Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
  • Immeuble anciennement hôtel de voyageurs des Colonies, actuellement restaurant café, 3 place Gambetta (Vannes)
    Immeuble anciennement hôtel de voyageurs des Colonies, actuellement restaurant café, 3 place Gambetta (Vannes) Vannes - 3 place Gambetta - en ville - Cadastre : 1844 K8 1822 1980 BS 106
    titreCourant :
    Immeuble anciennement hôtel de voyageurs des Colonies, actuellement restaurant café, 3 place
    description :
    au rez-de-chaussée. La maçonnerie, peut-être en pierre de taille de calcaire, est enduite et peinte en blanc et faux appareil mais les arcades et le rez-de-chaussée sont en pierre de taille de granite . L'élévation de la façade en retour est identique à la précédente à l'exception des arcades du rez-de-chaussée qui n'existent pas et de la maçonnerie qui est entièrement en moellon de granite. La façade postérieure Est est en moellons, celle au Nord est en pan de bois. Bandeaux, corniches et ouvertures sont en calcaire. Présence de balcons en fer forgé aux fenêtres du 1er étage. Le rez-de-chaussée très remanié
    annexe :
    . 20035603475NUCB : Archives municipales de Vannes, 7 Fi.
    typologies :
    en alignement de rue
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes (secteur sauvegardé)
    murs :
    granite pierre de taille calcaire pierre de taille enduit d'imitation
    denominations :
    hôtel de voyageurs
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    historique :
    au midy et au levant de la maison du sieur Dubois au dénommé Bourdon, entrepreneur en bâtiment. Outre Saint-Vincent et 1 place Gambetta, le n°1 place Joffre. En avril de la même année, le conseil municipal décide d'utiliser pour cet immeuble et son voisin le plan de façade de Marius Charier (non retrouvé ) adopté pour l'immeuble du dénommé Dano au n°2 de la place. Il est question également de faire passer un  : obligation de terminer les constructions dans un délai de 10 ans à partir de ce jour, à l'est et sans lacune à la suite de la 1ère construction. L'aqueduc n'est toujours pas réalisé par la ville en 1840. En 1843, 2 maisons sont achevées : les n°2 rue Saint-Vincent et 1 place Gambetta ainsi que le n°3 de la
    referenceDocumentaire :
    musée de la Cohue. 27 juin-22 novembre 1998. Vannes, 1998.
  • Immeuble de rapport, 87 avenue du Mail ; 7 rue Vanneau (Rennes)
    Immeuble de rapport, 87 avenue du Mail ; 7 rue Vanneau (Rennes) Rennes - 87 avenue du Mail 7 rue Vanneau - en ville - Cadastre : 1980 AE 217
    titreCourant :
    Immeuble de rapport, 87 avenue du Mail ; 7 rue Vanneau (Rennes)
    referenceDocumentaire :
    (avril 1903) A. C. Rennes. Voirie ; 100 W 8. Alignements : autorisations de construire.
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    Édifice contribuant à la qualité de son environnement par le gabarit qu'il propose, à la jonction de deux axes de communication de la ville.
  • Maison et immeuble de rapport, 2 boulevard Villebois-Mareuil ; 96 rue Alphonse-Guérin (Rennes)
    Maison et immeuble de rapport, 2 boulevard Villebois-Mareuil ; 96 rue Alphonse-Guérin (Rennes) Rennes - 2 boulevard Villebois-Mareuil 96 rue Alphonse-Guérin - en ville - Cadastre : 1980 BO 181
    titreCourant :
    Maison et immeuble de rapport, 2 boulevard Villebois-Mareuil ; 96 rue Alphonse-Guérin (Rennes)
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_10 :
    cour en coeur de parcelle
    illustration :
    Immeuble de rapport, 96 rue Alphonse-Guérin IVR53_20013523612NUCA
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de boulevard ; site de lotissement
    historique :
    Maison construite en 1903 par l'entrepreneur Bourdon. Immeuble de rapport construit en 1926, sur les plans de l'architecte Th. Guillemois.
    referenceDocumentaire :
    (novembre 1903) A. C. Rennes. Voirie ; 100 W 8. Alignements : autorisations de construire. Boulevard Villebois-Mareuil (1939-1946) A. C. Rennes. Permis de construire ; 799 W 170. Boulevard A. C. Rennes. Permis de construire ; 743 W 35. Rue Alphonse-Guérin (1922-1950) .
  • Immeuble, 2 rue Saint-Vincent ; 1 place Gambetta (Vannes)
    Immeuble, 2 rue Saint-Vincent ; 1 place Gambetta (Vannes) Vannes - 2 rue Saint-Vincent 1 place Gambetta - en ville - Cadastre : 1844 K8 1823 1980 BS 107
    description :
    retour. L'élévation principale donnant sur la place est à arcades ouvrant sur des boutiques au rez-de -chaussée. La maçonnerie est en granit enduit peint en blanc et faux appareil mais les arcades et le rez-de -chaussée sont en pierre de taille. L'élévation de la façade en retour est identique à la précédente. La façade postérieure au nord est en pan de bois. Bandeaux et corniches des ouvertures sont en calcaire . Présence de balcons en fer forgé aux fenêtres du 1er étage. Le rez-de-chaussée très remanié empêche toute
    annexe :
    . 20095605155NUCA : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/22. 20095605154NUCA : Archives départementales de
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes (secteur sauvegardé)
    murs :
    granite pierre de taille
    illustration :
    Plan cadastral de 1807 : section I3 détail porte Saint-Vincent. AD Morbihan 3P297/22 Plan cadastral de 1844 : section K8 détail porte Saint-Vincent. AD Morbihan 3P297/56
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    historique :
    au midy et au levant de la maison du sieur Dubois au dénommé Bourdon, entrepreneur en bâtiment. Outre Saint-Vincent et 1 place Gambetta, le n°1 place Joffre. En avril de la même année, le conseil municipal décide d'utiliser pour cet immeuble et son voisin le plan de façade de Marius Charier (non retrouvé ) adopté pour l'immeuble du dénommé Dano au n°2 de la place. Il est question aussi de faire passer un  : obligation de terminer les constructions dans un délai de 10 ans à partir du 30 mars 1840, à l'est et sans lacune à la suite de la 1ère construction. L'aqueduc n'est toujours pas réalisé par la ville en 1840. En 1843, 2 maisons sont achevées : les n°2 rue Saint-Vincent et 1 place Gambetta ainsi que le n°3 de la
    referenceDocumentaire :
    musée de la Cohue. 27 juin-22 novembre 1998. Vannes, 1998.
  • Immeuble, 1 place du maréchal Joffre (Vannes)
    Immeuble, 1 place du maréchal Joffre (Vannes) Vannes - 1 place du maréchal Joffre - en ville - Cadastre : 1844 K8 1821 1980 BS 105, 106
    description :
    Immeuble construit sur la Marle. Immeuble à élévation principale à 6 travées en moellon de granite , enduit de ciment au rez-de-chaussée. Bandeaux, corniches et ouvertures sont en calcaire. La façade postérieure est en pan de bois. Présence de balcons en fer forgé aux fenêtres du 1er étage. L'escalier demi -hors-oeuvre, médian, est logé dans un corps postérieur en pan de bois. La rampe en bois est ornée de
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Elévation postérieure prise de l'est. IVR53_20025604569NUCA
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    historique :
    au midy et au levant de la maison du sieur Dubois au dénommé Bourdon, entrepreneur en bâtiment. Outre  : obligation de terminer les constructions dans un délai de 10 ans à partir du 30 mars 1840 : on ne sait si cet immeuble est concerné par la clause. Cependant, les matrices cadastrales précisent une date de construction détachées de l'immeuble pour être réunies au 3 place Gambetta (traitement identique des travées). Au cours du 20e siècle, l'élévation sur rue a été désenduite. Au fond de la cour postérieure se voient les traces d'une maison en rez-de-chaussée accolée au rempart, d'époque de construction non déterminée, dont ne subsiste qu'un pan de mur.
    referenceDocumentaire :
    musée de la Cohue. 27 juin-22 novembre 1998. Vannes, 1998.
1