Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 94 - triés par pertinence
  • Atelier, 15 rue de la Boucherie (Vannes)
    Atelier, 15 rue de la Boucherie (Vannes) Vannes - 15 rue de la Boucherie - en ville - Cadastre : 1980 BP 277
    titreCourant :
    Atelier, 15 rue de la Boucherie (Vannes)
    description :
    Edifice en alignement de rue implanté sur une parcelle laniérée d'origine médiévale. Il est
    annexe :
    Sources iconographiques 20075605798NUCA : Bibliothèque de Rennes-Métropole 19975601178X : Archives municipales de Vannes, 21 Fi. 19975601244X : Archives municipales de Vannes, 21Fi. 20015604400NUCB : Archives
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes
    illustration :
    Description historique... du président de Robien : plan de Vannes, partie nord-ouest, milieu du 18e siècle. Bibliothèque de Rennes-Métropole. IVR53_20075605798NUCA Plan cadastral de 1809, section I1. AM Vannes 21Fi. IVR53_19975601178X Plan d'alignement et de voirie, 1841, section M. AM Vannes. IVR53_19975601244X
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    historique :
    la parcelle après 1844. Le plan de Vannes de la "Description historique... du président de Robien Edifice de travail ou de stockage en place sur les anciens cadastres et sur l'emprise actuelle de
    localisation :
    Vannes - 15 rue de la Boucherie - en ville - Cadastre : 1980 BP 277
  • Atelier de chantier naval dit cabane de sablage des Charpentiers de Marine Camarétois, le Sillon (Camaret-sur-Mer)
    Atelier de chantier naval dit cabane de sablage des Charpentiers de Marine Camarétois, le Sillon (Camaret-sur-Mer) Camaret-sur-Mer - - Le Sillon - en ville - Cadastre : AD 58
    titreCourant :
    Atelier de chantier naval dit cabane de sablage des Charpentiers de Marine Camarétois, le Sillon
    description :
    La cabane est en bois, recouvert de coaltar, assurant l´étanchéité et lui donnant sa couleur noire
    statut :
    propriété de la commune
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Les cabanes noires sont emblématiques de l´activité passée sur le Sillon.
    appellations :
    cabane de sablage des Charpentiers de Marine Camarétois
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    Bien qu´il soit modeste, il est important de conserver ce bâtiment qui contribue à la diversification des paysages du Sillon qui, sans sa présence et celle des cabanes voisines, risqueraient de prendre un aspect figé et trop muséographique, avec la seule mise en valeur de la tour Vauban et de la chapelle. À la grande époque de la pêche de Camaret (1870-1960) de nombreux chantiers de construction navale animaient alors le Sillon. La disparition des dernières traces de cette activité ferait oublier tout un pan de la mémoire maritime camarétoise.
    illustration :
    Les chantiers navals du Sillon de Camaret, Pierre Péron, 1955 IVR53_20072908581NUC Le chantier de Keraudren, Pierre Péron, 1931 IVR53_20072908592NUCA Vue générale de la cabane de sablage des Charpentiers de Marine Camarétois IVR53_20062908375NUCA Vue latérale de la cabane de sablage IVR53_20062908418NUCA Elévation latyérale de la cabane de sablage IVR53_20062908286NUCA Vue générale de la cabane de sablage IVR53_20062908371NUCA
    denominations :
    atelier de réparation
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_3 :
    abandon ou état de ruines induisant un risque de disparition
    historique :
    André Barbu installe sa forge sur le sillon dans le premier quart du 20e siècle. La présence de forge. Depuis 1990, la cabane appartient au C.M.C. et abrite une machine de sablage pour les pièces et les coques métalliques. Ce bâtiment est l´un dernier témoin de la construction navale à Camaret. Il
    referenceDocumentaire :
    p. 10-11 CHANTEREAU, Loïc. De 1953 à 1990, une entreprise multiple : le chantier Péron. Crozon : Le p. 62 CHANTEREAU, Loïc. Complémentarité des entreprises à Camaret : forges de marine. Crozon : Le
    precisionsDenomination :
    cabane de sablage
  • Magasin de commerce, atelier ?, 41 avenue Franklin Roosevelt (Vannes)
    Magasin de commerce, atelier ?, 41 avenue Franklin Roosevelt (Vannes) Vannes - 41 avenue Franklin Roosevelt - en ville - Cadastre : 1980 CV 56
    titreCourant :
    Magasin de commerce, atelier ?, 41 avenue Franklin Roosevelt (Vannes)
    annexe :
    Sources iconographiques 19985600198XA : Archives municipales de Vannes, 9Fi. 20045605235NUCA  : Archives départementales du Morbihan, 1Fi 381/1-5. 20075601080NUCA : Archives municipales de Vannes, 1G59 . 20075601079NUCA : Archives municipales de Vannes, 1G 59. 20045605379NUCB : Archives municipales de Vannes, 1G 59.
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes
    illustration :
    Plan de la ville de Vannes et des environs par Bassac, éd.1898. Partie nord-ouest. AM Vannes 9Fi Plan de la commune par Charles Gay, Ministère de la Reconstruction, 1952. AM Vannes 9Fi Plan de masse et de situation du magasin de cycles Rio par Perrin, 1947. AM Vannes 1G59 Elévation de la façade sur rue du magasin de cycles Rio par Perrin, 1947. AM Vannes 1G59 Plan de la maison Rio par Le Blay, 1950. AM Vannes 1G59. IVR53_20045605379NUCB
    denominations :
    magasin de commerce
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    historique :
    Magasin de commerce et atelier construits en 1947 pour monsieur Rio spécialisé dans la vente de 1950 par Le Blay, chargé d'étude. Aujourd'hui, c'est un magasin de presse-bureau de tabacs.
    referenceDocumentaire :
    Permis de construire, 1961 A. M. Vannes. 35 W. Permis de construire.
  • Architecture artisanale, industrielle ou commerciale sur la commune de Hédé
    Architecture artisanale, industrielle ou commerciale sur la commune de Hédé Hédé
    titreCourant :
    Architecture artisanale, industrielle ou commerciale sur la commune de Hédé
    illustration :
    Le moulin Fouleret, vestiges de la minoterie IVR53_20053519266NUCA Le moulin de la Bézardière IVR53_20053519137NUCA Site d'ancien moulin, rue de l'Etang à Hédé IVR53_20053501480NUCA
    denominations :
    magasin de commerce immeuble de bureaux
    contenu :
    Les moulins : Au 17e siècle, la vallée de Hédé compte jusqu'à sept moulins. Les premiers y sont appartenaient aux chevaliers du Temple qui possédaient un fief à l'entrée de la ville. Le Grand Moulin est peut -être le premier moulin de Hédé ; en 1265, il est le "grand moulin banal du duc" et le "moulin suzain du . Un moulin à papier, dont on ne connaît pas l'emplacement, aurait également fonctionné de 1450 à 1570 . Le cadastre de 1835 montre que chaque moulin possédait son étang, formé par une digue barrant le lit de la rivière. Au début du 19e siècle, la construction d'une rigole d'alimentation entre le grand l'État dans les années 1840 et voués à la démolition pour la construction de la route impériale N137 de Rennes à Saint-Malo. Au total, neuf moulins furent supprimés au début du 19e siècle à cause de la minoteries de la vallée sont abandonnées au profit d'une minoterie à vapeur située dans le centre ville de Hédé. Les commerces : La majorité des maisons à boutiques de la ville se trouvait sur la place de
    referenceDocumentaire :
    Association d'Etudes Historiques du Canton de Hédé (A. E. H. C. H.). A la découverte du canton de  : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France). Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. OGÉE, Jean-Baptiste . Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Éditions du
  • Atelier de chantier naval des Charpentiers de Marine Camarétois, le Sillon (Camaret-sur-Mer)
    Atelier de chantier naval des Charpentiers de Marine Camarétois, le Sillon (Camaret-sur-Mer) Camaret-sur-Mer - - Le Sillon - en ville - Cadastre : AD 58
    appellations :
    « cabane » Péron ou chantier des Charpentiers de Marine Camarétois
    illustration :
    Les chantiers navals du Sillon de Camaret, Pierre Péron, 1955 IVR53_20072908581NUC Vue générale de l'atelier de chantier naval des CMC IVR53_20062908294NUCA Vue de la cabane Péron IVR53_20062908302NUCA Vue de l'atelier de chantier naval des CMC depuis la mer IVR53_20062908284NUCA L'arrière de l'atelier de chantier naval des CMC IVR53_20062908285NUCA
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_3 :
    abandon ou état de ruines induisant un risque de disparition
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_4 :
    L´avenir du bâtiment est fonction du maintien de l´activité de l´entreprise qui l´occupe.
    titreCourant :
    Atelier de chantier naval des Charpentiers de Marine Camarétois, le Sillon (Camaret-sur-Mer)
    description :
    Les deux bâtiments sont en bois. Recouverts de coaltar, assurant l´étanchéité, ils sont de couleur noire. Les toits, à double pente sont en tôles. L´atelier principal (environ 4 mètres de hauteur mise à l´eau des bateaux. Ce bâtiment comporte deux petites pièces servant de bureau. L´atelier situé à l´est du premier est plus petit (environ 2,50 m de hauteur) et plus ancien. Il semble avoir été remanié à plusieurs reprises. Sur le côté ouest de ce bâtiment, on note la présence d´une ancienne étuve à
    statut :
    propriété de la commune
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt paysager et pittoresque ; intérêt de mémoire
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Les cabanes noires sont emblématiques de l´activité passée sur le Sillon et constituent le dernier chantier de construction navale en activité.
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    présence, risqueraient de prendre un aspect figé et trop muséographique, avec la seule mise en valeur de la tour Vauban et de la chapelle. À la grande époque de la pêche de Camaret (1870-1960), de nombreux chantiers de construction navale animaient alors le Sillon. La disparition des dernières traces de cette activité ferait oublier tout un pan de la mémoire maritime camarétoise.
    denominations :
    atelier de réparation
    historique :
    En 1926 existait déjà à cet emplacement une cabane de chantier de construction navale (sa date de construction serait de 1908). Elle appartenait à Alexandre Gourmelon. En 1953 Albert Péron rachète la cabane et parties couvertes étaient limitées à des cabanes abritant le magasin de fournitures et la salle pour tracer les membrures. En 1973, Albert Péron construisit un chantier couvert. A la mort de celui-ci, le chantier Péron est racheté par les salariés de l´entreprise et nommé Atelier des Charpentiers de Marine Camarétois. Ce chantier est le dernier témoin de la construction navale à Camaret à être en activité et de ce savoir-faire. Dans les années 1930, au moment de l´essor de la pêche à la langouste, la Presqu´île de Crozon comptait 14 chantiers de ce type qui employaient près de 200 charpentiers.
    referenceDocumentaire :
    p. 10-11 CHANTEREAU, Loïc. De 1953 à 1990, une entreprise multiple : le chantier Péron. Crozon : Le
  • Architecture artisanale, industrielle ou commerciale sur la commune de Saint-Germain-sur-Ille
    Architecture artisanale, industrielle ou commerciale sur la commune de Saint-Germain-sur-Ille Saint-Germain-sur-Ille
    titreCourant :
    Architecture artisanale, industrielle ou commerciale sur la commune de Saint-Germain-sur-Ille
    illustration :
    Plan des années 1840 de l'ancienne Halle IVR53_20053508478NUCA Coupe de l'ancienne halle IVR53_20053508479NUCA Situation de l'ancienne halle IVR53_20053508480NUCA Le moulin de Fresnay IVR53_20053502081NUCA
    denominations :
    magasin de commerce immeuble de bureaux
    contenu :
    Les moulins : Il en existe deux sur le territoire de la commune ; il s'agit de moulins explique encore la présence de nombreux fours et fournils. En 1857, le meunier du moulin neuf construit une de Fresnay était resté la propriété du Château du Verger au Coq après la Révolution ; il a été transformé en 1872 par l'adjonction d'un bâtiment neuf de deux étages. La minoterie resta un moulin à meules Allain, maire de la commune de 1878 à 1881. Les moulins de la commune cesseront leur activité en 1960 au nord de la mairie actuelle. Cette ancienne halle mesurait environ 17 mètres de long sur 7, 6 mètres de large. Des plans de cette ancienne halle sont conservés aux archives départementales d'Ille-et siècle. Elle a été remplacée en 1845 par le bâtiment de la mairie actuelle qui abritait originellement la mairie, l'école et la halle de la commune. Il existait une auberge dans le bourg, le Chapeau Rouge  ; elle se trouvait à l'entrée de la Rabine aux Fouteaux. Par ailleurs, avant les années 1930, date à
    referenceDocumentaire :
    Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.  : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France). Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. OGÉE, Jean-Baptiste . Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes PIQUET, Lucien. SAINT-GERMAIN SUR ILLE et L'HISTOIRE. Rennes : Imprimerie P. Juette, commune de Carrière de Grès. Ordovicien Supérieur. SAINT-GERMAIN-SUR-ILLE (I.-et-V.) . MILON, photographe
  • Atelier de chantier naval Auguste Laë, 21 bis route de Quélern, Kervian (Roscanvel)
    Atelier de chantier naval Auguste Laë, 21 bis route de Quélern, Kervian (Roscanvel) Roscanvel - Kervian - 21 bis route de Quélern - en écart - Cadastre : AK 230
    titreCourant :
    Atelier de chantier naval Auguste Laë, 21 bis route de Quélern, Kervian (Roscanvel)
    description :
    Le bâtiment, de type hangar, de 5 mètres de large sur dix de long a été remanié et fait aujourd´hui office de garage. Les murs sont recouverts d´un ciment gris. Une haute et large porte en bois occupe le
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt de mémoire
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Ce bâtiment est le dernier témoin de l´activité de réparation et de construction navale à Roscanvel.
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    Ce bâtiment mériterait d´être préservé puisqu´il s´agit du dernier témoin de l´activité de construction et de réparation navale à Roscanvel, même si son intérêt architectural et paysager reste faible.
    illustration :
    Vue générale de l'atelier de chantier naval auguste Laë IVR53_20072908969NUCA
    denominations :
    atelier de réparation
    historique :
    C´est en 1906, qu´Auguste Laë établit, au sud de l´étang de Kervian, sur un terrain de 200 m², un chantier de construction et de réparation navale. La demande est à cette époque très forte dans toute la presqu´île de Crozon. Entouré de quelques compagnons, A. Laë devint très vite un charpentier de renom et construisit des unités destinées à la pêche : bateaux viviers, homardiers, etc. De plus, l´étang de Kervian venues de toute la rade, y compris de Camaret dont les grèves étaient menacées de saturation. Ainsi, le chantier Laë se tourna principalement vers une activité d´entretien et de réparation des bateaux venus hiverner dans l´étang. Mais en 1910, l´établissement ferma ses portes sous les coups de la concurrence camaretoise. Un autre chantier de construction et de réparation navale s´établit sur la grève de Quélern, à Garreg Zu, entre les deux guerres. Ce chantier était une annexe du chantier Keraudren de Camaret qui manqua de place pendant le boom de la construction navale (langoustiers). Une trentaine de charpentiers y
    localisation :
    Roscanvel - Kervian - 21 bis route de Quélern - en écart - Cadastre : AK 230
    referenceDocumentaire :
    p. 169-170 BUREL, Marcel. Roscanvel dans la presqu´île de Crozon. Bannalec : Impr. Régionale, 1995.
  • Atelier et magasin de commerce, 5 avenue de la Forêt (Liffré)
    Atelier et magasin de commerce, 5 avenue de la Forêt (Liffré) Liffré - 5 avenue de la Forêt - en village - Cadastre : 1980 AL 605
    titreCourant :
    Atelier et magasin de commerce, 5 avenue de la Forêt (Liffré)
    denominations :
    magasin de commerce
    historique :
    Ancien atelier ou magasin de commerce construit vers 1920 à proximité de la gare de chemin de fer du bourg de Liffré partiellement restructuré aujourd'hui.
    localisation :
    Liffré - 5 avenue de la Forêt - en village - Cadastre : 1980 AL 605
  • Ateliers de chantier naval Le Mérour, actuellement remise à accastillage et voilerie, le Sillon (Camaret-sur-Mer)
    Ateliers de chantier naval Le Mérour, actuellement remise à accastillage et voilerie, le Sillon (Camaret-sur-Mer) Camaret-sur-Mer - - Le Sillon - en ville - Cadastre : AD 60
    titreCourant :
    Ateliers de chantier naval Le Mérour, actuellement remise à accastillage et voilerie, le Sillon
    description :
    Les trois ateliers accollés qui composent cet ensemble sont en bois, recouverts de coaltar assurant ´ensemble fait 20 m de long et 15 de large au maximum (vérifier). Le bâtiment le plus élevé atteint 4 m. à
    statut :
    propriété de l'Etat
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt paysager et pittoresque ; intérêt de mémoire
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Les cabanes noires sont emblématiques de l´activité passée sur le Sillon. Ces cabanes font partie des derniers témoins de la construction navale à Camaret : elles contribuent à transmettre l´identité
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    présence, risqueraient de prendre un aspect figé et trop muséographique, avec la seule mise en valeur de la tour Vauban et de la chapelle. À la grande époque de la pêche de Camaret (1870-1960), de nombreux chantiers de construction navale animaient alors le Sillon. La disparition des dernières traces de cette activité ferait oublier tout un pan de la mémoire maritime camarétoise.
    illustration :
    Vue générale des ateliers de chantier naval Le Mérour IVR53_20062908393NUCA Vue de l'atelier originel du chantier naval Le Mérour IVR53_20062908442NUCA Vue des ateliers depuis la chapelle (de gauche à droite : atelier Le Mérour, cabane Titive, cabane Le ) IVR53_20062908443NUCA Vue des ateliers depuis la mer (de gauche à droite : cabane Le , cabane Titive, atelier Le Mérour
    denominations :
    atelier de réparation
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_3 :
    abandon ou état de ruines induisant un risque de disparition
    historique :
    Le chantier de construction navale de Louis Le Mérour est installé sur le sillon, juste en face de plein air, installés sur la grève. Les parties couvertes abritaient le magasin de fournitures et la , puis la partie sud qui fut gagnée sur le terrain de la concession. Aujourd´hui les bâtiments servent de remise à matériel (voiles, accastillage et matériel de sécurité) pour un centre de vacances qui organise des cours de voile, l´APAS. La cabane collée à celle-ci (dite Cabane Titive) fut construite plus le plus à l´ouest fut installée sur le sillon par le mareyeur Arsène Le .
  • Ensemble de construction navale, plateau des Capucins, Arsenal (Brest)
    Ensemble de construction navale, plateau des Capucins, Arsenal (Brest) Brest - Arsenal - plateau des Capucins - en ville
    titreCourant :
    Ensemble de construction navale, plateau des Capucins, Arsenal (Brest)
    annexe :
    Les môles du plateau des Capucins in Pierres de mer, « Le patrimoine immobilier de la Marine nationale ». Collectif sous la dir. de la Commission du patrimoine de la Marine et du Service des Travaux immobiliers maritimes avec le concours du Service historique de la Marine, Paris, Association pour le Développement et la Diffusion de l´Information Militaire, 1996, collection : les Armes et les Hommes. "Au milieu du 19e siècle, on choisit de construire, sur les terrains de l'ancien monastère du plateau des Capucins, les ateliers rendus nécessaires par l'industrialisation de l'arsenal. Elevés de 1841 à 1845 , largement agrandis de 1858 à 1864, sur les plans de Fauveau, directeur des constructions navales et de Menu du Mesnil, ingénieur des travaux hydrauliques, ils occupent une superficie de deux hectares et demi et se composent principalement de trois grandes halles parallèles, séparées par des constructions moins élevées. Pour relier ces ateliers aux quais, deux môles sont construits : - le môle de la grosse
    statut :
    propriété de l'Etat
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Détail du plan de Brest et de ses environs, relatif aux projets pour l'agrandissement de l'enceinte , 1790 par Jean-Nicolas Desandrouins (ingénieur, directeur à Brest des places de Bretagne Vue du plan-relief de Brest : l'arsenal au coeur de la Penfeld, 1805-1811. On peut distinguer le monastère du plateau des Capucins, (Communauté Urbaine de Brest) IVR53_20042903745NUCA Vue du port de Brest depuis la quai Tourville dessiné d'après nature, n° 136, par C. Testard, 1ère Vue de l'arsenal de Brest et du pont tournant (ouvert) : sortie du cuirassé le Hoche. A l'extrême Vue de l'arsenal de Brest vers 1910 : deux cuirassés au mouillage dans la Penfeld. En arrière plan  : le plateau des Capucins. Carte postale (Collection Communauté Urbaine de Brest) IVR53_20042903746NUCA Vue aérienne oblique de Brest en 1999 : la Penfeld, le pont de l'Harteloire, Quéliverzan, l'arsenal , le plateau des Capucins, les bassins de Pontaniou, le pont de Recouvrance, le centre- ville, le
    denominations :
    ensemble de construction navale usine de chaudronnerie
    copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    referenceDocumentaire :
    Bilan de la phase de démarrage de la mission d'étude Penfeld à Brest (2002-2005) SENNEVILLE (de) (G .) (Inspecteur général de l'Equipement), Bilan de la phase de démarrage de la mission d'étude Penfeld à Brest Pierres de mer, "Le patrimoine immobilier de la Marine nationale" Pierres de mer, "Le patrimoine immobilier de la Marine nationale". Collectif sous la dir. de la Commission du patrimoine de la Marine et du Service des Travaux immobiliers maritimes avec le concours du Service historique de la Marine, Paris , Association pour le Développement et la Diffusion de l´Information Militaire, 1996, collection : les Armes et
  • Les ateliers, fours et magasins de commerce sur la commune de Saint-Léger-des-Prés
    Les ateliers, fours et magasins de commerce sur la commune de Saint-Léger-des-Prés Saint-Léger-des-Prés
    titreCourant :
    Les ateliers, fours et magasins de commerce sur la commune de Saint-Léger-des-Prés
    illustration :
    Une devanture de boutique dans le bourg au début du XXe siècle IVR53_20013517060NUC Un établissement de commerce au carrefour des routes de Combourg et de Dingé : vue générale nord
    denominations :
    magasin de commerce
  • Anciens ateliers de salaison et presses à sardines, Quartier historique (Camaret-sur-Mer)
    Anciens ateliers de salaison et presses à sardines, Quartier historique (Camaret-sur-Mer) Camaret-sur-Mer - le Bourg - Quartier historique - en ville
    titreCourant :
    Anciens ateliers de salaison et presses à sardines, Quartier historique (Camaret-sur-Mer)
    annexe :
    . 1756 par Christophe-Paul Sire de Robien. A. apantifs ou celier ou l'on sale. B. tas de sel. Femme qui Les presses à sardines observées sur la commune de Camaret se situent dans le quartier du Notic, en arrière du front de mer. Ces magasins ou ateliers de salaison se composent d'un rez-de-chaussée surmonté succession de boulins, dont le nombre est variable, percés dans les murs de refends, à intervalle régulier et à mi-hauteur. Ils peuvent être délimités en haut et en bas par des planches de bois ou par des pierres de tailles. Dans chacune de ces niches est insérée une longue pièce de bois servant de levier, à laquelle est fixée un couvercle et à son extrémité un plateau, qui lorsqu'il est chargé, fait office de contre poids. Sous le couvercle est placé un baril de sardines, au fond percé de trous, par lesquels l'huile de saumure s'évacue lorsqu'une pression y est exercée. Favorisée par l'inclinaison et le parement du sol, l'huile peut ainsi s'écouler jusqu'à une citerne enterrée dans un des coins de la pièce, puis
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    illustration :
    Aquarelle, provenant du manuscrit "Description historique, topographique et naturelle de Vestige de presses à sardine, quartier historique IVR53_20112905810NUCA Vestige de presses à sardines, 8 bis, rue de Bruxelles IVR53_20112905806NUCA Vestige de presses à sardines, quartier historique IVR53_20122900781NUCA Parement de sol d'un ancien atelier, détail IVR53_20122900815NUCA
    historique :
    Les origines de la pêche sardinière à Camaret sont certainement très anciennes, mais peu de entièrement tournée vers cette pêche, génératrice de nombreuses activités commerciales majoritairement implantées dans le quartier du Notic : confection de barriques, forges, salorges, vente de rogue et d'huile , Port-Louis) qui avaient adopté la méthode de préparation dite du "malestran" et qui exportaient vers les quelques ports de la Manche (Saint-Malo, Saint-Brieuc), où il se consommait grillé. Ainsi, la presqu'île de Crozon utilisait la technique dite de "la pile" ou "du grenier", qui résistait mieux aux flammes. La transformation de la sardine s'effectuait dans un atelier appelé magasin, où presse à sardines , selon les sources. En 1821, 10 presses à sardines sont recensées à Camaret. Le cadastre de 1831 presseurs exercent encore cette activité. Ces entreprises familiales pouvaient occuper une dizaine de anciens révèlent aussi le rôle important des femmes dans le conditionnement de la sardine, dès l'époque
    referenceDocumentaire :
    . Description historique, topographique et naturelle de l'ancienne, par Christophe-Paul de Robien. Vers 1756. Bibliothèque de Rennes Métropole. MS312/III planche 55. Aquarelle illustrant une presse à sardines CADIOU Didier, Pêche et salaison de la sardine au temps des presses. Dans Avel Gornog, n° 15
  • Atelier de la mine de Trémuson, puis savonnerie de la Mottais, rue de la Mottais (Plérin-sur-Mer)
    Atelier de la mine de Trémuson, puis savonnerie de la Mottais, rue de la Mottais (Plérin-sur-Mer) Plérin-sur-Mer - rue de la Mottais - en village
    titreCourant :
    Atelier de la mine de Trémuson, puis savonnerie de la Mottais, rue de la Mottais (Plérin-sur-Mer)
    description :
    La savonnerie de la Mottais est composée de plusieurs bâtiments qui s'organisent en U autour d'une cour fermée. Sur les côtés nord et sud se trouvent deux bâtiments en rez-de-chaussée en brique avec un enduit de ciment et couvert par un toit à longs pans en ardoise. Au sud est, un pavillon rectangulaire à un étage carré en moellon de grès et brique aux angles, est couvert d'un toit à longs pans. A quelques mètres au sud, se trouvent deux bâtiments de plan rectangulaire en parpaing de béton percés de
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Saint-Brieuc
    murs :
    parpaing de béton
    appellations :
    Savonnerie de la Mottais
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication
    historique :
    Dans les bâtiments qui abritaient les compresseurs et ateliers de la mine de Trémuson s'est
    localisation :
    Plérin-sur-Mer - rue de la Mottais - en village
    airesEtudes :
    Arrondissement de Saint-Brieuc
  • Atelier de la mine de Trémuson, puis savonnerie de la Mottais, rue de la Mottais (Plérin-sur-Mer)
    Atelier de la mine de Trémuson, puis savonnerie de la Mottais, rue de la Mottais (Plérin-sur-Mer) Plérin-sur-Mer - rue de la Mottais - en village
    titreCourant :
    Atelier de la mine de Trémuson, puis savonnerie de la Mottais, rue de la Mottais (Plérin-sur-Mer)
    description :
    La savonnerie de la Mottais est composée de plusieurs bâtiments qui s'organisent en U autour d'une cour fermée. Sur les côtés nord et sud se trouvent deux bâtiments en rez-de-chaussée en brique avec un enduit de ciment et couvert par un toit à longs pans en ardoise. Au sud est, un pavillon rectangulaire à un étage carré en moellon de grès et brique aux angles, est couvert d'un toit à longs pans. A quelques mètres au sud, se trouvent deux bâtiments de plan rectangulaire en parpaing de béton percés de
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Saint-Brieuc
    murs :
    parpaing de béton
    appellations :
    Savonnerie de la Mottais
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication
    historique :
    Dans les bâtiments qui abritaient les compresseurs et ateliers de la mine de Trémuson s'est
    localisation :
    Plérin-sur-Mer - rue de la Mottais - en village
  • Atelier de menuisier, rue de Romillé (Gévezé)
    Atelier de menuisier, rue de Romillé (Gévezé) Gévezé - rue de Romillé - en village - Cadastre : 1980 AB
    titreCourant :
    Atelier de menuisier, rue de Romillé (Gévezé)
    murs :
    parpaing de béton
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    parpaing de béton
    historique :
    L'atelier de menuiserie a été construit en 1921 en empruntant un matériau moderne à l'époque : le parpaing de béton.
    localisation :
    Gévezé - rue de Romillé - en village - Cadastre : 1980 AB
  • Atelier de fabrication, rue Neuve (La Guerche-de-Bretagne)
    Atelier de fabrication, rue Neuve (La Guerche-de-Bretagne) Guerche-de-Bretagne (La) - rue Neuve - en ville - Cadastre : 1998 AP
    titreCourant :
    Atelier de fabrication, rue Neuve (La Guerche-de-Bretagne)
    description :
    Cet édifice est construit en moellon de microdiorite quartzique. Les encadrements des ouvertures toiture à croupe est décorée de deux épis de faîtage. Une souche de cheminée est située sur le mur
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire La Guerche-de-Bretagne
    illustration :
    Un épi de faîtage IVR53_20043520401NUCA Une fenêtre du rez-de-chaussée IVR53_20043520403NUCA
    canton :
    Guerche-de-Bretagne (La)
    historique :
    Ce grand édifice qui va bientôt être transformé en logements servait autrefois d'atelier de
    localisation :
    Guerche-de-Bretagne (La) - rue Neuve - en ville - Cadastre : 1998 AP
  • Atelier de charpentier, boulevard de la Trinité (Iffendic)
    Atelier de charpentier, boulevard de la Trinité (Iffendic) Iffendic - boulevard de la Trinité - en village - Cadastre : 1982 AD
    titreCourant :
    Atelier de charpentier, boulevard de la Trinité (Iffendic)
    description :
    Gros oeuvre en terre sur un solin de schiste. Encadrements des baies avec des carrées de bois.
    historique :
    Ancien atelier de charpentier du 19e siècle. Il a été utilisé par la suite par un charron. Sur le pignon se dessinent les différentes levées de terre.
    localisation :
    Iffendic - boulevard de la Trinité - en village - Cadastre : 1982 AD
  • Atelier de bourrelier, rue de l'ancienne mairie (Bourgbarré)
    Atelier de bourrelier, rue de l'ancienne mairie (Bourgbarré) Bourgbarré - rue de l' Ancienne Mairie - en village
    titreCourant :
    Atelier de bourrelier, rue de l'ancienne mairie (Bourgbarré)
    description :
    Bâtiment construit en moellon de schiste avec encadrements des ouvertures en brique et linteau
    localisation :
    Bourgbarré - rue de l' Ancienne Mairie - en village
  • Atelier de menuiserie, le Pont de la Chaussée (Dingé)
    Atelier de menuiserie, le Pont de la Chaussée (Dingé) Dingé - le Pont de la Chaussée - isolé - Cadastre : 1953 D2
    titreCourant :
    Atelier de menuiserie, le Pont de la Chaussée (Dingé)
    description :
    Atelier partiellement construit en essentage de planches.
    murs :
    essentage de planches
    illustration :
    Vue de situation nord IVR53_20053522178NUCA Atelier de menuiserie IVR53_20053522182NUCA
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    granite ; moellon ; terre ; bois ; essentage de planches
    historique :
    L'ancien atelier de menuiserie remonte probablement au début du 20e siècle comme le plus récent des proches logis ; le plus ancien en terre date de la deuxième moitié du 19e siècle.
    localisation :
    Dingé - le Pont de la Chaussée - isolé - Cadastre : 1953 D2
  • Les entrepôts commerciaux, ateliers, briqueteries et hôtels de voyageurs sur la commune de Pleurtuit
    Les entrepôts commerciaux, ateliers, briqueteries et hôtels de voyageurs sur la commune de Pleurtuit Pleurtuit
    titreCourant :
    Les entrepôts commerciaux, ateliers, briqueteries et hôtels de voyageurs sur la commune de
    illustration :
    Magasin de commerce dit La descente de la jeunesse, Bourgneuf (Pleurtuit) - Vue générale nord
    denominations :
    hôtel de voyageurs
1 2 3 4 5 Suivant