle. Les coteaux de la partie Nord-Ouest de la baie ont été lotis au cours du 20ème siècle. La toponymie nautique a retenu le nom de 'An Tarrojou' pour nommer ces petites falaises. L'anse de Pellinec est appelé en breton 'Pellineg', que l'on peut traduire par 'lointain -champ-de-lin'. La toponylmie a encore conservé le nom de Enez Pellineg, peut-être pour désigner l'île moulin bordent le front de mer Sud-Ouest, alors que la partie Est de la baie comporte un habitat plus ancien (Guernotier) et les maisons rurales regroupées autour du hameau de 'Placen Amic', qui a conservé la baie vers le Nord-est et inaugurent un archipel d'îles, reliées par des cordons de galets. L'îlot de Roverc'h fait face à l'ancienne ferme du même nom et se prolonge au Nord par le Paluden.
  • Front de mer de Beauport (Paimpol)
    Front de mer de Beauport (Paimpol) Paimpol - Beauport - en écart - Cadastre : 1831 C 2ème feuille
    titreCourant :
    Front de mer de Beauport (Paimpol)
    description :
    Le front de mer de Beauport montre sur le trait de côte, les vestiges de l'ancienne digue, doublés par un cordon de galets, entre le rocher de Cruckin et l'anse de Kerarzic. L'ancienne grande jetée de Beauport a fourni les matériaux de la flèche de galets qui s'accroche à la butte de Cruckin et s'allonge peut remarquer le bassin de Beauport, ancien port d'échouage, l'ancienne voie ferrée, qui se prolonge à l'Ouest vers l'anse de Poulafret, et à l'Est-Sud-Est vers les anciens polders de l'Abbaye. L'ensemble du site de Beauport a été restauré et réaménagé pour retrouver l'intégrité des bâtiments conventuels
    annexe :
    géographique National 20092212710NUCB : Université de Bretagne Occidentale
    illustration :
    Extrait du cadastre de 1831 : le front de mer de Beauport (AD 22) IVR53_20092212619NUCB Extrait de la carte des ingénieurs géographes, 1776  : le front de mer de Beauport (collection Extrait de la carte de Cassini, fin 18ème siècle : le front de mer de Beauport et Kérity (IGN, 1999 Dessin aquarellé de Faudacq : vue du front de mer de l'abbaye de Beauport, fin 19ème siècle Dessin aquarellé de Faudacq : l'abbaye de Beauport, fin 19ème siècle (collection particulière Vue de la voie après la passerelle, route de Plouézec, le moulin a disparu, vers 1948-50 (carte Extrait de la carte IPLI, 1983-84 (Inventaire Permanent du Littoral) : La baie de Paimpol (IGN Plan : état du rivage de Beauport (Pinot, SMVM Trégor-Goëlo, 1997) IVR53_20092212710NUCB Vue du trait de côte du domaine de Beauport, face aux terres poldérisées IVR53_20092212599NUCA Vue de l'anse de Beauport IVR53_20092212594NUCA
    denominations :
    front de mer
    historique :
    Le front de mer de Beauport se caractérise par des aménagements littoraux qui se sont succédés point de vue géomorphologique, des processus naturels. La voie ferrée, datée de 1924 (fermée en 1954), a été transformée récemment en lieu de promenade et de parcours santé. L'ancien port de Cruckin , désaffecté, s'est envasé (schorre). Le rocher de Cruckin, après avoir servi de carrière, est devenu aussi un lieu de randonnée. La partie Ouest de la côte, dans le prolongement de Beauport, a été aménagée avec des enrochements, en amont de l'ancien camping de Beauport. L'estran s'est envasé et montre encore les traces de l'ancien étier et des vestiges de quais. Les pâtures se sont développées sur la partie Sud-Est du domaine de Beauport, à l'emplacement de l'ancien étang. Néanmoins certaines parties inondables sont envahies par les eaux salées. Le front de mer de Beauport est classé depuis 1992.
    referenceDocumentaire :
    ATTAL, François. Beauport, une abbaye de Prémontrés en Goëlo, Perros-Guirec : La Tilv, éditeur BALLINI, Annie-Claude. Les digues de Beauport, In Les Cahiers de Beauport, n° 12, Paimpol  : Association des Amis de l'Abbaye de Beauport, 2007. et évolution anthropique du littoral de l'abbaye de Beauport, Bretagne Nord, France. In p. Service Historique de l'Armée de Terre. JC10C289. Carte militaire des côtes de Bretagne, 1776.
  • Croix de cimetière (Ruffiac)
    Croix de cimetière (Ruffiac) Ruffiac - en village
    titreCourant :
    Croix de cimetière (Ruffiac)
    description :
    Croix de granite monolithe, redentée, sur socle et soubassement de pierre de taille de schiste  ; fût de section carrée chanfreiné. Décor sur la face principale ; sur la croix : cinq trous symbolisant
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de Communes du Val d'Oust et de Lanvaux
    illustration :
    Croix de cimetière : face est (état en 1983) IVR53_19835600893X Croix de cimetière : face est (état en 2010) IVR53_20105606316NUCA Croix de cimetière : face est (état en 1983) IVR53_19835600895X Croix de cimetière : face est (état en 2010) IVR53_20105606381NUCA Croix de cimetière : face ouest (état en 2010) IVR53_20105606131NUCA Croix de cimetière : face ouest (état en 2010) IVR53_20105606129NUCA Croix de cimetière : vue de 3/4 (état en 2010) IVR53_19835600894X
    denominations :
    croix de cimetière
    historique :
    Croix de cimetière dont la datation est incertaine : 15e, 16e ou 17e siècle.
    airesEtudes :
    Communes riveraines du canal de Nantes à Brest
  • Croix de chemin (Pont an Henaff)
    Croix de chemin (Pont an Henaff) Loguivy-Plougras - Pont an Henaff - Sud - en écart
    titreCourant :
    Croix de chemin (Pont an Henaff)
    description :
    Croix de chemin située au carrefour des routes qui mènent de Beffou à Croaz Joncour et à la ferme de Pont an Henaff. Soubassement avec table sur laquelle repose un socle portant un fût probablement raccourci de section carrée chanfreinée et branches très courtes. Représentation schématisée d´un Christ en
    annexe :
    20102202117Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 131_22_69_bande9.
    statut :
    propriété de la commune
    illustration :
    Loguivy-Plougras, Porz-an-Henaff : croix de chemin IVR53_20102202117Z Loguivy-Plougras, Pont an Henaff : croix de chemin, vue générale IVR53_20102203389NUCA Loguivy-Plougras, Pont an Henaff : croix de chemin, vue du revers IVR53_20102203390NUCA
    denominations :
    croix de chemin
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Croix de cimetière, place de l'Eglise (Talensac)
    Croix de cimetière, place de l'Eglise (Talensac) Talensac - place de l' Eglise - en village - Cadastre : 1980 A4
    titreCourant :
    Croix de cimetière, place de l'Eglise (Talensac)
    description :
    Croix de granite taillé en demi-relief présentant la Crucifixion du Christ sur une face et une Piéta sur l'autre ; chaque scène est encadrée de deux personnages et surmontée de deux anges. Le fût de
    statut :
    propriété de la commune
    illustration :
    Détail de la croix IVR53_20023500643XA
    denominations :
    croix de cimetière
    localisation :
    Talensac - place de l' Eglise - en village - Cadastre : 1980 A4
    referenceDocumentaire :
    patrimoine des communes de France).
  • Croix de cimetière (Parthenay-de-Bretagne)
    Croix de cimetière (Parthenay-de-Bretagne) Parthenay-de-Bretagne - Bourg - en village
    titreCourant :
    Croix de cimetière (Parthenay-de-Bretagne)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Parthenay-de-Bretagne
    denominations :
    croix de cimetière
    localisation :
    Parthenay-de-Bretagne - Bourg - en village
1 2 3 4 69 Suivant