Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 618 - triés par pertinence
  • Fontaine de dévotion de Saint-Carré (Lanvellec)
    Fontaine de dévotion de Saint-Carré (Lanvellec) Lanvellec - Saint-Carré - en village
    titreCourant :
    Fontaine de dévotion de Saint-Carré (Lanvellec)
    description :
    Édicule de forme rectangulaire se trouvant en contrebas de la chapelle Notre-Dame-de-Pitié, composé de quatre murs bahuts édifiés en maçonnerie de granite gris (petit appareil) dont l´un (à l´est
    annexe :
    départementales des Côtes-d'Armor, E1. 20102202003Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne
    statut :
    propriété de la commune
    observation :
    La parcelle de la chapelle se nomme originellement "Parc-ar-Feunteun" en breton, c'est-à-dire : le champ de la fontaine.
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Lanvellec, 1813 : Saint-Carré IVR53_20112206104NUCA Extrait du cadastre ancien de la commune de Lanvellec, 1848 : Saint-Carré IVR53_20112206153NUCA Lanvellec, Saint-Carré : fontaine de dévotion dite fontaine Saint-Carré, photographie de 1974 Lanvellec, Saint-Carré : fontaine de dévotion dite fontaine Saint-Carré et lavoir, vue de situation Lanvellec, Saint-Carré : fontaine de dévotion dite fontaine Saint-Carré, vue de situation Lanvellec, Saint-Carré : fontaine de dévotion dite fontaine Saint-Carré IVR53_20122201166NUCA Lanvellec, Saint-Carré : fontaine de dévotion dite fontaine Saint-Carré IVR53_20112206336NUCA Lanvellec, Saint-Carré : fontaine de dévotion dite fontaine Saint-Carré IVR53_20112206338NUCA Lanvellec, Saint-Carré : fontaine de dévotion dite fontaine Saint-Carré IVR53_20112206339NUCA Lanvellec, Saint-Carré : fontaine de dévotion dite fontaine Saint-Carré IVR53_20122201167NUCA
    denominations :
    fontaine de dévotion
    historique :
    Cette fontaine de dévotion est datée de 1700 et porte l´inscription suivante : "F. PAR P. LE BRIQUER ET I. GUYOMAR, FABRIQUES, L'AN 1700". L´eau de cette fontaine a la réputation de "guérir du rachitisme, de la dépression et de la langueur". Un petit affluent du Roscoat y prend sa source.
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Coquille de baptême
    Coquille de baptême Nivillac
    titreCourant :
    Coquille de baptême
    statut :
    propriété de la commune
    cadresEtude :
    enquête thématique régionale orfèvrerie religieuse de Haute-Bretagne
    illustration :
    Coquille de baptême : vue générale IVR53_20045600057NUCA Coquille de baptême : détail des poinçons IVR53_20045600058NUCA
    denominations :
    coquille de baptême
    inscriptions :
    poinçon de communauté poinçon de maître
  • Croix de chemin, la Chaussée de Boulet (Feins)
    Croix de chemin, la Chaussée de Boulet (Feins) Feins - la Chaussée de Boulet - isolé - Cadastre : 1997 A1
    titreCourant :
    Croix de chemin, la Chaussée de Boulet (Feins)
    description :
    Cette croix est située devant la Grotte de Lourdes, près de la Chaussée du Boulet. Son fût est rond.
    illustration :
    Croix à côté de la Grotte de Lourdes IVR53_20053509076NUCA
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    La forme de son fût indique une croix ancienne peut-être du 17e ou 18e siècle.
    localisation :
    Feins - la Chaussée de Boulet - isolé - Cadastre : 1997 A1
  • Croix de chemin, Pellazo (Pleubian)
    Croix de chemin, Pellazo (Pleubian) Pleubian - Pellazo - en écart - Cadastre : 1983 C non cadastré domaine public
    titreCourant :
    Croix de chemin, Pellazo (Pleubian)
    description :
    Croix monumentale en granite composée d'un socle cubique, d'un haut fût monolithe de section du titulus (INRI) est ornée d'une Vierge. Le fût présente une tête de mort avec tibias croisés. La
    statut :
    propriété de la commune
    murs :
    pierre de taille
    denominations :
    croix de chemin
    representations :
    tête de mort
  • Table de confrérie
    Table de confrérie Saint-Barthélemy - en village
    titreCourant :
    Table de confrérie
    description :
    Table d'applique de plan rectangulaire, à quatre pieds en bois tourné, reliés entre eux par des entretoises. La partie formant coffre sous le plateau sert à conserver les biens de la fabrique, il ferme à
    denominations :
    table de confrérie
    representations :
    Un cercle concentrique est sculpté sur le panneau latéral du coffre de la table.
  • Statue de procession : Saint Yves
    Statue de procession : Saint Yves Bubry - Saint-Yves - en écart
    titreCourant :
    Statue de procession : Saint Yves
    description :
    Statuette de procession en chêne monoxyle.
    statut :
    propriété de la commune
    denominations :
    statue de procession
    representations :
    parchemin et dans celle de gauche un gousset.
    historique :
    Chaque année, cette statue est portée en procession le jour du Grand Pardon de saint Yves.
  • Armoire de fabrique, église paroissiale Sainte-Édiltrude (Tréflez)
    Armoire de fabrique, église paroissiale Sainte-Édiltrude (Tréflez) Tréflez - en village
    titreCourant :
    Armoire de fabrique, église paroissiale Sainte-Édiltrude (Tréflez)
    description :
    médiane). Quatre fiches en fer et trois entrées de serrure.
    etatsConservation :
    Une plaque de serrure a disparu.
    illustration :
    Armoire de fabrique (état en 1987) IVR53_19872900716X
    denominations :
    armoire de confrérie
  • Croix de chemin, Locqueltas (Locoal-Mendon)
    Croix de chemin, Locqueltas (Locoal-Mendon) Locoal-Mendon - Locqueltas - en écart - Cadastre : YM 44
    titreCourant :
    Croix de chemin, Locqueltas (Locoal-Mendon)
    description :
    du fût. Absence de soubassement.
    statut :
    propriété de la commune
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    La croix de Loqueltas de la fin du 17e siècle ou du début du 18e siècle est implantée à l'entrée sud de l'écart, en bordure de la route. Elle est aujourd'hui en ruines, dissimulée par les
  • Corps de garde, pointe du Meinga (Saint-Coulomb)
    Corps de garde, pointe du Meinga (Saint-Coulomb) Saint-Coulomb - Pointe du Meinga - isolé - Cadastre : 1982 V 23
    titreCourant :
    Corps de garde, pointe du Meinga (Saint-Coulomb)
    illustration :
    Plan de situation sur le cadastre de 1828 IVR53_20003506188NUC Plan de situation d'une guérite au nord du corps de garde sur le cadastre de 1828 Vue de situation sud-est IVR53_20003501090XA Vue de situation nord-est IVR53_20003501091XA Les vestiges d'une guérite isolée au nord du corps de garde IVR53_19993506953NUCA
    denominations :
    corps de garde
    historique :
    Le corps de garde figure une Carte des environs de Saint-Malo levée en 1703 par l'ingénieur Picot . Sur le cadastre 'napoléonien', un sémaphore le jouxte ; une centaine de mètres au nord, on rencontre encore les vestiges d'une guérite ; la poudrière qui était à l'extrèmité de la pointe a disparu.
    referenceDocumentaire :
    Feuille cadastrale de la section A2 dite la Guimorais. Levée par Demolon, géomètre, [1828], échelle
  • Corps de garde, Anse Duguesclin (Saint-Coulomb)
    Corps de garde, Anse Duguesclin (Saint-Coulomb) Saint-Coulomb - Anse Duguesclin - isolé - Cadastre : 1982 B 111
    titreCourant :
    Corps de garde, Anse Duguesclin (Saint-Coulomb)
    illustration :
    Vue de situation depuis l'est IVR53_19993506874NUCA Vue de la façade sud IVR53_19993506880NUCA
    denominations :
    corps de garde
    historique :
    Le corps de garde figure sur une Carte des environs de Saint-Malo levée par l'ingénieur Picot en 1703 ; il conserve une couverture en ardoises très épaisses protégées par une couche de ciment.
  • Meuble de sacristie n° 2
    Meuble de sacristie n° 2 Guénin - Notre-Dame du Maneguen - isolé
    titreCourant :
    Meuble de sacristie n° 2
    description :
    . Plateau assemblé par rainure et languette avec bordure à coupe d'onglet. Les fiches sont en fer forgé, de même que l'entrée de serrure.
    denominations :
    meuble de sacristie
  • Bannière de procession : Christ entre la Vierge et saint Jean, saint Pierre (Minihy-Tréguier)
    Bannière de procession : Christ entre la Vierge et saint Jean, saint Pierre (Minihy-Tréguier) Minihy-Tréguier - en village
    titreCourant :
    Bannière de procession : Christ entre la Vierge et saint Jean, saint Pierre (Minihy-Tréguier)
    description :
    Fond velours de soie coupé avec application de toile de lin peinte ou brodée et peinte (chairs) et toile de lin teint et brodé (sol) ; application de satin de soie ; broderies de laine et soie
    statut :
    propriété de la commune
    illustration :
    Vue générale de la face représentant saint Pierre IVR53_19912200943VA Vue générale de la face représentant saint Pierre IVR53_19912200539XA Vue générale de la face représentant saint Pierre IVR53_19912200560ZA Vue générale de la face représentant le Calvaire IVR53_19912200944VA Vue générale de la face représentant le Calvaire IVR53_19912200561ZA Détail du buste de saint Pierre IVR53_19912200562ZA Détail du motif floral sur le fond de la face représentant saint Pierre IVR53_19912200567ZA Détail de la face du Calvaire : buste de saint Jean IVR53_19912200564ZA Détail de la face du Calvaire : buste de la Vierge IVR53_19912200563ZA Détail de la frange côté Calvaire : motif floral IVR53_19912200568ZA
    denominations :
    bannière de procession
    contenu :
    "La bannière de procession de Minihy-Tréguier est ornée d’un côté par la scène du Calvaire, de brodeurs aux 17e et 18e siècles. Le classicisme du choix de l’iconographie peut mettre en lumière la façon de travailler du brodeur. Le recteur, le fabricien ou le donateur anonyme qui désirait faire réaliser une bannière, consultait un choix de modèles des gravures sans doute mises à sa disposition dans l’atelier. Il pouvait associer à son gré des personnages tirés de gravures différentes et leur donner et leur donner le fond de son choix. Une dizaine de bannières autour de celle de Minihy-Tréguier nous permettent de juger de cette démarche. Le Christ en croix choisi ici est très différent de celui de la bannière de Tréduder : les bras ne sont plus à l’horizontale, mais dessinent un V ; les jambes ne sont plus croisées, les pieds, cloués séparément reposent sur un suppedaneum ; le périzonium est drapé de façon Goudelin et à Brélidy enfin, les trois personnages du Calvaire sont identiques, de même que saint Pierre
    referenceDocumentaire :
    Canton de Tréguier (22). Pré-inventaire de la commune de Minihy-Trégier, 1973 Canton de Tréguier (22). Pré-inventaire de la commune de Minihy-Trégier par Nicole Chouteau et Viviane Maillen assistées de Didier Richard pour les photographies, 1973.
  • Les croix et calvaires de la commune d'Hanvec
    Les croix et calvaires de la commune d'Hanvec Hanvec
    titreCourant :
    Les croix et calvaires de la commune d'Hanvec
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes du Pays de Landerneau-Daoulas
    illustration :
    Kerohan. Croix de chemin, 16e siècle. Vue générale est IVR53_20132900241NUCA Kerohan. croix de chemin, 16e siècle. Détail de la Vierge à l'Enfant IVR53_20132900242NUCA Kerohan. Croix de chemin, 16e siècle. Détail du Christ en croix IVR53_20132900243NUCA Kervézennec. Calvaire de Roland Doré, 1622. Vue générale IVR53_20132900258NUCA Kervézennec. Calvaire de Roland Doré, 1622. Détail du Christ en croix IVR53_20132900255NUCA Cimetière du bourg. Croix de cimetière, 16e siècle. Vue générale IVR53_20132900276NUCA Cimetière du bourg. Croix de cimetière, 16e siècle. Détail du Christ en croix IVR53_20132900277NUCA Lanvoy. Croix de chemin, 1556, remaniée en 1821 et en 1975. Vue générale est IVR53_20132900236NUCA Croas ar Halvé. Croix de chemin, 1619, remaniée au 19e siècle. Vue générale IVR53_20132900245NUCA Quistillic. Croix de chemin, 1702. Vue générale IVR53_20132917099NUCA
    denominations :
    croix de chemin croix de cimetière
    contenu :
    qui conduit à la chapelle de Lanvoy), le plus souvent érigés sur des carrefours. La croix figurée sur
    historique :
    Les seigneurs de Kerliver sont à l'origine du plus ancien des calvaires de la commune, érigé sur le placître de la chapelle de Lanvoy. Sa composition serrée dans un bloc monolithe, sans découpes, est proche de celle d'autres calvaires du 15e siècle situés dans le PNRA (église paroissiale de Berrien, bourg de Saint-Ségal). Les trois croix du 16e siècle sont probablement issues de commandes seigneuriales : croix de Lanvoy près de la chapelle, croix de Kerohan à quelques mètres du manoir disparu, croix du cimetière. Parmi les six croix et calvaires du 17e siècle, trois sont l'oeuvre de l'atelier de Roland Doré la croix du Cranou est signée de l'artiste, les deux autres portent son empreinte stylistique (Christ nombre de trois, sont identifiables grâce au calice sculpté sur le noeud ou encore l'inscription traverse est caractéristique de la zone située aux limites du Léon et de la Cornouaille. Les statues sur l'arrière sont rares sur le territoire, celles de Quillafel et de Croas ar Halvé constituent de
  • Maison, 9 rue Fraval de Coatparquet (Vannes)
    Maison, 9 rue Fraval de Coatparquet (Vannes) Vannes - 9 rue Fraval de Coatparquet - en ville - Cadastre : 1980 BT 42
    titreCourant :
    Maison, 9 rue Fraval de Coatparquet (Vannes)
    description :
    Maison en saillie sur l'alignement de la rue, double en profondeur, à élévation ordonnancée enduite à trois travées incomplètes, avec porte axiale. Celle-ci est surmontée d'une niche à saint bordée de volutes en pierre de taille.
    annexe :
    Sources iconographiques 20075605798NUCA : Bibliothèque de Rennes-Métropole 19975601181X : Archives municipales de Vannes, 21 Fi. 19975601240X : Archives municipales de Vannes 20015604412NUCA : Archives
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes
    observation :
    En limite urbaine aux 18e siècle et 19e siècle, cette maison de qualité, avec un décor qui la relie sous l'Ancien Régime à Vannes. Il serait intéressant de rechercher l'origine sociale de son
    illustration :
    Description historique... du président de Robien : plan de Vannes, partie nord-ouest, milieu du 18e siècle. Bibliothèque de Rennes-Métropole. IVR53_20075605798NUCA Plan cadastral de 1809, section I3. AM Vannes 21Fi. IVR53_19975601181X Plan d'alignement et de voirie, 1840, section N. AM Vannes. IVR53_19975601240X
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    representations :
    La porte d'entrée à entablement est surmontée d'une niche à saint à fronton triangulaire bordée de
    historique :
    Cette maison figure sur le plan de Robien des années 1750, ainsi que sur le plan cadastral de 1844 d'un grand jardin enclos de murs au nord et à l'est. Elle a été surélevée d'un étage au milieu 19e
    localisation :
    Vannes - 9 rue Fraval de Coatparquet - en ville - Cadastre : 1980 BT 42
  • Lambris de revêtement de la nef (anciennes stalles des moines)
    Lambris de revêtement de la nef (anciennes stalles des moines) Paimpont
    titreCourant :
    Lambris de revêtement de la nef (anciennes stalles des moines)
    dc_ca2066bc-4b52-4157-90bd-f81cfb66c11d_81 :
    Oeuvre de qualité remarquable faisant partie d'un ensemble homogène.
    statut :
    propriété de la commune
    denominations :
    lambris de revêtement
    contenu :
    Les personnages sur console sont probablement des docteurs de l'église. Le coeur enflammé est l'emblème de saint Augustin. Noter la grande qualité de la sculpture et l'originalité des pilastres fuselés.
  • Paire de reliquaires de martyrs romains
    Paire de reliquaires de martyrs romains Acigné
    titreCourant :
    Paire de reliquaires de martyrs romains
    dc_ca2066bc-4b52-4157-90bd-f81cfb66c11d_81 :
    Les reliquaires en bois doré s'inscrivent dans tradition des retables à miroirs typique de l'Ille
    statut :
    propriété de la commune
    appellations :
    de martyrs romains
    historique :
    Les reliquaires proviennent de la cathédrale Saint-Pierre de Rennes ; ils renferment des ossements . L'authentique porte la date de 1680.
    referenceDocumentaire :
    . Paris : Flohic Editions, 2000. (Le patrimoine des communes de France).
  • Alignement de deux maisons, Route de La Guerche-de-Bretagne (Chelun)
    Alignement de deux maisons, Route de La Guerche-de-Bretagne (Chelun) Chelun - Route de La Guerche-de-Bretagne - - isolé - Cadastre : 1986 B2
    titreCourant :
    Alignement de deux maisons, Route de La Guerche-de-Bretagne (Chelun)
    description :
    Cet alignement est construit en moellon de microdiorite de quartz et de schiste ; il est couvert
    canton :
    Guerche-de-Bretagne (La)
    historique :
    La construction de cet alignement est datable de la fin du 17e ou bien du début du 18e siècle. En effet, la pente de toit importante, la taille réduite des ouvertures d'origine, la poutraison de forte section permettent de faire remonter la construction à cette époque. Même s'il ne s'agit que d'une seule propriété aujourd'hui, en 1827, à l'époque de la réalisation du cadastre, le bâtiment était divisé en deux
    localisation :
    Chelun - Route de La Guerche-de-Bretagne - - isolé - Cadastre : 1986 B2
  • Alignement de deux maisons, rue de Montreuil (Melesse)
    Alignement de deux maisons, rue de Montreuil (Melesse) Melesse - rue de Montreuil - en village - Cadastre : 2002 AH
    titreCourant :
    Alignement de deux maisons, rue de Montreuil (Melesse)
    murs :
    pan de bois
    illustration :
    Vue rapprochée de la construction en pan de bois IVR53_20053501134NUCA
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    terre ; pan de bois
    historique :
    Cet alignement, composé de deux logis et d'une dépendance, est présent sur le cadastre ancien réalisé en 1827. Il s'agit de deux maisons élémentaires composés d'une unique pièce à feu et d'un grenier . Datant vraisemblablement du début du 17e siècle, le logis le plus à l'ouest est construit en pan de bois siècle, probablement lorsque les deux logis furent réunis en ferme. Aujourd'hui située dans la rue de
    localisation :
    Melesse - rue de Montreuil - en village - Cadastre : 2002 AH
  • Ensemble de l'autel de saint Léger : autel, retable
    Ensemble de l'autel de saint Léger : autel, retable Saint-Léger-des-Prés
    titreCourant :
    Ensemble de l'autel de saint Léger : autel, retable
    statut :
    propriété de la commune
    appellations :
    de saint Léger
    historique :
    L'ensemble de l'autel secondaire sud a probablement été fabriqué par le menuisier Derbonne, auteur de l'autel nord.
    referenceDocumentaire :
    p. 216 Retables baroques de Bretagne et spiritualité du XVIIe siècle. Étude sémiographique et religieuse. TAPIÉ, Victor-Louis, LE FLEM Jean-Paul, PARDAILHÉ-GALABRUN Annik. Retables baroques de Bretagne
  • Porte de sacristie
    Porte de sacristie Longaulnay
    titreCourant :
    Porte de sacristie
    statut :
    propriété de la commune
    appellations :
    de sacristie
    illustration :
    Vue générale de la porte de sacristie IVR53_20063500831NUCA
1 2 3 4 31 Suivant