Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
  • Sémaphore, actuellement résidence d'artistes de la pointe du Créac'h (Ouessant)
    Sémaphore, actuellement résidence d'artistes de la pointe du Créac'h (Ouessant) Ouessant - Sur la pointe du Créac'h - - isolé
    titreCourant :
    Sémaphore, actuellement résidence d'artistes de la pointe du Créac'h (Ouessant)
  • Le bâti littoral (Pléneuf-Val-André)
    Le bâti littoral (Pléneuf-Val-André) Pléneuf-Val-André - Dahouët le Val-André la Ville-Pichard les Vallées Piégu les Mûriers la Lingouare le Bignon la Pointe des Eaux
    description :
    Typologie de l'habitat littoral de Pléneuf : - maisons anciennes du 18e et 19èmème siècle, à 1 ou plusieurs étages sous combles, façades en pierres « bleu », linteaux des huisseries en granite et angles de corps de fermes anciens, logis-étables, réhabilités de façon hétérogène (adjonction ou surélévation avec d´autres matériaux, revêtement de façades) - villas dites « balnéaires », du début du 20èmème siècle , façades mêlant granite, grès, briques, avec balcons en bois, - grandes maisons de style néo-breton , construites de 1945 à nos jours, utilisant en grande portion le granite, l´enduit blanc ou le grès rose
    illustration :
    Vue générale de la digue-promenade aujourd'hui IVR53_20032205348NUCA Panorama du Val-André et de la pointe de Piégu à la fin du 19e siècle, avec les premières Villas au Val-André en 1909 : le développement de l'architecture balnéaire IVR53_20032206023NUCB Le quartier du Mûrier avec son bâti de caractère IVR53_20032206054NUCA Maison de l'ancien armateur Hamonet, 4e quart 19e siècle : vue du jardin IVR53_20032206078NUCA Maison contemporaine au-dessus du port de Dahouët et de son bâti traditionnel IVR53_20032206053NUCA Le four à chaux de Dahouët IVR53_20032205418NUCA Les aménagements récents et traditionnels du port de Piégu IVR53_20032205338NUCA Le bâti littoral du port de Dahouët : vue d'avion vers 1950 (AD 22) IVR53_20032205793NUCB Le bâti littoral du port de Dahouët : vue d'avion vers 1970 (AD 22) IVR53_20032206012NUCB
    denominations :
    mur de soutènement usine de construction navale
    historique :
    L'architecture littorale de Pléneuf-Val-André montre sa singularité dans la succession des ouvrages portuaires : quais et cales maçonnées en pierres de taille du port de Dahouët, intégrés dans un environnement bâti de qualité : anciennes maisons du 19e et du 18e siècle de marins-pêcheurs, d'armateurs et de négociants, (rive droite du port et hameau portuaire du Mûrier). Ces demeures massives de trois ou quatre alignement continu de maisons anciennes (quai des Terre-Neuvas). Le secteur du Mûrier dispose d'un habitat Mûrier : maison de Jean Le Péchon, ancienne maison des salines, four à chaux). Ce quartier, qui rejoint réservé à un habitat plus pauvre, de marins notamment, avec des petites maisons anciennes, de caractère , insérées dans un quartier de nouvelles résidences. A partir de ce premier constat, on peut remarquer le manque d'homogénéité du bâti littoral, dans les quartiers périphériques du port, de Port Pily au plateau des Guettes. Le moulin à marée de Dahouët représente un édifice témoin remarquable de la littoralité
    referenceDocumentaire :
    DDE 22, CAUE 22. Communes de Pléneuf-Val-André et Saint-Alban, port de Dahouët : diagnostic. Saint GUIGOT, André. Dahouët, port de Bretagne. Tome 1. Saint-Brieuc : Breizh-Compo, 1988. p. 14 GUIGOT, André. Dahouët, port de Bretagne. Tome 2. Saint-Brieuc : Breizh-Compo, 1990.
  • Sémaphore, la Terre du Pont (Brignogan-plages fusionnée en Plounéour-Brignogan-plages en 2017)
    Sémaphore, la Terre du Pont (Brignogan-plages fusionnée en Plounéour-Brignogan-plages en 2017) Plounéour-Brignogan-plages - Brignogan-Plages Terre du Pont - bâti lâche
    etages :
    rez-de-chaussée
    statut :
    propriété de l'Etat
    interetOeuvre :
    vestiges de guerre
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Vue du sémaphore de Brignogan IVR53_20032902013NUCA Côté mer, le sémaphore de Brignogan est revêtu d'une peau en pierres de taille Des murets en pierre protègent le sémaphore des assauts de la mer IVR53_20032902017NUCA Des murets en pierre protègent le sémaphore des assauts de la mer IVR53_20032902016NUCA
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Brignogan-plages
    copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    historique :
    "Construit en 1980 pour remplacer le sémaphore de l'Aber Wrac'h, il se compose d'une tour supportant une chambre de veille au pied de laquelle sont accolés les logements. Afin de l'intégrer visuellement entre les énormes blocs de rocher surplombant le rivage, le sémaphore est revêtu, côté mer, d'une peau en pierre de taille".
  • Sémaphore, 32 rue du Sémaphore, l'Isle (Saint-Cast-le-Guildo)
    Sémaphore, 32 rue du Sémaphore, l'Isle (Saint-Cast-le-Guildo) Saint-Cast-le-Guildo - l' Isle - 32 rue du Sémaphore - en village - Cadastre : 1983 282 AC 182
    description :
    d'une partie supérieure à fonction administrative et de veille technique (bureau, atelier, chambre de forme semi-octogonale. La salle de veille panoramique dispose d´un habillage en verre sur l´horizon . Deux blockhaus extérieurs, enterrés, ravalés de couleur blanc, situés à 50 m à l'ouest du sémaphore , servent de dépendances pour le groupe électrogène, le matériel de remplacement et de remise pour le carburant. L'ancien blockhaus contigu à l'ancienne chambre de veille au ré de chaussée est toujours visible et sert de remise.
    statut :
    propriété de l'Etat
    typologies :
    sémaphore à tour de forme semi-octogonale. Exemple unique sur la commune
    observation :
    Le sémaphore de Saint-Cast-le-Guildo est un édifice militaire maritime qui participe de la surveillance des côtes et du trafic maritime, affirmant la présence et la prègnance de l'Etat sur le territoire maritime et sur un territoire qui dépasse les limites communales. Il témoigne aussi de la dernière Guerre mondiale par les vestiges bien conservés de deux blockhaus sur ce terrain militaire.
    illustration :
    Tour et chambre de veille en terrasse. IVR53_20022215185NUCA
    profession :
    [entrepreneur de maçonnerie] Gallen et Tréal
    historique :
    en 1806. Le sémaphore est la résultante moderne du service des vigies ou signaux de côtes qui surveillent et défendent le littoral depuis Colbert. Cette ligne continue de signaux est constituée de batteries, de fort, de corps de garde, dont les vestiges jalonnent encore aujourd'hui les 25 km de côtes escarpées de Saint-Cast, de la pointe du Groin aux Ehbiens. Pendant la Révolution, un poste de signaux est construit. On ignore s'il était accompagné de fortifications. En 1806, la Marine étudie sa suppression en dépit des difficultés de liaison entre la Garde Guerrin et Fréhel. Cependant, les mâts sémaphoriques de ces deux postes seront réhaussés pour leur permettre de communiquer entre eux. La ligne sémaphorique sémaphorique de Saint-Cast est installé en 1862 sur un terrain communal, acquis par la Marine en 1860 (Constructeurs : Gallen et Tréal de Morlaix). Le plan architectural adopté est de type 1, modèle le plus commun , adapté à la topographie des lieux, avec une chambre de veille et la maison des guetteurs intégrée au
    referenceDocumentaire :
    p. 50, 75, 95, 123, 142 MAILLET, Olivier, GUILLAMET Roger. Un oeil sur l'océan, les sémaphores de l'arrondissement de Brest. Saint-Thonan : Cloître Imprimeurs, 1995.
  • Sémaphore du Stiff (Ouessant)
    Sémaphore du Stiff (Ouessant) Ouessant - le Stiff - isolé
    statut :
    propriété de l'Etat
1