Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 52 - triés par pertinence
  • Les moulins, magasins de commerce et halles sur la commune de Servon-sur-Vilaine
    Les moulins, magasins de commerce et halles sur la commune de Servon-sur-Vilaine Servon-sur-Vilaine
    titreCourant :
    Les moulins, magasins de commerce et halles sur la commune de Servon-sur-Vilaine
    illustration :
    Le moulin de Servon sur une carte postale ancienne IVR53_20043508021NUC Vestiges du moulin de Pasdavy IVR53_20043508376NUCA Vue générale de la halle IVR53_20043500575NUCA
    denominations :
    magasin de commerce
    contenu :
    Les moulins : Au 19e siècle, il existait deux moulins sur le territoire de la commune . Aujourd'hui, ils subsistent sous la forme de vestiges. En effet, celui du Gué de Servon a brulé il y a une soixantaine d'années, il est donc actuellement sans couverture. De plus, celui de Pasdavy ne conserve que , plutôt du 19e siècle. Les maisons à boutique : Les maisons à boutique de la commune de Servon sur Vilaine sont majoritairement situées dans l'hyper-centre du village, autour de l'église. Ce sont des
    referenceDocumentaire :
    environs de Rennes. Bretagne (collection E. Harmonic), [s.d.] (A. D. d'Ille-et-Vilaine, 6 Fi Servon-sur , Monuments et établissements publics. Halle et bureau de poste (1879-1903) : 2 0 329/16.
  • Alignement de trois maisons, Couveloup (Servon-sur-Vilaine)
    Alignement de trois maisons, Couveloup (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - Couveloup - isolé - Cadastre : 1849 A1 1997 A1
    titreCourant :
    Alignement de trois maisons, Couveloup (Servon-sur-Vilaine)
    description :
    Cet alignement est composé de trois maisons élevées en moellon de schiste et en terre enduite . Elles sont couvertes d'ardoise et le comble à surcroît est percé de portes hautes pendantes.
    illustration :
    L'alignement sur le cadastre de 1849 IVR53_20043508320NUC Vue générale sud-ouest de l'alignement IVR53_20043508321NUCA
    historique :
    Cet alignement de plusieurs logis est figuré sur le premier cadastre réalisé en 1809. Certaines parties de l'alignement peuvent, en effet, remonter au 17e siècle. En 1849, le cadastre figure un four et
    referenceDocumentaire :
    Servon sur Vilaine. Section A1 de la Bilouyère. En 2 feuilles, 1ère feuille, par M. Gaboriaud , Géomètre de 1ère classe, terminé le 1er octobre 1849, échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).
  • Alignement de maisons, la Guinonnière (Servon-sur-Vilaine)
    Alignement de maisons, la Guinonnière (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - la Guinonnière - en écart - Cadastre : 1997 A2
    titreCourant :
    Alignement de maisons, la Guinonnière (Servon-sur-Vilaine)
    description :
    Cet alignement est composé de trois anciens logis. Les murs de ces logis sont élevés en terre ; ils
    historique :
    Sur le cadastre de 1809, il existait déjà un alignement de trois logis à cet endroit. Les l'indique la poutraison et la tête de pignon en torchis. La tradition orale rapporte qu'il y a 50 ans
  • Maison, 16 rue Charles de Gaulle (Servon-sur-Vilaine)
    Maison, 16 rue Charles de Gaulle (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - 16 rue Charles de Gaulle - en village - Cadastre : 1997 C1
    titreCourant :
    Maison, 16 rue Charles de Gaulle (Servon-sur-Vilaine)
    description :
    Les murs de cette maison sont enduits, elle est par ailleurs couverte d'ardoise. Le toit possède un
    localisation :
    Servon-sur-Vilaine - 16 rue Charles de Gaulle - en village - Cadastre : 1997 C1
  • Alignement de deux maisons, la Guinonnière (Servon-sur-Vilaine)
    Alignement de deux maisons, la Guinonnière (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - la Guinonnière - en écart - Cadastre : 1997 A2
    titreCourant :
    Alignement de deux maisons, la Guinonnière (Servon-sur-Vilaine)
    description :
    Cet alignement est actuellement composé de deux propriétés différentes. Les murs sont élevés en moellon de schiste et le toit est couvert d'ardoise.
    historique :
    En 1849, lors de la réalisation du cadastre, il existait un alignement de trois logis à cet endroit . La partie ouest a été chanfreinée, elle présente en effet un angle abattu qui lui permet de s'adapter à la courbe de la route.
  • Chapelle Notre-Dame-de-la-Délivrance, Notre-Dame-de-l'Etang, Notre-Dame-des-Victoires, chapelle frairienne, rue Georges Clémenceau (Servon-sur-Vilaine)
    Chapelle Notre-Dame-de-la-Délivrance, Notre-Dame-de-l'Etang, Notre-Dame-des-Victoires, chapelle frairienne, rue Georges Clémenceau (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - rue Georges Clémenceau - en village - Cadastre : 1849 C1 1983 C1
    titreCourant :
    Chapelle Notre-Dame-de-la-Délivrance, Notre-Dame-de-l'Etang, Notre-Dame-des-Victoires, chapelle
    description :
    Cette modeste chapelle est composée de deux petits volumes juxtaposés. Le choeur plus étroit que la
    vocables :
    Notre-Dame-de-la-Délivrance
    murs :
    pierre de taille
    historique :
    A cet emplacement existait un ancien sanctuaire signalé sous les vocables de Notre-Dame-de-la -Délivrance ou Notre-Dame-de-l'Etang. On sait également que ce dernier avait été remanié en 1667 comme l ´indiquait une date portée. En 1847, une ordonnance épiscopale atteste son changement de dédicace pour Notre . Elle conserverait une cloche datée de 1564, donnée par Mathurin du Gué.
    referenceDocumentaire :
    INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Ille -et-Vilaine. Eglises et Chapelles, par ORAIN Véronique, avec la collaboration de BARBEDOR Isabelle p. 83 Le patrimoine religieux. Publication de l'Association historique du pays de Châteaugiron
  • Alignement de maisons, 16 rue Théodore Botrel (Servon-sur-Vilaine)
    Alignement de maisons, 16 rue Théodore Botrel (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - 16 rue Théodore Botrel - en village - Cadastre : 1997 C1
    titreCourant :
    Alignement de maisons, 16 rue Théodore Botrel (Servon-sur-Vilaine)
    description :
    Cet alignement est composé de trois parties distinctes. Elles sont élevées en moellon de schiste . Leurs combles à surcroît sont percés de portes hautes et de portes hautes pendantes.
    historique :
    effet, sa pente de toit et son coyau sont très importants. Sur le cadastre napoléonien de 1809, il existait déjà un alignement de quatre propriétés différentes à cet endroit, il portait le nom de La
  • Les châteaux et les manoirs sur la commune de Servon-sur-Vilaine
    Les châteaux et les manoirs sur la commune de Servon-sur-Vilaine Servon-sur-Vilaine
    titreCourant :
    Les châteaux et les manoirs sur la commune de Servon-sur-Vilaine
    illustration :
    La motte féodale de Tatoux IVR53_20043500571NUCA La motte féodale de Tatoux IVR53_20043500572NUCA
    contenu :
    Les châteaux : Il existe une ancienne motte féodale sur le territoire de la commune. En effet , celle-ci est située au lieu nommé Tatoux. Il s'agit d'une motte ovoïde de 54 et 36 mètres de diamètre et de 7 mètres de haut. Elle était entourée de douves de 7 mètres de largeur qui ont été comblées en 1990. Des dalles de pierre ont été retrouvées dans ces douves. Cette motte possédait une basse-cour ovoïde de 95 et 80 mètres de diamètre, elle était, par ailleurs, circonscrite par un talus et un fossé . Elle appartenait peut-être aux seigneurs de Servon au 11e siècle. En 1267, elle passe à Alain de Tastours. Le château du Gué est situé sur la rive droite de la Vilaine, au sud-ouest du bourg. Il dépendait autrefois de la commune de Noyal sur Vilaine. Ce bâtiment a connu de nombreuses campagnes de travaux, notamment au 17e siècle, 18e siècle et au 20e siècle, époque au cours de laquelle le bâtiment a été réduit d'un étage. Ce château est entouré de douves, l'enceinte était flanquée de tours rondes
    referenceDocumentaire :
    services départementaux, Direction de l'Aménagement et de l'Environnement. d'Ille-et-Vilaine. Institut Culturel de Bretagne, SKOL-UHEL AR VRO, Centre Régional d'Archéologie d'Alet p. 236 Le guide de l'Ille-et-Vilaine FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine Architecture, méthode et vocabulaire. PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs -Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire . Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France). Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.
  • Écart, la Goronnière (Servon-sur-Vilaine)
    Écart, la Goronnière (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - la Goronnière - en écart - Cadastre : 1849 C1 1997 C2
    description :
    Cet écart est localisé au sud du bourg de la commune de Servon sur Vilaine et au nord de la Vilaine . Il est composé de nombreux bâtiments anciens élevés en moellon de schiste ardoisier et en terre.
    illustration :
    L'écart sur le cadastre de 1849 IVR53_20043508468NUC Vue ouest de la partie nord de l'écart IVR53_20043508469NUCA Bâtiments situés au sud de l'écart IVR53_20043508492NUCA
    historique :
    En 1849, lors de la réalisation du cadastre, cet écart était déjà très développé. Ainsi, il était composé de plusieurs fermes et de plusieurs alignements de logis. La tradition orale rapporte d'ailleurs que certaines maisons étaient habitées par des ouvriers de la fonderie, située en face, de l'autre côté de la voie ferrée. Par ailleurs, cet écart comporte des maisons très anciennes remontant au 17e
    referenceDocumentaire :
    Servon sur Vilaine. Section C1 du Bourg. En 2 feuilles, 1ère feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de
  • Écart, la Guinonnière (Servon-sur-Vilaine)
    Écart, la Guinonnière (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - la Guinonnière - en écart - Cadastre : 1809 A1 1849 A2 1997 A2
    description :
    Cet écart est composé de bâtiments implantés parallèlement à la route et de part et d'autre de cette dernière. Les murs de ces bâtiments sont élevés en matériaux mixtes : schiste et terre.
    illustration :
    L'écart sur le cadastre de 1809 IVR53_20043508217NUC L'écart sur le cadastre de 1849 IVR53_20043508186NUC Vue est de l'écart IVR53_20043508218NUCA Vue ouest de l'écart IVR53_20043508219NUCA
    historique :
    En 1809 et en 1849, lors de la réalisation des premiers cadastres, cet écart était déjà relativement important. Il est, en effet, composé de plusieurs constructions anciennes remontant aux 17e, 18e
    referenceDocumentaire :
    p. 895 Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. OGÉE, Jean-Baptiste . Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes Portion de la section A, dite du Nord. 1e feuille, échelle 1/1150 e., 1808-1810, (A.D. Ille-et Servon sur Vilaine. Section A2 de la Bilouyère. En 2 feuilles, 2me feuille, par M. Gaboriaud , Géomètre de 1ère classe, terminé le 1er octobre 1849, échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).
  • Écart, la Beaudonnière (Servon-sur-Vilaine)
    Écart, la Beaudonnière (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - la Beaudonnière - en écart - Cadastre : 1849 C2 1997 C3
    description :
    Cet écart est situé au sud du bourg de Servon sur Vilaine, à proximité de la Vilaine et de la voie ferrée. Les bâtiments y sont élevés en moellon de schiste, il existe d'ailleurs des affleurements de perpendiculairement à la route et à l'est de cette dernière.
    illustration :
    L'écart sur le cadastre de 1849 IVR53_20043508630NUC Vue sud-est de l'écart IVR53_20043508643NUCA Affleurement de schiste IVR53_20043508636NUCA
    historique :
    En 1849, lors de la réalisation du cadastre, cet écart était composé de nombreuses petites
    referenceDocumentaire :
    Servon sur Vilaine. Section C2 du Bourg. En 2 feuilles, 2me feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de
  • Écart, la Gambas (Servon-sur-Vilaine)
    Écart, la Gambas (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - la Gambas - en écart - Cadastre : 1849 B2 1997 B2
    description :
    Cet écart est actuellement composé de quatre bâtiments anciens, implantés de part et d'autre de la route, parallèlement à cette dernière. Ils sont élevés en moellon de schiste et couverts d'ardoise.
    illustration :
    L'écart sur le cadastre de 1849 IVR53_20043508362NUC Vue est de l'écart IVR53_20043508361NUCA
    historique :
    Cet écart est déjà représenté sur le cadastre napoléonien réalisé en 1809 pour la commune de Servon petite carrière située à l'est de l'écart. D'autre part, la majorité de ces bâtiments remonte au 17e
    referenceDocumentaire :
    Servon sur Vilaine. Section B2 de la Croix. En 2 feuilles, 2me feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de 1ère classe, terminé le 1er octobre 1849, échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).
  • Ferme, le Vionay (Servon-sur-Vilaine)
    Ferme, le Vionay (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - le Vionay - en écart - Cadastre : 1997 E3
    illustration :
    Vue générale de la remise et de la grange IVR53_20043508111NUCA Trace du pignon de l'ancien bâtiment IVR53_20043508112NUCA
    historique :
    En 1850, lors de la réalisation du cadastre, il existait quatre bâtiments divisés en cinq propriétés semble-t-il. Actuellement, il subsiste quelques vestiges de ces bâtiments anciens. Ainsi, bien que très remanié, le logis de la ferme actuelle possède un coyau et des corbelets en bois sculptés du 18e siècle vraisemblablement. De plus, une des constructions anciennes figurées sur le cadastre de 1850, à l'est du logis principal, a été englobée dans la grange actuelle. En effet, le pignon de la grange témoigne encore de la trace de l'ancien pignon du bâtiment précédent. Cette grange remontant probablement à la seconde moitié du 19e siècle est accolée d'une remise des années 1930 à l'est. A l'arrière de du 17e siècle. L'étable s'élève au sud-est de la cour de la ferme, elle date, selon toute vraisemblance, du début du 20e siècle. Le pignon nord est percé d'une niche comportant une statue de la Vierge et surmontée d'une croix en brique. Enfin, il existait un four à l'entrée de la cour qui a disparu il
  • Écart, la Bigotière (Servon-sur-Vilaine)
    Écart, la Bigotière (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - la Bigotière - en écart - Cadastre : 1997 E4
    description :
    Cet écart est actuellement composé de trois constructions anciennes. Elles sont enduites et couvertes d'ardoise. Les bâtiments de cet écart sont implantés au sud de la route, dos à cette dernière. Par ailleurs, cet écart est situé à proximité de la Vilaine, qui passe au sud des constructions.
    illustration :
    L'écart sur le cadastre de 1850 IVR53_20043508158NUC Alignement situé à l'ouest de l'écart IVR53_20043508157NUCA
    historique :
    En 1850, lors de la réalisation du cadastre, il existait plusieurs alignements de logis à cet endroit. Certaines parties de ces alignements existent encore actuellement.
    referenceDocumentaire :
    Servon sur Vilaine. Section E4 du Vionay. En 5 feuilles, 4me feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de
  • Château du Gué (Servon-sur-Vilaine)
    Château du Gué (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - le Gué - en écart - Cadastre : 1850 E4 1997 C2
    description :
    Ce château est composé d'un corps de logis principal élevé en pierre de taille de schiste et couvert d'un toit à croupes en ardoise. Les angles de ce bâtiment présentent des tourelles en du logis et les toits en poivrière des tourelles possèdent des épis de faîtage. Ce corps de logis est relié à la chapelle du château par un galerie située à l'ouest de ce dernier. Cette galerie est construite en moellon de schiste et possède un toit à la Mansart couvert d'ardoise. Les encadrements de baies frontons triangulaires pour certaines et décorées de volutes. La chapelle, située au sud-ouest du logis , possède un plan octogonal. Elle est élevée en moellon de schiste et les encadrements de baies, les chaînages d'angle sont en tufeau. Les baies de l'étage sont des fenêtres en plein cintre. Ces trois éléments reliés entre eux : corps de logis, galerie et chapelle sont entourées de douves empierrées qui forment un espace central quadrangulaire. Aux angles de cet espace, existaient des constructions
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Le château sur le cadastre de 1850 IVR53_20043508170NUC Le château sur un dessin de la fin du 19e siècle IVR53_20043521172NUCA Détail de l'une des tourelles en encorbellement IVR53_20043508206NUCA Détail de l'une des lucarnes de la galerie IVR53_20043508207NUCA Angle sud-est de l'ancienne forteresse IVR53_20043508210NUCA Détail de l'ouverture centrale des écuries IVR53_20043508212NUCA Vue sud de la partie la plus ancienne IVR53_20043500371NUCA Détail d'un épi de faîtage IVR53_20043500372NUCA Un épi de faîtage IVR53_20043500373NUCA
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    schiste ; pierre de taille ; brique ; tufeau
    historique :
    Ce château est situé sur la rive droite de la Vilaine, à l'ouest du bourg. Il dépendait autrefois de Noyal sur Vilaine. Il tire vraisemblablement son nom de la présence d'un gué à cet endroit. Cette seigneurie possédait un droit de haute justice. Le premier seigneur du lieu connu est Georges du Gué vers 1350. En 1567, le château passe à la famille de la Marzelière. En 1669, il est acheté par la famille Marboeuf, puis, par les Picot du Boisfeuillet en 1745 et enfin par les Gouyon de Thaumatz en 1775. Ce château fut pillé par les ligueurs en 1589, lors des guerres de Religion. Le château comprend actuellement plusieurs parties non contemporaines. En effet, la partie la plus ancienne est le corps de logis situé au nord de la cour. Son origine remonte vraisemblablement à la fin de l'époque médiévale. Il s'agissait sont encore visibles. Cependant, ce corps de logis a été très remanié au cours des siècles. Ainsi, les tourelles de brique en encorbellement remontent probablement au 17e siècle. De plus, ce logis a été amputé
    referenceDocumentaire :
    . Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France). Le château de Servon. Dessin de Huguet, d'après une lithographie de Landais et Oberthür , iconographie du Musée de Bretagne. Dessin issu du guide de l'Ille-et-Vilaine de Henri FROTIER DE LA MESSELIERE. Servon sur Vilaine. Section E4 du Vionay. En 5 feuilles, 4me feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. OGÉE, Jean-Baptiste . Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs
  • Écart, la Cossonière (Servon-sur-Vilaine)
    Écart, la Cossonière (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - la Cossonière - en écart - Cadastre : 1849 D1 1997 D1
    description :
    Cet écart est situé à l'extrémité sud-est du territoire de la commune de Servon sur Vilaine. Il est composé de plusieurs bâtiments anciens élevés en moellon de schiste ardoisier ou bien en terre. Ces bâtiments sont implantés de part et d'autre de la route, majoritairement, de façon parallèle à cette
    illustration :
    L'écart sur le cadastre de 1849 IVR53_20043508501NUC L'écart sur le cadastre de 1849 IVR53_20043508502NUC
    historique :
    En 1849, lors de la réalisation du cadastre, cet écart existait déjà. Les constructions s'y sont
    referenceDocumentaire :
    Servon sur Vilaine. Section D1 du Mortier. En une seule feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de 1ère
  • Maison, la Bilouyère (Servon-sur-Vilaine)
    Maison, la Bilouyère (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - la Bilouyère - en écart - Cadastre : 1997 A2
    description :
    Cette maison est construite en moellon de schiste et couverte d'ardoise. Son comble à surcroît est percé de portes hautes. D'autre part, la majorité des ouvertures possède des linteaux en bois.
    illustration :
    Vue générale de la façade sud IVR53_20043508290NUCA Détail de l'une des portes hautes IVR53_20043508291NUCA
    historique :
    Cette maison était vraisemblablement composée de deux pièces à feu. La partie centrale, percée d'une porte abritait vraisemblablement une dépendance de type étable ou bien un cellier. En effet, sur le cadastre de 1849, ce bâtiment était séparé en deux propriétés différentes, possédant chacune des dépendances, notamment un four pour la partie est. Il s'agissait donc, à cette époque, de deux petites fermes . D'autre part, l'une des portes hautes présente des remplois de pierres de schiste moulurées.
  • Écart, Lebretin (Servon-sur-Vilaine)
    Écart, Lebretin (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - Lebretin - en écart - Cadastre : 1849 B2 1997 B2
    description :
    Cet écart est actuellement composé d'une alternance de constructions anciennes et de constructions très récentes. Les bâtiments anciens y sont élevés en schiste et en terre. De plus, ils sont implantés de façon perpendiculaire à la route, et de part et d'autre de cette dernière.
    illustration :
    L'écart sur le cadastre de 1849 IVR53_20043508429NUC Vue générale nord-ouest de l'écart IVR53_20043508427NUCA
    historique :
    Les constructions de cet écart remontent au 17e siècle vraisemblablement pour les plus anciennes . Il existe également des bâtiments des 18e et 19e siècles. Lors de la réalisation du cadastre de 1849 , ce groupe d'habitation était déjà relativement important, il comprenait des alignements de plusieurs
    referenceDocumentaire :
    Servon sur Vilaine. Section B2 de la Croix. En 2 feuilles, 2me feuille, par M. Gaboriaud, Géomètre de 1ère classe, terminé le 1er octobre 1849, échelle 1/2000 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).
  • Ferme, la Gambas (Servon-sur-Vilaine)
    Ferme, la Gambas (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - la Gambas - en écart - Cadastre : 1997 B2
    description :
    Les murs de ce bâtiment sont élevés en moellon de schiste. Le toit est couvert d'ardoise. Le pignon terre avec une tête de pignon en torchis au nord du logis.
    illustration :
    Vestiges de la cheminée du pignon est IVR53_20043508369NUCA Détail d'un piédroit de la cheminée IVR53_20043508370NUCA Détail d'un corbeau de la cheminée IVR53_20043508371NUCA Niches latérales de la cheminée IVR53_20043508372NUCA
    historique :
    Lors de la réalisation du cadastre de 1849, il existait un alignement de plusieurs bâtiments à cet endroit. Le bâtiment actuel existait déjà, de plus, il était accolé à un autre bâtiment à l'est. Il subsiste des vestiges de la cheminée de ce logis. Il s'agit d'une cheminée monumentale du début du 17e . Sur le cadastre de 1849, il semble que ce bâtiment possédait une tour au nord, peut-être une tour de latrines. Le bâtiment de l'ouest était composé d'une pièce à feu à l'ouest et d'une dépendance à l'est. Cet ensemble était complété de dépendances au nord : four, puits et bâtiment en terre.
  • Ferme, la Héroisière (Servon-sur-Vilaine)
    Ferme, la Héroisière (Servon-sur-Vilaine) Servon-sur-Vilaine - la Héroisière - isolé - Cadastre : 1809 A2 1997 A1
    description :
    Les murs de cette ferme sont élevés en moellon de schiste, le toit est couvert d'ardoise. Cette dernière est composé d'un logis et de bâtiments de dépendances tels qu'une étable, une porcherie.
    illustration :
    La Héroisière sur le cadastre de 1809 IVR53_20043508304NUC Vue générale de la façade sud IVR53_20043508305NUCA
    historique :
    En 1809, lors de la réalisation du premier cadastre, il existait deux constructions et deux chènevières (champs de chanvre) à cet endroit. Ces deux constructions étaient donc vraisemblablement des maisons de tisserand. En 1849, le cadastre figure deux maisons et trois jardins à cet endroit. La . Enfin, une porcherie, vraisemblablement de la fin du 19e siècle, s'élève au sud-est de la cour.
    referenceDocumentaire :
    Portion de la section A, dite du Nord. 2e feuille, échelle 1/1150 e., 1808-1810, (A.D. Ille-et
1 2 3 Suivant