Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 16 sur 16 - triés par pertinence
  • L'habitat rural de la commune de Guerlesquin
    L'habitat rural de la commune de Guerlesquin Guerlesquin
    titreCourant :
    L'habitat rural de la commune de Guerlesquin
    illustration :
    Guerlesquin, Cleuaez, dépendances : maçonneries et pierre de taille de granite, 2e moitié 19e Guerlesquin, Goasivinic Huella, étable : maçonneries et pierre de taille de granite, début 19e Guerlesquin, Castel Kerigonan : maçonneries de moellons équarris de granite, 17e siècle Guerlesquin, Kerhellou, ruines de la chapelle Saint-Thégonnec : grand appareillage de granite, 16e Guerlesquin, Kerhellou, ferme : appareillage de granite IVR53_20152908703NUCA Guerlesquin, Kerhuon, ancienne ferme : moellons de granite équarris à assises irrégulières, 18e Guerlesquin, Kernévez-Lochrist, maison : grand appareillade de granite, 2e moitié 19e siècle Guerlesquin, Kernévez-Lochrist, ancienne dépendance du manoir : moellons équarris de granite Guerlesquin, Kervranton, anciennes dépendances du manoir : moellons de granite, 18e siècle Guerlesquin, Kervrunnec, pignon du logis : appareillage de moellons et pierre de taille de granite
    contenu :
    lieu de vie, se sont tranformées durant les siècles suivants. ». La deuxième moitié du 19e siècle et le début du 20e siècle a constitué une période de renouveau de l’habitat rural, traduit par de multiples exceptions de constructions anciennes peu modifiées (manoir de Kervanton, Kernévez-Lochrist…), on ne peut du 20e siècle a également été une période de modifications importantes de l’habitat rural, que ce soit au travers de modifications extérieures (ouvertures, toitures, reconstructions et réemplois de matériaux…) ou intérieures. La confrontation de l’enquête d’inventaire avec celle de 1969 réalisée sur la commune permet souvent de retracer l’histoire de ces modifications, mais également de révéler un certain détruites. 250 maisons ont été recensées, pour la majeure partie en la ville de Guerlesquin, qui compte de années 1960 (voir dossier sur la ville). Matériaux de construction Les formes architecturales sont l’absence de voies navigables, moyen privilégié pour le transport sur de longues distances, a d’autant plus
  • Manoir de Kerverrot (Cavan)
    Manoir de Kerverrot (Cavan) Cavan - Kerverrot - isolé
    titreCourant :
    Manoir de Kerverrot (Cavan)
    description :
    par le nord. Le logis manorial présente un plan en équerre qui s’articule autour d'une tour de plan sud-est par la suite), le manoir est construit en moellon de granite à l'exception de l'entourage des ouvertures qui a été réalisé en pierre de taille de granite. Il est couvert d'un toit à longs pans en ardoise . Vers l'ouest, logis à quatre travées de baies régulières (façade plaquée sur un édifice plus ancien ?). Porte antérieure désaxée (2ème travée de gauche) à linteau droit. Orientées est-ouest, dépendances en
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes du Haut Trégor
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Cavan, 1835 IVR53_20122213617NUCA Cavan, Kerverrot : manoir, élévation postérieure orientée vers le nord-ouest, détail de la porte Cavan, Kerverrot : manoir, vue de la grange IVR53_20132200412NUCA Cavan, Kerverrot : manoir, alignement composées de plusieurs dépendances IVR53_20122212784NUCA Cavan, Kerverrot : manoir, alignement composées de plusieurs dépendances, grange transformée en Cavan, Kerverrot : manoir, alignement composées de plusieurs dépendances, grange transformée en étable, détail de la porte dont la clé porte la date de 1637 IVR53_20122212786NUCA Cavan, Kerverrot : manoir, alignement composées de plusieurs dépendances IVR53_20122212787NUCA
    historique :
    1900 mètres au sud du bourg de Cavan et à 108 mètres d´altitude. Il se trouve à proximité immédiate (au sud) d'une source alimentant un bassin figurant sur le cadastre de 1835. Le manoir est isolé dans la sur le cadastre de 1835. il est aujourd'hui orthographié "Kerverrot". Le cadastre nous renseigne sur la présence d'une chapelle au sud, près de la fontaine et du bassin, et d'un fournil au nord du manoir. Il s'agit d'une organisation manoriale centrée sur une cour quasiment fermée. Le manoir de Kerverrot a appartenu à plusieurs familles : de Hemery (1540) ; de Coatillian ; Yves de Kergariou (il est propriétaire du manoir et de sa métairie noble dans la 2e moitié du 17e siècle) puis à Joseph Raison du Cleuziou qui émigre pendant la Révolution. Mis à prix 82 599 livres, le manoir de Kerverot, est acquis le siècles (fenêtres à linteau en arc segmentaire et fronton de la façade sud percé d'un oculus) et de la 2e ouvertures ont également été modifiées. Dans la cour au nord, on peut observer les crossettes sculptées de
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Ferme de Convenant Tual Boulou (Ploubezre)
    Ferme de Convenant Tual Boulou (Ploubezre) Ploubezre - Convenant Tual Boulou - - isolé - Cadastre :
    titreCourant :
    Ferme de Convenant Tual Boulou (Ploubezre)
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Ploubezre, 1826 : Convenant Tual Boulou Ploubezre, Convenant Tual Boulou : logis de ferme, élévation antérieure orientée vers le sud-sud Ploubezre, Convenant Tual Boulou : logis de ferme et dépendances, vue générale depuis le sud-sud Ploubezre, Convenant Tual Boulou : logis de ferme, élévation antérieure orientée vers le sud-sud Ploubezre, Convenant Tual Boulou : logis de ferme, cheminée est, vue intérieure
    contenu :
    Ensemble bâti ancien, à la fois résidence et exploitation agricole, composé d'un logis de ferme et de dépendances figurant sur le cadastre de 1826 au lieu-dit Convenant Tual Boulou. Le terme Convenant accessible par un chemin unique venant du sud-ouest. Il s'agit d'un logis à étage datable de la fin du 16e griffe, linteau droit chanfreiné de la porte haute, fenêtre à traverse et linteaux en accolade sont caractéristiques de cette époque. Mise en œuvre en moellon de schiste, encadrement des ouvertures en granite. Ce logis à étage et escalier extérieur témoigne de l'aisance de son commanditaire. Au rez-de-chaussée, le mur nord de la salle près de la cheminée (sur le pignon sud). A l'étage (non visité), autrefois ). Les dépendances agricoles (étables, remise et grange) organisées autour de la cour sont datables du 19e siècle ; certaines étaient déjà présentes sur le cadastre de 1826. L'escalier extérieur du logis a disparu ; une fenêtre a été élargie et les souches de cheminées remontées en brique - probablement
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Ferme de Ty Bras ar Lay (Ploubezre)
    Ferme de Ty Bras ar Lay (Ploubezre) Ploubezre - Ty Bras ar Lay - - isolé - Cadastre :
    titreCourant :
    Ferme de Ty Bras ar Lay (Ploubezre)
    illustration :
    Ploubezre, Ty Bras ar Lay : logis de ferme, élévation antérieure orientée vers le sud, photographie de 1969 IVR53_20102201115Z Ploubezre, Ty Bras ar Lay : ferme, vue de situation depuis le sud-est IVR53_20142205437NUCA Ploubezre, Ty Bras ar Lay : logis de la ferme, vue intérieure, portes percées dans le mur de refend Ploubezre, Ty Bras ar Lay : logis de la ferme, saloir, placard mural et auge en pierre Ploubezre, Ty Bras ar Lay : logis de la ferme, élévation postérieure orientée vers le nord, porte du millésime "1887" correspondant à la construction de nouveaux bâtiments de ferme Ploubezre, Ty Bras ar Lay : potager et verger de la ferme IVR53_20142205621NUCA
    contenu :
    figurant sur le cadastre de 1826 au lieu-dit Le Lay (également trouvé écrit : Ty Bras Allé). Le toponyme de le sud-sud-est est implanté perpendiculairement à celui-ci. De l'autre côté de ce chemin - aujourd'hui route, se trouve un potager et un verger. Il s'agit d'un logis à étage datable de la fin du 16e œuvre de la façade principale en pierre de taille de granite roux, portes moulurées à griffe en arc plein cintre sud et nord, fenêtres à linteaux en accolade et appui saillant sont caractéristiques de ainsi datée de 1580. Le rez-de-chaussée comporte deux pièces à feu séparés par un mur de refend lui même percé par deux portes. Dans l'axe de la porte sud – au pied de l'actuel escalier datable du 19e siècle, se trouve un saloir mural et sa pierre à saler. La présence d'une double porte en anse de panier figurant sur le cadastre de 1826. Les dépendances agricoles (grange située dans l'alignement du logis et au logis. Une petite bâtisse située au sud de la cour le long du chemin accueille le réchaud qui
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • L'habitat rural sur la commune de Plougonven
    L'habitat rural sur la commune de Plougonven Plougonven
    titreCourant :
    L'habitat rural sur la commune de Plougonven
    illustration :
    Plougonven - Carte de répartition des manoirs attestés par les sources IVR53_20152909067NUCA Plougonven, ancien manoir de Goasvalé - corps de logis principal, 16e siècle, les ouvertures ont Plougonven, ancien manoir de Goasvalé - communs, la porte de gauche est datée 1581 Plougonven, ancien manoir de Goasvalé - cheminée de l'ancienne cuisine, rez-de-chaussée Plougonven, ancien manoir de Goasvalé - Saloir et vaisselier, ancienne cuisine, rez-de-chaussée Plougonven, ancien manoir de Goasvalé - portes jumelées d'accès aux salles du premier étage, palier de l'escalier à vis IVR53_20152909071NUCA Plougonven, ancien manoir de Goasvalé - escalier à vis en granite en façade postérieure, vue intérieure, rez-de-chaussée IVR53_20152909072NUCA Plougonven, ancien manoir de Goasvalé - cheminée de l'ancienne salle basse, rez-de-chaussée
    contenu :
    lieu de vie, se sont transformées durant les siècles suivants ». Le cas est particulièrement flagrant à Plougonven, où la deuxième moitié du 19e siècle et le début du 20e siècle a constitué une période de renouveau de l’habitat rural, traduit par de multiples ajouts, modifications, reconstructions et destructions des édifices préexistants. S’il existe quelques exceptions de constructions anciennes peu période de modifications importantes de l’habitat rural, que ce soit au travers de modifications extérieures (ouvertures, toitures, reconstructions et réemplois de matériaux…) ou intérieures. La confrontation de l’enquête d’inventaire avec celle de 1970 réalisée sur la commune permet souvent de retracer l’histoire de ces modifications, mais également de révéler un certain nombre d’édifices ayant totalement . Matériaux de construction et mises en oeuvre Matériaux de construction Les formes architecturales sont l’absence de voies navigables, moyen privilégié pour le transport sur de longues distances, a d’autant plus
  • L'habitat rural sur la commune de Botsorhel
    L'habitat rural sur la commune de Botsorhel Botsorhel
    titreCourant :
    L'habitat rural sur la commune de Botsorhel
    illustration :
    Botsorhel, Kergariou : maçonnerie de moellons de granite assisés, 17e siècle IVR53_20152908604NUCA Botsorhel, Kergréac'h, ferme, 1834 : moellons et pierre de taille de granite IVR53_20152908605NUCA Botsorhel, le Gollot, maison convertie en dépendance : moellons et pierre de taille de granite Botsorhel, Trohom, ferme : maçonnerie et pierre de taille de granite, 18e siècle Botsorhel, Tromolouarn, ferme : fenêtre 16e siècle en granite avec calice sculpté, maçonnerie de Botsorhel, extrait du cadastre napoléonien, 1838 : hameau de Kergariou, l'emplacement de l'ancien Botsorhel, le Foennec : ferme, réemploi de pierres d'un ancien manoir IVR53_20152908620NUCA Botsorhel, le Foennec, ferme : façade arrière avec pierres de réemploi IVR53_20152908621NUCA Manoir de Blévara, dessin de Louis Le Guennec, début 20e siècle IVR53_20152908623NUCA Botsorhel, bourg, route de Kerhuella : ancienne ferme et maison à avancée IVR53_20152908567NUCA
    contenu :
    lieu de vie, se sont transformées durant les siècles suivants". La deuxième moitié du 19e siècle et le début du 20e siècle ont constitué une période de renouveau de l’habitat rural, traduit par de multiples exceptions de constructions anciennes peu modifiées, on ne peut appréhender les constructions rurales que période de modifications importantes de l’habitat rural, que ce soit au travers de modifications extérieures (ouvertures, toitures, reconstructions et réemplois de matériaux…) ou intérieures. La confrontation de l’enquête d’inventaire avec celle de 1970 réalisée sur la commune permet souvent de retracer l’histoire de ces modifications. Si 94 anciennes fermes ont été recensées sur la commune, celles-ci renvoient -1930). Matériaux de construction et mises en œuvre Matériaux de construction Les formes communal, et l’absence de voies navigables, moyen privilégié pour le transport sur de longues distances, a d’autant plus forcé l’emploi de matériaux locaux sur la commune. Jusqu’au milieu du 19e siècle, face à un
  • Ferme de la Rue Yves Le Cudennec (Ploubezre)
    Ferme de la Rue Yves Le Cudennec (Ploubezre) Ploubezre - - Rue Yves Le Cudennec - en ville - Cadastre :
    titreCourant :
    Ferme de la Rue Yves Le Cudennec (Ploubezre)
    illustration :
    Ploubezre, rue Yves Le Cudennec : logis de ferme, élévation antérieure orientée vers le sud , photographie de 1969 IVR53_20102201141Z Ploubezre, rue Yves Le Cudennec : logis de ferme, élévation antérieure orientée vers le sud Ploubezre, rue Yves Le Cudennec : logis de ferme, élévation antérieure orientée vers le sud, détail du millésime "1744" situé au-dessus de la porte IVR53_20142205602NUCA Ploubezre, rue Yves Le Cudennec : logis de ferme, élévation antérieure orientée vers le sud, détail de l'appareillage de la façade en moellon équarri de grès schisteux et pierre de taille de granite en Ploubezre, rue Yves Le Cudennec : logis de ferme, élévation antérieure orientée vers le sud, détail de l'oculus, remplissage en moellon équarri de grès schisteux et pierre de taille de granite en Ploubezre, rue Yves Le Cudennec : logis de ferme, élévation antérieure orientée vers le sud, détail
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Grange-étable à chevaux, rue de la Motte (Torcé)
    Grange-étable à chevaux, rue de la Motte (Torcé) Torcé - le Presbytère - rue de la Motte - en village - Cadastre : 1810 B 15(partiel) 1971 B
    titreCourant :
    Grange-étable à chevaux, rue de la Motte (Torcé)
    murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    illustration :
    La grange sur le cadastre de 1810 IVR53_20033507323NUC
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    grès ; moellon sans chaîne en pierre de taille
    localisation :
    Torcé - le Presbytère - rue de la Motte - en village - Cadastre : 1810 B 15(partiel) 1971 B
    referenceDocumentaire :
    Plan cadastral napoléonien Plan Geometrique de la section B dite de Tesniere Terminé En aout 1810 Géomètre. Echelle de 1 à 2.500.
  • Étable à chevaux, le Haut de la Voie (Domalain)
    Étable à chevaux, le Haut de la Voie (Domalain) Domalain - le Haut de la Voie - en écart - Cadastre : 1971 AH
    titreCourant :
    Étable à chevaux, le Haut de la Voie (Domalain)
    murs :
    pan de bois
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    pan de bois ; terre ; grès ; petit appareil
    localisation :
    Domalain - le Haut de la Voie - en écart - Cadastre : 1971 AH
  • Grange, étable à vaches et étable à chevaux, le Prétay (Domalain)
    Grange, étable à vaches et étable à chevaux, le Prétay (Domalain) Domalain - le Prétay - en écart - Cadastre : 1971 AI
    murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    illustration :
    Vue de situation sud-est IVR53_20033509424NUCA
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    grès ; moellon sans chaîne en pierre de taille
  • Étable à chevaux, Bernier (Domalain)
    Étable à chevaux, Bernier (Domalain) Domalain - Bernier - en écart - Cadastre : 1971 BH
    murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    illustration :
    Vue de situation nord-est IVR53_20033509762NUCA
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    grès ; moellon sans chaîne en pierre de taille
  • Étable à chevaux, Vezin (Orgères)
    Étable à chevaux, Vezin (Orgères) Orgères - Vezin - isolé
    description :
    Ce bâtiment est construit en moellon de schiste pourpre et couvert d'un toit à longs pans en ardoise. Les encadrements des baies de la façade ouest sont réalisés en schiste pourpre. Le second bâtiment est, au contraire, construit en bauge sur un haut solin composé de moellon de schiste. Le toit à longs pans est couvert d'un matériau synthétique. Les encadrements de baies sont réalisés en brique.
    illustration :
    Vue nord-ouest de l'ancienne écurie IVR53_20083506556NUCA
    historique :
    rez-de-chaussée du manoir, et des dépendances qui l'entourent. La construction de l'ancienne écurie est vraisemblablement plus ou moins contemporaine de celle du manoir, c'est-à-dire qu'elle peut
  • Ecurie-porcherie, la Favrie (Torcé)
    Ecurie-porcherie, la Favrie (Torcé) Torcé - la Favrie - en écart - Cadastre : 1971 C2
    murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    grès ; moellon sans chaîne en pierre de taille
  • Étable à chevaux et grange, Nuillé (Domalain)
    Étable à chevaux et grange, Nuillé (Domalain) Domalain - Nuillé - en écart - Cadastre : 1971 BL
    murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    grès ; moellon sans chaîne en pierre de taille
  • Étable à chevaux, porcherie, la Guénelais (La Nouaye)
    Étable à chevaux, porcherie, la Guénelais (La Nouaye) Nouaye (La) - la Guénelais - en écart - Cadastre : 1845 Section unique 1ère feuille 1983
    murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
  • Étable à chevaux, porcherie, la Dénaulais (La Nouaye)
    Étable à chevaux, porcherie, la Dénaulais (La Nouaye) Nouaye (La) - la Dénaulais - en écart - Cadastre : 1845 Section unique 2e feuille 395(partiel) 1983
    murs :
    moellon sans chaîne en pierre de taille
1