Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 482 - triés par pertinence
  • Le bourg de Langoat
    Le bourg de Langoat Langoat - - - en village - Cadastre :
    titreCourant :
    Le bourg de Langoat
    statut :
    propriété de la commune
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes du Haut Trégor
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Langoat, 1836 : le bourg de Langoat (centre et est Extrait du cadastre ancien de la commune de Langoat, 1836 : partie occidentale du bourg de Langoat Langoat : vue aérienne oblique de l'église paroissiale Sainte-Pompée et du cimetière depuis l'ouest Langoat : vue générale de l'église paroissiale Sainte-Pompée, du cimetière, de la croix de Langoat : l'entrée nord-est du bourg, bas de la rue des Etangs, carte postale (collection Langoat : le bourg, la place de l'Église depuis l'est, carte postale (collection particulière Langoat, le bourg (sud), rue de Bellevue : maison de maître inspirée des villas de la Côte de Langoat : le bourg et les commerces, la place de l'Église depuis l'est, photographie ancienne de Langoat : le bourg, la place de l'Église depuis l'ouest, carte postale (collection particulière Langoat : "le barbier de Langoat", carte postale de la collection Hamon à Guingamp (collection
    denominations :
    magasin de commerce débit de boissons
    contenu :
    Langoat est une commune rurale de 1 118 habitants. Le bourg historique, de morphologie en étoile , correspond à un carrefour d'anciens chemins ; il est centré autour de l'église paroissiale et du presbytère de la cité. Aujourd'hui, agglomération de taille et de fonctions - notamment commerciales (lieu de , après l’ancienne ferme de Coat Croas / Koad Kroaz) ; - vers l'est (Chapelle du Bois / Chapel ar C'hoad ) ; - vers le sud (en direction de Kerlider) ; - dernièrement vers l'ouest-nord-ouest (au sud de la ligne de maisons. De 1990 à 2013, la construction de plus de 160 logements neufs a été autorisé. Les activités de loisirs (notamment le terrain de foot) sont situées au nord immédiat de l'église.
    referenceDocumentaire :
    De la terre à la source LE GRAND, Jean. (Association "Vivre à Langoat"). De la terre à la source Langoat et ses noms de lieux KERVELLA, Divi. (Association "Vivre à Langoat"). Langoat et ses noms de lieux. Brest, 2010, 113 p.
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Lotissement du jardin des Jacobins, impasse Coysevox (Rennes)
    Lotissement du jardin des Jacobins, impasse Coysevox (Rennes) Rennes - impasse Coysevox - en ville - Cadastre : 1842 A 1794 à 1814
    illustration :
    Extrait du cadastre de 1842 IVR53_20003517596NUCA Vue de l'impasse IVR53_19993508635NUCA
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_40 :
    maison de type ternaire;maisons en série(2);maison à 2 unités d'habitation;maison de ville
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de centralité ; couvent de Dominicains
    historique :
    L'ancien jardin du couvent de Dominicains est visible sur le plan de Robien de 1750. Le terrain est occupé par des baraquements destinés aux fournitures militaires visibles sur le plan de 1829. L'état de sections de 1844 indique qu'il appartient à J.-B. Potier-Ferrière, marchand de bois, qui y établit des chantiers et des magasins, au sud, ouvrant sur la rue d'Echange. Le cadastre de 1842 figure quatre maisons , au nord, disposant de jardins, remises et écuries. L'annuaire de 1873 mentionne la présence de sept
    referenceDocumentaire :
    [1842]. Plan cadastral parcellaire de la commune de Rennes. Section A, dite de l'hôtel de ville, 6e
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    Ce lotissement de type poche, desservi par une impasse centrale, est l'un des rares exemples localisés dans le centre de la ville, dans la première moitié du 19e siècle. On peut le comparer au lotissement de la Ville-en-Bois, par sa morphologie et la typologie du bâti.
  • Le bourg de Trémel
    Le bourg de Trémel Trémel - Le bourg - - en village - Cadastre :
    titreCourant :
    Le bourg de Trémel
    statut :
    propriété de la commune
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Trémel, 1814 : le bourg (l'église et son ossuaire Extrait du cadastre ancien de la commune de Trémel, 1814 : le bourg (l'église et son ossuaire Extrait du cadastre ancien de la commune de Trémel, 1848 : le bourg (l'église et son ossuaire Extrait du cadastre ancien de la commune de Trémel, 1848 : détail du bourg (maisons et magasins de commerce sont implantés le long de la route) IVR53_20142205673NUCA Trémel : le bourg, vue générale depuis le sud avant l'arrivée de l'électricité, carte postale Trémel : le bourg, vue générale depuis le sud après l'arrivée de l'électricité, carte postale Trémel : le bourg, vue générale depuis le sud au niveau de l'église paroissiale, carte postale , les manoirs de Trébriant, Kermerzit et Coat Tromarc'h), carte postale (collection particulière Trémel : présentation de la commune (le bourg, la poste et l'église paroissiale), carte postale
    denominations :
    magasin de commerce débit de boissons
    contenu :
    Trémel : évolution historique d'un bourg de morphologie linéaire Sous l'Ancien Régime, Trémel était une trève de la paroisse de Plestin. L'actuelle église était à l'origine une chapelle ou église tréviale. En 1814, le bourg de Trémel ne compte qu'une trentaine de bâtiments : fermes et dépendances , maisons et magasins de commerce. Ces bâtiments sont établis de deux manières : - de manière lâche autour de l’église et de son cimetière : 5 ensembles bâtis - des fermes - dont les logis sont orientés grossièrement vers le sud. A l'est immédiat de l'église, en contrebas, une fontaine alimente un bassin dont le petite agglomération. - de manière linéaire et ordonnée, à l'ouest et le long de la route : 16 bâtis dont à celle du soir et reflète une vie tournée vers la route qui devient en 1836 "route de grande communication de Toul an Hery [port à Plestin-les-Grèves] au Ponthou". Les hameaux les plus proches du bourg sont : - au nord-est : Kerantraon (littéralement, le lieu habité de la vallée) composé d'une ferme (au
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Le bourg de Ploubezre
    Le bourg de Ploubezre Ploubezre - Le bourg - - en village - Cadastre :
    titreCourant :
    Le bourg de Ploubezre
    statut :
    propriété de la commune
    illustration :
    Ploubezre : le bourg, vue générale de la Place de l'église, carte postale (collection particulière Ploubezre : le bourg, vue générale de la Grande-rue, carte postale (collection particulière Ploubezre : le bourg, débit de boissons "AU RETOUR DU POILU / tenu par LANDOIS KERLEAU", carte Ploubezre, le bourg : vue générale de la clôture de l'ancien cimetière, du monument aux morts, de l'église paroissiale et de l'ancienne mairie vers 1939 (Extrait de l'étude sur les périmètres modifiés de Ploubezre, le bourg : église paroissiale Saint-Pierre, vue générale depuis le sud, photographie de : maisons de bourg, élévation antérieure côté rue IVR53_20142205225NUCA Ploubezre, le bourg, extrémité orientale de la rue Yves Le Cudénnec faisant face à l'église : maison de bourg, élévation antérieure côté rue. Elle est datable du 1er quart du 19e siècle (inscriptions non lisibles), photographie de 1969 IVR53_20102201140Z
    denominations :
    magasin de commerce débit de boissons
    contenu :
    Bretagne, les centres paroissiaux, église paroissiale et presbytère, sont toujours accompagnés de quelques maisons voire d’une véritable petite agglomération. En 1836, le bourg de Ploubezre ne compte qu'une quinzaine de maisons et de fermes établies autour de l’église. Le bourg ne se développe réellement qu'à partir de la deuxième moitié du 19e siècle avec l'installation d'activités commerciales et artisanales puis le développement du chemin de fer. Il est de morphologie "linéaire". Dans les campagnes, le train - arrivé à Ploubezre et à Lannion en 1881, est le symbole de la modernité. C’est en effet vers Paris que estivale entre Lannion et Paris via Plouaret. Le développement urbain de Ploubezre s'est fait le long de l'axe principal de communication reliant Plouaret à Lannion. Le gabarit des chemins a sensiblement augmenté dans la seconde moitié du 20e siècle, entraînant bien souvent, du fait de l’impossibilité d’élargir certains ponts ou passerelles, le déclassement de nombreux ouvrages. L'écart de Poulanco
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Lotissement de Keravelo, rue de Cliscouët ; rue de la Brise ; rue Henri de Jumelais ; rue Gasnier (Vannes)
    Lotissement de Keravelo, rue de Cliscouët ; rue de la Brise ; rue Henri de Jumelais ; rue Gasnier (Vannes) Vannes - rue de Cliscouët rue de la Brise rue Henri de Jumelais rue Gasnier - en ville - Cadastre : 1980 CR, BW
    titreCourant :
    Lotissement de Keravelo, rue de Cliscouët ; rue de la Brise ; rue Henri de Jumelais ; rue Gasnier
    annexe :
     : Archives municipales de Vannes 20055604945NUCB : Archives municipales de Vannes, 1 O 221. 20055604946NUCB  : Archives municipales de Vannes, 1 O 221. 20055604947NUCA : Archives départementales du Morbihan, 1Fi381/4 . 20055604722NUCB : Archives municipales de Vannes, Photo Heurtier n°1419.
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes
    appellations :
    dit de Keravelo
    illustration :
    Plan cadastral de 1809, section F. AD Morbihan 3P. IVR53_20055604963NUCA Plan de la ville de Vannes et de ses environs, par Léchard, éd. 1897. Partie sud-ouest. AM Vannes Plan de la commune par Gay, Ministère de la Reconstruction, 1952. AD Morbihan 1 Fi 381/4 Vue aérienne du quartier de Trussac, 1963. AM Vannes photo Heurtier (n°1419), Rennes Rue de Cliscouet, vestiges d'une maison des années 1930, agrandie et modifiée dans les années 1950 27, rue Henri de la Jumelais, parcelle 29. Maison construite dans l'emprise du lotissement en 1951
    profession :
    [commanditaire] Lambilly de
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    historique :
    Le lotissement de Keravelo est approuvé par le préfet le 20 avril 1927 pour 31 lots incluant l'ancienne ferme de Keravelo. Le lotissement prévoit le création de trois voies nouvelles privées, les rue Gasnier, de la Jumelais et de la Brise. L'auteur du projet est soucieux de l'extension du faubourg de Trussac et des récents aménagements de l'avant-port au niveau du Pont-Vert.
    localisation :
    Vannes - rue de Cliscouët rue de la Brise rue Henri de Jumelais rue Gasnier - en ville
    referenceDocumentaire :
    Dossier de lotissement n°5 A. M. Vannes, 1O221. Dossier de lotissement, 1927 : lotissement n°5.
  • La ville et les écarts de la commune de Chartres-de-Bretagne
    La ville et les écarts de la commune de Chartres-de-Bretagne Chartres-de-Bretagne
    titreCourant :
    La ville et les écarts de la commune de Chartres-de-Bretagne
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Chartres-de-Bretagne
    illustration :
    Ancienne vue aérienne, centre ville de Chartres-de-Bretagne IVR53_19843505001V
    contenu :
    La ville de Chartres s'est progressivement étendue vers l'ouest et le secteur de la Chaussairie , initialement en Bruz, a été rattaché en 1974 à la commune. Le lotissement de la rue Antoine Châtel a été
    localisation :
    Chartres-de-Bretagne
  • Lotissement de Brabant, rue de la Crèche (Rennes)
    Lotissement de Brabant, rue de la Crèche (Rennes) Rennes - rue de la Crèche - en ville
    titreCourant :
    Lotissement de Brabant, rue de la Crèche (Rennes)
    description :
    Plan masse : lotissement actuellement formé de 7 lots desservis par une impasse. Implantation du bâti : discontinu, à l'aplomb de la voie. Position des jardins : en fond de parcelle. Typologie du bâti
    profession :
    [promoteur] Brabant de
    historique :
    Lotissement réalisé par M. de Brabant, vers 1901, date d'une demande d'alignement pour la construction d'un immeuble de rapport, dans une avenue qu'il fait au milieu de sa propriété. Les archives communales de la série O mentionnent l'extension de la onduite d'eaux, en 1914.
    localisation :
    Rennes - rue de la Crèche - en ville
    referenceDocumentaire :
    (juin 1901) A. C. Rennes. Voirie ; 100 W 6. Alignements : autorisations de construire. A. C. Rennes. Série O ; 1 O 231. Voirie urbaine. Canton sud-est. Rue de la Crèche (1914) .
  • Lotissement Deschamps-de Breche, rue Gilles-Languedoc ; boulevard de Verdun ; rue de Coëtlogon (Rennes)
    Lotissement Deschamps-de Breche, rue Gilles-Languedoc ; boulevard de Verdun ; rue de Coëtlogon (Rennes) Rennes - rue Gilles-Languedoc boulevard de Verdun rue de Coëtlogon - en ville
    titreCourant :
    Lotissement Deschamps-de Breche, rue Gilles-Languedoc ; boulevard de Verdun ; rue de Coëtlogon
    description :
    Plan masse : lotissement formé de 23 lots desservis par une rue, qui le relie à un axe principal et de la rue puis en retrait d'une cour plantée. Position des jardins : en fond de parcelle. Typologie
    illustration :
    Vue générale de la rue Gilles Languedoc IVR53_19993508613NUCA
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de périphérie
    profession :
    [promoteur, commanditaire] Deschamps-de Breche
    historique :
    Lotissement autorisé en 1934, à la suite de la création d'une association syndicale destinée à se situent principalement entre 1930 et 1950. Visible sur le plan de 1919, c'est l'un des premiers lotissements du quartier, favorisé par une situation de croisement routier, entre le boulevard de Verdun et la rue de Coëtlogon. La division initiale en 23 lots a été modifiée, actuellement le lotissement regroupe
    localisation :
    Rennes - rue Gilles-Languedoc boulevard de Verdun rue de Coëtlogon - en ville
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_49 :
    jardin en fond de parcelle
    referenceDocumentaire :
    A. C. Rennes. Urbanisme : 717 W 13. Demande d'autorisation de lotissement.
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    individuels de type semi-rural, renouvelés par la production économique des années 30, puis des années 50 , avec remise d'automobile dans oeuvre et jardin en fond de parcelle. Les constructions ou reconstructions récentes, sans respect de l'alignement observé jusqu'en 1950, accentuent le caractère hétérogène
  • Lotissement de la Ville-en-Bois, rue de Porçon-de-la-Barbinais ;  rue Claude-Bernard ;  boulevard de Guines (Rennes)
    Lotissement de la Ville-en-Bois, rue de Porçon-de-la-Barbinais ; rue Claude-Bernard ; boulevard de Guines (Rennes) Rennes - le Gros-Chêne - rue de Porçon-de-la-Barbinais rue Claude-Bernard boulevard de Guines - en ville
    titreCourant :
    Lotissement de la Ville-en-Bois, rue de Porçon-de-la-Barbinais ; rue Claude-Bernard ; boulevard de Guines (Rennes)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    Lotissement de type poche formé de 18 lots desservis par deux voies principales, une rue secondaire et une impasse. L'implantation du bâti est éclatée en coeur ou en fond de parcelle. Seule la maison postérieure. La typologie du bâti se caractérise par la présence de maisons de type "petit hôtel" ou pavillon
    illustration :
    Plan de la partie sud de la ville de Rennes pour servir à l´instruction du classement du chemin en projet entre la gare et le faubourg de Redon, dessin, par Danays, 15 septembre 1861 (AC Rennes 1 O 214 Maison, 28 boulevard de Guines IVR53_20003517402NUCA Maison, 7 rue Porçon-de-la-Barbinais IVR53_20003517405NUCA Maison, 5 rue Porçon-de-la-Barbinais IVR53_20003517406NUCA Détail de ferronnerie, maison 5 rue Porçon-de-la-Barbinais IVR53_20003517459NUCA Détail de la cheminée de la maison, 5 rue Porçon-de-la-Barbinais IVR53_20003517460NUCA Logements, 4 rue Porçon-de-la-Barbinais IVR53_20003517412NUCA Maison, 22 boulevard de Guines IVR53_20003517409NUCA Maison, 6 rue Porçon-de-la-Barbinais IVR53_20003517411NUCA
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_40 :
    maisons de type ternaire
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de périphérie
    historique :
    Le lotissement est réalisé entre 1855, date du plan de Rennes où il n'apparaît pas, et 1861, date du projet de tracé du boulevard de Guines, qui figure 8 lots desservis par une impasse.
    localisation :
    Rennes - le Gros-Chêne - rue de Porçon-de-la-Barbinais rue Claude-Bernard boulevard de Guines
    referenceDocumentaire :
    [1861]. Plan de la partie sud de la ville de Rennes pour servir à l´instruction du classement du chemin en projet entre la gare et le faubourg de Redon, dessin, par Valentin Danays architecte voyer, 15
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    Le lotissement de la Ville-en-Bois est l'un des premiers réalisés à Rennes, après l'arrivée du chemin de fer. Sa position périphérique explique sans doute la typologie du bâti, maisons de type petit hôtel qui évoquent un lieu de villégiature, qu'on peut comparer au lotissement du Jardin des Jacobins . La présence de plusieurs fabriques dans le faubourg de Redon, comme la proximité de l'arsenal, sont témoignage unique de la typologie mixte des faubourgs au 19e siècle.
  • Lotissement de l'impasse de la Marne, 9, 6, 14, 16 impasse de la Marne ; 13, 15 avenue de la Marne (Vannes)
    Lotissement de l'impasse de la Marne, 9, 6, 14, 16 impasse de la Marne ; 13, 15 avenue de la Marne (Vannes) Vannes - 9, 6, 14, 16 impasse de la Marne 13, 15 avenue de la Marne - en ville - Cadastre : 1980 CW 69, 70, 76, 74, 75, 79, 80, 329, 330, 331, 83
    titreCourant :
    Lotissement de l'impasse de la Marne, 9, 6, 14, 16 impasse de la Marne ; 13, 15 avenue de la Marne
    annexe :
    Sources iconographiques 19975601168X : Archives municipales de Vannes, 21 Fi. 20075601140NUCA  : Archives municipales de Vannes, 21 Fi. 20045605381NUCB : Archives municipales de Vannes, 9 Fi . 20075601118NUCA : Archives municipales de Vannes, 9Fi. 20045605382NUCB : Archives municipales de Vannes, 9 Fi.
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes
    observation :
    des deux maisons situées en entrée d'impasse et qui donnent sur l'avenue de la Marne. Cette architecture peut même tenir de l'habitat provisoire comme cet ancien wagon isotherme de la compagnie d'Orléans , sont en rez-de-chaussée simple ou surmonté d'un étage en surcroît.
    illustration :
    Plan de la ville de Vannes par Léchard, 1897 : lieu-dit de Kernoguet. AM Vannes 9Fi Plan d'embellissement de la ville de Vannes par Axel Lecomte, 1927 : partie ouest. AM Vannes 9Fi Plan de la ville par C. Gay, Ministère de la Reconstruction, 1952. AM Vannes 9Fi
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    historique :
    d'embellissement de la ville dressé par Lecomte en 1927. Il se devine grâce à son implantation parcellaire et au tracé rectiligne de l'impasse de la Marne percée pour desservir les habitations. Lotissement de quelques de la Reconstruction montre que tous les lots ne sont pas construits.
    localisation :
    Vannes - 9, 6, 14, 16 impasse de la Marne 13, 15 avenue de la Marne - en ville - Cadastre : 1980 CW
    referenceDocumentaire :
    ville de Vannes ; Animation du patrimoine. 2008.
  • Bourg de Mantallot
    Bourg de Mantallot Mantallot - - - Cadastre :
    titreCourant :
    Bourg de Mantallot
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes du Haut Trégor
    illustration :
    Extrait du cadastre ancien de la commune de Mantallot, 1835 : le bourg IVR53_20142205029NUCA Extrait du cadastre ancien de la commune de Mantallot, 1835 : le bourg IVR53_20142205030NUCA Mantallot : vue générale du bourg vers le nord depuis le clocher de l'église paroissiale Mantallot : vue générale du bourg vers le nord depuis le clocher de l'église paroissiale. Au premier plan à gauche : ancien magasin de commerce IVR53_20132219366NUCA Mantallot, au nord du Bourg : le manoir de Kerilis depuis le clocher de l'église paroissiale Saint Médéric, vue de situation depuis le sud IVR53_20132219343NUCA Mantallot : vue générale du bourg vers le nord-nord-est depuis le clocher de l'église paroissiale . Au premier plan : ancien magasin de commerce IVR53_20132219367NUCA Mantallot : vue générale du bourg vers le nord depuis le clocher de l'église paroissiale. Au
    contenu :
    Le bourg historique de Mantallot comprend un peu plus d'une vingtaine d'édifices centrés autour de l'église paroissiale (fin du 17e siècle - 1ère moitié du 18e siècle) et de son cimetière. A l'exception du manoir de Kerilis datable du 17e siècle, les édifices qui constituent le bourg : maisons, fermes , magasins de commerce, débits de boissons ou la forge ont été reconstruits au cours du 19e siècle. Ce bâti ancien est principalement orienté vers le sud à l'exception de certains bâtiments orientés vers la rue principale. Il en est ainsi de l'ancien magasin de commerce, construit vers 1833 par Yves Cozic et Marie -Yvonne Ropers sa femme, du grand logis de ferme datée de 1872 ou de l'alignement de maisons datables de commune). L'ancienne école (Skol Louarn), aujourd'hui maison du maire, se trouve au début de la rue menant monsieur Jouffray, mathématicien ; cette maison de notable et son parc sont en cours de rénovation. La mairie construite en 1910 a été remplacée par le presbytère - propriété de la commune depuis 1905, en
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Lotissement de la Société des Papeteries de Bretagne, 156 et 158 rue de Lorient (Rennes)
    Lotissement de la Société des Papeteries de Bretagne, 156 et 158 rue de Lorient (Rennes) Rennes - 156 et 158 rue de Lorient - en ville - Cadastre : 1980 AK
    titreCourant :
    Lotissement de la Société des Papeteries de Bretagne, 156 et 158 rue de Lorient (Rennes)
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_50 :
    armé Pas habitation constituée de wagons, caisses de voiture, céhicules déclassés les constructions devront être particulièrement soignées et construites de manière à garantir l'habitation contre toute celle-ci . rue projetée parallèle à Brindejonc des Moulinais au nord jardins ourviers de M. Pinault.
    etages :
    en rez-de-chaussée
    murs :
    parpaing de béton
    illustration :
    Ateliers bordant la rue de Lorient IVR53_20003518018NUCA Ateliers, au nord de la parcelle IVR53_20003518045NUCA
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de périphérie
    profession :
    [promoteur] Société des Papeteries de Bretagne
    localisation :
    Rennes - 156 et 158 rue de Lorient - en ville - Cadastre : 1980 AK
    referenceDocumentaire :
    A. C. Rennes. Urbanisme : 717 W 13. Demande d'autorisation de lotissement. A. C. Rennes. Série O ; 1 O 666. Voirie privée. Lotissements de terrains. Canton nord-ouest (1925
  • Lotissement parcelle 249, rue de Fougères ;  rue de Docteur-Aussant ;  allée de Rochester (Rennes)
    Lotissement parcelle 249, rue de Fougères ; rue de Docteur-Aussant ; allée de Rochester (Rennes) Rennes - rue de Fougères rue de Docteur-Aussant allée de Rochester - en ville
    titreCourant :
    Lotissement parcelle 249, rue de Fougères ; rue de Docteur-Aussant ; allée de Rochester (Rennes)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    Plan masse : Lotissement initialement formé de 37 lots (34 actuellement) desservis par une voie primaire existante et une desserte. L'avenue de Rochester a marginalisé la partie nord du lotissement . Implantation du bâti : en retrait de la voie. Position des jardins : en fond de parcelle. Typologie du bâti
    illustration :
    Maisons, 267 à 273 rue de Fougères IVR53_20013522336NUCA Maisons, allée de Rochester IVR53_20013522341NUCA
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de périphérie
    localisation :
    Rennes - rue de Fougères rue de Docteur-Aussant allée de Rochester - en ville
  • Le lotissement de la mine, la route de Nantes, et les écarts de la commune de Pont-Péan
    Le lotissement de la mine, la route de Nantes, et les écarts de la commune de Pont-Péan Pont-Péan
    titreCourant :
    Le lotissement de la mine, la route de Nantes, et les écarts de la commune de Pont-Péan
    illustration :
    La route de Nantes IVR53_20083507129NUCA Le lotissement, route de Nantes IVR53_20083500346NUCA Ecart de la croix IVR53_20083507132NUCA La ferme de Tellé IVR53_20083500353NUCA
    contenu :
    ville et les écarts : Lors de la réalisation des premiers cadastres communaux de 1812 et 1843, le village de Pont Péan était déjà relativement développé. Les constructions se trouvaient groupées en écarts et aux abords de la route de Nantes. L´écart le plus grand était la Galasière qui se situe à l´ouest de la commune. Les écarts les plus anciens se trouvant également dans cette partie ouest, à la Croix des Landes, à Gaubert, à la Galasière et au Pavillon. La route de Nantes : Le bourg s'est développé aux abords de la route de Nantes, et s´identifie à un vaste village rue. Cette ancienne route royale reliant Saint Malo à Bordeaux via les villes de Rennes et Nantes a été percée au milieu du 18e siècle greffer aux abords de cette grande artère, du milieu du 18e siècle à nos jours. Le lotissement ouvrier partie des 500 ouvriers qui devaient être employés lors de la réouverture de la mine. Les maisons mitoyennes sont composées de deux ou trois modules d´habitations, tandis que les maisons des contremaîtres
    referenceDocumentaire :
    1430.PONT-PEAN (I.-et -V.), Cité Ouvrière de la Mine - Rue du Midi., Reproduction de carte postale
  • Lotissement de la rue de Strasbourg ou lotissement L'Herminier, rue de Strasbourg ; rue de Nomeny ; rue de l' E.M.I.A. ; rue du 65e Régiment d'Infanterie ; rue du 5e Cuirassier (Vannes)
    Lotissement de la rue de Strasbourg ou lotissement L'Herminier, rue de Strasbourg ; rue de Nomeny ; rue de l' E.M.I.A. ; rue du 65e Régiment d'Infanterie ; rue du 5e Cuirassier (Vannes) Vannes - rue de Strasbourg rue de Nomeny rue de l' E.M.I.A. rue du 65e Régiment d'Infanterie rue du 5e Cuirassier - en ville - Cadastre : 1980
    titreCourant :
    Lotissement de la rue de Strasbourg ou lotissement L'Herminier, rue de Strasbourg ; rue de Nomeny ; rue de l' E.M.I.A. ; rue du 65e Régiment d'Infanterie ; rue du 5e Cuirassier (Vannes)
    description :
    Sur une superficie de 45 000m2, 20 lots sont prévus au départ, puis 47. Il est prévu la création des deux rues, rues de Nomeny et de l'Ecole Militaire Inter Armées (EMIA) pour desservir le
    annexe :
    20055600649NUCA : Archives municipales de Vannes, 9 Fi. 20055600660NUCA : Archives municipales de Vannes, 9 Fi. 20055600673NUCA : Archives municipales de Vannes, 1O 221. 20055600672NUCA : Archives municipales de Vannes, 1O 221.
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes
    observation :
    L'urbanisation de ce quartier se fait en relation avec la gare et la caserne de La Bourdonnaye. Il est desservi par le chemin d'intérêt commun de Vannes à Josselin devenu rue de Strasbourg, dont la partie sud est tracée pour créer une nouvel accès à la route de Josselin (aujourd'hui rue des Frères Créac'h au sud, rue de Strasbourg au nord), coupée en 1862 lors de la mise en place de la voie ferrée. La présence du chemin de fer définit le caractère artisanal et industriel du quartier occupé presqu'entièrement au départ par la Société Boulonnaise des travaux et constructions. Par la suite, la faillite de cette société et la vente de ses terrains et bâtiments donnent naissance à la première zone industrielle de Vannes où divers artisans et négociants vont installer leurs ateliers et entrepôts et à un lotissement dit de la rue de Strasbourg. Les constructions de ce lotissement sont simples et correspondent soit à des logements ouvriers : maisons de plain-pied à deux pièces symétriques, soit à des maisons
    illustration :
    Plan de la ville de Vannes par Léchard, 1897 : vue du quartier nord-gare. AM Vannes 9 Fi Plan de la ville par Guillerminet, Ministère de la Reconstruction, 1947. AM Vannes 9 Fi Plan du projet de lotissement, 1931. AM Vannes 1O221. IVR53_20055600673NUCA Projet de lotissement (non exécuté), 1930. AM Vannes 1O221. IVR53_20055600672NUCA
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    historique :
    Le projet de lotissement est commandité par les L'Herminier à qui appartient le terrain. Ce dernier est bordé au sud par la rue de Strasbourg, à l'ouest par les propriétés Rochard, au nord par le chemin de Saint-Guen à Poignant et à l'est par les propriétés Rochard, Ducroquet et Lefèvre. Il est acquis par les époux L'Herminier le 15 avril 1929 sur adjudication des biens immeubles dépendant de la faillite de la Société Bretonne des Industries du Bois (la Boulonnaise) déclarée le 22 juin 1928. Un
    localisation :
    Vannes - rue de Strasbourg rue de Nomeny rue de l' E.M.I.A. rue du 65e Régiment d'Infanterie
    referenceDocumentaire :
    A. M. Vannes. 10. Dossier de lotissement. Lotissement n°12.
  • Lotissement de la Tour-d'Argent, rue de Primauguet (Rennes)
    Lotissement de la Tour-d'Argent, rue de Primauguet (Rennes) Rennes - rue de Primauguet - en ville
    titreCourant :
    Lotissement de la Tour-d'Argent, rue de Primauguet (Rennes)
    etages :
    en rez-de-chaussée en rez-de-chaussée surélevé
    description :
    Lotissement formé de 23 lots desservis une voie secondaire. Implantation du bâti : en rangée, en retrait. Position des jardins : en fond de parcelle. Typologie du bâti : maisons types, immeuble, maisons
    illustration :
    Maisons, 5 à 1 rue de Primauguet IVR53_20013521952NUCA Maisons, 6 et 4 rue de Primauget IVR53_20013521953NUCA Maisons, 26 à 18 rue de Primauguet IVR53_20013521951NUCA
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de périphérie
    historique :
    Lotissement réalisé par l'entrepreneur Médard sur les terrains de la maison située au n° 207 rue de
    localisation :
    Rennes - rue de Primauguet - en ville
    referenceDocumentaire :
    A. C. Rennes. Urbanisme : 717 W 19. Demande d'autorisation de lotissement. Ville de Rennes. Terrain situé au 207 rue de Paris, dessin, par Lemay géomètre, 18 mars 1937 (A. C A. C. Rennes. Permis de construire. 799 W 45. Rue Primauguet (1938-1979) .
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    Exemple de lotissement réalisé par un entrepreneur qui est à l'origine des constructions, comme c'est le cas du lotissement Tomine, rue de Trégain.
  • Lotissement Guilloret et de Mellon, rue Michel-Colomb ;  rue de Châteaugiron ;  rue de Vern (Rennes)
    Lotissement Guilloret et de Mellon, rue Michel-Colomb ; rue de Châteaugiron ; rue de Vern (Rennes) Rennes - rue Michel-Colomb rue de Châteaugiron rue de Vern - en ville
    titreCourant :
    Lotissement Guilloret et de Mellon, rue Michel-Colomb ; rue de Châteaugiron ; rue de Vern (Rennes)
    description :
    Plan masse : lotissement actuellement formé de 46 lots desservis par deux voies principales, et par une voie secondaire. Implantation du bâti : en rangée continue. Position des jardins : en fond de
    illustration :
    Vue générale, rue Michel-Colomb depuis la rue de Vern IVR53_20013523385NUCA Maisons, 55 et 53 rue de Vern IVR53_20013523393NUCA
    profession :
    [promoteur] Mellon de
    localisation :
    Rennes - rue Michel-Colomb rue de Châteaugiron rue de Vern - en ville
    referenceDocumentaire :
    A. C. Rennes. Urbanisme : 717 W 11. Demande d'autorisation de lotissement. Rue Michel-Colomb (1925-1969) A. C. Rennes, Permis de construire : 777 W 27. Rue Michel-Colomb
  • Lotissement de la Motte-Brûlon, rue de la Motte-Brûlon ;  rue de la Bellangerais (Rennes)
    Lotissement de la Motte-Brûlon, rue de la Motte-Brûlon ; rue de la Bellangerais (Rennes) Rennes - rue de la Motte-Brûlon rue de la Bellangerais - en ville - Cadastre : 1842 J 164
    titreCourant :
    Lotissement de la Motte-Brûlon, rue de la Motte-Brûlon ; rue de la Bellangerais (Rennes)
    etages :
    en rez-de-chaussée étage de comble
    description :
    Lotissement actuellement formé de 48 lots (hors zac) desservis par une voie secondaire et une impasse. Implantation du bâti : en retrait, en fond de parcelle. Position des jardins, en fond de parcelle , antérieurs. Typologie du bati : maisons élémentaires à étage (rue de la Motte-Brûlon) et en rez-de-chaussée (rue de la Bellangerais).
    illustration :
    Rue de la Bellangerais, vue depuis le sud-ouest IVR53_20013522682NUCA Rue de la Bellangerais, vue depuis le nord-est IVR53_20013522683NUCA Maison, 10 rue de la Bellangerais IVR53_20013522684NUCA Maison, 12 rue de la Bellangerais IVR53_20013522685NUCA
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de manoir
    historique :
    Lotissement visible sur le plan d'extension de 1926, date à laquelle il est alors desservi par deux impasses, l'actuelle rue de la Bellangerais et une voie située au niveau de l'actuel n°54 de la rue de la Motte-Brûlon. Celle-ci n'est plus visible sur le plan de 1948 où figure l'ancien chemin de la
    localisation :
    Rennes - rue de la Motte-Brûlon rue de la Bellangerais - en ville - Cadastre : 1842 J 164
  • Les lotissements de L'Hermitage
    Les lotissements de L'Hermitage Hermitage (L') - rue de la Rossignolière rue du Presbytère rue Chateaubriand - en ville
    titreCourant :
    Les lotissements de L'Hermitage
    description :
    Le premier lotissement de L'Hermitage, le lotissement du Presbytère, daté des années 1930 est composé de seulement cinq lots. Les maisons sont implantées en fond de parcelle et présentent un jardin à l'avant. L'accès se fait par une porte axée, située ou non, sur un perron. Elles présentent un rez-de -chaussée et un étage de comble. Les lucarnes pendantes s'inspirent des maisons du début du siècle du bourg de L'Hermitage. Leur solin est en schiste ou en poudingue et l'élévation est en bauge enduite avec du régulières, les baies sont grandes et symétriques et les souches de cheminées sont sur les pignons. Du point de vue de l'ornementation, le solin est laissé apparent et met en valeur la pierre violacée. Des maisons disposent d'épis de faîtage. Ces divers éléments montrent que le lotissement du Presbytère fait la transition entre les maisons "1900" du bourg et les pavillons des lotissements de la seconde moitié du XXe siècle. En effet, l'élévation, les matériaux et les décors rappellent les grandes maisons de bourg du
    annexe :
    Extrait du dossier de lotissement (Clairefontaine), approuvé par le Maire de L’Hermitage le 27.11.1973, Archives municipales de L'Hermitage, 5M11 « Notice descriptive - Programme des travaux : I - Situation - généralités - La présente opération dénommée « Lotissement de Clairefontaine » s’inscrit dans les opérations d’extension prévues au plan d’urbanisme approuvé le 20-1-70 […] D’une surface de 10.9 . 125, - A l’Ouest par le lotissement dit du Rocher, en voie d’achèvement, - Au Nord, par la limite de la commune de Pacé, - Au Sud-Est par le C.D. 287. Cette opération prévoit la construction de 156 pavillons individuels et de quelques immeubles collectifs, au Nord du lotissement sur le terrain situé en bordure de la limite communale de Pacé [...] VIII - Plantations - Des plantations seront exécutées par la commune le long de certaines voies dans les conditions prévues au règlement [...] Règlement débit de boisson à consommer sur place est interdit. Des commerces de détail pourront être autorisés en
    murs :
    brique creuse parpaing de béton enduit
    illustration :
    L'Hermitage, plan de la couleur des volets, La Rossignolière (1964) IVR53_20173505079A0AB L'Hermitage, Lotissement de la Rossignolière, Terrain de jeux (1965) IVR53_20173505080A4AB L'Hermitage, Lotissement de Clairefontaine, deuxième esquisse (1972) IVR53_20173505081A0AB L'emprise des lotissements de L'Hermitage IVR53_20173505082NUDA Les voies de communication des lotissements Bardet IVR53_20173505083NUDA Vue générale de la Rue Grande, La Rossignolière IVR53_20173505087NUCA Pavillons et terrain de jeux rue de la Rossignolière, La Rossignolière IVR53_20173505089NUCA Le terrain de jeux et les maisons jumelées 33 et 35 rue de la Rossignolière, La Rossignolière Maisons jumelées, 7 rue de la Rossignolière, La Rossignolière IVR53_20173505088NUCA Allée piétonne de la Rossignolière IVR53_20173505085NUCA
    copyrights :
    (c) Université de Rennes 2
    contenu :
    La commune de L'Hermitage possède un patrimoine contemporain important et encore peu étudié : les lotissements. L'étude de ces derniers, allant du premier lotissement des années 1930, le lotissement du Rocher et Clairefontaine), nous permet de mieux saisir l'évolution de l'architecture domestique au cours du XXe siècle. Témoins d'une période de construction, ils reflètent la pensée de l'époque en matière d'urbanisme et sont le miroir de la société dans laquelle ils ont émergé. L'apparition du garage en architecture, par exemple, atteste de l'importance grandissante de l'automobile. De la grande maison de famille
    historique :
    De par sa proximité avec la ville de Rennes, la commune de L'Hermitage se développe au rythme de l'accroissement de la métropole. En effet, elle connaît un premier développement important suite à l'arrivée du chemin de fer en 1863. Le développement industriel de la commune se poursuit comme en atteste l'implantation de la laiterie de L'Hermitage en 1911 ou de la distillerie en 1926. À ce même moment, dans les situe dans le bourg, entre l'église et le Presbytère. La commune connaît une deuxième phase de développement important à partir des années 1930. En effet, la population de L'Hermitage a plus que quadruplé en logement individuel, et, afin de maîtriser le développement de L'Hermitage, la commune fait appel à l'architecte-urbaniste Jean-Gaston Bardet (1907-1989) dans l'objectif de créer de nouveaux lotissements . Urbaniste-conseil de L'Hermitage, Gaston Bardet dessine un premier lotissement, la Rossignolière. Une première esquisse en date du 28 octobre 1960 de la main de Bardet donne les grandes lignes du lotissement
    localisation :
    Hermitage (L') - rue de la Rossignolière rue du Presbytère rue Chateaubriand - en ville
    referenceDocumentaire :
    de L'Hermitage, 1049 Lotissement Bardet : Le Rocher Lotissement Bardet : Le Rocher, Archives municipales de L'Hermitage Lotissement Bardet : Clairefontaine Lotissement Bardet : Clairefontaine, Archives municipales de Lotissement Bardet : Clairefontaine Lotissement Bardet : Clairefontaine, Archives municipales de p. 32-36 "Gaston Bardet, théoricien de l’urbanisme « culturaliste »" FREY (Jean-Pierre), "Gaston Bardet, théoricien de l’urbanisme « culturaliste »", in :Urbanisme, n° 319, juillet-août 2001, pp. 32-36
  • Lotissement de jardins familiaux, rue de la Corderie (Rennes)
    Lotissement de jardins familiaux, rue de la Corderie (Rennes) Rennes - rue de la Corderie - en ville
    titreCourant :
    Lotissement de jardins familiaux, rue de la Corderie (Rennes)
    description :
    Lotissement formé de 84 lots répartis en deux zones et desservis par un réseau orthogonal en
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de rive
    localisation :
    Rennes - rue de la Corderie - en ville
1 2 3 4 25 Suivant