Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 67 - triés par pertinence
  • Clôture de choeur
    Clôture de choeur Locoal-Mendon - Chapelle Saint-Jean - isolé
    titreCourant :
    Clôture de choeur
    description :
    Clôture de chœur droite, à balustres tournées, munie d'un battant central. Le battant central est à balustres plates découpées ainsi qu'une portion de la clôture, à droite. Assemblage par chevilles de bois.
    statut :
    propriété de la commune
    denominations :
    clôture de choeur
    representations :
    Les balustres supportent de petits chapiteaux ornés d'une fleur. Motifs de plume de paon sculptés sur les montants de la clôture.
    historique :
    La clôture de choeur semble contemporaine de la chapelle Saint-Jean pour laquelle elle a été créée.
    precisionsDenomination :
    table de communion
  • Clôture de choeur
    Clôture de choeur Locoal-Mendon - le Moustoir - en écart
    titreCourant :
    Clôture de choeur
    description :
    Clôture de choeur droite, à balustres tournées, munie de deux battants centraux. Assemblage par chevilles de bois. Clous en fer forgé placés à intervalles réguliers sur la face interne de la clôture.
    statut :
    propriété de la commune
    etatsConservation :
    Les deux poteaux placés aux extrémités de la clôture sont modernes.
    denominations :
    clôture de choeur
    historique :
    La clôture de chœur semble contemporaine de la chapelle Saint-Vincent-Ferrier pour laquelle elle a
    precisionsDenomination :
    table de communion
  • Fontaine de dévotion Sainte-Marguerite, Sainte-Marguerite (Locoal-Mendon)
    Fontaine de dévotion Sainte-Marguerite, Sainte-Marguerite (Locoal-Mendon) Locoal-Mendon - Sainte-Marguerite - isolé - Cadastre : YT 23 1810 K1 1845 M3
    titreCourant :
    Fontaine de dévotion Sainte-Marguerite, Sainte-Marguerite (Locoal-Mendon)
    description :
    La fontaine de dévotion située en contrebas de la chapelle, s'élève, modeste, dans une enceinte
    statut :
    propriété de la commune
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de 1810, section K1 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605549NUCA Extrait du cadastre ancien de 1845, section M3 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605559NUCA
    denominations :
    fontaine de dévotion
    representations :
    Croix au sommet de la fontaine.
    historique :
    La fontaine de dévotion se trouve à 200 mètres environ de la chapelle Sainte-Marguerite, en cadastre napoléonien de 1845 sous le nom de Mané Fétan.
  • Croix de chemin, Kervily (Locoal-Mendon)
    Croix de chemin, Kervily (Locoal-Mendon) Locoal-Mendon - Kervily - en écart - Cadastre : ZN non cadastré 1845 P1 non cadastré
    titreCourant :
    Croix de chemin, Kervily (Locoal-Mendon)
    statut :
    propriété de la commune
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de 1845, section P1 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605499NUCA
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    Croix de Kervily déplacée et remontée en 2006 à l'endroit de la fontaine, au nord du village. Le croisillon du 17e siècle est privé de son fût, il est placé sur une base moderne. Le cadastre ancien de 1845 figure la croix de chemin, à l'entrée sud-est du village, à l'intersection de deux routes.
  • Statue de saint Mathurin
    Statue de saint Mathurin Locoal-Mendon - Sainte-Marguerite - en écart
    titreCourant :
    Statue de saint Mathurin
    statut :
    propriété de la commune
    etatsConservation :
    La pointe de la chaussure gauche et l'extrémité de trois doigts de la main droite ont disparu.
    representations :
    Saint Mathurin est représenté vêtu du surplis, de la chasuble, de l'étole et du manipule de prêtre
    historique :
    Statue de saint Mathurin du 17e siècle.
  • Stèle christianisée dit la Quenouille de Brigitte, Pointe de l'Istrec (Locoal-Mendon)
    Stèle christianisée dit la Quenouille de Brigitte, Pointe de l'Istrec (Locoal-Mendon) Locoal-Mendon - Pointe de l'Istrec - isolé - Cadastre : ZB 1 1845 A5
    titreCourant :
    Stèle christianisée dit la Quenouille de Brigitte, Pointe de l'Istrec (Locoal-Mendon)
    description :
    Monument en forme de colonne cylindrique couronnée d'une petite stèle retaillée, appelée fuseau de
    statut :
    propriété de la commune
    appellations :
    dit la Quenouille de Brigitte
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de 1845, section A5 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605497NUCA
    representations :
    Christ en croix sculpté sur la face de la petite stèle qui couronne le menhir.
    historique :
    Monument de l'Age du fer dressé à l'entrée de la presqu'île du Plec, dans le marais que recouvre parfois la marée (la palud), bordé par deux des trois branches de la rivière d'Etel. La légende raconte que la "quenouille de Brigitte" fut abandonnée ici par la sainte avant de quitter la terre. La christianisation de ce symbole païen au 17e siècle est sans doute associée à la construction de la chapelle Sainte
    localisation :
    Locoal-Mendon - Pointe de l'Istrec - isolé - Cadastre : ZB 1 1845 A5
  • Autel-retable de Saint Gildas
    Autel-retable de Saint Gildas Locoal-Mendon - Locqueltas - en écart
    titreCourant :
    Autel-retable de Saint Gildas
    description :
    grand tableau de saint Gildas débarquant sur la presqu'île de Ruys. Dans les travées latérales prennent place deux statues logées dans les niches à fond plat encadrées de deux colonnes à chapiteau ionique. Au à deux gradins et ne possède pas de tabernacle.
    statut :
    propriété de la commune
    appellations :
    de Saint Gildas
    dimensions :
    l = 480. Dimensions de l'autel : h = 95 ; l = 220 ; pr = 78.
    representations :
    La plinthe de l'autel est sculptée de volutes et de pampres de vigne. Les extrémités de l'autel sont ornées de demi-colonnettes jumelées. La corniche est soulignée de denticules. Le devant d'autel est peint de volutes de fleurs et d'un médaillon frappé du monogramme du Christ I.H.S. Les gradins sont ornés de têtes d'angelot peintes en alternance avec des médaillons aux monogrammes I.H.S et M.A.R.
    historique :
    statues anciennes de la Vierge à l'Enfant et de saint Gildas sont alors placées dans le nouveau retable similitudes avec celui de la chapelle Saint-Jean et celui de la chapelle Sainte-Marguerite en Locoal-Mendon.
  • Rue de l'abbé Bodo (Locoal-Mendon)
    Rue de l'abbé Bodo (Locoal-Mendon) Locoal-Mendon - Mendon - rue de l'abbé Bodo - en village - Cadastre : AB ZL 1810 C1 1845 P1
    titreCourant :
    Rue de l'abbé Bodo (Locoal-Mendon)
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de 1810, section C1 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605581NUCA Extrait du cadastre ancien de 1845, section P1 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605580NUCA Rue de l'abbé Bodo, vue générale nord IVR53_20075601319NUCA N°13. Ferme, en moellon, de type logis-étable à deux portes, 17e siècle, fenêtre remaniée au 19e
    historique :
    La rue de l'abbé Bodo débouche devant le portail ouest de l'église paroissiale, anciennement chapelle Notre-Dame. Sur les cadastres anciens de 1810 et de 1845, elle circonscrit le bourg à l'ouest et . Depuis, quelques maisons supplémentaires ont été construites de manière éparse.
    localisation :
    Locoal-Mendon - Mendon - rue de l'abbé Bodo - en village - Cadastre : AB ZL 1810 C1 1845 P1
  • Chapelle de la Madeleine, Kerhouarn (Locoal-Mendon)
    Chapelle de la Madeleine, Kerhouarn (Locoal-Mendon) Locoal-Mendon - Kerhouarn - en écart - Cadastre : ZY 1810 E 230 1845 E1 226
    titreCourant :
    Chapelle de la Madeleine, Kerhouarn (Locoal-Mendon)
    description :
    Chapelle à vaisseau unique et chevet plat édifiée en moellon de granite couverte d'un toit à longs placître enclos de murets.
    statut :
    propriété de la commune
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de 1810, section (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605601NUCA Extrait du cadastre ancien de 1845, section (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605602NUCA
    profession :
    [commanditaire] Talhouët de
    representations :
    Un blason est sculpté au-dessus de la porte ouest. Une croix est gravée sur la clef de l'arc de la
    historique :
    La chapelle de la Madeleine se trouve en limite paroissiale, à l'extrémité est de la commune, un peu à l'écart du village de Kerhouarn, sur un monticule. Cette construction du 17e siècle est totalement remaniée au 19e siècle avec la reprise du pignon ouest et du mur sud. Au-dessus de la porte ouest chapelle a conservé son placître clos de murets. L'intérieur a été rénové dans les années 1980.
    referenceDocumentaire :
    p. 85, 86 DANIGO, Joseph. Eglises et chapelles du doyenné de Belz. Imprimerie Régionale 29114
  • Village dit bourg de Mendon (Locoal-Mendon)
    Village dit bourg de Mendon (Locoal-Mendon) Locoal-Mendon - Mendon - en village - Cadastre : AB ZP ZL 1810 C1 1845 P1
    titreCourant :
    Village dit bourg de Mendon (Locoal-Mendon)
    statut :
    propriété de la commune
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de 1810, section C1 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605581NUCA Extrait du cadastre ancien de 1845, section P1 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605580NUCA Vue aérienne du bourg : rue des sonneurs et place de l'église, photo Lapie (A.D. 56, série Fi Vue aérienne du bourg : rue de l'Océan et place de l'église, photo Lapie (A.D. 56, série Fi Vue générale au sud de l'église IVR53_20075601317NUCA Carrefour entre la place de l'église, la rue de Kinvara, la rue de l'Océan et la rue des Sonneurs
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    fontaine de dévotion
    historique :
    Le long de la route reliant Belz à Pluvigner, le bourg de Mendon s'est construit autour d'un noyau siècle et le début du 20e siècle. Sur les cadastres anciens de 1810 et de 1845 figurent, entre la chapelle et l'église, une première place bordée de maisons contigues les unes aux autres, puis, dans le prolongement, une seconde place située au sud du cimetière, appelée place de la Croix. Cette dernière est une sorte de terrain communal au milieu du bourg de Mendon où se trouve en 1810 la maisonnette isolée d'une d'angle. Le projet de reconstruction de l'église paroissiale est abandonné en 1810 et remplacé par la construction d'un établissement de religieuses dès 1822. Le cimetière n'est transféré qu'en 1914, à l'entrée ouest du bourg, laissant un espace vide qui permet d'agrandir la place. A l'angle de cette dernière sera édifié le bureau de poste en 1935 par Edmond Gemain. Outre ces quelques changements, la comparaison entre les deux anciens cadastres montrent peu d'évolution : très peu de maisons et de fermes sont
  • Village dit bourg de Locoal (Locoal-Mendon)
    Village dit bourg de Locoal (Locoal-Mendon) Locoal-Mendon - Locoal - en village - Cadastre : YW YX XA 1810 M2 1845 N2
    titreCourant :
    Village dit bourg de Locoal (Locoal-Mendon)
    description :
    Le village de Locoal s'est principalement développé au nord de l'église paroissiale et du presbytère qui en forment le noyau ancien. On n'y compte cependant qu'une douzaine de feux construits au carrefour des deux principales routes de l'île desservant la pointe nord de Pen Inez et la pointe sud de la Forest. Le lieu-dit "La Montagne" est une extension tardive du village de Locoal, au nord.
    illustration :
    Extrait du cadastre de 1810, section M2 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605437NUCA Extrait du cadastre de 1845, section N2 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605438NUCA Extrait du cadastre ancien de 1845, passage de Sainte-Hélène, section N2 (A.D. 56, série 3P Vestige de l'ancien prieuré de Locoal IVR53_20065605667NUCA Place du village au nord de l'église, vue générale sud-est IVR53_20065605409NUCA Place du village au nord de l'église, vue générale sud IVR53_20075601316NUCA Maison de type ternaire début 20e siècle et logis-étable à deux portes 17e siècle, place au nord de l'église, vue générale sud IVR53_20065605410NUCA Maison de type ternaire, limite 19e siècle 2Oe siècle, rue IVR53_20065605411NUCA Maison de type ternaire, vue générale sud-ouest IVR53_20065605413NUCA
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    fontaine de dévotion
    historique :
    Le village de Locoal est au centre d'une île de la rivière d'Etel, aujourd'hui reliée au litoral siècle, et signifie monastère de Goal. Ce dernier est transformé en prieuré et en fief par les Bénédictins de Redon dès le 11e siècle. C'est ainsi que naît la paroisse de Locoal. L'église actuelle est construite à l'endroit de la première chapelle prieurale édifiée au 11e ou 12e siècle. Au sud de l'église, la lieux. Sur un plan de " l'îsle de Locoal dressé par Pierre Mourault en 1665", on distingue nettement le , un colombier. Le prieuré, pavillon de style Renaissance situé au nord-ouest de l'église, a été démoli en 1973. Il était sculpté aux armes de Gilles de Quirizec, prieur de 1527 à 1543. La chapelle Saint -Gildas et le colombier ont disparu à une date indéterminée. A l'emplacement de la maison vicariale, de l'autre côté de la route, se trouve le presbytère plusieurs fois reconstruit. Au sud du cimetière, le long de la route, se trouve l'une des deux plus anciennes fermes du village, celle du passeur qui reliait
    referenceDocumentaire :
    p. 13, 14 LE TALLEC, Frédéric. HENRIO, Mériadec. Locoal-Mendon, "L'île du bonheur". Imprimerie de
  • Écart dit village de Kerdenot (Locoal-Mendon)
    Écart dit village de Kerdenot (Locoal-Mendon) Locoal-Mendon - Kerdenot - en écart - Cadastre : ZX 1810 D1; 1845 G1
    titreCourant :
    Écart dit village de Kerdenot (Locoal-Mendon)
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de 1810, section D1 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605579NUCA Extrait du cadastre de 1845, section G1 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605432NUCA Ferme repérée du 17e siècle, détail de la pierre d'assise du pignon. ZX 64 IVR53_20065605377NUCA Ferme repérée du 17e siècle, détail de la porte du logis à fonctions multiples. ZX 64 Ferme repérée : logis de type ternaire, 1er quart 20e siècle, associé à une dépendance et un logis
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    croix de chemin
    historique :
    Le village de Kerdenot, constitué de trois fermes sur les cadastres de 1810 et de 1845, a conservé sa structure ancienne malgré de nombreux remaniements postérieurs. Si l'ancienne ferme repérée du 17e ont disparu : celui situé au nord du village a été détruit en raison de l'élargissement de la route  ; le second construit à l'ouest de l'ancienne ferme repérée a été remplacé par un nouveau bâtiment. La croix de chemin de 1760 qui marque l'entrée est du village semble en place bien qu'elle ne figure pas sur le cadastre de 1845.
  • Écart dit village de Locqueltas (Locoal-Mendon)
    Écart dit village de Locqueltas (Locoal-Mendon) Locoal-Mendon - Locqueltas - en écart - Cadastre : YM YR 1810 I2 1845 L5
    titreCourant :
    Écart dit village de Locqueltas (Locoal-Mendon)
    illustration :
    Extrait du cadastre de 1810, section I2 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605446NUCA Extrait du cadastre de 1845, section L5 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605447NUCA
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    fontaine de dévotion
    historique :
    Le village de Locqueltas s'est développé autour de la chapelle Saint-Gildas, de part et d'autre de la route qui mène au bourg de Mendon. La chapelle est édifiée au 16e siècle, au centre du village , dans la fourche formée par l'intersection de la route principale et du chemin communale. Bien que les celui du cadastre napoléonien de 1810 et de 1845. La ferme sélectionnée du 17e siècle située à l'entrée du village, au sud, est assez bien conservée. La croix de chemin qui se trouve à proximité est brisée
  • Écart dit village de Kerbleï (Locoal-Mendon)
    Écart dit village de Kerbleï (Locoal-Mendon) Locoal-Mendon - Kerbleï - en écart - Cadastre : ZD 1810 N1 1845 A1
    titreCourant :
    Écart dit village de Kerbleï (Locoal-Mendon)
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de 1810, section N1 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605547NUCA Extrait du cadastre ancien de 1845, section A1 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605548NUCA Village de Kerbleï, vue générale sud IVR53_20065605587NUCA Vasière et étier au sud de Kerbleï, vue générale IVR53_20065605588NUCA Ferme sélectionnée de type logis-étable à porte unique, 16e siècle redaté 1773, vue générale sud Ferme repérée de type logis-étable à deux portes, 17e siècle, vue générale sud-est. ZD 24, 23 Détail de mise en oeuvre, 17e siècle. ZD 24, 23 IVR53_20065605591NUCA
    historique :
    Situé au nord de la commune sur une petite hauteur, le village de Kerbleï domine la vasière qui s'étend de part et d'autre de l'Etier de Pont Lesdour. Il regroupait une demi douzaine d'habitations napoléonien de 1845 figure, à 500 mètres environ à l'est de l'écart, sur le chemin de Kerbleï à Mendon, une
  • Écart dit village de Kerhouarn (Locoal-Mendon)
    Écart dit village de Kerhouarn (Locoal-Mendon) Locoal-Mendon - Kerhouarn - en écart - Cadastre : ZY 1810 E 1845 E
    titreCourant :
    Écart dit village de Kerhouarn (Locoal-Mendon)
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de 1810, section (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605601NUCA Extrait du cadastre ancien de 1845, section (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605602NUCA Chapelle de la Madeleine, vue générale ouest IVR53_20075600500NUCA Ferme repérée de type logis-étable à porte unique, datée 1646. Cuisine rajoutée au 19e siècle, ZY
    historique :
    Il est permis de penser que le village de Kerhouarn regroupait autrefois les habitants d'une maladrerie, placée au Moyen-Age sous le patronage de la Madeleine dont la chapelle se trouve un peu à l'écart au sud. En effet, jusqu'au 19e siècle, les descendants de familles de lépreux, maintenus à l'écart de la population, vivaient dans des villages situés au confins de la paroisse comme c'est le cas pour Kerhouarn. Sur les cadastres napoléoniens de 1810 et de 1845, une dizaine de bâtiments sont disposés selon aujourd'hui. En fonction de leur emplacement autour de cet espace commun, les bâtiments sont orientés au nord
  • Écart dit village de Kernéhac (Locoal-Mendon)
    Écart dit village de Kernéhac (Locoal-Mendon) Locoal-Mendon - Kernéhac - en écart - Cadastre : YM YR 1810 I2 1845 L4
    titreCourant :
    Écart dit village de Kernéhac (Locoal-Mendon)
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de 1810, section I2 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605577NUCA Extrait du cadastre de 1845, section L4 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605441NUCA Ferme repérée : logis à deux pièces surmonté d'un comble à surcroît à usage de grenier, milieu 19e
    historique :
    Petit village de trois fermes dont l'emplacement de part et d'autre de la route qui mène au bourg de Mendon n'a pas changé depuis 1810, date du premier cadastre napoléonien. Une des fermes construite
  • Écart dit village de Penhoët (Locoal-Mendon)
    Écart dit village de Penhoët (Locoal-Mendon) Locoal-Mendon - Penhoët - en écart - Cadastre : YW 1810 M2 1845 N2
    titreCourant :
    Écart dit village de Penhoët (Locoal-Mendon)
    illustration :
    Extrait du cadastre de 1810, section M2 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605452NUCA Extrait du cadastre de 1845, section N2 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605453NUCA Ferme sélectionnée de type logis-étable à deux portes, 17e siècle, vue générale sud. YW 151, 149 Ferme repérée : cellier à usage de cave, 18e siècle, vue générale est. YW 128 IVR53_20065605679NUCA Ferme repérée : dépendance à deux portes du 18e siècle abritant une soue à cochons et un local de stockage pour les pommes de terres, vue générale ouest. YW 188 IVR53_20065605681NUCA
    historique :
    Sur la presqu'île de Locoal, Penhoët comprend deux anciennes fermes : Penhoët bihan et Penhoët bras situées de part et d'autre de la route qui relie Locoal à Mendon. Ces fermes figurées sur les cadastres napoléoniens de 1810 et de 1845 sont toujours en place, l'une d'elle date du 17e siècle et est sélectionnée pour étude, l'autre est repérée avec des bâtiments d'époques différentes allant de 1631 à 1906. Sur la carte IGN, le lieu-dit Penhoët Braz est désigné sous le nom de Mané Nanc.
  • Écart dit village de Kerihuel (Locoal-Mendon)
    Écart dit village de Kerihuel (Locoal-Mendon) Locoal-Mendon - Kerihuel - en écart - Cadastre : YT 1810 K1 1845 M8
    titreCourant :
    Écart dit village de Kerihuel (Locoal-Mendon)
    illustration :
    Extrait du cadastre de 1810, section K1 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605448NUCA Extrait du cadastre de 1845, section M8 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605449NUCA Ferme sélectionnée de type logis-étable à deux portes, vue générale sud-ouest. YT 76, 74, 151 Ferme repérée de type ternaire, étable en alignement remaniée, remise à linteau bois à larmier
    historique :
    est composé de trois grosses fermes dont l'une, datée du 17e siècle, sélectionnée pour étude, a
  • Écart dit village de Kerpuns (Locoal-Mendon)
    Écart dit village de Kerpuns (Locoal-Mendon) Locoal-Mendon - Kerpuns - en écart - Cadastre : ZB 1810 N2 1845 A3
    titreCourant :
    Écart dit village de Kerpuns (Locoal-Mendon)
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de 1810, section N2 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605552NUCA Extrait du cadastre ancien de 1845, section A3 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605553NUCA Vue générale ouest de la rue principale IVR53_20065605596NUCA Ferme repérée de type logis-étable à porte unique, 18e siècle (?), cellier, puits, vue générale
    historique :
    Le village de Kerpuns est situé au nord-ouest de la commune, sur une petite hauteur. Les habitations sont construites de part et d'autre de la route, à la façon d'un village-rue dont la structure n'a guère évoluée depuis les cadastres napoléoniens de 1810 et de 1845. Elles sont orientées sur la route , tantôt au sud, tantôt au nord suivant le côté qu'elles occupent. Cette occupation de l'espace n'est pas
  • Écart dit village de Lapaul (Locoal-Mendon)
    Écart dit village de Lapaul (Locoal-Mendon) Locoal-Mendon - Lapaul - en écart - Cadastre : ZW 1810 B1, B2 1845 D5
    titreCourant :
    Écart dit village de Lapaul (Locoal-Mendon)
    illustration :
    Extrait du cadastre de 1810, sections B1 et B2 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605434NUCA Extrait du cadastre de 1810, sections B1 et B2 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605435NUCA Extrait du cadastre de 1845, section D5 (A.D. 56, série 3P) IVR53_20065605436NUCA
    historique :
    Situé au nord-est de Locoal-mendon, Lapaul est un des écarts les plus importants de la commune . Entre 1810 et 1845, le nombre de constructions fait plus que doubler. Sur le cadastre ancien de 1845, le village regroupait plus d'une trentaine de fermes orientées principalement au sud, desservies par un important réseau de chemins au centre duquel se trouvait la chapelle dédiée à saint Pol de Léon puis à la Trinité. Le sanctuaire est démoli en 1936 lorsque la route, qui longe le pignon ouest de l'édifice, est moderne actuelle a été reconstruite à l'emplacement de la fontaine ancienne signalée sur le cadastre ancien de 1845.
    referenceDocumentaire :
    p. 88 DANIGO, Joseph. Eglises et chapelles du doyenné de Belz. Imprimerie Régionale 29114 Bannalec
1 2 3 4 Suivant