Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 23 870 - triés par pertinence
  • Rue de Robien (Rennes)
    Rue de Robien (Rennes) Rennes - rue de Robien - en ville
    titreCourant :
    Rue de Robien (Rennes)
    description :
    Réseau de jonction de type résidentiel.
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de lotissement
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_1 :
    réseau de consolidation
    localisation :
    Rennes - rue de Robien - en ville
    referenceDocumentaire :
    A. C. Rennes, Série O ; 1 O 173. Voirie urbaine. Canton nord-est. Rue de Robien (1883-1920) .
  • Immeuble, 9 rue de Robien (Rennes)
    Immeuble, 9 rue de Robien (Rennes) Rennes - 9 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 197
    titreCourant :
    Immeuble, 9 rue de Robien (Rennes)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé
    description :
    , les fenêtres à guillotine avec système sans contrepoids sont équipées de volets roulants avec
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_10 :
    courette en fond de parcelle
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de centralité
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_2 :
    2 appartements de 4 pièces par étage avec salle de bain
    localisation :
    Rennes - 9 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 197
    referenceDocumentaire :
    A. C. Rennes. Permis de construire ; 799 W 70 : rue de Robien (1910-1965) .
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    Exemple de la production d'après-guerre de l'architecte Testard du Cosquer, qui tranche avec l'immeuble de style régionaliste, construit rue Saint-Melaine. Ici, il abandonne le répertoire décoratif pour
  • Maison, 4 rue de Robien (Rennes)
    Maison, 4 rue de Robien (Rennes) Rennes - 4 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 214, 654, 655
    titreCourant :
    Maison, 4 rue de Robien (Rennes)
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_10 :
    courette en coeur de parcelle
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de centralité
    historique :
    Maison construite dans les années 1890, la boutique en rez-de-chaussée a été transformée en remise
    localisation :
    Rennes - 4 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 214, 654, 655
    referenceDocumentaire :
    A. C. Rennes. Permis de construire ; 799 W 70 : rue de Robien (1910-1965) .
  • Maison, 16 rue de Robien (Rennes)
    Maison, 16 rue de Robien (Rennes) Rennes - 16 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 207, 208
    titreCourant :
    Maison, 16 rue de Robien (Rennes)
    description :
    Maison à boutique construite vers 1925, doublée d'un entrepôt et de remises transformées en
    historique :
    Aménagement d'une cuisine, en 1931. Tranformation de la façade de l'ancien dépôt en 1963.
    localisation :
    Rennes - 16 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 207, 208
    referenceDocumentaire :
    A. C. Rennes. Permis de construire ; 799 W 70 : rue de Robien (1910-1965) .
  • Hôtel, 6 rue de Robien (Rennes)
    Hôtel, 6 rue de Robien (Rennes) Rennes - 6 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 706
    titreCourant :
    Hôtel, 6 rue de Robien (Rennes)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    Hôtel maison à accès différé en rez-de-chaussée surélevé, à 2 étages carrés et étage de comble , construit en calcaire, appareillé en pierre de taille, pour la façade sur rue et en moellons de schiste pour
    murs :
    pierre de taille
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de lotissement
    localisation :
    Rennes - 6 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 706
  • Hôtel, 8 rue de Robien (Rennes)
    Hôtel, 8 rue de Robien (Rennes) Rennes - 8 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 705
    titreCourant :
    Hôtel, 8 rue de Robien (Rennes)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    Hôtel maison à accès différé en rez-de-chaussée surélevé, à 2 étages carrés et étage de comble , construit en calcaire, appareillé en pierre de taille, pour la façade sur rue et en moellons de schiste pour
    murs :
    pierre de taille
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de lotissement
    localisation :
    Rennes - 8 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 705
  • Auberge, 18 rue de Robien (Rennes)
    Auberge, 18 rue de Robien (Rennes) Rennes - 18 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 206
    titreCourant :
    Auberge, 18 rue de Robien (Rennes)
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de carrefour
    historique :
    Ancienne dépendance, visible sur le cadastre de 1842, transformée au moment du percement de la rue.
    localisation :
    Rennes - 18 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 206
  • Hôtel, 12 rue de Robien (Rennes)
    Hôtel, 12 rue de Robien (Rennes) Rennes - 12 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 210
    titreCourant :
    Hôtel, 12 rue de Robien (Rennes)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    Hôtel maison à accès différé en rez-de-chaussée surélevé, à 2 étages carrés et étage de comble , construit en calcaire, appareillé en pierre de taille, pour la façade sur rue et en moellons de schiste pour les façades secondaires. Décor brique et pierre en assises alternées au niveau du rez-de-chaussée
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de lotissement
    localisation :
    Rennes - 12 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 210
  • Hôtel, 10 rue de Robien (Rennes)
    Hôtel, 10 rue de Robien (Rennes) Rennes - 10 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 211
    titreCourant :
    Hôtel, 10 rue de Robien (Rennes)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    Hôtel maison à accès différé en rez-de-chaussée surélevé, à 2 étages carrés et étage de comble , construit en briques, pour les façades sur rue et en moellons de schiste pour la façade postérieure. Balcon
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de lotissement
    localisation :
    Rennes - 10 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 211
  • Immeuble de rapport, 5 rue de Robien (Rennes)
    Immeuble de rapport, 5 rue de Robien (Rennes) Rennes - 5 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 190
    titreCourant :
    Immeuble de rapport, 5 rue de Robien (Rennes)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    Enduit fausses pierres de taille. L'appartement du rez-de-chaussée présente des dispositions d'usage libéral avec un cabinet de consultation et une salle d'attente.
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_10 :
    courette en coeur de parcelle
    illustration :
    Vue de situation, immeuble au troisième plan IVR53_19993508817NUCA
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de centralité
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_23 :
    étage de comble
    localisation :
    Rennes - 5 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 190
    referenceDocumentaire :
    A. C. Rennes. Permis de construire ; 799 W 70 : rue de Robien (1910-1965) .
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    Édifice contribuant à la qualité de son environnement par son intégration à un ensemble urbain.
  • Immeuble de rapport, 3 rue de Robien (Rennes)
    Immeuble de rapport, 3 rue de Robien (Rennes) Rennes - 3 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 538, 539
    titreCourant :
    Immeuble de rapport, 3 rue de Robien (Rennes)
    etages :
    étage de comble
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_10 :
    cour en fond de parcelle
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de centralité
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_23 :
    étage de comble
    historique :
    Immeuble et atelier construits en 1932 par l'entrepreneur Robert pour un entrepreneur de peinture M
    localisation :
    Rennes - 3 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 538, 539
    referenceDocumentaire :
    A. C. Rennes. Permis de construire ; 799 W 70 : rue de Robien (1910-1965) .
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    Édifice contribuant à la qualité de son environnement par son intégration à un ensemble urbain, ici
  • Immeuble de rapport, 11 rue de Robien (Rennes)
    Immeuble de rapport, 11 rue de Robien (Rennes) Rennes - 11 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 198
    titreCourant :
    Immeuble de rapport, 11 rue de Robien (Rennes)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé
    description :
    moellons de schiste. Les appartements (deux par étage) disposent d'une entrée principale et d'une entrée de service distribuées par un seul escalier. L'appartement du rez-de-chaussée présente une disposition d'usage libéral avec cabinet de consultation et petit salon d'attente.
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_10 :
    cour en fond de parcelle
    illustration :
    Plan du rez-de-chaussée, plan d'exécution, par Eugène Guillaume, 1910 (A. C. Rennes Vue de situation IVR53_19993508816NUCA Détail de la travée d'accès IVR53_19993501749XA Détail de la travée d'accès IVR53_19993501748X Détail de la partie supérieure de la travée d'accès IVR53_19993501747XA Détail de la partie supérieure de la travée d'accès IVR53_19993501746X
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de centralité
    historique :
    Immeuble construit en 1910, sur les plans de l'architecte rennais Eugène Guillaume pour Huchet et
    localisation :
    Rennes - 11 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 198
    referenceDocumentaire :
    A. C. Rennes. Permis de construire ; 799 W 70 : rue de Robien (1910-1965) . Construction d'une maison de rapport pour M. Huchet-Ballard. Elévation partielle, plan d'exécution Construction d'une maison de rapport pour M. Huchet-Ballard. Plan du rez-de-chaussée, plan Construction d'une maison de rapport pour M. Huchet-Ballard. Plan des étages, plan d'exécution, par
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    Édifice représentatif des immeubles de standing construits autour de 1900, s'il dispose d'une loge de concierge, il n'était pas équipé d'un ascenseur, à l'origine, comme celui de l'avenue Aristide
  • Immeuble de rapport, 1 rue de Robien (Rennes)
    Immeuble de rapport, 1 rue de Robien (Rennes) Rennes - 1 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 188
    titreCourant :
    Immeuble de rapport, 1 rue de Robien (Rennes)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_10 :
    courette en coeur de parcelle
    murs :
    pierre de taille
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de centralité
    historique :
    Immeuble de rapport déclaré comme construction neuve par l'entrepreneur Huchet, en 1896.
    localisation :
    Rennes - 1 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 188
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    Édifice contribuant à la qualité de son environnement par son intégration à un ensemble urbain , représentatif de la production de l'entrepreneur rennais Huchet qui construit plusieurs des demeures de la rue.
  • Immeuble de rapport, 7 rue de Robien (Rennes)
    Immeuble de rapport, 7 rue de Robien (Rennes) Rennes - 7 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 196
    titreCourant :
    Immeuble de rapport, 7 rue de Robien (Rennes)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_10 :
    cour en fond de parcelle
    illustration :
    Vue de situation, immeuble au deuxième plan IVR53_19993508817NUCA
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de centralité
    localisation :
    Rennes - 7 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 196
    referenceDocumentaire :
    avril 1898 Alignements : autorisations de construire. A. C. Rennes. Voirie ; 100 W 3. Alignements  : autorisations de construire.
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    Édifice contribuant à la qualité de son environnement par son intégration à un ensemble urbain.
  • Immeuble de rapport, 13 rue de Robien (Rennes)
    Immeuble de rapport, 13 rue de Robien (Rennes) Rennes - 13 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 203
    titreCourant :
    Immeuble de rapport, 13 rue de Robien (Rennes)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_10 :
    courette en fond de parcelle
    illustration :
    Vue générale, immeuble à droite de l'image IVR53_19993501751XA Vue générale, immeuble à droite de l'image IVR53_19993501750X
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de centralité
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_23 :
    étage de comble
    localisation :
    Rennes - 13 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 203
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    Édifice contribuant à la qualité de son environnement par son intégration à un ensemble urbain.
  • Hôtel dit hôtel de Robien, 2 rue des Vierges, 2 place Lucien Laroche (Vannes)
    Hôtel dit hôtel de Robien, 2 rue des Vierges, 2 place Lucien Laroche (Vannes) Vannes - 2 rue des Vierges 2 place Lucien Laroche - en ville - Cadastre : 1807 I3 1067 1844 K8 1734 1980 BR 113
    titreCourant :
    Hôtel dit hôtel de Robien, 2 rue des Vierges, 2 place Lucien Laroche (Vannes)
    etages :
    étage de comble
    description :
    Ensemble de plusieurs corps de bâtiment édifiés en maçonnerie enduite avec des façades postérieures en pan de bois enduites. Cet ensemble comprend un corps de logis principal de plan rectangulaire cage d'escalier desservant les différents niveaux. Cette dernière, en pan de bois, éclairée par le sud large couloir latéral. Un petit corps de liaison (anciennes latrines ?) en appentis et pan de bois existe à la jointure de l'escalier et du logis principal. De plan double en profondeur, le logis carrés et étage de comble percé de lucarnes en pierre calcaire. Exception faite de la travée centrale qui comprend un oculus, les travées latérales sont percées de fenêtres rectangulaires en pierre blanche surmontées de lucarnes à frontons.
    annexe :
    dénombrement d´un emplacement enclos de muraille ou autrefois il y avait une maison et un petit jardin nommé La Rose située à l´entrée de la rue des Vierges par dame Anne Le Douarain dame douairière de Vauduran et au dehors de la muraille faisant l´enclos du dit bout du côté du levant en partie à un chemin qui enclose du depuis le défaut de sa maison jusqu´au bout de son jardin vers la basse-cour pour laquelle (…) il y a procès pendant et indécis de l´autre côté vers occident au chemin et rue qui conduit à la basse-cour tout ainsi que celle qui a été usurpée par le dit Rouxeau et de la même largeur contenant de longueur sur la dite rue des Vierges 40 pieds et de profondeur de la rue à la muraille du derrière 79 pieds Thiossaye qui l´avoit acquis de feu écuyer François de Villayer Sr de Boitoran et d´écuyer Charles Le Douarain Sr du Mezo père de la dite dame. . 20105606621NUCA : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/22. 19975601192X : Archives municipales de Vannes
    typologies :
    en alignement de rue
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes (secteur sauvegardé)
    murs :
    pan de bois
    illustration :
    Plan cadastral 1807. Section I3 : ville close, rue de la Monnaie. AD Morbihan 3 P 297/22 Plan d'alignement et de voirie, 1840, section A, détail de la partie centrale sud : place Henri IV , rue des Halles, des Orfèvres, de la Monnaie, des Vierges, de la Paix et rue des Chanoines. AM Vannes Plan cadastral de 1844 : section K8, rue de la Monnaie. AD Morbihan 3P 297/53 Vue de situation, place Lucien Laroche IVR53_20115605497NUCA
    profession :
    [] Robien de
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    historique :
    Robien qui s'en débarrasse en 1778 d'après les archives au profit de Josse Le Jeune. L'escalier actuel ouvertures, et non en 1630 comme l'indique la date portée sur l'enduit du pignon ouest du corps principal de inconnue. Sur les anciens plans cadastraux de 1807 et 1844, on voit que l'hôtel était édifié sur une parcelle d'angle en bordure de la rue de la Bassecour qui descendait jusqu'à la Porte Poterne. L'ouverture de la place Lucien Laroche vers 1950, sur l'emplacement de 2 édifices qui bordaient l'ancienne rue de la Bassecour ainsi que sur l'emplacement de l'ancien hôtel de ville situé plus bas et démoli en 1944 , positionne aujourd'hui cet hôtel en bordure de place ; ce n'était pas le cas lors de son édification ce qui explique la date tardive des ouvertures du pignon ouest de l'hôtel. Le rez-de-chaussée, très remanié plus d'origine. Une "allée" plutôt centrale semble mener dans les textes à l'escalier. Le mur est de l'hôtel montre des vestiges d'ouvertures aujourd'hui bouchées. D'après les textes de la réformation de
    referenceDocumentaire :
    Vente, 1778 A. D. Morbihan 6E 14338 Fonds Menard notaire. Vente de l'hôtel de Robien par les l'hôtel de Robien au profit des sieur et dame Josse Le Jeune, 1779. dénombrement d´un emplacement enclos de muraille ou autrefois il y avait une maison et un petit jardin nommé La Rose située à l´entrée de la rue des Vierges. Prise de possession, 1779 A. D. Morbihan 6E 14339 Fonds Menard notaire. Prise de possession de . Mémoire de maîtrise, 1998. p. 49 Le vieux Vannes THOMAS-LACROIX, Pierre. Le vieux Vannes. Malestroit, presses de l'Oust, 2e
  • Immeuble de rapport, 56 rue d' Antrain ; 16 rue de Robien (Rennes)
    Immeuble de rapport, 56 rue d' Antrain ; 16 rue de Robien (Rennes) Rennes - 56 rue d' Antrain 16 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 205
    titreCourant :
    Immeuble de rapport, 56 rue d' Antrain ; 16 rue de Robien (Rennes)
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_10 :
    courette en coeur de parcelle
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de jonction
    localisation :
    Rennes - 56 rue d' Antrain 16 rue de Robien - en ville - Cadastre : 1980 BE 205
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_37 :
    Édifice contribuant à la qualité de son environnement par son intégration à un ensemble urbain, ici
  • Château de Kerambourg (Landaul)
    Château de Kerambourg (Landaul) Landaul - Kerambourg - isolé - Cadastre : 1840 D2 73, 74 2010 ZE 75
    titreCourant :
    Château de Kerambourg (Landaul)
    description :
    Cour enclose avec portail d'entrée avec tour de défense à l'est. Bâtiment au nord en moellon couvert en ardoise, dont la partie est en rez-de-chaussée est occupée par une grange tandis que la partie ouest à usage de logement possède un étage desservi par un escalier en vis en bois. Bâtiment sud en bois. Corps d'escalier en saillie et ancienne tour d'escalier greffés sur le logis au sud. L'ouest de la cour était fermé par deux corps de logis dont seul subsiste celui du sud, à usage de dépendance à
    annexe :
    départementales du Morbihan, 3 P 134. 20105601509Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne , 096_56_69_bande_02/29. 20105601510Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 096_56_69_bande_03
    vocables :
    Sainte-Marie de Kerambourg
    observation :
    Les nombreux remaniements observés au fil des changements de propriété n'ont pas altéré la qualité d'ensemble de ce manoir, dont l'histoire est intimement mêlée à celle de la commune. C'est un des éléments majeurs de l'architecture noble du territoire de la Ria d'Etel, moins par son logis dont la structure de la vaste grange et du colombier, sans oublier le remarquable puits accompagné de sa vasque.
    illustration :
    Plan cadastral 1840, tableau d'assemblage de la section D (AD Morbihan, 3P 134 Enclos, portail d'entrée et tour de défense IVR53_20095600251NUCA Enclos, pignon est de l'ancienne chapelle IVR53_20095600252NUCA Mur d'enclos est, tour de défense, vue sud-est IVR53_20105607366NUCA Logis, élévation nord, chapelle, détail de la niche blasonnée IVR53_20105607379NUCA Communs au nord de la cour, vue générale ouest IVR53_20095600258NUCA Communs au nord de la cour, détail des portes de l'élévation sud IVR53_20095600260NUCA Communs au nord de la cour, fenêtre de l'élévation nord et traces de latrines Communs au nord de la cour, partie grange, charpente IVR53_20105607368NUCA Communs au nord de la cour, partie grange, détail de la base du refends IVR53_20105607367NUCA
    profession :
    [commanditaire] Robien de
    representations :
    Au-dessus de la porte de la chapelle, deux blasons en alliance sculptés dans une pierre calcaire , aux armes buchées, surmontent une niche à saint encadrée de pilastres et à corniche incurvée. Une croix surmonte le pignon est de la chapelle.
    contenu :
    principal et semble figurer sur une gravure des propriétés de Robien. Seule la partie au sud du passage a Sur le plan cadastral de 1840, le château de Kerambourg apparaît dans un vaste espace de larges parcelles en partie encloses, entouré de douves sur trois côtés, nord, ouest et une partie du sud avant le enjambait les douves et passait sous un corps de passage dont ne subsiste aujourd'hui que la partie sud , car elle conduit à la frontière de la commune délimitée par un ruisseau. Au 19e siècle, elle de bouches à feu a peut-être été édifiée lors des troubles de la Ligue. Enfin un troisième accès était logé dans un jardin enclos dans le mur duquel le plan cadastral de 1840 montre le tracé d'une tour de surveillance disparue. Les bâtiments sont disposés autour d'une vaste cour totalement enclose à l'origine : trois corps de bâtiments occupaient les côtés nord, sud et ouest tandis que le côté est est fermé par un mur ; un remarquable puits à côtés concaves en pierre de taille et une vasque monolithe
    historique :
    est vendue en 1644 à Jean de Robien. On peut attribuer à cette famille la reprise du logis sud. La seigneurie devient propriété de Christophe-Paul de Robien en 1728 par mariage avec sa cousine : bien que ne principal ruiné durant les Guerres de la Ligue, peut-être représenté sur unegravure de Ch.-.P de Robien.. Au La seigneurie est mentionnée vers 1300 appartenant à Henry de Kerambourg, cité par Dom Morice. On ne sait comment elle provient ensuite à la famille de Laval qui en 1392, l'aurait vendue à la puissante famille de Ker ou Kaer, signalée dans la réformation de 1427. Cette seigneurie appartenait à la famille de Malestroit depuis le mariage de Marie de Ker avec Jean de Malestroit vers 1350. C'est à cette famille de Malestroit de Ker qui conserve Kerambourg jusqu'au milieu du 17e siècle qu'il faut attribuer la majorité des campagnes de travaux effectuées à Kerambourg. En 1552, Kerambourg devient une vicomté tandis que Ker est élevé au rang de baronnie. A la fin du 16e siècle, les guerres de la Ligue qui sont
    referenceDocumentaire :
    AUBERT, Gauthier. Le président de Robien, gentilhomme savant dans la Bretagne des Lumières.PUR A. D. Morbihan, série 3P, cadastres. Landaul. 3P 134. 1837. Plan général d'assemblage de la commune p. 271-274 LAIGUE, Comte René de. La noblesse bretonne au XIVe et XVe siècles. Réformations et montres. Evêché de Vannes. LAIGUE, Comte René de. La noblesse bretonne au XIVe et XVe siècles . Réformations et montres. Evêché de Vannes. Rennes : Plihon, 1902. Rééd. 2001. p. 389 Histoire archéologique, féodale et religieuse des paroisses du diocèse de Vannes. LE MENÉ , Joseph-Marie. Histoire archéologique, féodale et religieuse des paroisses du diocèse de Vannes. Vannes p. 429 OGEE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de Bretagne OGEE, Jean -Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de Bretagne, nouvelle édition augmentée par Marteville et p. 825 Le patrimoine des communes du Morbihan, collection le patrimoine des communes de France, s.l
  • Porte et bastion de Gréguennic, anciennement porte de Kaer, place de la Poissonnerie (Vannes)
    Porte et bastion de Gréguennic, anciennement porte de Kaer, place de la Poissonnerie (Vannes) Vannes - place de la Poissonnerie - en ville - Cadastre : 1807 I3 1200, 1201 1844 K8, 1861, 1863 1980 BS 243, 287, 242, 288, 174
    titreCourant :
    Porte et bastion de Gréguennic, anciennement porte de Kaer, place de la Poissonnerie (Vannes)
    description :
    La porte de Gréguennic se compose d'un passage vouté en plein cintre, construit en moellons
    annexe :
    débornement de messire René Le Sénéchal Sr de Kerguizec d´un emplacement de maison situé en la Poissonnerie à prendre du bout du pignon de la maison faite construire depuis peu à neuf par Yves Le Roux et femme continuant le long de la muraille vers le bastion neuf contenant de long 41 pieds de franc et de large sur la pavé vers la dite poissonnerie 26 pieds aussi de franc. Le bastion tant haut que bas de la porte de fait avec le dit emplacement ci-dessus dit de la communauté de cette ville au rapport de Le Thieis N.R . 20035603276NUCA : Archives départementales du Morbihan, 53 J4. 20095605159NUCA : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/22. 20095605160NUCA : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/53. 20015604414NUCA
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes (secteur sauvegardé)
    illustration :
    Vue de la ville de Vannes du costé du port, dessin de Robien, milieu 18e siècle. AD Morbihan 2Fi Plan cadastral 1807-1809, section I3 : place de la Poissonnerie, détail. AD Morbihan 3P297/22 Plan cadastral 1844, section K8 : détail place de la Poissonnerie. AD Morbihan 3P297/53 Bastion de Gréguennic, vue vers l'est IVR53_20005603894NUCA Bastion de Gréguennic, vue des tours IVR53_20005603895NUCA Couloir des casemates du flanc ouest du bastion de Gréguennic, 1593 IVR53_20005603896NUCA
    precisionsProtection :
    Bastion dit de Gréguennic et sa porte ; courtine reliant ces deux bastions (cad. K8 1876, 1877
    denominations :
    porte de ville
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    historique :
    la collection de Robien, daté milieu 18e siècle, montre la maison. Les 3 campagnes de fouilles menées Porte de ville se situant sur la terre des seigneurs de Kaer-Malestroit, à l'ouest du port, en direction de Conleau ; ce qui explique sa dénomination, porte de Kaer, retrouvée dans les archives, avec celle de Gréguennic. Les archives retrouvées nous renseignent sur l'évolution de la porte. Elles ont pu la porte de Kaer ; le site fouillé ne présente rien d'antérieur au 13e siècle. La disposition de deux autres tours de la ville de la même époque en gros appareil régulier atteste d'une facture du 14e siècle . La date de construction de la porte peut donc s'échelonner du 13e siècle à l'extrême fin du 14e siècle. Entre 1405 et 1541, la porte est mentionnée "en la closture de Vennes" et entourée de murailles de part et d'autre. Cet accès a perduré jusqu´à la fin du 16e siècle, après avoir connu de multiples réparations. Vers 1593, date retrouvée sur le bastion, la construction de ce dernier débute sur l'emplacement
    localisation :
    Vannes - place de la Poissonnerie - en ville - Cadastre : 1807 I3 1200, 1201 1844 K8, 1861, 1863
    referenceDocumentaire :
    Vue de la ville de Vannes du costé du port, dessin de Robien, milieu 18e siècle A. D. Morbihan 2 Fi 477. Vue de la ville de Vannes du costé du port, dessin de Robien, milieu 18e siècle. Déclaration, 1405 A. D. Loire-Atlantique. B 703. 28 décembre 1405 "Une meson estante pres de la porte du Greguenic en la closture de Vennes assise joignant au mur de lad closture entre une maison feu Eonnet Detual dun bout et de la meson maistre Jehan de Malestroit". débornement de messire René Le Sénéchal Sr de Kerguizec d´un emplacement de maison situé en la Poissonnerie. Contrat de vente, 1731 A. D. Morbihan. 6 E 774. 29 septembre 1731 : contrat de vente entre messieurs de Passé et Kerguisec, et le sieur Masson, de 1800 livres. alignement de sa maison, place de la Poissonnerie à Vannes. Mesurage et prisage, 1750 A. D. Morbihan. B 682. novembre 1750 : mesurage et prisage, à la fin de
  • Le substrat géologique et les matériaux de construction de la communauté de communes de Crozon
    Le substrat géologique et les matériaux de construction de la communauté de communes de Crozon
    titreCourant :
    Le substrat géologique et les matériaux de construction de la communauté de communes de Crozon
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    illustration :
    Argol. Falaises de l'anse de Caméros, détail des couches de schiste et de grès Camaret-sur-Mer. Falaises des tas de pois, grès IVR53_20122900462NUCA Morgat. Vue de la pointe du Menhir. Falaise de grès armoricain IVR53_20112900096NUCA Telgruc-sur-Mer. Pen ar Vir, falaises de schistes zébrés IVR53_20122900091NUCA Telgruc-sur-Mer. Littoral de Kergariou, alternances schisto-gréseuses IVR53_20122900082NUCA Telgruc-sur-Mer. Ménez Caon, affleurement rocheux de grès IVR53_20122900062NUCA Crozon. Cap de la Chèvre. Sentier dans la lande bordé d'un muret de clôture en moellon de grès Crozon. Rostudel, ancienne ferme, détail de mise en oeuvre en moellon de grès IVR53_20102910707NUCA Crozon. Kerdroën. Alignement de trois logis en moellon de grès IVR53_20102910657NUCA de grès IVR53_20122900694NUCA
    denominations :
    ensemble de fabrication de matériaux de construction
    historique :
    La presqu´île de Crozon est reconnue comme un des plus beaux sites géologiques de Bretagne. Ses 120 kilomètres de littoraux correspondent en grande partie à des falaises rocheuses, véritables coupes verticales du sous-sol qui racontent l´histoire de la Terre sur des millions d´années. Spectaculaire et varié , ce sous-sol est formé principalement de roches d´origine sédimentaire (grès, quartzites, argilites , schistes, un peu de calcaire), notamment de grès armoricain qui forme l´ossature de la presqu´île. Son grès n´exclut cependant pas une grande diversité dans l´emploi des autres roches locales et de roches culturel de la péninsule. Géologie Le socle ancien de la presqu´île est constitué par une alternance schisto-gréseuse provenant de la sédimentation de dépôts de vases et de sables au cours du briovérien marin. Sur ce socle ancien, d´autres dépôts de vases et de sables se transforment au cours du Paléozoïque (ère primaire, vers 500 millions d´années) sous l´action combinées de la pression et de la chaleur
    referenceDocumentaire :
    p. 229, 230 BUREL, Marcel, CADIOU, Didier, KERDREUX, Jean-Jacques. La Presqu´île de Crozon CHAURIS, Louis. L'impact du granite de Trégana en presqu'île de Crozon. Dans : Avel Gornog , N° 8 CHAURIS, Louis, CADIOU, Didier. Mégalithisme et géologie. Les alignements de Landaoudec en Crozon Le chemin de fer Châteaulin-Camaret, les pierres et la guerre. CHAURIS, Louis. Le chemin de fer CHAURIS, Louis, CADIOU, Didier. La chapelle Saint-Fiacre. Provenance des matériaux de construction et de restauration. Dans : Avel Gornog, N° 10, juin 2002, pp. 53-60. CHAURIS, Louis, KERDREUX, Jean-Jacques. La dolérite, une pierre de construction singulière en presqu´île de Crozon.Dans : Avel Gornog, N° 8, juin 2000, pp. 18-23. CHAURIS, Louis. Pierres et constructions dans la ville de Crozon. Dans : Avel Gornog, N° 10 CHAURIS, Louis. Calcaires et fours à chaux des abords de la rade de Brest. Dans : Avel Gornog , N