Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 6 144 - triés par pertinence
  • Minoterie Epivent-Le Besque ou de Robien ou grands moulins de Saint-Brieuc, 80 rue Jules Ferry (Saint-Brieuc)
    Minoterie Epivent-Le Besque ou de Robien ou grands moulins de Saint-Brieuc, 80 rue Jules Ferry (Saint-Brieuc) Saint-Brieuc - 80 rue Jules Ferry - en ville
    titreCourant :
    Minoterie Epivent-Le Besque ou de Robien ou grands moulins de Saint-Brieuc, 80 rue Jules Ferry
    etages :
    étage de comble
    description :
    La minoterie Epivent-Le Besque est un vaste bâtiment comprenant un rez-de-chaussée, deux étages carré et un étage de comble, bâti en moellon de granite et les encadrements de ses ouvertures sont en pierre de taille de granite. Il est couvert par un toit à longs pans en ardoise. Il comprenait à postérieurement et possède une travée de grandes fenêtres avec appui et linteau en béton. Enfin côté rue, un appentis comprenant rez-de-chaussée et un étage carré jouxte l'ensemble. Sa fonction d'habitation est évidente mais ne peut être raccordée directement à l'activité de la minoterie. Le long de la façade postérieure se trouve un petit bâtiment en pierre avec toit à lanterneau éclairé par de grandes baies.
    typologies :
    minoterie dite à l'américaine, de plan allongé, comptant au moins deux étages carrés (type D1)
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Saint-Brieuc
    appellations :
    minoterie Epivent-Le Besque ou Robien ou grands moulins de Saint-Brieuc
    illustration :
    Vue générale de la façade postérieure IVR53_20062203330NUCA Bâtiment le long de la façade postérieure IVR53_20062203425NUCA Détail du bâtiment le long de la façade postérieure IVR53_20062203426NUCA Détail du bâtiment le long de la façade postérieure IVR53_20062203427NUCA
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication
    historique :
    Les bâtiments des grands moulins de Saint-Brieuc ont été élevés en 1910 par M. Epivent, industriel , et Le Besque, ancien élève de l'Ecole d'Agriculture de Beauvais, qui sera ensuite remplacé par son frère Georges. La projet initial prévoit d'écraser 90 quintaux de blé par jour, mais les fondateurs élèvent des bâtiments beaucoup plus conséquents, en prévidion de la croissance attendue. La progrssion est cette époque, la minoterie est modernisée grâce à l'intervention de la maison de montage anglaise Robinson et Cie. Des silos à blés et un laboratoire pour contrôler la qualité de la production sont élevés . Pour la force motrice, le moteur à gaz pauvre est remplacé par une machine à vapeur de 100 ch. Dans les élevée à Saint Barthélémy par M. Epivent était avant tout destiné à fournir de l'électricité pour la
    airesEtudes :
    Arrondissement de Saint-Brieuc
  • Usine de taille de matériaux de construction, Pontarlen (Plélauff)
    Usine de taille de matériaux de construction, Pontarlen (Plélauff) Plélauff - Pontarlen - isolé
    titreCourant :
    Usine de taille de matériaux de construction, Pontarlen (Plélauff)
    etages :
    en rez-de-chaussée
    description :
    Le bâtiment est en rez-de-chaussée. Il est en essentage de tôle ondulée, couvert par un toit à longs pans en tôle ondulée. Il comprend un petit local en parpaing de béton qui sert de bureau.
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Guingamp
    murs :
    essentage de tôle parpaing de béton
    denominations :
    usine de taille de matériaux de construction
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication
    historique :
    Dans la première moitié du 20e siècle, l'entreprise était liée à l'exploitation d'une carrière de
    elementsRemarquables :
    ensemble de fabrication de matériaux de construction
    airesEtudes :
    Arrondissement de Guingamp
    precisionsDenomination :
    usine de monuments funéraires
  • Usine de taille de matériaux de construction, rue Prat Braz (Saint-Nicolas-du-Pélem)
    Usine de taille de matériaux de construction, rue Prat Braz (Saint-Nicolas-du-Pélem) Saint-Nicolas-du-Pélem - rue Prat Braz
    titreCourant :
    Usine de taille de matériaux de construction, rue Prat Braz (Saint-Nicolas-du-Pélem)
    etages :
    en rez-de-chaussée
    description :
    Les bureaux, en rez-de-chaussée, sont enduits de béton, sont couvert par un toit à un pan en ardoise, avec un auvent sur sa façade. Les ateliers, en rez-de-chaussée, sont en essentage de tôle
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Guingamp
    murs :
    essentage de tôle parpaing de béton
    illustration :
    Vue intérieure de l'entreprise IVR53_20072207008NUCA Partie extérieure de la scie à fil IVR53_20072207007NUCA Autre vue de la polisseuse Thibaut IVR53_20072207017NUCA Débiteuse de marque Gilbert fabriquée à Fougères (35) IVR53_20072207012NUCA
    denominations :
    usine de taille de matériaux de construction
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication
    historique :
    L'usine de taille de matériaux de construction est actuellement en activité. De nombreuses machines de production sont en place (scie à fil, polisseuses Thibault, débiteuses Gilbert et Bernat, foreuse
    elementsRemarquables :
    machine de production
    airesEtudes :
    Arrondissement de Guingamp
  • Usine de fabrication de matériaux de construction, puis atelier d'ébéniste, rue Saint-Yves (Lanvollon)
    Usine de fabrication de matériaux de construction, puis atelier d'ébéniste, rue Saint-Yves (Lanvollon) Lanvollon - rue Saint-Yves - en ville
    titreCourant :
    Usine de fabrication de matériaux de construction, puis atelier d'ébéniste, rue Saint-Yves
    etages :
    en rez-de-chaussée
    description :
    Seule l'aile centrale de l'ensemble constituait l'entreprise de bâtiment. Elle est en rez-de
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Saint-Brieuc
    murs :
    parpaing de béton
    illustration :
    Détail de la façade antérieure IVR53_20052203257NUCA
    denominations :
    usine de fabrication de matériaux de construction
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication
    historique :
    L'entreprise Le Roy-le Boulzec fabriquait, il y a environ 60 ans, des parpaings de ciment. Elle pouvait entièrement contribuer à la construction de maisons, y compris en fournissant les charpentes. Elle
    airesEtudes :
    Arrondissement de Saint-Brieuc
  • Le substrat géologique et les matériaux de construction de la communauté de communes de Crozon
    Le substrat géologique et les matériaux de construction de la communauté de communes de Crozon
    titreCourant :
    Le substrat géologique et les matériaux de construction de la communauté de communes de Crozon
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    illustration :
    Argol. Falaises de l'anse de Caméros, détail des couches de schiste et de grès Camaret-sur-Mer. Falaises des tas de pois, grès IVR53_20122900462NUCA Morgat. Vue de la pointe du Menhir. Falaise de grès armoricain IVR53_20112900096NUCA Telgruc-sur-Mer. Pen ar Vir, falaises de schistes zébrés IVR53_20122900091NUCA Telgruc-sur-Mer. Littoral de Kergariou, alternances schisto-gréseuses IVR53_20122900082NUCA Telgruc-sur-Mer. Ménez Caon, affleurement rocheux de grès IVR53_20122900062NUCA Crozon. Cap de la Chèvre. Sentier dans la lande bordé d'un muret de clôture en moellon de grès Crozon. Rostudel, ancienne ferme, détail de mise en oeuvre en moellon de grès IVR53_20102910707NUCA Crozon. Kerdroën. Alignement de trois logis en moellon de grès IVR53_20102910657NUCA de grès IVR53_20122900694NUCA
    denominations :
    ensemble de fabrication de matériaux de construction
    historique :
    La presqu´île de Crozon est reconnue comme un des plus beaux sites géologiques de Bretagne. Ses 120 kilomètres de littoraux correspondent en grande partie à des falaises rocheuses, véritables coupes verticales du sous-sol qui racontent l´histoire de la Terre sur des millions d´années. Spectaculaire et varié , ce sous-sol est formé principalement de roches d´origine sédimentaire (grès, quartzites, argilites , schistes, un peu de calcaire), notamment de grès armoricain qui forme l´ossature de la presqu´île. Son grès n´exclut cependant pas une grande diversité dans l´emploi des autres roches locales et de roches culturel de la péninsule. Géologie Le socle ancien de la presqu´île est constitué par une alternance schisto-gréseuse provenant de la sédimentation de dépôts de vases et de sables au cours du briovérien marin. Sur ce socle ancien, d´autres dépôts de vases et de sables se transforment au cours du Paléozoïque (ère primaire, vers 500 millions d´années) sous l´action combinées de la pression et de la chaleur
    referenceDocumentaire :
    p. 229, 230 BUREL, Marcel, CADIOU, Didier, KERDREUX, Jean-Jacques. La Presqu´île de Crozon CHAURIS, Louis. L'impact du granite de Trégana en presqu'île de Crozon. Dans : Avel Gornog , N° 8 CHAURIS, Louis, CADIOU, Didier. Mégalithisme et géologie. Les alignements de Landaoudec en Crozon Le chemin de fer Châteaulin-Camaret, les pierres et la guerre. CHAURIS, Louis. Le chemin de fer CHAURIS, Louis, CADIOU, Didier. La chapelle Saint-Fiacre. Provenance des matériaux de construction et de restauration. Dans : Avel Gornog, N° 10, juin 2002, pp. 53-60. CHAURIS, Louis, KERDREUX, Jean-Jacques. La dolérite, une pierre de construction singulière en presqu´île de Crozon.Dans : Avel Gornog, N° 8, juin 2000, pp. 18-23. CHAURIS, Louis. Pierres et constructions dans la ville de Crozon. Dans : Avel Gornog, N° 10 CHAURIS, Louis. Calcaires et fours à chaux des abords de la rade de Brest. Dans : Avel Gornog , N
  • Usine de fibre de bois (usine de cageots), actuellement discothèque, Toul Guen (Plouézec)
    Usine de fibre de bois (usine de cageots), actuellement discothèque, Toul Guen (Plouézec) Plouézec - Toul Guen - isolé
    titreCourant :
    Usine de fibre de bois (usine de cageots), actuellement discothèque, Toul Guen (Plouézec)
    description :
    Il s'agit d'un bâtiment rectangulaire à un étage carré en parpaing de béton, presque totalement enduit et en essentage de tôle, couvert d'un toit à longs pans en tôle ondulée. Un transformateur
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Saint-Brieuc
    destinations :
    établissement de danse
    murs :
    essentage de tôle parpaing de béton
    appellations :
    Usine de cageots
    denominations :
    usine de fibre de bois
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication
    historique :
    Cette usine, qui fabrique des cageots, ferme à la fin des années 1970 et une boîte de nuit s'y
    airesEtudes :
    Arrondissement de Saint-Brieuc
  • Carrière de pierre de Ponto et usine de fabrication de matériaux de construction (Etables-sur-Mer fusionnée en Binic-Etables-sur-Mer en 2016)
    Carrière de pierre de Ponto et usine de fabrication de matériaux de construction (Etables-sur-Mer fusionnée en Binic-Etables-sur-Mer en 2016) Binic-Etables-sur-Mer - Le Ponto - isolé
    titreCourant :
    Carrière de pierre de Ponto et usine de fabrication de matériaux de construction (Etables-sur-Mer
    description :
    Ce vaste site s'organise de part et d'autre d'une route créée spécialement pour desservir la carrière. De la vaste exploitation liée à la carrière, ne subsiste qu'un bâtiment rectangulaire à un étage parpaings de ciment. A proximité, plusieurs pans de murs en pierre et en parpaing rapellent l'importance
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Saint-Brieuc
    murs :
    parpaing de béton
    appellations :
    Carrière de Ponto
    illustration :
    Vue générale de la carrière IVR53_20052203015NUCA Vue de la carrière depuis le sud ouest IVR53_20052203016NUCA Vue générale des bâtiments de production au sud ouest de la carrière IVR53_20052203017NUCA Bâtiments de production au sud ouest de la carrière IVR53_20052203018NUCA Pignon de la fabrique de parpaings de béton IVR53_20052203019NUCA Vue du bâtiment de la fabrique de parpaings de béton IVR53_20052203020NUCA Vue de la fabrique de parpaings de béton IVR53_20052203021NUCA
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Etables-sur-Mer
    denominations :
    usine de fabrication de matériaux de construction
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication
    historique :
    La pierre de la vallée de Gacon a été exploitée de manière intense comme le montrent les nombreux vestiges de petites extractions qui subsistent. La carrière de Ponto existe, semble t-il, depuis le début carrière de "la vallée de Gacon". Elle a connu une grande extension lors de la construction de la station parpaings de ciment.
    airesEtudes :
    Arrondissement de Saint-Brieuc
    precisionsDenomination :
    carrière de pierre
  • Carrière de granite la Plaisance, puis usine de taille de matériaux de construction (Mellé)
    Carrière de granite la Plaisance, puis usine de taille de matériaux de construction (Mellé) Mellé - la Plaisance - isolé - Cadastre : 1970 ZL 40, 71 à 73, 85, 86, 102 à 103, 106
    titreCourant :
    Carrière de granite la Plaisance, puis usine de taille de matériaux de construction (Mellé)
    etages :
    en rez-de-chaussée
    description :
    Site composé des bâtiments d'exploitation et de l'excavation, située à l'arrière du site. L'atelier de fabrication, qui traite le granite extrait, est composé de bâtiments en rez-de-chaussée , construits en parpaings de béton recouverts ou non d'un essentage de tôle et couverts de toits à longs pans
    murs :
    essentage de tôle parpaing de béton
    appellations :
    carrière de granite la Plaisance, puis usine de taille de matériaux de construction
    illustration :
    Atelier de taille et transformateur. IVR53_19983505098ZA Vue générale de l'excavation et de ses différents fronts de taille. IVR53_19983505099ZA
    denominations :
    usine de taille de matériaux de construction
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication
    historique :
    La carrière de granite de la Plaisance est exploitée depuis 1946. Associée à une usine de taille des matériaux de construction, elle est toujours en activité.
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
    precisionsDenomination :
    carrière de granite
  • Les croix de la commune de Cintré
    Les croix de la commune de Cintré Cintré
    titreCourant :
    Les croix de la commune de Cintré
    description :
    La commune de Cintré possède huit croix sur son territoire, dont sept sont des croix de chemin et une croix de cimetière : - Croix de chemin, Le Moulin à Vent (1670) - Croix de chemin, Rue Pasteur (1896) - Croix de chemin, Rue Saint-Roch (limite 19e-20e siècles) - Croix de chemin, Rue Bel-Air (1930 ) - Croix de chemin, La Bonnemais (20e siècle) - Croix de chemin, Bintin (1960) - Croix de chemin, Le Plessis (20e siècle) - Croix de cimetière (1882)
    illustration :
    Croix de chemin - La Bonnemais - 20e siècle IVR53_20173506401NUCA Croix de chemin - Le Plessis - 20e siècle IVR53_20173506402NUCA Croix de chemin - Le Moulin à Vent - 1670 IVR53_20173506403NUCA Croix de chemin - Le Moulin à Vent - 1670 IVR53_20173506404NUCA Croix de chemin - Bintin - 1960 IVR53_20173506405NUCA Croix de chemin - Bintin - 1960 IVR53_20173506406NUCA Croix de chemin - Bintin - 1960 IVR53_20173506407NUCA Croix de chemin - Rue Bel-Air - 1930 IVR53_20173506408NUCA Croix de chemin - Rue Bel-Air - 1930 IVR53_20173506409NUCA Croix de chemin - Rue Bel-Air - 1930 IVR53_20173506410NUCA
    denominations :
    croix de chemin croix de cimetière
    historique :
    Huit croix ont été recensées sur la commune de Cintré. Le corpus de ces croix s'étend de la Plessis, remontée en 2014 car détruite suite à la tempête de 1987. La croix de cimetière datée de 1882 de ce dernier dans les années 1970 au nord ouest de la commune. Au cours de ce déplacement, une croix granite, parfois avec un socle appareillé en schiste ou en granite. Deux croix ont une section de fût granite. Au total, cinq de ces croix sont datées ou portent des inscriptions. Hormis la croix de cimetière, toutes sont des croix de chemin souvent placées en évidence. Aucune de ces croix n'est isolée mais sont au contraire situées dans le bourg ou dans des écarts. En plus de ces dernières, la commune compte un oratoire en ciment peint abritant une statue de la Vierge de Lourdes en terre cuite peinte avec les deux dates de 1858 et 1958, et une statue de la Vierge de l'Immaculée Conception en fonte peinte érigée sur un socle daté de 1872.
    referenceDocumentaire :
    Dossier de Pré-Inventaire de 1971, Cintré Dossier de pré-inventaire, Service de l'inventaire du Patrimoine de Bretagne, 1971 Croix et calvaires de Bretagne GAUTHIER, J. S. Croix et calvaires de Bretagne. Paris, 1944.
  • Convertisseur de pression (régulateur), rue des Moulins ; rue du Maillet (Châtelaudren fusionnée en Châtelaudren-Plouagat en 2019)
    Convertisseur de pression (régulateur), rue des Moulins ; rue du Maillet (Châtelaudren fusionnée en Châtelaudren-Plouagat en 2019) Châtelaudren-Plouagat - Châtelaudren - rue des Moulins rue du Maillet - en ville
    annexe :
    20032207336NUCB : Mairie de Plouguenast, Non coté. 20032207329NUCB : Archives départementales des . 20042203031NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 16 S 5. 20032207330NUCB : Mairie de Plouguenast, Non
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Saint-Brieuc
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Châtelaudren
    profession :
    [constructeur] Constructions Electriques de France [usine] Constructions Electriques de France
    inscriptions :
    Inscription concernant le fabricant : CEF - Constructions Electriques de France - Usine de Tarbes
    emplacements :
    rez-de-chaussée bas
    titreCourant :
    Convertisseur de pression (régulateur), rue des Moulins ; rue du Maillet (Châtelaudren fusionnée en
    description :
    Le régulateur est un dispositif qui permettait de régler automatiquement l'admission de l'eau sur les pales du rotor de la turbine en fonction de la puissance nécéssaire au fonctionnement de l'usine.
    statut :
    propriété de la commune
    etatsConservation :
    en état de marche
    denominations :
    convertisseur de pression
    categories :
    industrie du papier et de l'imprimerie
    historique :
    Ce régulateur a été construit par la société Constructions Electriques de France dans son usine
    airesEtudes :
    Arrondissement de Saint-Brieuc
  • Corps de garde dit fort de Postolonnec, actuellement centre de vacances (Crozon)
    Corps de garde dit fort de Postolonnec, actuellement centre de vacances (Crozon) Crozon - Postolonnec - en écart - Cadastre : HR 306
    titreCourant :
    Corps de garde dit fort de Postolonnec, actuellement centre de vacances (Crozon)
    description :
    Le réduit de 20 m par 10,50 m est une variante du réduit dit "corps de garde crénélé" défini par la circulaire du 31 juillet 1846 (variante intermédiare entre le type n° 2 et le type n° 3). Ce corps de garde a été remanié à la fin du 20e siècle pour pouvoir accueillir un centre de vacances (construction d'un étage sur la plate-forme supérieure, utilisation des bretèches comme balcons, aménagement de portes et fenêtres). Ce réduit a été construit en arrière et en contrebas du rempart de la batterie. Celle-ci , recouverte de végétation, est constituée d'une plate-forme rectiligne avec 6 positions de pièces et d'un
    annexe :
    Ce dossier électronique a été réalisé par l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de maritime culturel. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci, a été rédigé dans le cadre d´une étude thématique régionale sur les fortifications littorales de Bretagne-nord : Voir aussi enquête thématique régionale (fortifications littorales) - 2002 - Guillaume Lecuillier : Corps de garde crénelé n° 2 modifié
    statut :
    propriété de la commune
    destinations :
    colonie de vacances
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt de mémoire ; intérêt paysager et pittoresque
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Ce réduit rappelle l'intérêt stratégique de l'anse de Morgat.
    appellations :
    batterie de Postolonnec fort de Postolonnec
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    Le fort de Postolonnec vient d´être intégré à la Route des Fortifications de la presqu´île de Crozon. Aujourd´hui utilisé comme centre de vacances, il conviendrait de veiller à ce que l´aspect extérieur de ce réduit, déjà remanié, soit conservé en l´état. Un parcours de découverte local sur les patrimoines maritime, militaire, rural et préhistorique de cette partie de la commune (de Postolonnec à l´Aber de grande randonnée 34, le bâtiment étant une propriété privée).
    illustration :
    Vue générale du fort de Postolonec IVR53_20072908896NUCA Vue arrière du fort de Postolonec IVR53_20072908894NUCA Vue intérieure du fort de Postolonec (salle de classe) IVR53_20072908895NUCA
    denominations :
    corps de garde
    historique :
    La pointe de Postolennec aurait été fortifiée dans la fin du 17e siècle. Le réduit actuel aujourd'hui aliéné et utilisé comme centre de vacances.
  • Les magasins de commerce et hôtels de voyageurs sur la commune de Ercé-près-Liffré
    Les magasins de commerce et hôtels de voyageurs sur la commune de Ercé-près-Liffré Ercé-près-Liffré
    titreCourant :
    Les magasins de commerce et hôtels de voyageurs sur la commune de Ercé-près-Liffré
    illustration :
    Relais de poste, rue des Tilleuls - Vue générale nord IVR53_20013500159XA
    denominations :
    magasin de commerce hôtel de voyageurs
  • Convertisseur de pression (régulateur), les Salles (Perret fusionnée en Bon Repos sur Blavet en 2017)
    Convertisseur de pression (régulateur), les Salles (Perret fusionnée en Bon Repos sur Blavet en 2017) Bon Repos sur Blavet - Perret Salles (les)
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Guingamp
    illustration :
    Vue de face IVR53_20072206700NUCA
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Perret
    profession :
    [usine] Constructions Electriques de France
    inscriptions :
    Inscription concernant le fabricant : CEF / CONSTRUCTIONS / ELECTRIQUES / DE FRANCE / Usine de
    emplacements :
    rez-de-chaussée du fourneau
    titreCourant :
    Convertisseur de pression (régulateur), les Salles (Perret fusionnée en Bon Repos sur Blavet en
    description :
    Le régulateur permet de régler le débit d'eau arrivant dans la turbine.
    etatsConservation :
    hors état de marche
    denominations :
    convertisseur de pression
    categories :
    industrie métallurgique et de transformation des métaux
    historique :
    Ce régulateur construit par la société Constructions Electriques de France, dans son usine de
    airesEtudes :
    Arrondissement de Guingamp
  • Usine de chaussures, 12 place de la Victoire (Plourhan)
    Usine de chaussures, 12 place de la Victoire (Plourhan) Plourhan - 12 place de la Victoire - en ville
    titreCourant :
    Usine de chaussures, 12 place de la Victoire (Plourhan)
    description :
    L'usine de chaussures est située dans une cour. De plan rectangulaire régulier, elle est construite en parpaing de béton enduit de ciment. Elle est couverte par un toit à un pan en tôle. L'étage carré est débordant sur le rez-de-chaussée et est supporté par 4 poteaux cylindriques en ciment. Au centre de la façade antérieure un escalier droit parallèle au bâtiment permet de communiquer avec l'étage.
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Saint-Brieuc
    murs :
    parpaing de béton
    illustration :
    Détail de la partie nord IVR53_20052203060NUCA
    denominations :
    usine de chaussures
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication
    localisation :
    Plourhan - 12 place de la Victoire - en ville
    airesEtudes :
    Arrondissement de Saint-Brieuc
  • Panneau de dévotion : Notre-Dame de Bonne Nouvelle
    Panneau de dévotion : Notre-Dame de Bonne Nouvelle Bais - Bourg - place de l' Ancien Marché
    titreCourant :
    Panneau de dévotion : Notre-Dame de Bonne Nouvelle
    dc_ca2066bc-4b52-4157-90bd-f81cfb66c11d_80 :
    typicum au niveau de l'aire d'étude ou du diocèse
    statut :
    propriété de la commune
    illustration :
    Panneau de dévotion IVR53_20043516413NUCA
    denominations :
    panneau de dévotion
    canton :
    Guerche-de-Bretagne (La)
    categories :
    taille de pierre
    localisation :
    Bais - Bourg - place de l' Ancien Marché
  • Corps de garde de Rulianec, actuellement complexe résidentiel de tourisme, Morgat (Crozon)
    Corps de garde de Rulianec, actuellement complexe résidentiel de tourisme, Morgat (Crozon) Crozon - Morgat - Rulianec - en écart - Cadastre : HV 153
    titreCourant :
    Corps de garde de Rulianec, actuellement complexe résidentiel de tourisme, Morgat (Crozon)
    description :
    Le réduit est un "corps de garde crénélé" de type n° 3 défini par la circulaire du 31 juillet 1846 (batterie de 4 pièces, magasin à poudre, citerne) long de 14,7 m sur 12 m de large. Il a été remanié après aliénation pour pouvoir accueillir un centre de vacances (ouverture de fenêtres et construction d'un réservoir d'eau en ciment). Le parapet et les plates-formes de la batterie ont été nivelés et celle-ci a
    annexe :
    Ce dossier électronique a été réalisé par l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de maritime culturel. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci, a été rédigé dans le cadre d´une étude thématique régionale sur les fortifications littorales de Bretagne-nord : Voir aussi enquête thématique régionale (fortifications littorales) - 2002 - Guillaume Lecuillier : Corps de garde crénelé n° 3, année
    destinations :
    centre de loisirs
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt de mémoire ; intérêt technique ; intérêt paysager et pittoresque
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Ce corps de garde rappelle l'intérêt stratégique de l'anse de Morgat. Ce réduit est par ailleurs un corps de garde crénélé de type n° 3 qui a été relativement peu remanié.
    appellations :
    Réduit ou batterie de Rulianec fort de Rulianec
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    Le fort de Rulianec a été restauré dans le cadre de sa nouvelle affectation (intégration à un complexe résidentiel de tourisme). Il conviendrait de veiller à ce que l´aspect extérieur de ce réduit
    illustration :
    Vue générale du corps de garde de Rulianec IVR53_20072908874NUCA Détail du corps de garde de Rulianec IVR53_20072908867NUCA
    denominations :
    corps de garde
    historique :
    L'occupation militaire du site pourrait remonter à la fin du 17e siècle lors de la mise en état de défense de la rade de Brest par Vauban. Il aurait pu s'agir d'une simple levée de terre avec plate-forme , occupée de façon temporaire. Le corps de garde, construit en 1861, est ensuite rapidement abandonné après la guerre de 1870 et aliénée. Il est actuellement intégré à un complexe résidentiel de tourisme (Cap
  • Usine de menuiserie, Pors Véry (Caurel)
    Usine de menuiserie, Pors Véry (Caurel) Caurel
    titreCourant :
    Usine de menuiserie, Pors Véry (Caurel)
    etages :
    en rez-de-chaussée
    description :
    Le site est constitué de deux bâtiments accolés en rez-de-chaussée bâtis en planches de bois et joustent. Sur sa façade postérieure, un mur en moellon de schiste portant une cheminée semble le vestige
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Guingamp
    illustration :
    Vue de la partie postérieure du site IVR53_20072206752NUCA Vue générale de la partie postérieure du site IVR53_20072206753NUCA
    denominations :
    usine de menuiserie
    canton :
    Mûr-de-Bretagne
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication
    airesEtudes :
    Arrondissement de Guingamp
  • Hôtel de voyageurs dit Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de Trestraou et de la Plage, 45 boulevard Joseph-Le-Bihan, Trestraou (Perros-Guirec)
    Hôtel de voyageurs dit Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de Trestraou et de la Plage, 45 boulevard Joseph-Le-Bihan, Trestraou (Perros-Guirec) Perros-Guirec - Trestraou - 45 boulevard Joseph-Le-Bihan - en ville - Cadastre : 1985 AN 75, 333 à 335
    titreCourant :
    Hôtel de voyageurs dit Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de Trestraou et de la Plage, 45 boulevard Joseph-Le-Bihan, Trestraou (Perros-Guirec)
    etages :
    étage de soubassement étage de comble
    description :
    Edifice de plan allongé à dix travées en façade, construit en moellons de granite laissés apparents sont couvertes d'un linteau, celles du rez-de-chaussée, qui éclairent la salle à manger, sont plus
    annexe :
    Voir aussi enquête thématique régionale (patrimoine de la villégiature) - 1999 (Elisabeth Justome) : .
    cadresEtude :
    patrimoine de la villégiature patrimoine de la villégiature sur la Côte de Granit Rose
    observation :
    Hôtel qui a subi de nombreux agrandissements, construit à l'emplacement du premier hôtel de voyageurs édifié en front de mer à Perros-Guirec.
    appellations :
    dit Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de la Plage, puis Grand Hôtel de Trestraou et de la Plage
    illustration :
    Le Grand Hôtel de la Plage, 1er quart du 20ème siècle (AD 22) IVR53_19992200214X Le casino et le grand hôtel de la Plage, 2ème quart du 20ème siècle IVR53_20002200648X Projet schématique de rampe d'escalier, exécuté, crayon sur calque, par Georges Robert Lefort Vue d'ensemble de la façade postérieure avec les anciens communs IVR53_20042200113XA Vue sur l'escalier menant du rez-de-chaussée surélevé aux étages IVR53_20002200651X Détail de l'escalier menant du rez-de-chaussée surélevé aux étages IVR53_20002200650X
    denominations :
    hôtel de voyageurs
    historique :
    Hôtel de voyageurs construit en plusieurs campagnes. En 1886, Joseph Le Bihan, maître d'hôtel à Paris, est convaincu par Ernest Renan d'édifier un hôtel en front de la plage de Trestraou. Une construction de plan massé reçoit les premiers visiteurs, une buvette est aussi construite sur la même parcelle . Vers 1888, un corps de bâtiment lui est accolé perpendiculairement, tandis que le premier hôtel est agrémenté d' une véranda. Vers 1914 est édifié un bâtiment parallèle au front de mer, conçu par l . En 1924-26, Lefort poursuit les travaux en ajoutant trois travées. La rampe d' appui de l' escalier dans-oeuvre a été réalisée par les ateliers de constructions métalliques Berthomier de Brest (Finistère ) . La porte tournante de l' étage de soubassement, en partie démontée, provient de la maison Ringuet et Compagnie de Paris. Vers 1955, les anciens bâtiments sont supprimés, et un corps de bâtiment est accolé à l ' hôtel, suivant les plans de l' architecte Jean Le Corre, installé à Lannion. L' ancien toit terrasse a
    airesEtudes :
    Côte de Granit Rose
  • Front de mer : Île Nord (île de Bréhat)
    Front de mer : Île Nord (île de Bréhat) Bréhat (île de) - Cadastre : 1832 AC
    titreCourant :
    Front de mer : Île Nord (île de Bréhat)
    description :
    L'Île Nord présente un habitat dispersé le long de la côte. Cet habitat récent (fin 19ème siècle , 20ème siècle) est regroupé au niveau de l'anse Nord et Est de la Corderie, près du Rosédo et jusqu'au village de Kerrien et de Kervarabes (côte Nord-Ouest), alors que le front de mer de l'Est est peu habité , hors les bâtiments réhabilités dans les petites anses de 'Ot ar Wis' (Maison de 'Ken Ha Ken') et de côte Est est bordée de murets de défense littorale et de petites cales d'accès à la grève. La côte Sud , en front de mer de la Corderie, abrite les bâtiments des Ponts-et-Chaussées et le sémaphore du Rosédo après la seconde guerre mondiale, dominent le paysage. L'environnement de l'île Nord est constitué d'une côte déchiquetée avec de nombreuses anses abordables au Nord-Est, alors que la côte Nord-Ouest ne comprend pas d'abri. L'étang du Lenn pourrait avoir été un ancien teillage de lin derrière un cordon de galets. Certaines parcelles de terre ont été défrichées récemment et mises en culture ou en pâturage
    annexe :
    20072210524NUCA : Archives communales (Île-de-Bréhat) 20072210525NUCA : Archives communales (Île-de -Bréhat) 20072210526NUCA : Archives communales (Île-de-Bréhat) 20072210562NUCB : Archives communales (Île -de-Bréhat) 20072210502NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/20, Numplan 1 . 20072210342NUCA : Archives communales (Île-de-Bréhat) 20072210540NUCA : Archives communales (Île-de-Bréhat ) 20072210500NUCA : Archives communales (Île-de-Bréhat) 20072210519NUCA : Archives communales (Île-de-Bréhat ) 20072210568NUCA : Archives communales (Île-de-Bréhat) 20092211875NUCB : Collection particulière 20092211874NUCB
    statut :
    propriété de la commune
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire île de Bréhat
    illustration :
    Bréhat, d'après le cadastre de 1832, section A, 1ère feuille dite du Nord (AC Ile-de-Bréhat Extrait du cadastre de 1832, section A, 2ème feuille dite du Nord, (AC Ile-de-Bréhat) avec l'îlot Bréhat, d'après le cadastre de 1832, section A, 2ème feuille dite du Nord, (AC Ile-de-Bréhat Extrait du cadastre de 1832, section AC : le hameau avec ses maisons rénovés de Kervarabes (AD 22 Extrait du cadastre de 1832, section AC, Pont ar Prat : la grève de Ot ar Wis, à la limite entre Extrait du cadastre de 1832, section AC : écart du Rosédo (AD 22) IVR53_20072210342NUCA Extrait du cadastre de 1832, section AC : écart de Crec'h Esquern (AD 22) IVR53_20072210540NUCA Extrait du cadastre de 1832, section AC : écart et hameau de Kerverrien (AD 22 Extrait du cadastre de 1832, section AC : écart de Keranroux (AD 22) IVR53_20072210519NUCA Extrait du cadastre de 1832, section AC : écart de Saint-Riom (AD 22) IVR53_20072210568NUCA
    denominations :
    front de mer
    historique :
    Le cadastre napoléonien de 1832 situe en section AC les écarts en front de mer de l'Île Nord  : Kervarabes, Pont ar Prat (grève de Ot ar Vis), Rosédo, Keranroux, Kerverrien, Saint-Riom et Crec'h Esquern . Le site archéologique de la Pointe du Paon est daté 20 00 ans av. J.C. : campement de Plarenn al Lomm de situer les écarts, les hameaux (Kerrien, Kerguilis, Crec'h Allano', 'Crec'r ar Pot', 'Kervarabes ', Rosédo) et la toponymie nautique de l'Île Nord, séparée de l'Île Sud par le Pont dit 'Pont Vauban' ou de deux petites fermes dans les hameaux de Kervarabes et de Kerrien, aujourd'hui transformés en résidences. La guérite de 'Feunteun Vin' représente l'édifice le plus ancien de l'île Nord, datée du 18ème siècle. Selon la tradition orale, le village de Querrien (14 maisons) abriterait la maison Guyomard dans le nord-ouest, près du Lenn, l'ancienne demeure du corsaire 'Yvon ar Gall'. La chapelle de St-Riom , désaffectée, aurait servi de poudrière au cours du 18ème siècle. A proximité, existait le cimetière des
    localisation :
    Bréhat (île de) - Cadastre : 1832 AC
  • Murets littoraux sur la commune de Pleumeur-Bodou
    Murets littoraux sur la commune de Pleumeur-Bodou Pleumeur-Bodou - l' Ile-Grande - en écart
    titreCourant :
    Murets littoraux sur la commune de Pleumeur-Bodou
    description :
    Les murets littoraux sont construits en moellons de granite, en galets ou en pierres, déchets de recouvert d'un chapeau à 2 pentes ou d'une pierre plate de recouvrement, pour éviter les infiltrations. La forme de ces murets peut être rectiligne ou ondulatoire, selon la fonction du mur et sa situation par rapport à la mer et aux effets de houle.
    illustration :
    Détail de la composition du mur : galets et pierres sèches à peine équarris IVR53_20062203993NUCA Anciens murets littoraux réalisés avec des déchets de carrière et des moellons Anciens murets littoraux défendant la dune de sable : Île IVR53_20062203995NUCA Murs en pierres sèches de clôture IVR53_20062203994NUCA Muret de clôture, de séparation de parcelles, en pierres sèches et galets IVR53_20062203992NUCA Muret de clôture, de séparation des parcelles en pierres sèches et palis IVR53_20062203991NUCA Murets littoraux bien conservés sur la côte sud-ouest de l'Île Grande IVR53_20062204025NUCA Sentier littoral sur la côte sud de l'Île Grande IVR53_20062204024NUCA Murest littoraux autour de l'étang de Penvern IVR53_20062204026NUCA Sentier littoral sur la côte ouest de l'Île Grande IVR53_20062203990NUCA
    denominations :
    mur de soutènement mur de clôture
    historique :
    Nous avons repéré de nombreux murets littoraux et des murs de clôture de parcelles autour des espaces insulaires de l'Île Grande, en bordure de la grève et des marais littoraux et en amont des dunes de sable. Ces murets sont datables du 19ème siècle. Nous avons étudié particulièrement un mur de