Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
  • Cale de construction ou slipway (Concarneau)
    Cale de construction ou slipway (Concarneau) Concarneau - (le) port - - bâti lâche
    titreCourant :
    Cale de construction ou slipway (Concarneau)
    description :
    Cale de réparation recevant 3 rails sur lesquels coulisse une passerelle (élévateur) halée par deux -plein, de part et d'autre de la cale (plan incliné), se situent 3 dispositifs de rails permettant de recevoir les bateaux posés sur chariot et patins (ber). Côté est : accueil de 400 tonnes ; côté ouest : accueil de 350 tonnes ; le tirant d'eau maximum possible est de 4.50 mètres. Le système de câbles (moteur et axes) se trouve dans le bâtiment en béton. Le système de treuil pour le "chariotage" est situé sur /CONSTRUCTIONS MECANIQUES/NANTES Vestiges d'isolateurs en porcelaine dans deux cellules du bâtiment du poste de
    statut :
    propriété d'un établissement public Gestion : SEMCAR (Société d'Exploitation des Moyens de CARénage de Concarneau)
    observation :
    Ouvrage d'art construit en 1956 et détruit en décembre 2016 dans le cadre de l’évolution du port de
    illustration :
    Passerelle du slipway de Concarneau, vue depuis la terre, vue générale IVR53_20162900686NUCA Bateau de pêche en approche ; passerelle descendue en partie basse du slipway IVR53_20162900595NUCA Bateau de pêche en approche ; passerelle en partie basse du slipway ; rampe du slipway Slipway, poste de commande, passerelle : équipe technique en attente IVR53_20162900596NUCA Bateau de pêche en approche ; l'étrave doit se positionner dans le "coude" du bras Bateau de pêche se positionnant pour être parallèle à la passerelle et centré pour être bloqué par Bateau de pêche se positionnant pour être parallèle à la passerelle et centré pour être bloqué par Bateau de pêche se positionnant pour être parallèle à la passerelle et centré pour être bloqué par Dernières vérifications avant le début de la manoeuvre pour la mise à sec IVR53_20162900603NUCA Vue rapprochée des éléments permettant au bateau de se maintenir parallèle à la passerelle
    denominations :
    cale de construction
    dimensions :
    la 34.8 m avec bers de côté
    historique :
    Infrastructure construite en 1956 ; le mécanisme de traction et levage a été réalisé par l'entreprise des anciens établissements Joseph Paris de Nantes. Déconstruit à la fin de l'année 2016, il est remplacé par un élévateur à sangles permettant la mise à l'eau ou mise au sec de navires plus grands et de
  • Glacière du port de Kéroman (Lorient)
    Glacière du port de Kéroman (Lorient) Lorient
    titreCourant :
    Glacière du port de Kéroman (Lorient)
    etages :
    rez-de-chaussée
    description :
    Bâtiment de 5 niveaux reposant sur un ensemble de piliers et de voûtes en béton qui prennent appui (piliers, poutres, planchers) ; les piliers des rez-de-chaussée, 1er et 2e étages sont en béton fretté pour par du liège granulé ; conservation du poison ; production de pain de glace et de neige artificielle . Les pains de glace sont fabriqués au dernier étage de la glacière. Dans de grands bacs à saumure, des séries de mouleaux sont remplis d'eau douce à -10°C pendant une douzaine d'heures. A l'aide d'un pont roulant (transporteur à rouleaux) les rames de mouleaux sont soulevées puis démoulées sur une table. Les pains de glace de 25kgr descendent au niveau inférieur par un toboggan pour être soit stockés soit concassés (compresseur de glace). Glace pillée acheminée sur tapis roulant aux bateaux ou aux wagons situées aux 1er et 2e étage ont une capacité de stockage de 2 000 tonnes. Le stockage de glace, situé au 3e étage, est de 1 500 tonnes. Le système de fermeture des zones frigorifiques se fait par des portes
    observation :
    Site emblématique et historique de la création du port de Keroman ; lieu appelé à disparaitre.
    illustration :
    Port de Keroman, vue de l'ancienne et de la nouvelle glacière IVR53_20185600164NUCA Frigorifique de Keroman, vue générale IVR53_20185600163NUCA Frigorifique de Keroman, vue générale IVR53_20185600162NUCA Frigorifique de Keroman, vue générale IVR53_20185600161NUCA Frigorifique de Keroman, vue générale IVR53_20185600166NUCA Frigorifique de Keroman, vue générale IVR53_20185600160NUCA Frigorifique de Keroman, vue générale IVR53_20185600159NUCA Frigorifique de Lorient : façade Est IVR53_20185600001NUCA Frigorifique de Lorient : façade sud IVR53_20185600002NUCA Frigorifique de Lorient : façade Est IVR53_20185600003NUCA
    contenu :
    Le frigorifique de Keroman est inauguré le 29 août 1920 par le sous-secrétaire d'Etat de la Marine marchande à l'occasion de la "Grande quinzaine du Poisson". L'article paru en novembre 1920 dans la Revue générale du froid (organe officiel de l'Association française du froid et de l'Association nationale des dans le domaine de la pêche en Atlantique du Nord dans le 1er quart du 20e siècle. Le frigorifique est le point de départ du développement du nouveau port né de la volonté de l’État : travaux de remblaiement, digues, quais, criée, môle d'approvisionnement en charbon, magasins de mareyeurs et voies ferrées structurant l'ensemble. A la date de construction de la glacière on pouvait conserver 2 000 tonnes de poisson , en congeler ou réfrigérer 30 tonnes (par journée de 10 heures) et fabriquer 120 tonnes de glace (par journée de 24 heures). Le fluide frigorigène est l’ammoniaque à détente directe et la puissance nécessaire pour réaliser l'installation est de 840 000 frigories-heure dont 640 000 employés à la fabrication de
    historique :
    Les travaux de la glacière débutent en 1918 et le bâtiment est inauguré en août 1920. Sa mise en service a lieu en 1922. La glacière de Keroman est l'édifice emblématique d'un site portuaire créé ex -nihilo suite à la décision de l’État (Administration de la Marine marchande) d'établir un grand port de à Lorient de 1902 à 1910, est à l'initiative de la création de ce grand port à l'instar de ports étrangers déjà existants depuis la fin du 19e siècle. Ce nouveau port de pêche situé à Keroman se devait alors de répondre aux mieux à des objectifs de diversification, innovation et organisation des lieux de charbon. Le gain de temps devait permettre aux bateaux de repartir en mer le plus rapidement possible. Les évolutions technologiques du début du 20e siècle permettent de répondre à des enjeux économiques et géo -politiques qui motivent la construction de la glacière. Les problématiques de ravitaillement au cours du . Une réflexion est menée sur la pertinence d'une chaine de froid qui relierait la glacière de Saint
    referenceDocumentaire :
    p.353-362 Revue générale du froid : organe officiel de l'Association française du froid et de du froid : organe officiel de l'Association française du froid et de l'Association nationale des ingénieurs et techniciens du froid : l'entrepôt frigorifique de la Perrière : publication mensuelle
1