Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 60 - triés par pertinence
  • Pont de chemin de fer, près de Droulin (Langon)
    Pont de chemin de fer, près de Droulin (Langon) Langon - Droulin près de - isolé - Cadastre : 1983 ZV non numéroté
    titreCourant :
    Pont de chemin de fer, près de Droulin (Langon)
    illustration :
    Plan de situation IVR53_20013510830NUC
    historique :
    Ce pont de chemin de fer permet le franchissement de la Vilaine au sud de la commune. Construit au cours du 3e quart du 19e siècle, il s'agit d'un ouvrage de maçonnerie classique de taille importante (4
    localisation :
    Langon - Droulin près de - isolé - Cadastre : 1983 ZV non numéroté
    referenceDocumentaire :
    Ille-et-Vilaine. Commune de Langon. Tableau d'assemblage, plan cadastral, échelle : 1/10 000e, 1983.
  • Pont de chemin de fer (Saint-Gérand)
    Pont de chemin de fer (Saint-Gérand) Saint-Gérand - kilométrage 199.094
    titreCourant :
    Pont de chemin de fer (Saint-Gérand)
    description :
    Pont à une travée ; culées : moyen appareil de granite à bossage, chaînes d'angle harpées et parement supérieurs : grand appareil de granite. État actuel : tablier : béton, garde-corps métallique.
    hydrographie :
    canal de jonction d'Hilvern; jonction ouest
    cadresEtude :
    enquête thématique régionale canal de Nantes à Brest
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Chemin de halage IVR53_19965622398ZA
    historique :
    Ligne de chemin de fer de Pontivy à Saint-Brieuc franchissant le canal de Nantes à Brest. Projet de viaduc proposé le 9 février 1869 par l'ingénieur de la Compagnie de chemin de fer, accepté après contrôle
    airesEtudes :
    Pays d'Accueil touristique de Pontivy Communauté
    precisionsDenomination :
    pont de chemin de fer
  • Pont de chemin de fer, près du Port de Roche (Langon)
    Pont de chemin de fer, près du Port de Roche (Langon) Langon - Port de Roche près de - isolé - Cadastre : 1983 ZP
    titreCourant :
    Pont de chemin de fer, près du Port de Roche (Langon)
    murs :
    pierre de taille
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    granite ; pierre de taille
    historique :
    Le tablier a été remplacé par des blocs de béton.
    localisation :
    Langon - Port de Roche près de - isolé - Cadastre : 1983 ZP
  • Pont, rue de Rennes (Dol-de-Bretagne)
    Pont, rue de Rennes (Dol-de-Bretagne) Dol-de-Bretagne - rue de Rennes - en ville - Cadastre : 1982 AK non cadastré
    titreCourant :
    Pont, rue de Rennes (Dol-de-Bretagne)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Dol-de-Bretagne
    canton :
    Dol-de-Bretagne
    localisation :
    Dol-de-Bretagne - rue de Rennes - en ville - Cadastre : 1982 AK non cadastré
  • Pont de chemin de fer, près de la rue de la Gare (Saint-Médard-sur-Ille)
    Pont de chemin de fer, près de la rue de la Gare (Saint-Médard-sur-Ille) Saint-Médard-sur-Ille - rue de la Gare près de - en village - Cadastre : 1980 A
    titreCourant :
    Pont de chemin de fer, près de la rue de la Gare (Saint-Médard-sur-Ille)
    murs :
    pierre de taille
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    grès ; pierre de taille
    historique :
    Ce pont de chemin de fer est une construction de la fin du 19e siècle.
    localisation :
    Saint-Médard-sur-Ille - rue de la Gare près de - en village - Cadastre : 1980 A
  • Pont de chemin de fer, près de la rue de la Gare (Saint-Médard-sur-Ille)
    Pont de chemin de fer, près de la rue de la Gare (Saint-Médard-sur-Ille) Saint-Médard-sur-Ille - rue de la Gare près de - Cadastre : 1980 C2
    titreCourant :
    Pont de chemin de fer, près de la rue de la Gare (Saint-Médard-sur-Ille)
    murs :
    pierre de taille
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    grès ; granite ; pierre de taille
    historique :
    Ce pont chevauche la rivière de l'Ille parallèle au canal d'Ille et Rance. Il s'agit d'un pont de chemin de fer construit dans les années 1860.
    localisation :
    Saint-Médard-sur-Ille - rue de la Gare près de - Cadastre : 1980 C2
  • Pont de chemin de fer, R.D. 80, près de la Gare (Bonnemain)
    Pont de chemin de fer, R.D. 80, près de la Gare (Bonnemain) Bonnemain - la Gare près de - R.D. 80 - isolé - Cadastre : 1982 C2 non numéroté
    titreCourant :
    Pont de chemin de fer, R.D. 80, près de la Gare (Bonnemain)
    murs :
    pierre de taille
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    granite ; pierre de taille
    historique :
    Le pont a été bâti autour de 1865 lors de la construction de la voie ferrée Rennes - Dol-de
    localisation :
    Bonnemain - la Gare près de - R.D. 80 - isolé - Cadastre : 1982 C2 non numéroté
  • Pont de chemin de fer, R.D.127, près de la Piais (Langon)
    Pont de chemin de fer, R.D.127, près de la Piais (Langon) Langon - la Piais près de - R.D.127 - isolé - Cadastre : 1983 ZL
    titreCourant :
    Pont de chemin de fer, R.D.127, près de la Piais (Langon)
    murs :
    pierre de taille
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    schiste ; grès ; moellon ; pierre de taille ; appareil mixte
    localisation :
    Langon - la Piais près de - R.D.127 - isolé - Cadastre : 1983 ZL
  • Ligne de chemin de fer Châteaulin-Landerneau (Hanvec)
    Ligne de chemin de fer Châteaulin-Landerneau (Hanvec) Hanvec - Gare d'Hanvec - isolé
    titreCourant :
    Ligne de chemin de fer Châteaulin-Landerneau (Hanvec)
    description :
    La portion de ligne qui traverse Hanvec comprend cinq ponts ferroviaire et un ponceau, 2 maisons de par la Compagnie de chemin de fer de Paris-Orléans. Elle présente un plan rectangulaire à étage carré calcaire à assises alternées repose sur un soubassement en pierre de taille de granite. Pilastres aux angles et bandeau en relief au premier étage ponctuent les élévations. A quelques mètres au sud de la gare, se trouvent la maison de garde-barrière et le réservoir d'eau de plan octogonal, orné d'arcades en arc segmentaire. Le relief relativement accusé d'Hanvec a imposé la construction de ponts et voie ferrée : ponts à arche unique construits en moellons hexagonaux et pierre de taille de granite dont la portée diffère selon l'importance de la voie à franchir. Gare de plan rectangulaire à étage carré, comble à surcroît et élévation ordonnancée. Soubassement en pierre de taille de granite, mise en étage. Toit débordant en ardoise. A quelques mètres au sud de la gare, maison de garde-barrière et
    statut :
    propriété d'un établissement public Propriété de la SNCF
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes du Pays de Landerneau-Daoulas
    illustration :
    Extrait du tracé de la ligne Châteaulin-Landerneau. Archives départementales du Finistère Plan de la station ferroviare d'Hanvec. Archives départementales du Finistère IVR53_20132917216NUCA Réservoir d'eau de la gare. Vue générale IVR53_20132900247NUCA Réservoir d'eau et maison de garde-barrière. Vue générale nord-ouest IVR53_20122910330NUCA Kerguan. Pont ferroviaire. Détail de la mise en oeuvre en opus incertum IVR53_20132917201NUCA Kervézennec. Maison de garde-barrière. Vue générale sud-ouest IVR53_20132917194NUCA Kernellac'h. Pont ferroviaire. Vue prise de l'arche du pont IVR53_20132900261NUCA Kernellac'h. Pont ferroviaire. Vue de dessus IVR53_20132900262NUCA Bodrézal. Pont ferroviaire. Vue générale prise de la voie IVR53_20132917202NUCA Bodrézal. Pont ferroviare. Vue générale prise de la route IVR53_20132917203NUCA
    contenu :
    L'ancienne gare forme un ensemble cohérent avec le réservoir d'eau et la maison de garde-barrière situés à quelques mètres au sud. L'architecture de la gare est conforme au modèle adopté par la Compagnie de chemin de fer Paris-Orléans, avec ses matériaux importés, tels la brique et le calcaire. La
    historique :
    Landerneau. La ligne est construite en 1863 par la Compagnie du chemin de fer de Paris-Orléans. Le tronçon concernant Hanvec, allant de Châteaulin à Landerneau est le dernier à être mis en service (16/12/1863) en raison du relief tourmenté qui a donné lieu à l'établissement de nombreux ouvrages d'art (viaduc de Port Launay sur l'Aulne, viaduc près de Pont de Buis sur la Doufine, viaduc de Daoulas sur la Mignone maison de garde-barrière sont en place. La halle et le quai découvert ont disparu, ainsi que l'abri des
    referenceDocumentaire :
    paroisse bretonne. Association "Nature et patrimoine du pays de Hanvec". 1992 Chemin de fer. Compagnie de Paris-Orléans. Ligne Brest à Quimper
  • Pont de chemin de fer, le Boël (Bruz)
    Pont de chemin de fer, le Boël (Bruz) Bruz - le Boël - en écart
    titreCourant :
    Pont de chemin de fer, le Boël (Bruz)
    annexe :
    20083508117NUCB : Mairie de Bruz
    illustration :
    Carte postale : le Pont de Chemin de Fer sur la Vilaine IVR53_20083508117NUCB
    historique :
    La ligne de chemin de fer Rennes-Redon fut crée vers1860. Cette ligne traverse la Vilaine en 4 endroits dont une fois sur la commune de Bruz au Boël. Le 5 décembre 1856, le directeur des Ponts et bombardements de mai 1944.
    referenceDocumentaire :
    2224 - Environs de Rennes - Pont-Réan. Le Pont de Chemin de Fer sur la Vilaine. Carte postale. (s.d.).
  • Pont de chemin de fer, Pont Illet (Betton)
    Pont de chemin de fer, Pont Illet (Betton) Betton - Pont Illet - isolé - Cadastre : 1989 B2
    titreCourant :
    Pont de chemin de fer, Pont Illet (Betton)
    historique :
    Ouvrage d'art de conception normalisée.
  • Pont de Guerbasquiou (Plouaret)
    Pont de Guerbasquiou (Plouaret) Plouaret - Guerbasquiou - Sud - en écart
    titreCourant :
    Pont de Guerbasquiou (Plouaret)
    description :
    Situé entre les stations de Plouaret et de Plounérin, il s´agit d´un pont à une arche en plein cintre édifié en maçonnerie de moellon et en grand appareil de granite. Il est doté de parapets en grand
    annexe :
    La ligne ferroviaire de Paris à Brest La ligne ferroviaire de Paris à Brest (622 kilomètres) est voyage à Brest en août 1858 de Napoléon III que la ligne est prolongée jusqu´à la "ville arsenal". C´est également à cette période que la ville de Brest se dote d´un nouveau port de commerce. La ligne ferroviaire traverse le territoire de Beg ar C´hra d´est ou ouest sur les communes de Trégrom (1573,90 m), Le Vieux -Marché et Plouaret (7024,10 m), Lanvellec (2874 m) et Plounérin (3465,1 m). Le tracé définitif de cette ligne a été arrêté le 18 décembre 1860 et comprend la construction de trois gares : Belle-Isle-Bégard , Plouaret et Plounérin. Le tronçon de voie entre Guingamp et Plounérin, d´une longueur de 35 kilomètres, est réalisé en seulement quatre ans de 1861 et janvier 1865. Plusieurs tronçons demeurent cependant à une seule voie jusqu´aux années 1890. L´électrification de la ligne entre Saint-Brieuc et Brest date de 1989 . La station de Plouaret (13ème station à 157 kilomètres de Rennes), à l´origine nommée station de
    statut :
    propriété de la commune
    illustration :
    Plouaret, Guerbasquiou : pont au dessus de la voie ferrée IVR53_20122205870NUCA
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
    precisionsDenomination :
    pont de chemin de fer
  • Le patrimoine ferroviaire de la commune de Châteaulin (Châteaulin)
    Le patrimoine ferroviaire de la commune de Châteaulin (Châteaulin) Châteaulin
    titreCourant :
    Le patrimoine ferroviaire de la commune de Châteaulin (Châteaulin)
    illustration :
    Gare de Châteaulin-Embranchement, 1864 IVR53_20132915250NUCA Gare de Châteaulin-ville, 1906 IVR53_20132915115NUCA Gare de Saint-Ségal, 1906 IVR53_20132915257NUCA Viaduc de Kerlobret IVR53_20132915182NUCA Pont séparant Châteaulin de Dinéault, rue Kerlobret IVR53_20132915341NUCA Vastil, Pont ferroviaire, vestiges de voies IVR53_20132915345NUCA Kerguestec, maison de garde-barrière IVR53_20132915355NUCA Le Vieux Bourg, pont de chemin de fer IVR53_20132915445NUCA Viaduc de Kerlobret, vue générale IVR53_20142900294NUCA Viaduc de Kerlobret, arche, vue rapprochée IVR53_20142900295NUCA
    historique :
    La commune de Châteaulin présente la particularité de se situer au croisement de deux réseaux ferrés : le réseau Breton (ligne reliant Carhaix à Camaret, au plus fort moment de son développement) et le réseau de la Compagnie Paris-Orléans qui relie Quimper à Landerneau. Si cette liaison est toujours en activité, la première a cessé de fonctionner en 1967 alors qu'elle ne servait plus qu'au trafic de transformation en voie verte (Stang forn). Dès 1840, l'Etat souhaite l'arrivée du chemin de fer en Bretagne . L'objectif premier est de relier les arsenaux de Indret, Lorient et Brest. Le second objectif est économique puisque le train permet des échanges commerciaux avec Paris (denrées diverses et nombreuses provenant de , dans l'Histoire de la Bretagne, explique que l'arrivée du chemin de fer permet de "civiliser cette province, si belle mais encore si sauvage" ; ainsi, "le train apportera plus de français aux Bretons que les plus habiles instituteurs primaires et avancera de plus d'un siècle la fusion de cette vieille
    referenceDocumentaire :
    relatifs à l'art des constructions et au service de l'ingénieur. n° 183. Ed. Dunot, Paris, 1868. relatifs à l'art des constructions et au service de l'ingénieur. n° 173. Ed. Dunot, Paris, 1868. Gares et tortillards de Bretagne Jean-Pierre RIGOUARD. Gares et tortillards de Bretagne. Ed
  • Pont de la voie ferrée de Lison à Lamballe
    Pont de la voie ferrée de Lison à Lamballe Epiniac - la Durantais - isolé
    titreCourant :
    Pont de la voie ferrée de Lison à Lamballe
    canton :
    Dol-de-Bretagne
  • Pont de chemin de fer N°1, Kerfos (Saint-Barthélemy)
    Pont de chemin de fer N°1, Kerfos (Saint-Barthélemy) Saint-Barthélemy - Kerfos - en écart - Cadastre : 1967 E2 548
    titreCourant :
    Pont de chemin de fer N°1, Kerfos (Saint-Barthélemy)
    description :
    Ce pont de chemin de fer sous rail, dit "par dessous", est à arche unique de 3 mètres d´ouverture , édifié en moellon polygonal de granite. Il vient doubler le pont de chemin de fer n°2 situé à quelques
    hydrographie :
    ruisseau de Kernars
    illustration :
    Plan de 1863 IVR53_20025603396NUCA
    historique :
    Ce pont de chemin de fer enjambe le ruiseau de Kernars, au sud du village de Saint-Adrien, le long du Blavet. Il est édifié vers 1863, un an après l'adoption, en novembre 1862, du tracé de la voie ferrée Auray-Pontivy. Les actes d'expropriation des terrains nécessaires à l'établissement du chemin de
    referenceDocumentaire :
    Archives départementales du Morbihan. Série S 267, chemin de fer, ligne Pontivy-Auray.
    precisionsDenomination :
    pont de chemin de fer
  • Pont de chemin de fer N°2, Kerfos (Saint-Barthélemy)
    Pont de chemin de fer N°2, Kerfos (Saint-Barthélemy) Saint-Barthélemy - Kerfos - en écart - Cadastre : 1967 E2 548
    titreCourant :
    Pont de chemin de fer N°2, Kerfos (Saint-Barthélemy)
    description :
    Ce pont de chemin de fer sous rail, dit "par dessous", est à arche unique de 3 mètres d´ouverture , édifié en moellon polygonal de granite. Il est situé à quelques mètres au nord du pont de chemin de fer n °1 qui enjambe le ruisseau de Kernars.
    illustration :
    Plan de 1863 IVR53_20025603396NUCA
    historique :
    Ce pont de chemin de fer est construit au sud du village de Saint-Adrien, le long du Blavet. Il est édifié vers 1863, un an après l'adoption, en novembre 1862, du tracé de la voie ferrée Auray-Pontivy. Les actes d'expropriation des terrains nécessaires à l'établissement du chemin de fer sont datés 1863.
    referenceDocumentaire :
    Archives départementales du Morbihan. Série S 267, chemin de fer, ligne Pontivy-Auray.
    precisionsDenomination :
    pont de chemin de fer
  • Pont de chemin de fer du Guildo (Saint-Cast-le-Guildo)
    Pont de chemin de fer du Guildo (Saint-Cast-le-Guildo) Saint-Cast-le-Guildo - le Guildo - en écart - Cadastre : non cadastré domaine public
    titreCourant :
    Pont de chemin de fer du Guildo (Saint-Cast-le-Guildo)
    description :
    Pont à arcs métalliques trapézoïdaux construit en acier, fer, béton et briques. Les travaux de consolidation ont nécessité l'emploi de 120000 kg de ciment de Portland, de 10900 kg d'acier rond, de seize pylônes, de fer en I en acier laminé et de trente-deux rotules en acier coulé. L´ouvrage se compose d'une partie fixe à cinq travées solidaires de 26,10 mètres de long chacune et d'une travée ou passerelle tournante de 12 mètres de long. Disposé entre deux culées appareillées en maçonnerie sur chaque rive, il repose sur quatre piles en rivière et sur une pile-culée qui accueille également l´extrémité libre de la passerelle tournante, dont la culasse repose sur la culée de la rive gauche. Le tablier de la partie fixe repose sur chacune des piles en rivière par l'intermédiaire de quatre petites piles de 3,00 mètres de hauteur, désignées sous le nom de piles oscillantes ; sur la pile-culée, par l'intermédiaire de deux rouleaux de dilatation, constitués chacun par deux cylindres en acier. Trottoirs en encorbellement.
    typologies :
    pont de chemin de fer à passerelle tournante, à arcs métallique trapézoïdaux
    observation :
    Oeuvre de l'ingénieur Harel de la Noë. L'étude est souhaitable.
    illustration :
    Vue générale du pont de chemin de fer (AD 22). IVR53_20022214834NUCB Détail de l'élévation du pont avant 1904 (Coll. DDE, AD 22). IVR53_20022214870NUCB Détail de l'élévation du pont après 1904 (Coll. DDE, AD 22). IVR53_20022214869NUCB Coupe longitudinale de la passerelle tournante (Coll. DDE, AD 22). IVR53_20022214860NUCB Vue sur la culée de la rive gauche. IVR53_20022214896NUCA
    profession :
    [ingénieur des Ponts et Chaussées] Harel de la Noë Louis-Auguste-Marie
    historique :
    Côtes-du-Nord. Construit en 1864, il a été consolidé par l'ingénieur Louis-Auguste Harel de la Noë en marneux, l'ouvrage s'était progressivement enfoncé de 1864 à 1904. Les piles en maçonnerie sur pilotis s'étaient déformées. Tout en maintenant la circulation sur le pont, Louis-Auguste Harel de la Noë entreprend . S'inspirant directement du théorème de Maurice Lévy sur le fonctionnement des ponts suspendus semi-rigides où l'ancien tablier par un tablier métallique et décide de placer l'ancienne poutre sur des petites piles oscillantes pour garantir la libre dilatation de la partie fixe. A cet effet, il remplace les piles d´origine passerelle métallique tournante est aménagée. Le pont a fait l'objet de nouveaux travaux de consolidation en effectivement apparues dans l'ossature métallique de l'ouvrage et la culée côté Créhen s´est considérablement dans l'ossature métallique de celle-ci, rompant par la même occasion la verticalité des piles oscillantes. Des problèmes de corrosion sont également apparus : les parties métalliques des parties
    referenceDocumentaire :
    d'Harel de la Noë pour le chemin de fer secondaire dans les Côtes-du-Nord. Mémoire maîtrise : Histoire de l'Art : Rennes II, Université de Haute-Bretagne : 1984.
    precisionsDenomination :
    Pont de chemin de fer
  • Pont de Bot-Couarc'h (Vannes)
    Pont de Bot-Couarc'h (Vannes) Vannes - au sud de Bot-Couarc'h - isolé - Cadastre : 1980 non cadastré domaine public
    titreCourant :
    Pont de Bot-Couarc'h (Vannes)
    description :
    Le pont consiste en une simple arche en plain cintre destinée à enjamber le petit ruisseau de
    hydrographie :
    sur le ruisseau du moulin de Tréhuinec
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Plan d'expropriation pour l'établissemnt de la voie ferrée de Vannes à Châteaulin, 15 janvier 1861
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    historique :
    La construction de ce pont, ouvrage secondaire, enjambant le ruisseau du moulin de Tréhuinec est liée à celle de la ligne de chemin de fer inaugurée en 1862. Le plan d'expropriation des terrains est établi le 15 janvier 1861, le terrain étant alors propriété de Alfred de Querhoent.
    localisation :
    Vannes - au sud de Bot-Couarc'h - isolé - Cadastre : 1980 non cadastré domaine public
    precisionsDenomination :
    pont de chemin de fer
  • Pont de chemin de fer, V.C. 10, la Fresnaie (Bonnemain)
    Pont de chemin de fer, V.C. 10, la Fresnaie (Bonnemain) Bonnemain - la Fresnaie - V.C. 10 - en écart - Cadastre : 1982 C2 non numéroté
    titreCourant :
    Pont de chemin de fer, V.C. 10, la Fresnaie (Bonnemain)
    murs :
    pierre de taille
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    granite ; pierre de taille
  • Pont de chemin de fer, le Chemin Vert (Mont-Dol)
    Pont de chemin de fer, le Chemin Vert (Mont-Dol) Mont-Dol - le Chemin Vert - isolé - Cadastre : 1982 ZB
    titreCourant :
    Pont de chemin de fer, le Chemin Vert (Mont-Dol)
    canton :
    Dol-de-Bretagne
1 2 3 Suivant