Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 930 - triés par pertinence
  • Gendarmerie, actuellement Ecole Diwan et antenne de la CCI Brest (Châteaulin)
    Gendarmerie, actuellement Ecole Diwan et antenne de la CCI Brest (Châteaulin) Châteaulin - 30 quai Charles de Gaulle - en ville
    titreCourant :
    Gendarmerie, actuellement Ecole Diwan et antenne de la CCI Brest (Châteaulin)
    etages :
    rez-de-chaussée
    description :
    Situé sur le quai Charles de Gaulle, face à l'écluse du port et mitoyenne de la maison éclusière . Élévation ordonnancée à 5 travées ; un rez-de-chaussée marqué par un soubassement de pierres de taille , encadrements, bandeaux, corniche et chaînage d'angle en pierre de taille (kersantite) ; façade partiellement enduite ; les bandeaux de kersantite, au niveau des appuis des fenêtres, soulignent les niveaux . Encadrement de la porte d'accès à plate bande surmontée d'une corniche très fine.
    murs :
    kersantite pierre de taille
    illustration :
    30 quai charles de Gaulle IVR53_20132915106NUCA
    profession :
    [] Silguy de Jean-Marie
    denominations :
    chambre de commerce
    historique :
    située sur le chemin de hallage de Châteaulin au Port-Launay. Elle a été construite en 1829, sous la direction de M. de Silguy. Sa dépense est de 35 725 francs. Cette caserne est desservie par une cour de magasin à fourrage au fond de cette cour, ce qui lui servirait de clôture, en même temps que l'éloignement du fourrage ne laisserait point de crainte pour l'incendie du bâtiment principal." Les premiers plan du projet de caserne de gendarmerie sont dressés en 1823 par Jean-Marie de Silguy. Le recensement de la population de 1841 y dénombre 6 ménages. Héberge actuellement l'école Diwan et l'antenne de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Brest.
    localisation :
    Châteaulin - 30 quai Charles de Gaulle - en ville
    referenceDocumentaire :
    49 J 1022-23 Fonds Silguy Archives départementales. Fonds de Silguy. Fonds Silguy Archives départementales. Fonds de Silguy.
  • Usine de produit taniques, dite usine Joubert, puis école, presbytère, puis hôtel de voyageurs, allée du Vieux Blavet, Saint-Nicolas-des-Eaux (Pluméliau fusionnée en Pluméliau-Bieuzy en 2019)
    Usine de produit taniques, dite usine Joubert, puis école, presbytère, puis hôtel de voyageurs, allée du Vieux Blavet, Saint-Nicolas-des-Eaux (Pluméliau fusionnée en Pluméliau-Bieuzy en 2019) Pluméliau-Bieuzy - Pluméliau Saint-Nicolas-des-Eaux - allée du Vieux Blavet - en écart - Cadastre : 1988 ZE 220, 221
    titreCourant :
    Usine de produit taniques, dite usine Joubert, puis école, presbytère, puis hôtel de voyageurs
    description :
    Maison à plan allongé enduite couverte à croupe. Dépendances autour de la cour latérale.
    destinations :
    hôtel de voyageurs
    illustration :
    Saint-Nicolas. Vue prise de de Castennec : cheminée de l'usine, la gare, le pont de chemin de fer
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Pluméliau
    denominations :
    hôtel de voyageurs
    historique :
    Cette maison est l'un des vestiges de l'ancienne usine de produits taniques dite usine Joubert, du nom de son directeur, en fonctionnement à partir de 1898. Presque entièrement détruite par un incendie paroisse en 1937 pour la somme de 100 000 francs : le projet du recteur Dréanic est d'y installer une école ainsi qu'une maison de soeurs et un presbytère pour les desservants de la chapelle. L'école fonctionne jusqu'en 1970. La maison est alors transformée en annexe d'un hôtel de Saint-Nicolas.
    precisionsDenomination :
    de produit taniques
  • École de garçons, place de la Mairie (Sens-de-Bretagne)
    École de garçons, place de la Mairie (Sens-de-Bretagne) Sens-de-Bretagne - place de la Mairie - en village
    titreCourant :
    École de garçons, place de la Mairie (Sens-de-Bretagne)
    description :
    L'école se présente sous la forme d'un grand bâtiment de plan rectangulaire couvert d'un toit à croupe en ardoise. La façade sud est percée de neuf fenêtres. Les encadrements des baies, le chaînage
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Sens-de-Bretagne
    illustration :
    Plan-coupe de l'architecte : 6 avril 1886 IVR53_20053513795NUCA Détail d'une ouverture : plan de 1886 IVR53_20053513796NUCA Vue générale de l'école des garçons IVR53_20053513793NUCA Vue de la façade nord IVR53_20053513794NUCA
    profession :
    [architecte] Anger de la Loriais Jean-Marie
    historique :
    La construction du bâtiment destiné à abriter l'école de garçons se déroule en 1889 et 1890. Le devis est approuvé des 1884 et les plans sont réalisés par l'architecte Jean-Marie Anger de la Loriais héritiers Chevrel et Cleray lui succèdent alors. L'école était composée de trois classes éclairées chacune
    localisation :
    Sens-de-Bretagne - place de la Mairie - en village
    referenceDocumentaire :
    AD Ille-et-Vilaine 2 O 328 / 23 Ecoles-maison d'école et mairie, école de garçons et école de filles, construction et réparations : dossiers de travaux : 1836 1923.
  • École de garçons, route de La Guerche-de-Bretagne (Chelun)
    École de garçons, route de La Guerche-de-Bretagne (Chelun) Chelun - route de La Guerche-de-Bretagne - en village - Cadastre : 1986 B2
    titreCourant :
    École de garçons, route de La Guerche-de-Bretagne (Chelun)
    description :
    La maçonnerie de cette construction est composée de moellon de microdiorite de quartz. La toiture est couverte d'ardoise et les encadrements de baies, les chaînages d'angle et la souche de cheminée
    illustration :
    L'école de garçons (carte postale du début du 20e siècle) IVR53_20043512248NUCA Façade postérieure de l'école IVR53_20043512447NUCA
    canton :
    Guerche-de-Bretagne (La)
    historique :
    Cette école a probablement été édifiée au début du 20e siècle. Il s'agissait d'une école de garçons aujourd'hui disparu. Ce bâtiment possédait une souche de cheminée, il abritait peut-être des toilettes.
    localisation :
    Chelun - route de La Guerche-de-Bretagne - en village - Cadastre : 1986 B2
  • Le patrimoine scolaire de la communauté de communes de Crozon
    Le patrimoine scolaire de la communauté de communes de Crozon
    titreCourant :
    Le patrimoine scolaire de la communauté de communes de Crozon
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    illustration :
    Landévennec. Plan de l'école de Kerdilès, élévation bâtiment des classes, détail Crozon. Projet d´école communale de garçons à Saint-Hernot (plan des classes et des logements) par Crozon. Groupe scolaire de Saint-Fiacre. Plans et élévations, par l´architecte A. Marie, 1885. Vue générale de la planche (A.D. Finistère, 2 O 333) IVR53_20102910971NUCB Landévennec. Plan de l'ancienne école publique mixte, plan du projet du groupe scolaire Crozon. Projet d´école communale de garçons à Saint-Hernot (élévation latérale) par l´architecte H Telgruc-sur-Mer. Photographie ancienne. L'ancienne école communale de garçons, 1901, aujourd'hui Roscanvel. Photographie ancienne de l'école IVR53_20112905655NUC Lanvéoc, ancienne école des filles, 1867, 10 rue de la grève IVR53_20112905462NUCA Camaret-sur-Mer. Ancienne école dite 'de Kerloc'h', 1900. Vue générale IVR53_20122900377NUCA
    historique :
    Sur les 22 écoles édifiées entre 1845 et 1939 sur la presqu'île de Crozon, 15 sont encore en place . Certaines ont subi les bombardements de la Seconde Guerre mondiale (Telgruc, Lanvéoc, Tal ar Groas ), d'autres ont été reconstruites pour satisfaire aux nouvelles pratiques pédagogiques et aux évolutions de la après 1950 (collège du Lannic 1953). Les débuts de la scolarisation Depuis la fin de l'Ancien Régime matière de scolarisation. Bien avant les lois scolaires du 19e siècle, en 1715, une enquête de la cour seigneuriale de Crozon mentionne la présence d'une « petite école » tenue par des religieux dès le milieu du 17e siècle. L'abbaye de Landévennec possède également une école au début du 18e siècle destinée à l'instruction de la noblesse alentour. Durant la Révolution, chaque commune de la presqu'île dispose d'instituteurs et d'institutrices mais de niveaux très inégaux et avec peu d'élèves inscrits. Les lois loi GUIZOT de 1833 va donner une impulsion décisive à l'ouverture de classes, en imposant une école
    referenceDocumentaire :
    Service départemental de l'Architecture et du Patrimoine du Finistère. Fonds Villard. Collections particulières de photographies. Archives départementales du Finistère. Série 2 O 333 (Ecole de Saint-Hernot, 1908). Archives départementales du Finistère. Série 2 O 332 (Ecole de Saint-Hernot, 1893). Archives départementales du Finistère. Série 2 O 332 (Ecole du bourg de Crozon, 1885). Archives départementales du Finistère. Série 2 O 333 (Ecole de Saint-Fiacre, 1885-1938). p. 5-15 KERDREUX, Jean-Jacques. Aux origines de l'école dans la presqu'île. Dans : Avel Gornog, N Promenade scolaire : Histoire d'une école rurale en Bretagne de 1845 à 1958. Morlaix : Association Eost PERON, Jean-Paul. Anne de Mesmeur (Quimper, 1823 - Crozon 1909). Dans : Avel Gornog, N° 17, juillet pp. 54-63 ROGE Monique. L´école de Trégarvan ou l´aventure de la scolarisation des campagnes
  • Les écoles de la commune de Villamée
    Les écoles de la commune de Villamée Villamée
    titreCourant :
    Les écoles de la commune de Villamée
    description :
    L'ancienne école publique est construite en moellon de granite, elle possède une toit à croupes couverte d'ardoise. La façade sud est composée de trois travées. L'ancienne école privée est construite en moellon de granite ; les encadrements de baies sont réalisés en brique.
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    L'école de garçons sur une carte postale du début du 20e siècle IVR53_20093506688NUCB Ancienne école située rue Jean de la Fontaine IVR53_20103504208NUCA Ancienne école de garçons IVR53_20093506207NUCA
    historique :
    Il subsiste deux anciennes écoles dans la commune de Villamée. Elles datent toutes les deux de la , une carte postale de cette époque en atteste. D'après un document d'archives de 1910, nous savons qu'à cette époque, le curé de la paroisse avait acquis un terrain non loin du presbytère sur lequel il avait actuellement, en effet, la partie sud de la construction semble dater du début du 20e siècle. La partie nord du l'établissement. La construction du bâtiment de la mairie, de l'école de garçons et du logement de l'instituteur s'est élevé à plus de 13 000 francs. Ce bâtiment a remplacé un ancien bâtiment servant de mairie, école et logement de l'instituteur qui se trouvait en face de la nouvelle construction. Le bâtiment l'école, était composé comme suit : au rez-de-chaussée : la mairie, la cuisine de l'instituteur et servaient pour l'un de cellier pour l'instituteur avec communication avec la cuisine et pour l'autre de dépôts de paniers/préau pour les élèves. La salle de classe se trouvait à l'arrière et elle pouvait
    referenceDocumentaire :
    . Acquisition de terrain pour l'école des filles. Construction de préaux privés et murs de clôture (1870-1909 L'habitat rural en Pays de Fougères. DUCOURET, Jean-Pierre, LAISIS C., HAMON Françoise, TOSCER Catherine. L'habitat rural en Pays de Fougères. Le guide de l'Ille-et-Vilaine FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884. . Reproduction en fac-similé de l'édition de Rennes : Imprimerie C. Catel, 1877, Paris : Res Universis, 1992. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. OGÉE, Jean-Baptiste . Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • Les écoles de la commune de Crozon
    Les écoles de la commune de Crozon Crozon
    titreCourant :
    Les écoles de la commune de Crozon
    description :
    L'architecture de ces maisons d'écoles répond à des normes architecturales édictées par l'Etat que l'on retrouve partout en France. Elles répondent aux règles d'hygiène et de morale dans l'éducation collective de l'époque. Ces normes déterminent la répartition des bâtiments (garçons et filles séparés), les
    annexe :
    particulière 20092906168VAB : Service départemental de l'architecture et du patrimoine du Finistère, Carte
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    illustration :
    Plan de l'école du bourg de Crozon, 1886, dressé par l'architecte A. Marie (A.D. Finistère, 2 0 332 Bourg de Crozon. Ecole Sainte-Anne, 1857, modifiée dans les années 1930 IVR53_20102911446NUCA Saint-Hernot. Ancienne école publique de garçons, 1908 IVR53_20102910836NUCA Saint-Hernot. Ancienne école publique de filles, 1875 -1893 IVR53_20102910825NUCA
    historique :
    , attestée dans une enquête réalisée par la cour seigneuriale de Crozon en 1715. Les lois scolaires du 19e siècle vont considérablement faire évoluer la situation. Trois ans seulement après la loi Guizot de juillet 1833 qui impose une école publique de garçons par commune, le rapport de l'inspection primaire mentionne deux écoles à Crozon (une de garçons et une de filles). Mais il n'existe pas encore d'architecture rarement. Il faut attendre 1851 pour qu'une école-mairie soit construite au n°4 de la rue Poulpatré, sur les plans de l'architecte départemental Joseph Bigot. Ruinée par un violent incendie en 1882, elle congréganiste de filles est édifiée rue Le Graveran (actuelle école Sainte-Anne) par Anne Le Bastard dite de Mesmeur, originaire de Crozon. Pour trouver une solution durable aux problèmes récurrents posés par terrain acquis à 300 mètres du bourg, en bordure de la route de Châteaulin à Camaret, actuelle rue Alsace -Lorraine. Conçu par l'architecte Armand Gassis en 1885, ce groupe scolaire de très grande taille
    referenceDocumentaire :
    Service départemental de l'Architecture et du Patrimoine du Finistère. Fonds Villard. Archives départementales du Finistère. Série 2 O 333 (Ecole de Saint-Hernot, 1908). Archives départementales du Finistère. Série 2 O 332 (Ecole de Saint-Hernot, 1893). Archives départementales du Finistère. Série 2 O 333 (Ecole de Saint-Fiacre, 1885-1938). Archives départementales du Finistère. Série 2 O 332 (Ecole du bourg de Crozon, 1885). p. 15-16 YVENAT, Eliane, YVENAT, Claude. L´école de Saint-Fiacre. Dans : Avel Gornog, N° 4, juin p. 64-69 PERON, Jean-Paul. Anne de Mesmeur (Quimper, 1823 - Crozon 1909). Dans : Avel Gornog, N° 17
  • Les écoles de la commune de Lanmérin
    Les écoles de la commune de Lanmérin Lanmérin
    titreCourant :
    Les écoles de la commune de Lanmérin
    annexe :
    Les premiers instituteur et institutrice de l'école laïque de Lanmérin À Lanmérin, les premiers instituteur et institutrice de l'école laïque sont Madame Plonevez Francine nommée institutrice le 29 mars . Archives de l'association Lan'Art'Hist : Boîte expositions : 2006 « A la découverte de Lanmérin », 2007
    illustration :
    Détail du cadastre napoléonien de 1834, section A feuille 1. Le bourg de Lanmérin 9 place du 19 mars 1962, ancienne école de garçons IVR53_20172207070NUCA 7 rue du presbytère, ancien établissement des religieuses du Saint-Esprit. Détail de la niche à Vue de situation de l'école de Lanmérin IVR53_20172207072NUCA L'école de Lanmérin. Salles de classe IVR53_20172207073NUCA L'école de Lanmérin. Classe ajoutée en 1979 IVR53_20172207074NUCA Ecole de Lanmérin. Portion de préau aménagée en salle de classe en 2006 IVR53_20172207075NUCA L'école de Lanmérin. Préau. Vue depuis la route de Rospez. IVR53_20172207076NUCA
    contenu :
    Les écoles sont des lieux porteurs de sens pour une commune et son histoire. À Lanmérin il est difficile de savoir quand la première « école » a été créée. En effet, à ses débuts, l'éducation des enfants en cette commune se faisait certainement dans tous types de lieux appropriés tel que le presbytère travers de quelques dates comme celle du 13 décembre 1698 où une déclaration royale est créée dans le but d'inciter chaque commune à trouver un maître ou une maîtresse, si elle n'en a pas déjà, afin de pouvoir mains. En effet, sous la monarchie de juillet, la loi Guizot du 28 juin 1833 est appliquée. Elle permet enfants. L'enseignement qui y est favorisé est celui des religieux, elle rejette le principe de gratuité encore au travers de cette loi elle oblige néanmoins chaque commune de plus de 500 habitants à avoir une école de garçon avec logement pour le maître. Le recensement de la population de la commune permet de la date de 1833, il est a priori certain qu'à ce moment, Lanmérin était une commune de plus de 500
    referenceDocumentaire :
    Fonds du cadastre ancien. Tableau d'assemblage et plans parcellaires de la commune de Lanmérin , 1834. Série 3 P. Fonds du cadastre ancien. Tableau d'assemblage et plans parcellaires de la commune de Laïcisation de l'école de filles en 1904 Boîte 14, dossier 1R2, Laïcisation de l'école de filles en École de garçons et groupe scolaire, 1868-1983 Boîte 11, dossiers 4 M 1 à 4 M 7, École de garçons Lanmérin, notre école Boîte expositions : 2006 « A la découverte de Lanmérin », 2007 « Au fil du
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Les écoles de la commune de Coatréven
    Les écoles de la commune de Coatréven Coatréven
    titreCourant :
    Les écoles de la commune de Coatréven
    illustration :
    Vue générale de l'école publique et salle polyvalente IVR53_20182200597NUCA Cour de l'ancienne école des filles IVR53_20182200649NUCA
    historique :
    garçons daterait du 11 messidor an III (1795), époque à laquelle le procureur de la commune nomme Guy -François-Marie Levaly maître d'école. Il est difficile de connaître son emplacement car à cette époque filles ne date que de 1875. A cette date, l'enseignement pour les filles n'est pas obligatoire mais la loi Falloux de 1850 encourageait déjà les communes en ce sens. Jusqu'en 1903, l'éducation des filles se fait à Coatréven, par les religieuses de la Providence de Créhen (note de l'Abbé Bolloc'h de 1934 conservée aux archives de la paroisse de Perros-Guirec). Entre 1876 et 1880, la commune acquière un terrain pour garçons cesse, avant même les lois Ferry de 1881-82 instaurant l'enseignement primaire public , laïque et obligatoire. En 1896, un préau est construit dans la cour (à l'est de la parcelle) et en 1903 (note de l'Abbé Bolloc'h, 1934) et l'école pour garçons est alors divisée en deux pour accueillir les préau est construit à l'école des filles et en 1920 un mur de clôture est construit côté garçons. En
    referenceDocumentaire :
    Cadastre ancien de la commune de Coatréven, tableau d'assemblage, 1834 Géographie historique des Côtes-du-Nord. RIGAUD, Jean-Marie (avec le concours de M. Hélary et de
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • École communale de filles et de garçons, rue Antoine Chatel (Chartres-de-Bretagne)
    École communale de filles et de garçons, rue Antoine Chatel (Chartres-de-Bretagne) Chartres-de-Bretagne - rue Antoine Chatel - en ville
    titreCourant :
    École communale de filles et de garçons, rue Antoine Chatel (Chartres-de-Bretagne)
    description :
    Implantation en bordure de rue, sur un axe principal. Plusieurs corps de bâtiments regroupés autour d'une cour arrière. Première génération de bâtiments avec entourage de brique, deuxième campagne du 20e siècle avec bandeaux et encadrements de ciment.
    annexe :
    A.D.Ille-et-Vilaine : 2O 67 / 13. 1939. Construction d'une salle de classe supplémentaire et d'un logement pour l'instituteur adjoint. Louis Chouisnard, architecte. 1932. Le 19 mars, rapport de Louis Chouisnard pour la Construction d'une école de garçons avec maison d'habitation, en bordure de la route de . Construction de l'école primaire de filles. Projet approuvé et subventionné par décision ministérielle du 20 juin 1904. P.M. Laloy, architecte du Département. 1902. Le 15 septembre. Lettre du Préfet au maire de la commune de Chartres. Monsieur l'inspecteur de l'académie appelle mon attention sur la situation matérielle des écoles de filles et de garçons de votre commune. Ces deux écoles sont installées dans un même bâtiment très peu convenable. Elles n'ont que des salles de classes insuffisantes et le logement commun à l'instituteur et à l'institutrice se compose de trois pièces beaucoup trop petites. Il n'y a ni préau couvert ni cour de récréation. La construction d'une école de filles et l'attribution des locaux actuels à l'école
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Chartres-de-Bretagne
    illustration :
    Ancien corps de bâtiment d'école IVR53_20083500288NUCA Ancien corps de bâtiment d'école, vue arrière IVR53_20083500290NUCA Ancien corps de bâtiment sur rue IVR53_20073509289NUCA Ancien corps de bâtiment sur rue et extensions IVR53_20073509292NUCA Ancien corps de bâtiment sur rue, détail, décor IVR53_20073509290NUCA Ancien corps de bâtiment, et extensions, vue arrière sur cour IVR53_20073509295NUCA Ancien corps de bâtiment, détail, souche de cheminée IVR53_20073509296NUCA Extension de l'école, vue sur cour IVR53_20073509297NUCA
    historique :
    villa propre à cet architecte : décrochement du plan, auvent en bois, décor de brique et de grès Chouisnard, puis de nouveau en 1949. A cette période un nouveau bâtiment indépendant est élevé comprenant clôture séparait alors les deux cours bitumées des filles et des garçons. Actuellement école de musique.
    localisation :
    Chartres-de-Bretagne - rue Antoine Chatel - en ville
  • École de filles puis école de garçons Sainte Anne, 13 rue de la Poterie (Chartres-de-Bretagne)
    École de filles puis école de garçons Sainte Anne, 13 rue de la Poterie (Chartres-de-Bretagne) Chartres-de-Bretagne - 13 rue de la Poterie - en ville
    titreCourant :
    École de filles puis école de garçons Sainte Anne, 13 rue de la Poterie (Chartres-de-Bretagne)
    description :
    Plan en L. Aile de classe en rez-de-chaussée accolée d'un corps de bâtiment dit de type ternaire et simple en profondeur. Gros oeuvre enduit. Encadrements des baies et génoises en brique. A noter, décor de
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Chartres-de-Bretagne
    illustration :
    Vue générale prise de face IVR53_20073501290NUCA
    localisation :
    Chartres-de-Bretagne - 13 rue de la Poterie - en ville
  • La mairie et les écoles de la commune de Chartres-de-Bretagne
    La mairie et les écoles de la commune de Chartres-de-Bretagne Chartres-de-Bretagne
    titreCourant :
    La mairie et les écoles de la commune de Chartres-de-Bretagne
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Chartres-de-Bretagne
    localisation :
    Chartres-de-Bretagne
  • Les écoles de la commune de Huelgoat
    Les écoles de la commune de Huelgoat Huelgoat -
    titreCourant :
    Les écoles de la commune de Huelgoat
    illustration :
    Rue des Cendres. Projet (réalisé) pour l'école communale de filles, la mairie et la justice de Paix Le Pouly. Plan de l'emplacement de l'école communale des filles construite en 1908 d'après les Projet d'agrandissement de l'école pour garçons, 1882. Par Ch. Serrurier, architecte (A.D Projet d'agrandissement de l'école pour garçons, étage de dortoirs, 1882. Par Ch. Serrurier Ancienne école communale de filles. Vue générale sud IVR53_20092905222NUCA Ancienne école communale de filles. Vue générale du bâtiment principal IVR53_20092905223NUCA
    historique :
    bâtiments plus modestes remplissaient la fonction d´écoles. L'école de garçons construite en 1880 d'après les plans de l'architecte Ch. Serrurier, de Morlaix, se situait rue des Cieux, à l'emplacement de la publique de filles, la mairie et la justice de Paix ; également construit d´après les plans de l´architecte Serrurier, ce bâtiment conserve sa fonction de mairie après la construction, en 1908, dans le quartier du Pouly, de la nouvelle école communale de filles d´après je projet d´Eugène Guiomar, architecte à Morlaix établissements scolaires publics de la commune (maternelle, primaire, collège). Les religieuses s´installent à la fin du 19e siècle au bord de la route de Berrien et fondent l´école des Soeurs ; l´établissement , agrandi en 1939, sert aujourd´hui de maison de retraite.
    referenceDocumentaire :
    A.D. Finistère, 2 O 597-599 (mairie, halles, maison de police, écoles, cimetière, lavoirs, abattoir
  • Les écoles de la commune de Scrignac
    Les écoles de la commune de Scrignac Scrignac
    titreCourant :
    Les écoles de la commune de Scrignac
    illustration :
    Bourg : ancienne école catholique de filles (Keranna), vue partielle (anciennes salles de classe et Bourg : ancienne école catholique de filles (Keranna), vue partielle de la partie ouest Quénéguen : ancienne école publique de hameau IVR53_20082907086NUCA
    historique :
    Cinq écoles ont été bâties à Scrignac, sans compter un édifice situé en limite sud de l´ancien école publique de filles remonte à 1882 mais ne sera réalisé qu´au début du 20e siècle, à l´emplacement de l´actuelle mairie. Connue par des cartes postales anciennes, elle a été détruite en 1944. L´école publique de garçons a été construite à la fin du 19e siècle à la sortie est du bourg (route de Guerlesquin ), d´après le plan de l´architecte Nédelec, de Morlaix. Agrandie dans les années 1920, elle a également disparu lors des bombardements de 1944. L´école primaire catholique construite en 1899 à Keranna est aujourd´hui désaffectée. Une école publique de hameau (désaffectée) a été bâtie en 1927 à Quénéguen. Après
  • Les écoles de la commune de Bolazec
    Les écoles de la commune de Bolazec Bolazec
    titreCourant :
    Les écoles de la commune de Bolazec
    illustration :
    Projet d'une troisième classe de garçons, 1913. Plan, dessin, coupe (A.D. 29, série 20 91 Route de Morlaix. Ancienne école mixte, vers 1879. Vue générale nord-est IVR53_20092908845NUCA
    historique :
    La première école communale de Bolazec est construite entre 1879 et 1880 à la sortie nord du bourg , route de Morlaix. Elle s'inscrit dans la politique de réforme de l'enseignement public initiée par nombreuse (environ 60 en 1879, 92 en 1906), une seconde salle de classe pour les garçons est construite en 1906 par l'entrepreneur Le Corvez de Guerlesquin. Devant l'afflux d'élèves venus des communes voisines de Scrignac et de Plourac'h (47 enfants), un plan est conçu en 1913 par l'architecte Sanquer en vue de la construction d'une troisième classe pour les garçons qui ne sera finalement pas réalisée. En 1933, une nouvelle école de filles/mairie est construite sur un terrain contigu à celui du presbytère , au nord de l'église paroissiale. Cette école sert aujourd'hui de mairie et de salle polyvalente. Dans les années 1950, une troisième école est édifiée à la sortie du bourg, route de Callac, fermée depuis assurait l'enseignement scolaire des enfants de Bolazec.
    referenceDocumentaire :
    PENVEN, Michel. Bolazec. Association "Sur les traces de François Joncour", 1990.
  • Les écoles de la commune de Daoulas
    Les écoles de la commune de Daoulas Daoulas
    titreCourant :
    Les écoles de la commune de Daoulas
    illustration :
    Daoulas, ville - Ecole de garçons, construction d'une nouvelle classe, élévation, coupes et plan Daoulas, ville - Projet d'aménagement d'une 3e classe à l'école de la rue de l'église, fin 19e Daoulas, ville - Plan des classes de garçons à Daoulas, 11 juin 1895 (AD29 - 512 E DEPOT art.21 Daoulas, ville - Projet de construction d'une nouvelle classe à l'école de la rue de l'église, 1932 Daoulas, ville - Projet de construction d'une nouvelle classe à l'école de la rue de l'église,plan Daoulas, ville - Projet d'école de garçons, élévation, dressée les 30 octobre 1882 et 16 juin 1884 Daoulas, ville - Projet modifié d'une maison d'école de garçons, 11 avril 1885 (AD29 - 512 E DEPOT Daoulas, ville - Projet d'école de garçons, plan du 1er étage, dressé les 30 octobre 1882 et 16 Daoulas, ville - Projet d'école de garçons, coupe en travers des classes, dressée les 30 octobre Daoulas, ville - Projet d'école de garçons, plan des mansardes et grenier, dressé les 30 octobre
  • Architecture scolaire de la commune de Châteaulin
    Architecture scolaire de la commune de Châteaulin Châteaulin
    titreCourant :
    Architecture scolaire de la commune de Châteaulin
    illustration :
    Ecole maternelle de Kerjean : façades IVR53_20182905059NUCA Ecole maternelle de Kerjean vue du sud-ouest IVR53_20182905060NUCA
    contenu :
    L’architecture de l’enseignement La silhouette urbaine de Châteaulin est profondément marquée par coteau de la rive droite de l’Aulne et, lors de l’inauguration du second, on fit observer que « sa débuts de l’instruction publique dans la ville furent cependant bien modestes. Les instituteurs 15 septembre 1829, une salle de classe, construite aux frais du négociant Pennec, était bénite par le curé et inaugurée par le sous-préfet. En 1835, la municipalité acquiert sur le quai de Brest la maison Pennarun qui, à l’issue de travaux achevés en 1838, peut recevoir les services de la mairie et l’école Bigot dresse les plans d’un bâtiment dans le prolongement de cette maison de ville, destiné à une aujourd’hui vers 160 élèves. Il faut donc ou construire des annexes ou créer de toutes pièces un nouvel Gassis et approuvé par le conseil le 3 juillet 1881. Le terrain nécessaire, bordant la route de Pleyben , est acquis auprès de Gabriel Riou au prix de 4 000 F le 24 janvier 1882 et, le 24 avril suivant, les
  • Les écoles de la commune de l'Hôpital-Camfrout
    Les écoles de la commune de l'Hôpital-Camfrout Hôpital-Camfrout - en village
    titreCourant :
    Les écoles de la commune de l'Hôpital-Camfrout
    etages :
    rez-de-chaussée
    description :
    La mairie, ancienne école des garçons (1870), est en travaux lors de l'enquête réalisée en 2012 : pas de possibilité de voir le bâtiment. L'ancienne école des filles (1886) : Un premier corps de -couvert d'un toit à deux longs pans, un second corps de bâtiment recevant la salle de classe. Chaînage d'angle en granite, façade enduite. L'ancienne école des garçons (1916) : logis central de type ternaire à 2 niveaux couvert d'une toiture à deux longs pans (initialement à croupe) flanqué de deux corps de bâtiments à 5 travées abritant les classes. Chaînage d'angle, encadrement en granite et pointe de diamant
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes du Pays de Landerneau-Daoulas
    murs :
    granite pierre de taille
    historique :
    Les trois écoles de la commune sont toutes situées au bourg de l'Hôpital-Camfrout. L'ancienne mairie-école des garçons au sud de l'église (rue de la mairie ; actuellement mairie) ; l'ancienne école des filles (rue de la mairie ; actuellement bibliothèque) ; l'ancienne école des garçons. Suite à la loi Guizot de 1833, le maire de l’Hôpital-Camfrout M. Le Bras, indique le 17/06/1833, que sur les 25 garçons et 32 filles âgés de 5 à 12 ans que compte la commune, seuls 5 garçons et 3 filles sont scolarisés 1870 par l'entrepreneur Evenas de Saint-Pierre-Quilbignon, à Brest. En 1886, Gustave Corre , entrepreneur à Brest, construit l’école des filles, située rue de la mairie. En 1887, 120 garçons et 108 filles sont scolarisés ; travaux d'agrandissement en 1887 de la mairie-école. En 1910, les hameaux de Logonna -Daoulas et d'Irvillac, situés à moins de 3 kilomètres du bourg de Hôpital-Camfrout, sont rattachés à la paroisse permettant aux enfants d'y être scolarisés. Ainsi, en 1911, les écoles de l'Hôpital-Camfrout sont
    referenceDocumentaire :
    Bulletin de l'association Dec'h, hizio, warc'hoazh Association du patrimoine "Dec'h, hizio Les constructions scolaires en la commune de l'Hôpital-Camfrout : 1868-1888 Jean-Paul TOULLEC. Les constructions scolaires en la commune de L'Hôpital-Camfrout : 1868-1888. Edition : [s.n.], 1979.
  • Les bâtiments publics de la communauté de communes du Pays de Saint-Aubin-du-Cormier
    Les bâtiments publics de la communauté de communes du Pays de Saint-Aubin-du-Cormier
    titreCourant :
    Les bâtiments publics de la communauté de communes du Pays de Saint-Aubin-du-Cormier
    description :
    La ligne de chemin de fer de Rennes à Fougères mesure au total 52,623 kilomètres. Elle est parsemée de huit stations et de treize haltes, dont six stations et quatre haltes dans le pays de Fougères . Les stations du canton de Saint-Aubin se trouvent, du sud au nord, à Gosné, Saint-Aubin-du-Cormier , Saint-Jean-sur-Couesnon et Saint-Marc-sur-Couesnon. Ces stations sont toutes similaires et de type l'employé chargé de la billetterie et le service des messageries. A l'arrière, on trouvait une halle pour les marchandises desservie par une voie de déchargement. La station de Saint-Aubin fut agrandie ensuite par la construction d'un bâtiment "suffisant pour y loger le chef de station" et "l'allongement de la manutention des "bois en grume" et un pont à bascule. Les mairies-écoles du pays de Saint-Aubin -du-Cormier reprennent dans l'ensemble des éléments de construction locaux, la pierre (ici le grès armoricain ou le granite) en maçonnerie et l'ardoise en toiture. On trouve aussi de la brique sur certaines
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes du Pays de Saint-Aubin-du-Cormier
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Tracé de la ligne de chemin de fer aux abords de Saint-Aubin-du-Cormier IVR53_20113506430NUCA Tracé de la ligne de chemin de fer aux abords de Saint-Marc-sur-Couesnon IVR53_20113506429NUCA Tracé de la ligne de chemin de fer aux abords de Saint-Jean-sur-Couesnon IVR53_20113506428NUCA Mairie de Saint-Aubin-du-Cormier IVR53_20113501996NUCA Ancienne halle de Saint-Aubin-du-Cormier IVR53_20113501994NUCA Ancienne école de Saint-Jean-sur-Couesnon IVR53_20113505987NUCA Ancienne mairie-école de Livré-sur-Changeon IVR53_20113502024NUCA
    historique :
    A partir de la seconde moitié du 19e siècle, l'Etat favorise dans les communes la construction d'éléments structurant, comme des lignes de chemin de fer locales, ainsi que des bâtiments publics comme les mairies et les écoles. L'avant-projet de réalisation d'une ligne de tramways à vapeur entre Rennes et des Chemins de Fer à voie étroite, qui sera substituée ensuite par une société anonyme dite Compagnie furent effectués en 1927 aux gares de Gosné et de Saint-Aubin-du-Cormier. Un mouvement important de l'école des filles de Gosné, construite vers 1849, alors que la grande majorité des constructions suivantes datent des années 1870 à 1900, la plus récente étant celle de Vendel, élevée dans le second quart
    referenceDocumentaire :
    p. A. D. Ille-et-Vilaine. Série E Depot Adm : Archives communales. Saint-Georges-de-Chesné. Ecoles . (1878-1902). E Depot Adm Saint-Georges-de-Chesné /13. p. A. D. Ille-et-Vilaine. Série S : Travaux publics et transports. Chemins de fer. Gosné. Ligne de chemin de fer de Rennes à Fougères. (1891-1927). 5S 704 et 5S 751 à 5S 775.
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • Ecole, avenue de la République (La Guerche-de-Bretagne)
    Ecole, avenue de la République (La Guerche-de-Bretagne) Guerche-de-Bretagne (La) - avenue de la République - en ville - Cadastre : 1998 AZ
    titreCourant :
    Ecole, avenue de la République (La Guerche-de-Bretagne)
    description :
    Ce bâtiment est construit en moellon de microdiorite quartzique. Les encadrements des ouvertures
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire La Guerche-de-Bretagne
    illustration :
    L'école vue de l'avenue de la République IVR53_20043520191NUCA Vue du pignon de l'école IVR53_20043520192NUCA Vue de l'arrière de l'école IVR53_20043520193NUCA Vue générale de l'école IVR53_20043520194NUCA Une fenêtre de l'école IVR53_20043520196NUCA La souche de cheminée IVR53_20043520198NUCA
    canton :
    Guerche-de-Bretagne (La)
    historique :
    des Ecoles de Ploërmel occupaient tout ce bâtiment, y compris celui détruit qui reliait les deux ailes , et y assuraient l'enseignement primaire et agricole. Au moment de la séparation de l'Eglise et de détruite), l'école de garçons à droite et l'école de filles à gauche. Aujourd'hui la partie gauche
    localisation :
    Guerche-de-Bretagne (La) - avenue de la République - en ville - Cadastre : 1998 AZ
1 2 3 4 47 Suivant